AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La différence entre l'amour et l'amitié, c'est qu'il ne peut y avoir d'amitié sans réciprocité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: La différence entre l'amour et l'amitié, c'est qu'il ne peut y avoir d'amitié sans réciprocité. Mar 10 Aoû 2010 - 19:43


Jill M. Vivachi & Jayden Marvin Donovan

La différence entre l'amour et l'amitié, c'est qu'il ne peut y avoir d'amitié sans réciprocité.





parce que quand on est accro, même si ça fait mal... parfois ça fait encore plus mal de décrocher. Et Jayden s'en était rendu compte par lui même en quittant sa ville natale, Columbia. Il avait tout laissé derrière lui, de la moindre petite chose insignifiante, comme ce CD des Smiths qu'un pote avait laissé dans sa chambre après une soirée de beuverie; au personne auxquelles ils tenaient le plus: sa mère, sa sœur, ses nombreux potes et elle bien sûr. Sa petite amie, enfin son ex petite amie, enfin en faite il ne savait plus trop ce qu'ils étaient l'un pour l'autre au final. Quoi qu'il en soit, par le plus pur des hasards, il atterrit ici, à Ocean Grove. Ce la faisait quoi, un ou deux mois qu'il était ici mais grâce à son caractère sociale, il avait déjà réussit à se faire pas mal de connaissance. Il s'étonnait même d'apprécier déjà quelques personnes. Dont Jill faisait partie. Jill n'était autre qu'une de ses voisines, pas celle qu'il n'arrivait pas à cerné, celle qui est tantôt aimable, tantôt insupportable, non son autre voisine. Certes ils ne se connaissaient pas depuis très longtemps, mais une complicité naissait entre les deux jeunes gens. Et Jayden aimait passer du temps avec elle, sans aucune arrière pensées. Effectivement Jill était ce qu'on peux qualifier de beauté naturelle,hors il ne l'appréciait pas pour ça.

La journée était particulièrement belle, le soleil était au rendez-vous et la chaleur également. Jay en profita donc pour aller visiter la ville, chose qu'il ne s'était pas encore donné la peine de faire. Mais à présent qu'il était quasiment sûr de rester ici, il devait tout de même se tenir au courant des choses possibles à faire dans ce quartier et où trouver ce don il avait besoin. Puis il tenait absolument à acheter quelques vinyle qu'il avait abandonné en fuyant Columbia. Il passa alors son après-midi à flâner au centre ville de Miami. Admirant l'architecture des immeubles, découvrant toute sorte de nouveau magasin dont il avait seulement entendu parlé en Caroline du Sud. Jusqu'à ce qu'il tombe sur un petit magasin de musique. Il était aux anges en y pénétrant, mais sa bonne humeur retomba très vite lorsqu'il ne trouva pas ce qu'il était venu chercher. Il décida alors de rentrer à son appartement. Sa montre indiquait 19:00, avec un peu de chance et si le métro n'était pas bondé, il serait chez lui dans une vingtaines de minutes.

19:30 Il avait pris un peu plus de temps que prévu mais de toute façon peu importait, il n'était pas pressé. Il descendis du métro et empreinta Lemon Street. Enfilant son casque sur les oreilles, il marchait les mains dans les poches, regardant par terre et traînant les pieds comme-ci il portait toute la misère du monde sur ses épaules. Lorsque quelqu'un lui sauta sur le dos.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La différence entre l'amour et l'amitié, c'est qu'il ne peut y avoir d'amitié sans réciprocité. Mar 17 Aoû 2010 - 1:53


Jill Maximilian Vivachi & Jayden Marvin Donovan

l'amitié entre un homme et une femme termine automatiquement par de l'amour. (ou presque)








« Un paquet de chewing gum à la cerise s’il vous plait » Ses yeux tournoyèrent pour scruter les différents rayons de chips, boissons, gâteaux et autres nourritures que chaque personne prend pour grignoter. Jill reposa son regard sur le vieil homme barbu en face d’elle, qui prenait tout son temps pour scanner le minuscule paquet rouge bordeaux qu’elle venait de choisir. La belle sourit hypocritement puis une fois fait, elle ouvrit à la volée, le paquet pour enfourner dans sa bouche deux dragées blanc. La jeune femme fourra le reste dans son sac à bandoulière Cardin ; un cadeau du designer de ce sublime défilé Kenzo 2009. Elle poussa la porte tout en saluant le vendeur, dans un tintement aigu. Jill s’arrêta quelques secondes devant la petite épicerie, pour replacer sur sa tête son énorme casque noir branché à son Smartphone restait en pause sur du Black Eyed Peas. Aujourd’hui, avait été une journée des plus simples : Un jour de congés, un fauteuil, une télé et le tour était joué. Jill n’avait absolument rien fait que de trainasser devant la télé toute la journée. Après s’être avalé un bon deux litres de cappuccino, elle était sortit de chez elle, un bermuda en jean craqué à divers endroits, une chemise blanche large qu’elle avait ceinturé à l’aide d’une ceinture en cuir pour passer à la petite boutique de coin. Les chewing gum, le seul que lui permettaient les pièces restantes dans le fond de sa poche de pantalon. Rien à l’horizon, Jill n’était sorti que pour prendre un peu l’air. Il était déjà plus de 19h, mais le soleil montrait encore le bout de son nez, derrière de gigantesques cumulus d’un blanc éclatant.

La jeune femme n’avait plus qu’à reprendre l’avenue d’Apple Road pour couper et atterrir sur Lemon Street. Elle y vivait depuis maintenant presque un an. Croiser la Woodstock qui la dévisageait du regard par jalousie, saluer son ami Neal qu’elle connaissait depuis New York, voir passer en voiture une connaissance qui l’avait invité à prendre le thé un après midi… « Jill ! » La jeune femme tourna la tête pour entrevoir cette pseudo amie super lourde qui cherchait à se servir d’elle pour entrer dans le mannequinat. « Tiens, tiens Camille ! » Jill sourit jaune, et susurra dans ses dents un juron. La présumée amie proche s’approcha dangereusement de Jill pour l’écraser de ses bras venu se mettre tout autour des épaules de l’italienne. « Alors, alors ! C’est bon ? T’as parlé de moi aux couturiers du défilé Chloë… hein ? » La belle s’extirpa des lianes de Camille. « euh.. Oui oui ! T’inquiète. Ils vont te contacter … j’suis désolé mais il faut que j’y aille ». Jill pressa le pas, pour que la demoiselle ne cherche pas à établir une conversation plus intense et reposa son casque sur ses oreilles. Que ce genre de personne pouvait être fatigant. Apres tout, elle était assez grande pour se débrouiller. Jill ne devait quand même pas la tenir par la main pour se présenter en agence… Le piston ! Les gens s’appuient bien trop sur ce dernier au lieu de prendre les devants et chercher à percer seul.

Le mannequin avança sur la musique rythmé mixant pop - r'n'b tout en balançant les bras, sautillant en cadence. Sa maison se situait tout au bout de la rue. Entre les maisons 2000, elle vit une silhouette un peu plus loin, une démarche bien originale, les mains dans les poches. N’étant pas sur que c’était bien lui, elle accéléra un peu plus pour découvrir que c’était bien Jayden et comme à son habitude, elle courut en silence et sauta de toutes ses forces sur son dos, laissant tomber sur lui un poids en plus. Elle passa ses mains sur ses yeux et comme en maternelle, lui posa la question ultime. « Devine qui c’est… ». Elle rit par tant de gamineries, mais ne pouvait s’en empêcher très longtemps avec le jeune homme.


[HJ : vraiment désolé pour cette si courte réponse, mais je suis tellement fatigué.. je voulais absolument te répondre avant que je parte ! je me rattraperais à la prochaine promis] Sniff
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La différence entre l'amour et l'amitié, c'est qu'il ne peut y avoir d'amitié sans réciprocité. Dim 22 Aoû 2010 - 16:09

    [HJ: t'excuse pas ca me va très bien Wink]

    le jeune homme senti un poids sur son dos et l'instant d'après, tout devint noir. Une paire de mains froide se posa sur ses yeux et lui cacha la vue. Il se stoppa alors et passa ses bras autour des jambes de ce qui semblait être une demoiselle. Il commença à la trimballer sur son dos dans Lemon street. Ils devaient avoir l'ai malin comme ça tout les deux. Puis une douce voix parvint à ses oreilles « Devine qui c’est… », il la reconnu immédiatement. Bien qu'il n'avait pas besoin de l'entendre parler pour savoir de qui il s'agissait. Le parfum de la jeune femme en disait suffisamment sur sa personne. Jill se mit à rire et Jayden la suivit. « J'hésite ... je pensais à ma grand-mère mais elle n'arrive plus à sauter si haut ... mmh ... y a plus qu'une personne: Jill?! » Il adorait taquiner la jolie jeune femme. Évidement, il savait qu'elle le prendrait à la rigolade il ne se le permettrait pas sinon. Il continua un moment à faire le fou et à se ballader n'y voyant rien jusqu'à ce qu'il trébuche et tombe dans un stand de fruit et légume. Jill se trouva à terre avec lui. Jayden retrouva enfin la vue et regarda la jolie mannequin « Ah bah non! C'est bien toi mamie! :D » Ils se mirent à rires aux éclats. Ils faisait tellement de bruit que le commerçant les aperçus du fond de la boutique et se précipita vers eux en hurlant « Bande de petits voyous, vous allez payer pour ça! Regardez ce que vous avez fait, non mais c'est pas possible ca! Qui va payer, Restez là! Si vous partez j'appelle la police. Retenez les! »


    Mais ils étaient trop tard pour ça, Jayden pris la main de Jill et l'entraina à toute vitesse du côté opposé. Les gens regardaient la scène étonné et on commençait à entendre quelques messes basses par-ci par-là. Les deux compères coururent un bon moment poursuivit par le chien que le commerçant avait lâché sur eux. Jusqu'à ce qu'il s'arrête dans une ruelle. Ils s'enfoncèrent jusqu'au bout de celle-ci pour se rendre finalement compte que c'était un cul de sac. Le chien approcha d'eux, les oreilles en arrière, les yeux plein de colère, montrant les crocs. Des aboiements commençaient à raisonner dans le quartier. Jayden espérait que le commerçant n'avait pas vraiment appelé les flics tout de même, mais il était hors de question qu'il paye. Il se tourna vers Jill « Reste dernière moi! » C'était l'histoire de sa vie, il avait voulu faire le malin et il c'était encore mis dans une situation plus qu'embêtante. Il sorti alors un fruit venant du stand qu'il avait réussi à prendre au passage et le lança derrière le chien pour dévier son attention. Il réussit avec succès et le chien tourna la tête un instant puis courru après le fruit qu'il devait sans doute prendre pour une balle. « Stupide cabot! »


[HJ: désolé j'suis un peu partis dans mon délire là :s si tu veux je le récris. ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: La différence entre l'amour et l'amitié, c'est qu'il ne peut y avoir d'amitié sans réciprocité.

Revenir en haut Aller en bas
 

La différence entre l'amour et l'amitié, c'est qu'il ne peut y avoir d'amitié sans réciprocité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Ocean Grove - Quartier Résidentiel :: Apple Road & Lemon Street-