AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nicotine and alcohol saved my life ❦ Odessa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
avatar

♦ Posts : 4682
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Message(#) Sujet: Nicotine and alcohol saved my life ❦ Odessa Sam 7 Aoû 2010 - 23:31


Nicotine and alcohol saved my life
Odessa & Ozzie

Comme tous les soirs de la semaine, le Blue Lagoon Bar était bondé de monde et Ozzie avait l'impression d'étouffer parmi la foule. Il en avait d'ailleurs marre de devoir supporter les rires et discussions tout autour de lui, et encore pire, de se faire marcher sur les pieds dès qu'il bougeait. Il détestait être ici et maudissait Casey de l'avoir amené dans cet endroit un peu trop fréquenté à son goût. Il comprenait que la jeune femme n'avait pas eut envie de supporter les endroits où Oz allait mais ce n'est pas pour autant que lui même appréciait qu'elle l'amène dans un lieu où les gens insupportaient Ozzie. Bon, d'accord, Ozzie avait un sérieux problème avec les gens en général mais le fait de voir regrouper des dizaines de personnes tout autour de lui le rendait complétement dingue. Si seulement un incendie se déclarait et le débarrassait des quelques insectes qui lui hurlaient dans les oreilles et lui donnaient des coups de coude dans l'estomac toutes les dix minutes. C'est ainsi que le jeune homme se mit à soupirer toutes les cinq minutes pour montrer à son amie qu'il était très agacé et qu'il lui en voulait de l'avoir trainé de force ici. Ils réussirentà trouver une table à laquelle ils s'installèrent rapidement en attendant qu'un serveur vienne prendre leur commande. « Merci de m'avoir trainé dans ce merveilleux endroit. Trop aimable de ta part! Qu'est ce que j'ai fais de mal pour subir ça? » se lamenta t-il alors qu'il regardait une paire de seins lui passaient sous les yeux. Ozzie gloussa bêtement, puis, attrapa le menu tout en soupirant une nouvelle fois. La liste des boissons étaient vraiment longues et pour son plus grand bonheur, il se mit à parcourir la liste des alcools que le bar possédait. Une longue liste et un sourire satisfait se dessina sur son visage. Les prix n'étaient pas si élevés que ça pour Miami, ce qui lui permettrait de boire un peu de tout, surtout qu'il avait eut une grosse vente cette après midi et un petit bonus de la part d'un client. La journée du jeune homme avait tout simplement était parfaite et il espérait qu'il en soit de même pour la soirée, même si pour le moment, ce n'était pas ça. Il se surprenait cependant lui même d'avoir accepté l'invitation de Casey. Bien évidemment, il ne se doutait pas une seule seconde qu'elle était décidé à l'amener ici mais il avait finit par cédé. C'est ce que les amis font après tout? Et même s'il n'avait pas l'habitude de dire oui et qu'il était plus du genre à choisir et à ne pas laisser le choix, Ozzie s'était réellement surpris lui même et Casey n'avait pas perdu une seule minute pour se moquer de lui durant le trajet. Et Ozzie n'avait pas broncher, bizarrement. Le jeune homme releva la tête pour observer les jeunes femmes qui étaient dans le bar. Brenna ne lui donnant plus vraiment de nouvelles depuis un moment, Oz était frustré et énervé qu'elle le jette et le reprenne quand elle en avait envie. Alors ce soir, il s'amuserait. Casey papotait tranquillement et Ozzie n'écoutait pas vraiment, plus intéressé par les popotins qui se trémoussaient à droite et à gauche que par les paroles de son amie. Cette dernière dût probablement le remarqué vu le coup de pied qu'elle lui balança dans le tibia. Après avoir lâché un grognement de douleur, Ozzie jeta un regard noir à Casey. « Je vais chercher les boissons. Qu'est ce que tu veux? » lui lança t-il. La blonde posa son regard sur le menu avant d'hésiter. Ozzie leva les yeux au ciel. Qu'est ce qu'elle pouvait être agaçante. « Okay, je choisis pour toi!  » finit-il par dire, impatient. Il se leva, prit la direction du bar tout en laissant promener ses mains au passage sur les fesses qui passaient par là, puis, une fois arrivé, s'accouda et interpella un serveur: « Hé! Pas bouger. Un mojito et une tequila sunrise s'il vous plait. Et assez vite. On a tellement attendu que j'aurais eut le temps de faire l'aller-retour Paris-Miami trois fois. » dit-il froidement. Il se tourna alors pour remarquer que Casey avait disparue. Ozzie haussa les yeux et lâcha un soupire, agacé. Elle le payerait très chère. Il finit par avoir sa commande et jeta deux billets au barman, puis, s'installa sur un tabouret tout en se demandant ce qu'il allait bien pouvoir faire de deux verres, et aussi, de sa soirée, maintenant qu'on venait gentillement de le planter. Il observa alors une brune, juste à ses côtés. Une brune qui lui était plutôt familière, si bien qu'à nouveau, Ozzie eut espoir que sa soirée devienne vraiment intéressante. Un sourire en coin, il s'approcha d'elle avec ses deux verres en main: « Et bien, et bien, et bien... » dit-il. « Je ne pensais pas te revoir. Disons que ça fait un moment que je n'ai plus de nouvelles Hastings. » continua t-il. Ozzie marqua une pause et lui tendit un verre avant de porter l'autre à sa bouche. Il prit plaisir à boire le verre d'alcool, puis, observa attentivement Odessa avant de reprendre la parole: « Je compte bien évidemment sur toi pour te rattraper. Tu me dois bien ça après ces semaines de silence! »


_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Nicotine and alcohol saved my life ❦ Odessa Dim 8 Aoû 2010 - 22:21



« Vois le bon côté des choses mit comme ça on dirait un patch pour retirer les point noirs… » « - Bien sûr toi tu gardes ce genre de trucs deux semaines ? Déconne pas c’est bon je l’enlève et puis après ça sérieux qu’est-ce qu’il peut m’arriver d’autre ? Et au fait t’as pas intérêt à te défiler pour ce soir hein ? Et non je ne change pas du tout de sujet. » Pour le nombre de fois que sa meilleure amie l’avait taquiné sur son nez Odessa souhaitait passer une soirée normale. Par normale = pas de pansement sur le nez, plus de « j’angoisse toute seule en rentrant chez moi », et plus de pleurs en constatant que sa maison était dans un véritable foutoir. Les biens elle s’en foutait ; des babioles ça se rachète, c’est plus la pagaille qui mettait la maniaque dans un état furieux. Malgré les bleus encore bien violets sur les flancs de sa taille, et le fait de devoir se faire violence pour ne pas hurler à chaque fois qu’on la touchait, elle ne se montrait pas vraiment dans le quartier. Bon les marques d’attention c’était mignon mais sans plus, pourtant lorsqu’elle apprit que Jovan serait le nouveau représentant elle eut une lueur d’espoir de retrouver les coupables.
Juste avant d’aller au Blue Lagoon Bar la brunette se regarda encore en face de son rétroviseur intérieur, son nez lui faisait encore mal mais le pansement avait été retiré, la marque avait laissé un léger contraste entre la couleur de son nez et du reste de son visage ; résultat des nombreux après-midi au soleil alors que le chirurgien l’avait prévenu. Bon ce n’est pas comme s’il avait bougé de place, non toujours pareil juste un peu plus mou enfin ce qu’elle en déduisit en touchant le dessus. Y peut pas arriver pire… Une pensée histoire de se motiver plus qu’autre chose, après tout avec la densité au kilomètre carré le bar de la ville devait sûrement être le lieu le plus peuplé avec le nightclub. Si elle venait ici c’était surtout pour faire plaisir à Athéna qui aimait bien traîner ici, Odessa quand à elle n’a jamais compris pourquoi ; déambuler entre une odeur de fumée nocive, et des danseurs du dimanche non merci. Malheureusement elle possédait une qualité qu’on nommait « bonté » donc toujours à se retrouver où elle ne voulait surtout pas. Comme par hasard elle arriva la première alors que la ponctualité lui faisait souvent défaut « Une tequila sunrise s’il vous plait ! » Manquait plus que le monsieur, madame et je vous en remercie. La morphine la métamorphoserait presque, tiens en parlant antidouleur qui c’est qui vient de se rendre compte l’oubli de sa dose pour la soirée ? Lâchant un soupir bien bruyant et pestant contre le bruit ambiant qui la mettrait à vif d’ici dix minutes si blondie n’arriverait pas.

La boisson sous les yeux et donc l’étendu rouge, et jaune vif qu’elle tentait de mélanger à chaque fois qu’elle commandait ce cocktail Odessa fit tourner la paille passivement, déjà son nez commençait à la faire souffrir et l’idée même qu’il se mette à reproduire une fontaine de sang en direct la fit presque basculer en arrière. Athéna grouille-toi… Apportant le verre à forme allongé au bout, une vulgaire forme de ressemblance à une poire examinant le verre quelques instants elle le déposa le bord sur ses lèvres. Pas assoiffée mais juste irritée l’alcool brûlerait sa gorge et son estomac et la détendrait un peu ou pas. L’alcool ne lui réussissait pas, d’ailleurs pour cela qu’elle l’évitait comme la peste bien installée sur un siège en hauteur où ses pieds ne touchaient pas le sol la jeune femme tapa sur le bar et réclama un second cocktail : « Un cosmopolitan… » ah pas de s’il vous plaît cette fois ci tiens. Odessa ne buvait pas souvent voire quasiment jamais mais seulement lors des grandes occasions et ce jour en était une ; pas une nouvelle année ou quoi mais juste sa rébellion contre son médecin. Enfin rébellion de courte durée car remontant la bretelle du haut qu’elle portait et surveillant toutes entrées dans le bar, une voix masculine cassa les conversations autour d’elle non pas qu’elle les écoutait mais juste que d’avoir un fond sonore compensait sur la solitude. La voix elle la reconnaissait assez pour y mettre une tête, et les souvenirs qui s y rapportaient « Hastings ça sonne vraiment comme le truc le plus impersonnel qui soit. M’enfin t’es mignon donc j’arrive toujours à te pardonner. » Mutine, elle aussi appelait les gens par leurs noms de famille mais seulement lors de ses crises de nerfs, la caricature parfaite de la personne qui en s‘énervant récitant le nom complet suivit des multiples prénoms : « Tu sais j’ai un numéro de téléphone, un truc qui s’appelle twitter même si j’ai toujours autant de mal à m’en servir et même un facebook donc tu vois je ne suis pas coupée du monde… Ah mais j’oubliais pour parler à Monsieur Bowen faut limite montrer patte blanche. » Juste avoir le privilège de le côtoyer fallait être courageux, non pas parce qu’il était le diable incarné mais presque. Du genre à pas aimer ça, ou ça, à râler parce que ça ne suivait pas l’ordre dans lequel il voyait les choses. A chaque fois qu'ils se voyaient Odessa hallucinait d’arriver à bien s’entendre avec lui, et encore bien attendre était un petit mot vu leur relation amitié et plus si affinités.

Qu’il n’ait pas eu vent de son « agression » était préférable, elle ne cherchait pas attirer la pitié quoique attirer la pitié chez Bowen fallait faire fort. Mais pas qu’il lui fasse la gueule non plus son absence ou silence radio n‘était pas voulu au contraire : entre devoir passer la soirée la plus affreuse de sa vie et devoir juste donner des nouvelles au jeune homme en face d‘elle le choix était vite fait.
Tournant le dos au serveur pour pivoter du côté d’Ozzie, et prenant un des deux verres qu’il lui tendit elle opta pour le tequila sunrise le second de la soirée mais l‘autre boisson ne l‘attirait pas. Sa connaissance en matière de cocktails se réduisait aux plus populaires alors les autres. Jouant à nouveau à mélanger l’alcool, la grenadine, et le jus d’orange elle grimaça en entendant sa dernière phrase. Manquait plus que le sourire Colgate d’Ozzie et elle devinerait largement ce qu’il sous-entendait. « C'est pas parce que tu t'es fais lâchement abandonné que je vais devoir jouer la bouffonne du roi.. Et si ça peut te consoler les semaines de silence ont tout sauf été voulues »

Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
avatar

♦ Posts : 4682
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Message(#) Sujet: Re: Nicotine and alcohol saved my life ❦ Odessa Mar 10 Aoû 2010 - 1:53




Ozzie savait qu'elle le reconnaitrait uniquement au son de sa voix, ce qui le fit sourire. Il était heureux de la revoir et la connaissant, la conversation ne manquerait pas de piquant. C'était d'ailleurs ce qu'il préférait chez elle: son répondant. Elle ne perdit d'ailleurs pas une minute avant de montrer ce dont elle était capable, ce qui fit rire Ozzie, qui n'était pas surpris de son comportement. « Hastings ça sonne vraiment comme le truc le plus impersonnel qui soit. M’enfin t’es mignon donc j’arrive toujours à te pardonner. ». Malheureusement, elle savait à quel point Ozzie pouvait être agaçant par moment et il allait bien évidemment ne plus se gêner pour l'appeler par son nom de famille, qui en effet, sonnait impersonnel vis à vis de leur relation. Et Ozzie trouvait ça plutôt drôle de faire enrager les gens pour un rien. Après tout, ce n'était que son passe-temps favori et maintenant qu'il avait arrêter ses études et tous les petits boulots qu'il faisait, il avait tout son temps libre pour pouvoir pourrir le quotidien de ses proches. Odessa allait en faire partie, bien que contrairement à d'autre, elle avait les capacités de lui répondre. Le jeune homme préféra garder le silence pour le moment, se doutant qu'elle n'avait pas finit de s'adresser à lui et il fut heureux de voir que ce n'était pas le cas: « Tu sais j’ai un numéro de téléphone, un truc qui s’appelle twitter même si j’ai toujours autant de mal à m’en servir et même un facebook donc tu vois je ne suis pas coupée du monde… Ah mais j’oubliais pour parler à Monsieur Bowen faut limite montrer patte blanche. » Elle marquait un point et Ozzie sourit de plus belle et bien qu'il n'appréciait pas forcement la remarque, il préféra ne rien montrer et continuait de se cacher derrière un sourire arrogant qui le distinguait bien. Elle n'avait vraiment pas tort mais Ozzie était bien décidé d'attaquer à son tour. Il fallait juste qu'il se montre patient et attende qu'elle lui donne de quoi à son tour la toucher dans son égo. Après tout, il n'allait pas être le seul à ne pas s'amuser ce soir. Et si Odessa voulait jouer à ce petit jeu là, alors Ozzie serait partant, surtout qu'il était très fort là dedans. Dommage qu'il ne pouvait en faire son métier et dommage qu'il n'existait pas des Jeux Olympiques. Il serait riche, ou champion olympique dans cette catégorie.

Quelque chose lui disait qu'elle avait peut être besoin de se divertir. Après tout, tout le monde était au courant dans Ocean Grove, Odessa avait été la dernière victime de ou des agresseurs qui sévissaient dans le coin et apparemment, cela n'avait pas été beau à voir. Ozzie l'observa attentivement et remarqua qu'il ne restait plus aucunes traces d'une agression. Il se doutait qu'elle avait dût subir des soins et cela faisait déjà plusieurs jours. Odessa avait l'air en forme. Le jeune homme se demanda pendant une seconde s'il ne devait pas lui lancer une pique vis à vis de ça. Cependant, c'était peut être un peu trop récent et toujours dans l'esprit de la jeune femme qu'elle ne risquerait probablement de ne pas apprécié. Il décida de rester silencieux, toujours, alors qu'elle parla une nouvelle fois: « C'est pas parce que tu t'es fais lâchement abandonné que je vais devoir jouer la bouffonne du roi.. Et si ça peut te consoler les semaines de silence ont tout sauf été voulues » dit elle après avoir attraper l'un des verres qu'il avait en main, initialement pour Cassandre qui avait mystérieuse disparue. Tant pis se dit Ozzie, autant que le verre qu'il avait généreusement payer pour son amie serve finalement à quelqu'un. Et qui d'autre mieux qu'une ancienne connaissance? Surtout pour Odessa, qui en avait peut être plus besoin que lui. « Je te taquinais. » commença t-il. « Je suis sûr que tu avais mieux à faire à l'hôpital.. » dit-il en regardant sa réaction. Après tout, c'était vrai, elle avait mieux à faire à prendre soin d'elle plutôt que de donner des nouvelles à Ozzie. « J'ai entendu dire que c'était plutôt mauvais. » continua t-il. Il s'inquiétait réellement pour elle. Elle était l'une des seules personnes à faire partie des gens qu'il considérait comme des amis, ou quelque chose qui s'y rapprochait. Il n'avait pas pitié, absolument pas. « Si tu as besoin de crécher chez quelqu'un pendant quelques jours, le temps de te remettre de tout ça. ». Il avait de la place chez lui et puis, il ne dirait pas non si Odessa devait partager son lit, bien au contraire. Ozzie se surprit d'ailleurs lui même de lui proposer de s'installer chez lui quelque jour. C'était bien la première fois qu'il faisait quelques choses de ce genre et il avait encore du mal à s'être entendu dire ça.


_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Nicotine and alcohol saved my life ❦ Odessa Lun 16 Aoû 2010 - 16:51


L'envie de s'inspecter toutes les cinq minutes, voir si les tâches violacées se remarquaient, et si vraiment elle avait bien fait de retirer le pansement par soucis d'esthétisme. Reniflant avec difficulté, elle ne pu s'empêcher d'effleurer son nez. On lui avait conseillé d'en parler et que si elle se trouvait sur les nerfs pendant quelques semaines ; à sursauter pour n'importe quoi, à enchaîner les insomnies, et a souvent pleurer pour rien. Un peu comme un interrupteur « position on ; position off » pour l'instant Odessa n'avait pas éclaté vraiment et franchement en sanglots, et elle tapait plutôt dans le déni. Petite, si des souvenirs ne lui plaisaient pas elle les supprimait de sa mémoire et vivait comme s'ils n'avaient jamais existé inconsciemment c'est ce qu'elle tentait de faire avec son agression. Faire comme si rien n'avait existé, comme si les coups reçus étaient résultats de sa maladresse ou d'entrainements trop musclés. Abandonnant l'idée que sa meilleure amie lui viendrait en aide elle porta le verre à ses lèvres, déjà le second de la soirée en un peine vingt minutes, enfin pour elle le record venait d'être atteint. Alors qu'à coté d'eux des groupes d'étudiants enchaînaient les shoots en une vitesse hallucinante. Le bruit et la fumée deux des principaux facteurs qui l'empêchaient de venir ici en pleine semaine, ou en week-end ne la dérangeaient pas ce soir, et ne couvrirent pas les paroles d'Ozzie qu'elle fixait malicieuse. S'étouffant presque en entendant sa seconde phrase, elle toussota avant de reposer le verre sur le bar et occupa ses mains comme elle le pu en cherchant à nouveau à mélanger les différentes couleurs.

Avec le capital chance, du moins ce qu'il en restait le jeune homme continuerait sur ce terrain là, et en fonction de son humeur ; la taquinerait sur ce sujet ou s'inquièterait vraiment pour elle. Si Odessa pouvait se montrer aussi massacrante avec lui, elle savait également qu'elle pourrait lui parler et qu'elle ne cherchait jamais à l'enfoncer mais juste à lui montrer qu'elle aussi pouvait manier l'ironique et le sarcasme à merveille. Une semaine après la jeune femme réagirait différemment, mais se méfiant encore du ton des questions elle resta évasive pour ne pas dire froide et distante : « Je suis là non ? Donc ce n'était pas aussi mauvais que tu l'as entendu... » Chaque mot prononcé avec un calme presque effrayant, si elle n'en avait pas parlé avec Athéna elle n'en parlerait pas à Ozzie. Elle voyait leur relation bien meilleure quand ils se taquinaient, et pas en y incluant leurs problèmes personnels, Odessa n'est pas le genre à tout déballer grâce à un verre, ou des regards confiants. Déjà en parler ici lui foutait la chair de poule, ce lieu pouvait être bien l'endroit où tout Ocean Grove passait il n'en restait pas moins peut être l'abri de ses agresseurs. Après le déni, la paranoïa processus normal selon le psychologue qu'elle devait voir une fois par semaine, ordre de la hiérarchie oblige.

En y pensant bien elle se demanda à quoi pensait précisément le jeune homme en lui disant «  que c'était plutôt mauvais » il l'imaginait en fauteuil ou dans le coma ? S'il savait... Un nez cassé pour elle ne valait rien comparé à ce qu'elle eut à endurer quelques mois avant encore. Lui esquissant un sourire, un sourire l'expression du visage qu'elle ne connaissait presque plus face à sa proposition elle déclina poliment l'invitation : « Non ça va aller merci je suis chez Athéna, et puis tu sais pour une nuit je suis supportable mais à partir d'une journée tu pourras vraiment plus me voir... » Son sourire vira en un petit rire, pas au point d'en avoir les larmes aux yeux mais assez pour l'apaiser un peu plus. Levant les yeux vers le plafond elle s'agita légèrement en sentant sa migraine reprendre. Décidément venir ici même quelques jours après sa sortie de l'hôpital ne se révéla pas être l'idée du siècle. Se tournant alors vers Ozzie ses prunelles noisettes qui ressortaient assez bien avec l'éclairage du bar et continua d'une voix guillerette : « Et sinon Bowen toujours aussi asocial ? Me regarde pas comme ça tu sais que c'est pas une insulte quand je le dis et surtout pour toi. »


Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
avatar

♦ Posts : 4682
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Message(#) Sujet: Re: Nicotine and alcohol saved my life ❦ Odessa Sam 21 Aoû 2010 - 20:10




« Je suis là non ? Donc ce n'était pas aussi mauvais que tu l'as entendu... ». Ozzie hocha la tête, puis, il décida de porter son verre à ses lèvres. Elle ne voulait pas parler de son agression, ce qui était parfaitement compréhensible, même si sa curiosité malsaine aurait voulu en apprendre un peu plus. Il devrait donc se contenter des ragots du quartier, et tant pis pour les détails sanglants et violents. Il avala la moitié du contenu de son verre, puis, sourit en coin à Odessa, qui avait l'air de s'être plutôt bien remis de son agression. Du moins, c'est ce qu'elle tentait de faire croire. En connaissant un rayon sur les apparances, Ozzie se doutait parfaitement bien qu'elle n'était pas si bien remise que ça. Qui pourrait l'être après ce genre d'agression violente et surprenante dans un dès quartier les plus calme de Miami? Si ce n'est, le plus calme? Pour une fois, Ozzie se montrait presque sympathique et il ne ramena pas le sujet sur le tapis, préférant changer pour parler d'autre chose. Après tout, cela ne le regardait pas. Surtout qu'il n'était pas vraiment malheureux de tous ces cambriolages et qui au contraire, lui avait servit lorsqu'il avait pénétré par effraction chez Bonnie et Caleb à la recherche de la drogue qu'il avait bêtement placé dans une paire de maracas, souvenirs de son petit voyage au Mexique et cadeau qu'il avait offert à bébé Maggie. Caleb avait certes remarqué qu'Ozzie était là mais le plan de base était bon. Tout le monde aurait crû à un nouveau cambriolage et Ozzie s'en serait sortit sans qu'on le soupçonne. D'ailleurs, il était presque sûr que de nombreuses personnes utilisaient ces vols violents pour se couvrir. A moins qu'il ne soit le seul à posseder une intelligence supérieure à la normale. Cette idée le fit sourire, bêtement, mais il se resaissit avant qu'Odessa se pose des questions. Il devait avoir l'air idiot, de sourire pour une pensée dès plus débile. « Non ça va aller merci je suis chez Athéna, et puis tu sais pour une nuit je suis supportable mais à partir d'une journée tu pourras vraiment plus me voir... » répondit-il à sa proposition de venir s'installer chez lui. Il hocha la tête en guise de réponse Athéna était sa meilleure amie, ou quelque chose comme ça. Si ses souvenirs étaient bons, il s'agissait d'une blonde, qu'il avait déjà aperçue avec Odessa. Et Ozzie sourit. Oui, il était fort probable qu'il ne puisse plus supporter Odessa si elle était trop présente dans sa vie. Comme c'était le cas avec Brenna: dès qu'il restait avec elle plus de deux ou trois jours, il avait de violentes envies de meurtres. Et c'était d'ailleurs récripoque. « Tu as probablement raison. J'ai déjà parfois du mal à te supporter rien qu'en te voyant une heure alors si tu devais vivre avec moi... » dit-il malicieusement, avant de reporter son verre à ses lèvres.

« Et sinon Bowen toujours aussi asocial ? Me regarde pas comme ça tu sais que c'est pas une insulte quand je le dis et surtout pour toi. ». Ozzie rigola une nouvelle fois de bon coeur. Asocial? Bon, d'accord, il fallait l'avouer qu'il n'était pas la personne qui pouvait le mieux s'incruster dans une soirée. Il avait tendance à rester dans son coin et à envoyer bouler toutes personnes voulant lui adresser la parole, pour la simple et bonne raison que la plupart des gens ne l'intéressaient pas. Il se suffisait à lui même en vérité, et il était très bien seul dans son coin. « Je prends ça pour un compliment. » dit-il rapidement, avant de s'approcher d'elle. Ozzie sentit le parfum de la jeune femme et un nouveau sourire se dessina sur son visage. « Et juste pour ton information, je ne suis pas asocial. C'est juste que je ne supporte pas les autres.  » dit-il, un grand sourire sur son visage. Il attrapa par le bras le serveur qui passa à ses côtés pour l'arrêter, puis, il commanda à nouveau deux boissons. L'une pour lui, et l'autre pour Odessa. Non pas qu'il souhaitait la saouler pour abuser d'elle. Quoi que...


_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Nicotine and alcohol saved my life ❦ Odessa

Revenir en haut Aller en bas
 

Nicotine and alcohol saved my life ❦ Odessa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: The Blue Lagoon Bar-