AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i like to move it, move it !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: i like to move it, move it ! Ven 20 Aoû 2010 - 23:43

Jaden - Keegan
"I like to move it, move it !"


"You're a good soldier, choosing your battles. Pick yourself up, dust yourself off and back in the saddle. You're on the frontline, everyone's watching. You know it's serious, we're getting closer, this isnt over" - SHAKIRA - "WAKA WAKA (THIS TIME FOR AFRICA)"


    Son réveil était débranché, et pour une fois il ne sonna pas à 6 heures du matin. Et oui aujourd’hui on était samedi et pour la belle brune il s’agissait de l’un de ses rares jours de repos. Alors autant vous le dire le samedi elle ne faisait jamais attention à l’heure à laquelle elle se levait et ça se voyait bien puisqu’elle était plongée dans un sommeil profond lorsque son portable la réveilla à l’aide du sonnerie stridente. Eurg, pourquoi n’avait-elle pas éteint son portable hier soir. Vraiment tête en l’air celle-là. La cause de cette soudaine vibration était simplement un petit message délivré par une personne qu’elle avait rencontré il y a quelques temps de cela et avec qui elle commençait à avoir confiance, du moins un peu. La jeune femme attrapa donc son portable et se mit à lire le message de Kyle.

    Code:
    « Bonjour Keegan, comme je te l’ai promis lors de notre dernier rendez-vous je t’invite ce soir au Soho’s 1515, sois présente à 23h15 précise. Je t’accueillerais devant l’entrée ! Surtout fais toi chic hein ! Je compte sur toi et je t’embrasse. Kyle. »

    En lisant le message elle en profita pour lire l’heure, il était 13h20, wow ! La jeune femme avait bien récupéré de sa semaine de boulot ! Enfin, elle appuya sur la touche « répondre » de son blackberry et lui écrivit.

    Code:
    « Bonjour ! Pour ce soir c’est bon. A tout à l’heure donc. Je t’embrasse. Keegan. »

    Voilà, message envoyé et reçu. Après cela, la jeune femme resta encore quelques instants dans son lit. Bah quoi, elle avait rien à faire et puis elle avait beaucoup travaillé cette semaine alors il fallait bien qu’elle en profite hein ! Elle alluma alors, à l’aide de sa télécommande, sa télévision qui se trouvait juste en face de son lit. Là elle tomba sur toutes sortes de programmes, des journaux télévisés, des séries barbantes, des émissions people vus et revus des milliards de fois, et puis en fin de compte elle l’éteignit aussi tôt. Il n’y avait jamais grand-chose à cette heure-ci à la télévision. Bon, comme elle n’avait rien à faire la jeune femme attrapa une seconde fois son portable et décida d’en profiter pour envoyer un message à sa mère avec qui elle n’avait presque pas parlé depuis qu’elle était ici. Elle composa donc son message et l’envoya à sa mère.

    Code:
    « Bonjour maman ! Je sais que depuis que je t’ai laissé seule à la maison je ne te donne plus beaucoup de nouvelles de moi mais ça ne change rien au fait que je pense sans cesse à toi. Tu sais depuis que tu m’as montré la lettre de papa beaucoup de choses ont changé en moi, et j’ai pris conscience de beaucoup de choses. Enfin, je voulais juste te dire que de mon côté tout va bien, ne t’en fais pas. Je t’appellerais demain soir pour qu’on parle un peu comme le font toutes les filles avec leurs mères. Je sais que je ne te le dis pas trop, même jamais, mais je t’aime maman ! Tu me manques. A demain soir. Bisous, ta fille Keegan. »

    Voilà, message envoyé. La jeune femme posa donc son portable dans sa chambre et enfila en vitesse un jogging gris et un débardeur blanc. Elle attacha alors ses cheveux et enfila ses converses blanches puis elle sortit de chez elle, une bouteille d’eau à la main sans même prendre la peine de se maquiller –à quoi bon perdre du temps pour rien-. Bref, une fois sortie la jeune femme se dirigea tranquillement à pied vers le parc, puis elle se mit à courir lorsqu’elle l’atteignait enfin. La course c’était son truc, et depuis toute petite elle faisait du jogging chaque matin ou chaque après-midi. Il n’y avait pas un seul jour qui passait sans qu’elle en fasse. Ce n’est pas sa passion non, mais disons qu’elle ne pouvait pas passer une bonne journée sans faire sa petite heure de jogging quotidienne. D’ailleurs en parlant de ça ça faisait déjà une heure qu’elle courait et il était déjà 14h30 sur la montre de la jeune femme. Elle prit donc une gorgée d’eau, et se dirigea une nouvelle fois à pied chez elle, rue apple road. Une fois arrivée chez elle, elle se mit à table avant même de se doucher. Elle mangea alors un petit sandwich accompagné d’une salade tout en regardant les quelques m*rdes qui faisaient apparition sur son écran télévisé.
    Il était maintenant 15h30, et dans quelques heures elle devait retrouver Kyle, l’un des gérants de la boîte de striptease de SOHO’S 1515, alors il fallait que Keegan trouve une tenue adéquate pour cette soirée ce qui ne s’annonçait pas chose facile vu le côté bien rock de sa penderie. La jeune femme passa ses doigts entre ses chemises à carreaux, ses tee-shirts, ses jeans et là en plein milieu de tout ce bordel elle était là. Elle, cette robe à bustier noire, lui arrivant jusqu’aux genoux et signée Alain Manoukian et offert par sa mère juste avant son départ. Pour le reste de sa tenue elle savait déjà quoi mettre. Elle allait tout simplement l’associé à une veste en jeans et à une paire d’escarpins beige histoire de donner quand même un peu de couleur à sa tenue. Pour une fois qu’elle allait lâcher ses doc martens, ça allait lui faire bizarre d’être pendue à dix centimètres du sol. Il faut dire que la jeune femme n’a jamais été très fière sur des chaussures à talons, et elle a toujours préféré de bonnes vieilles doc martens, ou des grosses baskets types adidas, ou même des ballerines mais les talons ce n’était pas vraiment pour elle. Elle était très classe avec ses chaussures plates croyez moi !
    Enfin, la jeune femme se dirigea ensuite dans sa salle de bain en tenant dans ses mains sa robe. Elle se doucha, et, à la suite de cela, enfila sa robe. Une vraie femme, voilà ce qu’elle avait l’air dans cette robe. C’était la première fois que Keegan pensait ça en se voyant dans une glace, pour une fois elle ne ressemblait pas à une fille sortant tout juste de son adolescence, mais à une femme, une pure et dure ! Après s’être admirée, oui il faut l’avouer, pendant quelques minutes la jeune femme attrapa son fer à lisser et lissa sa longue tignasse blonde qu’elle laissa détaché. Après cela elle, et vu qu’il était déjà 17h30 elle s’installa devant sa télévision et en même pas 30 secondes elle s’endormit direct. A croire que ses douze heures de sommeil n’avait pas suffit. Enfin de toute façon elle avait le temps avant de devoir partir, enfin plus tellement maintenant en fait car la jeune femme ne se réveilla seulement qu’à 21h et en fanfare en plus. En effet la télévision était en train de gueuler « Poker faceeeeeeeee ». Ha, Keegan se serait cru en plein milieu d’un cauchemar, elle éteignit donc sa télévision d’un coup, d’un seule et mangea une tranche de jambon avec de la salade. Histoire de ne pas perdre trop de temps. Après son repas la jeune femme se dirigea encore une fois dans sa salle de bain où elle se relissa encore une fois ses cheveux puis elle maquilla ses yeux d’un trait d’eye-liner, d’un crayon et d’un peu de mascara noirs, puis elle se mit, comme toujours, un peu de blush et du gloss couleur nude légèrement rosé. Après cela, et comme il était déjà 22h30, la jeune brune enfila ses perchoirs beiges, et sa veste en jean. Elle prit ensuite son sac en cuir noir dans lequel elle glissa alors son portable, un livre –bah quoi au cas où, on ne sait jamais-, son portefeuille, et tout le blabla dont les filles ont besoin pour prendre soin d’elle. Elle prit ensuite ses clés et sortit de chez elle, puis partit à pied tranquillement vers la boite de striptease où sa connaissance, comme nous l’appellerons, devrait l’attendre. A pied, c’était pas pour faire du sport, mais juste histoire de se faire à sa nouvelle taille nous dirons.
    Après presque trois quarts d’heure de marche la jeune femme arriva là bas et vit de suite la tignasse blonde de Kyle qui lui fit signe de le rejoindre. A l’entrée de la boite, qu’elle a eu la chance de ne pas devoir payé, elle remarqua que le jeune homme avait totalement raison. Bien qu’il s’agissait du boîte de striptease, c’était très classe, mais vraiment et Keegan n’avait même pas l’impression de faire tâche en plein milieu de tout ça. Enfin, la jeune femme s’installa à une table avec Kyle. Les deux jeunes gens se mirent à parler, de tout mais surtout de rien quand le jeune homme dû l’abandonner pour « affaire » dit-il la laissant ainsi seule à sa table.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: i like to move it, move it ! Sam 21 Aoû 2010 - 15:01

Chaque jour est mémorable, qu’il soit placé sous de bons augures ou fait de malchance, nous sommes capable de les installer confortablement dans un coin de la tête pour une durée indéterminée, juste parce que c’est un jour de plus dans la vie. Mémorable, certes, mais il n’en reste pas moins planté dans une banalité déroutante. Un levée figé à la même heure chaque matin, les mêmes manies, les mêmes gestes, paroles, façons… Et il y a certaines journées qui sortent de l’ordinaire, qui restent gravées dans les mémoires à tout jamais grâce ou à cause d’évènements précis et marquants. Statistiquement, ce sont les deux jours de fin de semaines qui permettent ce genre d’exploit, dans le sens ou les cris de joies et pleurs ont trois fois plus de chances de survenir. Les fêtes, les soirées, les repas familiaux du dimanche, les enterrements, les sorties au square, les balades au bord de plage. Autant de possibilité qui agrémente les sensations et les sentiments des hommes, mitigés entre la tristesse, l’indifférence, l’envie, le bonheur. Et qui ne sont jamais en tête des personnes au petit matin sauf si un élément annexe les y fait penser.
En ce samedi matin, à sept heures tapantes, on pouvait déjà retrouver le géant blond du quartier d’Ocean Grove s’afférer en cuisine. Poêle dans une main, spatule dans l’autre, il jouait son rôle de père de famille avec joie et énergie. Dix ans auparavant, il agissait déjà de la même manière, dix ans plus tard, il en ferait certainement autant s’il est toujours de ce monde. La clarté du soleil qui avait envahit la pièce des dizaines de minutes auparavant lui donnait la pêche. Une bonne humeur d’autant plus importante rien qu’avec la perspective de voir le sourire de son gosse dans une petite demi-heure, lorsqu’il se réveillera par lui-même. La famille Abrams n’était pas composée de grands dormeurs, quelques heures de sommeil lui suffisait pour être en pleine forme et enclin à vivre une journée de rêve comme chaque samedi, comme chaque week-end. Et comme convenu, le petit Dalen déboula en cuisine, avec des petits yeux certes, mais parfaitement enclin à débuter sa journée. Vous n’imaginez même pas la relation qui lie les deux individus vivants au 2022 Apple Road, ni même l’amour qu’ils se portent réciproquement. Néanmoins, rien d’important pour ce qui concerne l’intérêt du sujet.

◊ (…) du beau monde ce soir Jad’, au Soho’s 1515. Il y a de grande chance que ton contact y soit. ◊

◊ Okay. Merci du tuyau. On se voit plus tard. ◊

Cette discussion avait eut lieu quelques instants suite à l’arrivée de Dalen dans la cuisine. Combiné téléphonique callé sur son épaule, yaourt et cuillère en main, l’appel était tout sauf une prise de nouvelle de la part d’un ami lointain. Franchement, quelle personne un tantinet respectueuse appellerais à une heure aussi tôt dans la matinée ? S’il avait été un grand flemmard, Jaden aurait pu rater l’appel et dormir. S’il était dans une entreprise débutant le boulot aux aurores, il n’aurait pas eut la possibilité de décrocher non plus. Mais c’était une tout autre histoire au vue de son job actuel : détective privé, agissant en freelance depuis quelques années maintenant. Le grand blond raccrocha l’appareil avec un fin sourire aux lèvres. Ca tombait plutôt bien pour sa sortie de ce soir, sachant que son môme passerait la nuit chez l’un de ses amis et ne reviendrait que le lendemain en fin d’après midi. Bref, pas la peine de s’inquiéter, d’autant plus que la journée ne faisait que commencer. Au programme de la journée : les dessins animés jusqu’en milieu de matinée pour le jeune garçon noir, pendant la séance de kung-fu de Jaden dans le jardin. Puis une bonne douche pour chacun avant de se mettre à faire quelques courses à la superette du coin. S’en suit le déjeuner, un bref nettoyage de maison et une sortie en famille au square du coin. Ce sera là le point culminant de la journée, avec les mines radieuses de l’adulte et de l’enfant en jouant au basket-ball, un sport très important aux yeux de Dalen qui rêve de devenir professionnel. Un retour en fin d’après midi en passant par le Starbucks du centre ville, les préparatifs et le départ de l’enfant.

Pantalon noir recouvrant une paire de santiags, une chemise grise aux manches retroussées au niveau de ses coudes et déboutonnée de deux crans, Jaden était déjà prêt à se rendre au lieu indiqué par son appel du matin, alors qu’il n’était que vingt-et-une heure. Rare était les fois où il se rendait dans cette nouvelle boite de strip-tease, tenu par un nom relativement connu. Il était déjà difficile de sortir pour le plaisir avec la responsabilité d’un enfant de dix ans, alors se rendre dans un tel endroit, c’était complètement indécent. Mais ce soir, il n’avait pas à s’en occuper. Ce soir, c’était pour le boulot et non le plaisir des yeux. Ce soir, c’était différent. Jaden avait eut vent des conditions requises afin de pouvoir passer les gardes à l’entrée. Il ajouta une veste de costume au dessus de sa chemise afin de faire encore plus prestigieux, et sortit dans le début de soirée pour se mettre au volant de sa GMC Yukon Denali. Il se gara à proximité de la fameuse boite et se présenta, portefeuille garni de nombreux dollars, face aux vigils qui le laissèrent pénétrer dans le palace. La lumière tamisée lui abima les yeux, contrastant affreusement avec l’éclairage de la rue. Il s’y habitua en quelques secondes. Les moindres recoins du Soho’s 1515 était raffinés, élégants, dégageant une sensualité à laquelle on ne s’attendait pas à un tel niveau. Jaden Abrams opta pour le coté bar, loin de la scène où les danseuses s’activeraient sous les yeux avides de vieux pervers richissime. L’américain aurait pu profiter du spectacle s’il n’avait pas quelqu’un à retrouver. D’ailleurs, il ne savait pas de quoi avait l’air son contact ici. La seule chose qu’il connaissait de lui, c’était un goût certain et prononcé pour les jolies demoiselles, blondes, de préférences. Il était certain également de le trouver au niveau des VIP. Mais personne. Il attendrait, ce n’était pas bien grave.

23h. Ca commençait à devenir franchement long. Toujours assis sur le tabouret couleur rubis auprès du bar, accoudé au comptoir, c’était à peine si Jaden parvenait à rester éveillé. Il n’avait pas bougé de là, sirotant deux Veuve-Cliquot seulement. Son métier, c’était d’observer et bien souvent, faire des rapports par la suite. Jad’ y était habitué. Cependant, l’ambiance lui pesait tellement qu’il s’était mis à discuter avec l’une des serveuses, celle-ci lui intimant d’aller profiter de sa soirée. Il se promit d’accéder à cette requête après une ultime observation des lieux, histoire de se rendre compte ou non de la présence de son objectif. Tournoyant sur son tabouret, il posa ses deux coudes sur le bar et balaya la salle de son regard azuré. Le détective dégageait une certaine classe. Parfaitement coiffé, une barbe lui allant à ravir, et il avait troqué sa veste pour rester en chemise. Il avait l’air du parfait gentleman. Et son attention se posa sur quelques visages connus, dont deux anciens collègues, et une résidente de son quartier, seule à une table. C’était quoi son prénom déjà ? Morgan ? Megan ? Buvant une nouvelle gorgée de son breuvage, il secoua la tête. Keegan. Keegan Ellyster. Mais que faisait-elle dans un tel endroit, qui plus est en tant que spectatrice ? Bref, ce n’était pas important pour le moment. Jaden continua à observer avec insistance les diverses tablés. Aucune trace d’un Vip suffisamment important pour être son contact. Tant pis. Inconsciemment, il se releva en saisissant deux nouvelles coupes de Veuve-Cliquot, ce champagne si chère, et s’approcha de la table de Keegan. Il n’y prit pas place, mais aborda la belle étudiante.

◊ Bonsoir. Keegan, c’est ça ? Je suis Jaden, on habite dans le même quartier. ◊ Lui dit-il en lui accordant un léger sourire amical. ◊ Je peux ? ◊ Ajouta-t-il en déposant l’une des coupes de champagne devant la demoiselle.

Un abordage assez courtois qui méritera surement la note de dix sur dix. Néanmoins, plusieurs questions taraudaient l’esprit du beau blond qui s’installa sur une chaise non loin. A croire qu’il s’intéressait d’un peu trop près à l’étudiante en journalisme, peut-être.

◊ Ça va surement te paraitre indiscret, mais qu’est-ce que tu fais dans un tel … endroit ? ◊ Lui demanda le sieur Abrams, n’attendant pas une seconde avant de continuer sur une note plus professionnel. ◊ Il me semblait en plus que l’entrée était assez stricte. Mais si tu es majeur, si tu as plus de vingt-et-un an, alors tu ne fais pas ton âge. ◊
Revenir en haut Aller en bas
 

i like to move it, move it !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Soho's 1515-