AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota Mer 18 Aoû 2010 - 21:39

Dakota se laissait trainer par son amie qui avait retrouvé cette énergie, son entrain était revenu et elle s’asseyait délicatement à sa place avant de prendre une part de gâteau au chocolat qui était face à elle et qu’elle n’avait pas encore mangé. Dakota lui n’avait pas retrouvé son sourire, et il retourna s’assoir sur sa chaise, même si il aurait préféré être à mille lieu d’ici, il se contenta de regarder en direction du bar, pour voir comment les serveurs arrivaient à gérer le rush du soir. Il ne voulait absolument pas croiser le regard d’Aaron ou l’entendre, il espérait qu’il allait bouder et faire la tête, comme à son habitude. Dakota savait que Aaron avait raison de cette énervé comme ceci, mais à l’époque ou Aaron avait demandé pour Jack, il ne savait pas son lien de paternité et une fois qu’il avait appris les faits, il avait eu peur de lui dire et était venu se confier à Basil et Parfaite ce qui lui avait fait beaucoup de bien, mais la confiance d’un ami, peu malheureusement très vite se perdre. Dakota qui avait compris qu’il n’aurait pas du cacher son secret à Aaron, cette information il l’avait comprise mais le plus brutal et le plus triste, c’était cette trahison du secret, même par vengeance elle n’étai pas vraiment agréable cette agression.

« Tyler ne peut pas me rejoindre ce soir, il reçoit une fille…encore, à croire que dans la famille Garbage, avoir une fil d’attente semble normal. »

Elle lança un regard à Basil avant de se replonger dans sa part de gâteau au chocolat. Dakota ne pu s’empêcher de rire, c’était bien le genre de remarque que parfaite pouvait faire, en pleins public sans avoir pour autant honte. Elle était ouverte d’esprit, agréable, et plein de vie. Ce qui était un véritable défaut à l’époque lui avait donnée une confiance en elle et un caractère à toute épreuve. Dakota aimait ce genre de caractère, lui avait eu du mal à s’affirmer après l’accident de voiture et les différents problèmes qu’il avait rencontré pendant son adolescence, mais il apprenait à ce reconstruire doucement, il l’avait expliqué à Aaron ce qu’il voulait faire, ce qu’il avait vécut enfin pas entièrement seulement en partie, pour qu’il comprenne que sa vie n’avait pas était évidente. Bien sur sa excusée pas tout, il aurait du lui dire, il aurait du lui dire avant dans parler à Parfaite et Basil, mais il n’avait pas trouvé le courage et la force de lui dire.

« Bon on va pas faire la gueule, pendant encore trois plombe !! C’était la dispute de l’année. On en aura plus d’autre, avant 2012. »

La blonde regardait les trois garçons finissant par regarder son futur mari, puis se mis à manger sa part de gâteau. Dakota sourit à la nouveau phrase de Parfaite, elle avait vraiment toujours le chic pour déridée une personne et elle préféré reportait une bonne ambiance et passer à la vengeance contre Basil plus tard. Dakota regardait son amie, elle avait su changer en gardant des parties de sa personnalités qui lui permettait de ne pas se faire écraser par les autres, même sous son coter douce et fragile, « la destructrice » était encore pas loin, sauf qu’elle utilisait les armes d’une autre manière.

« Parfaite… Tu te souviens du jours ou tu ma vus la première fois au cour de théâtre pour tenter d’avoir le rôle dans la comédie musical ? »

Parfaite se tourna alors vers Dakota perplexe.

« Oui et ? »
« Tu te souviens ce que tu ma dis à la fin du duo, qu’on à du faire tous les deux ? »

« Oh !! Oui… cette petite phrase et heum… »

Parfaite avait semble t’il oublier qu’il était entouré par d’autre personne. Dakota semblait avoir retrouvé l’envie de s’amuser malgré le début de soirée, plus que chaotique. Dakota sourit de façon que chacun autours de la table avait pu connaitre, ce petite sourire sadique qui voulait dire qu’il préparait un mauvais cout, puis dans sourire encore plus grand tout en évitant de regarder Aaron, il lui montra. Une télévision avec deux micros. Et sortit alors de son sac, « High School musical, En chanson ».

« La star international, me ferait t’elle l’honneur de chanter avec moi, la chanson qui nous à fait connaitre. Devant toutes la populace ? »

«Oh oui mon très cher !! »

Parfaite n’avait pas chanté depuis un moment, elle avait repoussé la sortie de son album pour pouvoir se reposer et pour profiter de basil, mais l’envie de chanter et de ce défouler était grande ce soir. Dakota avait prévu ce petit intermède musical, il en avait parlé à Aaron qui avait accepté. Il avait certainement déjà entendu Parfaite chantée, mais pas Dakota sa aurait du être une sorte de cadeau, malheureusement, il ne penserait pas que cette humiliation public lui ferait plaisir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota Jeu 19 Aoû 2010 - 15:42

    Pour la première fois depuis que je le connaissais, je trouvais Aaron pas trop désagréable. Ce n'était pas encore ça, il restait quelques bribes de jalousie prêtes à faire deur grand retour au moindre geste déplacé de sa part, mais avoir cette petite discussion avec lui m'avait fait énormément de bien. En fait, j'avais l'impression de mieux le comprendre. Non pas que j'allais le laisser voir Parfaite en tête à tête sans scrupule, mais je me semblait qu'il n'était plus seulement une sorte de "prédateur" pour elle, et qu'au contaire il veillait en partie sur ses intérêts. Quand je lui avais dit qu'il donnait l'impression d'agir comme un grand frère ce n'étaient pas des paroles en l'air, j'en avais vraiment l'impression. Et d'une certaine façon, tandis qu'il me poussait à ne pas abandonner (ce dont je n'avais aucune intention soit dit en passant), au aurait presque dit qu'il me donnait son assentiment pour poursuivre ma vie avec elle. Ainsi Aaron était capable de penser à autre chose qu'à lui même? Surprenant... Car non, vraiment, ça je ne l'aurait pas cru...
    Et puis ils revinrent, Dakota et Parfaite, main dans la main. En temps normal ça m'aurait un coup, mais là encore plus puisque je m'imaginai aussitôt qu'ils allaientn tenter de se venger ensemble, et je me doutais que ça ne serait pas très plaisant pour moi. Je comprenait qu'elle m'en veuille, qu'elle soit encore fachée, mais je préférais que l'on règle ça ensemble, rien que tous les deux, en rentrant à la maison. Ce n'était pas grand chose, mais je sentais que c'était déjà trop demander. Tyler ne peut pas me rejoindre ce soir, il reçoit une fille…encore, à croire que dans la famille Garbage, avoir une file d’attente semble normal. ca c'était pour moi. Elle avait bien fait attention à le dire en me regardant, comme pour me faire comprendre qu'elle aussi pouvait devenir désobligeante. Je lui avais rappelé son passé, elle me le lançait à la figure. 1 partout, balle au centre. Dakota avait l'air de trouver ça très drôle en tout cas. Voyant mon air gêné, elle enchaina tout en découpant de sa cuillère un autre morceau de son gâteau au chocolat: Bon on va pas faire la gueule, pendant encore trois plombes !! C’était la dispute de l’année. On en aura plus d’autre, avant 2012. Elle nous regarda alors l'un après l'autre, moi en dernier, avant d'attaquer son dessert. C'était tout ce que je souhaitais... Mais évidement, sur quatre il en restait forcément toujours un pour avoir des idées de génie, et c'était de nouveau au tour de Dakota. Parfaite… Tu te souviens du jour où tu m'as vu la première fois au cours de théâtre pour tenter d’avoir le rôle dans la comédie musicale ? Ma chérie se tourna vers lui, aussi perplexe que moi. Pour Aaron on ne pouvait rien dire puisqu'il était reparti sur la contemplation de sa boite, bien que levant le nez à chaque passage de l'une des serveuses à proximité. Oui, et... Il enchaina. Tu te souviens ce que tu m'as dit à la fin du duo, qu’on a du faire tous les deux ? Pardon? Quel duo? Oh !! Oui… cette petite phrase et heum… La réponse que lui faisait Parfaite ne me plaisait pas plus. Je n'étais pas au courant de cette histoire de chanson, et visiblement il s'était passé quelque chose à la fin de celle-ci. Quant au sourire qu'affichait Dakota, il portait peut être le même nom que Batman mais là c'était au Joker qu'il me faisait penser, avec un sadisme suffisemment rare chez lui pour qu'il ne me laisse pas indifférent. Qu'est-ce qu'il avait en tête?! Il montra alors le matériel à karaoké disposé dans un coin de la pièce, et sortit un CD de son sac. La star internationale me ferait t’elle l’honneur de chanter avec moi, la chanson qui nous à fait connaitre. Devant toutes la populace ? D'un seul coup, mon regard et celui d'Aaron se tournèrent vers eux. Visiblement il y avait un truc qui m'échappait... Oh oui mon très cher !! Parfaite reposa sa cuillère sur le bord de l'assiette et s'essuaya les lèvres avec sa serviette avant de se lever, J'avais l'impression de ne plus exister tout à coup.

      Darling...

    Elle se retourna vers moi, son sourire diminuant légèrement tandis qu'elle me regardait. Je ne savais pas ce que je voulais lui dire, ni pourquoi je la retenais. J'avais envie qu'elle s'amuse, qu'elle profite un peu de la soirée même si je la lui avais en partie gâchée, et là j'étais en train de lui refaire le même coup. Mais ça me gênait. et je ne pouvais rester sans rien faire ni rien dire, c'était parce que j'avais trop hésité à lui parler de Dakota et moi qu'on en était arrivé à ce point. Et je n'avais pas envie de la perdre parce que j'aurai fait bonne figure face à un truc en lequel je ne croyais pas.
    Et je la voyais commencer à s'impatienter devant mon silence. Aaron crut alors bon de venir à mon aide.

      Il s'inquiète. Il a peur de ce que vous allez faire, toi et Dakie.

    Son regard avait fait un aller retour de moi à Aaron, puis de Aaron à moi. Non là il fallait que je dise un truc, sans quoi j'allais passer pour un idiot.

      Je suis désolé. Pour tout à l'heure, ce que j'ai dit, et euh... Je suis désolé...

    En fait j'avais envie de lui dire que je n'avais pas envie qu'elle chante, que je sentais que c'était un piège et pas juste un délire qu'elle allait avoir avec Dakota... mais ça, ça ne voulait pas sortir. Parce que j'allais la blesser et que je savais que j'en avais déjà un peu trop fait. Alors je n'avais que des excuses à lui donner. Et à espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota Ven 20 Aoû 2010 - 22:37

Parfaite avait retrouvé son sourire et sa joie de vivre, vouloir s’amusé et ne pas penser à autre chose. Oublier et avancer pour le moment, il ne devait pas y avoir plus de problème a cette soirée qu’il n’en avait déjà eu trop. Il n’y avait donc aucun problème pour que les deux amis ce mettent à chanter ensemble, enfin c’était ce que pensait la blonde. Car lançant un regard à son ex-petit copain, devenu l’amant de son meilleur ami et son futur mari, l’ex de son meilleur ami, il y a de quoi avoir mal à la tête. Elle s’arrêta tournant la tête vers Aaron qui ne semblait pas non plus emballé par cette coupure musical.

« Ce n’est pas la mort, on va chanter !! »
Dakota avait prit la parole de façon calme, cependant sa voix était secs sans aucune réponse possible. Parfaite souriait à son ami.
La jeune femme avait eu un ami pour la suivre dans ses délires, même si ce soir c’était plutôt l’inverse. Basil et Parfaite avait plutôt des amusements différents pour certaine choses, parfaite n’avait pas honte de faire des choses en public, heureusement pour une chanteuse, elle aimait chanter et on lui proposait en quoi c’était dangereux de chanter pour elle ?
“On va chanter du High School musical? Non parce que j’aimerais autre chose quand même Dakie… » Avoua la jeune fille.
Dakota se mis à rire, puis avec un grand sourire il partit en direction de la petite table avec un petit classeur avec un tas de chanson.
« Ouf !! Te connaissant tu m’aurais fait chanter du Vanessa Hudgens, je l’ai vus une fois, je peu pas la blairer cette nana ! »
Dakota ne pu s’empêcher de rire à cette remarque, Parfaite avait entendu la phrase de son futur mari, elle ne lui répondit pas mais le regarda d’un air qui signifiait que ce n’était pas le moment de parler de chose qui pouvait encore l’énerver.
« J’ai trouvé la chanson !! » la jeune femme sourit, elle venait de trouver une chanson parfaite pour cette soirée
Dakota regarda le titre de la musique, puis après un sourire il dit.

« J’aurais bien chanté celle-ci avec toi, mais je vais attendre la prochaine, fait toi plaisir toute seule ma grande »

Parfaite tapota dans les mains comme une adolescentes attardé, puis dans un sourire à Dakota elle lui fait signe de lancer la musique. Il était temps de la vengeance.

Give you hell

Dakota qui avait quitté la table fouillé une chanson qu’il pourrait chanter ensuite.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota Sam 21 Aoû 2010 - 22:05

    Aaron avait beau se venter d'être un garçon complexe, pour ceux qui le fréquentaient assez longtemps pour avoir une discussion dépassant les dix minutes avec lui pouvaient comprendre que ce n'était pas tout à fait le cas. Alors oui, il avait parfois des réactions inattendues et était du genre impulsif, mais ça n'allait pas bien loin. Agitez lui une jolie fille court vêtue sous le nez qu'il sera aussi facile à manipuler qu'un jouet téléguidé. Et puis, l'avantage avec quelqu'un d'aussi terre-à-terre que lui, c'est que vous n'aurez pas trop de mal à le suivre. Il pense et agit en conséquence, sans prendre le temps de se demander si ce qu'il fait est bien ou pas. La conscience n'est qu'une vague notion de psy dont on lui a assez rabattu les oreilles au lycée pour qu'il se dispense d'y réfléchir désormais: seul compte le temps qui défile bien trop vite, et qu'il perd inutilement s'il n'y fait pas gaffe. Aussi facile à manipuler qu'un jouet téléguidé, c'est bien ça.

    Parfaite et Dakota étaient revenu à table main dans la main, ce qui n'avait pas choqué Aaron, il ne s'en était même pas rendu compte. Il voyait Basil bouillir intérieurement et se demandait pourquoi, mais le temps de tourner la tête les deux autres s'étaient rassis. Bah tant pis. Parfaite avait alors enterré la hache de guerre, et personne ne s'y était opposé, pas plus Aaron que les autres. Même si ça l'avait un temps amusé de les voir se disputer, une fois qu'il avait été mêlé à l'histoire et apprit la vérité sur Jack il avait trouvé ça beaucoup moins drôle. Il ne regrettait pas, il préférait savoir la vérité, mais si ça avait pu se passer dans d'autres conditions ça n'aurait pas été plus mal. Quant à savoir si Aaron et Dakota allaient passer la nuit ensemble, rien n'était moins sûr. C'était son anniversaire, et il aurait bien aimé en profiter une fois qu'ils se seraient retrouvés au lit ce soir, mais c'était assez mal parti: sexe et rancune ne font pas toujours très bon ménage, surtout quand on a le caractère du jeune Waterson... Et tandis qu'il bougonnait dans son coin, faisait bien exprès de ne rien dire pour pousser Dakota à s'excuser et reconnaitre qu'il avait eu tord, ce qui était la moindre des choses, celui-ci eut l'idée de génie de se lever pour proposer à Parfaite un petit karaoké. Pitié, il voulait vraiment tout tenter pour lui faire honte ou quoi? Mais elle accepta, malgré les réticences que Basil avait exprimé. Il était quand même vraiment accro pour aller aussi loin, juste pour les beaux yeux de la jeune fille. L'amour ça faisait vraiment faire des choses de dingues...

    Et voilà qu'Aaron et Basil se retrouvaient à nouveau rien que tous les deux seuls à table... Un peu plus et les gens allaient croire que c'était eux qui étaient en couple, surtout qu'ils étaient les seuls à pas s'être engueulé pour l'instant le monde à l'envers.... L'anglais n'avait pas l'air très bien, regardant sa chérie au loin avec le regard de quelqu'un qui ne va pas tarder à crever si on ne l'aide pas, ce qui était évidement charmant pour les gens autour de lui. Le choix de Parfaite n'arrangeait bien entendu pas les choses, "Gives you hell" n'étant pas connu comme étant une chanson des plus tendres et romantiques, et elle semblait se délectait dans son petit numéro. Elle chantant de tout son coeur, dansant en rythme et se trémoussant devant un public déjà sous le charme. Et Basil n'appréciait pas? Aaron se pencha vers lui pour être sûr de se faire entendre.

      Je veux pas jouer les chieurs, mais là tu vas avoir intérêt à sérieusement te rattraper, elle t'en veux pas qu'un peu...

    L'anglais le fixa, reprenant contenance mais pas son air aimable, au contraire.

      Non, tu crois?

    Et Aaron haussa les épaules en revenant s'appuyer contre son siège. Si Basil était de nouveau de mauvaise humeur, il n'avait pas envie d'en payer les frais! Et son regard se reposa sur la boite posée sur la table, et qu'il avait presque oubliée avec toutes les histoires. Il se tourna alors en direction de Dakota qui, tête penchée sur son classeur, avait l'air concentré. Et c'est donc en criant presque qu'il s'adressa à lui.

      Dakie, si c'est mon cadeau le truc sur la table je veux l'ouvrir, alors ramène tes jolies fesses par là!

    Pas de chance peut être, mais c'était précisément arrivé au milieu de la phrase que la chanson de Parfaite s'acheva, laissant tout le loisir à ceux présents dans la salle d'entendre ce qu'Aaron avait de si important à dire. Un léger sourire apparut sur le visage de Basil, plus amusé par le côté improbable de la situation que par ce que cela allait impliquait. D'ailleurs Aaron n'y pensait pas plus, seule son impatience le tracassait pour l'instant, et l'envie de savoir ce que contenait cette boite si mystérieuse. Pour sa défense, disons qu'il avait quand même bien tenu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota Dim 22 Aoû 2010 - 15:44

Dakota c’était mis à l’écart pour chercher une chanson, dans laquelle il pouvait s’exprimer et comme son ami, soulager sa conscience. Il leva la tête par moment pour écouter Parfaite chanter, ce n’était pas vraiment facile de passer derrière elle, mais bon il avait un bon niveau ce n’était pas un chanteur professionnel, mais il avait prit des cours, il savait jouer du piano et de la guitare, alors pour un Karaoké il pouvait gérer une musique de trois minutes. Dakota lança un regard vers la table, regarda alors Aaron son ami, son amant. Ce n’était pas facile quand il était ami, mais maintenant qu’Aaron et lui tentaient de former un couple, cela semblait encore plus dur. Dakota ne l’avait dit à personne mais depuis quelques temps déjà, il avait reçu de c’est nouvelle, il avait envoyé le premier courrier électronique, il y a environ trois semaine, et depuis Dakota entretenait des échanges de message, mais ce qu’il disait et ce qu’il demandait avait par moment mis dans une rage noir le jeune étudiant et par moment il était tellement adorable, qu’il ne savait plus comment faire pour ne pas lui dire simplement « oui » à la question qu’il n’arrêtait pas de lui demander par mail. Dakota releva la tête voyant qu’Aaron s’impatienter, il voulait ouvrir le paquet que Dakota lui avait mis sous les yeux quelques minutes auparavant. Dakota ne pu s’empêcher de sourire, c’était pire qu’un gosse, il aimait faire des caprices et bouder pendant des heures. Le jeune homme s’approcha alors de la table, puis posa alors dessus le classeur avec la musique qu’il allait chanter.

« Bon est bien ouvre le… »

Le jeune garçon regarda la jeune femme blonde s’assoir en face de lui, les deux s’échangèrent un clin d’œil, quand cette dernière s’aperçut quel chanson allait chanter son ami. Dakota après quelques secondes d’attentes cependant alla vers la place pour lancer sa musique.
the climb
Après la chanson, Dakota retourna savoir à ça place, sourire aux lèvres. La musique était un message codé pour lui-même et pour ce souvenir que malgré les difficultés, il faut toujours avancer et ne jamais abandonner.

« Bon au quel de vous deux maintenant ? » La jolie blonde sourit à Aaron, puis regarda Basil.

Dakota se tournait vers Aaron, Si Aaron avait des questions à posait à Dakota. Il ne pouvait pas imaginer, comment la tête de Dakota était entrain de tourner dans tous les sens plusieurs informations en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota Mar 24 Aoû 2010 - 10:07

    Pour la première fois depuis lontemps, j'avais eu l'impression que j'étais sur le point de la perdre. Ce n'était qu'une bête dispute, mais vu notre situation actuelle ça signifiait un peu plus, et je n'aimais pas trop ça. J'étais à cran, elle aussi, et les conséquences en étaient désastreuses. On avait presque décidé de se marier sur un coup de tête, la chose nous paraissait tellement évidente, et tout à coup ça se compliquait. Elle avait eu l'air étonnée de mon comportement, comme si elle ne me connaissait pas sous ce jour là, comme si elle ne me connaissait pas tout court, et ça faisait mal d'admettre que c'était peut être le cas. Comment est-ce que l'on pouvait tout savoir d'une personne en même pas deux ans de vie commune? Et pourtant j'avais jusque là eu l'impression d'y être arrivé, de ne pas trop mal m'en être sorti, mais d'un coup je ne savais plus. Il y avait eu sa chanson. Je n'avais même pas pu en profiter pleinement, le sens des paroles m'explosant littéralement à la figure. Est-ce que c'était vraiment ce qu'elle ressentait à mon égard? Ca faisait mal ça aussi, d'autant plus qu'elle semblait y prendre du plaisir. Dakota aussi, l'écoutant avec une certaine délectation, et je recommençai à lui en vouloir pour avoir tout déballé sans prendre la moindre précaution. Quant à Aaron, il n'y avait décidément que son cadeau pour l'intéresser, ce qui lui donnait un air enfantin presque mignon. Mais "presque" hein.
    Elle était revenue s'assoir sans me dire un mot. J'hésitai à faire un commentaire, mais vu comme mes excuses avaient été prises je préférai ne rien dire; je n'avais pas envie que ça reparte dans une autre dispute à n'en plus finir, on n'en avait eu assez pour la soirée. Aaron avait eu l'autorisation d'ouvrir son cadeau, et même si Dakota était entre temps parti chanter, il en arracha l'emballage d'un seul coup, ouvrant ensuite la petite boite qui se trouvait à l'intérieur. Il eut l'air un peu déçu en voyant ce qu'elle contenait. Parfaite lui prit alors la boite pour regarder ce dont il s'agissait, et je me penchai contre elle pour voir, constatant au passage qu'elle ne s'était pas poussée à mon approche, signe qu'elle ne m'en voulait peut être plus autant.

      Une gourmette... Qu'est-ce qu'il veut que je fasse d'une gourmette...

    Parfaite releva la tête vers lui en l'entendant parler et éclata de rire avant de reposer la boite. Effectivement, l'expression d'Aaron était plus que comique, on aurait dit qu'on venait de lui demander de résoudre la plus grande énigme mathématique de tous les temps et qu'il n'avait aucune idée de comment le faire. Ce n'était pourtant qu'un cadeau... Et je lui souris avant de tenter une explication.

      Peut être qu'après le coma il a peur que tu deviennes amnésique... Comme ça il est sûr que tu oublieras jamais comment tu t'appelles...

    La réponse n'eut pas trop l'air de lui convenir, et il agitait le bijoux dans tous les sens à la recherche de je ne savais quoi. Heureusement que Dakota n'avait pas assisté à ça en tout cas, reprenant sa place parmis nous après le numéro de son amant. Ma chérie nous regarda alors, souriante et presque tentatrice, attendant une réponse.

      Je crois que je vais passer mon tour, j'ai fait assez de trucs stupides pour aujourd'hui... massacrer une chanson ça serait le truc de trop...

    Elle esquissa un petit sourire que je n'arrivai pas à interpréter, hésitant entre un début de pardon ou une moquerie déguisée. Dans le doute, j'optai pour la première hypothèse, nettement plus agréable pour moi.

      Tu veux pas? Bon je me lance alors. Passe moi ça Dakie!

    Et Aaron tendit le bras pour attraper le classeur qui se trouvait à l'autre bout de la table, à côté de la main de Dakota. Il avait entre temps attaché la gourmette à son poignet après l'avoir inspectée sous tous les angles, et peut être que ce mouvement un peu trop ample de sa part n'était qu'une façon de s'assurer que son copain avait vu. Il commença ensuite à farfouiller à l'intérieur, à la recherche de la chanson de ses rêves, et je me demandai s'il savait chanter ou pas. Venant de lui je m'attendais à tout, alors il pouvait aussi bien être une casserole que la réincarnation d'un des plus grands interprètes qu'avait connu le monde... En attendant que Monsieur se décide, le suspense était complet.
    Je tournai alors la tête vers Parfaite qui était en train de terminer sa coupe de champagne de tout à l'heure, son autre main posée sur sa jambe. j'hésitai quelques intants, de peur qu'elle réagisse mal, et puis me lançai, posant ma main sur la sienne. Ce qu'on pouvait être bête parfois; pour un si petit geste je faisais toute une histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota Mer 25 Aoû 2010 - 12:41

Parfaite avait pu évacuer une certaine tension, qu’elle avait depuis un moment en elle depuis déjà plusieurs jours. Cette musique n’était pas adressée à Basil, Bien sur que non, elle n’aurait jamais traité son amour de démon. Dakota qui était entrain de chanter, une chanson que Parfaite ne pouvait absolument pas supporter. Mais malgré tout elle aimait la voix de son ami, il manquait d’exercice au niveau de la voix, mais ce n’était pas son métier. La jeune femme regarda alors son ami ouvrit son cadeau, pire qu’un gosse. Elle ne pu s’empêcher de rigoler, de voir la réaction déçut de son cadeau heureusement que dakota n’avait pas assisté à sa. Même si il en fallait un peu plus pour vexer Dakota et que la remarque venait Aaron. Parfaite attrapa alors un petit sac, une nouvelle fois morte de rire.

« J’espère que notre cadeau te plaira. »

Le sac qui était déjà assez explicite dans les dessins qu’il avait dessus. Dakota s’approcha à ce moment là. Aaron regarda une nouvelle fois intrigué pour sortir de ce petit sac, une paire de menotte, un string en bonbon et une boite de préservatif, XS.

« Oh elle a prit ta taille !! » Dakota sourit en voyant la taille du préservatif. C’était bien évidement pour le charrier.

Parfaite se retourna vers son futur mari, avec un immense sourire. Elle souriait puis se mis à rire, Quand Parfaite sentit le contact de la main douce de Basil sur la sienne, elle avait perdu un peu le contrôle, oublié la dispute. Aaron avait choisit sa chanson avant que Parfaite ne lui donne son cadeau. Dakota avait pris les menottes s’amusant à les faire tourner autours de ses doigts, regarda Parfaite, puis Aaron avec un petit sourire. Dakota se tourna directement vers Parfaite qui avait craqué bien plutôt que prévus. En effet la jeune femme avait sauté sur son futur mari, pour l’embrasser puis assit sur les genoux de Basil, elle embrassa le début de sa barbe, puis se retourna vers les deux autres, elle avait retrouvé un sourire immense. Puis elle murmura à l’oreille de Basil, quelques choses que lui seul pouvait entendre, puis l’embrassa une nouvelle fois avant de retourner à sa place.

« Parfaite toujours aussi démonstratrice dans sa manière de prouver qu’elle aime, son petit écrivain. » Dakota souri alors, il savait que pour lui récupéré la confiance d’Aaron n’allait pas être une partie de plaisir, mais pour le moment il n’avait pas envie de gâcher la soirée qui était revenue quasiment à la normal.

« Oui, j’aime mon petit doudou d’amour. » Puis elle s’approcha alors de lui toujours assit sur sa puis posa la tête contre son épaule. Elle avait retrouvé cette sensation de sécurité et de réconfort, elle était bien dans ces bras et demain elle aurait oublié cette soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota Jeu 26 Aoû 2010 - 10:16

    Aaron avait pendant longtemps tourné les pages du classeur de Dakota, cherchant ce qu'il pourrait bien chanter. Il n'était pas du genre à aller au karaoké, mais ça lui prenait de temps en temps sous la douche, le premier flacon de shappoing qui lui passait sous la main en guise de micro. S'il avait accepté, c'était avant tout pour s'amuser. Parfaite l'avait fait, Dakota l'avait fait, et si Basil voulait être un pisse-vinaigre ça ne concernait que lui! La soirée avait faillit mal tourner, mais l'idée d'interpréter quelques chansons avait permis à l'ambiance de s'améliorer. Tout n'était pas encore arrangé, et Aaron savait que les prochains jours risquaient d'être tendus pour chaque couple, mais bon le mal était fait et ils n'allaient pas se faire la gueule pour le restant de leurs jours non plus. Et puis il avait trouvé un truc qui lui plaisait. Ouais, ça ça pouvait être marrant à chanter! Il releva alors la tête, tout sourire, et Parfaite lui tendit un petit sac en rigolant. J’espère que notre cadeau te plaira. Aaron aimait les cadeaux, et vu l'apparence du sac, il pouvait déjà dire que ça lui plairait surement plus que celui que lui avait fait Dakota. Avec une impatience non contenue, il ne fallait quand même pas trop lui en demander, il sortit une paire de menottes qui agrandit un peu plus son sourire, un string en bonbon qui l'amusa beaucoup et une boite de préservatifs pour leqquels Dakota crut bon de s'ecstasier. Oh elle a prit ta taille !! Aaron ne prit même pas la peine de lui répondre, d'autant plus vexé par le fait que son amant ose lui piquer ses menottes pour si mal s'en servir: depuis quand on s'amusait à les faire tourner autour de ses doigts, il avait rien compris ou quoi? Enfin, confirmation était faite que ces cadeaux lui plaisaient, énormément. Il allait remercier ceux qui le lui avait fait, se doutant un peu de qui pouvait en être à l'initiative, quand il réalisa que Parfaite avait arrêté de faire la tête à Basil, du moins c'était ce que sa position laisser suggérer. Elle l'embrassait, assise sur ses genoux et ses mains glissées sous le tee-shirt du jeune homme, riant et murmurant des choses à son oreille qu'Aaron aurait bien aimé connaître. Parfaite toujours aussi démonstratrive dans sa manière de prouver qu’elle aime son petit écrivain. Et c'était pas de la petite preuve là! Oui, j’aime mon petit doudou d’amour. Et elle posa la tête contre son épaule tandis qu'il l'embrassait à son tour. Comme quoi les disputes avec Parfaite c'était toujours pareil, elle criait un bon coup et une fois fini, bah c'était fini pour de bon.
    Aaron éclata de rire en entendant le nouveau surnom qu'elle lui avait donné, surpris qu'il se laisse faire. Après tout c'était un mec, ça devait bien le gêner un peu, non? Il fit alors glisser la boite de préservatifs en leur direction, clin d'oeil à l'appui.

      Si Dakie veut bien leur prêter son bureau, je crois que Basilou doudou et sa Patti d'amour vont avoir besoin de ça...

    Et il s'esclaffa en finissant sa phrase, même si Dakota n'avait pas l'air de trop apprécier. C'était quand même pas la première fois que son bureau allait servir à autre chose que des fins professionnels, il allait pas en faire une histoire quand même... Mais Basil se détacha en partie de Parfaite pour repousser du doigt la boite.

      On les laisse à ceux qui en ont besoin, nous ça fait bien longtemps qu'on s'en passe...

    Basil avait eu envie d'ajouter qu'un jour peut être ça arriverait à Aaron aussi, d'être dans une relation assez suivie et stable pour éliminer ce genre de contraintes, mais il n'avait pas eu envie de relancer le débat. C'était suffisant pour aujourd'hui, et à la place il embrassa de nouveau Parfaite. Beurk, un peu plus et Aaron aurait trouvé ça dégueulasse, à croire que les deux tourtereaux savaient pas se tenir en public.

      Peut être, mais allez vous prendre une chambre, ça commence à devenir urgent là...

    Non seulement Parfaite se montrait plus caline avec quelques verres d'alcool d'avalés, mais Basil semblait lui même tellement absorbé par la jeune fille qu'il en avait oublié sa légendaire frigidité anglaise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota Jeu 26 Aoû 2010 - 17:01

Dakota était revenu à la table voyant que Aaron avait sa gourmette autours du poignet, n’attends franchement de remerciement de sa part, il aurait de toute manière une conversation avec lui sur le chemin du retour. Les cadeaux de Parfaite fit sourire le jeune assistant, il fallait dire qu’un string en bonbon des menottes et des préservatifs qui ne convenait, c’était bien du gout de Parfaite. Dakota regardait le jeu d’Aaron et Basil, les deux se donnant le paquet de préservatifs. Il décida d’attraper alors le paquet et de dire avec un petit sourire.

« Non, mais c’est bon nous non plus on en à pas besoin. Et pour être franc ce n’est pas du tout la bonne taille. »

Il se tourna vers Parfaite attendant une remarque de sa part, mes elle était trop bien occupé à jouer avec la barbe naissante de son futur époux.

« Oui, les amoureux si vous voulez faire vos trucs aller autre part que dans mon restaurant. »


Bon, c’est vrai que Dakota avait déjà utilisait son bureau pour autre chose que son travail dans le restaurant, Aaron le savait parfaitement lui aussi. Mais ce n’était pas une raison pour que le restaurant devienne un endroit de débauche, certainement pas. Mais il fallait avouer qu’il ne restait quasiment plus personne dans la salle du restaurant, déjà qu’il était mis à l’écart pour être tranquille, il ne restait vraiment personne à par eux quatre. Dakota regardait le couple, lui aussi aurait aimé passer ce genre de moment de câlin, mais bon il fallait dire que ce n’était pas évident avec Aaron et surtout que Dakota avait besoin d’affection, mais ce savoir dans les bras d’Aaron ce soir le dégouté plus qu’autre choses, ce soir il faisait la tête à son ami et avait du mal avec son amant. Dakota attrapa sa coupe de champagne qu’il n’avait pas commencé et l’avala d’une seule traite, laissant les petit bulles éclater dans sa gorge et donner cette sensation de réconfort, qu’il avait besoin. C’est un serveur qui arriva alors sur la table ou les quatre jeunes personnes était entrain de fêter leurs fin de soirée, surtout deux d’entre eux.

« Dakota, nous avons finis de laver la cuisine et nous avons sortie les poubelles et la caisse et dans votre bureau. Nous n’avons plus rien à faire. »

« Pas de soucis Alexander, Vous pouvez y aller. » Cependant le serveur resta sur place voulant demander autre chose. « Oui ? »

« J’avais logiquement rendez-vous avec Miss Potter, demain pour mon évaluation annuelle, et pour poser mes congés. »

« Oui je sais, Elisabeth, m’avait laissé des instructions c’est moi qui vous fera votre entretient. Pour vos vacances, vous pouvez dire à votre copine qu’il n’y à aucun soucis et ainsi que pour votre augmentation. »

Dakota finit sa phrase se rendant compte qu’il n’était pas tous seul avec l’employé. Mais ce dernier était tellement heureux que lui non plus réalisa pas vraiment, avant de saluer tout le monde il partie en direction de la cuisine.

Parfaite se tourna vers Dakota en rigolant. Et lui dit.

« Qu’est que tu as l’air sérieux dans ton rôle de petit chef !! Wayhne… »

« Bah il faut bien quelqu’un de mature autours de cette table… Et apparemment, même Aaron est toujours le même avec un an de plus… Donc j’assume pour vous. »

Dakota se mit à rire à sa connerie. C’était le plus jeune de la table et il n’avait pas vraiment l’impression d’être mature.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota Sam 28 Aoû 2010 - 23:30

    Pendant un moment, j'avais eu le sentiment que j'allais dormir sur le canapé en rentrant, et qu'en plus que je pouvais m'en prendre qu'à moi-même. Vu comme Parfaite semblait remontée contre moi, il était plus que probable qu'en rentrant elle récupère mon oreiller pour me l'envoyer à la figure avant de fermer la porte de la chambre derrière elle. Si l'on n'avait pas l'habitude de se disputer, je savais qu'elle était capable d'avoir des réactions quelques peu excessives et violentes, et vu ce qui s'était passé pendant cette soirée je voyais mal comment j'allais échapper à ça. Et pourtant.
    Elle avait offert notre cadeau à Aaron, ou pour être plus exact celui qu'elle lui avait choisi en ma compagnie. J'étais d'ailleurs celui qui avait trouvé les menottes, presque par hasard je devais le confesser, alors qu'elle regardait un peu plus loin dans le rayon. Quoi qu'il en soit il avait eu l'air content, s'extasiant plus sur nos conneries que sur la gourmettes de son amant, ce que j'aurai un peu mal pris à la place de Dakota mais bon... Dans tous les cas, Parfaite avait retrouvé son sourire, et même celui un peu spécial des grandes occasions. Elle ne tarda pas d'ailleurs à quitter sa place pour rejoindre mes genoux, m'embrassant à coup de petits baisers qu'elle savait que j'adorais. Visiblement j'étais pardonné. Elle riait de nouveau, se montrant plus caline que jamais, revenant presque à l'état dans lequel elle était après avoir entamé son second verre de champagne. Je n'entendais plus rien de ce que l'on me disait, trop heureux de la récupérer: passé la plaisanterie douteuse d'Aaron, ça en était fini de moi. Elle se montrait entreprenante, ses baises plus longs et langoureux de fois en fois, ses mains glissées sous mon tee-shirt arpentant mon dos, et j'aurai été tenté de faire de même s'il ne m'était pas resté un minimum de conscience pour me rappeler que nous n'étions pas seul. D'ailleurs, à l'arrivée d'une nouvelle personne près de notre table je me calmai un peu. Hum, ce n'était pas le moment de prouver mes talents. Si Parfaite et Dakota avaient tous deux défendus mes aptitudes, inutile de les exposer aux yeux de gens que ça ne concernaient pas. Ma chérie aussi s'était interrompu et se tourna vers les deux autres. Qu’est que tu as l’air sérieux dans ton rôle de petit chef !! Wayhne… Je souris, réalisant que je m'étais fait la même remarque, jouant avec une mèche de ses cheveux pendant qu'elle me tournait le dos. Bah il faut bien quelqu’un de mature autours de cette table… Et apparemment, même Aaron est toujours le même avec un an de plus… Donc j’assume pour vous. Et Dakota éclata de rire en achevant sa phrase. Et le pire, c'était qu'il avait peut être raison... Aaron à côté de lui s'amusait avec sa gourmette, captant la lumière des lampes alentours pour la faire miroiter contre le métal de son bracelet, ce qui lui donnait des airs de petits garçons.
    Et puis Parfaite posa la tête contre mon épaule, et je réalisai que la salle était quasiment vide. Un coup d'oeil à ma montre me confirma ce qu'il me semblait déjà: il était tard.

      Bon, je crois qu'on va s'arrêter là avant que l'un d'entre nous trouve un moyen de dévoiler une nouvelle chose qui ne devrait pas l'être...

    Dakota sourit légèrement et acquiesça, suivi d'Aaron. Ces deux là avaient encore des choses à se dire, et avec Parfaite on leur dit au-revoir assez rapidement, quittant ensuite le restaurant. Ce n'était pas que l'on voulait fuir, mais je voyais qu'elle commençait à fatiguer et puis certaines choses ne pourraient qu'être abordées en privé...

    Bilan de la soirée? Pas si mal finalement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota Sam 28 Aoû 2010 - 23:30

SUJET TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota

Revenir en haut Aller en bas
 

I don't care if it hurts, I want to have control | Parfaite&Aaron&Dakota

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-