AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I need some help. Please save me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: I need some help. Please save me. Mer 8 Sep 2010 - 23:40



LYANN E. ROOSEVELT ¤ MUSE HANNIGAN

03:17 PM – Psychologist's office


« Je ne vais pas bien… Je…Je crois que j’ai un problème. Oui c’est ça, j’ai un problème, un énorme problème. Je crois que je deviens folle, non pardon, je suis folle. Parce que sinon, si je l’étais pas je… Il faut m’aider. Je vais pas pouvoir continuer comme ça. Je suis perdue, je suis en train de me perdre, je sais plus ce que je dois faire. Et puis tout ça dans ma tête, je… Je craque, je vais péter un plomb. Je suis en train de péter un plomb. Alors s’il vous plait, aidez moi… Je serai jamais venue si j’étais pas au bout du rouleau, croyez-moi. Vous devez m’aider. »

Muse, ses mains serrant sa tête penchée entre ses jambes, se balançait d’avant en arrière sur un canapé en cuir. Elle avait les yeux clos, et cette douleur dans le crâne, cette putain de douleur qui ne la quittait plus depuis des jours. Elle avait enlevé ses lunettes de soleil en entrant dans la pièce, par politesse, juste par politesse. Parce que si elle avait pu, elle les aurait gardées, elle aurait ainsi pu cacher les énormes cernes qui s’étaient installées sur son doux visage, elle aurait pu cacher son regard fatigué. Parce qu’elle l’était fatiguée, ou plutôt épuisée. Ces derniers temps, elle ressemblait de plus en plus à un zombie. Cassandra l’avait même convoquée dans son bureau, et lorsqu’elle faisait ça, ce n’était définitivement pas bon signe: « Je commence à en avoir marre de ton comportement de merde. Arrête de faire la fête tous les soirs, arrête de te bourrer la gueule, et fais quelque chose pour retrouver ton visage qui me coute deux millions, parce que je te préviens que sinon je te mets à la porte. » Et Muse, au lieu de lui expliquer, calmement, que ce n’était pas de sa faute, qu’elle ne sortait pas, s’était emportée, et lui avait dis que « putain de merde, je fais encore ce que je veux de mes nuits, trois couches de maquillage, et c’est bon, je reviens la bombe qui te fait gagner un max de tunes. » Pourquoi ne pas lui avoir dis la vérité, oui pourquoi Muse ne lui avait tout simplement pas dis: « Je sors pas Casey, je fais rien, je me couche tôt, mais je dors pas. J’arrive plus à fermer les yeux, et quand enfin par miracle j’arrive à m’endormir…Il est là. Et je me sens mourir. » Pourquoi ? Et bien parce que Miss Hannigan avait sa fierté, et jamais, oh grand jamais, elle n’irait confier une telle chose à sa patronne qui la détestait tant. Alors elle préférait se faire accuser d’une chose qui n’était pas vrai, plutôt que de voir de la pitié ou des moqueries sur son visage. Néanmoins cette dispute avec Casey lui avait fait prendre conscience qu’elle ne pouvait pas continuer comme ça. Ce n’était pas possible. Il fallait qu’elle retrouve le sommeil, et pour cela, elle avait besoin de se vider la tête, de tirer un trait sur tout ça, et d’avancer.

C’est ainsi qu’après de longues journées de réflexion, à hésiter, Muse se trouvait dans le bureau de Lyann Roosevelt à Miami. Assise sur le canapé depuis un quart d’heure, elle venait seulement de débiter son charabia qui ne voulait rien dire. Ses paroles n’avaient aucune cohérence les unes avec les autres. Muse se sentait stupide, elle avait honte d’être assise sur le canapé d’une psychologue, à se lamenter sur son sort, à se livrer à quelqu’un. Ce n’était pas son truc, la confiance. Cela ne l’était plus depuis que Joe l’avait plantée devant l’autel. Alors qu’elle daignait enfin arrêter de se balancer telle une enfant autiste qui ferait une crise, la jeune Muse saisit le verre d’eau qui se trouvait devant elle, et but une longue gorgée. Comme si cela l’avait aidé à retrouver son calme, elle s’adossa contre le canapé, osa enfin regarder Lyann dans les yeux, et dans un sourire triste, murmura:

« Vous me prenez pour une folle. N’est-ce pas ? »






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: I need some help. Please save me. Dim 24 Oct 2010 - 4:40


La femme qui se trouvait devant elle semblait avoir besoin d’aide : Lyann pouvait le lire aisément dans ces traits sur son visage pâle… rien que les cernes noirs qui apparaissait sous les yeux de la jeune femme avaient suffi à trahir son trouble, en vérité. Mais maintenant que cette patiente était assise là, sur le canapé noir en face d’elle, le silence s’était installé dans la pièce, ce qui, outre mesure, n’inquiétait pas la psychologue : chacun avait son rythme et jamais, au grand jamais, ne devons-nous les forcer de quoi que ce soit. Si leur séance devait se passer dans un silence de moine, alors Lyann le ferait elle aussi de bonne grâce. Qui sait, après plusieurs rencontres, peut-être que les choses auraient changé. Par chance, Muse Hannigan se lança dans une explication plus ou moins complète de ce qui n’allait pas avec elle, livrant ses plus sombres pensées au prix d’une grande douleur intérieur, semblait-il, rien qu'à le regarder agir. « Je ne vais pas bien… Je…Je crois que j’ai un problème. Oui c’est ça, j’ai un problème, un énorme problème. Je crois que je deviens folle, non pardon, je suis folle. Parce que sinon, si je l’étais pas je… Il faut m’aider. Je vais pas pouvoir continuer comme ça. Je suis perdue, je suis en train de me perdre, je sais plus ce que je dois faire. Et puis tout ça dans ma tête, je… Je craque, je vais péter un plomb. Je suis en train de péter un plomb. Alors s’il vous plait, aidez-moi… Je serai jamais venue si j’étais pas au bout du rouleau, croyez-moi. Vous devez m’aider. » En seule guise de réponse à cette demande désespérée, Lyann tenta de rassurer sa cliente. « Je suis ici pour cette unique raison, Mademoiselle Hannigan. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour vous venir en aide. » Ne sachant pas si c’était ses paroles ou simplement une coïncidence, la jeune femme sembla reprendre sur elle-même. Lyann l’observa pendant que cette dernière se désaltérait un peu, cherchant dans son attitude et ses comportements quelque chose qui pourrait l’éclairer sur le mystère que représentait pour elle Muse. En fait, comme il s’agissait d’une nouvelle patiente, elle ne connaissait rien d’elle… sauf peut-être son nom et son métier, mais c’est tout. Son image actuelle était loin d’être de celles que l’on voyait dans les magasines, à la télévision ou sur un podium. La vie cachée des gens riches et célèbres n’avaient certes rien à envier au commun des mortels, ça, c’était une évidence. Avec un métier comme le sien, Lyann vivait constamment avec l’envers de la médaille, sachant bien de quoi elle parlait. Tout n’était pas toujours rose pour ces gens.

La psychologue croisa le regard de la femme assise en face d’elle et cette dernière lui murmura une petite phrase que Lyann avait maintes fois entendu au cours de ces interventions. « Vous me prenez pour une folle. N’est-ce pas? » Levant les yeux au ciel devant cette affirmation, la future maman chercha les bons mots pour réussir à faire comprendre à Muse qu’elle n’était pas là pour la juger, loin de là, décidant finalement d’y aller pour une courte réponse, qui résumait bien la chose. « Non, ce n’est pas le cas. » Simple, efficace, sans chichi ou belles paroles. « Mais pourquoi avoir un tel raisonnement? C’est certes la perception que vous avez de vous-même en ce moment, et je ne pense pas me tromper à ce sujet car vous l’avez mentionner à maintes reprises, mais cela n’excuse pas cette attitude. » Elle questionnait la jeune femme afin de comprendre, d’essayer de percer les secrets qui l’entourait : on n’en venait pas à se considérer comme dingue ou fou du jour au lendemain, comme ça. Il y avait des éléments qui interférait notre jugement et qui nous nuisait : des émotions parasites, néfastes pour l’être humain, autre physiquement que mentalement. « Si vous désirez que je vous apporte mon support, il va falloir me parler… mais je ne vous force à rien. Cela ne relève que de vous. Souhaitez-vous reprendre contrôle de vos sentiments et retrouver votre confiance en soi? Si vous faites le voyage avec moi, nous pouvons y arriver. »


PS. Je suis vraiment désolé, c'est affreux. Et ce retard :gla:.


Revenir en haut Aller en bas
 

I need some help. Please save me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-