AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. » CASSANDRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jemima Eason
too weird to live, too weird to die.
avatar

♦ Posts : 3333
Multinicks : teza, georgie, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : dating Remus (more like fangirling over Mumus as she says)
Address : #15 bilberry residence
Job/Studies : saleswoman in the grocer's shop - musician by night (street magician sometimes)
Quote : I shouldn’t be the superhero’s girlfriend, I should be the superhero.
Activité(s) de quartier : laughter therapy.


HALL OF FAME
To Do List: set three more alarms so i won't be late at work again, to take Schwarzy for a walk, buy flowers for the apartment, get drinks with harley.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ■ ] ; joe - remus - lori - vesper - priam

Message(#) Sujet: « I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. » CASSANDRE Mer 7 Juil 2010 - 10:51




« I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. »
Cassandre Ainsworth and Billy Johnson

Être patriotique ? Pourquoi pas, c’était un peu dans les gènes de la jeune femme, mais elle ne se sentait pas forcement à sa place tout les 4juillet. Et pour cause, ce n’était pas vraiment sa fête nationale, n’étant pas Américaine. Pourtant depuis le temps qu’elle était sur ce territoire elle se sentait désormais comme chez elle ici. Même si sa propre fête nationale lui manquait. En Australie, il s’agissait du 26 janvier, et ne vous y trompait pas, eux aussi pouvait avoir le droit à des feux d’artifices et des soirées au bord de l’eau. Qu’importe, cette année encore elle était à Miami, elle se devait de faire honneur à ce pays qui l’hébergeait, et donc d’en célébrer sa fête nationale. Comme tout les habitants d’Ocean Grove, elle ne fut pas surprise de voir une invitation dans sa boîte aux lettres. C’était habituel dans le quartier que des événements de ce genre soit organisés. Et quoi de mieux après tout ce qui s’y était passé, ça ne ferait de mal à personne que de se détendre. Mais plus elle parcourait cette invitation des yeux, plus elle se retrouvait surprise finalement. Un double anniversaire également ? Bonnie Whealer, mmh une femme qu’elle ne portait pas dans son cœur, pour son acharnement visant Gabriel. Quant à Presley, et bien elle ne l’aimait pas non plus. Non seulement elle lui piquait son meilleur ami -n’oublions pas qu’elle était de nature très jalouse- mais en plus elle ne choisissait pas correctement ses amis apparemment. Bon ce n’était pas là l’important, elle se fichait bien des demoiselles, et irait tout de même à la fête, quand bien même elle devrait s’y rendre seule. En théorie, elle aurait put s’y rendre avec Casey, leur relation devait rester cachée oui, seulement elles passaient facilement pour des meilleures amies alors pourquoi s’en priver ? Tout simplement parce que l’ambiance était quelque peu tendue entre les deux jeunes femmes. Cela faisait un moment qu’elles ne s’étaient plus disputées, et si autrefois elles se seraient déchainées et auraient certainement rompues sous la colère. Cette fois-ci, elles avaient simplement prit leurs distances -enfin surtout Casey- et ce pour se calmer, relativiser. Enfin c’était un peu flou, et Billy n’avait pas eut de nouvelles depuis quelques jours, estimant qu’elle reviendrait à elle lorsqu’elle sera calmée peut être. Peut importe, ce n’était donc pas avec elle qu’elle irait. Elle n’était même pas sur qu’elle l’y retrouverait par la suite, bien qu’elle en ait un peu l’espoir. Ensuite bien sur elle avait pensé à Sloan, une fête lui remonterait peut-être le morale, seulement sans doute que celle-ci ne serait pas la fête idéale pour ça. Elle n’avait même pas osé lui proposer, de crainte de faire une gaffe, il n’était déjà pas en forme, elle ne voulait pas y rajouter quoique ce soit. Elle s’y rendrait donc seule, ce n’était pas la première fois, et elle avait largement l’habitude de vagabonder de fête en fête et ce, sans personne à son bras. Même si cela faisait déjà plusieurs mois, qu’elle ne s’était pas lancée dans cette pratique. Mais bien sur, les demoiselles avaient fait les choses en grand, le thème des années 40/50. Voilà qui restreignait son imagination. Elle qui adorait se déguiser de façon toujours plus originale, ne pourrait que se conformer à la règle. Aberration pour cette anticonformiste, mais bon, elle pouvait faire l’effort pour cette fois. Passant bien trois heures, si ce n’était plus à se préparer. Ce n’était pas tant enfiler cette superbe robe rouge qu’elle avait déniché, qui lui posait problème. Mais bien la coiffure. Elle avait fait les choses correctement et c’était même documentée sur les coiffures d’époques, mais rien ne trouvait grâce à ses yeux. Essayant un brushing pour commencer, elle n’y trouvait rien de valorisant pour elle. Un chignon, lui donnait un air trop sévère et strict. Finalement au bout d’une heure elle réussit à donner une allure complètement déstructurée à son chignon. Bouclant légèrement certaine mèche, pour une coiffure, décoiffée, elle y avait soigné les détails. Elle était finalement prête et pouvait s’y rendre, n’ayant ni cavalier, ni permis de conduire, elle opta en toute logique pour un taxi. Une fois sur place, elle devait avouer être épatée. La villa louée pour l’occasion était vraiment magnifique, lui rappelant même un peu la maison de ses parents, avec surement quelques pièces en plus. Si jamais elle s’ennuyait, elle pourrait se lancer dans une visite plus approfondit pourquoi pas. S’avançant vers l’entrée, elle avait beau ne pas apprécier particulièrement les deux jeunes femmes elle n’en oublia pas de leur adresser un grand sourire « Joyeux Anniversaire. » leur dit-elle en regardant successivement les deux femmes. S’engouffrant ensuite dans la demeure, se dirigeant instantanément vers l’imposant buffet. Non pas qu’elle mourrait de faim, elle voulait constater les efforts fait de ce côté-là. Elle avait grandement l’habitude de ce genre de soirée, et pouvait affirmer que les hôtes avaient bien maitrisé la situation. Un verre à la main, elle s’était positionnée, dans un coin de la pièce, parlant de temps à autres à quelques têtes connues. Cet exercice, elle le pratiquait depuis sa plus tendre enfance, et fut surprise de constater qu’elle le maitrisait encore à la perfection. Ce n’était qu’une poignée de minute plus tard, qu’elle put voir Casey faire son entrée au bras d’un jeune homme, qu’elle reconnaissait comme étant Ozzie Bowen. Un emmerdeur de premier ordre, mais un emmerdeur amusant, du moins lorsqu’il ne l’agaçait pas en débarquant avec sa petite-amie bien sur. Elle fut pourtant surprise de voir Casey se diriger vers elle, certainement qu’elle aurait encore le droit à des engueulades, et après tout, elle n’avait pas fini de mettre les choses au clair toutes les deux. Oubliant qu’elle aurait très bien pu sourire en la voyant, une fois de plus toujours aussi magnifique. Elle opta plutôt pour l’attaque immédiate. « Je t’ai déjà vu mieux accompagnée. » Dit-elle avec rage, en désignant vaguement son cavalier d’un regard. « Moi qui pensait que tu préférais être seule que mal accompagnée. »



_________________

so when i'm ready to be bolder and (my cuts have healed with time), comfort will rest on my shoulder and i'll (bury my future behind).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13530-xx-could-hug-you-to-death http://www.filthy-secret.com/t12264-journal-de-bord-de-jemima-eason
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. » CASSANDRE Ven 16 Juil 2010 - 13:34

Si Casey s’était rendue à la fête organisée par deux voisines d’Ocean Grove, ce n’était pas tant pour leur anniversaire puisqu’elle n’était pas proche d’elle (et surtout pas de Presley) mais bel et bien pour célébrer ce jour important pour chaque américain. Elle s’était donc préparée pour passer une bonne soirée et avait accepté la proposition d’accompagner Ozzie, un ami ou ce qui s’en rapprochait. C’était souvent situé entre le chaud et le froid, leur relation était qualifiée de lunatique mais en règle générale ils s’entendaient plutôt bien. A une époque ils avaient partagé bien plus qu’un sourire amical, il faisait parti des hommes avec qui elle était sortie pour sauvegarder son secret. Ce qui avait débouché sur un sacré froid entre eux mais apparemment cela semblait être du passé puisque c’est bras dessous bras dessus qu’ils pénétrèrent dans la fameuse demeure où avait lieu la réception. Ce n’est pas sans grande surprise – d’ailleurs – qu’elle tomba sur le visage de porcelaine de Billy. Elle s’attendait forcément à tomber sur elle mais à savoir si elle souhaitait lui parler, c’était une autre paire de manche. Que s’était-il donc passé entre les dites meilleures amies ? Qu’était-ce la raison de ce froid oppressant entre elles ? Depuis que Casey avait envoyé sur Facebook l’histoire Sloan/Aubree, Billy n’avait pas tant apprécié qu’elle puisse entacher la réputation de son meilleur ami suicidaire, un détail que Casey se fichait éperdument puisque le principal était qu’elle avait eut sa vengeance. Ce n’est pourtant pas la seule chose à prendre en compte dans le fait que cela faisait quelques jours qu’elles ne se parlaient plus, oh non. La vraie cause était la trahison qu’avait ressenti Casey en apprenant que Sloan était au courant pour elles deux. Elle mettait tout en œuvre depuis plusieurs années afin de protéger ce qui lui semblait vital à ses yeux, et maintenant qu’elle apprenait que son meilleur ennemi pouvait se servir de cette histoire contre elle l’avait mise hors d’elle. Elle pouvait supporter l’idée que Billy ait voulu se confier à son ami mais elle aurait dû prendre en compte le fait que les deux jeunes gens ne s’appréciaient guères et qu’il pourrait parfaitement lui faire pression désormais. Elle n’avait aucune confiance en lui et ne manquait pas une occasion de le répéter. Elle avait donc décidé de ne plus donner de nouvelles à Billy après s’être violemment disputé avec elle. Elle avait besoin d’espace, de faire le point et de calmer ses nerfs qui étaient à bout. Pourtant elle n’aimait pas cette situation, tout comme elle n’aimait pas l’idée d’être loin de Billy après tout ce qu’elles avaient traversé. C’est sans doute pour cela qu’elle décida de s’éloigner un instant d’Ozzie et d’approcher sa petite-amie qui avait les yeux posé sur elle. De sa démarche fière, habituelle, elle s’avança progressivement de Billy et arriva enfin à sa hauteur, l’air impassible. « Je t’ai déjà vu mieux accompagnée. » Quel début, le départ des hostilités était donné mais Casey resta de marbre. « Moi qui pensait que tu préférais être seule que mal accompagnée. » On ne pouvait pas dire que la tension entre elles se traduisait par des pleures de fillette et des petites baffes fragiles, elles jouaient plutôt dans la cours des grands en s’envoyant des piques et sous-entendant certaines choses. Casey haussa les épaules, presque indifférente. « Ozzie m’a semblait être une bien meilleure compagnie que toi pour l’occasion. » lança-t-elle sur le même ton arrogant et mauvais de Billy. Elles préféraient largement se blesser plutôt que de laisser de côté leur fierté et de régler les choses avec tranquillité. Leur relation elle-même n’avait rien d’un fleuve tranquille. « Je ne sais même pas pourquoi je suis venue te parler, ce n’est pas à moi de faire le premier pas. Je ne porte pas l'étiquette de celle qui a balancé notre secret à une espèce d’abruti suicidaire. » Elle n’était pas reconnue pour prendre des gants, même si Billy appréciait Sloan, Casey ne ferait plus l’effort d’être aimable en parlant de lui. Elle ne ressentait que du mépris à son égard et – même si elle ne l’avouera jamais – de la peur aussi, maintenant qu’il savait pour Billy et elle. Elle était furieuse, une boule au niveau de son estomac se forma aussitôt en repensant à ce qui pourrait arriver s’il balançait tout. Pour elle il s’agissait bien plus qu’une histoire, elle se protégeait, certes mais elle protégeait aussi Billy. Elle n’en revenait toujours pas et il lui faudrait certainement un certain temps pour encaisser la révélation. Elle s’apprêtait à faire demi-tour, se rendant compte que venir la confronter était une mauvaise idée. Elle souhaitait passer une bonne soirée et ne plus penser à cette histoire, mais elle tourna de nouveau les talons et planta son regard dans celui de Billy. « J’espère sincèrement que ton soit disant meilleur ami se contentera de le répéter à son journal intime pour les attardés. Sinon, crois-moi qu'ils comprendront rapidement qu’il n’y a pas de nous et qu’il n’y en a jamais eu. » En d’autre terme, cela voulait surtout dire que si Sloan commettait l’erreur de parler de leur relation, Billy pouvait dire adieu à Casey. Même si elle faisait l’effort constant de faire passer Billy au même niveau que l’agence, sa priorité première était encore son ambition et non son couple.
Revenir en haut Aller en bas
Jemima Eason
too weird to live, too weird to die.
avatar

♦ Posts : 3333
Multinicks : teza, georgie, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : dating Remus (more like fangirling over Mumus as she says)
Address : #15 bilberry residence
Job/Studies : saleswoman in the grocer's shop - musician by night (street magician sometimes)
Quote : I shouldn’t be the superhero’s girlfriend, I should be the superhero.
Activité(s) de quartier : laughter therapy.


HALL OF FAME
To Do List: set three more alarms so i won't be late at work again, to take Schwarzy for a walk, buy flowers for the apartment, get drinks with harley.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ■ ] ; joe - remus - lori - vesper - priam

Message(#) Sujet: Re: « I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. » CASSANDRE Sam 17 Juil 2010 - 1:46



En générale Billy Johnson, se rendait toujours à toutes les fêtes possibles, et surtout à celles où elle n’était pas invitée. Elle adorait s’incruster et profiter de tout. Depuis son arrivée sur le territoire Américain, elle ne comptait plus le nombre de fois où elle s’était incrustée à différentes soirées, huppées ou pas d’ailleurs. Mais lorsque ces soirées visaient le quartier résidentiel d’Ocean Grove, c’était une occasion rêvée pour pavaner, tendre l’oreille et écouter ça et là ce qui pouvait se passer. D’ordinaire la jeune australienne adorait ce genre de fête, oui sauf que ce soir, elle ne pouvait se présenter que seule, ce qui techniquement ne l’arrêtait jamais. Excepté que les raisons de sa « solitude » la tracassait beaucoup. Depuis quelques temps ça n’allait pas fort dans son couple. Les deux jeunes femmes qui avaient fait beaucoup d’efforts l’une pour l’autre, avaient tout de même trouvé un nouveau sujet de discorde. Cette fois-ci, ce n’était pas la jalousie de Billy le plus gros problème, essentiellement parce que c’était une période creuse dans la vie amoureuse de Casey (officiellement bien sur). Il s’agissait une fois (de trop ?) de plus de la carrière de sa compagne, mise en danger par Billy. Du moins par personne interposée. Cette dernière, un peu comme n’importe qui, eut envie de confier son secret à la personne la plus proche d’elle, en outre, son meilleur ami. Avouer à Sloan qu’elle était homosexuelle et secrètement en couple avec Cassandre Ainsworth n’était pas chose facile. D’autant qu’elle eut vite connaissance de la mésentente entre les deux personnes comptant le plus à ses yeux. Disons que Casey pensait avoir à prendre sa revanche sur Sloan qui l’avait soit disant trahit. Il fallait aussi dire qu’une trahison était vite arrivée pour la jeune femme à tel point que Billy en avait presque envie de rire. Mais elle était allée beaucoup trop loin, et voir son meilleur ami dans un état de dépression pareil n’était pas le genre de chose qu’elle supportait. Casey se fichait pas mal de tout ça évidemment elle avait ce qu’elle voulait qu’importe ce que pouvait dire Billy, en revanche que Sloan vienne la menacer de tout balancer à la presser n’était pas au gout de la jeune Ainsworth, qui en voulait directement à Billy. Elle avait vendu une information importante à l’ennemi et c’était impardonnable, du moins pour l’instant. Tout ça était ridicule, et l’australienne ne supportait pas d’être dans cette position, elle tenait à Casey, à leur couple, mais également à Sloan et les voir s’entretuer n’allait pas être un situation supportable plus longtemps. En réalité elle ne l’était déjà plus. L’ambiance entre elles était à couper au couteau. Elle avait directement lancée les hostilités, ne s’était pas privée pour faire une réflexion sur le choix douteux de son cavalier. Bien sur sa petite-amie ne manquerait pas une occasion de lui rappeler que pour l’instant elle préférait celle de dumbo à la sienne. Et ça n’avait d’ailleurs pas loupé, un faible rictus pointa sur le visage de la jeune femme. « Je ne sais même pas pourquoi je suis venue te parler, ce n’est pas à moi de faire le premier pas. Je ne porte pas l'étiquette de celle qui a balancé notre secret à une espèce d’abruti suicidaire. » Ouh ! Attaque franche et direct là où ça fait mal, un point pour Ainsworth. Si Sloan était loin d’être un abruti, au moins aux yeux de la blondinette qui manquait cruellement d’objectivité sur son cas de toute façon. Son côté suicidaire qui ne lui avait pas échappé lui faisant peur et la révoltait en même temps. Après le suicide de sa sœur jumelle, ça ne pouvait rappeler que de mauvais souvenirs et l‘inquiéter d‘autant plus. Billy étant une femme plutôt passionnée, ne risquait pas de laisser passer une pareille attaque sans répliquer. Elle supportait les piques acerbes qu’elle pouvait lui lancer et jouait parfaitement à ce jeu également. Les crêpages de chignons entre elles, n’avaient rien d’une dispute de barbies pleurnichardes. D’ailleurs étaient-elles nées avec des glandes lacrymales ? Il était temps d’en douter. Mais ce genre de remarques (blessantes?) sur Sloan n’était pas recevable. Elle s’apprêtait à la rattraper, mais Casey fit soudainement demi tour, heureusement parce qu’elle n’en avait pas fini avec elle non plus. « J’espère sincèrement que ton soit disant meilleur ami se contentera de le répéter à son journal intime pour les attardés. Sinon, crois-moi qu'ils comprendront rapidement qu’il n’y a pas de nous et qu’il n’y en a jamais eu. » Mmh sa carrière, et leur couple relégué au seconde plan, Casey venait d’attaquer où ça fait mal une seconde fois. Décidément elle avait mit la barre sacrément haute cette fois-ci. Billy ne s’était pas démontée pour autant, il lui en fallait tellement plus. Si son regard transpirait la colère, son sourire était toujours là, près à narguer comme si ces propos ne l’atteignaient pas. Jouer sur ce terrain avec elle était pourtant inutile, elle la connaissait que trop bien. « Chassez le naturel il revient au galop .. » Faisant un pas de plus vers sa petite amie, elle plongea son regard dans le sien, elle ne savait même pas ce qu’elle allait dire avant que les mots ne franchissent sa bouche. Elle verrait bien ce que son imagination allait lui réserver. « Chacun ses priorités ma chérie. Fais encore un de tes sales coups à Sloan, rien qu’un, un tout petit, et je réduirais moi-même ta carrière en cendres. » Si elle en était capable ? C’était plus que sure, autant perdre Casey, autant qu’elle souffre autant qu’elle, et si perdre Billy n’était pas ce qu’il y avait de plus douloureux pour la jeune femme. En revanche perdre l’agence elle ne pourrait s’en remettre, avoir de l’ambition pouvait être une bonne chose, mais en l’occurrence là, elle y perdait aussi beaucoup plus qu’elle ne voulait l’admettre. « Méfie-toi j’ai jamais aimé cette agence tu l’sais et il s’avère que j’aime mon meilleur ami beaucoup plus que toutes ses conneries ... » Elle se refusait à choisir un « camp » et trouvait même l’idée ridicule, mais puisqu’elle avait juré de jouer à ce jeu là avec son meilleur ami, elle allait devoir faire avec le côté sur-protecteur de Billy également. S’ils ne pouvaient pas s’entendre, ils pourraient faire l’effort de s’ignorer non ? Mais apparemment l’australienne en demandait toujours trop …



_________________

so when i'm ready to be bolder and (my cuts have healed with time), comfort will rest on my shoulder and i'll (bury my future behind).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13530-xx-could-hug-you-to-death http://www.filthy-secret.com/t12264-journal-de-bord-de-jemima-eason
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. » CASSANDRE Mer 28 Juil 2010 - 13:04

Billy et Casey pouvaient autant s’aimer que se détruire. Elles se ressemblaient beaucoup trop pour que l’une se montre plus impitoyable que l’autre, elles étaient au même niveau. Ce qui expliquait que chacune de leur dispute pouvait s’avérait violente verbalement, elles avaient pris l’habitude même si depuis plusieurs mois elles avaient su éviter ce genre de situation. Casey s’en était prise à Sloan, mais il l’avait cherché, pour elle c’était tout simplement légitime qu’elle se soit vengé, qu’importe ce que Billy pouvait penser de cela. Ce qui d’ailleurs pouvait la blesser sous cette carapace d’arrogance et de confiance. Elle ne concevait pas que Sloan puisse passer avant elle après tout ce qu’elles avaient pu vivre ensemble. Elle avait su supporter leur amitié lorsque son entente avec le jeune homme allait bien mais à présent c’était comme une trahison de voir Billy prendre la défense de cet imbécile. Pour ne pas changer, elle ne montrerait pas ses faiblesses et se refuserait à être vulnérable, persuadée que quoiqu’elle dise à ce sujet, elle aurait tort. Peut-être aimait-elle se faire passer pour la victime, mais dans sa tête c’était le cas et non Sloan, l’infidèle. « Oh oui, chacun ses priorités et je vois que les tiennes sont très claires ! » siffla-t-elle avec méchanceté, alors que l’idée même de passer après Sloan la dégoutait. Sa fierté en prenait un sacré coup, et quitte à se montrer odieuse, elle ne s’abaisserait pas à s’excuser seulement pour calmer le jeu. Elle était pire que furieuse en cet instant et se sentait comme incomprise. En temps normal elle n’était pas du genre à s’en soucier que les gens réussissent à la cerner ou non mais Billy n’était pas n’importe qui. Elle avait apparemment choisi son camp, tant pis pour elle. Ainsi la voir menacer sa carrière était insupportable, c’était bien le genre de chose que Casey ne pourrait pas supporter, surtout si cela venait de sa petite-amie. Elle était parfaitement consciente que Billy ne portait pas dans son cœur l’ambition que pouvait avoir Casey mais qu’elle en vienne à détruire tout ce qu’elle avait construit en reviendrait à la détruire elle. Il était donc évident que si Billy se sentait capable de faire une telle chose, c’était qu’elle ne tenait pas tant à Casey. « Mais vas-y, fais donc ! Pourquoi te priver alors que tu as toutes les cartes en main pour obtenir ce que tu désires depuis si longtemps. Tu devrais t’allier avec Sloan et vous pourrez préparer votre petit plan main dans la main. » Son ton avait baissé, elle était plus lassée qu’autre chose par le tournant de cette situation entre elles. Elle donnait alors l’impression que rien ne lui importait au final, comme si elle n’allait pas tarder à baisser les bras pour la première fois et mettre un terme à cette discussion, laissant ainsi Billy à ses occupations et ne plus se préoccuper d’elle. Pourtant elle ne supportait pas l’échec mais à cet instant précis, elle était seulement fatiguée par toutes ces histoires. Sans doute que la déception était pour quelque chose, dans le fond elle refusait que Billy puisse être du côté de son meilleur ami, mais en réalité elle aurait bien sûr préféré qu’elle ne soit pour personne. Encore une fois, elle était vexée de voir qu’elle passait au second plan car oui, même si Billy parlait avant tout de l’agence, c’était tout comme. Il ne fallait pas oublier que Casey et son agence, cela ne faisait qu’un. Elle se mit alors à douter de leur relation, elle se posa la question si après cette conversation, cela voudrait dire que c’était la fin pour elles. Laissant planer un lourd silence, elle finit par briser la glace. « Bien, je vois… » Commença-t-elle, marquant une légèrement pause en esquissant un sourire hypocrite. « …Puisque tu as apparemment choisi ton camp, je vais encore plus te faciliter la tâche. Saches que je ne regrette absolument pas ce que j’ai fait à Sloan, il l’a entièrement mérité et si c’était à refaire, je le referais. Si tu crois qu’en balançant notre relation aux médias on pourra vivre tranquillement notre petite idylle, alors descends de ton joli nuage Billy parce que quoiqu’il en soit, elle n’existe plus cette « idylle ». Elle avait plongé son regard dans celui de sa petite-amie avec l’intime conviction de lui faire comprendre qu’elle ne la supplierait pas et que si elle concevait l’idée que Sloan puisse trahir leur secret, alors elles n’avaient plus rien à faire ensemble. C’était certainement idiot de partir dans cet extrême mais c’était Casey tout craché. Quitte à perdre celle qu’elle aimait, elle refusait de supporter le regard des autres et de perdre l’agence si jamais Sloan passait à l’action. Si Billy n’arrivait pas à comprendre cette peur que Casey gardait au fond d’elle, alors elle n’avait plus envie de faire d’effort. Contre toute attente, elle se surprit à avoir les larmes aux yeux, un lot d’émotions et de sentiments se battant les un contre les autres dans son fort intérieur. Elle aurait tant désiré que les choses soient plus simple, qu’elle n’est même pas cette attirance particulière pour les femmes, elle aurait aimé être normale mais ce n’était pas le cas. Elle se sentait extrêmement vulnérable et perdue, même si elle savait qu’elle pouvait compter sur des personnes, bien qu’elles ne soient pas nombreuses, sa nature voulait qu’elle ne doive compter que sur elle-même. Il était si simple de la décevoir, un seul geste, un seul mot de travers et c’était bon pour qu’elle le prenne beaucoup trop à cœur venant de personne dont elle estimait de confiance : comme Sloan à une époque ou bien son père, qui était en réalité le déclenchement de tout ce qu’elle pouvait être aujourd’hui. Elle passa une main dans ses cheveux, profitant de ce lapse de temps pour tenter de faire reculer la boule qu’elle avait dans la gorge et obtenir de nouveau une vision claire. « J’allais oublier. J’ai rendez-vous avec l’administration et les avocats dans quelques semaines pour parler de ma succession. Etant donné que tu ne supportes pas cette entreprise et qu’il y a de fortes chances pour qu’elle devienne mienne, il te reste encore un peu de temps pour tout manigancer avec ton précieux meilleur ami. Amusez-vous bien. » Et sur ces jolies paroles, elle tourna définitivement les talons, ne souhaitant plus poursuivre avec Billy ce qu’elles avaient commencé, dans tous les sens du terme. Finalement, elle aurait dû s’abstenir de venir la voir mais au moins, elle n’avait plus à se soucier de sa relation cachée, de nouveau, seule son agence comptait. Du moins c’était ce qu’elle tentait de se persuader.
Revenir en haut Aller en bas
Jemima Eason
too weird to live, too weird to die.
avatar

♦ Posts : 3333
Multinicks : teza, georgie, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : dating Remus (more like fangirling over Mumus as she says)
Address : #15 bilberry residence
Job/Studies : saleswoman in the grocer's shop - musician by night (street magician sometimes)
Quote : I shouldn’t be the superhero’s girlfriend, I should be the superhero.
Activité(s) de quartier : laughter therapy.


HALL OF FAME
To Do List: set three more alarms so i won't be late at work again, to take Schwarzy for a walk, buy flowers for the apartment, get drinks with harley.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ■ ] ; joe - remus - lori - vesper - priam

Message(#) Sujet: Re: « I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. » CASSANDRE Jeu 29 Juil 2010 - 10:49



Un rien pouvait changer la donne entre les deux jeunes femmes. Trop impulsives et surtout trop passionnelles, c’était dans leur nature de tout prendre un peu trop à cœur. L’ennuie étant surement leur trop grande ressemblance. Ce qui les avait rapproché au départ, et continuait de faire d’elle un couple soudé près à dépasser certaines limites pour leur stabilité. Était aussi ce qui pouvait les séparer. Face à l’ambition de Casey, Billy serait toujours secondaire et elle le savait, elle gérait avec ce « soucis » qui en plus d’être désagréable pour ce que cela impliquait -vivre caché notamment- c’était aussi son orgueil qui en prenait un coup. Enfin, il était question de bien plus qu’un orgueil mal placé. Après tout, qui pourrait lui reprocher d’être blessée de passer après une simple agence ? Pourtant, il semblait évident que Casey ressentait la même chose vis-à-vis de Sloan, et la jeune femme ne l’en blâmait pas. Ça aurait dût être elle sa priorité, ou peut être l’était-elle, mais aveuglée par l’affection qu’elle portait à son meilleur ami, elle ne réalisait pas tout ce qui se jouait. En réalité, ça pouvait très bien n’être qu’une petite vengeance personnelle, pourtant elle était consciente que Casey réagirait sans considération aucune. Les deux jeunes femmes ne prenaient pas vraiment en compte les sentiments de l’autre, pas sur le moment en tout cas, pas à chaud. En y réfléchissant, oui surement qu’elles finiraient l’une comme l’autre par comprendre, mais pas à cet instant. Mais Billy persistait, Sloan était plus qu’un simple meilleur ami qu’on peut sacrifier pour une copine à la rancune tenace. Il était un membre à part entière de sa famille, le seul peut être même. Alors que tout le monde avait exigé des changements venant de la blondinette, lui était le seul à l’apprécier pour ce qu’elle était et ne demandait rien de plus ni rien de moins. Et elle le lui rendait bien, cet homme insondable avait l’esprit tranquille avec la jeune femme près à le soutenir n’importe quand et ce qu’importe les circonstances. Elle ne lui demandait rien et agissait comme son cœur le lui dictait. Et en un sens c’était exactement la même chose avec Casey, même si à cet instant il ne s’agissait que de se balancer des méchancetés, sans se soucier du mal qu’elles pouvaient causer. Elle avait très bien comprit que passer après Sloan l’avait blessée et peut être même répugnée, mais ça elle s’en fichait. Aux yeux de Billy, il y avait plus de « gloire » à passer après cet homme qu’après une simple agence de mannequinat. Mais il ne s’agissait pas non plus de mesurer sur une échelle fictif, laquelle était vraiment en position de se plaindre. Chacune avait ses réclamations aussi différentes soient-elles, et dans un couple dit « normale » on est sensé s’assoir et en discuter calmement, mais pas entre les deux jeunes femmes, oh non. Billy la laissa pourtant s’exprimer, allant jusqu’à laisser planer un long silence sans rien rétorquer, bien que des milliers de choses lui brûlaient encore les lèvres. Elle n’était même pas surprise de ce qu’elle entendait, elle la connaissait trop bien et aurait presque put prévoir le moindre de ces mots, bien qu’ils n’en demeuraient pas moins douloureux pour autant. Savoir qu’elle préférait la quitter plutôt que perdre ce fichu boulot était blessant. Peut être trop, une boule s’était formée au creux de sa gorge, les larmes menaçaient d’envahir son regard qui demeurait pourtant glacial. Mais souhaitant garder une parfaite maitrise d’elle-même, elle se contenta de ravaler tout ça. Elle l’avait peut être laissé trop parler, la voyant s’éloigner comme si elle pensait que tout aller s’arrêter de cette façon .. Billy se saisit fermement de l’avant bras de la jeune femme, la ramenant vers elle brusquement. « Oh non attends, ça va pas s’arrêter au moment où tu le décides. J’suis pas l’une de tes écervelées qui t’obéis au doigt et à l’œil Casey. » Si la rage se lisait dans son regard et se sentait dans les trémolos de sa voix, elle persistait à parler à voix basse. Parce que Casey y croit ou non, leur secret lui importait, sinon il y a bien longtemps qu’elle l’aurait balancé à qui voulait l’entendre. Mais elle ne comptait pas supplier non plus, si Casey voulait tout arrêter, il fallait qu’elle aussi vide son sac. « Parce que tu me crois aussi naïve ? tu crois que je ne sais pas ce qui se passerait si j’révélais tout à propos de nous ? Je n’ai même plus envie de te convaincre comme je le faisais avant j’me suis trop rabaissée déjà .. » Resserrant son emprise autour de son bras, elle poursuivit, la voix plus lasse, blasée. « Tu veux tout arrêter, vas y! Je ne t’en empêcherai pas Casey. Je préfère encore être celle qui s’attache bêtement à des personnes, que celle qui pense que vieillir à la tête d’une agence réparera tout le mal que les autres ont éventuellement put lui faire. » Relâchant finalement son bras, elle plongea son regard dans le sien, avant de murmurer « C’est quoi le plan hein ? Tu laisses les autres tomber avant qu’ils ne le fassent ? Je te pensais bien plus courageuse … » Les deux jeunes femmes se ressemblaient beaucoup oui, et derrière ce masque d’arrogance et d’assurance, elles étaient tout deux fragiles. Et chacune d’elles le savait. Billy avait terriblement peur de voir les autres l’abandonner, comme tant l’avait fait auparavant, mais elle ne cessait pas de s’attacher aux autres pour autant. Quant à Casey, elle semblait vouloir prendre les devants, et les éloigner, peut être pour être sûr de maitriser la situation et de ne plus être prise au dépourvue. Quoiqu’il en soit, Billy ne comptait pas faire volte-face, c’était Cassandre qui souhaitait mettre un terme à tout ça, si elle voulait partir, libre à elle de le faire ..



_________________

so when i'm ready to be bolder and (my cuts have healed with time), comfort will rest on my shoulder and i'll (bury my future behind).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13530-xx-could-hug-you-to-death http://www.filthy-secret.com/t12264-journal-de-bord-de-jemima-eason
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. » CASSANDRE Mar 10 Aoû 2010 - 15:53

Que la discussion se stoppe ainsi, comme Casey le désirait était bien trop beau. Ce n’était donc pas surprenant de sentir une pression au niveau de son avant bras, la ramenant contre son gré face à Billy. C’était visiblement à elle de parler cette fois et Casey la laissa faire, elle n’avait plus rien à ajouter de toute manière. Comme une professionnelle, elle avait ravalé ses émotions et son regard était redevenu beaucoup plus net. Sa vulnérabilité, elle la laisserait prendre le dessus une fois qu’elle serait chez elle, enfermée dans sa chambre avec l’espoir que Rhys ne soit pas à la maison. Elle avait aucune envie qu’il s’inquiète pour elle ou qu’il l’embête avec ses questions. Concernant Zora, c’était le cadet de ses soucis. S’il y avait bien une pièce où elle s’autorisait à craquer sans craindre de jugements, c’était bien sa chambre. Elle s’enfermait alors à clé, évitant ainsi les visites surprises même si elle mettait un point d’honneur à ce que l’on frappe toujours avant d’entrer dans une pièce. Et elle se laissait aller, elle extériorisait tout ce qu’elle savait garder en elle durant un temps indéterminé et une fois que c’était terminé, elle agissait comme si rien ne s’était passé. C’était ainsi à chaque fois et ce soir-là ce serait pareil. Billy était furieuse, cela se voyait autant sur son visage que dans le ton qu’elle employait pour lui parler. Bizarrement Casey ne releva aucune de ses phrases, comme si elle avait baissé les bras et qu’elle n’avait plus la force nécessaire pour se battre contre elle. Elle sentait tout le poids du monde sur ses épaules, exténuée de ces histoires, agacée d’en être arrivée à ce stade avec Billy. Pourtant, au plus profond d’elle-même, elle bouillonnait. Elle avait une folle envie de hurler, de casser la moindre chose qui pourrait se retrouver au travers de son chemin. Pour rien ne pouvait être normal ? Elle avait l’impression de vivre en boucle la même chose, c’était toujours les mêmes disputes, les mêmes problèmes. Même si le point de départ se trouvait être Sloan, au final elles en revenaient encore à la même chose : leur relation cachée, l’agence et l’ambition de Casey. Elles s’étaient énormément rapproché avec le drame qui les avait toutes les deux touchées. Casey avait perdu sa mère, Billy avait dû faire face au suicide de sa sœur jumelle. Il avait fallut qu’elles passent par là pour se retrouver définitivement. Ce n’était plus une surprise pour elle, la jeune femme en face d’elle était tout ce qui lui restait de plus précieux – en dehors des quelques amis qui la supportaient. Et Billy avait raison. Casey baissa une seconde les yeux vers son avant-bras enfin libéré. Sa petite amie – ou son ex – venait de toucher un point particulièrement sensible. Mais ce n’était pas surprenant, elle connaissait Casey bien plus que ce que la concernée voulait admettre. Quiconque qui serait au courant de son histoire pourrait en tirer les mêmes conclusions même si Billy n’était pas entièrement mise sous la confidence concernant son manque de confiance. Cela datait de plusieurs années et le responsable était incontestablement son père, ce fameux père qui était normalement mort aux yeux de tout le monde puisque c’était ce que Casey leur faisait croire. A ses yeux aussi il l’était, même si en réalité il devait vivre une vie paisible dans un coin du monde, qui sait. D’ailleurs, cette seule pensée lui donnait envie de vomir. Voilà à quoi se résumait l’intérêt qu’elle portait à l’homme qui l’avait lâchement abandonné. Alors oui, c’était vrai. Il était bien plus simple pour elle de laisser tomber les gens avant qu’ils ne le fassent et qu’elle ne souffre. Le simple écart le plus insignifiant, comme celui de Sloan pouvait la toucher profondément et la faire réagir au quart de tour. Détruire plutôt qu’être détruit, c’était comme cela qu’elle fonctionnait. Un voile de silence s’était placée entre elle, Casey était perdue dans ses pensées mais se reprit pour finalement brisée la glace. « Quand vas-tu comprendre que tout ce que je fais, c’est pour toi, pour nous ! Je sais parfaitement comment sont les gens Billy. Comment ils agissent face à l’homosexualité, ou qu’importe du moment que c’est différent d’eux ! Gabriel en a fait les frais. » Par réflexe, elle jeta un coup d’œil autour d’elles. Elle ne s’était pas rendu compte que la demeure s’était remplie depuis son arrivée. Elle avait déjà l’impression de subir le regard insistant des autres. Elle reporta son attention sur Billy. « Ils te regardent comme si tu étais une bête de foire, comme si tu venais d’une autre planète ou pire, comme si tu étais l’auteur d’un crime dont tu ne saisis pas la nature. » Elle baissa les yeux, la boule se reforma au niveau de sa gorge, sa vision s’humidifia de nouveau mais elle se fit violence pour repousser ce moment encore un peu. « Peut-être que tout ceci t’est égal et tant mieux pour toi si tu peux l’assumer, ce qui n’est pas mon cas. C’est égoïste et lâche de ma part mais je ne suis pas prête. » Lâcha-t-elle finalement, elle avait bien sûr veillé à parler doucement, craignant qu’une personne ne saisisse leur petit échange. C’était à en devenir paranoïaque et sans doute que Casey l’était déjà. Elle ne le montrait jamais mais elle culpabilisait et souffrait autant que Billy lorsqu’elles prétendaient seulement être amies. Lorsqu’elles venaient à sortir toutes les deux, sans pouvoir lui prendre la main ou échanger un simple baiser, comme à cet instant. Elle aurait tout donné pour se jeter à son cou en toute liberté et lui dire à quel point elle l’aimait, mais encore une fois, cela lui était impossible, pas devant tous ces gens. L’histoire de Gabriel avait débouché sur un scandale, elle ne souhaitait absolument pas que Billy ou elle vivent ce genre de situation. Sa carrière, son image, sa réputation. Même si elle était parfaitement consciente de ne pas être aimée par beaucoup de personnes, elle s’en fichait. Selon elle l’étiquette de petite garce était plus facile à porter et à assumer que celui de la lesbienne. Les gens alors se contentaient de juger selon ses actions, et non pas sur sa sexualité. Vulnérable comme jamais, d’un geste précis elle écarta une larme qui vint glisser le long de sa joue, celle-ci, elle n’avait pas pu la retenir. Elle se sentait stupide et faible, plantée devant Billy à ne plus savoir quoi dire. Tout ce qu’elle désirait à cet instant, était de retrouver sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Jemima Eason
too weird to live, too weird to die.
avatar

♦ Posts : 3333
Multinicks : teza, georgie, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : dating Remus (more like fangirling over Mumus as she says)
Address : #15 bilberry residence
Job/Studies : saleswoman in the grocer's shop - musician by night (street magician sometimes)
Quote : I shouldn’t be the superhero’s girlfriend, I should be the superhero.
Activité(s) de quartier : laughter therapy.


HALL OF FAME
To Do List: set three more alarms so i won't be late at work again, to take Schwarzy for a walk, buy flowers for the apartment, get drinks with harley.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ■ ] ; joe - remus - lori - vesper - priam

Message(#) Sujet: Re: « I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. » CASSANDRE Mer 11 Aoû 2010 - 17:29



Elles en revenaient une fois de plus au même point. Ce qu’elles vivaient, était pourtant différent en comparaison au tout premier mois. Au début c’était presque comme un jeu, elles se cherchaient, bien que les sentiments étaient bels et bien là, Billy n’avait pas encore mesuré le sérieux de la situation. Aucunement habituée à être séduite par une femme et encore moins à éprouver quoique ce soit d’aussi fort pour la gente féminine. Mais Casey eut bien vite ce côté addictif sur la jeune femme qui ne pouvait plus se passer de sa présence sans que cela en devienne douloureux. Elle n’était jamais réellement tombée amoureuse auparavant, elle évitait soigneusement ce sentiment. Elle s’attachait très vite, comme avec Gabriel, qui en plus avec les éléments extérieurs avait vite prit une place très importante. Mais elle n’avait jamais rien ressentit de tel, Casey avait chamboulé ses plans. La blondinette qui voulait faire le tour du monde, vivre en nomade, ne jamais se prendre la tête, vivre sans soucis, dut rapidement se raviser et tout cela pour elle. Ceci dit, elle ne regrettait pas, elle aimait sa nouvelle vie, bien qu’elle pensait souvent à repartir, les liens qu’elle avait ici l’en empêchait et sa petite-amie la première. Pourtant, vivre caché n’avait rien de facile, pour une fille aussi exubérante que Billy, c’était presque étouffant. Mais lorsqu’elles s’étaient enfin retrouvées, elles avaient prises la décision commune de faire des efforts. Alors que l’une devait calmer ses élans de jalousie, l’autre devait se montrer plus attentive. Et ça marchait très bien, l’entente était quasi parfaite entre les deux jeunes femmes depuis quelques mois. Billy n’avait plus besoin de piquer des crises pour avoir le droit de voir sa petite amie, Casey était maintenant plus présente. Elle n’en oubliait pas son agence oh ça non, mais elle tentait de maintenir un équilibre. La jeune femme en contrepartie, calmait ses élans paranoïaques lorsqu’elle voyait une autre femme, ou un homme trop proche d’elle. Oui, en apparence elles avaient réussis, mais les blessures demeuraient présentes malgré tout. Sloan était le déclencheur, s’il avait blessé Casey, sa vengeance ne ravissait pas Billy. Elle détestait être au milieu et ne pouvoir rien faire, ils allaient continuer de se tirer dans les pattes, parce que chacun estimait que l’autre avait été beaucoup trop loin. Fatiguée de lutter pour que son entourage trouve grâce aux yeux de sa petite amie -et inversement- elle était également lassée de devoir repartir au même point. Pourtant elle était parfaitement consciente de tout ceci, elle savait que Casey avait raison. Elle avait elle-même peur du regard des autres si cela venait à se savoir. N’ayant jamais oublié, les insultes et la mesquinerie de sa sœur à ce propos, elle n’eut jamais aussi peur de confier quelque chose à Sloan que sa relation. Pourtant, il avait très bien réagit, peut être moins en apprenant qui partageait sa vie, mais elle connaissait Casey et l’image qu’elle pouvait donner d’elle. Gabriel le premier l’avait très bien accepté et à plus forte raison parce qu’il vivait la même chose ou presque, mais elle l’ignorait encore à l’époque. Malgré tout, bien qu’elle ait peur, plusieurs choses la poussait à vouloir se « révéler » la première n’étant pas un bon prétexte. L’idée même de voir les yeux de son père se révulser en l’apprenant était jouissif, quand bien même elle serait renié par la suite elle s’en moquait. Mais le mieux dans tout cela, serait qu’elle pourrait enfin agir avec Casey sans se poser la moindre question : « est-ce que j’ai pas l’air trop proche ? » « est-ce qu’une amie aurait réagit ainsi ? ». Feindre d’être sa meilleure amie, alors qu’elle était bien plus que ça, devenait difficile, surtout en cet instant alors qu’elle constatait la tristesse de celle qu’elle aimait. « Je le sais.. » Dit-elle dans un soupir alors que sa voix se brisait. « Je ne sais même pas si je suis prête à l’assumer Casey, mais ça m’importe moins que le besoin d’être près de toi. Il y aura peut être beaucoup de monde pour nous juger différemment, pour nous mépriser sans raison valable, bien qu’on soit naturellement détestable toi et moi. » Faisant un pas vers elle, elle renonça à l’envie de se saisir de sa main, de l’approcher d’elle, ou de caresser sa joue, elle devait conserver une certaine distance et ça la tuait. « Mais je serais pas seule, et toi non plus. Ça ne compte pas pour toi je l’sais très bien et je l’ai compris, sinon je ne serais déjà plus là. Seulement, j’en ai marre de devoir me demander si j’agit correctement avec toi, j’en ai marre de me poser milles questions alors que je veux seulement prendre ma petite-amie dans mes bras. » Toujours à voix basse, sans avoir eut le courage de relever le regard vers elle, la peur de voir une autre larme perler sur sa joue sans pouvoir faire quoique ce soit la rongeait. Méfiante, à la limite de la paranoïa, elle n’osait pas agir librement comme elle l’aurait simplement voulu. Ce qu’elles voulaient n’était pas si difficile à comprendre pour l’une comme pour l’autre. Mais ce choix n’était pas si facile à assumer, et quoique puisse en dire Billy, elle savait que cachées ou non, elles n’en avaient pas fini d’en baver.



_________________

so when i'm ready to be bolder and (my cuts have healed with time), comfort will rest on my shoulder and i'll (bury my future behind).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13530-xx-could-hug-you-to-death http://www.filthy-secret.com/t12264-journal-de-bord-de-jemima-eason
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. » CASSANDRE Mar 24 Aoû 2010 - 17:45

A partir du moment où leur relation ne serait pas officielle, ce genre de dispute reviendrait encore et encore. Toutes les deux en étaient conscientes mais cela ne semblait pas être un élément assez important pour assumer ce qu’elles étaient l’une pour l’autre. Tout était pourtant plus simple sans supporter le regard des autres, agir à l’abri entre quatre murs. Pouvoir lui caresser la joue, passer une main dans ses cheveux ondulés, l’embrasser ou l’enlacer. C’était des gestes automatiques dès lors qu’elles n’étaient pas dehors mais c’était tout autant difficile à supporter. Casey n’avait jamais osé en parler à sa mère, et pourtant elle ne pouvait pas nier les tentatives sans finalement réussir à tout lui avouer. Lorsque l’on oubliait les moments de tensions et de compétitions entre les deux femmes, elles redevenaient naturellement une mère et une fille. N’importe quel enfant à besoin de sentir qu’on peut compter sur une épaule parentale, même pour l’enfant le plus égoïste et superficiel qu’il soit. Alors si déjà elle craignait tant le jugement de sa mère, comment pouvait-elle gérer celui des autres sur Billy et elle ? Elle ne l’envisageait pas, même si cela pouvait rendre leur existence – déjà bien compliquée chacune de leur côté – plus simple. Mais peut-être que si elle avait eu le courage d’être honnête avec sa mère, et que cette dernière l’avait accepté avec la plus grande chaleur qu’une mère peut donner à sa fille, alors Casey et Billy ne seraient pas là à se disputer. Peut-être que le simple soutien de sa mère aurait suffit à défier les mauvaises langues extérieures. Des hypothèses qu’elle n’aura jamais l’occasion de tester maintenant qu’elle ne pouvait parler à sa mère qu’à travers une pierre tombale. Une perte qu’elle avait su surmonter grâce à la compagnie de Billy et malgré toutes les mauvaises choses qu’elles pouvaient se dire, Casey continuerait de l’aimer un peu plus tous les jours. Billy l’avait finalement parfaitement cernée, si jamais l’une des deux devait abandonner l’autre, ce serait Casey qui ferait le premier pas. Elle ne doutait pas des sentiments de Billy, toutes les deux avaient assez vécu de choses ensembles pour être certain qu’elles étaient indissociables. « Mais je serais pas seule, et toi non plus. Ça ne compte pas pour toi je l’sais très bien et je l’ai compris, sinon je ne serais déjà plus là. Seulement, j’en ai marre de devoir me demander si j’agis correctement avec toi, j’en ai marre de me poser milles questions alors que je veux seulement prendre ma petite-amie dans mes bras. » Le regard fixé sur sa petite-amie, elle esquissa un léger sourire en coin. Ce n’était peut-être pas grand-chose, peut-être que des mots mais ils étaient d’un tel réconfort pour Casey qu’elle avait l’impression d’aller un peu mieux. Elle prit une profonde inspiration et ravala ses larmes. Elle ne souhaitait pas attirer l’attention sur elle parce qu’elle fondait en larmes, ce n’était absolument pas le moment. Redressant doucement son buste et relevant la tête, elle jeta un bref coup d’œil autour d’elle. En un claquement de doigts, elle n’avait plus l’air si blessée et mal en point que quelques secondes auparavant. C’était le but recherché. Dans un geste qui se voulait amical aux yeux des curieux, elle attrapa la main de Billy, la serrant légèrement au passage et profitant de la douceur de sa peau contre la sienne. « Suis-moi » souffla-t-elle dans un soupir à peine audible, seulement pour son interlocutrice. Sans attendre la réponse de Billy, Casey l’emmena vers un immense escalier et le grimpèrent de plus en plus rapidement. Au passage, elles rencontrèrent un de leur voisin et le cœur de Casey se serra mais son visage s’illuminait d’un sourire hypocrite. Arrivées dans un couloir faiblement éclairé, Casey finit par ouvrir une première porte puis la referma, fit le même geste avec une seconde : il s’agissait une belle et grande chambre aménagée de manière chaleureuse. Sans un mot pour Billy, elle obligea cette dernière à pénétrer dans la pièce et Casey se chargea de refermer derrière elles, mettant un point d’honneur à enclencher le verrou. Billy devait certainement se poser des questions, et pour cause Casey continuait de rester silencieuse, à la regarder. D’innombrables pensées se bousculèrent dans la tête de la future héritière et aussi inattendu soit ce qui allait suivre, elle éclata soudainement en sanglot en s’avança vers Billy. Sans se soucier de tout ce qu’elle pouvait craindre à n’importe quel niveau, elle posa ses lèvres sur celle de sa petite amie. « Pardonnes-moi » souffla-t-elle entre ses lèvres trois fois de suite avec sincérité et conviction. Ses mains encerclaient le visage de porcelaine de Billy tandis que les larmes ne cessaient de couler sur les joues de Cassandre. Rares étaient les moments où elles se livraient à un tel étalement de sentiments, même si elles n’étaient que toutes les deux. Elles étaient beaucoup trop fières et riaient déjà suffisamment des couples qu’elles jugeaient trop « sentimentaux » mais cette fois-ci, impossible de se retenir. Casey avait besoin de Billy, elle avait besoin de la toucher et de la sentir contre elle. « Je ne cherche pas à te faire du mal. J’ai besoin que tu saches que sans toi, cela ferait un moment déjà que j’aurais perdu pied. Tu es ce que j’ai de plus précieux dans ma vie Billy et je suis folle de toi. » Elle passa une main pour nettoyer lamentablement sa joue humide. Peut-être qu’elle regrettera ce moment de faiblesse mais parfois il est nécessaire de mettre de côté sa fierté et laisser parler son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Jemima Eason
too weird to live, too weird to die.
avatar

♦ Posts : 3333
Multinicks : teza, georgie, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : dating Remus (more like fangirling over Mumus as she says)
Address : #15 bilberry residence
Job/Studies : saleswoman in the grocer's shop - musician by night (street magician sometimes)
Quote : I shouldn’t be the superhero’s girlfriend, I should be the superhero.
Activité(s) de quartier : laughter therapy.


HALL OF FAME
To Do List: set three more alarms so i won't be late at work again, to take Schwarzy for a walk, buy flowers for the apartment, get drinks with harley.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ■ ] ; joe - remus - lori - vesper - priam

Message(#) Sujet: Re: « I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. » CASSANDRE Mar 31 Aoû 2010 - 21:32



Aimer était sans doute la plus grande bataille qu’elle ait dût affronter. Sa fierté de côté, Billy se sentait plus vulnérable que jamais, et derrière cette façade, de fille inaccessible, qu’elle arborait. Se dissimulait une jeune femme à la sensibilité à fleur de peau. Elle n’avait rien de cette femme insensible, mesquine et aux intentions toutes plus mauvaises les unes que les autres. Encore fallait-il chercher un peu plus loin que le bout de son nez. Bien sûr, ce personnage qu’elle s’était inventée sur mesure, lui collait à la peau, et faisait partie d’elle à présent. Elle aimait manipuler, se jouer des gens, les rendre fou et ne jamais rien leur cacher, à moins d’avoir quelque chose à tirer d’eux. Se permettre de dire exactement tout ce qu’elle pensait était un luxe qu’elle s’octroyait régulièrement. Mais pas sur tout les sujets .. L’australienne avait finit par comprendre que ses préférences n’étaient pas au gout de tout le monde, qu’elle ne pouvait pas se permettre d’en parler à n’importe qui. Lorsqu’elle avait prit l’initiative de se confier à son meilleur ami, elle avait découvert qu’il s’était servit de ça, pour menacer sa petite amie par vengeance. Devait-elle se sentir trahit ? Elle avait décidé de ne pas lui en tenir rigueur, il n’était pas passé à l’acte, il avait seulement mit en garde Casey, comme pour l’avertir qu’il pouvait lui aussi agir contre elle. Mais dans son fort intérieur Billy restait persuadée qu’il ne ferait jamais ça, du moins elle l’espérait. Parce que s’il était capable de révéler tout ça, ce n’était pas seulement Casey qu’il briserait, mais aussi elle-même, parce qu’elle la perdrait indubitablement. Parce que la jeune femme préférerait la quitter et reprendre l’erreur en main, elle le savait .. Et si Sloan était capable de faire passer sa vengeance personnelle avant sa meilleure amie, elle n’était pas sur de pouvoir le lui pardonner. Alors que quelques minutes avant, elle l’avait presque choisit face à la seule personne qu’elle ait autant aimé dans sa vie. Pour la jeune femme, il était presque inconcevable d’avoir à changé même par amour, surtout par amour en réalité. Elle n’avait jamais assumé un quelconque sentiment de ce genre, elle ne s’était jamais rabaissée au point d’en venir à mettre sa fierté de côté. Pourtant avec Casey, ça lui venait tout naturellement. Même si ce soir là, elle se demandait si elle aurait encore la force de le faire, finalement cette relation ne cesserait jamais d’en exiger plus d’elles, de les faire souffrir, autant qu’elle était capable de les apaiser. C’était un cercle vicieux, une addiction dont Billy ne voulait pourtant pas se séparer, elle avait apprit à faire avec les inconvénients de son couple, et ne pouvait pas concevoir une vie sans Casey près d’elle. Elle avait besoin d’elle. L’observant alors, attendant le moindre signe de sa part, elle remarqua rapidement le changement d’expression. Passant d’une détresse apparente, à la Casey qu’elle voyait quotidiennement. Il n’y avait pas à dire, elle était incontestablement douée pour cacher la moindre de ses émotions. Rassurée lorsqu’elle se saisit de sa main, son cœur se serra quant elle l’entrainant dans cet immense escalier. L’idée qu’elle voulait l’entrainer à l’abri des regards pour mieux se disputer, lui avait effleuré l’esprit, mais elle espérait de tout cœur que ça ne soit rien de cela. La suivant silencieusement, elle resta immobile dans cette chambre, des questions se bousculaient dans sa tête alors qu’elle n’attendait qu’une réaction. Devait-elle avoir peur de ce qui allait suivre ? Son cœur se serra à la pensée que cette « crise » serait peut être finalement la dernière. Il ne fallut que quelques secondes pour que la jeune femme balaye ses inquiétudes et en imposent de nouvelles. Elle sentait quelque chose se briser en elle à chacun des mots qu’elle prononçait, obnubilée par les larmes roulant sur son visage, par la fébrilité de sa voix. Billy se sentait responsable de tout ça, elle n’avait rien à lui pardonner et s’en voulait de la voir comme ça. Un sourire illumina pourtant son visage. Après ces quelques jours sans ce parler, leur précédente dispute, ça ne pouvait que lui faire du bien et la rassurer, mais elle n’en oubliait pas le reste. Posant ses mains de part et d’autre de ses joues rosées, elle l’embrassa avec douceur, mettant plus de conviction et de passion, avant de s’écarter légèrement. Elle pouvait encore sentir son souffle sur son visage, et la saveur salé de ses larmes. « Je n’ai rien à pardonner, j’ai accepté cette vie avec toi. C’est pas facile tout les jours, mais tu en vaux la peine .. » Les yeux brillants de larmes qu’elle tentait de ravaler, elle réalisait qu’elle avait faillit la perdre, la rejeter pour son meilleur ami. Oui il comptait énormément pour elle, mais sa vie n’avait pas le moindre sens sans Casey. Elle n’aurait pas du concevoir l’idée même de la trahir. « C’est moi qui te demande pardon, tu as raison et j’aurais jamais dû réagir de cette façon. » les larmes commencèrent à parler sur son visage avant qu’elle ne décide de serrer sa petite amie dans ses bras, finissant par chuchoter à son oreille. « Je t’aime. » Quelques mots qu’elle avait toujours eu beaucoup de mal à dire, avant de faire sa connaissance ..



_________________

so when i'm ready to be bolder and (my cuts have healed with time), comfort will rest on my shoulder and i'll (bury my future behind).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13530-xx-could-hug-you-to-death http://www.filthy-secret.com/t12264-journal-de-bord-de-jemima-eason
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: « I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. » CASSANDRE

Revenir en haut Aller en bas
 

« I'm a bitch in disguise, I'm a bitch all the time. » CASSANDRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Crandon Park Beach & Port of Miami-