AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I want you all and ev'rything just to be mine (2968) | Parfaite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: I want you all and ev'rything just to be mine (2968) | Parfaite Lun 14 Juin 2010 - 23:28


wedding's guests

Spoiler:
 





Dernière édition par Basil Lane le Mar 27 Juil 2010 - 21:35, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I want you all and ev'rything just to be mine (2968) | Parfaite Lun 14 Juin 2010 - 23:32

    Free your heart of guilt and shame
    Come and claim what's yours
    Nothing on this earth could hold you prisoner, my dear
    Except for contemplations evil brother, love is feared
    But love is extra-terrestrial
    And love falls from the stars
    Into this world of ours
    Funny how we keep on loving, true love power

    the Whole Shebang . Grant Lee Buffalo

    26 juin 2011. Jour du mariage

    J'abandonnai finalement l'idée de me faire une nuit complète aux alentours de 5h du matin.
    J'avais beau me tourner encore et encore, écouter un CD puis un autre, boire un peu d'eau fraiche, tenter de pseudos exercices de respiration relaxante, je n'arrivais pas à dormir autrement que par brefs intervalles, qui plus est ponctués de cauchemars. Je rêvais que Parfaite, au moment de prononcer ses vœux, m'avouait que non, elle ne m'aimait pas, que tout ça n'était que sa façon de se venger après que j'aie refusé ses avances ce fameux soir où je l'avais rencontrée. Elle éclatait ensuite de rire et arrachait sa robe de mariée pour dévoiler la tenue qu'elle portait en dessous, un ensemble rose bonbon très court et de très mauvais goût, ondulant au rythme de son rire en s'éloignant de moi. Je rêvais ensuite qu'elle avait un accident sur la route, Aiden Lancaster fonçant à bord d'un camion énorme sur la voiture que conduisait Tyler, les écrasant littéralement tous les deux. Une autre fois encore je rêvais qu'en plein milieu de la cérémonie Aaron se levait pour déclarer qu'il s'opposait à cette union, et qu'il venait ensuite épouser Parfaite à ma place, ce qui n'avait pas trop l'air de la déranger. Et à chaque fois je m'éveillais en sursaut, juste après avoir succombé à l'appel des doux bras de Morphée. C'était des rêves idiots, mais ils parvenaient à me perturber quand même. Je n'avais plus rien à craindre d'Aaron, c'était réglé entre nous et puis maintenant qu'il avait quelqu'un alors c'était encore plus rassurant; Aiden avait beau être l'illustration par excellence du nuisible, il ne tomberait pas aussi bas; quant à l'hypothèse de la vengeance de Parfaite j'avais depuis longtemps abandonné l'idée qu'elle puisse agir avec moi uniquement dans cet objectif, et si elle l'avait fait un temps il était loin derrière nous.
    Je restai quand même allongé, laissant les minutes s'écouler les unes après les autres sur le cadran du réveil, immobile. Je n'étais pas fatigué de toute façon, alors quelle importance si je rendais les armes? J'étais un habitué des nuits blanches, ou trop courtes, alors celle-là ne serait pas plus préjudiciable que les autres, ça ne se verrait même pas.
    Je me levai finalement un peu avant 5h45, enfilant un tee-shirt et un short avant de me rendre à la cuisine où ma mère m'accueillit avec un air désolé. J'ai encore fait brûler les pancakes... Ça je l'avais deviné à l'odeur, et c'était justement ce qui m'avait motivé à sortir du lit. Je jetai un œil à l'assiette sur laquelle elle les avait posés et en attrapai un qui n'était pas totalement carbonisé pour bien commencer la journée. Brad nous rejoignit peu après avec Tom en mode "j'ai faim et je veux que tout le monde le sache", qui se calma aussitôt le biberon à portée de ses petites mains. Et il ne restait plus qu'un seul pancake mangeable quand Liv fit son arrivée parmi nous, débordant visiblement d'énergie ce qui n'était pas plus mal: la matinée allait être chargée, et l'on ne serait pas trop de quatre pour tout mettre au point. La cérémonie du mariage et la fête qui suivrait se dérouleraient tous deux dans notre jardin, et par chance la météo avait prédit du beau temps. Peut être quelques passages nuageux en milieu de journée, mais aucune goutte de pluie annoncée. Le contraire ne m'aurait pas vraiment dérangé, mais ça aurait peut être été plus difficile à gérer... Tout était en tout cas plus ou moins bien avancé niveau organisation. La veille, avec Brad, on avait tout bien nettoyé une dernière fois, enlevant les feuilles mortes et passant un dernier coup de tondeuse juste avant qu'on nous livre l'arche sous laquelle nous allions nous tenir durant la cérémonie avant de nous dire "Oui". Parfaite avait eu l'air satisfaite en la voyant, craignant qu'elle ne se soit abimée durant le transport ou que les fleurs ne soient pas aussi jolies que sur la photo, mais tout était arrivé en très bon état. Et ce matin-là, en installant les chaises, je jetai à plusieurs reprises un coup d'œil vers cette arche, ce qui n'échappa pas à Brad. Si monsieur le romantique a des doutes ou veut s'entrainer, c'est là bas qu'il faudra dire "Oui"! Le message était passé, et je m'arrêtai dans mes œillades, me concentrant plutôt sur la tâche que je devais accomplir. La mise en place des sièges effectuée, ma mère prit le relai niveau décoration et je rentrai aider Liv qui se retrouvait un peu débordée entre Tom et les premiers préparatifs de la fête de ce soir, alors que Brad était parti faire quelques courses de dernière minute.
    Vint ensuite l'heure du déjeuner et Parfaite m'appela juste avant, pour "mieux me faire patienter" comme elle le disait si bien, et puis c'était agréable d'entendre sa voix. La veille au soir, Tyler était venu diner chez nous, et puis au moment de partir elle s'en était allée avec lui. Elle disait que ça porterait malheur que je la voie avant la cérémonie, alors elle avait préféré mettre toutes les chances de notre côté en s'exilant, laissant également sa robe chez son frère depuis le moment où elle l'avait achetée pour être sûre que je ne tombe pas malencontreusement dessus. Peut être était-ce aussi le fait que je me retrouve à dormir sans elle à mes côtés pour la première fois depuis notre "séparation" qui faisait que la nuit s'était si mal passée. L'avoir un peu au téléphone m'avait quand même fait du bien, tout en rajoutant une fine couche de stress à celui que j'avais déjà. Dans un peu plus de 3 heures on allait se marier, et 3h c'était long...

      FLASH BACK

      - Je reviens.
      Basil se leva, laissant sa mère, Liv et Brad poursuivre leurs discussions sans lui, et entra dans la chambre où Parfaite, debout face au lit, fixait une valise à moitié pleine. Il s'approcha d'elle en souriant, passa ses bras autour de la taille de la jeune fille et posa sa tête sur son épaule.
      - Tu sais que c'est juste pour une nuit...
      Elle rit en s'adossant contre lui, puis se tourna pour l'embrasser.
      - Je sais. Mais demain, quand j'arriverai, il faudra que je sois tout à fait prête. Hors de question que vous me voyiez avant la cérémonie mon cher monsieur...
      - ...parce que ça porte malheur et que tu veux que tout se passe bien. J'ai compris, t'en fais pas. Mais t'as besoin de tout ça? Tu vas dormir chez Tyler, tu pars pas à l'aventure!
      Elle lui donna une petite tape sur la tête en riant.
      - Presque! C'est pas tous les jours qu'on se marie...
      Et elle s'avança vers lui pour l'embrasser, remarquant alors l'air préoccupé du jeune homme et elle s'interrompit dans son mouvement.
      - Quoi?
      Il secoua la tête.
      - Non, c'est rien.
      Elle le fixa en silence, cherchant à comprendre ce qu'il se refusait à lui dire.
      - T'as peur?
      - Non! Non non, de ce côté là ça va!
      La jeune fille fit un pas en arrière, sans le quitter des yeux.
      - Alors quoi? Basil, je vois qu'il y a quelque chose qui te gêne, tu peux m'en parler. Il est pas encore trop tard si tu veux qu'on annule...
      Il soupira et se rapprocha d'elle, prenant délicatement sa main dans la sienne en lui souriant.
      - Comment tu peux imaginer ça... C'est ce que tu veux faire?
      - Non!
      Elle avait l'air offensée. Il lui sourit un peu plus encore.
      - Moi non plus. C'est juste que j'ai réalisé que tout à l'heure, quand tu partiras avec Tyler après le repas, je te reverrai pas avant... avant que tu t'avances vers le prêtre au moment du mariage, et que je me demandais comment j'allais faire pour patienter jusque là.
      Elle le regarda quelques instants puis rit, lui sautant ensuite au cou pour mieux lui murmurer à l'oreille:
      - T'as encore toute la soirée pour profiter de moi...
      Et tandis qu'ils s'embrassaient la sonnette de la porte d'entrée retentit, et Pénélope cria depuis le salon.
      - Je vais ouvrir!
      Les deux amants se détachèrent alors et Parfaite tourna la tête vers sa valise.
      - J'ai pas fini! Faut que je me dépêche!
      Et elle poussa Basil vers la porte pour lui faire quitter la pièce, et il comprit qu'il valait mieux la laisser se débrouiller toute seule, retournant plutôt au salon rejoindre ses amis et Pénélope qui accueillaient Tyler.

      FIN DU FLASH BACK


    Après le repas, une coalition menée par ma mère et mes deux meilleurs amis m'ordonna d'aller me préparer en précisant que je n'aurai qu'à crier si j'avais besoin de quelque chose, et qu'ils s'occupaient de tout le reste. J'essayai de protester, j'avais quand même encore du temps, mais ils ne voulurent rien entendre et je capitulai. Bon, très bien. Je fermai la porte de la chambre derrière moi et sorti de l'armoire l'ensemble que j'allais porter et que j'hotai de sa housse. Veste et pantalon noir, très simple et très sobre, chemise blanche. Je restai quelques minutes à regarder l'ensemble, m'assurant qu'il n'était pas froissé, mais c'était bon. J'entendais venir du salon des morceaux de voix et de rires, le bruit de meubles que l'on déplaçait et le babillement de Tom, comme quoi l'on s'y affairait plus que ce que je pouvais le faire. Je surveillais l'heure sans m'habiller tout de suite, prenant mon temps. Parfaite et Tyler partiraient de chez lui vers 14h30 et la cérémonie commencerait à 15h; j'avais donc pratiquement 2h devant moi pour me préparer, et c'était bien suffisant à condition que je ne tarde plus trop. J'entrai donc dans la salle de bain pour une bonne douche tiède et me séchai rapidement les cheveux. J'étais toujours dans les temps et continuai sur ma lancée, enfilant les différents éléments composant ma tenue avec une précaution ce qui me fit rire quand je le réalisai. Y'avait pas à dire, quand c'était pour mettre un jean et mon tee-shirt des Dead Kennedys je faisais pas autant d'histoires!
    J'allais lacer mes chaussures quand on frappa deux petits coups à la porte. Basil? T'es présentable? Oui, tu peux entrer! Et Liv entra dans la chambre, refermant derrière elle. Han, tu sais que t'es beau comme ça... Elle était sur son 31 elle aussi, en robe couleur ivoire et chaussures à talons hauts assorties, le genre de tenue que je ne l'avais pas vu porter souvent, en particulier ce qu'elle avait au pieds. Je sais, j'arrive pas à marcher avec mais fallait marquer le coup quand même. T'étonne pas si je fais du sur place aujourd'hui! J'éclatai de rire avec elle et m'approchai pour la prendre dans mes bras. Je retiens... Mais t'es vraiment jolie comme ça, c'est Brad qui doit être content. Elle sourit. D'ailleurs prépare toi à un choc, j'ai presque eu du mal à le reconnaitre quand il est descendu, tout bien habillé... Alors là, je veux voir ça! Je tournai la tête vers la porte puis réalisai que je n'avais toujours pas mes chaussures attachées; je lâchai donc Liv et me penchai en avant pour faire mes lacets. Tout ça c'était pour te dire que le Père Adam est arrivé, il est dans le jardin et ça serait bien que tu le rejoigne. Parfaite vient d'appeler pour dire qu'ils étaient en route. Je relevai la tête vers le réveil et effectivement il était un peu plus de 14h30, le temps avait passé vite finalement. Les autres sont arrivés? Tabby, Dakota... Oui. Tabby ça fait un petit moment, Dakota est arrivé avec Aaron y'a 5-10minutes. Pareil pour Amanda et Miranda, elles sont montées retoucher leur maquillage. OK, tout le monde était donc là, ça allait bien se passer. Liv me fit un petit signe de la main et sortit, ce que je fis à mon tour peu après, m'étant assuré que j'étais bel et bien prêt. De ce que le miroir rendait, il me semblait que je l'étais.

    Je n'avais pas remis les pieds dans le jardin depuis le moment où j'avais terminé d'installer les sièges, et découvris enfin ce qu'en avait fait ma mère. Elle avait suspendu aux arbres de petits lampions colorés en prévision de ce soir, pour quand il ferait nuit, et posé des bougies aux fenêtres. Quelques vases avaient fait leur apparition ainsi que des bouquets de fleurs, accrochés aux extrémités de chaque rangée de chaises. C'était magnifique.
    Mon arrivée n'était pas passée inaperçue, et même s'il n'y avait pas grand monde pour cause de cérémonie en petit comité, je sentis tous les regards se tourner vers moi. Voilà pourquoi je ne voulais pas d'un grand mariage, je n'aimais pas l'idée d'être l'attraction du jour juste parce que j'allais prouver mon amour à la femme que j'aimais. Un peu mal à l'aise je me dirigeai vers le premier rang, me contentant d'un sourire et d'un vague "Salut" à Dakota et Aaron, assis en retrait, devant en rejoignant ma mère et Tabby qui étaient en pleine discussion, l'une à côté de l'autre, et qui s'arrêtèrent en me voyant arriver. Voilà le héros du jour! Ma cousine savait tout ce que je pouvais penser de ce genre de pratiques cérémoniales, et s'amusait à me taquiner avec depuis le moment où je lui avais annoncé l'intention que j'avais de m'y plier. Je lui souris en forçant un peu le trait et ma mère m'attrapa la main. Ça va? Je secouai la tête en regardant autour de moi. Ça va... J'avais pas vu avant, mais ta déco est superbe tu sais... Elle rougit du compliment et au même instant quelqu'un me tapota sur l'épaule. Basil, je peux vous parler? J'acquiesçai et m'éloignai un peu en compagnie du prêtre, laissant mère et cousine reprendre leur conversation. J'avais invité Tabby en début de semaine pour les présenter, et elles s'étaient tout de suite bien entendues, ce dont je me doutais connaissant leurs caractères respectifs.
    Le père Adam m'avait attiré un peu à l'écart, là où nous pouvions discuter sans être gênés. Âgé d'une soixantaine d'années, il faisait preuve d'une grande ouverture d'esprit et quand j'avais laissé échappé que je n'étais pas croyant, plutôt que de me faire un sermon comme seuls les hommes de religion en ont le secret il m'avait répondu que c'était d'autant plus admirable pour moi que d'accepter de me marier en Église. Comme quoi la confiance que l'on donne aux gens n'est pas toujours basée sur des critères très rigoureux. Je veux seulement m'assurer qu'il n'y aura pas de mauvaise surprise en cours de route. Vous avez les alliances, vos vœux, vos témoins... Je réfléchis un instant, refaisant défiler dans ma tête la liste de tout ce qu'il ne fallait surtout pas oublier, cochant mentalement tout ce qui était prêt. Mon témoin est là, celui de Parfaite ne va pas tarder, c'est lui qui l'accompagne et ils sont en route. Pour les alliances c'est bon, et pour les vœux aussi, on les connait. Les demoiselles d'honneur sont prêtes elles aussi. Il me sourit avec chaleur. Bien. Il ne nous reste plus qu'à attendre la mariée alors. Et sur ces mots il repartit en direction de la petite assemblée qui commençait à prendre place. Oui, il ne manquait plus que la future mariée...
    Je retournai en direction des invités et m'approchai de Brad qui s'était joint à Tabby et ma mère, lui chuchotant discrètement. T'as pas oublié l'alliance? Il appuya sa main contre la poche intérieure de sa veste en souriant. Non, elle est là! On avait décidé que nos témoins auraient chacun la leur, et qu'ils nous la feraient passer au moment voulu, système qui nous paraissait le plus simple puisque nous n'avions pas d'enfant sous la main qui auraient pu nous les tendre sur un petit coussin, comme Parfaite aurait bien aimé le faire. Comme Liv me l'avait dit, c'était bizarre de voir Brad si bien habillé, et il semblait d'ailleurs pas très à l'aise en costard, preuve supplémentaire qu'il n'avait pas l'habitude d'en porter. J'appréciais le geste, de leur part à tous les deux. Je tentais alors de m'incruster dans la conversation mais j'avais du mal à m'y intéresser, surveillant sans cesse la baie vitrée par laquelle les gens devaient passer pour relier le jardin à l'intérieur de la maison, mais il n'y avait pas beaucoup d'activité de ce côté, l'essentiel des invités se tenaient avec moi, mis à part Dakota et Aaron qui discutaient dans leur coin, Liv, Tom et les deux demoiselles d'honneur encore à l'intérieur.
    Et tout à coup je vis Liv, Tom autour du cou, entrer dans mon champs de vision, sortant du salon pour nous rejoindre en sautillant sur ses talons décidément trop hauts pour elle avant de s'arrêter au niveau de ma mère. Elle lui chuchota quelque chose et ma mère hocha la tête, tendant ensuite les bras pour récupérer Tom, et instantanément Tabby se rapprocha pour lui faire une grimace, ce qui eut le mérite d'amuser l'enfant. Liv repartir ensuite en sens inverse, toujours aussi vite, sous les yeux de Brad qui n'avait pas l'air de comprendre plus que moi ce qui se passait, quand je vis Tyler devant la baie vitrée. Croisant mon regard, il sourit et me fit signe de la main avant de disparaitre: les choses étaient sous contrôle et prêtes à commencer. Et tout à coup mon cœur se mit à cogner plus fort. On y était. J'avais un peu de mal à respirer et priai pour que ce ne soit pas une crise d'angoisse, ce n'était vraiment pas le moment! Mais non, c'était déjà en train de passer, c'était rien de grave. L'excitation peut être, ou alors l'impatience, ou alors un mélange des deux...
    Et Liv revint vers nous, toujours en courant du mieux qu'elle pouvait, et arrivée à notre niveau tira Brad en avant, le forçant à se lever avant de nous pousser en direction de l'arche. En place vous deux, vous avez à mariage à célébrer! Je me tournai vers la baie vitrée, mais il n'y avait personne. Elle est là? Elle est arrivée? Liv me sourit. Oui. Elle attend juste que vous soyez prêts pour faire son entrée... Elle embrassa rapidement son chéri puis retourna s'assoir au premier rang, juste à côté de ma mère qui lui rendit Tom qui portait une sorte de petite cravate rouge comme je le remarquai. Je m'avançai avec mon témoin jusqu'à l'emplacement qui devait être le nôtre sous l'arche et, arrivés à côté de lui, le prêtre nous sourit. Brad s'approcha de moi pour me raconter un truc qui devait sûrement être drôle vu son expression, mais je n'entendis rien à part cette musique qui venait d'être lancée, et en même que le mien tous les regards se tournèrent en arrière, là où elle n'allait pas tarder à apparaitre. C'est le grand moment... J'acquiesçai sans lui répondre. Oui, c'était le grand moment...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I want you all and ev'rything just to be mine (2968) | Parfaite Dim 20 Juin 2010 - 22:47

Parfaite avait toujours rêvé de son mariage, au fur est à mesure que les années passaient elle modifiait les gens qu’elle inviterait, le lieu de la cérémonie, sa robe de mariée et l’homme qu’elle épouserait. Il faut bien avouer que si on lui aurait dit quatre ans plus tôt que son mariage se ferait dans un petit jardin, que son père n’aurait pus participer à la cérémonie car il était en prison et qu’elle allait épouser Basil Lane, elle aurait rigolé au visage de la personne qui lui aurait annoncé cette nouvelle. Mais aujourd’hui c’était différent, elle avait changé par amour et avait ouvert son cœur de la plus belle des façons. Parfaite au début voulait seulement utilisait Basil, car si il devait tomber, ce n’était pas bien grave ce n’était qu’un ami de Tyler et en plus il l’avait publiquement humilié. En y repensant aujourd’hui la jeune femme, savait qu’elle ne pourrait trouver meilleur que Basil. Elle l’aimait plus que tout et elle était prête à tout pour lui.

    [NOVEMBRE 2009 – UNIVERSITE DE MIAMI]

    Parfaite avait fait de l’université, tournant en rond pour se retrouver dans une petite cours ou il y avait plusieurs table en pierre et où Basil avait l’habitude de venir écrire pendant la pause repas.
    « Basil… Bonjour» Elle attendait debout intimidé par l’écrivain qui avait relevé la tête de sa feuille.
    « Bonjour. Assit toi, reste pas debout »

    Le jeune couple avait du mal à assumer les sentiments qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre dans leurs premières semaines ensemble. Il y avait tellement eu d’épreuve que peut de gens savaient qu’ils étaient tous les deux ensemble.

    « J’ai reparlé à Miranda aujourd’hui, elle n’était pas super ravis au début puis sur la fin on à pus se donner une soirée chez elle. »

    Parfaite et Miranda avait arrêté de se parler quand, la jeune Garbage avait décidé de devenir populaire et se nommer reine du lycée. Elle s’envoyait régulièrement des pics mais c’était toujours une forme de montrer que les deux personnes ne c’étaient pas oubliées.

    « J’ai fait beaucoup de chose mauvaise… »

    Basil l’arrêta dans son monologue et dans un sourire il lui dit.

    « Le principal c’est que tu t’en rends compte. »

    Parfaite lui sourit et s’approcha de lui pour l’embrasser, elle aimait son odeur, sa façon de se tenir, sa voix, elle tombait amoureuse. Leurs baisé fut stoppé par des ricanements qu’ils venaient entendre derrière eux. C’était l’ancien groupe de parfaite qui avait décidé de lui mener un véritable enfer, depuis qu’elle s’affichait avec Basil Lane, il était clair que leurs amitiés avait été rompu. De nouveau lien se fond pendant que d’autre ce déforme.

    [FIN]

Parfaite était un peu stressé par tous les évènements, elle avait eu très vite un soutien de la mère de Basil puis Miranda et Amanda avaient répondu très vite présente quand, elle leurs avaient demandé un petit peu d’aide. Parfaite avait également fait les achats sans Basil, elle ne voulait pas qu’il puisse voir la robe de marié avant le fameux jour, seule son frère avait eu le droit de la voir et ce fus seulement dix minutes avant de partir pour la cérémonie. Elle ne voulait pas que son adorable frère puisse vendre la mèche avant le moment de la cérémonie. Après le repas avec la famille et les amis, elle était partit avec son frère pour sa dernière soirée en temps que Mademoiselle Garbage. Une fois dans la voiture, le frère et la sœur se regardèrent puis se mirent à rire.
« Tu te rend compte que je serais le seule, de ta famille à ton mariage ? » fit le frère de la jeune femme en mettant le contact de la voiture.
« Oui, je le sais et sa me pose aucun problème, et de toute manière du coter de Basil se sera la même chose, il n’y à que sa mère. »
« Oui c’est vrai, je n’avais pas réalisé que tous les deux niveaux famille ce n’était pas la joie… » Il se mit à rire en baissant le volume de la radio, pour qu’ils puissent continuer tous les deux à parler.
« Au faite… Petit Frère… Si tu as quelqu’un que tu aimerais emmener, n’hésite surtout pas ! »
« Merci, c’est gentil mais j’ai malheureusement perdu mon agenda avec tous les numéros de mes conquête. »
« Oh !! Monsieur à repris le flambeau, fait attention à ne pas passer pour ce que j’étais. » La jeune femme se mis à rire, son frère lui répondit aussitôt.
« Avant de pouvoir faire comme toi, il faudrait me laisser, bien des années pour pouvoir égaler ton coter pouffiasse. D’ailleurs il ne manque absolument pas !! Ravis d’avoir retrouvé la sœur que j’adore. »
« Mais de rien mon cher frère. »

Parfaite et Tyler rentrèrent de bonne humeur passèrent une longue partie de la soirée et de la nuit à ce moquer des anciennes manies qu’avait pu avoir parfaite avant de s’endormir à pratiquement deux heures du matin. La nuit fut d’une traite, trop courte pour les deux jumeaux qui avait encore eu besoin d’un peu plus de sommeil, mais ce n’était pas grave il se rattraperait la nuit prochaine, même si ils n’étaient pas près d’être couchaient. Elle se changea, avec une habilité remarquable. Elle était redevenu Blonde pour l’occasion de son mariage, elle variait entre le châtain et le blond, elle n’arrivait jamais à ce décidait sur la quel des couleurs lui allait le mieux, mais pour son mariage, elle se devait d’être en blonde. Elle avait ondulait ses cheveux. Elle avait une longue traine, la robe de marié était blanche, avec un bustier sur lequel était dessiné de petite ligne. Elle n’avait pas stressée jusqu’à là, mais au moment de franchir le seuil de chez elle, ou toutes les personnes allaient la regarder marcher vers l’arche, elle se sentait stressé et avait également une certaine excitation, elle allait se marier à l’homme le plus parfait sur terre.

« Allons-y futur Madame Lane » Tyler sourit puis attrapa le bras de sa sœur, la fameuse musique ce mis à résonner.

Une fois sur la terrasse, son regard se posa sur Basil, elle ne regardait personne d’autre que son futur époux, qui était divinement beau dans son costume. Elle avançait au rythme de la musique, son frère une fois tous près de Basil, la lâchèrent et cette dernière eu du mal à quitter du regard Basil, puis le prête pris la parole, ce qui la fit sortir de son rêve avant de comprendre que la cérémonie venait de commencer.
Au premier rang, il y avait la famille des mariées, puis les amis toutes les personnes les plus importantes pour le couple allaient participer au jour le plus merveilleux de leurs vies, un jour qu’ils n’allaient certainement jamais oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I want you all and ev'rything just to be mine (2968) | Parfaite Jeu 24 Juin 2010 - 22:45

    You come on like a drug.
    I just can't get enough.
    I'm like an addict coming at you for a little more.
    And there's son much at stake I can't afford to waste.
    I never needed anybody like this before.

    Temptation waits . Garbage

    Le côté hautement improbable de cette journée était peu à peu devenu moins flagrant au fur et à mesure que la date fatidique approchait. Je ne savais pas très bien ce qui l'avait amenée à se décider à me faire sa demande, le sujet n'avait jamais vraiment été abordé, mais l'effet de surprise passé j'avais compris que j'avais fait le bon choix en acceptant et en lui faisant la mienne en retour. C'était un peu dingue de se lancer comme ça, aussi jeunes, après même pas 2ans de relation, mais en même temps ça m'apparaissait évident. Pas forcément de l'épouser, mais d'afficher au grand jour mes sentiments et de les assumer dans tout ce qu'ils pouvaient avoir de sublimés. Je l'aimais, et voilà la seule chose qui comptait véritablement. Le reste c'était une façon d'enjoliver les choses, de les entourer. J'avais d'ailleurs compris ce qui me dérangeais vraiment dans le principe du mariage, et c'était précisément ce sur quoi elle était prête à revenir. J'avais de la chance dans un sens, non seulement j'avais trouvé la personne avec qui j'avais envie de faire ma vie, mais en plus elle était prête à céder sur certains points seulement parce qu'elle savait qu'ils me gênaient. Et dire qu'on m'avait mis en garde contre Parfaite, comme quoi sortir avec elle ne m'apporterait rien d'autre que des problèmes, que ce n'était pas une fille pour moi mais qui au contraire me laisserait tomber dès qu'elle aurait trouvé mieux... Alors même qu'elle avait commencé à changer, on aurait dit que j'étais le seul à m'en rendre compte, ou plutôt moi et ses anciennes amies qui la rejetaient un peu plus chaque jour, en la voyant s'enfoncer sur une voie nouvelle différente de la leur. Je devais quand même reconnaitre que je ne pensais pas que les choses iraient aussi loin. C'était horrible à dire, mais ce soir là, après que l'on ait échangé notre premier baiser sur la plage, je m'étais demandé ce que j'attendais vraiment d'une relation avec elle. J'avais appris à la connaître, à l'apprécier, mais je n'étais pas sûr d'éprouver un jour de sentiments aussi forts que ceux qu'elle m'avait avoué. Elle m'aimait. Et puis si, moi aussi, à mon tour. Un truc vraiment intense, que je ne pensais pas retrouver si tôt alors que ma rupture avec Lyann demeurait encore récente en moi. Mais si, et ça avait été encore mieux que tout ce que j'avais pu vivre avant. La confiance, la perspective d'un avenir, le désir toujours à mes côtés en me réveillant avec elle tout contre moi, l'envie de poursuivre tout ça... Je me foutais de ce que les gens pouvaient dire, et de ce que certains s'entêtaient à penser encore, ce que j'avais me convenait tout à fait et je n'espérais rien de plus que de faire perdurer les choses aussi longtemps que je le pourrais... Je n'avais pas de compte à rendre à qui que ce soit, excepté elle bien sûr, et les rares personnes dont l'avis avait de l'importance à mes yeux avaient accepté Parfaite comme ma copine, ma compagne, ma future femme, avec tout l'enthousiasme que j'aurai pu souhaiter.

      FLASH BACK

      - Allo?
      - Maman, je te dérange pas?
      - Basil! Non, pas du tout! J'étais en train de faire du rangement, Blake m'a offert un livre d'art superbe et je n'ai plus de place dans la bibliothèque... alors je sors tout! Y'en a de partout dans le salon, si tu voyais ça! {rire}
      - J'imagine très bien... Euh je t'appelais pour un truc précis en fait, tu as de quoi t'assoir pas loin?
      - Mmh? Oui... Voilà, je suis assise. Qu'est-ce qui se passe?Oh non, ne me dis pas qu'avec Parfaite vous avez rompu?!
      - Non non, rien d'aussi dramatique, bien au contraire! {rire} J'ai le plaisir de t'annoncer que ton fils va se marier.
      - ...
      - Maman?
      - Tu vas te marier?
      - Ben, il me semble que je suis ton fils unique... Donc à moins que tu m'aies caché l'existence d'autres de tes enfants, oui, je vais me marier.
      - Avec Parfaite?
      - Évidement, avec Parfaite! {rire}
      - Mon Dieu, j'arrive pas à le croire! Tu lui as fait ta demande? Tu lui as demandé avec ma bague?
      - Oui.
      - C'était pas pour te forcer la main que je te la donnais tu sais, j'ai juste...
      - Mais oui, ne t'en fais pas, j'avais très bien compris. Désolé de m'être emporté d'ailleurs, y'avait pas de raison. Enfin, si tu veux tout savoir, c'est elle qui m'a fait sa demande la première.
      - C'est pas vrai?! {rire} Cette fille est vraiment exceptionnelle, t'en trouveras pas deux comme elle tu sais!
      - Je sais, j'ai beaucoup de chance... Mais je lui ai quand même fait "ma" demande après, qu'on rétablisse un peu la tradition...
      - ...
      - ...
      - Tu vas te marier...
      - Oui...
      - Vous avez déjà décidé d'où vous allez le faire?
      - A l'église... Non rigole pas, je sais à quoi tu penses! Il n'y aura que les amis proches et la famille, on va faire ça en petit comité. Et bien sûr, on compte tous les deux sur ta présence.
      - Je raterai ça pour rien au monde! Basil, mon Basil qui se marie... alors ça je l'aurai pas cru tu vois...
      - On est deux à avoir du mal à le croire...
      - Tu le fais quand même pas juste pour lui faire plaisir?
      - Non! Bien sûr que non! J'ai juste un peu de mal à réaliser, et à comprendre pourquoi est-ce que ça me rend aussi heureux en plus...
      - Te pose pas trop de questions. C'est peut être juste que tu l'aimes, tout simplement.
      - Ouais, sûrement... Ah, si tu veux venir avec Blake, il est invité aussi.
      - Je pense pas que ça sera la peine, on a rompu il y a trois jours.
      - Oh! désolé... enfin comme tu en avais parlé...
      - C'est pas grave! Tu me connais, et puis c'est pas important! Au fait, tu diras à Parfaite que je la félicite, et que je suis ravie d'avoir une belle-fille comme elle!
      - Ça sera fait. On est en train de voir pour fixer la date, je te rappelle dès que c'est fait.
      - OK, j'attends ça alors. Je suis vraiment contente pour vous en tout cas! Tu l'embrasseras de ma part aussi!
      - Ça sera fait aussi...
      - A bientôt mon chéri...
      - A bientôt maman.

      FIN DU FLASH BACK


    En même temps que tous les autres, mon regard avait été irrésistiblement attiré en arrière, de là où commençaient à résonner quelques notes de musique. Je connaissais le morceau, comme tout le monde, et je n'y prêtai pas vraiment attention, trop concentré par la divine apparition qui venait de faire son entrée dans le jardin. Je lui souris tandis qu'elle avançait, Tyler tenant son bras tout en faisant bien attention à là où ils mettaient tous les deux les pieds. Elle était magnifique, il n'y avait pas d'autre mot. Je ne m'étais pas trop posé de question quant au genre de robe qu'elle pourrait porter, me doutant que de toute façon je serais toujours bien loin du résultat, et je ne m'étais pas trompé. Toute de blanc vêtu, comme la tradition le demandait, bustier et longue traine; un ensemble assez simple mais loin de donner une impression de négligé. On voyait qu'un grand soin avait été accordé à sa robe, et qu'elle avait fait attention à ce que rien ne soit laissé au hasard. Elle était redevenue blonde pour l'occasion, après avoir été brune quelques mois durant. Et même si je devais reconnaître que ça m'avait fait bizarre quand elle était revenue de chez le coiffeur, ça lui allait bien. Elle m'avait dit qu'elle ne pouvait qu'être blonde pour son mariage, et même si je n'avais pas vraiment compris pourquoi, en la voyant s'approcher j'en avais une petite idée: c'était ce qui allait le mieux avec une tenue pareille. Arrivés à mon niveau, Tyler s'arrêta et lâcha son bras, se plaçant ensuite en face de Brad. Nous étions là tous les deux, nos deux témoins nous entouraient, c'était tout ce qu'attendait le prêtre pour commencer.

      Bien, je crois que nous avons un mariage à célébrer...

    Le Père Adam se lança donc. Pour quiconque a déjà vu une comédie romantique la suite n'avait rien de bien original. Il nous fit un petit rappel de ce qu'était le mariage, de ce que cela représentait dans la vie d'un croyant, précisant ensuite que même pour un non-croyant ce n'était pas un geste banal, et oscillant entre Parfaite et moi, s'adressant à l'un puis à l'autre autant qu'au restant de l'assemblée. Il connaissait son travail, probablement qu'il avait déjà célébré assez d'unions dans sa vie pour ne plus avoir la moindre hésitation en en pratiquant une de plus, et ça rendait les choses assez agréable. En fait, je trouvais ça plutôt prenant même. Et après un flot ininterrompu de paroles pendant une petite dizaine de minutes, peut être légèrement plus, il s'arrêta et se tourna vers moi en souriant. Le moment des vœux était arrivé, moment solennel par excellence, mais ça ne m'impressionnait pas plus que ça. Je savais ce que je faisais, je n'avais donc pas de raison de manifester le moindre trouble. Je me sentais même bien

      Basil Percival Primaël Lane, acceptez-vous de prendre pour épouse Parfaite Alexa Alicia Garbage et de l'aimer et de la chérir, dans la santé comme dans la maladie, dans la richesse comme dans la pauvreté, dans la joie comme dans la peine, et ce jusqu'à ce que la mort vous sépare?

    Le morceau était connu, comme une vieille rengaine que l'on a déjà entendu plus de fois que ce que la raison pourrait imposer, comme être en territoire connu. Je laissai le Père Adam terminer sa phrase puis me tournai vers Parfaite juste le temps de la regarder un instant, avant de refaire face au prêtre.

      Oui. Oui, je l'accepte.

    Qui aurait pu croire que dire une phrase aussi désespérément plate puisse me faire autant plaisir?! Qui aurait pu seulement croire que le fait de me marier puisse me faire plaisir un jour?! Plus j'y avais repensé, et plus je me disais que si on me l'avait dit quelques années auparavant je ne l'aurai jamais cru. Parfaite m'avait d'ailleurs dit la même chose de son côté: si on lui avait annoncé qu'elle m'épouserait elle aurait prit ça pour une blague, et une blague d'assez mauvais goût. Finalement on s'accordait plutôt bien tous les deux, quoi que l'on ait pu en penser on avait été de longue date sur la même longueur d'onde...
    Ma réponse formulée, le prêtre me sourit, comme il avait l'habitude de le faire à chaque fois que quelque chose de positif se produisait, l'air d'approuver. Il se tourna alors vers Parfaite, et j'entendis renifler très légèrement derrière nous. Sans avoir besoin de me retourner je savais que ça venait de ma mère. Je l'aurai reconnu dans tous les cas, et puis elle m'avait à plusieurs reprises répété qu'il ne faudrait pas lui en vouloir si elle se mettait à pleurer, que ce serait uniquement de bonheur ou d'émotion, ou des deux en même temps. Je trouvais déjà ça assez étonnant qu'elle ait si bien tenu le coup depuis son arrivée, y'avait du progrès...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I want you all and ev'rything just to be mine (2968) | Parfaite Dim 11 Juil 2010 - 0:14

Il y à des jours avec et d’autre sans, aujourd’hui pour parfaite c’était un jour avec c’était la journée la plus magnifique qu’elle aurait pu souhaiter. Elle avait pu oublier les problèmes des derniers mois et ce concentrer sur un seul et unique point Basil, elle avait passé le plus clair de son temps à s’occuper du mariage et des divers préparatifs pour qu’il n’y est aucun accroc pendant la cérémonie, même ci le mariage ce déroulait chez eux en petit comité, elle voulait que la journée reste inoubliable et magique pour Basil et elle. Parfaite avait regardé les amis autours assis autours d’elles, il n’y avait pas grand monde, mais les personnes étaient certainement les plus importantes pour les futurs mariés et toutes les personnes avaient répondu présents avec un grand enthousiasme pour chacun. Parfaite une fois près de l’hôtel, savait qu’il n’y avait plus que quelques seconde avant que son destin soit définitivement liés à celui de son bien aimé et elle avait qu’une envie c’était de dire oui, oui à tous ce qu’il pourrait se passer comme bon ou mauvais, dans la joie ou dans la tristesse, elle était jeune mais elle savait qu’elle avait l’homme de sa vie à coter d’elle et pour rien au monde, elle n’aurait voulut abandonner ce moment pour autre chose.
Le prête commença alors la cérémonie, le silence était devenue insoutenable jusqu’à la fameuse question de l’homme d’église qui commença par l’époux qui répondit sur l’instant de sa voix qui faisait fondre toujours la jeune blonde, puis le prête se tourna vers la jeune femme pour poser la question, trop concentré dans le regard de son futur époux, elle n’entendit que la fin de la phrase.

« Oui je le veux. »

Elle avait répondu à la question du prête et ensuite le marié avait prit l’initiative de l’embrasser, les applaudissements de la foule, leurs destins étaient liés pour le meilleur comme pour le pire. La marié se recula alors pour s’apercevoir que la foule c’était levée et avait tous fait un pas vers les deux mariés pour venir les félicités de ce mariage qui selon eux allait être pleins de bonheur et de joie pour les deux jeune marié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I want you all and ev'rything just to be mine (2968) | Parfaite Mar 13 Juil 2010 - 22:56

      We were alone before we met
      ne more forlorn than one could get
      how could we know we have found treasure?

      Ashtray heart . Placebo

    Malgré tout ce que je pouvais dire ou donner l'impression de penser, me retrouver face à un prêtre pour épouser Parfaite m'impressionnait un peu. Le côté solennel de la chose y contribuait déjà. Même sans croire en un Dieu quelconque qui se pencherait sur son nuage pour nous regarder faire et donner son assentiment -ou non- à la fin, le fait de convier nos proches et nos amis les plus chers à cet échange de vœux qui se voulaient éternels n'était pas rien. Dans l'intimité de notre couple on avait l'habitude de se dire des mots doux et autres gestes tendres lourds de sens, mais le faire en public avait toujours été un peu plus délicat pour moi. Je n'avais pas honte de sortir avec elle ni de m'afficher avec elle, ce n'était juste pas dans mes habitudes. Nos débuts ensemble avaient ainsi été un peu compliqués, elle étant parfois un peu déstabilisée par ses sentiments et la peur de tout faire foirer sans le vouloir, de me heurter ou je ne savais trop quoi d'autre; moi en ne sachant pas comment la rassurer et lui faire comprendre qu'elle n'avait aucune inquiétude à avoir quant à ses agissements en ma compagnie. Beaucoup de choses avaient changé en même temps pour elle, du bon comme du moins bon, et il lui fallait s'habituer à la nouvelle vie qu'elle était en train de se créer, quitte à se mettre à dos ceux qui avaient tant compter à un certain moment, et elle y était parvenue. Elle avait réussi à surmonter toutes les épreuves qui s'étaient mises en travers en de sa route, et moi je continuais avec mes mêmes histoires, à sentir mon cœur s'affoler quand il y avait trop de monde autour de nous et que je l'embrassais. L'agoraphobie et l'amour font ainsi très mauvais ménage, mais de ça aussi on s'était accommodé. Et l'épouser aujourd'hui était en un sens une petite victoire sur nos mois de vie commune, sur tous ceux qui disaient que nous n'avions rien à faire ensemble et que ça ne durerait pas. Car ça durait, c'était même bien parti pour durer encore longtemps, et j'en étais fier. Très fier et très heureux de savoir que j'avais trouvé ce que si communément on appelle une "perle rare" sans même savoir ce que ça fait de réaliser qu'on l'a en sa possession: on oublie tout le reste, car plus rien ne compte désormais qu'elle.

      FLASH BACK

      -Allo?
      - Liv, c'est Basil!
      - Hey, monsieur l'Américain! Comment ça va?
      - Très bien et toi?
      - Bien aussi. Attends. {C'est Basil!} Voilà, Brad demandait qui c'était...
      - J'espère que Tom dormait pas, sinon t'es bonne pour l'avoir réveillé.
      - Non, il il joue avec Brad justement Ou plutôt Brad joue avec lui, enfin... Alors dis-moi, t'appelle pour quoi? Ça m'étonnerait que ça soit sans raison...
      - Tout juste! Vous avez quelque chose de prévu fin juin?
      - Mmh non... On partira surement quelques jours cet été mais on a encore rien de prévu. Pourquoi, tu nous invites à Ocean Grove?
      - Ça va bientôt faire quatre ans que je vous y invite... Enfin, là vous allez avoir une bonne raison de le faire je pense.
      - Ah? On peut savoir laquelle?
      - Bien sûr! Je me marie.
      - ... Tu déconnes?
      - Non, c'est vrai!
      - Euh écoute, je te passe Brad, moi je peux pas continuer là... {Brad!!}
      - Liv, qu'est-ce que...
      - Allo? Basil? Qu'est ce que tu viens de lui faire? Même bourrée elle est pas dans cet état! T'as dit quoi pour la rendre aussi euphorique?!
      - Vous m'avez fait peur, je me demandais ce qui lui prenait! {rires} Je venais de lui annoncer que j'allais me marier, et que vous êtes invités bien sûr.
      - Non... mon grand frère va se marier? C'est génial ça!
      - Et je compte sur mon petit frère pour être mon témoin!
      - Tu peux compter sur moi! Attends, y'a Liv qui veut te reparler... euh félicitation à vous deux et...
      Basil! Désolée pour tout à l'heure, j'avais besoin d'un peu me calmer. {rires} J'arrive pas à croire que tu te sois lancé, t'avais toujours dit que t'étais contre le mariage et puis... Oh je suis vraiment contente tu sais! On sera là en tout cas, fin juin t'as dit?
      - Oui, le 26 même.
      - 26? Ça sera vite là! Bon, on va prévoir ça alors!
      - Vous viendrez à la maison hein, y'a largement la place pour vous héberger tous les trois.
      - Ça dérangera pas?
      - Liv, tu crois vraiment que ça nous gênerait de vous avoir? Y'aura ma mère aussi, mais c'est grand, tu verras!
      - Ok, Ok, j'ai rien dit! Ah, y'a Tom qui pleure, je sens qu'on va avoir besoin de moi d'ici peu... Euh on va voir dès que possible pour l'avion, quand on arrive et tout et tout, et on te tient au courant. On sera là de toute façon, tu peux en être sûr!
      - Mais j'y compte bien...
      - Fais pas ton malin! {rires} Bon, je t'embrasse. Et Parfaite aussi! Et encore toutes mes félicitations!
      - Merci! {rires}
      - Je te rappelle dès que possible. {Liv! / J'arrive!} Je te rappelle! A bientôt!

      FIN DU FLASH BACK


    Mes vœux prononcés, le Père Adam se tourna vers Parfaite pour lui poser la question à son tour tandis que je la regardais. Et tout à coup un soupçon de crainte avec le souvenir de mon rêve de cette nuit, la pensée que peut être elle pourrait refuser, mais non. Oui je le veux. Mon Dieu, -voilà que je virais croyant maintenant- c'était... J'avais l'esprit complètement vide, j'étais incapable de penser à quoi que ce soit, juste heureux, heureux comme ce n'était pas possible, et je m'approchai d'elle pour l'embrasser, cédant à la tentation et voulant fêter au plus vite ce mariage enfin prononcé. Elle eut un moment d'étonnement qui ne tarda pas lorsque mes lèvres entrèrent en contact des siennes, répondant au contraire à mon baiser tandis que derrière nous on commençait à applaudir. Elle se recula alors, regardant ceux qui s'étaient levé comme je le faisais aussi, ma mère effectivement en pleurs avec un mouchoir trempé à la main et Liv qui n'en avait pas l'air très loin non plus, et puis tous les autres... Et puis on toussota dans mon dos et en me retournant vit le Père Adam qui nous souriait avec un air gêné.

      Même si je ne suis pas très regardant sur la tradition, peut être devrions-nous quand même procéder à l'échange des alliance avant d'en finir...

    Les alliances! J'avais oublié les alliances alors que c'était l'un des moments les plus importants de la cérémonie, emporté par mon élan.

      Oh oui, bien sûr, désolé!

    Inutile pour lui de répondre, son sourire avait bien plus de sens que n'importe quel mot qu'il aurait pu prononcer. Brad s'avança donc d'un pas vers moi et me tendit un écrin ouvert où je pris l'anneau. J'avais un peu peur de le faire tomber, ce qui n'aurait pas été glorieux, mais j'évitai cet écueil et retrouvai toute confiance en moi. Parfaite leva la main, écartant légèrement ses doigts les uns des autres, et je la saisis par le poignet, glissant ensuite délicatement l'alliance à son annulaire. Et quand enfin elle y fut, je relevai les yeux vers elle et lui sourit. Ma part était maintenant terminée et je n'avais fait aucun faux pas, ce qui était presque remarquable, convaincu désormais que le restant de la journée se passerait tout aussi bien. Même si je n'avais eu qu'un rôle secondaire dans la préparation de notre mariage, me contentant de l'aider et de donner mon avis alors qu'elle avait tout en tête, j'avais bien entendu tenu à ce que tout soit parfait et c'était effectivement le cas. Parfaite était capable de grandes choses, je lui avais toujours dit, et cette journée en était une preuve supplémentaire. Je l'aimais, et je savais que j'avais fait le bon choix en l'épousant puisque personne d'autre au monde n'aurait pu me combler à ce point. Et dire qu'elle était ma femme maintenant. C'était presque trop beau pour être vrai et pourtant ça l'était...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I want you all and ev'rything just to be mine (2968) | Parfaite Lun 19 Juil 2010 - 19:45

24 JUIN 2011 - Rue de Miami 11H45

Parfaite avait pratiquement finis les préparatifs du mariage, il ne restait plus vraiment grand-chose. Pénélope, la mère de Basil ainsi que Tyler, le frère jumeau de parfaite avait était un soutient fort appréciable deux jours avant la cérémonie, ils lui avaient proposés de faire un tour en ville pour se défouler et de profiter d’une belle journée ensoleillé. Après un moment à fouiller dans un magasin de vêtement, la jeune demoiselle qui était donc redevenu blonde pour l’évènement qui se passerait deux jours plus tard, avait pris la direction, d’un magasin de disque. Avec tous les évènements qu’ils c’étaient déroulé dans sa vie dernièrement, elle avait complètement oublié de se renseigner, sur l’avancement de son album dans les ventes. Elle avait de l’argent de côté, l’héritage de sa grand-mère, elle n’avait pas spécialement besoin de travailler, mais elle avait voulu réalisé l’un de ces rêve sortir un album, maintenant que c’était fait jouant avec la pochette de son propre album, elle se demandait si c’était vraiment de cette vie qu’elle voulait ?
L’album fonctionné mieux qu’elle ne l’avait imaginé, les ventes décollées doucement, elle avait reporté les concerts pour le mois d’Aout, après un certain moment elle posa l’album puis se retourna pour apercevoir dans les étalages, le livre qu’elle avait déjà lu plusieurs fois, un livre qu’elle avait été première à lire, le premier livre de Basil, et naturellement elle alla vers lui, s’asseyant sur un canapé qui permettait aux personnes de lire ou d’écouter la musique avant de décider de l’acheter ou non. Parfaite après un certain temps à lire ce bouquin ce releva, puis pris la direction de la sortie, elle avait décidé son destin, elle avait choisit la vie qu’elle voulait, elle en était persuadé désormais.
Parfaite quitta donc les lieux et une fois à l’extérieur, son téléphone portable se mis à sonner. Parfaite mis un certain temps à trouver son téléphone dans son sac. C’était certainement Basil ou son frère qui devaient se demander ou elle pouvait être, enfin c’était ce qu’elle pensait. A l’écoute du message, son visage devenue blanc et son sourire s’effaça. Elle jeta son portable dans son sac avant de partir. Qui à pu lui laisser un message, pour la mettre dans un tel état ? A voir son visage inquiet, il ne s’agissait certainement pas d’une bonne nouvelle.


Retour au mariage.


Le prête qui rappela le jeune couple fis tout le monde ce rassoir, dans la précipitation, le jeune couple avait oublié de se passer les alliances, ce qui fit sourire parfaite. Elle avait tellement attendu ce moment, que le fait d’oublier cette partie la fis sourire, il fallait dire qu’elle avait toujours eu cette petite peur, que Basil face une crise d’angoisse ou vienne à dire non devant l’hôtel, ce n’était pas arrivé, mais c’était les cauchemars qu’elle avait fait quelques fois ces derniers jours. La jeune femme se plaça donc devant son époux puis pris la bague avant de la passer au doigt et de prononcer les vœux que l’homme d’église lui demandé de répéter.

« MOI, Parfaite Alexa Alicia Garbage . Déclare te prendre, toi Basil Lane. Pour époux légitime, à partir de ce jour, pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse et dans la pauvreté, dans la santé et dans la maladie, pour t'aimer et te chérir jusqu'à ce que la mort nous sépare. »

La jeune femme regardait son époux, avec un doux sourire et ces mains ne quittant plus celle de son mari, elle avait eu soudainement une envie que seul Basil aurait pu comprendre, avec ce petit sourire, mais il y avait encore la cérémonie à finir et la fête qui suivait après. La jeune femme souriait avant de laisser son marie faire ce qu’elle venait de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I want you all and ev'rything just to be mine (2968) | Parfaite Ven 23 Juil 2010 - 23:45

      You trick your lovers,
      That you're wicked and divine,
      You may be a sinner,
      But your innocence is mine
      Please me,
      Show me how it's done,
      Tease me,
      You are the one

      Undisclosed desires - Muse


    Se faire reprendre par le prêtre en pleine célébration de notre mariage n'était pas franchement le genre de chose que l'on s'était imaginée durant ces séances fantasmées où l'on se demandait comment tout cela pourrait bien se passer, et ce même dans nos scénarios les plus improbables et catastrophiques. Entre ses talents d'organisatrice qui trouvait une réponse -et une solution à tout- et ma manie d'imaginer tout et n'importe quoi, on pensait avoir globalement fait le tour de la question, mais voilà que l'imprévu se produisait quand même. Mais le Père Adam n'avait pas l'air rancunier, et à son sourire j'avais plutôt l'impression qu'il nous donnait son assentiment, et nous reprîmes les choses là où elles s'étaient arrêtées, nos invités retournant à leurs place comme si ce petit intermède n'était rien d'autre qu'une variante ou une pause dans le déroulement des événements. J'étais un peu gêné quand même, gêné d'avoir cédé si facilement à mes pulsions alors qu'il y avait du monde autour de nous et que ce n'étais pas le moment de faire un mouvais pas. Ce n'était qu'un baiser échangé avec un peu d'avance, mais il montrait bien le niveau de fébrilité que j'avais atteint après une journée passée sans elle et en l'ayant retrouvée si jolie et si désirable à mes côtés. Même si au début de notre relation il y avait eu une certaine distance physique d'installée, à partir du moment où elle avait été franchie il n'y avait plus eu de retour en arrière possible, sauf cas de force majeure bien entendu -nous n'étions quand même pas de vulgaires êtres soumis à leurs instincts-. Je ne lui avais menti sur l'effet qu'elle me faisait, et de toute manière elle s'en rendait compte toute seule, en jouant aussi parfois...

      FLASH BACK

      Assis l'un à côté de l'autre à la table du salon, Parfaite montrait à Basil le modèle des invitations qu'elle pensait commander, ainsi que le menu qu'elle avait enfin fini d'établir. Le jeune homme lu le tout attentivement, puis repoussa les papiers en souriant.
      - Ça me va.
      Elle soupira de soulagement en se laissant tomber contre le dossier de sa chaise.
      - Ouf tant mieux! S'il avait fallut tout rechanger je sais pas comment j'aurais fait!
      - Tout est parfait, t'as pas à t'en faire...
      Elle acquiesça en souriant à son tour.
      - Merci.
      La réponse formulée, elle l'embrassa et Basil en profita pour prendre la main de la jeune fille dans la sienne.
      - Je peux te poser une question?
      - Bien sûr! Je sais que c'est un peu moi qui ai pris les choses en main pour l'organisation mais t'as ton mot à dire aussi!
      - Je sais, mais là c'est juste par curiosité...
      Il parlait en cherchant un peu ses mots, comme sur le point d'aborder quelque chose de délicat, et elle se demandait de quoi il pouvait bien s'agir.
      - Je t'écoute.
      - Tu porteras une robe blanche?
      Elle hésita avant de répondre. C'était ça qu'il voulait savoir? Ca lui paraissait pourtant évident..
      - Oui. Pourquoi ça serait pas le cas?
      Il haussa les épaules avec un regard vague.
      - Ben normalement c'est signe de pureté et de virginité, et là... C'est pas que ça me gêne hein, que tu soit en blanc ou en n'importe quelle autre couleur je suis sûr que tu seras ravissante! Enfin, c'était juste comme ça...
      Elle soupira et répondit d'un ton un peu las.
      - Oui, je sais, mais...
      Elle releva alors les yeux vers lui, tout à coup de nouveau souriante.
      - Non, t'as raison! Je peux pas changer ce que j'ai fait par le passé mais je peux faire quelque chose pour les mois à venir! J'espère que t'as apprécié hier, parce qu'on fera plus rien tant qu'on sera pas mariés!
      Un air jubilatoire sur le visage, elle embrassa Basil qui avait l'air de pas trop comprendre ce qui lui arrivait et se leva.
      - Quoi? T'es sérieuse là?
      Elle resta quelques secondes sans rien dire, comme figée sur place, puis éclata de rire.
      - Pour de bon tu y as cru? Alors que je t'avais vu venir, toi tu te laisses avoir! Comme si on était capable de tenir d'ici là tous les deux... Des fois je me demande à quoi tu penses...
      Et elle l'embrasse à nouveau, très satisfaite de son petit effet. L'arroseur arrosé que l'on appelait ça.

      FIN DU FLASH BACK


    Oui, Parfaite me faisait beaucoup d'effet. Quand elle me parlait de ce qui se passait de son côté, elle me l'expliquait en terme d'addiction, de dépendance, et d'une certaine façon c'était ça. On était deux junkies acros l'un à l'autre et toujours en manque. L'amour passion, l'amour poison, mais l'amour avant tout. Peut être qu'on se faisait du mal à aller aussi loin, mais pour l'instant il n'y avait pas de prix à payer alors on continuait, s'aventurant encore et encore en nous sans jamais se lasser de ce que l'on y découvrait.
    J'étais là, en train de me maudire intérieurement, quand je le la sentis reprendre là où nous nous étions arrêtés. Heureusement qu'elle savait retrouver consistance plus vite que moi, sinon on était mal partis! Elle prit donc ma main dans la sienne et glissa l'anneau qui scellait notre union, souriante. D'un coup je comprenais pourquoi l'on disait que le mariage était le plus beau jour d'une vie. Ca ne serait pas le cas pour moi, mais ça resterait quand même un jour dont je chérirai le souvenir. Le flux d'émotion qu'il transportait était vraiment intense, et je n'aurai pas eu d'autres moments si forts qu'il serait probablement arrivé en tête... Et d'une voix assurée, bien que peut être un peu émue dans ses pauses, elle répéta la fameuse tirade. MOI, Parfaite Alexa Alicia Garbage . Déclare te prendre, toi Basil Lane. Pour époux légitime, à partir de ce jour, pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse et dans la pauvreté, dans la santé et dans la maladie, pour t'aimer et te chérir jusqu'à ce que la mort nous sépare. Ces mots je les avais prononcé quelques minutes auparavant, mais dits par elle ils n'avaient plus la même sonorité, c'était très agréable de se les entendre dire par la personne que l'on aimait, les yeux dans les yeux. Et le dernier mot achevé, le dernier point posé, je me mis à sourire avec elle. Je le faisait déjà, mais ça devenait plus fort, et plus encore en comprenant ce qu'elle avait dans la tête. Je lisais parfois en elle, et avec le sourire qu'elle me faisait il n'y avait aucun doute à avoir, juste à prendre son mal en patience. Le contact de sa main m'y aidait un peu au moins, ce n'était pas comme si je l'avais eu en face de moi sans pouvoir la toucher... Malgré tout, la délivrance se faisait attendre, et le Père Adam semblait y trouver un plaisir très sadique. Pas très bon pour un prêtre ça...

      Sur ce, Basil, vous pouvez embrasser la mariée!

    C'était le coup de départ, et je ne me fis pas prier. Lâchant sa main j'entourai son cou et l'embrassai, les applaudissements derrière nous ne m'empêchant pas de continuer. Premier baiser en tant que mariés, en tant qu'époux, en tant qu'amants unis par les liens sacrés du mariage et sous les yeux du tout puissant. Tout ça je m'en foutais, seul comptait le fait que c'était notre premier vrai baiser depuis longtemps, et qu'à ce rythme là je n'allais pas tarder à défaillir. Il m'en fallait encore, encore et toujours, alors l'éternité que nous allions passer ensemble tomber à point nommé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I want you all and ev'rything just to be mine (2968) | Parfaite Ven 23 Juil 2010 - 23:49

SUJET TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: I want you all and ev'rything just to be mine (2968) | Parfaite

Revenir en haut Aller en bas
 

I want you all and ev'rything just to be mine (2968) | Parfaite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-