AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FASCINATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: FASCINATION Lun 12 Juil 2010 - 23:23

FASCINATION
▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀

EPHASON ; AMBRE


    Reposant la petite éponge humide sur son socle en plastique, Ambre jeta un œil satisfait sur le tableau qu’elle venait de restaurer. Une merveille contemporaine bien trop souillée par les flashs et l’air ambiant venait de retrouver toute sa splendeur. Assenant sa collègue d’un clin d’œil ravi, les deux jeunes femmes s’emparèrent minutieusement de l’œuvre avant de la déposer dans une salle protégée et dépourvue de lumière. Ambre retira ses gants avec ferveur, avant que sa blouse, maintenant tachée, ne subisse le même sort. Les affaires avaient été clémentes ce mois-ci, la dégradation des tableaux avait été telle que la jolie blonde n’avait même pas eu à troquer sa blouse blanche pour le badge de guide. Son salaire lui avait même permit de faire quelques folies en centre ville, mais le plus important était qu’elle avait enfin pu vivre de son talent et de sa passion. Partante pour une soirée animée, la restauratrice se tourna vers son amie, la priant de l’accompagner boire un verre. Bien trop épuisée par une telle journée, elle déclina cependant son invitation. Mais, Ambre ne se défila pas, quittant les vestiaires, elle rejoignit sa voiture avant de filer à toute allure vers le centre cosmopolite de Miami.

    Voilà plusieurs mois qu’Ambre habitait dans le doux quartier d’Ocean Grove, cependant, elle sortait peu. Ses connaissances sur les endroits prisés et huppés volaient bas, même ils n’avaient aucun secret pour elle à Paris. Ici, tout était si différent, presqu’irréel, son cercle d’amis était médiocre et même si elle préférait se concentrer sur son travail, Ambre en souffrait. Agacée par la circulation dense et nocturne, l a jeune restauratrice gara sa voiture près du premier bar venu. La musique semblait entrainante et l’endroit plaisant, sans plus attendre, elle se dirigea vers l’immense porte parcourue de néons multicolores.

    Malgré une heure peu tardive, le bar d’habitude prisé, se révéla désert, la surprise de la jeune femme en fut plus grande lorsqu’elle remarqua qu’un seul serveur se chargeait du comptoir. Rebrousser chemin était une idée déplorable, après être restée debout toute une journée, ses chevilles endolories réclamaient un peu de repos. D’un pas décidé, et désireuse d’un grand verre coloré et frais, la jolie blonde prit place au comptoir. Un homme brun ne tarda pas à venir prendre sa commande, encore hésitante, Ambre consulta la carte avant de choisir un cocktail à base de vodka, de mangue et de pèche. Acquiesçant d’un signe de tête, le serveur mémorisa sa demande avant de faire tourner les bouteilles avec habileté tout en préparant le philtre énergisant. Alors qu’elle le détaillait avec fascination, le jeune homme laissa apparaitre un magnifique mais mystérieux tatouage, ancré sur la peau mate de son épaule. Intriguée, elle patienta un court instant avant qu’Ephason ne revienne vers elle, il déposa le verre orangé sans mot dire. La curiosité rongeant ses lèvres brillantes, Ambre s’empressa de relever « Merci, votre tatouage est vraiment magnifique, mais que veut-il dire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: FASCINATION Mar 13 Juil 2010 - 19:58

&
      J’éloignais mon esprit de la douleur en me rappelant que lorsque je me tiendrai enfin debout, je serai exactement 5 centimètres plus près des étoiles ...
Tout était précis sans trop d'erreurs et surtout sans trop de casses car il faut dire qu'il n'avait aucune envie de s'afficher comme quelqu'un d'incapable. Après tout c'était déjà une chance pour lui que de bosser ici, mais que de bosser tout court car il jugeait qu'après tout, si on savait son passé alors on ne l'aurait jamais prit. Il croisait des anciens prisonniers replongeant dans leurs délits car pour survivre il leur faut braquer ou voler d'autres personnes, en usant de force et de violence. Lui n'avait pas commis pourtant ces actes volontairement car il tenait une arme jadis où en compagnie d'une jeune femme ils se débattaient pour que le troisième un homme, le copain de cette demoiselle n'en vienne pas à la tuer.

Pour une femme qu'il a écumé des mois entiers derrière les barreaux avant que ça ne soit classé sans suite car il n'y avait aucune preuve réellement que c'était lui le coupable. Ne pas savoir n'était pas chose simple, car après tout comment pouvait-il fermer les yeux sur le sang d'un autre. Il n'avait pas encore revu la demoiselle, ignorant même qu'elle était dans cette ville mais peut-être que l'envie de le savoir n'était pas dans ses priorités. Bien deviné car il voulait avant tout retrouver une vie normale, comme celle des habitants, bien sûr qu'il ne demandait pas une extravagance de vie, juste qu'on n'en vienne pas à savoir ou à parler de son passé.

« C'est un phœnix ... on dit d'eux qu'ils renaissent toujours de leur cendre, peu importe le supplice qu'on peut leur faire subir »

Servant le verre des clients quelque peu diminué ce soir, il s'intéressa un peu plus à elle, après tout elle avait remarqué ce qu'il peinait à cacher dans ses mouvements quotidien et ses vêtements. A vrai dire il ne montrait pas toujours cela, il en portait quelques uns dont certains venaient de la prison et qui n'étaient pas très réjouissant à souligner. Humectant ses lèvres il l'observait à voir si elle avait des doutes sur lui, après tout peut-être une habitante de son quartier qui voulait percer à jour son côté trop renfermé, trop mystérieux. Ce qu'il avait comme hantise car il savait que sa vie serait fichue, si on apprenait son secret terrible qu'il regrettait tant d'avoir et surtout de subir.

« Disons que je suppose qu'il en faut plus pour m'abattre ... et puis manière de me rappeler chaque jour que rien n'est terminé ... vous en portez vous ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: FASCINATION Ven 16 Juil 2010 - 14:00

    Dissimulant une solitude certaine, le jeune homme laissa paraître un semblant de sérénité. Son visage aux traits fins et masculins dégageait un charme des plus dévastés. Sa mélancolie le rendait toutefois attachant, même si Ambre ne souhaitait rien savoir, sa curiosité était telle qu’elle ne pu s’empêcher de l’observer avec attention. Ses gestes étaient précis, nets, c’était comme si il ne voulait pas perdre son temps, chaque minutes semblaient avoir de la valeur, et il les savourait pleinement. Les yeux mordorés de la belle virent bientôt décrypter l’impressionnant tatouage qui ornait son épaule masculine et saillante. La voix suave du barman, tira Ambre de ses déchiffrages maladroits. « C'est un phœnix ... on dit d'eux qu'ils renaissent toujours de leur cendre, peu importe le supplice qu'on peut leur faire subir » expliqua t’il avec douceur. A cet instant, le regard de la jeune femme se mit à pétiller de malice. Un sourire aux lèvres, elle répliqua « et leurs larmes soigner n’importe quelle blessure … »

    Acquiesçant, elle porta le verre à ses lèvres avant d’apprécier toute la saveur sucrée du nectar orangé. Une musique omniprésente était désormais la seule preuve de leur solitude. Malgré un week-end animé, le Blue Lagoon demeurait désespérément vide. Poussant un léger soupir, l’alcool la plongea dans une atmosphère suave et plaisante. Ephason ne laissa pas le silence régnait en maitre trop longtemps. Tout en essuyant un verre d’un geste habile, il reprit « Disons que je suppose qu'il en faut plus pour m'abattre ... et puis manière de me rappeler chaque jour que rien n'est terminé ... vous en portez vous ? » Reposant le verre avec délicatesse sur le bar en bois lustré, le sourire de la belle se dissipa quelque peu. Sa morale était véridique et c’est grâce à un tel état d’esprit qu’elle avait su se tirer d’affaire. En France, sa liberté était menacée. Son avidité avait causé sa perte, et maintenant Ambre errait dans les méandres de la cité. « C’est une réflexion louable, et je partage votre point de vue. Mais j’aime à penser qui rien ne pourra m’atteindre, sinon, je vivrais dans un peur constante … » Noyant ses propos pour une gorgée de vodka, la jolie blonde haussa les épaules. « J’y avais songé, mais j’hésite encore. Disons que je ne sais pas quelle partie du corps je pourrais me faire tatouer. Si vous avez quelques conseils à m’apporter, je suis toute ouïe. » Ajouta t’elle dans un sourire des plus communicatifs.

    La tournure des évènements devenait intéressante, cependant un couple de quadragénaires vint les interrompre dans leur conversation. Courtois, Ephason prit leur commande avant de les servir avec habileté et dextérité. Profitant de son absence pour se ressourcer, Ambre termina son verre avec avidité. Ephason sillonna le bar, manifestement à la recherche de son morceau de tissu. Celui-ci trônait fièrement devant la jeune femme, alors qu’elle s’en emparait avec ferveur, elle vint le lui rendre. Enserrant le chiffon, reconnaissant, Ambre prit une nouvelle fois la parole « Et vous ? Vous en avez d’autres ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: FASCINATION Ven 16 Juil 2010 - 19:46

&
      J’éloignais mon esprit de la douleur en me rappelant que lorsque je me tiendrai enfin debout, je serai exactement 5 centimètres plus près des étoiles ...
Très peu de personne lui faisait remarqué ses marques d'encre sur la peau car bien souvent il les cachait, surtout pour le boulot. Et puis il n'avait pas envie que certains reconnaissent le marquage de la prison, une encre un peu moins jolie que celle d'un vrai tatoueur. Il n'y avait que les accro ou ceux dans la branche qui pouvaient savoir que ça ne venait pas d'un réseau professionnel et qu'ils pouvaient penser à un particulier ou à un centre pénitentiaire. Un passé pas très glorieux car il n'avait pas passé d'excellents moments là-bas et contrairement à ce que les crâneurs disent, ça n'a rien d'un séjour de routine. Là-bas il avait pu dessiner tout son temps, une passion le dessin qu'il a depuis tout petit mais dont il ne prenait que peu de temps pour en découdre des moments particuliers entre le papier et le crayon.

D'ailleurs certaines prisonniers le payaient pour qu'il leur fasse quelques souvenirs de leur proche ou bien d'eux-mêmes qu'ils envoyaient ensuite à leur famille. Cela lui faisait un petit pactole pour pouvoir s'acheter d'autres feuilles et crayons, d'ailleurs une inconnue s'était même intéressé à lui et lui procurait de quoi lui faire des petites œuvres. Il n'a plus jamais eu de contact avec elle d'ailleurs, mais disons que tout cela l'a poussé à prendre des cours du soir après sa sortie de prison et bossant la journée il pouvait du coup se les payer.

« Tout dépend du tatouage, si vous voulez le garder pour vous et la personne vous voyant presque nu ou totalement ou alors le faire partager à la vue des regards ... »

Disons qu'il entendait par là que chaque motif n'allait pas partout et qu'il y en avait certains qui iraient mieux ou prendraient plus de signification à des endroits précis du corps. Elle n'avait pas précisé l'idée qu'elle se faisait à vouloir se teindre la peau, lui chacun de ses modèles avait été murement réfléchit par avance. Après tout on part pour toute la vie avec cela sur la peau, on a beau dire que ça peut partir de nos jours mais c'est faux, il en reste toujours une trace.

« Oui j'en ai d'autres ... moins évident à voir et il faudrait me dévêtir pour ça ... »

Un sourire coquin aux lèvres qu'il perdit sous son côté professionnel car il ne voulait pas paraitre lourd ou bien dragueur, il n'était pas cela et puis la perche avait été bien tendu par la jeune femme. Celui sur le bras se voyait quand il mettait des chemises à demi manche avec son uniforme de travail, disons que parfois la température ici montait très haut. La salle commençait à mieux se remplir en même temps vu l'heure les gens débarquaient souvent en troupeau. Il avait déjà tout prévu et du coup ça ne le pressait pas plus que ça que du monde envahisse le bar et surtout vienne en direction de son comptoir.

« On fait avant tout un tatouage pour soi-même et disons que je crois en être arrivé à tout ce que je voulais, quoi que peut-être si un jour j'ai la chance d'être père alors j'en ferais en rapport avec mes enfants ... »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: FASCINATION

Revenir en haut Aller en bas
 

FASCINATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: The Blue Lagoon Bar-