AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You really thought that I would forget your birthday? | Andrew McAllister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You really thought that I would forget your birthday? | Andrew McAllister Sam 28 Aoû 2010 - 5:36

« J'en sais rien moi! Ce que tu peux réparer, ce que tu peux réparer! Je connais rien de l'histoire! Et après, tu vas dire qu'elle te manque pas? C'est dur à croire... » L'adolescent eut toutefois un petit sourire aux lèvres après avoir osé dire ce qui le tiraillait, comme si la seule idée de lui faire comprendre qu'il tenait réellement à une fille soit un exploit en soi. Mais Andrew n'y connaissait rien, il ignorait carrément ce qui se passait avec Hailey et il ignorait comment se portait leur relation avant sa trahison. Il ignorait si Esteban l'aimait beaucoup et surtout, s'il l'aimait encore et il se sentait mal placé pour lui faire la morale. Il n'en savait rien; Gabriel serait mieux placé pour lui dire ce qu'il voulait entendre ou pour lui faire comprendre ce qu'il n'arrivait pas à saisir. D'ailleurs, la réaction d'Esteban était largement exagérée alors qu'il s'était relevé brusquement sur le quai, apparemment furieux. Andrew n'avait en aucun cas voulu le blesser et il ne comprenait absolument rien de ce qui se passait. Gabriel était impliqué? Encore un putain de mensonge? Énervé, Andrew se redressa aussi, mais eut du mal à retirer complètement sa combinaison, se foutant carrément d'être en boxer au beau milieu du quai.

« Comment ça se fait qu'on me dit jamais rien? Vous faites chier! Vous vous connaissez depuis des lustres et vous faites chier à toujours vous emmerder! » Furieux, il avait finalement réussi à retirer sa combinaison, mais ne voulut pas suivre Esteban jusqu'à la voiture. Il était resté sur le quai, les bras ballants, alors qu'il venait de hurler que son frère et le meilleur ami de son frère le faisaient chier. Drôle de réconciliation. « Vous avez quel âge, bordel? Vous êtes pas foutus de régler vos trucs entre vous, faut que ça brise tout ce qu'il y a autour? » Énervé, mais surtout triste, Andrew ne comprenait plus les réactions des gens qui l'entouraient. C'était tout de même atroce de voir deux meilleurs amis s'en prendre l'un à l'autre pour une connerie et sincèrement, Andrew n'avait en aucun cas besoin de se retrouver au milieu de tout ça. Il avait cru passer une belle soirée avec Esteban, il avait cru que tout se passerait bien parce qu'il n'y avait pas de raisons qu'il en soit autrement. Et il avait tout gâché. Il se mordit la lèvre en récupérant sa combinaison et la porta jusqu'à la voiture, avec le reste des affaires, d'un pas lourd et anxieux. Andrew détestait les disputes et il détestait qu'on lui dise à quel point son frère était comme ci ou comme ça. Gabriel s'était presque élevé au statut de saint pour l'adolescent et dernièrement, il avait réellement l'impression qu'on lui jouait dans le dos. L'homosexualité dévoilée à la Presse avant qu'il ne soit au courant, les frasques avec Pride, le départ en Inde, le retour avec Romain; tout lui semblait difficile à digérer puisque tout était survenu dans un laps de temps très court. Il avait l'impression de ne plus connaître son frère et il s'en voulait.

« Je veux que tu me ramènes. » Il en avait assez. Il ne voulait plus faire semblant que tout allait bien. Il apprenait des choses sur Gabriel, de nouvelles choses qu'il ne connaissait pas, tous les mois et presque toutes les semaines. Il était son frère! Il vivait avec lui depuis tellement longtemps qu'il aurait dû savoir toutes ces choses-là! On le mettait à l'écart et jamais Andrew n'aurait pu se dire que c'était pour le préserver. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You really thought that I would forget your birthday? | Andrew McAllister Mar 31 Aoû 2010 - 16:12

Prenant soin de se calmer, Esteban avait du mal à faire face devant Andrew qui était si démuni. Pourtant il comprenait les motivations de Gabriel de laisser son frère à l’écart de tous ses problèmes. Des problèmes bien plus grands et importants qu’il ne pouvait se l’imaginer. Des problèmes qu’Esteban avait récolté par la faute du sénateur. L’un comme l’autre avait voulu solutionner le problème sans se mettre d’accord, et ils avaient fait qu’à leur tête. Ce qui avait amené à un résultat désastreux. Mais Andrew ne pouvait pas comprendre, puisque les deux amis le gardaient à l’écart de tous ses problèmes préférant qu’il mène ca propre vie d’adolescent. « J'en sais rien moi! Ce que tu peux réparer, ce que tu peux réparer! Je ne connais rien de l'histoire! Et après, tu vas dire qu'elle te manque pas? C'est dur à croire... » Les propos d’Andrew se heurtèrent à un mur alors qu’Esteban lui faisait dos afin d’aller ranger les équipements dans l’entrepôt. Il savait que dans un sens son comportement avait détruit la journée d’anniversaire d’Andrew, et il s’en voulait sincèrement. Mais quelque chose lui disait que réparer les choses ne serait pas une chose facile. « Comment ça se fait qu'on me dit jamais rien? Vous faites chier! Vous vous connaissez depuis des lustres et vous faites chier à toujours vous emmerder! » Si Esteban et Gabriel étaient amis depuis dieu sait quand, il n’avait pas été surprenant devant leurs personnalités différentes qu’ils se chicanent à l’occasion de tout et de rien. Mais plus les années avançaient et plus les problèmes s’intensifiaient. « Vous avez quel âge, bordel? Vous êtes pas foutus de régler vos trucs entre vous, faut que ça brise tout ce qu'il y a autour? » C’est en soupirant qu’Esteban entendit Andrew le suivre furieusement. Esteban trouvait les choses ironiques de se faire faire la morale par Andrew, comme si soudainement c’était le plus mature des trois. Mais à chacun de ses choix, Esteban envisageait très peu souvent le fait que ça blessait peut-être plus de personnes que lui-même seulement.

Il était évident que si lui et Gabriel coupaient les ponts, Andrew serait du coté à son frère et lui il perdrait un contact important avec les McAllister. Après tout, ils étaient comme sa famille. Déposant les équipements à sécher dans l’entrepôt, Esteban ressorti pour rejoindre Andrew remarquant qu’il l’avait rendu furieux. «Je veux que tu me ramènes. » Les yeux plongés dans ceux d’Andrew, Esteban hocha finalement la tête déterminé à faire comme il le voulait. Ses doigts agrippèrent la portière avant de refermer la porte fortement et d’insérer les clés dans le contact de la voiture. Assuré qu’Andrew s’était bien installé dans sa voiture, Esteban appuya sur la pédale d’accélération pour quitter la plage et rejoindre la route qui les conduisait chez eux. Enveloppés par le silence, Esteban jeta un coup d’œil à Andrew qui affichait une moue boudeuse et triste. « Écoute Andrew… » Carson n’avait aucune idée des mots à utiliser pour régler la situation ou encore la régler. « J’y suis pour rien. Hailey m’a laissé mais elle ne m’a jamais laissé de raison, pas un mot rien. Pour ton frère, il enchaîne conneries par-dessus conneries. Ce n’est pas facile pour lui, Andrew. J’ai essayé de mon mieux de l’aider, mais il refuse obstinément mon aide. Et puis il y a sa fichue carrière, auquel on dirait qu’il y a rien de plus important à ses yeux. Mais y’a des choses dans la vie Andrew qu’on ne peut pas raconter. Parfois c’est bien, parfois c’est mal. Mais c’est pour protéger les gens qu’on aime. Et Gabriel il ferait tout pour toi Andrew, et tu le sais. » Il se tût convaincu qu’il s’embrouillait dans son discours, préférant par la même occasion éviter le regard d’Andrew – observant la route afin de ne pas avoir d’accidents. À partir de cet instant, Andrew ne pouvait plus dire qu’on ne lui disait plus rien étant donné qu’il venait de lui en dire bien plus que jamais. Il devait être malade… où il avait eu une mauvaise pression de l’eau entre ses deux oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You really thought that I would forget your birthday? | Andrew McAllister Mer 1 Sep 2010 - 2:11

« Va te faire foutre. » Les paroles d'Esteban claquaient dans sa tête et Andrew détestait quand on parlait comme ça de son frère. D'ailleurs, il détestait, tout court, qu'on lui dise qu'il était trop jeune et qu'il ne comprenait rien. Il était jeune, c'est vrai, mais il avait vécu des choses dans sa vie qui faisaient de lui un adolescent plutôt mature. Oui, il faisait des conneries, comme tous les jeunes de son âge, mais il savait prendre ses responsabilités aussi. Il avait cru que Gabriel lui ferait confiance et comprendrait qu'Andrew avait besoin de savoir ce qui se passait, mais c'était impossible; on le prenait encore pour un gosse. Son frère n'était pas parfait, il en prenait conscience de plus en plus, mais il aurait préféré ignorer qu'il se tramait quelque chose de mal, surtout si l'on ne pouvait pas satisfaire sa curiosité par la suite. Il n'était pas idiot, il voyait bien que son frère n'était pas celui que tout le monde croyait qu'il était, mais il aurait au moins aimé le connaître un peu plus que ça. Les autres lui apprenaient ses méfaits et ses mensonges, il en avait marre qu'on lui cache la vérité dans l'espoir vague de le protéger. Quand il l'apprenait, de la bouche des autres, c'était encore pire.

Il avait gardé les yeux rivés sur la vitre côté passager sans jamais ramener son regard sur Esteban. Il n'avait pas envie de poser les yeux sur lui et de croiser le regard lourd de reproches qu'il lui adresserait sûrement. Il aurait raison, vu les paroles peu amicales que lui avait servies Andrew, mais l'adolescent se foutait carrément de blesser ou pas l'orgueil d'Esteban. Il avait simplement envie de rentrer. Il savait que Gabriel aurait droit à un regard noir de sa part, mais il ne pourrait pas faire semblant que tout allait bien. Pas cette fois. En fait, Andrew était nul pour faire semblant devant son frère. Après tout, ce n'était pas lui qui lui cachait des tonnes de trucs. Gabriel lui mentait effrontément en pleine face et il savait garder son calme et l'attitude qu'il avait normalement; Andrew était bien différent sur ce point. Lorsque le véhicule s'engagea dans sa rue, Andrew tourna finalement la tête vers Esteban afin de lui dire, un peu effrontément: « Je suis désolé. Pour Hailey. Mais t'avais qu'à lui prouver que tu tenais à elle, qu'elle pouvait te faire confiance. Si c'était qu'un coup comme ça, c'est normal qu'elle se soit barrée. »

Il ne connaissait pas toute l'histoire, il ne pouvait pas vraiment juger, mais il savait qu'au vu de la réputation d'Esteban, peu importait si elle l'avait trompé. Peu importait si elle regrettait son geste. Peu importait s'ils avaient fait une erreur, elle en l'abandonnant, lui en ne la retenant pas. C'était fait et Andrew avait suffisamment de problèmes avec son coeur personnel pour s'intéresser aux histoires de coeur d'un homme qui préférait coucher à droite et à gauche plutôt que de se poser. C'était jouer avec le feu puisqu'il savait très bien qu'un jour, il en rencontrerait une pour le vrai. Une avec qui il voudrait faire sa vie, une qu'il aimerait plus que les autres. Ce ne fut que lorsque la voiture s'arrêta devant chez lui qu'il se redressa soudainement, ouvrant la portière et ne se retournant que pour lui spécifier à quel point il trouvait désolant le fait que leur soirée se soit terminée sur une connerie pareille. C'est vrai qu'il avait apprécié la plongée et ce qui s'était passé avant, mais il aurait préféré ne rien savoir quant aux imbécilités que son frère avait commises. « Merci beaucoup pour la soirée. C'était vraiment agréable. Et pour la discussion... J'espère que tu comptais pas me demander de garder ça entre nous? Parce que je peux pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You really thought that I would forget your birthday? | Andrew McAllister Lun 6 Sep 2010 - 22:26


Esteban ne fut pas surpris d’entendre Andrew lui répondre de cette manière. Et même si pour une fois, Esteban avait cru avoir bien fait, toute cette histoire vit lui inculquer des doutes. Andrew ignorait tellement de choses, qu’il était normal pour celui-ci d’être autant frustré. Esteban le comprenait bien plus qu’il ne pouvait s’en douter. Mais visiblement, peu importe de ce qu’il aurait pu rajouter ne lui aurait fait tomber une vague d’insultes sur la tête. L’air plutôt exaspérer – et surtout déçu quand à ce qui aux apparences devaient être une soirée mémorable pour les 18 ans d’Andrew – c’était transformé comme à son habitude en un désastre. Il jeta un bref coup d’œil à Andrew, obstiné à jeter des regards par la fenêtre sans daigner lui parler. Esteban se concentra donc sur la route afin d’éviter les accidents et de rejoindre l’entrée de la maison des McAllister. Dieu sait qu’il aurait préférer ne pas avoir en rester là, mais il eu l’impression qu’immédiatement lorsqu’il aurait tourner le contact qu’Andrew se ruerait dans la maison. C’est sur cette impression qu’Esteban s’engagea sur Apple Road. « Je suis désolé. Pour Hailey. Mais t'avais qu'à lui prouver que tu tenais à elle, qu'elle pouvait te faire confiance. Si c'était qu'un coup comme ça, c'est normal qu'elle se soit barrée. » Surpris, Esteban dût user de toute sa concentration pour ne pas avoir d’accident, freinant plus brusquement qu’il ne l’aurait souhaiter à un arrêt.

Apparemment les choses se passeraient toujours ainsi. Peu importe qui, il y aurait toujours manière à le rendre responsable de cet échec donc il regrettait amèrement les conséquences. Toujours quelqu’un pour lui dire qu’il l’avait mérité – ou bien encore qu’il avait tout fait pour que ça arrive. N’y avait-il donc pas quelqu’un qui pouvait comprendre que d’abord et avant tout, il était celui qui avait demandé Hailey en mariage ? Qu’il avait fait son possible pour lui montrer qu’il pouvait être un homme meilleur et qu’il allait faire les efforts pour le prouver ? Non c’était impossible. Et maintenant que tout cette histoire était terminée – il avait bien envie de leur donner à tous raison. « Non, mais t’a raison. J’suis un salopard faut pas être étonné. C’était une bien bonne pute. Tu sais comme celles de tout à l’heure. » ajouta-t-il d’un sourire hypocrite comme s’il se ralliait aux pensées d’Andrew. Carson n’en pensait pas un mot, mais il se tut continuant de conduire sa voiture jusqu’à chez Andrew. Dès lors qu’il arrêta sa voiture devant le 1407 Apple Road, Esteban regarda Andrew se redresser soudainement tout en se précipitant pour ouvrir la porte. Ce fut sans surprise qu’il le laissa faire, ne prenant même pas la peine de détacher sa ceinture. Il n’allait pas entrer pour saluer par la même occasion Gabriel. « Merci beaucoup pour la soirée. C'était vraiment agréable. Et pour la discussion... J'espère que tu comptais pas me demander de garder ça entre nous? Parce que je peux pas. » Esteban détacha finalement sa ceinture avec énervement tout en ne croyant aucun mot de la part d’Andrew sur le fait que la soirée avait été agréable. Ouvrant à son tour sa portière, Esteban ressorti de la voiture le visage de plus en plus rouge – signe qu’il était énervé. « Ferme la, Andrew. J’en ai rien à foutre que tu m’en veuilles parce que, que je te le dise ou que je te le dises pas tu vas m’en vouloir. Et aussi parce que dans les deux cas, c’est moi qui ai pourri en taule. » Esteban s’approcha rapidement d’Andrew l’empoignant par le collet pour qu’il le regarde en pleine face. Il en avait assez d’être gentil avec tout le monde – et puis tant pis pour ce que ça lui rapporterait d’être un connard. Resserrant son emprise, Esteban le regarda dans les yeux. « Je vais te le dire ce que ton frère a fait, après tu m’en voudras d’avoir ouvert ma gueule. » D’une seule main, il repoussa Andrew par l’arrière alors qu’il fit son possible pour retrouver son équilibre. Esteban ne fit plus aucun mouvement vers celui-ci, sachant que si ça avait été n’importe qui d’autre il n’aurait pas hésiter à lui donner un coup de poing. « Le meurtre pour lequel j’suis allé en taule ; c’est ton frère qui en est à l’origine. Avec Hailey. J’ai juste fait le salop et je me suis dénoncé à sa place pour qu’il ne perde pas sa carrière. Et tu veux pas me croire ? J’en ai rien à foutre, ce n’est pas ca qui vas changer ma putain de vie. Tu chercheras, Gab avait des preuves dans un placard… j’imagine qu’il a tout déplacer. Ou dissimuler. » Les dents serrées, Esteban se retourna afin de rejoindre sa voiture ignorant la réaction d’Andrew – ne voulant pas voir le regard horrifié ou encore enragé de celui-ci. Il ouvrit la portière puis releva la tête pour parler à Andrew une dernière fois. « Bonne fête, McAllister. » Empreint d’humour noir, Esteban entra dans sa voiture avant de claquer la portière.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You really thought that I would forget your birthday? | Andrew McAllister Mar 7 Sep 2010 - 20:46

« C'est pas ce que j'ai dis! T'es pas un salopard, t'as juste du mal à le leur montrer, quand tu tiens à elles! » Conscient qu'il venait peut-être de franchir le pas de trop, il garda néanmoins les yeux rivés sur le paysage qui défilait sous ses yeux, incapable de regarder Esteban en face.

Il fut néanmoins surpris, et effrayé aussi, de voir le jeune homme l'empoigner par le col. Appuyé contre le véhicule, Andrew comprit qu'il venait de commettre une erreur et il espérait juste que Gabriel ne sorte pas de la maison à cet instant. Il ne savait pas qui des deux tuerait l'autre. Il accusa le coup sans fléchir alors qu'il secouait néanmoins la tête, comme si sa négation pouvait empêcher Esteban de lui foutre à la gueule tout ce qu'il savait sur son frère. « Arrête... » Il ne voulait rien savoir. Absolument rien. Il pouvait peut-être se plaindre de ne pas être au courant de la vie de son frère, mais les révélations qui suivirent le chamboulèrent à un tel point qu'il n'eut même pas conscience qu'Esteban était retourné dans sa voiture. Il s'écarta simplement du véhicule, incrédule et totalement démuni alors que l'ami - ou l'ex-ami peut-être? - de son frère faisait marche arrière pour sortir de la cour. Lorsqu'il put enfin marcher correctement sans peur de s'écrouler, il se dirigea à grands pas vers la maison, donnant un coup de pied dans la porte du garage avec frénésie. Le placard. Gabriel avait des preuves dans le placard. Lorsqu'il posa sa clé dans la serrure de la porte, il comprit que personne n'était là. Furieux, déçu et incroyablement anxieux, il vida les placards, un par un, jusqu'à ce qu'un fouillis impossible ne lui permette plus de rien retrouver. Quel gâchis. Il avait tout foutu à l'envers. Le désordre régnait dans toutes les pièces de la maison alors que l'adolescent avait même vidé le placard de Gabriel. Il se prenait la tête entre les mains, se mordant la lèvre alors qu'il avait passé au peigne fin tout ce qui aurait pu lui fournir un indice de la véracité des propos d'Esteban.

Énervé et découragé, il se laissa tomber contre le mur, son poing allant brusquement s'affaler contre le sol afin de changer le mal de place. Il s'attendait à quoi en faisant tout ça? Il s'attendait à trouver un cadavre dans l'un des placards? Bravo pour la planque... Il dut respirer un bon coup alors qu'il prenait conscience de l'étendue des dégâts. Il en avait rien à faire. Absolument rien à faire. Ce n'était que la faute de Gabriel, tout ça. S'il avait été là, aussi, pour qu'Andrew puisse lui cracher son venin au visage au lieu de détruire la maison! À croire que c'était prévu d'avance, que c'était une mise en scène pour lui montrer à quel point il était naïf de croire que son frère était un saint. « Fait chier! » Il balança il ne savait trop quoi à travers la pièce en laissant sa tête reposer contre le mur, dans l'attente interminable que son frère rentre bientôt.

SUJET TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: You really thought that I would forget your birthday? | Andrew McAllister

Revenir en haut Aller en bas
 

You really thought that I would forget your birthday? | Andrew McAllister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-