AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv Mar 10 Aoû 2010 - 1:37



    « À ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur, certains rentrent chez eux, certains racontent des mensonges pour s’en sortir, d’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes, six milliards d’âmes, et parfois, il ne vous en faut qu’une seule... »


    Ses prunelles émeraudes vinrent se poser sur les mains de l’homme lui faisant face. Ce dernier aux teintes bourru et vieillit par le temps la toisait d’un regard froid mais paradoxalement doux. « Je vous sers? ». La voix quotidienne du barman lui arracha un sourire nostalgique et à la fois teinté de désintérêt. S’accoudant au comptoir, l’américaine secoua son visage puis reprit sur une voix neutre. « Comme d'habitude. ». « Ça fait deux ans que je bosse ici et je n'ai jamais vu une cliente aussi fidèle. ». Lui avait dit le propriétaire du commerce de nuit sur un ton mielleux. Elle éprouva une once de dégout à la vue de la sueur qui perlait sur le front dégarni de l'homme, puis se ravisa en constatant amèrement qu'elle était aussi basse que lui. Elle ne savait même pas pourquoi elle venait ici, ni même comment elle y avait atterri la première fois. C'est un endroit quelque peu sordides dont il émanait une odeur de cigarette beaucoup trop forte. Des tableaux jaunies se balançait sur les murs à chaque nouvelle entrée, secoué par le rabattement monotone de la porte décorée de carillon lumineux. Le plafond, bas, était d'un vert morne de mauvais goût, se balançait à celui-ci un lustre poussiéreux, empêchant la lumière de passer correctement. C'était sans conteste un endroit peu habitué à recevoir des demoiselles de sa trempe, elle-même avouerait volontiers se détourner de se genre d'endroit à première vue. Paradoxalement, la voix rauque du chanteur avait quelque chose de réconfortant, la chaleur moite ne la dérangeait plus, mais cela c'était après avoir bu plus de cinq ou six verres, alors que l'alcool s'insinuait lentement dans ses veines bleutées. Plaçant un verre devant elle, le vieux ronchon lui versa un peu de whisky et la considérant d’une œillade familiale reprit le cours de son activité pour ce soir-là. Main droite autour de son verre, elle écoutait la musique au rythme de ses nombreuses pensées, un domaine où elle ne faisait qu’exceller ces derniers temps. Puis la voix tonitruante du chanteur présenta les membres du groupes un à un et pour autant, la blonde n’y prêta guère attention, plus cerné par sa conscience facétieuse. Le liquide blanc disparût dans sa gorge d'une traite, brûlant délicieusement son œsophage pourtant fragile. Esquissant un geste sur la droite qui se voulait peu précis, elle saisit son sac à main d'une poigne molle et en sortit deux billets verts usés par le temps et mouillés par le temps capricieux de ces dernières heures. Lançant un regard compatissant au barman, elle hocha la tête et se pencha au-dessus du comptoir, empoignant la bouteille de whisky entamée.

    Sa capacité à tenir l'alcool était étonnante, après avoir vidée à moitié le contenu de la bouteille, Bliss parvenait à garder son habituelle prestance, marchant d'un pas pour le moins élégant. Regagner sa voiture ne lui parut pas plus difficile qu'au début, même avec la pluie tombant en trombes sur le trottoir glissant. Elle s'était habituée à la noirceur de la nuit et aux gouttes de pluie féroce qui inondaient son visage, tout au temps qu'au couinement perpétuels de ses talons sur le sol. Plus rien ne semblait la déranger, pas même le petit moustique lui tournant autour. Ce n'est que lorsqu'elle eut atteint la portière de son carrosse que la colère lui monta progressivement aux joues. Elle constata en tâtant l'aile de sa précieuse voiture que celle-ci avait été légèrement emboutie. La crise fut pourtant inévitable ce soir-là, elle tenait trop à sa voiture pour rester calme comme elle avait l'habitude de le faire. Avec sa capuche devant son visage, Bliss ne put reconnaître l'homme qui s'était avancé vers elle. Ce qui lui paraissait sur, c'était qu'il était le responsables de l'emboutissement de sa magnifique Audi. « C'est votre voiture à côté?! » . « Vous avez emboutie la mienne espèce d'attardé! Quand on ne sait pas conduire on ne conduit pas! Vous savez combien elle m'a coûté?! Certainement plus que votre salaire c'est certains! » s'énerva t-elle. Envoyant son sac dans le ventre du garçon qui lui faisait face, elle fronça les sourcils et donna un coup de pied rageur dans le pneu de la voiture à côté de la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
avatar

♦ Posts : 4682
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Message(#) Sujet: Re: THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv Mar 10 Aoû 2010 - 2:42



    La décision était prise, Ozzie Bowen allait sortir ce soir dans l'un des bars qu'il fréquentait avec une grande assiduité. Malheureusement, il avait toujours énormément de mal à retenir le nom de cet endroit, il se souvenait simplement de la décoration, qui n'avait rien d'exceptionnelle et qui au contraire, était vraiment du genre craignoss. Pourtant, c'était dans ce genre d''endroit qu'Ozzie passait la plupart de son temps, en compagnie de fréquentations dont lui seul pouvait supporter et qui n'avait rien à voir avec les personnes que l'on pouvait trouver dans le quartier d'Ocean Grove. En y réfléchissant bien, ce n'était pas vraiment des amis mais plus des personnes pour s'amuser ou pour trainer dans ce genre d'endroit. Endroit que Presley Clyde ou Cassandre Ainsworth ne fréquenteraient probablement jamais de leur vie, même sous menace de torture. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il s'était habillé vite fait, bien fait, autrement dit, avec un jean, un tee shirt blanc et une veste de couleur bleu, puis, il avait passé quelques coups de téléphones à ses fameuses connaissances pour être sûr de retrouver quelqu'un avec qui s'amuser et pas se retrouver tout seul à boire. Bien qu'il connaissait le barman, il se voyait mal passer la soirée tout seul à faire la conversation dans le vent. Après quelques coups de téléphone, il réussit à obtenir la confirmation d'une jeune femme dont le nom était digne des plus grandes actrices pornographiques – Crystal – ainsi que d'un de ses amis ou petit-ami, il ne savait plus vraiment, qui s'appelait Nathan, un mec plutôt sympathique même s'il était un peu trop lourd par moment. Cela ferait l'affaire pour ce soir dont Ozzie avait simplement l'envie de se prendre une cuite, comme la plupart du temps.
    Ozzie grimpa dans la voiture qu'il avait hérité de sa mère, l'ayant abandonné après son départ pour la Nouvelle Zélande et prit la direction du fameux bar où il devait rejoindre Crystal et Nathan. La musique à fond, Ozzie roulait comme à son habitude, autrement dit à grande vitesse, sans se soucier des limitations. Quelques instants plus tard, il réussit à trouver une place et tenta de faire un créneau, chose qu'il détestait faire plus que tout au monde. Tant pis, ce n'était que la seule place disponible que Ozzie n'avait pas réellement envie de continuer à chercher, étant déjà en retard.. Dommage pour ses amis, Ozzie emboutit la voiture qui se tenait derrière la sienne. Rageant, cognant sur le volant, il se gara tant bien que mal tout en insultant les passants qui l'observait et en maudissant celui ou celle qui s'était garé là. Bien évidemment, il était en tort mais franchement, ce n'était pas la préoccupation première d'Ozzie. Il descendit de sa voiture tout en claquant la porte: « Putain de bordel. Quel est le débile qui ne sait pas se garer correctement? » lâcha t-il tout en jetant un regard assassin à la première personne qui osait le regarder dans les yeux.

    La pluie se mit à tomber. Génial, pensa Ozzie, il ne manquait plus que ça. Il mit sa capuche sur sa tête pour se protéger, tout en attendant patiemment à côté de sa voiture que le chauffeur de l'autre voiture se manifeste. Ce qui ne tarda pas à arriver. « C'est votre voiture à côté?! » lâcha la voix d'une jeune femme. Ozzie fronça les sourcils. Cette voix... Elle lui était vaguement familière et il ne l'avait pas entendue depuis bien longtemps. Est-ce que... Est-ce que c'était Bliss? « Vous avez emboutie la mienne espèce d'attardé! Quand on ne sait pas conduire on ne conduit pas! Vous savez combien elle m'a coûté?! Certainement plus que votre salaire c'est certains! » dit-elle agressivement. Oui, c'était bien elle. Cela faisait bien longtemps qu'il ne lui avait pas parler et bien qu'ils se croisaient de temps en temps, leur ancienne amitié n'était maintenant qu'un lointain souvenir. Ozzie croisa les bras sur sa poitrine, avant de dire, arrogant et indifférent aux dégâts qu'il venait de causer: « Si seulement j'avais un boulot, je pourrais probablement m'en rendre compte. ». Il rigola alors puis retira la capuche de sa tête pour que Bliss puisse réaliser qu'il s'agissait d'Ozzie. Elle serait ravie, il en était sûr. « C'est une bien jolie voiture que tu as là. Ou devrais-je dire, avait. » se sentit-il obliger de dire, un sourire narquois pointant sur les lèvres. « Je ne pensais pas te voir dans ce genre d'endroits Bliss. C'est surprenant. Mais après tout, le temps passe et les gens changent. J'imagine que tu n'es plus la même petite coincée que tu étais au lycée. C'est bien. » continua t-il dans la provocation. Fier de lui, il ne pût se retenir d'afficher un sourire des plus satisfait sur le visage qui ne manquerait pas de la faire enrager, il en était sûr.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv Jeu 12 Aoû 2010 - 18:22




    « Je ne pensais pas te voir dans ce genre d'endroits Bliss. C'est surprenant. Mais après tout, le temps passe et les gens changent. J'imagine que tu n'es plus la même petite coincée que tu étais au lycée. C'est bien. » Cette voix, Bliss aurait put la reconnaître entre milles. Elle avait en horreur le garçon a qui elle appartenait et c'était peut de le dire. Relevant la tête, elle esquissa un sourire plein de fausseté et observa minutieusement la voiture d'Ozzie, prête lui donner un nouveau coup de pied si ce n'est plus. Bliss n'avait que très peu de patience, surtout en ce genre de situation, pourtant elle n'avait pas envie de s'énerver contre lui comme elle aurait du le faire. C'était un plaisir qu'elle refusait de lui faire. Mais il ne faisait aucun doute qu'il aller le payer cher. A tout les sens du termes. « D'autres choses ne changent pas en revanche, tu est toujours le même petit enfoiré Bowen. Égal à toi même. » asséna t-elle en croisant ses bras sur sa poitrine, le toisant du regard. Ozzie Bowen où l'art d'être un con de la pire espèce. A l'époque Bliss avait su se montrer plus que patiente avec lui, une erreur qui lui avait coûté cher, mais dont elle avait tiré une leçon. « Je savait que tu était un idiot mais a ce point là. » cingla t-elle en désignant du menton sa voiture abîmée. Le plus dur sans doute serait de rentrée saine et sauve, elle avait beau tenir l'alcool, Bliss ne donnait pas cher de sa peau si elle venait à se faire pincer par des policiers pour un contrôle. Chassant d'un geste évasif de la tête cette pensées négative, elle ouvrit sa portière et s'engouffra dans l'habitacle parfumé du bolide, n'accordant pas un seul regard à Ozzie. « Je serais bien restée papoter avec toi mais j'ai mieux à faire, toi aussi d'ailleurs. Tu n'aura qu'à payer les réparations, je ferait marcher l'assurance. Ça tombe bien en fin de compte, je voulais refaire la carrosserie. A tes frais ça n'en sera que plus beau j'imagine. » Arborant un sourire prétentieux à souhait, elle planta ses prunelles vertes dans celles de son interlocuteur, décider à l'exaspérer un peu plus. Ce serait facile pour elle, énerver les gens était un de ses nombreux talents.

    Elle tourna la clef de contact et le moteur rugit, accompagné par le battement monotone de la pluie sur le toît. Affichant un air victorieux et certainement beaucoup trop confiant, Bliss appuya ses deux mains sur le volant et fit brusquement caler l'engin qui alla percuté la voiture d'Ozzie dans un implacable froissement de taules. « Oups. » murmura t-elle en constatant les dégâts qu'elle avait volontairement fait de son siège. A coup sur, le jeune homme s'énerverait contre elle mais bon dieu ce qu'elle s'en fichait. Cette soirée n'était finalement pas aussi mauvaise et triste qu'elle ne devait l'être. Bliss venait de trouver en Ozzie un nouveau jouet qui elle n'en doutait pas, aller lui donner du fil a retordre. Tout ce qu'elle affectionnait au final.
Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
avatar

♦ Posts : 4682
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Message(#) Sujet: Re: THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv Sam 21 Aoû 2010 - 19:35



    « D'autres choses ne changent pas en revanche, tu est toujours le même petit enfoiré Bowen. Égal à toi même. ». Ozzie sourit. Alors comme ça, elle voulait jouer à ce petit jeu là? Etait-elle vraiment consciente ce qu'elle faisait, et surtout à qui elle s'en prenait? Ozzie n'allait surtout pas se laisser faire, d'autant plus qu'il s'agissait de Bliss, ce qui le blessait encore plus. De l'eau avait coulé sous les ponts depuis leur dernière conversation qui s'était soldé par une dispute, mais Ozzie ne pouvait toujours pas accepter le fait que Bliss l'ait à son tour abandonné. Bien évidemment, il comprenait que la jeune femme ait prit la décision de ne plus fréquenter Ozzie. En effet, ce dernier s'était réellement moqué d'elle et avait été odieux avec Bliss. Malheureusement pour lui, l'alcool avait aidé à se montrer si détestable avec elle. Ozzie se souvenait parfaitement de leur denrière conversation. Il avait encore les mots de la jeune femme en tête et il lui en voulait sérieusement, même si la réaction de Bliss était tout ce qu'il y avait de plus légitime. « Je savait que tu était un idiot mais a ce point là. » ajouta t-elle. Ozzie commença sérieusement à en avoir marre. D'abord, elle ne savait pas se garer et grâce à elle, il venait d'ésquinter sa voiture. Et elle se permettait maintenant de le traiter comme un moins que rien. Mais où donc était passé cette gamine timide et introvertie dont Ozzie était tombé amoureux d'elle. Bon, personne ne le savait et personne ne le saurait jamais mais Ozzie se demandait comment on pouvait autant changer en si peu de temps? Réfléxion qui était pour le moins hypocrite, surtout venant de sa part. En tout juste quelques mois, il était passé d'un adolescent sociable souriant et agréable à une personnalité à l'opposé de sa vraie nature. Devenu détestable, arrogant et manipulateur, il ne perdait pas une occasion de blésser les gens, dès que l'occasion se présentait devant lui. Peu à peu, son groupe d'amis lui avait tourné le dos, ce qu'il comprenait. Mais, il retenait surtout le fait que personne n'avait vraiment pris le temps de le comprendre, ou d'essayer d'être patient avec lui. Tout le monde lui avait tourné le dos et de peur d'être déçu à nouveau, il avait rangé dans un coin de sa tête l'ancien Ozzie. « Je serais bien restée papoter avec toi mais j'ai mieux à faire, toi aussi d'ailleurs. Tu n'aura qu'à payer les réparations, je ferait marcher l'assurance. Ça tombe bien en fin de compte, je voulais refaire la carrosserie. A tes frais ça n'en sera que plus beau j'imagine. » dit elle, toujours sur le même ton cinglant. Ozzie fronça les sourcils. Elle avait vraiment changé, autant que lui. Elle était d'ailleurs devenu un peu comme lui, du moins, il avait l'impression de sa voir. « Désolé de te decevoir mais je ne payerais pas pour ton tas de feraille. Mais je veux bien t'offrir des cours de conduite, parce que tu n'as pas l'air très doué pour te garer. » dit-il avant de rire nerveusement. En colère, il l'observa monter dans sa voiture. « C'est ça, casse-toi, bouffone. » dit-il, puis, il se dirigea vers l'entrée du bar lorsqu'il entendit la voiture de Bliss rentrer dans quelque chose. Ozzie fit volte-face et remarqua qu'elle venait de foncer dans sa voiture. Délibérement. Il lui lança un regard noir, à travers le pare-brise. S'avançant sous la pluie, il s'approcha de sa voiture et regarder les dégats. « Espèce de conne. » dit-il, rageusement, avant de foutre un coup de pied. Il s'approcha alors de la voiture de Bliss et toqua délicatement au carreau, tout en la maudissant dans sa tête.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv Dim 22 Aoû 2010 - 16:20


« Désolé de te décevoir mais je ne payerais pas pour ton tas de feraille. Mais je veux bien t'offrir des cours de conduite, parce que tu n'as pas l'air très doué pour te garer. » « Oh que si tu payera, à moins que tu préfère que la police soit au courant de tes petites affaires. » Bliss lui lança un petit clin d'œil provocateur et rit. Elle était tout à fait capable de dénoncer quelqu'un aux flics, le problème sans doute, c'était qu'il s'agissait tout de même d'Ozzie et que bien que rancunière, elle n'aurait jamais le courage de lui faire ça, pas a lui. Elle espérait que les menaces soit donc efficaces. « C'est ça, casse-toi, bouffonne. » Parfaitement pathétique. A un tel point qu'elle ne releva pas, décidant de passer outre cette insulte puisqu'elle le savait, le jeune homme était devenu expert en la matière. Elle ne regretta pas ses paroles, ni même son geste. Elle était beaucoup trop en colère, du moins intérieurement. De plus, Bliss n'était pas du genre a s'apitoyer, encore moins sur quelqu'un pour qui elle ne ressentait en fin de compte que de l'indifférence et du mépris. Certes teinté d'une once de mélancolie. N'avaient t-ils pas vécut de bons moments ensembles ? Pas assez semblait il, puisque aujourd'hui, leurs deux caractère -disons le, lunatique- respectifs avaient réussis a les séparer. De l'eau avait coulé sous les ponts depuis leurs disputes certes, pourtant Bliss continuait a se montrer désagréable avec lui. Lui rendant en quelques sortes la monnaie de sa pièce comme lui autrefois. Il était en effet difficile d'obtenir son pardon, surtout quand cette dernière vous en voulez terriblement. Et surtout quand elle estimait que c'était elle qui avait raison. Un soupir las, elle leva les yeux aux ciel et baissa a contre-cœur sa vitre, le doigt toujours posé sur le bouton cependant, des fois qu'Ozzie tente un geste stupide vers elle. « Si c'est pour me dire que je suis une conne ou bien de ce qui s'en approche laisse moi te dire que je n'ai que faire de ton opinion, avant de juger je crois que tu ferait bien de te regarder. » dit-elle du même ton froid et cassant qu'elle avait précédemment utilisé. L'italienne savait que certains de ses mots était particulièrement blessant, mais comme d'habitude, elle n'en avait que faire. Elle n'était pas là pour lui faire des risettes, surtout après ce qu'il avait fait à sa voiture. Voiture... Tout ceci était parti d'un simple petit accrochage ayant légèrement abîmée l'aile de son précieux carrosse. C'était stupide et purement puéril, elle en avait bien conscience mais c'était plus fort qu'elle. Bliss ne pouvait pas s'empêcher de casser du sucre sur le dos des gens, pas sur tous bien sûr, et en particulier quand elle avait quelque chose a leurs reprocher. Le comportement débile et ingrat de son ancien ami en l'occurrence. Jetant une œillade circulaire autour d'eux, la jeune italienne haussa les épaules en levant les bras, dubitative. « Enfin, je crois qu'on est quitte. » soupira t-elle en reposant ses mains sur son volant. Visiblement plus calme. « Elle était très jolie ta voiture tu sais. » ironisa t-elle en usant de la précédente phrase de son interlocuteur et lui lançant un regard innocent plein de fausseté. Puis, ennuyée, elle attrapa la bouteille de whisky qu'elle avait plus tôt posée précautionneusement sur le siège passager et porta le goulot à sa bouche le plus normalement du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
avatar

♦ Posts : 4682
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Message(#) Sujet: Re: THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv Sam 4 Sep 2010 - 19:52



    Il y avait certaines personnes que l'on était heureux de retrouvé après plusieurs années. Ozzie, il y a quelques années, adorait Bliss. D'ailleurs, il ne l'adorait pas seulement, puis que le jeune homme était amoureux d'elle. Il avait cependant gardé le silence sur ses sentiments, de peur d'être déçu. Et puis, il y avait eut la rencontre avec son père qui avait tout changé en lui. Certains l'avaient compris – et ils étaient peu nombreux – alors que d'autres, pas du tout. Bliss avait bien évidemment soupçonné que le changement de comportement du jeune homme avait un rapport avec sa visite à Seattle, mais Ozzie n'avait pas confirmé. D'ailleurs, quelques mois après la rencontre avec son géniteur, lors d'une soirée, la jeune femme avait baissé les bras après qu'Ozzie se soit montré odieux. « Oh que si tu payera, à moins que tu préfère que la police soit au courant de tes petites affaires. » dit-elle, en lui lançant un clin d'oeil provocateur, ce qui énerva un peu plus Ozzie dont la seule envie était de lui sauter à la gorge et de lui taper la tête contre le volant de sa voiture. Il grimaça en l'imitant parler, puis, finit par croiser les bras et attendant de voir ce qu'elle allait faire. Il n'était pas bien, se retrouver face à elle lui rapellait trop de souvenirs. Certains bons, d'autres moins. Si bien qu'il lui arrivait parfois de regretter leur ancienne amitié. Il s'était bien évidemment garder de le dire. Il s'etait souvent surpris attraper son téléphone portable et fouiner dans ses contacts, à la recherche d'une personne avec qui sortir et faire la fête. Il s'était arrêté plusieurs fois sur le prénom de Bliss, avec l'envie de l'appeller mais étant beaucoup trop fier pour présenter des excuses, et n'acceptant pas qu'elle ne soit pas revenue, il avait oublié cette idée. Jusqu'à ce qu'elle ne lui manque plus. Ce serait mentir que de dire que Bliss ne lui avait pas manquait au début et qu'il regrettait de s'être comporté de cette manière avec elle. Et même si de l'eau avait coulé sur les ponts, il n'était pas prêt à lui reparler. Tous les deux semblaient être très opposés, bien qu'ayant le même caractère et utilisant les mêmes méthodes pour se blesser mutuellement et Ozzie n'avait pas envie de se laisser faire. Apparemment, Bliss se montrait être un adversaire de taille, et elle non plus ne souhaitait pas se laisser faire facilement et compter bien donner une bonne leçon à Ozzie. « Si c'est pour me dire que je suis une conne ou bien de ce qui s'en approche laisse moi te dire que je n'ai que faire de ton opinion, avant de juger je crois que tu ferait bien de te regarder. » finit-elle par dire tout en utilisant le même ton froid et cassant. Il leva les yeux au ciel, en se disant que ce n'était pas la première fois qu'on lui disait ça et probablement pas la dernière. Et il s'en fichait complétement. D'ailleurs, il se fichait complétement qu'elle est abîmée sa voiture – après tout, c'était celle de sa mère et pas la sienne. « Elle était très jolie ta voiture tu sais. » dit-elle, en employant le même ton qu'il avait prit quelques minutes auparavent. Ozzie fronça les sourcils. Ouh, elle avait autant de personnalité qu'elle se sentait obligé de reprendre ses phrases? L'envie de lui dire qu'elle devrait lui verser des droits d'auteur lui vint à l'esprit mais il fut surpris de la voir prendre une bouteille de wiskhy et pour la porter à ses lèvres. Tient tient, se dit-il. Il sourit alors, trouvant que la nouvelle Bliss était peut être beaucoup plus intéressante que la première. Il s'approcha de la fenêtre avant de dire, calmement: « C'était la voiture de ma mère. Je m'en fous. ». Il finit par s'abaisser à son niveau et hocha la tête en montrant la bouteille d'alcool « Jack Daniel's? Plutôt pas mal. » dit-il, avec un petit sourire complice sur le visage.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv Lun 6 Sep 2010 - 15:15


« Jack's Daniels? plutôt pas mal. » dit-il. « fais toi plaisir, l'alcool ça rends sympathique parait-il. » dit t-elle en lui tendant la bouteille. Et, avisant la silhouette masculine d'Ozzie s'approcher un peu plus près d'elle, Bliss finit par tourner son regard sur le siège passager, tapotant d'un geste mécanique le cuir noir de son bolide. « je t'en prie. » rajouta t-elle amusée par la situation. Il est vrai que si on se fiait aux séries et autres bêtises que diffusait ses arrêt la télévision c'était généralement l'homme qui conduisait la femme en voiture, pas l'inverse. Seulement voilà, Bliss n'était pas de ce stéréotype et de plus, elle tenait à sa vie (ainsi qu'à celle du garçon) et à sa voiture. Le laissant s'installer, la jeune femme se tient éloignée d'Ozzie, juste assez cependant pour qu'il puisse apercevoir son visage à la lumière du réverbère qui surplombait l'Audi noire ébène. « j'avais besoin d'un remontant. » dit-elle en avalant une gorgée brûlante du précieux liquide. En effet, ces derniers temps Bliss n'avait pas la vie facile ; son petit-ami alcoolique la frappait (ce dont elle se gardait bien, par peur d'une révélation de la part des parents de celui-ci) et sa tante se faisait de plus en plus pressante. La pression lui montait souvent, tout autant que l'angoisse sans doute (sentiment qui la prenait généralement le soir quand elle devait se rendre chez son petit-ami). Pour autant, personne (ni même Casey - sa plus proche amie) était au courant. Jouer les misérables comme tant d'autres ne lui disait définitivement rien. Voilà pourquoi, silencieuse, elle se contentait de subir, sentant néanmoins la crise très proche.

Se redressant sur son siège, elle comprit en relevant brusquement la tête qu'elle serait incapable de conduire ce soir-là ; l'alcool qui coulait dans ses veines avait finit de la rendre soule, quand bien même elle supportait très aisément celui-ci. Ses gestes se faisaient hésitants, pourtant, avec toujours autant de préstence elle parvenait à se tenir droite et éveillé, ne laissant pas paraître son état d'ébriété avancée. Donner une raison de plus à Ozzie de se moquer d'elle était inenvisagable, puis elle était bien trop fière pour s'avouée vaincue comme cela. « et si tu m'expliquais? tu sais pour Seattle, je me doute bien que ton changement est du à cette petite virée. à moins que tu ne sois schizophrène ou bien même bipolaire. » Des paroles lancées au hasards, inoffensives d'après elle puisqu'elle ne se doutait pas une seule seconde de la raison du changement de son ami. Elle espérait pouvoir avoir quelques explications, même des bribes, elle le voulait parce qu'elle était convaincue qu'elle parviendrait à comprendre un peu mieux Ozzie après ça mais aussi parce qu'elle se souciait de lui, ce qui ne crevait néanmoins pas les yeux. « je ne vais pas te demander de me faire confiance mais j'aurais probablement tout oublié demain matin alors... » S'il devait lui faire cette révélation, alors serait-elle peut-être un peu plus encline à lui faire parts de ses quelques secrets, quoique elle possède encore tous (ou presque) ses esprits. Attendant donc, Bliss se pencha vers lui, attentive, un sourire sincère étirant ses lèvres rosées.

Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
avatar

♦ Posts : 4682
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Message(#) Sujet: Re: THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv Mar 7 Sep 2010 - 16:28



    C'était très étrange de voir que Bliss avait elle aussi beaucoup changer. Et qu'elle buvait. Bien sûr, lorsqu'ils se fréquentaient, Bliss buvait aussi, mais pas au point de promener avec une bouteille de whisky dans sa voiture. Ce qui était assez impressionnant et Ozzie ne pût s'empêcher de sourire. C'était drôle et amusant de voir à quel point les gens pouvaient évoluer... Parfois en bien, parfois en mal. « Fais toi plaisir, l'alcool ça rends sympathique parait-il. » dit-elle. Ozzie fronça les sourcils lorsqu'elle lui tendit la bouteille. Il ne la refusa cependant pas, et l'attrapa avant de boire une gorgée. Le liquide le brûla la gorge, mais il apprécié beaucoup de boire cette liqueur. La pluie tombait toujours, et bien qu'il était trempé, il ne bougeait pas. Jusqu'à ce que Bliss lui fasse signe de s'installer à ses côtés dans la voiture. Intrigué, il finit par hocher la tête pour montrer qu'il était d'accord, puis, fit le tour de la voiture avant de s'installer sur le siège passager. « J'avais besoin d'un remontant. » dit-elle. Ozzie hocha une nouvelle fois la tête. Il comprenait parfaitement qu'elle puisse avoir besoin de boire pour oublier quelque chose de peu agréable dans sa vie. Il lui arrivait de faire la même chose, et ce n'était probablement pas les deux seuls êtres humains à faire ça, d'autant plus qu'à Miami, l'alcool et la fête étaient une part importante la vie. Autant dire qu'il y avait de nombreuses occasions pour pouvoir oublier qu'on avait complétement raté sa vie, ou bien ses études, une relation. Bref toutes les excuses étaient bonnes pour se retrouver dans un bar à enchainé les verres de tequila ou autre alcool fort, dans le but d'avoir la plus grosse gueule de bois le lendemain matin et d'avoir une fois encore, une vraie raison de se plaindre. Ozzie connaissait très bien ce genre de sentiment, puisqu'il passait par là de nombreux soirs par semaine, depuis plusieurs années. Il n'était pas non plus alcoolique, mais l'alcool avait maintenant une grande importance dans sa vie. Ozzie garda cependant le silence, portant une nouvelle fois la bouteille de Jack's Daniel à sa bouche. Il grimaça lorsqu'il sentit l'alcool lui brûler la gorge, puis, il finit par tendre à nouveau la bouteille à Bliss, qui ne souhaitait pas démarrer la voiture. Probablement par peur de se faire arrêter et de se retrouver en garde à vue pour conduite en état d'ébriété. Ou du moins, après avoir bu. Alors qu'elle attrapa la bouteille, Ozzie posa sa tête contre la vitre, ayant un peu la tête qui tournait. Rien de bien grave en soit, mais il voulait se calmer un peu. « Et si tu m'expliquais? tu sais pour Seattle, je me doute bien que ton changement est du à cette petite virée. A moins que tu ne sois schizophrène ou bien même bipolaire. » finit elle par dire, alors qu'Ozzie avait toujours la tête appuyée contre la vitre. Il finit par relever la tête pour la regarder dans les yeux. Certes, il lui devait des explications, mais, il n'avait vraiment pas envie d'en parler avec elle. Du moins, pas ce soir. Cependant, Oz ne comprenait pas réellement pourquoi elle voulait savoir les vraies raisons de son changement de comportement. Après toutes ces années, elle devait s'en moquer. Du moins, c'est ce que lui en pensait et c'est ce qu'il ferait. « Je ne vais pas te demander de me faire confiance mais j'aurais probablement tout oublié demain matin alors... » ajouta t-elle, alors qu'Ozzie restait toujours silencieux. Il finit par sourire, reprendre la bouteille des mains de la blonde et boire une nouvelle gorgée. « Tu me dis pourquoi tu avais besoin d'un remontant... » dit-il, en montrant la bouteille d'un signe de tête. « Et je te dirais peut être pourquoi je suis devenu comme ça. » termina t-il, avant de lui redonner la bouteille. Histoire de peut être trouver une petite histoire qui tiendrait la route, n'ayant pas réellement envie de tout raconter à Bliss. Non pas qu'il ne voulait pas, mais après tout, il ne s'était pas parlé depuis un moment. Ozzie n'avait pas envie de se confier à elle pour qu'elle répète tout le lendemain matin. Non, il se méfiait un peu d'elle à vrai dire, ne sachant pas vraiment s'il devait lui faire confiance ou non.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv Jeu 9 Sep 2010 - 17:29


« tu me dis pourquoi tu avais besoin d'un remontant... » dit-il, alors qu'elle s'adossait plus confortablement dans son siège. « et je te dirais peut être pourquoi je suis devenu comme ça. » le laissa t-elle finir, observant de ses prunelles azurs la lumière aveuglante du réverbère.. « et me monter un parfait mensonge? laisse tomber, j'aurais jamais du dire ça, ça me regarde pas après tout. » lâcha Bliss en se mordant la lèvre, quelque peu déçue que ses efforts soit finalement vains. Abandonnant là tout espoir de cerner le nouveau Ozzie, la jeune femme s'appuya contre la vitre près d'elle, perdue l'espace d'un instant dans des souvenirs lointains et douloureux. Happée par son esprit farceur et alcoolisé qui lui lançait des flash à la tête comme on aurait criblé de balle une cible, Bliss sentit sa tête lui tourner rapidement ; mais gardant son air si prétentieux et néanmoins habituel, elle resta d'une sérénité parfaite, beaucoup trop sans doute. Ne se souciant pas le moins du monde de ce que pouvait avoir comme conséquences une telle consommation d'alcool. N'y voyant enfaîte aucun mal. L'animosité avait quitté les traits si fins de son visage, s'effacent en même temps que sa mauvaise humeur pourtant difficile a dompter. Ses grands yeux océans et vifs comme deux perles bleutées ne cessaient de faire la navette entre son interlocuteur, prostré à ses côtés et le réverbère : source luminescente devenue soudainement beaucoup plus intéressante que la blessure de son bolide et retenant en grande partie son attention. Attention peu vive, noyée par le whisky et la douleur que lui infligeait inconsciemment son jeune ami, ne voulant pas encore se dévoiler sans doute par peur, par méfiance. Blessé de ce manque de confiance en elle pour le moins cuisant, Bliss demeurait pourtant aussi lisse qu'une pierre, l'obscurité ambiante lui seyant parfaitement. C'est avec l'impression de se sentir trahie qu'elle engouffra une fois de plus le goulot dans sa bouche, grimaçant légèrement à la brulure qui saisie son œsophage et fit basculer sa tête en arrière, rassasiée mais éprouvant le besoin viscéral de se mettre la tête au cour bouillon seulement pour occulter sa peine, grandissante et infâme. Désir factice qui se révéla être vain alors qu'elle se sentait désormais dans l'incapacité de regarder le garçon dans les yeux. L'air grave et les sourcils froncés elle murmura entre ses lèvres pâles quelques mots. « je suis désolé, pour tout. » acheva t-elle, se montrant sous un tout nouveau jour, sincère et ennuyée ; tout en espérant que cette nouvelle facette d'elle dévoilé à un Ozzie moqueur ne se retrouve pas prise en étaux par une machination. Et s'approchant une nouvelle fois de lui, le regard fuyant et les mots lui manquant, Bliss soupira lasse de devoir se dire qu'elle fut un jour éprise de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Cullen Salander
caught up in a dream, in a technicolour beat.
avatar

♦ Posts : 4682
Multinicks : rykker, neal (uc).
♦ Credits : ava@queen ivy ~ sign@tumblr.

Status : single.
Address : #1256, apple road, ocean grove.
Job/Studies : vet', owner of a clinic.
Quote : you want me to fix you but it's never enough.
Activité(s) de quartier : yoga master (sort of)


HALL OF FAME
To Do List: pet the raccoon in the backyard, mastering the art of yoga, go out with his dogs, watch the last season of the walking dead.
Contact List:
RP status: (0/2) nora ~ matt.

Message(#) Sujet: Re: THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv Dim 19 Sep 2010 - 14:46



    « Et me monter un parfait mensonge? laisse tomber, j'aurais jamais du dire ça, ça me regarde pas après tout. » répondit du tac au tac Bliss. Ozzie sourit. Ce n'était pas ce qu'il comptait faire, du moins, pas entièrement. Il ne voulait pas dévoiler la vérité dans son intégralité, mais l'envie de se confier à celle qui fut l'une de ses très bonnes amies par le passé était très présente. Bien évidemment, curieux comme il l'était, Ozzie voulait d'abord savoir ce qui avait poussé la jeune femme à devenir ce qu'elle était maintenant, à savoir, l'opposé de ce qu'elle était lorsqu'ils se parlaient. Il était intrigué, Bliss avait toujours été une jeune femme sympathique, souriante, chaleureuse et charmante. Bien qu'elle semblait toujours sympathique, elle avait adopté un comportement froid et hautain qui ne lui ressemblait pas. Cependant, Ozzie ne pouvait lui reprocher de se montrer comme ça avec lui, sachant que lui même ne s'était pas comporter de manière de plus agréable avec elle, pendant de nombreuses semaines. L'envie de savoir ce qui s'était déroulé dans la vie de la jeune femme depuis qu'ils s'étaient éloignés était très forte, et le jeune homme voulait vraiment comprendre le changement de comportement de Bliss. Mais comment évoquer le changement de la jeune femme sans être obligé de parler du sien? Il n'y avait aucunes manières pour que Bliss lui réponde sans que lui même ne doive le faire. Alors, est-ce qu'il valait mieux changer de sujet? Rester silencieux? Il ne savait pas réellement quelle attitude adopté avec la jeune femme, qui en l'espace de quelques instants, avait adopté un nouveau visage. L'amertume et la tristesse se lisaient sur le visage de Bliss, et Ozzie se demanda ce que la jeune femme avait enduré pour être si déçue. Etait-il le seul responsable? Il en doutait. Il y avait quelque chose chez Bliss qui n'allait pas et il ne pouvait dire exactement de quoi il s'agissait mais l'envie de le découvrir était très présente. Si ce n'était pas aujourd'hui, il attendrait pour pouvoir découvrir ce que la jeune femme lui cachait. Ou du moins, qu'elle cachait à tout le monde. Alors qu'il lui attrapait la bouteille des mains et qu'il allait la portait à sa bouche, Bliss reprit la parole. « Je suis désolé, pour tout. » dit-elle. Ozzie fronça les sourcils. Avait-il mal entendu? Il ne pût s'empêcher de sourire intérieurement. Elle s'excusait. Il gagnait. Bien évidemment, il ne voulait rien montrer à Bliss qui pourrait le prendre mal. Alors, il afficha un visage neutre. Ne sachant réellement pas quoi dire, Ozzie finit par boire, puis, ne reprit pas la parole, pour la simple et bonne raison qu'il ne savait pas quoi réellement dire, n'aimant pas ce genre de conversation. Bon, bien évidemment, il se doutait qu'il fallait bien qu'il réponde à Bliss, avant qu'elle ne décide de le virer de la voiture. Prenant une profonde inspiration, il se tourna vers elle avant de dire, calmement: « Je suis désolé aussi. Surtout pour les remarques blessantes que j'ai fais. Et ta voiture aussi. » dit-il, un léger sourire amusé sur le visage. Il finit par poser sa tête contre le siège, avant d'ajouter: « C'était idiot de me défouler sur toi, ou les autres. Mais, je trouvais ça plutôt... Normal à l'époque. » avant d'hausser les épaules.

_________________

i can taste it on your mouth and i can't leave it, you're a freak like me. can't you see? we can work this something out.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13945-og-n1256-apple-road-famille-salander
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv

Revenir en haut Aller en bas
 

THE PAST...WE THOUGHT IT TO BE RID OF. | pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-