AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1700; It's a pleasure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: 1700; It's a pleasure. Lun 2 Aoû 2010 - 3:18



MICAELA CARECA ¤ PRESTON SPINES

10:33 PM – House's Preston


« Arrête ne me dis pas que t’as fait ça ?! » Un rire rauque retentit dans une maison de Lemon Street puis s’éleva dans la nuit sombre et étoilée. Qui riait ? Qui semblait heureux ? S’amuser ? Preston Spines mes amis. Oui vous pouvez être surpris. Il est vrai que ces derniers temps, le jeune homme ne s’était pas montré au mieux de sa forme. Il avait quelques petits soucis. Comme toujours à cette période. Quelque chose qui le rongeait de l’intérieur, qui lui brisait le cœur et l’empêchait de vivre. Quelque chose dont il taisait le nom et la cause. Il ne voulait pas en parler, n’en parlait donc pas. Il se pensait assez grand pour pouvoir y faire face tout seul, alors que de toutes évidences ce n’était pas le cas. Mais que voulez vous, Preston avait toujours été un jeune homme têtu, pourquoi changer avec le temps ? Dans tous les cas, le jeune Spines ne sortait plus beaucoup ces derniers temps. La dernière fois remontait au débat politique, dans lequel il s’était engagé auprès de Chris. Etrange vous avez dit ? A qui le dites vous… Depuis, silence radio. Le jeune homme se faisait discret. Il restait cloitré chez lui, à déprimer. Il n’avait pas remis les pieds sur un plateau de tournage depuis six mois et demi et cela commençait à lui peser. Il évitait les coups de téléphone de sa sœur Shaellyn, et ça, ça n’annonçait rien de bon. Mais pas ce soir, non ce soir Preston était en très bonne compagnie, et semblait reprendre gout à la vie.

Dans la matinée, il avait en effet croisé Micaela Careca alors qu’il allait chercher son courrier. Les deux là se connaissaient de vue, et de noms, ils se disaient bonjour, et échangeaient des politesses, mais rien de plus. Ce matin ce fut différent, Preston curieux du retour de la jeune femme lui demanda où elle avait disparu ces derniers temps. Sa curiosité le gêna l’espace de quelques secondes jusqu’à ce qu’elle lui réponde qu’elle avait été faire du bénévolat dans un orphelinat. Preston avait été impressionné, mais avait aussi lu dans le regard de la jeune femme, une certaine fatigue, ou plutôt un certain mal être, comme si elle aussi déprimait, alors tout naturellement il lui avait proposé : « Ca te dit de venir boire un verre à la maison ce soir ? On commandera une pizza et tu me raconteras tes folles aventures. » C’était un peu gonflé comme invitation, et comme proposition, mais Preston n’avait vraiment rien derrière la tête. Simplement il n’allait pas bien et elle semblait être dans le même cas. Contre toute attente elle avait accepté.

Et voilà, cela faisait presque trois heures qu’ils étaient assis, ou plutôt vautrés dans le canapé de Preston, un verre de vin rouge à la main en train de plaisanter. Si au début cela avait été un peu étrange –après tout ils ne se connaissaient pratiquement pas- ils s’étaient rapidement sentis à l’aise l’un vis-à-vis de l’autre. Après un dernier soupir de béatitude, Preston regarda Micky et avait un sourire sincère lui dit : « Vraiment merci, ça me fait un bien fou cette soirée. » Et ce n’était pas peu dire…




Revenir en haut Aller en bas
Pamela Auber
what is your secret ?
avatar

♦ Posts : 2566
♦ Credits : stolen paradise.

Address : famous reporter.
Quote : « the end justifies the means. »


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status:

Message(#) Sujet: Re: 1700; It's a pleasure. Mar 3 Aoû 2010 - 20:56


Rentrer chez soi avait quelque chose d’excitant, comme si, secrètement, la jeune femme espérait s’y trouver un peu mieux qu’avant. Néanmoins, ce sentiment palpitant ne durait qu’un temps. Une fois la porte passée et les valises au sol, Micaela s’était rendu compte que rien n’avait changé si ce n’est peut-être la couche de poussière qui voilait ses vieux meubles avec insolence. Non, rien n’avait changé, tout l’avait gentiment attendue. Par chance, la Mexicaine, elle, avait grandi et si rien ne s’annonçait facile, elle se sentait le courage d‘essayer à nouveau.

« Vraiment merci, ça me fait un bien fou cette soirée. » Elle acquiesça en souriant. « A cette soirée alors, et celles à venir. Elle lui adresse un regard décidé. Tu n’as plus le choix maintenant. » Affirma-t-elle calmement en tendant son verre de rouge vers celui du jeune homme. Alors que les deux coupes entraient en contact comme le voulait la tradition, Micaela jeta un regard amusé au niveau de vin des deux verres. Le sien demeurait presque plein, alors que, pour la deuxième fois, celui de Preston était pratiquement vide. « Donc tu bois plus que tu ne fais boire … » pensa-t-elle tout au en suggérant qu‘il n‘était pas un adepte de la drague alcoolisée « … tant mieux, je n’aurais pas à te ramener bien loin si tu n‘arrives plus à tenir debout. » rit-elle en désignant la chambre du jeune homme d’un geste rapide.

Un fin sourire trônait fièrement au coin de ses lèvres rosées alors qu’elle s’enfonçait un peu plus dans le sofa. Le regard brun de la mexicaine ne quittait pas Preston. Silencieusement elle se demandait ce qui avait bien pu éteindre son regard dans la matinée, mais, ce soir, elle ne demanderait rien. Ce soir, ce qui comptait, c’était leurs éclats de rire. Peut importe si plus tôt ils s'étaient senti accablés ou nostalgiques, puisque, autour de leurs verres de vin, le monde avait perdu sa valeur. Alors Micaela continuait de sourire, sans doute pour rien, peut être grâce au peu d'alcool qui parcourait déjà ses veines.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: 1700; It's a pleasure. Mer 4 Aoû 2010 - 0:02




Alors qu’il buvait une nouvelle gorgée de vin rouge, Micaela lui répondit : « A cette soirée alors, et celles à venir. Tu n’as plus le choix maintenant. » Preston haussa un sourcil, surpris, et afficha un large sourire. Ainsi, elle pensait aux prochaines soirées ? Elle tendit son verre, et il trinqua avec elle tout en lui disant : « Avec plaisir, ces soirées seront loin d’être des corvées ! Tu vas avoir du mal à te débarrasser de moi désormais. » Il plaisantait bien sûr. Preston était loin d’être un pot de colle, il préférait laisser de la liberté aux gens qu’il aimait, même si cela ne l’empêchait pas d’être trop protecteur avec eux. Il porta son verre jusqu’à ses lèvres, et Micaela en profita pour lui faire remarquer avec amusement : « Donc tu bois plus que tu ne fais boire… tant mieux, je n’aurais pas à te ramener bien loin si tu n‘arrives plus à tenir debout. » Le garçon ne put s’empêcher de rire à cette remarque. Puis soudain il prit un air sérieux : « Pour quel genre de type me prenais-tu ?! » Il prit une mine choquée, avant de lui faire un nouveau clin d’œil. Elle n’avait pas tord, il n’était pas ce genre de garçon, à bourrer la gueule des filles pour les mettre plus facilement dans son lit. Du moins, il n’était plus ce garçon. Certes dans le passé, plus d’une fois il avait profité et abusé des filles qui avaient un coup dans le nez, mais tout ça était terminé. Aujourd’hui il était ce jeune homme connu dans les Etats-Unis pour son métier d’acteur, ce jeune homme sociable mais qui semblait éternellement triste. Ce qui, il fallait admettre était vrai. Depuis des mois, Preston avait tendance à déprimer assez régulièrement. Parce qu’il n’arrivait pas à surmonter l’épreuve qu’il avait vécu. Parce qu’il resterait toujours hanté par certaines choses. Toujours ? Non apparemment pas ce soir.
Preston plongea son regard dans celui de Micky et se souvint subitement de sa dernière phrase. Il la vit boire une gorgée et lui dit : « Je te préviens, si tu es trop saoule, je ne te ramènerai pas chez toi ! Tu habites beaucoup trop loin ! » Un petit sourire amusé apparut sur son visage. Il avait du mal à imaginer Micaela sur le point de vomir, ou du moins complètement saoul. Il rit à nouveau, se rendant compte que la présence de la jeune femme était vraiment apaisante, qu’elle lui redonnait le sourire sans rien faire. C’était fou tout de même, depuis un an il habitait Ocean Grove, et il n’avait jamais créé de lien comme ça avec ses voisins.

« J’ai une idée, on va jouer à : ‘J’ai jamais’ » Ca lui était venu comme ça, d’un coup. Le jeu était simple, l’un disait : « J’ai jamais couché avec une femme » et si l’un des deux l’avait fait, il devait boire. Le but étant de faire boire l’autre. Ne vous méprenez pas, c’était une façon de s’amuser, et d’en apprendre plus sur l’autre. Enfantin ? Et alors ! Preston prit son verre, et lui dit : « J’ai jamais fantasmé sur l’un de mes voisins. » Alors jeune fille. On boit, ou on boit pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Pamela Auber
what is your secret ?
avatar

♦ Posts : 2566
♦ Credits : stolen paradise.

Address : famous reporter.
Quote : « the end justifies the means. »


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status:

Message(#) Sujet: Re: 1700; It's a pleasure. Mer 4 Aoû 2010 - 2:12



« Je te préviens, si tu es trop saoule, je ne te ramènerai pas chez toi ! Tu habites beaucoup trop loin ! » Micaela arqua un sourcil avant d’étouffer un rire taquin et presque moqueur. Était-il fainéant? Cependant, si Micaela ne voulait pas en arriver à cet état déplorable d’alcoolémie, elle devait se méfier. Tenir l’alcool n’avait jamais fait partie de ses qualités. Ainsi, elle ne releva pas mais garda sa remarque dans un coin de son esprit. « J’ai une idée, on va jouer à : ‘J’ai jamais’ » s’exclama-t-il avec entrain avant que Micaela n’eut le temps de répondre quoi que ce soit. La Mexicaine pouffa de rire tout en marquant un infime geste de recul. « Vraiment, tu es sérieux? » demanda-t-elle bien qu’elle devinait déjà la réponse. Elle soupira alors en semblant se résigner et posa un œil inquiet sur son verre. Si Preston était joueur, alors la coupe ne tarderait pas à se vider. « D’accord, tu es sérieux. » Elle releva alors ses yeux sombres vers lui et fut rapidement soumise au premier round. « J’ai jamais fantasmé sur l’un de mes voisins. » siffla-t-il en posant un œil intrigué sur la brunette.

En levant les yeux au ciel, Micaela porta son verre jusqu’à ses lèvres rosées pour boire, comme le voulait la règle. « Je te préviens, ce soir, je dors chez moi. Et si je ne peux pas rentrer toute seule, tu as le devoir de me ramener. Peu importe si c’est trop loin pour tes petites jambes. » Dit-elle avec amusement en sous entendant qu’il devrait ménager le taux d’alcool dans son sang. « Bon, c’est à moi. Je n’ai jamais … Je ne me suis jamais pris de veste par l’une de mes voisines. » glissa-t-elle avec malice. Plus que simplement désirer le faire boire, c’était l’embarrasser un poil, et le provoquer juste un peu qu’elle voulait. En un sens, elle s’amusait, elle se laissait entrainer par ses idées enfantines et, comme une enfant, elle oubliait tout ce qui était trop important. Le jeune homme avait don, sans donner l’impression de fuir, il permettait de s’évader et Dieu seul sait à quoi point ce put faire du bien à Micaela.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: 1700; It's a pleasure. Mer 4 Aoû 2010 - 2:48




Preston avait espéré que Micaela accepterait de jouer à son petit jeu stupide, il avait sourit en la voyant hésiter. Elle ne l’avait évidemment pas pris au sérieux dans un premier temps. C’était en effet plutôt surprenant qu’à cet âge là, on propose encore ce genre de jeu. A cette pensée, Preston imagina la presse people raconter dans les tabloïds que la jeune étoile montante du cinéma, s’amusait à des jeux d’adolescents pré pubères… Non il ne valait mieux penser à ça finalement ! Contre toute attente, Micky avait cédé, pour le plus grand bonheur du garçon. Il allait enfin apprendre à la connaitre un peu plus, et tout ça, en s’amusant. Première réplique, la demoiselle buvait déjà. Preston prit une mine choquée par cette annonce. Dommage que dans le jeu il ne pouvait pas demander le nom de cette personne. Enfin bref, il n’eut pas le temps de se plonger plus sur la question puisque Micaela prit la parole : « Je te préviens, ce soir, je dors chez moi. Et si je ne peux pas rentrer toute seule, tu as le devoir de me ramener. Peu importe si c’est trop loin pour tes petites jambes. » Preston eut un petit rire amusé. Il s’imaginait très bien en train de la ramener sur son dos jusqu’à chez elle, priant pour qu’aucun voisin n’assiste à la scène. Il haussa les épaules, et d’un ton détaché répondit : « Tu parles, je te laisserai moisir sur le canapé, une bassine à tes pieds ! » Bon, en vrai, il lui laisserait la chambre d’amis, mais c’était beaucoup plus marrant de lui faire penser qu’elle allait dormir sur le canapé, dans le cas où elle ne pouvait plus rentrer chez elle bien sûr. Il lui fit un sourire et répondit : « Et puis t’es pas obligée de t’enfiler la moitié du verre à chaque question, une petite gorgée suffira ! » C’était incroyable, il n’avait jamais vraiment parlé avec la jeune femme jusqu’à ce soir, et pourtant il était parfaitement à l’aise avec elle. Il lui parlait comme s’ils se connaissaient depuis des années, comme si ils étaient amis depuis une éternité. Quel bien fou cela faisait ! Micaela posa à son tour une question : « Bon, c’est à moi. Je n’ai jamais … Je ne me suis jamais pris de veste par l’une de mes voisines. » Oh… Il ne s’y était pas attendu à celle la ! Il planta son regard dans le sien, hésita un instant, puis but une gorgée. Avant qu’elle ne puisse faire une remarque, il ajouta : « Je tiens à préciser que cela ne s’est pas passé ici ! » En effet, depuis son arrivée à Ocean Grove, Preston n’avait pas eu énormément de relations, ce qui contrastaient avec sa personnalité, dans tous les cas, il ne s’était pas pris de râteau ici, du moins pas encore. Il regarda la jeune femme et chercha à la provoquer à son tour « Je n’ai jamais prétendu vouloir rentrer à tout prix chez moi alors que dormir chez la personne qui m’a invitée ne me déplairait pas tant que ça. » Preston allait dire : ‘J’ai bien dit dormir, rien d’autre’, mais après tout, laisser un peu de mystère rendait le jeu plus attrayant, peut-être un peu plus dangereux aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Pamela Auber
what is your secret ?
avatar

♦ Posts : 2566
♦ Credits : stolen paradise.

Address : famous reporter.
Quote : « the end justifies the means. »


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status:

Message(#) Sujet: Re: 1700; It's a pleasure. Mer 4 Aoû 2010 - 3:40



« Je tiens à préciser que cela ne s’est pas passé ici ! » La précision de Preston arracha un nouveau sourire à la Mexicaine qui se satisfaisait pleinement de sa réponse. « Ici ou ailleurs, c’est arrivé! » Dit-elle sur un ton moqueur. Mis à part son envie de le taquiner, elle n’avait fondamentalement aucune raison de se moquer, tout le monde avait déjà eu le privilège de se faire envoyer balader, elle aussi. « Je n’ai jamais prétendu vouloir rentrer à tout prix chez moi alors que dormir chez la personne qui m’a invitée ne me déplairait pas tant que ça. » Micaela fit la moue en en mimant la douleur. C’est une belle riposte, une répartie bien ficelée alors, tout ce qu’elle pu faire, c’est boire, une nouvelle fois. Cependant, elle ne prit pas une goutte de plus que la seule et unique gorgée nécessaire, insistant sur ses mouvements pour montrer à Preston qu’elle avait retenu sa remarque précédente. Sans relever, elle lui accorda silencieusement le point, hocha le visage avant de se redresser fièrement. Un sourire confiant et belliqueux vint fendre ses lèvres au moment où ses yeux se reposèrent sur Preston. De toute évidence, les deux chercheraient à avoir le dernier mot, un jeu bien dangereux quand il est teinté d‘alcool et de sous entendus. « Je n’ai jamais joué sur les mots pour tester les limites d’une invité que je ferai volontiers dormir sous mon toit. » souffla-t-elle franchement, sans jamais lâcher le jeune acteur du regard, aussi captivée qu’elle se voulait captivante. Avouons le, Preston avait ce charisme calme et intriguant à la fois, cette aura fascinante qui suggère des trésors cachés. Le jeune homme n’était pas en reste quand il s’agissait de charme, et Micaela ne risquait pas de s’en plaindre.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: 1700; It's a pleasure. Mer 4 Aoû 2010 - 4:09




« Ici ou ailleurs, c’est arrivé! » Et en plus elle se moquait de lui ! Quel toupet ! Certes, Preston aurait fait la même chose, mais tout de même. Preston se mordit la lèvre pour ne pas rire lorsqu’elle mima la douleur. Il allait gagner sur ce point, il le savait, il le sentait. Si elle ne buvait pas c’était qu’elle mentait, et mentir c’était tricher, et tricher…Bein tricher c’était mal, point final ! Finalement, Micaela choisit la carte de la franchise en buvant le strict minimum de vin, ce qui arracha un nouveau sourire au garçon. Cette jeune femme l’amusait définitivement. Preston s’amusait à faire tourner le liquide bordeaux dans son verre, tout en attendant avec une certaine appréhension la prochaine question de Micaela. Il s’était bien rendu compte que chacun montait d’un cran à chaque question. Qu’allait-il lui tomber sur le coin du nez ? Il allait en avoir la réponse tout de suite. « Je n’ai jamais joué sur les mots pour tester les limites d’une invité que je ferai volontiers dormir sous mon toit. » Merde, elle était plus forte qu’il ne l’aurait cru. Il fit mine d’hésiter, puis de ne pas boire. Devant le regard réprobateur de la jeune femme qui voyait bien qu’il mentait, dans un soupir résigné il lâcha : « Bon ça va, d’accord ! » et but une gorgée. Il fit mine de réfléchir, alors que la question était toute prête. « Je n’ai jamais essayé d’envouter avec mon regard et mes sourires l’hôte qui me recevait afin qu’il me vole, ou plutôt ne me donne un baiser. » C’était quitte ou double. Soit elle le giflait, se levait et partait, soit elle était amusée par sa réplique et répondait à la question sans être vexé, en buvant ou en contraire, en ne buvant pas. Oui Micaela avait ce regard envoutant, et oui il devait concéder qu’il était sur le point de craquer, et de foncer sur elle. Etait-ce le fait qu’il était malheureux depuis des semaines et avait besoin de tendresse ? Etait-ce l’alcool ? Sans doute un peu tout, mais la plus grande raison résidait dans Micaela Careca qui semblait l’avoir ensorcelé pour la soirée.


Revenir en haut Aller en bas
Pamela Auber
what is your secret ?
avatar

♦ Posts : 2566
♦ Credits : stolen paradise.

Address : famous reporter.
Quote : « the end justifies the means. »


HALL OF FAME
To Do List:
Contact List:
RP status:

Message(#) Sujet: Re: 1700; It's a pleasure. Mer 4 Aoû 2010 - 5:06



« Je n’ai jamais essayé d’envouter avec mon regard et mes sourires l’hôte qui me recevait afin qu’il me vole, ou plutôt ne me donne un baiser. » C’est à ce moment que Preston trouva tout son attrait. Il était culotté et audacieux, donnait à leur petit jeu une dimension beaucoup plus excitante. Tout ou rien, plus de demies mesures. Micky sourit de plus belle, elle n’était pas du genre à s’outrager facilement, pas quand elle provoquait elle-même ces jeux sulfureux. Alors, elle regarda Preston pendant quelques instants sans bouger, laissant planer un silence stratégique sur eux. Puis elle releva son verre, juste assez pour pouvoir y faire courir son index. Elle haussa les épaules et prit finalement une gorgée de vin. Mais, plus que cette confession amusée, c’Est-ce qu’elle s’apprêtait à dire ensuite qui comptait. « Et, est-ce que ça marche? » demanda-t-elle en pinçant sa lèvre inférieure entre ses dents. C’était ça qui comptait réellement puisque, toujours joueuse mais détachée de leur séance de « je n’ai jamais », Micaela désirait surtout savoir quel serait le prix du gagnant. Cet homme, elle le connaissait à peine, elle connaissait sans doute mieux les personnages qu’il avait incarné au grand écran que sa véritable personnalité. Pourtant, ce soir, il était évident qu’il l’attirait. C’était une envie discrète et maligne qui, construite tout au long de la soirée, sans jamais faire de vague ne s’imposait qu’à cet instant. Le feu appelant le feu, la Mexicaine entreprit de s’approcher de Preston, jouant toujours avec son regard. « Dis moi, je veux savoir … » souffla-t-elle une dernière fois, calme mais séductrice. Le jeu se trouvait mené par une envie bien réelle, plus dangereuse qu'un amusement dont on peut toujours se défendre mais Micaela assumait parfaitement son enclin.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: 1700; It's a pleasure. Mer 4 Aoû 2010 - 13:28




S’il s’était attendu à ce qu’elle réponde, il n’avait pas osé espérer une réponse positive. Après tout, ils ne se connaissaient presque pas. Certes il brulait du désir de gouter à ses lèvres, mais comment pouvait-il être sûr que cela était réciproque ? Il n’en n’avait aucun moyen. Après un instant de silence, il fut soulagé qu’elle ne le gifle pas en le prenant mal, puis, finalement, elle porta son verre à ses lèvres et but une gorgée. Sans doute la réponse la plus appréciée à toutes les questions posées précédemment. « Et, est-ce que ça marche? » Ils ne jouaient plus, ou du moins plus au même jeu. Micaela attendait une réponse, le provoquant un peu plus à chaque mouvement qu’elle faisait, à chaque parole qu’elle prononçait. Preston avait souvent entendu parler de l’envoutement que provoquait la bombe mexicaine du quartier, il en avait la preuve sous les yeux. « Dis moi, je veux savoir … » A présent plus proche de lui, Preston aurait pu paniquer, être déstabilisé, mais ce n’était pas dans ses habitudes, il gardait le contrôle de lui-même. Il savait gérer, et ce n’était pas maintenant qu’il allait flancher. Alors qu’il continuait de la regarder dans les yeux, un fin sourire joueur et taquin apparut sur son visage, il se pencha doucement sur elle, frôla son nez avec le sien, puis, frôla ses lèvres, avant de lui déposer un baiser délicat. Il se décala de quelques centimètres et murmura d’une voix suave: « Ma réponse convient-elle ? » Et puis sans attendre un moment de plus, il fonça une nouvelle fois sur les lèvres de la beauté ravageuse qui se trouvait dans son salon. Passant une main dans la nuque de Micaela, il l’entraina sur le sofa, la jeune femme était désormais allongée, tandis que Preston l’embrassait d’un baiser plus passionné que son premier, innocent lui. Au bout de quelques minutes, après lui avoir mordillé la lèvre inférieure, il se redressa, retrouva sa position assise, prit son verre, but une gorgée, et d’une voix détachée lui demanda: « Mme est-elle satisfaite de la réponse ? » Une chose était sûre, maintenant qu’il avait gouté au délice Careca, il ne voulait plus s’arrêter.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: 1700; It's a pleasure.

Revenir en haut Aller en bas
 

1700; It's a pleasure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-