AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just another day | Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Just another day | Liam Mar 24 Aoû 2010 - 18:07


JUST ANOTHER DAY
feat laurence ferdison and liam k. standfield


FLASHBACK

    La tête suspendue au-dessus des toilettes, Laurence vidait son estomac alors que derrière elle Romain lui tenait les cheveux en lui frottant le dos afin que le tout passe. L’air misérable, Laurence se releva finalement en essuyant ses lèvres avec la serviette que son ami lui tendit.

      « T'as vu ce qui arrive quand on mélange nutella, paela, eskimo à la fraise et pizza. »
      Elle agrippa le verre posé près du lavabo avant de le remplir d’eau et de se rincer la bouche.
      « Ca n’a rien avoir, ca fait deux jours...que j'arrête pas de vomir comme une fontaine. »
      « T’es peut-être…»
      Posant ses yeux sur Romain, Laurence semblait déjà vouloir le foudroyer sur place appréhendant ce qu’il allait bien vouloir ajouter.
      « Enceinte? »
      « Impossible, c’est simplement une gastro... ou encore trop de stress. »
      « Et t'explique comment ton obsession pour la bouffe de ces derniers jours ? » répliqua-t-il.
      Les yeux plongés dans ceux de Romain, Laurence resta silencieuse quelques instants n’appréciant pas qu’il pouvait avoir raison.
      « Une mauvaise passe? » Termina-t-elle par répondre, conduite par une mauvaise foi évidente.
      Faire face à cette possibilité lui faisait trop peur. Après tout, elle avait brisé son couple et avoir un enfant semblait être une mauvaise nouvelle.
      « Allez, prends tes clés on va acheter un test. »

    Si Laurence eu l’impression d’être traînée de force, elle eu l’impression d’avoir la plus grosse honte de sa vie alors qu’elle déambulait entre les rangées avec le test à la main qu’elle essayait de dissimuler. « Pardon, la rangée des lubrifiants s’il vous plait. » demanda Romain à la première venue alors que Laurence lui jetait des regards horrifiés qu’il aille oser demander au lieu de chercher lui-même. Face au regard de la pharmacienne, Laurence suivit Romain bien qu’elle n’appréciait pas qu’on s’imagine des choses à son sujet. Celle-ci devait être convaincue qu’elle en avait besoin et que Romain le demandais pour elle. Elle voulu disparaître arrivée à la caisse alors que la caissière faisait passer la boite au scanneur et lui demandait le montant exact. Le regard de la femme se posa sur Romain, et Laurence eu le sentiment qu’elle croyait qu’ils étaient en couple. Ses yeux se posèrent sur Romain alors qu’il déposait à ses cotés une boîte de condom avec l’indication XXL en lettres dorées ainsi qu’une bouteille de lubrifiant. « Je peux tout mettre ça dans ton sac, Laurence? » Empoignant nerveusement la monnaie qui lui revenait, Laurence quitta le comptoir pour sortir dehors, le sac dans les mains. Romain la suivit tout doucement alors qu’il sifflotait comme si de rien n’était. En moins de deux, Laurence claqua la portière de sa voiture rejoignant Romain qui sembla rigoler de la voir être aussi effrayée à acheter un simple test. De retour chez Romain, Laurence s’enferma dans la salle de bain la boite dans les mains hésitant à faire le test.

      Romain cogna à la porte, faisant sursauter Laurence qui observait les différents symboles sur le guide d’instruction.
      « Alors? »
      « Attends… je n’ai pas encore commencé. »

      Quelques minutes s’écoulèrent alors que Laurence entreprit de faire le test. Les yeux fixés sur l’indicateur, elle essaya de garder son calme alors que le suspense était intenable. Le symbole apparut alors que Laurence retenait un cri alors qu’elle apprenait qu’elle était enceinte.

      « Bordel… j’y crois pas...» murmura-t-elle alors que Romain poussait la porte pour entrer.
      « Tu vois, j’avais raison. » Ajouta-il alors qu’il s’approchait de Laurence pour la serrer dans ses bras. « Félicitation… tu vas être maman! »
      Laurence versa des larmes, partagée entre la joie et la peur. Après tout, ce n’était pas rien d’être enceinte.
      « Rassure moi... il est bien de Jovan? »
      « Euh… oui, je crois. »
      Loin d’être convaincue à cent pourcent, Romain venait d’une seule question émerger un énorme doute quand à la paternité du père.


FIN FLASHBACK


Parfois on vit des moments qu’on préférait éviter, des moments qu’on préférait ne jamais avoir à affronter car les conséquences nous effraient. Ou encore nous semblent bien trop grandes. C’est assit sur cette chaise, que Laurence s’intéressa aux jeunes femmes assises tout près d’elle. Mais bien rapidement, Laurence baissa les yeux trop gênée pour continuer à les détaillées l’une après l’autre en se demandant s’elles l’avaient désiré un enfant ou si c’était un accident, peu importe leur histoire. « Le premier, hein? » lui demanda une jeune femme aux cheveux blonds avec un faible sourire. Relevant la tête, Laurence se mordilla les lèvres avant d’acquiescer doucement devant la question. « Faut pas avoir peur, tu vois moi je suis rendue au troisième. » ajouta la femme avant de rire devant les yeux surpris de Laurence. À la voir, on aurait du mal à y croire. Les yeux de l’avocate s’attardèrent sur le ventre très rond de la femme alors qu’elle n’osait pas s’imaginer devenir aussi énorme en si peu de temps. Oui, elle avait toujours dis qu’elle aurait 7 enfants mais jamais elle pensait commencer immédiatement surtout à 25 ans. N’étais-ce pas trop tôt? Les lèvres mordillées, Laurence n’osa pas trop bavarder avec la jeune mère étant de toute manière convoquée par son médecin. La jeune avocate était extrêmement mal à l’aise à devoir affronter cette écographie toute seule, puisqu’elle n’avait pas trouvé le courage d’en parler à Jovan. Une demi-heure s’écoula avant qu’une main se dépose sur son épaule et que Laurence relève la tête. « Laurence? Qu’est-ce que tu fais ici? » Étonnée, Laurence remarqua Liam qui avait dut la voir en passant dans le couloir. Jetant un œil autour d’elle. « Liam! J’avais oubliée que tu travaillais ici… » Laurence avait tout simplement oublié qu’il était neurologue. Face à la raison de sa présence dans le département de maternité, Laurence trouva l’excuse la plus rapide et qui pouvait être crédible. « Je viens pour un examen pour savoir si mon asthme est bien contrôlé…» Un sourire apparu sur ses lèvres alors qu’elle se relevait doucement. « Je ne croyais pas te croiser de sitôt…tu as l’air en forme. » Ajouta-t-elle un peu gênée. Après tout, Liam avait eu toutes les raisons de lui en vouloir en apprenant qu’elle lui avait cachée son mariage avec Jovan. Mariage qui plus est, n’existait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just another day | Liam Mar 24 Aoû 2010 - 23:17

« Vous croyez qu'il aura des séquelles, docteur? Je veux dire... Qu'il ne pourra pas vivre comme tous les autres petits garçons de son âge? »
« Rien n'est sûr pour l'instant. On ne peut que déduire et je vous assure qu'en médecine, les déductions sont souvent fausses. » intervint Liam en délaissant la vitre où se déroulait l'opération pour poser son attention sur le couple.
« Qu'est-ce que ça veut dire? »
« Qu'on doit attendre. Les enfants sont forts et ils ont souvent une volonté de s'en sortir plus grande que n'importe qui. Votre petit garçon est courageux. »
Liam tentait de réconforter le couple, mais il savait que les mots n'apaiseraient pas leur douleur. Leur fils de six ans se trouvait sur la table d'opération pour une tumeur au cerveau, c'était difficile de se montrer courageux et optimiste en de telles circonstances. L'opération se déroulait bien toutefois et Liam avait cru bon de les prévenir, surtout qu'on n'avait plus besoin de lui. Il posa une main réconfortante sur l'épaule de la jeune mère avant de disparaître dans le couloir, refermant la blouse blanche sur lui alors qu'il s'était départit de ses vêtements bleus obligatoires. Il passa une main sur son visage et arrêta à la salle de bain afin d'y mettre un peu d'eau, les vingt heures de travail consécutives n'ayant en rien aidé à sa cause. Il avait besoin d'une pause. Il acheta une barre de chocolat à la distributrice, ainsi qu'une bouteille d'eau, et s'appuya contre le mur en fermant un moment les yeux. Il se souvint néanmoins qu'il n'avait pas revu l'une de ses collègues et amie depuis un bon moment et qu'il devrait bientôt faire acte de présence.

Se dirigeant vers l'aile de l'obstétrique, un sourire vint poindre sur son visage, mais il fit la grimace lorsqu'on lui affirma qu'elle ne travaillait pas ce jour-là. Ce ne fut qu'après avoir discuté un moment avec la secrétaire, qui le connaissait bien, qu'il reprit son chemin. Lorsqu'il vit Laurence dans la salle d'attente, il fut partagé entre l'idée d'aller la voir et celle de poursuivre son chemin en faisant comme si de rien n'était. Il se dirigea toutefois vers elle, n'hésitant pas à lui demander ce qu'elle faisait là. Sa réponse lui fit froncé les sourcils, amusé.
« Ton asthme? Dans le service de gynécologie? Décidément, t'es pas au bon endroit! »
Amusé devant l'étourderie de la jeune femme, il prit néanmoins place à ses côtés, non sans jeter un coup d'oeil à sa montre. La fatigue devait se lire sur son visage, même s'il tentait de la cacher. Ce n'était pas l'habitude qui manquait! D'ailleurs, il eut un léger sourire lorsqu'elle affirma qu'il avait l'air en forme. Exténué serait le mot juste, mais bon, autant ne pas en faire étalage!
« Mais... Ton rendez-vous est à quelle heure? À moins que... »
Se retournant brusquement vers la jeune femme, son regard se posa négligemment sur son ventre, comme s'il venait soudainement de se rendre compte qu'elle aurait été stupide de se tromper de département, surtout en sachant qu'ils étaient passablement opposés. Il n'avait pas remarqué son air gêné au début, n'ayant pas nécessairement la tête à tout analyser avec la journée de merde qu'il venait de passer.

Il fronça toutefois les sourcils, se demandant si c'était une bonne idée de s'intéresser à sa vie privée. Après tout, elle était adulte, elle faisait bien ce qui lui plaisait! Et si elle ne voulait pas lui dire qu'elle allait chez le gynécologue, elle en avait parfaitement le droit! Ce pouvait être un contrôle de routine, ou même n'importe quoi d'autre! Il préféra donc jouer le jeu.
« Si tu veux, je te conduis en pneumologie! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just another day | Liam Mer 25 Aoû 2010 - 17:16

Malgré que Laurence et Liam avait été pendant quelques instants proches, ils s’étaient forcément perdus de vue pour maintes raisons. D’abord parce qu’ils avaient partagés une nuit ensemble, alors qu’elle lui avait caché son mariage éclair de Las Vegas avec Jovan Lennon. Pire encore, elle l’avait caché à tous ceux qu’elle connaissait jusqu’à ce que Jovan se charge de répandre la nouvelle comme une traînée de poudre. Depuis, Laurence avait préférer fuir Liam trop honteuse pour chercher à lui présenter des excuses. Mais dès lors qu’il s’assit à coté d’elle, Laurence eu l’impression pour la toute première fois de la journée qu’elle n’était pas seule. Romain n’avait pas pu l’accompagner étant donné qu’il passait beaucoup de temps chez des amis et qu’elle n’avait pas osé le lui demander. « Ton asthme? Dans le service de gynécologie? Décidément, t'es pas au bon endroit! » Prenant conscience rapidement de l’idiotie de son mensonge, Laurence releva la tête jeta un œil au couloir dans lequel elle se trouvait à attendre, où contre le mur était inscrit en lettre noires et très visibles « Département de gynécologie ». Oh. Décidément non seulement elle était un peu étourdie mais elle n’arrivait pas à mentir correctement surtout lorsque sa la concernait. « Mais... Ton rendez-vous est à quelle heure? À moins que... » Laurence sentit son cœur battre de plus en plus fort alors qu’en quelques secondes Liam venait de faire tous les liens qui l’amenait à comprendre qu’elle n’était pas à cet endroit par hasard. Les joues rougies par la gêne, Laurence porta les mains à son ventre comme s’elle essayait de le faire disparaître. « Si tu veux, je te conduis en pneumologie! » Un faible sourire apparut sur ses lèvres alors qu’elle ne savait pas si Liam préférait ne pas déduire autre chose que ce qu’elle lui avait dit, ou tout simplement parce qu’elle avait miraculeusement réussit à lui mentir correctement. Pourtant, il était médecin et à ce que Laurence avait lu dans un des articles scientifiques qu’elle avait trouvé… tous les patients mentaient un jour ou l’autre. Posant sa main sur l’avant bras de Liam, Laurence lui sourit doucement avant d’oser lui dire qu’elle n’allait pas rejoindre le service de pneumologie. Car pour une fois, ses crises d’asthmes s’étaient amplement améliorées. « J’ai menti… » Révéla-t-elle en baissant la tête un peu exaspérée d’avoir tant de mal à faire face à la réalité et d’accepter cette grossesse qui allait lui en fait voir de toutes les couleurs pour les 9 prochains mois. Ou les 8, au point où elle était rendue.

«J’en ai.. pour trente minutes à attendre. Peut-être plus. » Arriva-t-elle à articuler alors qu’au fond d’elle elle flippait énormément. Des milliers de questions assénait son esprit à savoir, depuis combien de temps exactement elle était enceinte…tous les problèmes que les enfants pouvaient avoir lors de leur croissance… espérant de tout son cœur que cet enfant serait en bonne santé, sans problèmes physiques ou psychologiques. « …tu veux bien.. » Laurence se mordilla les lèvres alors qu’elle avait l’impression qu’elle n’avait rien à lui demandé. Après tout, il devait être très occupé. Les médecins l’étaient toujours. «… attendre avec... moi? J’ai un peu peur…» avoua-t-elle en prenant une grande respiration. Bon dieu qu’elle aurait aimé que les choses soient plus simples et que Jovan se retrouve à ses cotés. Mais il avait fallut qu’elle continue obstinément à le lui caché trop effrayée qu’il lui dise qu’elle pouvait le garder mais qu’il ne l’aiderait pas. Après tout, c’était elle qui l’avait viré de chez elle sans lui donner de chance.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just another day | Liam Sam 28 Aoû 2010 - 4:55

Évidemment, il avait vu juste. Il avait tenté de faire comme si de rien n'était, se disant que ce n'était pas vraiment ses affaires de toute façon. Elle faisait ce qu'elle voulait et elle n'avait aucun compte à lui rendre. Pourtant, elle avoua d'elle-même qu'elle n'était pas venue ici pour ça, précisant qu'elle lui avait mentit. Encore une fois. Bon, la première fois, elle avait davantage caché la vérité, mais quand même. Liam lui en voulait, néanmoins, de ne pas lui avoir dit qu'elle était mariée lorsqu'ils avaient couché ensemble dans un coin reculé de la plage. Jamais le médecin n'aurait fait une erreur pareille, surtout pas en sachant que Laurence était mariée à Jovan. Il avait l'impression d'avoir trahi le joueur de tennis avec qui il aimait bien échanger la balle de temps en temps. Il le voyait tout le temps, il donnait des cours de tennis à sa fille. Il ne pouvait tout simplement pas l'éviter et retirer Leah de ses cours ne ferait qu'aggraver la situation. Le neurologue se sentait mal et il avait bien raison; il avait couché avec une femme mariée et menteuse quant à sa situation conjugale, qui plus est.

Il se mordit la lèvre alors qu'elle l'invitait à rester avec elle ou qu'elle le lui demandait, plutôt.
« Écoute... Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Laurence. Jovan n'approuverait pas. »
Si Liam s'intéressait davantage aux ragots, il aurait su qu'il venait de commettre une grosse bêtise. Il n'avait toutefois pas le temps de bavarder au coin d'une rue et de prendre le thé chez madame untel ou untel. Quand il rentrait chez lui, épuisé, il rentrait chez lui et seule sa fille avait droit à ses sautes d'humeur et à ses câlins. C'était comme ça.

Il se sentit mal toutefois en voyant l'air effrayé dans les prunelles de la future maman et un sourire vint poindre sur ses lèvres alors qu'il prenait place sur le siège à côté du sien d'un regard entendu. Liam était éreinté et il méritait décidément une pause. Il pouvait bien attendre un moment avec elle, histoire qu'elle ne fasse pas une crise d'hystérie dans les minutes qui suivraient! Il posa doucement sa main sur le bras de la jeune femme et hocha légèrement la tête.
« Ça va bien se passer, tu vas voir! Tu peux même pas savoir dans quel état j'étais à sa première échographie. Une vraie toupie sur pattes! Mais... »
Il chassa les vieux souvenirs de sa tête, la joie qu'il avait eue lorsqu'on leur avait dit le sexe de l'enfant et le bonheur qu'il avait éprouvé lorsqu'il avait pu la tenir dans ses bras, même s'il avait eu une peur terrible de la briser en mille morceaux. Tout ça c'était du passé, maintenant. Mais Liam avait été présent à chaque échographie. Il n'en avait pas manqué une seule! Quand il disait qu'ils feraient ça ensemble... Ce n'était pas des paroles en l'air. Il s'appuya contre le dossier de son siège, fermant un petit instant les yeux en grimaçant pour tenter de chasser la fatigue de ses traits. Il avait besoin de repos.
« C'est... Depuis quand? »
Laurence était toute menue et parfois, les grossesses prenaient un temps fou avant qu'on puisse réellement la remarquer sans prendre le léger arrondissement du ventre pour un petit surplus de poids. Ce n'était toutefois pas étonnant que Liam se pose la question, simplement afin de s'assurer qu'il n'y avait absolument aucune chance, aussi minime et impossible soit-elle, qu'il soit le père de cet enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just another day | Liam Jeu 2 Sep 2010 - 18:46

La tête relevée vers Liam, Laurence sentait l’hésitation de celui-ci. Après tout, elle pouvait faire son possible pour être aimable avec lui, il n’en restait pas moins qu’il lui en voulait. Jonglant entre deux hommes, malgré cette honteuse histoire de mariage à Las Vegas avec Jovan – la jeune avocate avait fait tout son possible pour faire taire cette histoire. À l’aide de l’alcool, Laurence et Liam s’étaient séduits. La jeune femme s’était tut sur ses engagements civils et surtout par l’engagement qu’elle avait envers Jovan. « Écoute... Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Laurence. Jovan n'approuverait pas. » L’avocate baissa la tête face à l’évidence de la réponse de Liam, si le contexte aurait été exactement comme lorsqu’ils étaient mariés. Mais avec un coup de pouce de son père et quelques signatures, Laurence redevenait une Ferdison. Laissant tomber Jovan. Faiblement rassurée, Laurence apprécia tout de même que Liam révise sa position et accepte sa demande. « Ça va bien se passer, tu vas voir! Tu peux même pas savoir dans quel état j'étais à sa première échographie. Une vraie toupie sur pattes! Mais... » Étrangement plus silencieuse qu’à son habitude, Laurence avait appuyée sa tête contre le mur tout en croisant les jambes. « C'est... Depuis quand? » Elle lui jeta un regard soupçonneux avant de soupirer. Si elle avait bien compté, il y avait peu de chances que ça soit plus tard qu’un mois. Et l’idée qu’il aurait put être de Liam ne lui avait pas passé par la tête, et quelque chose lui disait que c’était mieux ainsi. « Un mois, maximum je dirais. » arriva-t-elle à articuler.

Déjà quelques minutes s’étaient écoulées et Laurence appréhendait sa consultation convaincue que quelque chose pouvait mal se passer. Mais elle avait tellement peur que Jovan la remballe si elle lui annonçait, qu’elle préférait encore le garder cette nouvelle pour elle quelques instants. Si les gens avaient tendances à dire qu’avoir un enfant était l’événement le plus heureux d’une vie, Laurence avait le sentiment de tout gâché tout simplement parce qu’elle avait fait les mauvais choix ainsi que les mauvaises décisions. Elle était loin de son conte de fée avec son prince charmant et la magnifique phrase, ils eurent des enfants et vécurent heureux pour toujours. Parfois, elle se disait que retourner vivre à Washington aurait rendu les choses plus faciles. Après tout, si Laurence était douée pour s’acharnée dans son travail – elle restait cependant légèrement trop exigeante par rapport à ses relations sociales. « C’est pas pour rien s’il est pas ici. Il n’est pas au courant. » Justifia-t-elle à Liam par rapport à l’absence de Jovan. Sa main droite vit se porter doucement à son ventre alors qu’elle avait du mal à prendre en considération qu’il y avait un petit enfant qui allait grandir dans son ventre pour encore quelques mois. Elle s’empêchait de se rappeler les nombreuses nausées qu’elle avait depuis quelques jours, ainsi que les vomissements et cette recherche constante de manière de s’empiffrer. « On s’est disputés et disons que… » Laurence ferma les yeux quelques secondes, épuisée d‘être rongée par la culpabilité. «… j’ai retrouvé mon nom de famille. Mais… je préférais ne pas en parler. »




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just another day | Liam Ven 3 Sep 2010 - 6:41

Un mois. D'accord. Il se sentit soulagé d'un poids qui venait malheureusement d'apparaître avec les révélations de Laurence. Liam n'osa toutefois pas briser le silence et préféra attendre que Laurence parle d'elle-même. Néanmoins, il allait de révélations en révélations puisqu'il venait d'apprendre que Jovan n'était même pas au courant que sa femme était enceinte. Et quelques minutes après, il apprit que Jovan et Laurence n'étaient plus mariés. Sous le choc, le médecin ne put qu'hocher faiblement la tête afin d'assimiler la vérité, même si ce n'était pas difficile à croire. Liam n'avait jamais vraiment cru au mariage et un mariage rapido presto à Las Vegas ne pouvait qu'être synonyme de mort imminente dans la tête du médecin. Ça ne pouvait pas marcher. On voyait bien ça dans les films, deux âmes-soeurs qui se retrouvaient et qui finissaient amoureux avec de beaux bébés sur les bras, mais la réalité était toute autre. Les mariages planifiés, avec deux personnes qui s'aimaient déjà, avaient tendance à se défaire avec le temps, donc Liam n'avait même pas besoin d'imaginer ce qu'étaient les mariages non arrangés. Pourtant, il ne ressentait qu'un élan de compassion alors qu'il aurait pu en vouloir à Laurence de l'avoir manipulé sur ce coups-là. Sans alliance à son doigt, jamais Liam n'aurait pu oser poser une telle question.
« Oh. Je vois. Je... Je suis désolé, Laurence. »
Liam n'avait rien d'autre à lui dire. Elle semblait tellement nerveuse qu'il ne désirait pas continuer sur ce terrain déjà miné. Elle ne voulait pas parler de Jovan, très bien, ils ne parleraient pas de Jovan. Il posa néanmoins les yeux sur la salle dans laquelle ils attendaient, comme s'il prenait la place de l'époux pendant quelques brefs instants. Et c'était désagréable. Il n'avait pas cru, un jour, réintégrer le siège sur lequel son postérieur avait pris place et le malaise qu'il ressentait à présent le clouait sur place. Bien sûr, il n'était pas là en tant qu'époux, et il ne lui servait que de soutien. Pourtant, il avait la désagréable impression que lorsqu'on les regardait, c'était à un couple qu'on pensait.

Se décidant néanmoins à briser le silence, il préféra recommencer sur une note un peu plus joyeuse.
« Alors! Tu préférerais un garçon, ou une fille? Tu vas demander à savoir le sexe quand ils pourront ou tu préfères attendre? »
Tant de questions lorsqu'on avait notre premier enfant! On souhaitait tout connaître et Liam ne se rappelle plus le nombre incommensurable de bouquins sur la maternité qu'Alannah avait consulté avant de donner naissance à Leah. Or, ils ne lui avaient pas servi à grand chose par la suite et Liam en avait profité pour brûler les livres qu'il ne lirait de toute façon jamais. S'il avait une question, il faisait davantage confiance à l'expertise de sa mère qu'à un vulgaire bouquin écrit par n'importe quelle femme en manque de couches à laver. C'était encore trop tôt pour demander si elle avait choisit un prénom, puisqu'elle ne devait même pas être certaine de ce qu'elle voulait faire encore. Liam posa ses prunelles dans les siennes et tenta de la calmer d'un simple regard, ce qui ne semblait pas être chose facile.
« Ça va bien aller, tu vas voir. »
Un sourire rassurant, une main posée sur son bras avec délicatesse. Il ne pouvait rien faire d'autre, sauf tenter de la soutenir du mieux qu'il le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just another day | Liam Mar 7 Sep 2010 - 19:56

Hochant la tête d’un air nonchalant, Laurence soupira alors que Liam se désolait pour elle. Bien décidée à ne pas replonger dans la culpabilité des conséquences de son hystérie face aux révélations de certaines brides du passé de Jovan, Laurence préférait encore prendre son temps avant d’aller le revoir. Mais à chacun des coups de téléphones qu’elle recevait, il y avait toujours une partie en elle qui espérait de toutes ses forces que ce soit Jovan qui la rappelle. Apparemment, elle avait détruit les choses d’une si bonne façon – qu’il avait préférer disparaître. Les yeux rivés sur ses chaussures, qu’elle commença à remarquer qu’ils n’étaient nullement agencés avec sa tenue – Laurence était tellement nerveuse qu’elle avait qu’une envie tourner les talons et s’enfuir chez elle. Perdue dans ses pensées, Laurence sursauta alors qu’elle entendit de nouveau Liam lui poser des questions. « Alors! Tu préférerais un garçon, ou une fille? Tu vas demander à savoir le sexe quand ils pourront ou tu préfères attendre? » Prise au dépourvue, elle le regarda quelques secondes sans savoir quoi répondre – comme si à cet instant précis elle commençait à se poser les questions habituelles que les parents se posaient. Réfléchissant, Laurence s’imagina d’abord regarder un petit garçon qu’elle s’amuserait à regarder Jovan lui lancer un ballon de football. Puis elle s’imagina tenir dans ses bras une petite fille vêtue d’une belle robe blanche dans une chambre aux tons de roses.

Machinalement elle vit porter la main à son ventre, un faible sourire sur le bout des lèvres. « J’aimerais beaucoup le savoir » répondit-elle à propos du sexe de son enfant. « Mais je n’ai pas exactement de préférence. » Elle se demanda si Jovan avait une préférence lui puis chassa ses pensées pour les orienter vers autre chose. Il fallait qu’elle se l’enlève de l’esprit. Fermant de nouveaux les yeux, comme si la réalité était plus facile à accepter ainsi – Laurence fit son possible pour vider son esprit de toute l’angoisse et les questions donc elle se rongeait. « Ça va bien aller, tu vas voir. » Une grande respiration, et elle ouvrit les yeux afin de regarder Liam avec reconnaissance. Si elle avait du mal à croire que tout allait bien aller, elle voulait pourtant donner l’impression du contraire. Mais il restait encore tant de questions. Tant de crainte. Sa main se déposa doucement sur celle de Liam, serrant quelque peut la main chaude du jeune homme qui contrastait avec sa paume glacée. « Tu es médecin, non? » demanda-t-elle d’une question sans doute stupide mais l’objectif était plutôt de confirmer qu’il y avait quelque chose donc elle avait envie de lui demander. Levant les yeux sur les autres personnes dans la salle d’attente, Laurence serra les dents avant de poser sa question. « Tout à l’heure… euh, une dame m’a posé une question et je n’ai pas su quoi lui répondre. Je me demandais si, euh tu savais la réponse. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just another day | Liam Jeu 9 Sep 2010 - 4:16

La question de Laurence laissa le médecin perplexe. Évidement qu'il était médecin! Mais qu'est-ce qui lui prenait? Il la savait angoissée et nerveuse, mais il aurait pu quasiment croire qu'on avait retiré son cerveau pour le remplacer par un melon. Il mit ça sur le dos de la nervosité et un sourire franchit ses lèvres alors qu'il hochait la tête gravement pour l'encourager à poursuivre sur sa lancée. Laurence semblait pourtant bien choisir ses mots et malgré la patience légendaire du médecin, il commençait à avoir envie de découvrir ce qu'elle lui cachait. Elle semblait inquiète de demander ce qu'elle voulait, comme si quelqu'un pouvait l'entendre et se moquer. Ou même hausser les sourcils. Les femmes qui attendaient ici étaient souvent bien trop préoccupées par leurs propres examens ou leur propre grossesse pour réellement oser se préoccuper de celles qui parlaient à un médecin à côté. Elles étaient toutes heureuses de déblatérer sur leurs familles et adoraient écouter les mésaventures et les anecdotes des autres, mais elles étaient souvent anxieuses et dès qu'on les laissait tranquilles, elles se mettaient à paniquer et à se demander quel nom elles allaient choisir, quels vêtements elles allaient acheter et de quelle couleur elles allaient décorer la chambre.

Liam haussa les sourcils alors qu'elle affirma avoir une question à lui poser, une question qu'on lui avait apparemment demandé lorsqu'elle attendait.
« Oh! Je n'ai pas réponse à tout, surtout pas en obstétrique! Mais si je peux t'aider, je le ferai! Elle avait une interrogation à propos de quoi? »
Le médecin s'était redressé sur son banc alors que tout à coup, ça lui donnait une allure un peu plus professionnelle malgré ses paupières lourdes et ses cernes sous les yeux. Il avait naturellement tendance à prendre au sérieux sa profession, mais s'il ne savait pas répondre, il n'oserait pas prétendre le contraire en baragouinant quelques mots dans un charabias incompréhensible. Il ne faisait pas partie de cette soi-disant générations de docteurs qui savaient absolument tout malgré leur spécialisation. Il bossait en neurologie, l'obstétrique était souvent à l'opposé de son travail étant donné que les patients qu'il recevait étaient souvent bien plus âgés qu'ils n'étaient jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just another day | Liam Lun 13 Sep 2010 - 3:52

Silencieuse, Laurence attendit d’avoir l’attention de Liam afin de lui poser une question. « Oh! Je n'ai pas réponse à tout, surtout pas en obstétrique! Mais si je peux t'aider, je le ferai! Elle avait une interrogation à propos de quoi? » Presque rassurée de se retrouver face à un docteur, plus qu’un ami blessé par sa faute – Laurence afficha un faible sourire avant de lever les yeux vers Liam. Elle voulait qu’il ne se doute d’absolument rien et qu’il l’a croit en désir d’aller répondre à cette femme. Peu importe qui elle pouvait être. « Dans l’hypothétique situation où cette femme se serait fait avorter il y a quelques années, - disons 10 ans, est-ce qu’il y a des risques pour son enfant? » Les yeux complètements plongés dans ceux de Liam, Laurence fit son possible pour faire diminuer l’angoisse qu’elle accumulait depuis des jours – sans compter celle qu’elle avait accumulée en restant assise toute seule dans cette salle d’attente. Cherchant immédiatement à en rajouter afin d’avoir une réponse et que son histoire ai du sens, Laurence enchaîna immédiatement. « Je lui ai, bien sur...dit que c’était illégal et qu’elle pouvait se faire poursuivre. Mais. » ajouta-t-elle avec l’air habituel qu’elle avait lorsqu’elle mentionnait les articles illégaux du code civil. « La euh, réponse m’a intriguée. » Exactement comme lors qu’elle était nerveuse, Laurence semblait ne jamais vouloir s’arrêter de parler. Ou dans des situations différentes, Laurence aimait bien porter un verre à ses lèvres afin de gagner du temps pour ne pas avoir à répondre tout de suite. Jovan l’avait rapidement remarqué – le lui reprochant souvent. Mais maintenant qu’elle était enceinte – seul Dieu sait d’une fille ou d’un garçon – elle avait mit sous verrou le minibar de sa maison afin de ne pas succomber à un verre. Puis un second. Elle envisageait hors et déjà un très grand avenir fructueux comme le sien, et elle ne souhaitait pas que son enfant ait un problème par sa faute.

Ferdison se mit à délaisser doucement le visage de Liam alors qu’il lui donnait l’impression de la dévisager. Rien n’était très étonnant face à une question du genre donc il semblait visiblement ne pas s’être attendu. Sans compter que l’avortement – en plus d’être illégal – restait un tabou dans la société. Un sujet qu’elle aurait bien préférée ne pas aborder dans d’autres circonstances. Mais maintenant que la question venait d’être posée à Liam, il lui valait mieux attendre la réponse et puis selon les diverses possibilités de réponse… elle verrait comment bien réagir. Il y avait bien d’autres femmes dans ce département, et n’importe laquelle ferait l’affaire. Elle allait faire de son mieux pour s’assurer que Liam la croyait dans son histoire. Et que personne d’autre n’aurait vent de ses questions.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just another day | Liam Mar 14 Sep 2010 - 2:57

« Dans l’hypothétique situation où cette femme se serait fait avorter il y a quelques années, - disons 10 ans, est-ce qu’il y a des risques pour son enfant? » Pris au dépourvu, Liam ouvrit légèrement la bouche alors qu'il prenait conscience que le sujet devenait plus sérieux qu'il ne l'aurait d'abord cru. Il fronça les sourcils et passa une main sur son visage afin de tenter de trouver les mots pour expliquer ce qu'il savait sur la question. Or, les prunelles de Laurence, posées dans les siennes lorsqu'elle en avait l'occasion, n'aidait en rien le médecin à y voir plus clair dans ses explications douteuses. « Je lui ai, bien sur... dit que c’était illégal et qu’elle pouvait se faire poursuivre. Mais... La euh, réponse m’a intriguée. » Redressant les yeux au ciel alors qu'un sourire naissait sur ses lèvres, Liam reporta son attention sur Laurence en posant une main rassurante sur son bras.
« Arrête avec tes conneries d'avocate, tu sais bien que la question est plus personnelle que ça. »
Sa voix douce et légèrement moqueuse, toutefois, tranchait avec la dureté de ses propos. Malgré l'illégalité de sa réponse, Liam n'avait pas peur de la dire à voix haute. En tant que médecin, il voyait des choses que les gens normaux ne verraient jamais et personne ne pouvait réellement comprendre la détresse ou même l'acharnement avec lequel on désirait se débarrasser d'un enfant. Il en avait vu, des filles se pointer à l'urgence après avoir été violées. Il en avait vu, des filles de quinze ans pleurer parce qu'elles savaient ne pas être en mesure d'élever un poupon. C'était loin d'être un geste qu'on prenait à la légère et selon le médecin, ce n'était pas, non plus, une situation que les juges pouvaient prendre sous leur responsabilité. Il se fichait bien d'être ou non dans la légalité, il pensait comme un médecin se devait de le faire et il n'était sans doute pas le seul à penser comme ça.

Néanmoins, il dut se pencher sur la question de Laurence, conscient qu'elle attendait sans doute une réponse de sa part.
« Je ne suis pas gynécologue, encore moins obstétricien, mais je pense qu'ils auraient spécifié, lors de l'avortement, les complications survenues et les conséquences que ça implique. S'ils n'ont rien dit, j'en conçois qu'il n'y a aucun risque. »
Légèrement songeur, il se gratta l'arrière du crâne en s'avançant légèrement sur son siège de manière à pouvoir regarder pleinement la jeune femme soucieuse à ses côtés. D'ailleurs, la question qu'elle lui avait posée l'étonnait parce qu'il prenait conscience du mensonge flagrant qu'elle lui collait au nez. On inventait toujours l'excuse du « quelqu'un m'a dit » afin de refuser de se trahir nous-mêmes, mais Liam ne comptait plus les « Si mon ami, je peux pas vous dire qui, a attrapé une ITSS, y'a quoi qu'il peut faire? », que ce soit un collègue qui lui ait raconté ou que ce soit lui qui ait dû faire face à ce genre de problèmes. Et les jeunes filles enceintes ne sortaient pas du lot.

Il se redressa donc légèrement, professionnel malgré les apparences.
« Tu sais, le seul risque, d'après moi, qu'elle peut courir, hypothétiquement, c'est de faire une fausse couche s'il y a eu des complications lors de l'avortement. Mais t'as pas besoin de t'en faire, elle est entre de bonnes mains. »
Appuyant involontairement sur le elle, un sourire naquit sur ses lèvres afin de tenter de la rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just another day | Liam Sam 25 Sep 2010 - 20:27

« Arrête avec tes conneries d'avocate, tu sais bien que la question est plus personnelle que ça. » Étonnée, Laurence n’osa rien ajouter trop surprise qu’il considère sa vision de la loi comme des conneries d’avocate. Elle ne disait pas qu’elle n’était pas d’accord que c’Était peut-être une loi à réviser selon les diverses situations – mais malheureusement les Etats-Unis n’Avaient peut-être pas encore cette ouverture d’esprit. Et puis aux yeux de dieu, c’était un crime que de condamner la naissance d’un enfant. Peu importe de qui il pouvait être. Néanmoins c’était dans des situations pareilles qu’elle avait l’impression de penser différemment des autres – tel un mouton noir contrevenant à toutes les valeurs sociales qui lui auraient échappées. Mais c’était loin d’être le moment de remettre en considération toutes ses convictions les plus profondes en la loi. Silencieuse, Laurence retira son bras afin de relier ses mains l’une dans l’autre angoissant de plus en plus à ce rendez-vous qu’elle était sur le point d’avoir dans encore quelques minutes. « Je ne suis pas gynécologue, encore moins obstétricien, mais je pense qu'ils auraient spécifié, lors de l'avortement, les complications survenues et les conséquences que ça implique. S'ils n'ont rien dit, j'en conçois qu'il n'y a aucun risque. » Hochant la tête comme s’elle assimilait vaguement les explications, Laurence se sentit quelque peu plus soulagée que ca ne soit pas plus dangereux que ça. Effectivement, si on lui posait de nouveau la question… elle saurait quoi répondre. Ayant l’impression que Liam insistait pour en rajouter d’avantage, Laurence afficha un faux sourire comme s’elle trouvait ses explications intéressantes, alors que chacun de ses mots lui faisaient peur – souhaitant de tout son cœur que les choses soient dites positivement. « Tu sais, le seul risque, d'après moi, qu'elle peut courir, hypothétiquement, c'est de faire une fausse couche s'il y a eu des complications lors de l'avortement. Mais t'as pas besoin de t'en faire, elle est entre de bonnes mains. » Elle se mordilla la langue alors qu’elle sentit que Liam insistait sur le Elle – comme si en quelques instant il avait compris bien plus qu’elle ne l’aurait voulu. Détournant les yeux alors qu’une personne quelconque passait devant eu, Laurence soupira usant de n’importe quel moyen afin de faire la tentative d’être moins stressée. « Hé bien… si je la recroise… je saurai quoi lui dire. » Elle s’arrêta de parler alors qu’ils purent entendre dans les haut parleurs du couloir son nom mentionner – signe que c’était son tour de voir le médecin. Plus que nerveuse, Laurence se releva presque sèchement empoignant son sac à main d’une main puis elle se planta directement devant Liam cherchant la force d’y aller et de recevoir les bonnes nouvelles. Et les mauvaises s’il y en avait. « J’suis… sincèrement désolée Liam. Particulièrement pour toutes les choses que je t’ai cachée. » L’air sincère, Laurence lui sourit faiblement avant d’oser un pas vers l’endroit où elle avait été appelée. « Mais merci. Pour tout ça. » termina-t-elle avant de lui tourner le dos et d’entrer dans la salle d’examen.

THE END

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Just another day | Liam

Revenir en haut Aller en bas
 

Just another day | Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Baptist Hospital-