AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE Jeu 1 Juil 2010 - 18:59





IT'S NOT YOUR BUSINESS!
Liam K. Stanfield & Leslye S. Gibson

« Liam! Salle 2! »
« Navré, Judith! Mais je ne suis pas de garde aux urgences! C'est pas normal! Ces dernières semaines, on aurait dit que j'ai fais que ça! »
« Tu peux pas te passer de nous, c'est pour ça que tu reviens! »
« Dans le mile! Qu'est-ce qu'on a? Si ça se trouve, je peux prendre quelques minutes...! »
« Leslye Gibson. Elle a fait un malaise en plein footing à cause de la chaleur. Tu veux bien la prendre? »
« Leslye...? C'est bon, je la prends. »
« Emmène quand même le dossier! »
« Merci, Judith! »
Liam récupéra le dossier de la jeune fille et poussa un léger soupir avant de se diriger vers les salles d'examen. Il se doutait que sa rencontre n'allait pas être de tout repos, mais il ne pouvait pas faire grand chose pour y remédier. Après tout, mieux valait faire face maintenant à la situation plutôt que de remettre à plus tard. Si ça se trouve, elle n'aurait pas encore eu le temps de mettre un plan foireux à exécution pour venger sa soeur. Leslye n'était pas du genre à demeurer les bras croisés si sa soeur était impliquée, mais il espérait soudainement que Shouka ne lui ait encore rien dit. De toute façon, jouer le jeu ne serait pas non plus une partie de plaisir et ce fut avec appréhension qu'il pénétra dans la salle d'examen où était Leslye. Elle était assise sur la table d'examen et Liam eut un petit sourire afin d'engager agréablement la conversation. Après tout, mieux valait faire comme si de rien n'était.
« Bonjour Leslye! Comment tu te sens? »
Il fit venir à lui un tabouret avec son pied et y prit place avant d'ouvrir le dossier de la jeune fille. Il en lut une partie, en diagonale, avant de reporter son attention sur Leslye et de s'approcher d'elle. Son tabouret était à peu près à la même hauteur que la table ce qui lui permettait de s'appuyer tout en étant à sa hauteur. Il posa les doigts sur les ganglions de la jeune fille afin de s'assurer qu'ils n'étaient pas enflés et saisit finalement son stéthoscope afin de le poser contre sa poitrine. Son coeur battait un peu vite, mais il décida de garder cette information dans sa tête au cas où elle revêtirait une quelconque importance par la suite.

Il déposa le dossier sur le bureau et reporta son attention sur Leslye en guettant la moindre réaction corporelle de sa part qui sortirait de l'ordinaire.
« Et si tu me racontais ce qui s'est passé? Tu courrais, c'est ça? T'avais bu suffisamment avant de partir? Avec une chaleur pareille, c'est important de bien s'hydrater. »
Par chance, il ne faisait pas trop chaud à l'intérieur de l'hôpital étant donné qu'il y avait l'air climatisé. Avec la chaleur intense des derniers jours, elle n'était pas la première à arriver ici pour cause d'évanouissement et Liam devait avouer que les personnes âgées étaient celles qui résistaient le moins à la chaleur suffocante de Miami. Leslye était suffisamment grande pour savoir qu'elle devait boire beaucoup lorsqu'on faisait du sport par un temps pareil, mais parfois, les gens croyaient qu'ils n'auraient qu'à pendre un bon grand verre d'eau en revenant et que tout rentrerait dans l'ordre. Il préféra donc s'assurer qu'elle s'était suffisamment hydratée même s'il se doutait bien que c'était la raison de sa venue ici. Elle n'avait pas été malade depuis longtemps et il doutait que ça ait un lien avec sa maladie passée.

Il fronça pourtant les sourcils alors qu'il remarquait qu'elle n'avait pas de ouate au coude qui signalait qu'on lui avait fait une prise de sang pour des examens plus poussés. Habituellement, c'était toujours le cas lorsqu'on ne savait pas la cause exacte des malaises.
« Tu n'as pas vu une infirmière pour une prise de sang? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE Ven 2 Juil 2010 - 23:56

Cet après-midi-là, en ouvrant les yeux, Leslye avait sursauté. L'écran indiquait 15:07. Elle avait complètement oublié de se réveiller de sa petite sieste, et son jogging avec Jules était complètement tombé à l'eau. Maugréant contre elle-même dix secondes, elle avait vite enfilé un short, un T-shirt. Descendant les escaliers tout en attachant ses cheveux, elle sauta dans ses baskets et partit immédiatement hors de la maison de sa grand-mère. Tout son programme de l'après-midi était déjà bouleversé. Elle n'avait plus qu'à se dépêcher pour pouvoir réaliser tout ce qu'elle voulait faire en très peu de temps. Elle courrait donc plus vite, plus rapidement, avec des foulées plus courtes, usant plus de ses forces sous cette chaleur déjà bien trop élevée. Elle le sentait, son souffle était plus rapide, moins irrégulier. Alors qu'elle se trouvait aux abords du parc, elle sentit sa tête tourner. Elle avait l'impression que la terre tournait, que le sol s'approchait dangereusement d'elle. Leslye diminua son allure, persuadée qu'en se calmant un peu tout irait bien. Sa tête continuait à tourner, elle passa alors sa main droite sur sa tête -un réflexe qui ne servait à rien- et de sa main gauche attrapa une rambarde. Et un instant plus tard, elle s'était écroulée au sol.
«  mademoiselle! Mademoiselle! Vous allez bien? »
«  Elle respire encore vous croyez? »
«  Evidemment ! »
« Elle a dû trop forcer, il faut quand même appeler les secours! Quelqu'un peut le faire? »


Des conversations de passants et d'ambulanciers plus tard, Leslye s'était retrouvée aux urgences. Les ambulanciers n'avaient pas prévu de la laisser repartir si tôt, tout ça parce qu'elle avait eu le malheur de répondre à une de leurs questions sur les pathologies qu'elle avait eu. Pestant contre elle-même d'avoir balancé ça, Leslye ne pouvait que constater que toute sa journée était foutue: elle allait devoir passer l'aprem aux urgences. Contrainte et forcée, elle avait été rapidement ammené jusqu'à ce lieu qu'elle détestait tant. L'hôpital n'était pas l'endroit où elle se sentait le mieux, bien au contraire. Baladée dans des couloirs, allongée sur ce lit à roulettes, Leslye fut amené dans une salle assez rapidement. A croire qu'ils n'avaient pas mieux à faire que de s'occuper d'un pauvre cas d'étourdissement.
« Salle 2, un docteur va bientôt venir vous voir! »
Et c'était tout. On la laissa là, dans la salle, pendant qu'une infirmière passait de temps en temps pour aller chercher des médicaments dans les tiroirs, et -Leslye s'en doutait bien- pour guetter de temps en temps si elle ne s'était pas de nouveau évanouie, et même volatilisée. Assise sur le lit, Leslye attendait patiemment que son tour vienne. Déjà un peu énervée d'avoir gâcher sa matinée, Leslye se demande un instant si elle ne devrait pas profiter du dos tourné de l'infirmière pour s'en aller. Elle s'était juste évanouie. Ce n'était pas bien grave du tout, ça arrivait à pas mal de monde, il n'y avait pas de quoi alerter tout le monde. Au moment même où elle voulait mettre à exécution son plan, elle entendit dans le couloir des gens: flûte! Elle n'aurait pas le temps de se rhabiller. Se maudissant elle-même, elle se réinstalla sur le lit, faisant comme si elle patientait. Le médecin ne tarde alors pas à pénétrer dans la salle.


La journée avait mal commencé, elle continuait mal. Un homme, brun, assez grand, un peu mal rasé venait de faire irruption dans la salle: le Dr Liam Stanfield, docteur que Leslye connaissait particulièrement bien, ex-beau-frère, type qui avait lâchement abandonné sa soeur. Un petit sourire aux lèvres, celui-ci s'était approché d'elle en la saluant. Lui demandant « comment te sens tu? » Leslye avait envie de lui répondre qu'elle devait sans doute mieux aller que sa soeur. Son coeur redoublait d'intensité, et elle n'osait pas croiser son regard.
«  Bien. »
Ce fut la seule parole qui sortit de sa bouche, accompagnée d'un petit soupir. Elle n'avait aucunement envie de se retrouver dans la même pièce que Liam. Elle n'avait aucune envie de le voir, et de l'entendre parler comme si de rien n'était. Elle n'avait tout simplement pas envie de savoir qu'il continuait sa vie normalement. Il l'auscula alors, et lui demanda si elle avait bien bu, parce que c'était important de bien boire quand il faisait chaud. Elle eut légèrement envie de rire: il était limite en train de lui faire la morale sur ce qu'il fallait absolument faire quand la chaleur était trop importante. Elle pourrait elle aussi lui faire quelques réflexions.. Son regard posé sur le carrelage blanc de la salle d'urgence, Leslye haussa les épaules et répondit simplement un
« Evidemment! »
Elle n'avait pas envie de faire le moindre effort pour qu'il la soigne. Après tout, pourquoi? Elle allait parfaitement bien. Elle se laissa néanmoins ausculter, faisant comme si elle ne le connaissait pas, bien qu'au fond d'elle même elle avait envie d'exploser. Il avait lâchement abandonné sa soeur. Alors certes, elle pensait déjà à elle, c'était normal après tout, mais elle pensait également à Leah. La petite retrouvait un semblant de foyer qu'une décision de son père à la hâtive plus tard, elle se retrouvait de nouveau seul avec son papa. Leslye osa lever les yeux vers Liam; juste pour voir si au moins il avait des cernes, signes d'une mauvaise nuit, signe d'un regret de sa part. Un froncement de sourcils retena son attention. Son coeur eut un petit sursaut, se demandant ce qu'il y avait. « Tu n'as pas vu une infirmière pour une prise de sang? » Surprise, et surtout contente que ce ne soit que ça, son coeur ralentit. Elle comprit aussi rapidement que c'était là le moyen de s'échapper de l'hôpital, et ainsi fuir Liam. Non elle n'avait pas vu d'infirmière, personne n'était venu lui prélever du sang. Mais elle pourrait très bien lui dire le contraire. Avec un petit sourire, Leslye lui répondit:
« si si! Une blonde est venue me faire une prise de sang, mais comme le coton ne tenait pas, je l'ai enlevé! » Elle le regarda enfin, et lui demanda alors, tout en commençant à se lever pour aller chercher ses vêtements. « je peux m'en aller maintenant? Si quelque chose ne va pas, tu sais où me trouver. » Elle avait bien insisté sur le 'où'. Elle voulait absolument s'en aller: rester auprès de lui encore un peu, c'était risqué d'exploser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE Dim 4 Juil 2010 - 4:16

Liam eut l'impression que le «Évidemment» lancé par Leslye sonnait faux, mais il ne répondit rien. De toute façon, il le saurait bien assez tôt avec les résultats des examens puisque si la jeune fille était déshydratée, ce serait parce qu'elle lui avait menti. Il ne savait pas ce qu'elle savait de ce qui s'était passé avec Shouka, mais il était conscient qu'elle était au courant de leur rupture. Après tout, elle n'avait jamais été aussi pressée de s'en aller lorsqu'elle était en sa compagnie; ça voulait tout dire. En d'autres circonstances, ils auraient parlé de tout et de rien et tout aurait été fait dans la bonne humeur, mais cette fois, elle semblait attendre le moment propice pour dégager et partir en courant. Il n'y avait pas d'autres raisons possibles, elle était au courant.

Elle avait enlevé le coton parce qu'il ne tenait pas? Liam fronça les sourcils et la retint par le bras avec délicatesse toutefois, la forçant à se rasseoir.
« Ce n'est pas bien de mentir! On ne t'a pas appris? Montre. Ton bras. »
Habituellement, les prises de sang laissaient la veine endolorie pour quelques heures, voire même quelques jours et il eut beau bien regarder chacun des bras de la jeune fille, il n'y avait aucune trace d'aiguille. Elle avait mentit.Le regard du médecin plongea dans celui de Leslye alors qu'il tentait de comprendre sa ruse. Comment pouvait-on être certain que tout allait bien si on n'avait pas les résultats pour le prouver? Elle voulait partir au plus vite, mais elle ne se rendait pas compte des conséquences que son geste pourrait avoir. Si elle était déshydratée, elle pourrait refaire un malaise rapidement et si c'était autre chose qui s'avérait être plus grave, elle devrait être soignée. Il ouvrit le dossier afin de s'assurer qu'il n'était pas aveugle et qu'en effet, ils ne lui en avaient pas fait. Habituellement, les petits enfants mentaient par peur des aiguilles, mais apparemment, Leslye n'avait pas atteint la maturité due aux adolescents de son âge.

Liam poussa un soupir et se leva afin d'aller chercher ce dont il aurait besoin.
« Je vais devoir t'en faire une pour envoyer les résultats au labo. C'est important. »
Il passa le garrot autour du bras de Leslye et le serra suffisamment pour faire gonfler la veine. Il précisa que ça allait être froid et désinfecta son bras avec un petit coton. Il prépara l'aiguille et força Leslye à penser à autre chose en lui parlant, comme il faisait avec les gamins. Après tout, les enfants n'étaient pas les seuls à avoir peur des aiguilles, Liam était bien placé pour le savoir. Il pouvait manier toutes les aiguilles qu'il voulait, mais dès que ça touchait à son bras ou à son corps en général, il n'aimait pas.
« Tu sais, je ne sais pas ce que tu sais, mais ce n'est pas ce que tu crois. Les couples, parfois, ça se brise. On peut rien y faire. »
Il avait planté l'aiguille dans son bras et commença à recueillir la petite éprouvette de sang, histoire d'avoir suffisamment d'échantillons pour de nombreux tests. Il espérait que son malaise n'avait rien à voir avec la maladie qu'elle avait eue et il aurait vraiment aimé que l'infirmière prenne l'initiative de le faire à sa place. Il n'avait rien trouvé d'autre à dire que de parler de sa rupture avec Shouka car il savait que c'était ce que Leslye devait avoir sur le coeur. Or, il se rendait compte que ce devait être une très mauvaise idée. Il venait d'ouvrir la porte à un sujet qu'il voulait précisément taire.Il retira l'aiguille et la jeta dans le contenant prévu à cet effet avant de poser un coton et un ruban adhésif sur l'intérieur du coude de la jeune fille.
« C'est finit. Pas trop pénible? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE Dim 4 Juil 2010 - 21:13

Leslye était en train de se lever lorsqu'elle sentit la main de Liam serrer son bras, la forçant à se rasseoir sur le lit d'hôpital. « Ce n'est pas bien de mentir! On ne t'a pas appris? » Leslye se sentit blessée par ses paroles. Il croyait quoi? Que ça lui faisait plaisir d'être à l'hôpital? « Montre. Ton bras » La jeune fille soupira légèrement en continuant de fixer le carrelage, tendant son bras et laissant le docteur examiner ses bras. Elle se sentait blessée d'avoir si peu réussit son tour. La jeune fille releva les yeux vers le docteur, et eut le malheur de se retrouver coincé. Il la regardait dans les yeux, sans rien dire, cherchant sans doute pourquoi elle avait fait ça. Il n'avait qu'à chercher un peu, ce n'était pas bien difficile. Ses yeux filèrent des siens, et vinrent se poser un peu plus loin, sur la table de l'autre côté. Elle vit Liam ouvrir le dossier, le lire un peu, et le reposer tout en soupirant et en se levant pour aller chercher tout ce dont il avait besoin. Leslye en profita pour jeter un coup d'oeil vers la porte. Elle pourrait très bien filer là aussi. « Je vais devoir t'en faire une pour envoyer les résultats au labo. C'est important. » Elle regarda le docteur de dos. Elle ne pouvait s'empêcher de penser que si elle avait réfléchit et réagit plus vite que ça, elle aurait pu s'en aller, lui filer, et ainsi se retrouver dehors. Et ce, tant pis si il pourrait avoir des ennuis. Mais à la place, elle se retrouvait coincée avec Liam. De nouveau à côté d'elle, il lui installa un garot autour de son bras, et elle se laissa faire. Il lui demanda de penser à autre chose, lui annonça que ça allait être froid. Leslye se sentit stressée d'un coup. Elle avait dû pas mal subir de prises de sang, et tout, mais à chaque fois l'effet était le même. Elle stressait, se crispait et devait fermer très fortement les yeux pour éviter de voir son sang couler le long de ce tube. Elle avait la désagréable impression à chaque fois qu'on vidait son corps délibéremment. « Tu sais, je ne sais pas ce que tu sais, mais ce n'est pas ce que tu crois. Les couples, parfois, ça se brise. On peut rien y faire. » Liam venait de crever l'abcès directement. Les yeux de Leslye filèrent vers le regard de Liam, contente dans un sens qu'il en parle, et encore en colère contre lui. C'est à ce moment-là qu'il décida de piquer le bras de Leslye. Elle dû se mordre les lèvres et fermer les yeux un instant.

    « Tu sais, je ne mens pas, l'infirmière a peut-être oublié de le noter sur le dossier. » Les paroles étaient sorties aussi rapidement que ses pensées. Leslye n'avais pas dit ça pour l'énerver, juste parce qu'elle avait une peur bleue de ce qui allait suivre.Elle détestait les prises de sang, son bras était contracté au possible, et elle eut du mal à rouvrir les yeux. Il défila des tubes, et des tubes. Il n'y en avait pas tant que ça, mais Leslye avait l'impression qu'il avait prélevé tout son sang.

Liam posa un bandage sur son bras, un vrai de vrai cette fois, et lui parla, la questionna alors.« c'est finit. Pas trop pénible? ». Elle bougea un peu son bras, et eut du mal: sa contraction avait rendu ses muscles difficiles à manipuler.
    «  désolée, mais j'aime pas. » Petite pause « ça a quand même été ». Il fallait quand même avouer qu'il avait fait ça avec douceur.

Elle semblait s'être légèrement calmée. Mais ce n'était que 'sembler'. Elle en voulait encore à Liam, et ne voulait pas s'éterniser à passer du temps avec lui. Profitant de ce petit moment d'acalmie, Leslye lui demanda maintenant « je peux m'en aller, c'est bon? La prise de sang est faite, je parle correctement, je n'ai pas mal à la tête, je n'ai pas de température. J'ai déjà le diagnostic: super forme! » Elle leva alors les yeux vers lui, toujours assise sur son lit. Cette fois, elle attendrait. Son regard se fixa un instant sur le sol, cherchant les mots de ce qu'elle pourrait lui dire. Elle se pinça légèrement les lèvres, et quand elle releva la tête, elle explosa alors sur Liam.
    «  Je sais bien que parfois les couples ça se brise! Mais on ne se barre pas comme ça! Putain Liam t'as tout gâché, tu l'aimais et elle t'aimait, et tu t'es barré!! » Elle avait haussé le ton, elle avait même sorti un mot qu'elle ne sortait jamais (elle détestait les gens vulgaires). Mais elle aimait sa soeur, et jusqu'à présent, il était censé l'aimer aussi. Elle ne comprenait rien à Liam. Rien. Elle lança un regard noir à Liam, et cette fois, se releva de nouveau, tout en murmurant. « je m'en vais. » Il ne fallait jamais faire de mal à celle qu'elle aimait plus que tout au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE Mer 7 Juil 2010 - 19:09

Liam avait tenté de détendre son bras avec un léger massage, conscient que ce n'était pas plaisant de se retrouver avec une aiguille dans le bras. Il n'avait fait aucun commentaire, même s'il savait qu'elle devait demeurer détendue. Ce n'était pas une grosse aiguille et on pouvait facilement l'oublier. Toutefois, Liam la comprenait amplement.

Le médecin eut toutefois un sourire lorsqu'elle affirma ne pas mentir. Ce qu'elle s'enfonçait encore plus dans ses mensonges!
« Ça sert à rien de pousser le clou, Leslye. Je sais qu'elle n'est pas venue. »
Liam avait retiré l'aiguille de la peau de la jeune fille avec délicatesse, ne voulant pour rien au monde lui faire mal. Du moins, pas volontairement. Il n'avait pas eu le choix, c'est tout. Il haussa les sourcils lorsque la jeune fille affirma vouloir partir et croisa les bras devant elle sans se rasseoir. Elle ne semblait pas faire de fièvre, en effet, et en la regardant comme ça, elle semblait en effet en bonne santé. Or, Liam préféra bipper une infirmìère pour lui transmettre les tubes de sang. Il préférait qu'elle aille les porter au labo plutôt que lui-même se déplace, ayant peur que Leslye s'évapore soudainement en son absence. La jeune infirmière attendit qu'il lui transmette les informations.
« Je veux NFS et gaz du sang. Tu peux demander une formule leucocytaire aussi, s'il te plaît? Dis que c'est important et que j'aimerais les recevoir le plus vite possible. Merci. »
Il avait ouvert le dossier une nouvelle fois afin de demander les examens les plus appropriés dans le cas de Leslye. Lorsqu'elle disparut en refermant la porte derrière elle, Liam se retourna vers la jeune fille, un sourire malicieux aux lèvres, étant presqu'heureux de lui annoncer qu'elle devait rester encore un peu.
« J'aimerais attendre les résultats du labo avant de te laisser partir. Tu voulais prévenir quelqu'un? »
Il haussa un sourcil lorsqu'elle explosa sur lui, même s'il s>'en attendait. Il poussa un soupir avant de reprendre place sur le tabouret, posant une main sur son bras pour lui intimer de se calmer. Elle n'avait pas à s'énerver de cette façon puisque Liam avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour être gentil et doux. Il avait attendu le bon moment, il avait réellement tenté de l'aimer plus qu'il avait aimé les autres, mais c'était impossible. Il prit quelques secondes avant de répondre, fronçant les sourcils et tentant de trouver les mots justes pour décrire ce qu'il ressentait à cet instant.
« Tu te trompes. J'avais beaucoup d'affection pour ta soeur et j'en ai encore, c'est vrai, mais... Je ne vois pas en quoi ça te regarde, Leslye. Si j'ai quitté ta soeur, ce n'est pas de tes affaires. Tu ne sais rien de ce qui s'est passé, tu ne peux pas comprendre ce que je ressens et ce que je veux. »
Il poussa un soupir en replaçant adroitement la blouse de médecin sur ses épaules. Leslye ne pouvait pas se pointer ici et lui reprocher ce qui s'était passé avec sa soeur sans savoir. Liam n'aimait pas Shouka comme elle le pensait. Il ne l'avait jamais aimé comme ça. Il posa finalement son regard, qui paraissait pour la première fois éreinté et blessé. Il n'avait pas envie de se disputer sur un sujet dont elle ne connaissait rien. Leslye n'était qu'une gamine!
« Je ne sais pas ce que ta soeur t'a dit et sincèrement, je n'ai pas envie de le savoir. Ça se passe entre elle et moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE Ven 9 Juil 2010 - 19:12

Lorsque Leslye lui fit part de son intention de partir, le Docteur croisa les bras, et resta debout à la fixer. Etant gênée par Liam, elle ne put malheureusement pas se lever, et elle dut attendre encore un peu. Elle fixait du regard le docteur, qui apparemment ne cessait de penser sur la raison de l'évanouissement de la jeune fille. Elle le vit prendre dans ses mains un bipper, et il appuya sur quelques touches. Il ne fallut pas longtemps pour qu'une infirmière -blonde, Leslye l'avait prédit- entre dans la pièce, et que Liam lui demande d'apporter les prises de sang au labo. Il lui demanda une NFS -un drôle de nom- et gaz du sang. Les médecins avaient toujours un charabia que eux seuls connaissaient, et à les entendre, on n'y comprenait rien. Pourtant, Leslye en était sûre, il existait des noms plus simples qu'ils refusaient d'utiliser: ça faisait bien plus savant comme ça. La jeune fille fronça légèrement les sourcils quand elle entendit qu'il voulait une formule leucocytaire. Son regard se posa sur son ex-beau-frère, comme si elle cherchait un espoir face à ses interrogations. Et si elle venait de faire un malaise et que son sang était encore tout dérangé? Et si elle devait se rebattre? Ce n'était pas le moment. Ses parents n'étaient pas auprès d'elle, sa soeur avait d'autres chats à fouetter, son meilleur ami était parti faire la guerre. Son esprit divaguait, cherchant les réponses à sa question: elle n'avait pas de bleus, ne se sentait pas spécialement fatiguée. Non, tout devait être bien. Elle put dégluttir avec difficulté néanmoins.
Le docteur s'était repenché sur son dossier, et s'était retourné vers elle avec un sourire très malicieux au visage, lui annonçant qu'il allait devoir la garder jusqu'aux résultats du labo. En le voyant ainsi, la jeune fille avait l'impression qu'il jubilait à l'idée de l'ennuyer. Elle soupira légèrement, et lorsqu'il lui demanda si elle voulait prévenir quelqu'un, la jeune fille resta de marbre. S'il voulait rester auprès d'elle, elle allait se taire, ne rien dire, parce qu'après tout, ne dit-on pas que l'ignorance est détestable? Résolue à se taire, Leslye ne pippa pas un mot -elle brûlait pourtant d'envie de lui balancer quelques trucs à la figure. C'était bien trop dur, et il ne lui fallut que peu de temps pour s'énerver, et dire tout haut ce qu'elle pensait tout bas. Liam fut apparemment surpris de sa réaction. Posant sa main sur son bras, il n'osa pas lui répondre de suite, cherchant sans doute ses mots. Sa réponse ne satisfit pas Leslye. Il disait qu'il avait encore de l'affection pour Shouka, mais qu'elle ne pouvait pas comprendre. Il ajouta même que ça ne la regardait pas, que ça se passait -je cite- « entre elle et moi ». Durant qu'il parlait, Leslye avait posé ses deux mains sur le bord de la table où elle était assise. Elle avait au moins espéré qu'il lui en dise plus, qu'il lui explique pourquoi il avait fait ça.
    « Je m'en fous que ça se passe entre elle et toi! Je déteste qu'on fasse du mal à ma soeur, et là franchement, ce que tu as fait c'est dégeulasse. » Elle fit une légère pause, histoire de récupérer un peu, et continua son discours. « Tu es égoïste sur ce coup! Tu ne penses même pas à Shouka, à ce que elle, elle a envie. Et le pire dans tout ça, c'est que tu laisses Leah encore une fois paumée. Elle commençait sérieusement à s'attacher à Shouka au cas où tu ne l'aurais pas remarqué.. » Pause « ah oui! J'oubliais, elle aussi sans doute de ce qu'elle pense tu n'en as rien à faire! »

Ce n'était pas du tout ce qu'elle pensait de Liam. Leslye savait pertinemment que sa fille comptait le plus à ses yeux, ça se voyait, ça se sentait. Mais n'avez vous jamais remarqué que sous l'effet de la colère, et de l'énervement vous disiez des choses que vous ne pensez pas du tout? Son regard se posa sur le carrelage des urgences, la faisant revenir à la réalité.
    «  Et puis, je ne t'imaginais pas larguer quelqu'un de cette façon. T'as 31 ans Liam, pas 18. Je croyais que plus on devenait vieux, plus on avait de tact pour rompre. C'est pas ton cas apparemment. Parce que j'ai beau être une gamine à tes yeux, mais au moins, ça, je le sais: on ne se barre pas au petit matin après avoir passé la nuit avec la personne qu'on aime 'soit-disant' » Elle s'était un peu énervée. Le souffle un peu court, Leslye osa enfin recroiser son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE Sam 10 Juil 2010 - 17:48

« On ne peut pas vivre pour les autres. »
Il avait répondu du tact au tac lorsqu'elle affirmait qu'il se foutait de ce que pouvait bien ressentir Shouka. Les relations de couple se terminaient justement parce que l'un des deux ne désirait plus poursuivre en duo, mais en solo. Parfois, c'étaient les deux. Il était conscient du mal qu'il lui avait fait, mais il avait préféré rompre rapidement plutôt que d'attendre des mois. C'était plus facile pour tout le monde. Pourtant, Lorsque Leslye reprit en lui reprochant de ne pas penser à sa fille, Liam leva vers elle un regard déçu et affligé d'où pointait une once de détermination.
« J'ai rompu pour elle! Pour moi aussi, mais pour elle! Justement, je ne veux pas qu'elle s'attache et qu'elle soit blessée par après. On aurait rompu de toute façon, ça ne pouvait pas marcher. Le plus tôt était le mieux et je m'en suis rendu compte trop tard. Tu vas me le reprocher toute ma vie? »
Il avait gardé son regard dans le sien, tentant de percer à jour le visage de la jeune fille. Il comprenait qu'elle soit blessée de son attitude et Liam ne s'était pas attendu à ce que Shouka soit aussi peinée par son départ. Elle avait dû s'en douter, bien sûr. Ils avaient fait une pause, d'abord, et s'il était revenu vers elle ce n'avait été que pour tenter de créer quelque chose. Mais on ne tombait pas amoureux parce qu'on le voulait. On tombait amoureux parce que c'était comme ça. Et Liam n'avait plus jamais ressentit l'étincelle qui l'avait déjà animé. Plus jamais. Il la recherchait avec une force incroyable, mais on ne pouvait pas faire venir l'amour à nous, il venait tout seul. Souvent, c'était sans qu'on s'y attende. Il ne savait pas si Shouka était tombée amoureuse de lui, mais il savait qu'il ne pouvait pas vivre sur un mensonge; ça n'avait pas été son cas. Les reproches qu'elle lui adressait l'attristaient parce qu'il n'avait voulu blesser personne. Ce n'était pas sa faute si Shouka s'était entichée de lui et il avait cru que c'était la bonne solution.

D'ailleurs, elle lui balança des reproches qui le firent froncer les sourcils. Il n'osait pas expliquer ses intentions puisqu'il ne savait pas ce que Shouka lui avait dit. Toutefois, la colère le gagna alors que la jeune fille se trouvait le droit de le remettre à sa place. Elle se prenait pour qui?
« Parce que tu crois que ça m'a fait plaisir? Justement, Leslye, j'ai trente-et-un an, j'en connais plus que toi sur les relations de couple. Si j'ai rompu, j'avais mes raisons et j'ai essayé de le faire avec tact, justement. Je ne suis pas partit au petit matin après avoir couché avec elle, sans un mot, sans rien. Et si elle ne t'a pas expliqué ça, c'est peut-être parce qu'elle croyait que tu ne pouvais pas comprendre. »
Il s'en voulait d'être aussi dur avec elle, mais il n'avait pas l'intention de se laisser faire sans tenter de s'expliquer. Il n'avait pas envie qu'on le prenne pour le méchant alors qu'il n'avait fait que ce qu'il croyait être le mieux pour tout le monde.
« Je suis pas un surhomme, Leslye! J'essaie de faire de mon mieux! Tu voulais que je lui dise quoi? Tu voulais que je lui dise que j'avais embrassé une autre fille deux jours avant? Afin de lui faire mal davantage? J'aurais pu partir sans la prévenir, mais je ne l'ai pas fait. J'ai attendu qu'elle se réveille alors que c'était bien plus difficile. Alors ne juge pas trop sans connaître, s'il te plaît. Quand t'auras un enfant dans les mêmes situations que moi, on en rediscutera. »
Las, Liam se leva et prit appui sur le mur, les bras croisés. Il n'avait pas l'intention de la renvoyer chez elle sans avoir obtenu les résultats, mais il ignorait s'il pourrait continuer à se faire attaquer de la sorte. Leslye l'avait bien fait remarquer, elle n'était qu'une gamine. Et Liam n'avait vraiment pas besoin d'une gamine pour lui dire quoi faire et comment gérer un couple qui n'existait déjà plus. Shouka avait beau être sa soeur, ça ne lui donnait pas le droit de faire la morale sur quelque chose dont elle ne connaissait rien. Sa soeur était jeune aussi et Liam devait avouer que ça avait pesé dans la balance.
« Elle trouvera quelqu'un de son âge. C'est mieux. »
Il avait murmuré ces quelques mots suffisamment fort pour que Leslye les entende.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE Mar 20 Juil 2010 - 21:57

Assise sur la table d'auscultation, Leslye savait qu'elle avait été un peu vache avec lui, et elle s'en voulait un peu. Ce n'était pas son genre de se retrouver là, à lui parler de la sorte, à s'énerver pour quelque chose dont elle ne pouvait rien faire. D'habitude, elle était laxiste, laissait tout couler, et s'énervait que quand ça en valait vraiment la peine, quand elle pouvait faire quelque chose. Là, d'avance, c'était peine perdue. Il allait faire la sourde oreille, et ne l'écouterait même pas. Et même si il l'écouterait, il se ficherait complètement de ce qu'elle allait lui dire. Mais Leslye avait envie de lui dire tout ce qu'elle pensait de lui. Elle avait envie de laisser sortir ce qui la gênait. Elle ne s'énervait pas soucis, mais beaucoup plus quand on faisait du mal à une personne qu'elle aimait: là, c'était encore plus que cela, c'était la personne qu'elle aimait le plus au monde, celle qui lui avait permis de revivre, celle qui mérite le plus d'être heureuse à ses yeux.
Liam ne se laissait pas faire non plus. Visiblement, ses paroles ne lui avaient pas plus. Elle s'en fichait, il n'était plus rien pour elle. Leslye avait l'impression que le temps où ils jouaient ensemble à la console en riant le soir pendant que Shouka mettait au lit le petit, avec Leah parfois à côté d'eux était bien loin. Voyant qu'il s'énervait un peu, et ne voulant pas le pousser à l'extrême, Leslye ne répondit pas de suite. Elle avait toujours peur des réactions des gens lorsqu'ils étaient énervés. Ce qu'il lui disait, elle l'écoutait. Après tout, peut-être allait-il lui donner une explication qui allait tenir la route.
Les paroles qui sortaient de sa bouche n'étaient pas dénuées de sens. Il tentait de s'expatrier du rôle de méchant que Leslye lui collait à la peau. C'était pourtant l'étiquette qu'elle lui avait fiché sur le dos: sa soeur ne pouvait être en aucun responsable de tout ça. Pour elle, une histoire de couple qui finissait mal, c'était toujours de la faute à celui qui prenait la décision d'arrêter. Liam n'avait pas tord au fond: Leslye n'y connaissait pas grand chose en histoire d'amour. Elle vivait encore dans l'idéal, croyant presque que le prince charmant existait quelque part, et qu'il fallait un petit coup d'aide de sa bonne fée pour qu'il pointe le bout de son nez. L'annonce qui la choqua le plus fut de l'entendre parler d'une fille qu'il avait embrassé quelques jours avant de laisser tomber sa soeur. Et Shoukie, elle le savait? Elle préféra regarder ailleurs que les yeux de son ex beau-frère, se sentant déjà mal d'être peut-être dans la confidence d'une chose horrible que sa soeur ignorait. Contemplant les flacons d'une drôle de couleurs, elle apperçut du coin de l'oeil le docteur se poser contre le mur, et murmure d'une façon assez audible qu'elle trouvera quelqu'un de son âge. Alors, c'était ça le problème?
    Relevant la tête doucement vers lui, et respirant calmement, Leslye préféra répondre par quelque chose qui n'avait rien à voir. Elle voyait que cette conversation l'ennuyait, comme elle même elle la mettait mal à l'aise. «  Tu sais, tu peux t'en aller, je n'ai pas besoin de nounou. » Une petite pause plus tard, elle rajouta « Je ne vais pas partir d'ici, j'attends les résultats. » Parce qu'à cet instant, elle avait un petit peur. Et si ce malaise était un signe que ce désordre en elle était revenu? Elle voulait savoir, pour au cas où ça se confirmerait pouvoir se soigner tout de suite.

Les yeux de Leslye fixait le docteur, collé contre le mur, attendant sans doute avec impatience que l'infirmière reviennne les résultats du laboratoire en mains. Jetant un coup d'oeil à sa montre, Leslye osa alors répondre un petit peu face à Liam.
    «  tu sais, si tu penses qu'une différence d'âge est un obstacle insurmontable en amour, ou si tu te tapes une autre que ta copine, c'est normal que toutes tes histoires d'amour finissent mal. » Elle eut alors un petit sourire (ce fut plus fort qu'elle). C'était le jour de sourire un peu moqueur qu'elle pouvait administrer quand elle le voulait. « D'ailleurs, faudrait que tu te demandes peut-être pourquoi tu ne restes pas longtemps avec tes petites amies. » Son intention première n'était pas de le blesser, ni même de l'énerver. Ses nerfs avaient juste besoin de passer. Parce que ce malaise avait gâché sa journée. Parce qu'elle se retrouvait à l'hôpital. Parce que le docteur qui s'occupait d'elle n'était autre que Liam. Et parce que celui-ci était le dernier de ceux qu'elle voulait voir. Elle se devait de s'énerver un peu contre lui. Il était juste là au moment où il ne fallait pas. Mais comme de toute façon il était fautif..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE Jeu 22 Juil 2010 - 20:05

« Ne t'inquiète pas. Ce sont des examens de routine afin de s'assurer que tout est en ordre. Il n'y a rien d'alarmant. »
Le médecin avait bien vu que la jeune fille semblait sur les nerfs et que les examens qu'il avait envoyé au labo ne lui étaient pas inconnus. Rien ne laissait supposer qu'il puisse y avoir un problème concernant son précédent état de santé, mais il préférait simplement s'en assurer, au cas où. C'était bien un médecin, après tout. On éliminait d'abord les problèmes pour trouver ensuite ce qui n'allait pas. Si ça se trouve, elle n'était que déshydratée.

Liam n'avait toutefois pas l'intention de quitter la pièce malgré ses requêtes. Nounou ou pas, il attendrait avec elle puisqu'il ne voulait pas se retrouver avec la petite soeur de Shouka en fuite.

Par contre, dès que Leslye ouvrit la bouche, Liam passa de la surprise à la frustration. Elle osait! Ce n'était qu'une gosse et elle osait lui faire la morale sur ses histoires d'amour? Non seulement elle lui faisait la morale, mais elle ramenait peut-être sans le savoir une histoire qui ne revenait que trop souvent depuis quelques temps. Il avait tenté d'oublier Alannah pendant de très longues années, y était à moitié parvenu et il fallait que cette histoire revienne le hanter alors qu'il commençait tout juste à aller mieux. En fait non. Il était loin d'aller mieux. Blessé, il posa son regard meurtri dans les yeux bruns de la jeune fille et secoua légèrement la tête. Elle jubilait et Liam n'en était que plus attristé. Elle prenait plaisir à lui balancer ses atrocités au visage alors qu'elle n'était qu'une gamine.

Sa tristesse fit place à la colère alors que ses yeux auraient pu lancer des éclairs et fusiller sur place la jeune fille.
« Tu ne peux pas comprendre. Pour ta gouverne, je n'ai pas couché avec l'autre fille, comme tu l'insinues. Je suis adulte, Leslye! J'ai mis un terme à ma relation avec ta soeur et ce serait bien que tu grandisses un peu! »
Il n'avait pas bougé, même si ses mains tremblaient un peu des suites du stress qu'elle lui faisait subir. Il détestait qu'on remette en cause ses agissements, surtout lorsque la personne n'avait rien à voir dans l'histoire. C'était tellement facile de critiquer quand on n'était pas impliqué et surtout, on se sentait presque protégé. Leslye devait savoir que Liam ne s'en prendrait jamais à elle. Elle n'était qu'une gamine qui croyait encore au prince charmant, après tout. Ce n'était pas facile de se dire que parfois, les relations ne duraient pas. Elle devait avoir eu dans l'idée que Liam et Shouka resteraient ensemble à jamais, qu'ils feraient de beaux enfants et qu'ils se marieraient au bord de la plage, mais c'était une idée bien utopique de la réalité. C'était sans compter sur Liam, qui ne voyait vraiment pas comment il pourrait vivre une relation durable.
« Je ne peux pas garder une copine parce que je me l'interdis. Tu peux pas savoir à quel point on souffre la première fois. Tu connais rien de l'histoire! Elle est partie en me laissant un bébé de huit mois dans les bras, donc tu peux pas comprendre ce que ça fait. Oui ça fait longtemps, mais non, on n'oublie jamais. Les blessures comme ça, ça se referme pas. »
Il fronça les sourcils, gardant les bras croisés en poussant un léger soupir.
« Je suis désolé si ta petite vie parfaite s'est écroulée avec mon départ. Mais je ne lui avais rien promis. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE Lun 26 Juil 2010 - 22:58

Leslye gardait les mains fixés sur le rebord de la table d'auscultation. Elle ne cillait pas, elle l'accusait, elle lui disait ses quatre vérités, mais elle ne bougeait pas d'un cheveux. Ses yeux étaient rivés sur le docteur devant elle. Elle espérait tellement qu'il s'en aille, qu'il la laisse seule, parce qu'au moins, si il partait, elle savait qu'elle se calmerait. Pas là. Pas si il décidait de rester posté là. Il avait beau plonger ses yeux dans les siens, elle ne se calmait pas pour autant. Un petit coup d'oeil sur le côté, un coup d'oeil qui permettait de casser cette morale muette qu'il tentait d'insinuer. Elle avait beau ne plus le regarder, elle avait beau stresser, elle n'en écoutait pas moins ce qu'il disait. Parce qu'après tout, peut-être il allait lui dire quelque chose d'humain, quelque chose qui pourrait lui faire prendre conscience qu'elle s'était trompée sur lui. Mais elle en doutait quand même fortement.
Il n'avait pas couché avec l'autre fille. Comme il voudrait, de toute façon, elle ne pourrait pas vérifier. Mais elle l'espérait. Si elle apprenait qu'il avait fait de sa soeur une femme cocue, Leslye n'apprécierait sans doute pas ça, et la petite fille sage qu'elle était n'en serait sans doute plus une. Après tout, elle avait McAllister comme ami, il pourrait très bien l'aider à se venger. Il était très fort à ce jeu: faire tourner en bourrique les gens était presque son occupation favorite. Vous l'aviez compris, on ne touche pas aux gens qu'elle aime, on ne touche pas à sa soeur, on ne touche pas à celle qui lui avait tantôt sauver la vie. Leslye était surprise de l'entendre dire qu'il fallait qu'elle grandisse un peu. Il la prenait vraiment comme une gamine, et ça l'énervait un peu. Elle n'avait rien d'une gamine. Elle avait 19 ans, elle était pleine d'ambitions, elle était à l'université, elle était même en avance pour son âge. Elle n'avait rien d'une gamine.
Les yeux de Leslye fixèrent la blouse blanche du docteur. Elle n'osait plus regarder ses yeux de peur de se rendre compte qu'elle allait trop loin. N'avez vous jamais remarquer qu'il était facile de critiquer, de s'énerver face à une personne qu'on ne regardait pas? C'était aisé. Bien plus facile que de s'avancer vers une personne, se le fixer droits dans les yeux, et de tout balancer. Ses yeux bruns au travers de la blouse, Leslye constata avec un peu d'effroi que les mains du docteur commençaient à trembler. La raison arriva vite; il parla de la première fois, la maman de Leah à ce qu'elle avait comprit. Elle ouvrit un instant la bouche, prête à lui dire ce qu'elle ne pensait pas dire avant. Elle était prête à lâcher trois mots, les plus importants et les plus durs à sortir: 'je suis désolée'. Ses pensées avaient dépassées la barrière de sa bouche trop rapidement, et là, la jeune fille voyait clairement que ça lui faisait du mal. Sa jauge de jubilation allait redevenir à néant, lorsqu'une de ses paroles changea la donne. D'un 'je suis désolée', elle allait passer à un 'tu m'emmerdes', en bien plus poétique. Ce n'était pas sa petite vie à elle qui allait exploser. C'était celle de sa fille. Il ne le comprenait donc pas?
    «  Mais je ne te parle pas de moi Liam! Je te parle de Leah bon sang! Tu ne comprends donc pas? Je suis sûre que depuis sa naissance, Leah a du voir défiler au moins une bonne dizaine de belles-mères! » Elle se stoppa un moment. Elle essayait de reprendre son souffle. Sa tête toujours tournée vers Liam, elle trouva néanmoins le courage de jeter son regard dans le sien, et de la foudroyer. « Et puis si tu te l'interdis, pourquoi maintenant alors que cela fait quelques mois que vous êtes ensembles? Je ne comprends même pas pourquoi tu la quittes malgré tout ce que tu dis. » Elle aurait juré, craché, et vendu sa main tellement elle était persuadée que ce n'était pas la véritable raison. Il l'avait fait cocu, elle en était certaine. Comme quoi on peut être convaincu des pires anêries." tu ferais mieux de rester vieux garçon toute ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE Jeu 29 Juil 2010 - 2:35

« Parce que tu crois vraiment que je lui ai présenté toutes les femmes qui sont passées dans mon lit? Elle en a connu très peu, je t'assure. Et sincèrement, en quoi ça te regarde? Elle ne viendra pas se plaindre sur tes genoux, que je sache! »
Liam ne comprenait pas pourquoi Leslye s'acharnait à lui balancer toutes sortes de conneries au visage. Il était adulte, il avait rompu, c'était finit. À quoi bon s'entêter? Elle pouvait être en colère ou ne pas apprécier le geste qu'il avait posé à l'endroit de sa soeur, mais il avait tout de même rompu dans les règles; Leslye n'avait rien à dire.

Il haussa toutefois les épaules en soupirant légèrement lorsqu'elle lui demanda pourquoi il avait attendu aussi longtemps avant de la quitter. Il reprit position sur le tabouret en revenant s'installer près d'elle, ne sachant pas trop quoi dire. Dans le fond, elle n'était qu'une jeune fille un peu perdue qui avait cru que l'histoire d'amour de sa soeur se poursuivrait comme dans les contes de fée. Qu'y avait-il de mal à ça?
« Écoute... C'est loin d'être simple. J'avais envie d'essayer, de voir ce que ça pourrait donner. Je croyais vraiment pouvoir réussir, tu sais. Mais je ne peux pas. »
Liam avait posé sa main sur le bras de la jeune fille afin de tenter de la calmer. Il comprenait un peu son chagrin, mais en même temps, il ne pouvait pas l'éliminer complètement puisqu'il en était la cause directe. Il retira finalement sa main pour ne pas la mettre mal-à-l'aise et écrivit quelques mots supplémentaires dans le dossier, mots qu'il n'avait pas pris la peine d'écrire quelques instants auparavant. Les derniers mots de Leslye lui firent mal, toutefois, mais il préféra ne rien dire. Elle n'était pas si loin de la vérité, finalement. Liam doutait fortement de trouver une femme pour lui ou plutôt, le médecin doutait fermement de plaire à une femme une fois qu'elle aurait compris la situation dans laquelle il se trouvait. Père célibataire avec une addiction à l'alcool, quelle femme en rêverait? Il poussa un soupir sans rien dire.
« Je ne crois pas qu'ils auront les résultats aujourd'hui. J'avais oublié à quel point la formule leucocytaire peut prendre du temps. Ils te rappelleront pour te les donner. Ou je peux le faire, si tu préfères. »
Il n'avait vraiment plus envie de rester dans la pièce et il se doutait bien que la jeune fille partageait son avis.
« Je te donne ton congé. N'oublies pas de boire beaucoup d'eau. »
Il eut toutefois un sourire pour elle avant de saisir le dossier et de quitter la salle d'examen, la laissant sortir du même coup. Il la regarda partir, un léger soupir au coin des lèvres, avant de poser le dossier dans la banque de ceux qui attendaient des résultats d'examen, lançant un regard noir à celle qui allait lui donner un nouveau patient aux urgences. Il n'avait plus envie d'être ici et il devait récupérer des résultats d'examen et faire sa tournée journalière. Tant pis pour le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE

Revenir en haut Aller en bas
 

IT'S NOT YOUR BUSINESS! | LESLYE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Baptist Hospital-