AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Dim 10 Mai 2009 - 16:55

topic entre Maât Blythe-Sheldon & Dallas T. Flynn


      Septembre 2002, rentrée universitaire, Université de Columbia, NY, USA.
      Rentrée de deuxième année. Stripper des Sohodolls à fond dans la chambre, Maât rangeait tout une dernière fois afin que l'endroit soit parfait pour l'arrivée de son nouveau colocataire, un étudiant de première année. C'est tout ce que Maât savait sur le personnage. Bougeant sur la musique et en raison de la chaleur écrasante, le jeune étudiant de droit avait retiré son polo Lacoste vert pomme et faisait le lit de son futur "roommate" quand la porte de la chambre s'ouvrit justement. Malheureusement pour moi, il n'entendit pas Dallas rentrer dans la pièce. Sympa pour l'accueillir, qu'est-ce qu'il devait avoir l'air con à danser comme ça, la musique beaucoup trop forte, en frodonnant des paroles qu'il ne connaissait pas.
      - Erm erm.
      Maât se retourna et n'osa plus bouger. Oui, ce fut la première fois que Dallas et Maât Blythe-Sheldon firent la connaissance, et même s'ils devinrent très amis par la suite, ce jour là Maât avait surtout l'air TRES con.


    Now on Filthy Secret. 11 mai, 3:15 pm. The Blue Lagoon Bar, Miami, Floride, USA.

    - Victoria, on parle de ça plus tard. Je dois vraiment raccrocher, je viens d'arriver au Blue Lagoon Bar.
    - Qu'est-ce que tu vas foutre la bas ? demanda-t-elle.
    - Tu as décider de jouer ma mère ? Depuis quelques jours, sa soeur était insupportable.
    - Je demande ça, au cas où l'autre purge me demanderait où tu es passé.
    - VICTORIA ! Elle s'appelle Darla et c'est ma petite amie depuis plus d'un an alors s'il te plait, tu lui montres un minimum de respect !
    - ...
    - Bien, nous sommes clair là dessus. Donc pour répondre à ta question je vais rencontrer un potentiel acheteur pour mon monospace.
    - Pourquoi tu le vends ?
    - Victoria, je dois y aller. Et Maât raccrocha.
    Il sortit de son monospace puis entra dans le bar. Il avait toujours eu l'habitude de prendre le taxi depuis ses 18 ans, et même si avoir une voiture serait bien utile, il n'aimait pas conduire et préférait se faire conduire. Surement principalement en raison du décès de son père dans un accident de voiture quelques mois auparavant.
    De regard, il chercha une table libre, puis s'installa. Il commanda un diabolo pêche puis attendit. Maât Blythe-Seldon s'attendait à rencontrer un quelconque inconnu potentiel acheteur de son monospace. Il ne pensait pas qu'il tomberait sur quelqu'un qui avait beaucoup comptait pour lui pendant un an.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Mar 12 Mai 2009 - 21:19

    Acheté un monospace... Jamais je n'aurai cru en venir un jour à cette fatalité. Grand amateur de voiture de type sportive, les voitures familialles n'avaient au grand jamais attisé mon interet, mais d'après Mileeady ma voiture de plus ne convenait plus pour le jeune couple que nous étions, il fallait une voiture pour la famille que nous allions construire. C'est donc à contre coeur que je me mit en quête d'un véhicule qui conviendrait à ma belle.

    Trop difficile, je tombais finalement sur une annonce qui semblait convenir. Pourquoi acheter d'ocassion alors que j'aurai très bien pu m'offrir une voiture neuve? Dépenser mon argent pour se genre de chose me faisait déjà hérisser le poils alors si en plus je devais payer le prix fort, je n'en était tout simplement pas capable. J'avais contacté le vendeur - dont le nom et la voix m'avais semblé étrangement familière.

    La conversation avait été plus que grêve et nous nous etions fixés rendez-vous dans un bar nous loin du quartier ou j'avais élit domicile presque un an auparavant. Je n'avais jamais mit les pieds dans ce bar à la réputaton pourtant exellente dans le coin mais depuis mon mariage les sorties étaient moins courantes, du moins dans ce genre d'endroit. Une fois mon mobile couleur argent garé j'entrai dans le bar à contre coeur. Plus vite l'affaire serait réglée plus vite ce fardeau me serait ôter des épaules.

    - Je serai au bar vêtu d'une chemise blanche

    M'avait-il dit au téléphone, je me mit donc en quête du dénommé Monsieur Blythe - mais qui avais-je connu qui portait le même nom... Le bar n'était pas vraiment remplit à cette heure de l'après-midi j'eu facile de poser mon regard sur l'homme en question. De carrure moyenne, cheveux chatain fonçé, il était de dos je m'avançais donc à sa rencontre.

    - Erm Erm, Monsieur Blythe?

    Tentais-je fermement étant sur à 105% d'avoir mit la main sur la bonne personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Jeu 14 Mai 2009 - 13:30

    Maât ne savait pas pas pourquoi il avait acheté ce monospace quand il était arrivé à Ocean Grove. Un jour il avait eu envie de faire un tour dans Miami et était tombé sur cette concession de voiture et en regardant les modèles un vendeur en avait profité pour lui vendre un monospace dont il n'en avait pas besoin. Sans doute que Maât avait été faible psychologiquement. Enfin bref, un achat coup-de-tête, ce qu'il détestait plus que tout. La voiture ne lui correspondait pas, et il n'en avait pas besoin : trop habitué à se balader en taxi. Quoi qu'il en soit, maintenant Maât souhaitait vendre la voiture, récupérer son argent.
    Syrotant son diabolo, il attendait son acheteur potentiel. Qu'il entendit quelques minutes plus tard derrière lui. Maât posa son verre, se leva, tendit la main vers l'homme et... eut un moment de bug. Il resta là, planté devant lui regardant le visage de cet ami qui avait tend compté pour lui. Dallas Flynn. Ils ne s'étaient pas parlé depuis que Maât avait quitté l'université de Columbia précipitamment, Dallas n'avait surement jamais comprit pourquoi. Le retrouver ici était un pur hasard mais quel hasard !
    - Et bah ça alors ! Un sourire se dessina sur les lèvres de Maât qui ne savait plus où se mettre.


      Mai 2003, Université de Columbia, NY, USA.
      - Mais tu vas où bordel ?
      - Je dois partir, je ne peux pas expliquer.
      - Mais, et tes études ?
      - Dans la vie il faut parfois faire des choix. Pff, quelle phrase construites à deux balles. Maât ne savait pas quoi répondre à son colocataire, ils étaient amis depuis presque un an et avant traversés tellement de moments tous les deux, tellement de souvenirs. Ca fendait littéralement le cœur de Maât de devoir partir et de ne pas lui expliquer pourquoi.
      - Maât tu as beaucoup trop de secrets...
      - Comme tout le monde non ? Tu es bien placé pour le savoir.
      - On se reverra un jour ?
      - Bien... Et en milieu de sa réponse, il réalisa : pourquoi lui mentir ? Non je ne pense pas Dallas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Jeu 14 Mai 2009 - 16:39

    Le temps sembla se figé au moment même où mon interlocuteur se retourna pour me faire façe. Jamais je n'aurai cru ça, de toutes les personnes pouvant vendre un monospace de la ville de Miami il fallait que ce soit sur lui que je tombe sur lui : Maât Blythe-Sheldon. Ma mémoire sembla tout à coup se réactiver, voilà pourquoi le nom m'avait été aussi famillier, à l'époque bien sur Maât n'utilisait pas son nom en entier et préférait son patronyme Sheldon même si il m'était déjà arrivé d'entre distraitement son deuxième et puis sa voix... Je ne l'avait pas oublié, mais système d'auto-défense , ma mémoire avait tenté que je ne parvienne pas à retrouver son possesseur.

    Il avait été mon meilleur amie, surement plus lorsque j'étais à l'université mais du jour au lendemain il s'était éloigné pour finalement quitter les lieux sans même une seule explication. Perdre l'une des personne qui fait partie de votre monde est une chose que je ne souhaite à personne car pour moi ce jour la Maât Sheldon était mort.

    - - Et bah ça alors !

    Ce sourire, je m'en souvenais. Mais moi figé, je n'arrivais à rien dire... J'ôtais mes lunettes de soleil pour être que je ne rêvais pas. Non. C'était bien lui. Je soufflais comme pour me ressaisir et lâchait

    - Quelle bonne surprise... Maât. Je croyais ne jamais te revoir...

    Mon ton était glaciale, jamais je ne lui avait pardonné ce départ abrupt sans même une explication. J'avais cru que nous étions tels deux confidents capables de tout nous raconter sans honte, il connaissait tout de ma vie mais pour moi la sienne n'avait été qu'un mystère. Se contentant d'éluder mes questions, je n'avais jamais réellement apprit à le connaître.

    Trahi, après qu'il soit parti, ma vie avait comme basculer. Ce fit d'abord la tristesse, l'abandon jamais personne auparavant ne m'avait laissé tomber... On ne laisse pas tomber Dallas T. Flynn. Mais j'avais remonté la pente, j'avais perdu petit à petit le goût de la fête et je m'étais centré sur mes études. Ce point là, je lui en était redevable mais ça jamais je ne l'avouerai, bien trop fier.

    - Par quel heureux hasard as-tu atterri ici?

    Même ton froid, pointe de sarcasme je souriais une étrange sensation me brûlant les entrailles. J'avais tout simplement envie de me venger... On ne laisse pas tomber Dallas T. Flynn
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Jeu 14 Mai 2009 - 22:01

    Au téléphone, Dallas n'avait pas donné son nom de famille Maât n'avait pas donc fait le lien et ne s'était pas attendu à le revoir aujourd'hui. Lui au contraire avait donné son nom de famille mais il comprenait que ce soit une surprise pour son ancien meilleur ami : lorsqu'ils étaient à la faculté, il préférait se présenter sous le nom de Maât Sheldon, avec le nom de sa mère et non pas de son père avec qui il était constamment en conflit dans cette période. Et je sais que mon départ avait du le faire souffrir, mais je n'aurais pas pu lui expliquer.

    - Quelle bonne surprise... Maât. Je croyais ne jamais te revoir...
    - Oui... Je sais, les circonstances n'étaient pas les meilleures...

    Maât le détailla et une fois ses lunettes de soleil enlevées, il put que constater que leur retrouvailles n'aurait pu se passer aussi mal. Dallas n'avait pas changer, il avait toujours le même visage, la même voix mais pourtant dans son regard étincelait de... rancœur. Et puis le ton de Dallas ne présageait rien de bon pour la suite.

    - Par quel heureux hasard as-tu atterri ici ?
    - Je t'en pris, assis-toi... Maât lui fit signe de prendre place en face de lui. Après que je sois parti, j'ai été plusieurs années au Texas, puis à San Francisco jusqu'au début de l'année. Mon père est décédé dans un accident de voiture en janvier. Raconter sa vie comme ça, par étape d'une certaine monotonie n'avait rien de réjouissant. Surtout pour raconter des choses comme ça. Mais je suis quand même resté à San Francisco, j'ai -j'avais- toute ma vie là-bas. Une petite amie depuis un peu plus d'un an et mon boulot. Je suis devenu Wedding Planner, c'est ce que ça donne quand on est passionné par le droit de la famille mais qu'on arrête ses études de droit. Maât eut un léger sourire, du genre "regret". Et puis il y a quelques semaines mon grand-père, tu sais celui que j'aimais tant, est décédé. Crise cardiaque. Finalement je me suis retrouvé propriétaire avec mon frère et ma sœur de plusieurs propriété et je suis devenu vice-président de la société de mon grand-père. Donc au revoir San Francisco et retour à Ocean Grove où j'ai grandi quand j'étais plus jeune.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Jeu 14 Mai 2009 - 22:38

    Mon regard était posé sur lui, mes yeux de glace le dévisageant littéralment. Lui non plus n'avait pas vraiment changé, certes il avait quelques années en plus mais rien de bien méchant. Je suivais tout de même son invation et m'assayait face à lui, j'avais besoin d'explication.

    Après son départ les hypothèses s'étaient entremellées dans mon esprit, pour quels raisons valables avait-il bien put quitter son cursus universitaire , en plus en mai à une période si proche de la fin. Un mort dans sa famille? Un dégout pour les études? Ou je ne sais quoi d'autre... Aucun des raisons que je lui avait trouvés n'excusait son silence.

    - Je t'en pris, assis-toi... Après que je sois parti, j'ai été plusieurs années au Texas, puis à San Francisco jusqu'au début de l'année. Mon père est décédé dans un accident de voiture en janvier. Mais je suis quand même resté à San Francisco, j'ai -j'avais- toute ma vie là-bas. Une petite amie depuis un peu plus d'un an et mon boulot. Je suis devenu Wedding Planner, c'est ce que ça donne quand on est passionné par le droit de la famille mais qu'on arrête ses études de droit. Et puis il y a quelques semaines mon grand-père, tu sais celui que j'aimais tant, est décédé. Crise cardiaque. Finalement je me suis retrouvé propriétaire avec mon frère et ma sœur de plusieurs propriété et je suis devenu vice-président de la société de mon grand-père. Donc au revoir San Francisco et retour à Ocean Grove où j'ai grandi quand j'étais plus jeune.

    - Je suis désolé.

    Toujours le même ton, je ne m'étais exprimé que par politesse. J'aurai dû me sentir désolé pour lui, je le sentais au fin fond de mon être mais ma rancoeur était beaucoup trop forte et je ne me sentais pas la force de lutter contre elle. Je le fixait toujours, peut-être mon regard le gênait, je l'espérais sincèrement. Posant mes mains sur la table je soupirais tout en baissant pour la première fois mon regard.

    - Après ces retrouvailles très touchantes... Commençais-je incisif, venons en au chose sérieuse, la voiture.

    J'avais envie de lui posé la question qui m'avait hanté durant tout ce temps, mais orgueil m'en empechait, je ne voulais pas lui montré que j'avais été blessé , qu'il m'avait manqué et que j'avais souffert. Non, ce n'était pas mon genre et ça Maât devait surement s'en douter.

    - Pourquoi tu t'en débarrasses?

    L'allusion était plus qu'évidente, je faisais par la même occasion référence à la fois où il s'était débarrassé de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Jeu 14 Mai 2009 - 23:27

        HJ: ne fais pas attention au "je" qui vient d'apparaitre, je me teste. J'hésite vraiment à utiliser le narrateur omniscient ou non.


    - (...) donc au revoir San Francisco et retour à Ocean Grove où j'ai grandi quand j'étais plus jeune.
    - Je suis désolé.
    - Merci.

    Et il semblait vraiment l'être. Je savais que ma longue tirade ne lui donnait pas la réponse qu'il devait attendre à savoir pourquoi j'avais quitté mes études et donc notre amitié si vite, sans prévenir; mais je ne pouvais pas lui donner cette réponse pour le moment. Peu de gens savaient ce que j'avais fait pendant ce "trou noir" de mon existence, je ne pouvais pas me permettre de risquer de lui révéler : ça me mettrait en danger et surtout on venait de se retrouver notre amitié pouvait très bien ne jamais revoir le jour. J'aurais alors quelqu'un qui sait un de mes secrets sur les bras et qui plus est quelqu'un qui ne serait pas un allié. Je ne devais pas prendre de risque.

    - Après ces retrouvailles très touchantes... Commençais-je incisif, venons en au chose sérieuse, la voiture. Pourquoi tu t'en débarrasses ?

    Est-il vraiment obligé d'être aussi froid ? D'accord il avait du souffrir à l'époque mais est-ce que ça lui donnait vraiment le droit de paraitre si détaché ? Après tout, nous avions une amitié de presque un an derrière nous, durant laquelle nous avions été colocataires et meilleurs amis. Qui plus est, sa dernière question était bourrée de sous-entendus et je n'aimais pas que l'on contourne des questions par d'autres.

    - Et bien ce monospace a été un coup-de-tête. Je n'en ai pas besoin et je ne sais même pas pourquoi je l'ai acheté. Il n'a servi que trois semaines donc il est vraiment comme neuf. Je prenais mon rôle de revendeur très au sérieux mais j'avais la tête ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Lun 18 Mai 2009 - 18:59

    - Et bien ce monospace a été un coup-de-tête. Je n'en ai pas besoin et je ne sais même pas pourquoi je l'ai acheté. Il n'a servi que trois semaines donc il est vraiment comme neuf.

    La réplique de son "ancien" ami eut comme l'effet d'une bombe sur moi. Peut-être je n'étais pas sur qu'il ait saisit ma métaphore quelques minutes plus tard mais je ne pouvais m'empêcher d'être choqué par ce qu'il venait de dire. Ainsi pour lui je n'avais été qu'une tocade, il n'avait pas eut besoin de moi et c'était juste contenté de me jeter quand il n'avait pas besoin de moi. Je sentais mes mains se crisper, ma colère prendre petit à le dessus. Je tentais de me contrôler presque en vain, je ne voulait pas lui montrer à quel point j'étais blessé et poursuivait le file de la discussion sur un ton plus ou moins tendu.

    - Ha ouais je vois tout à fait le genre...

    J'insistais sur chaque syllabe , la mâchoire serrée. Un serveur se racla alors la gorge m'empêchant visiblement de continuer.

    - Bonjour, Que désirez-vous?

    Je souris à ça question, il y avait des tas de choses dont j'avais envie à cet instant notamment arraché la tête de Maât, mais je préférai garder le "meilleur" pour la fin. Je jetais un coup d'oeil distrait vers la carte qui était non-loin. N'étant pas vraiment inspiré , je commandais l'une de mes boissons préférés.

    - Un martini dry s'il vous plait.

    Puis je reportais mon regard vers Maât qui apparemment réflechissait à sa commande. Je le fusillait toujours du regard, comment avais-je pû être aussi bête durant tout ce temps... L'année que nous avions passés en tant que colocataire n'avait visiblement pas la même importance pour nous, et je n'avais été finalement qu'un passe temps plus qu'un ami auquel il avait tenu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Lun 18 Mai 2009 - 23:25

    - Et bien ce monospace a été un coup-de-tête. Je n'en ai pas besoin et je ne sais même pas pourquoi je l'ai acheté. Il n'a servi que trois semaines donc il est vraiment comme neuf.
    - Ha ouais je vois tout à fait le genre...
    Je voyais bien qu'il y avait un problème dans l'attitude de Dallas. Avais-je dit quelque chose qui avait blessé mon ancien meilleur ami ?

    - Bonjour, que désirez-vous?
    - Un martini dry s'il vous plait.
    - Un bloody-mary, commandais-je.

    Nous passâmes les minutes suivantes à parler de la voiture et je voyais bien que Dallas était très distant, clairement quelque chose l'avait touché. Ce que je ne comprenais pas c'est qu'après tout, nous nous étions retrouvé par hasard aujourd'hui, il aurait du s'en sentir heureux comme je l'étais moi-même non ?
    Finalement je réglais nos consommations -j'avais insisté- puis nous quittâmes le bar pour nous rendre sur le parking.
    - Voilà la bête. Un monospace noir quelconque, familial se tenait devant nous. Après un tour de l'extérieur, je lui proposais de regarder la capacité du coffre. J'avais complètement oublié que j'avais fait du shopping quelques heures plus tôt et qu'il était plein de sac de boutiques de prêt-à-portée de luxe et de photos développées.


      Janvier 2003, 23h18, chambre universitaire de Dallas et Maât. Université de Columbia, NY, USA.
      - Dallas, ouvre le deuxième tiroir et passe-moi l'appareil photo s'il te plait.
      Le colocataire de Maât se leva et traversa en caleçon leur chambre universitaire qu'ils partageaient. Il fouilla dans le tiroir de la commode, au milieu des fringues de Maât puis en sortit un appareil photo, puis vint s'installer en tailleur sur la couette de son colocataire.
      - Pourquoi tu le voulais ?
      - Pulsion photo du soir ! Et un flash illumina la tête fatiguée de Dallas. Maât explosa de rire.
      - Oh la gueule de vainqueur ! se moqua-t-il. Allez une autre, tous les deux ! Il tira Dallas vers lui, puis prit une autre photo. Et ils passèrent ainsi plus de trois heures à prendre des photos d'eux, les amis inséparables.


    - Mince, j'avais oublié ce bordel. Deux secondes. Je commençais à vider le coffre, déposant paquets et albums photos sur le goudron à côté de nous. Je ne remarquais pas que Dallas venait de prendre un des albums et le feuilletait. J'avais retrouvé une tonne de vieilles pellicules ou négatifs que j'avais fait développés pour retrouver des souvenirs. Mes années facultés y étaient bien sûr immortalisées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Mar 19 Mai 2009 - 17:23

    Me noyer dans les formalités et ne plus penser au passer, voilà ce que j'entrepris une fois que mon martini fut déposé en face de moi. Je n'avais aucune envie de me morfondre et de ressasser sans cesse le fait qu'après tout Maât n'ait été qu'un beau salop. Je ne pouvais cependant m'empecher de me montrer froid à son égard afin de lui faire comprendre que je ne tomberai pas deux fois dans le même piège vicieux et tordu.

    Je buvais mon Martini à mon aise alors qu'il me déblatterai des histoires à propos du véhicule. Je n'avais qu'une seule envie en finir au plus vite et ne plus jamais avoir à revoir Maât Sheldon. Comme il me l'avait dit quelques années plutôt nous ne devions plus nous revoir. Une fois nos consommations terminées et reglées - il avait insisté pour payer à mon grand mécontentement - nous passâmes enfin aux choses sérieuse. Il me montra enfin le fameux monospace.

    Je fus tout d'abords surpris malgré son côté familiale tout de même prédominant, l'engin ne semblait pas si mal que ça et était - à vrai dire - en très bonne état. La peinture noir rutilante n'avait encore aucune anicroches et le vehicule ne devait pas avoir passé le cap des 1 ans. Une vraie aubaine. Je ne laissais tout de même pas filtrer ma satisfaction...

    Nous en vîmes à observer l'interrieur en tout aussi bon état et finalement le coffre. Ce que j'y découvris me surpris et me perturba, déposé dans un des albums j'avais cru entrevoir une photo qui m'avais parue familière et sans rien demandé je l'avais saisit. Celui-ci était remplit de photo de l'époque où les deux jeunes hommes se fréquentais. Je me souvenais comme-ci c'était hier du jour où la plus part d'entre elles avaient été prise... J'étais absolument perdu.

    - Pourquoi...

    Murmurais-je d'abord tout bas à moi même...

    - Pourquoi tu as gardé ces photos? Je te suit plus là Maât.

    Mon ton n'avais plus rien d'aggressif ou de froid j'avais tout bonnement perdu pied par rapport à la situation et ne savait plus quoi penser. J'étais toujours en colère -certes- du fait qu'il soit partit, mais il ne semblait pas avoir faire une croix sur moi comme je l'avais cru quelques minutes plus tôt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Mar 19 Mai 2009 - 23:14

    - Mince, j'avais oublié ce bordel. Deux secondes.
    - Pourquoi tu as gardé ces photos? Je te suit plus là Maât.

    Je redressais la tête, remarqua qu'il tenait entre ses mains un des albums. Celui de l'université. Ouvert, l'album montrait des photos prisent courant janvier 2003. Dallas prit une des photos et me la montra, le regard vide et perdu. Nous étions tous deux plus jeunes, se tenant par l'épaule tel des amis que rien ne séparerait.

    - Comment ça ?
    - Pourquoi tu as ces photos dans ta voiture ?
    - Et bien parce que je les ai fait développées bien sûr. Je ne voyais pas où il voulait en venir, et Dallas ne semblait pas comprendre ce qu'il se peignait devant ses yeux. - Je ne suis revenu à Ocean Grove que depuis quelques semaines, et je t'avoue que d'y revenir m'a fait réaliser combien j'y avais de souvenirs. Alors j'ai retrouvé toutes les pellicules et les négatifs que j'avais et j'ai tout envoyé à un photographe pour ensuite faire des albums photos. J'en désignais plusieurs posés sur le goudron. La moitié ne sont pas encore remplis. C'est alors que j'ouvris un grand sac de sport dans lequel étaient stockés des tonnes de boites dans lesquelles on met les photos développées. J'en ai encore du travail pour tout classer mais ensuite j'aurais au moins une étagère de ma bibliothèque remplie d'albums photos montrant ma vie.

    Je voyais bien que Dallas était touché par cette découverte, bien que je ne saisissais pas vraiment pourquoi. Avais-je fait quelque chose de mal, et que le fait d'avoir des photos de lui et moi dans ma voiture me permettait de recevoir le pardon de sa part ?
    Je n'osais pas lui demander "Alors tu la prends cette voiture ?". Il semblait tellement troublé. Comme si... comme s'il n'avait jamais réussi vraiment à accepter mon départ de l'université. Tout d'un coup je me mis à avoir des remords : n'aurais-je pas pu lui expliquer ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Mar 19 Mai 2009 - 23:28

    Le cliché tremblait entre mes mains alors que mon regard était figé sur celui-ci. Jamais je n'aurai cru revoir ces photos et encore moins dans le coffre de Maât. Étais-je entrain de perdre la tête? Il m'avait semblé que notre amitié n'avait été qu'une tocade pour lui et qu'il n'en gardait pas une très grande importance, et voila que la preuve du contraire gisait sur le sol et dans mes mains. Je relevais mes yeux vers mon ancien colocataire et ami.

    - Pourquoi tu as ces photos dans ta voiture ?
    - Et bien parce que je les ai fait développées bien sûr {...}

    Devais-je le croire? Une grande partie de mon être m'intimais de le faire... C'est alors que je fus prit d'un - incontrolable - fou rire. De quoi riais-je? De ma bêtise surement, encore une fois j'avais trop laissé mon esprit divaguer. Certes il aurait du me prevenir de son départ, mais le revoir maintenant était trop bon et sans prevenir je lachais l'album et le serrait dans mes bras durant un bref instant avant de reculer à nouveau et rire. Il devait certainement me prendre pour un fou maintenant.

    - ça me fait vraiment plaisir de me voir mon vieux! Je suis désolé pour tout à l'heure... j'ai.. heu... En faite, j'ai agit comme un idiot!

    Il était très rare que je reconnaisse mes erreurs, mais celle-là je lui devait bien à Maât.

    - Faut me comprendre, tu te rends même pas compte comment j'ai été perdu après...

    Prononçé ces mots m'était encore difficile aujourd'hui. Je n'avais jamais réellement accepté son tombeur, jamais personne ne m'avait laissé tombé auparavant et ça avait été un réel coup dur pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Mer 20 Mai 2009 - 2:13

      Mai 2003, Université de Columbia, NY, USA. Suite d'un flash-back déjà évoqué au-dessus.

      - On se reverra un jour ?
      - Bien... Et en milieu de sa réponse, Maât réalisa : pourquoi lui mentir ? Non je ne pense pas Dallas...
      Dallas n'ajouta rien, il en était surement mieux ainsi. Il regarda donc Maât prendre ses deux valises puis sortir de la chambre. Juste avant de fermer la porte, il regarda une dernière fois son ancien-colocataire, son ancien-meilleur-ami et tâcha de lui sourire, un pincement au cœur. Il savait que Dallas ne comprenait pas pourquoi il devait regarder son confident partir, Maât ne pouvait pas lui expliquer les choses étaient trop compliquées.
      La porte une fois refermée, il sortit de la résidence universitaire et mit ses valises dans le coffre. Puis il fit le tour de la voiture, s'installa devant le volant et tourna la clé de contact. Il se doutait que Dallas devait être en train de le regarder de la fenêtre de la chambre. Juste avant de quitter sa place de parking, Maât mit un cd dans le lecteur et les premières notes de "Breathe me" de la chanteuse Sia se firent entendre. Help, I have done it again. I have been here many times before. I Hurt myself again today and, the worst part is there's no-one else to blame. Be my friend, hold me, wrap me up, unfold me. I am small, I'm needy, Warm me up and breathe me.
      Quelques minutes plus tard, pendant qu'il empruntait l'autoroute direction le Texas, les larmes coulèrent. Les yeux brouillés, il laissait derrière lui ses études, ses rêves d'adolescent et son meilleur-ami. Une énorme partie de sa vie. Il avait la conviction qu'il avait fait le bon choix, alors pourquoi est-ce que cela faisait si mal ?...


    Retour au présent (...) Je le regardais se taper un fou rire tout seul. Ce n'est pas qu'il avait l'air complètement idiot mais je ne comprenais pas ce qu'il y avait de si risible dans le fait d'avoir faire développer des photos de mon passé. Quoi qu'il en soit, je n'allais pas me plaindre de le voir rire : c'était toujours mieux que de sentir une certaine froideur dans ses paroles et ses actions. Ce fut donc avec un réel soulagement que je le laissais me prendre dans ses bras. C'est en le serrant contre moi que je réalisais qu'il était bien là, ce n'était pas un rêve. Je retrouvais enfin mon meilleur ami d'université, celui à qui je m'étais tant confié.
    - Ca me fait vraiment plaisir de me voir mon vieux ! Je suis désolé pour tout à l'heure... j'ai... Euh... En faite, j'ai agit comme un idiot ! Faut me comprendre, tu te rends même pas compte comment j'ai été perdu après...
    - ...Après que je sois parti comme un lâche sans te donner aucune explication valable.
    Je préférais terminer sa phrase. Il fallait appeler les choses telles qu'elles étaient : je savais maintenant que partir sans donner aucune explication n'avait pas été la bonne solution. Dallas avait du en souffrir terriblement et je me sentais vraiment attrister de ne comprendre ça que maintenant.
    - Ecoute, un jour je t'expliquerai. Mais pour le moment ne gâchons pas nos retrouvailles avec les mauvais souvenirs tu veux bien. Le jour venu, je t'expliquerai.
    Et pour être tout à fait honnête, c'était vraiment un trop gros secret pour en parler là, sur un parking en plein milieu de la journée. Je n'avais jamais confié qu'à seulement deux personnes pourquoi j'avais lâché mes études et même si j'avais rencontré Dallas il y avait des années maintenant, c'était pour moi comme si je faisais la connaissance d'une nouvelle personne. Il fallait que j'apprenne à retrouver une confiance en lui avant de parvenir à confier un secret aussi lourd.
    Je changeais donc de sujet.
    - Alors dis moi, qu'est-ce que tu fais à Miami ? lui demandais-je en souriant. Raconte-moi tout ce que tu es devenu depuis 2003 !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Jeu 21 Mai 2009 - 19:37

    Je me souvenais très nettement du jour de son départ, il était parti sans presque un mot, une explication. En moins de temps qu'il m'en avait fallu pour m'en rendre compte que je m'étais retrouvé seul, ma plus grande hantise. Tout d'abord je fus saisit par le déni, je ne voulais pas réaliser ce qui venait de se produire, j'esperai qu'il reviendrai quelques jours plus tard, je m'étais trompé.C'est était suivit la colère, j'avais tout détruit dans la chambre qui pouvait me rapeller sa presence. Poster, bureau, objets divers tous étaient passés par la fenêtre. J'avais ensuite tout repeint... Puis était finalement venu l'acception, je continuais, passais à autre chose... Mais au fond de moi, la blessur n'avait jamais réellement cicatrisé.

    - Ecoute, un jour je t'expliquerai. Mais pour le moment ne gâchons pas nos retrouvailles avec les mauvais souvenirs tu veux bien. Le jour venu, je t'expliquerai.

    La voix de Maât me sortit de mes rémunéscence du passé. Je souriais tristement, un jour il m'expliquerait... J'haussais les épaules, j'étais tout simplement fatigué de devoir attendre après les autres. Qu'il me dévoile ou non la raison de son départ, je m'en fichais - du moins je tentais de me le persuader - après il faisait ce qu'il voulait. Je reportais mes yeux sur les photos tout en souriant. Je souhaitais vraiment gardé un bon souvenir de cette période malgré le goût amer que m'avait laissé la fuite du jeune homme.

    - Alors dis moi, qu'est-ce que tu fais à Miami ? Raconte-moi tout ce que tu es devenu depuis 2003 !

    Je souriais, j'avais gardé cette réponse au fin fond de mon être pendant un bout de temps. Je connaissais sa curiosité et j'avais surtout hâte de voir sa réaction quand il apprendrait à quel point ma vie avait changé et surtout à quel point j'étais comblé dans mon existence.

    - Et bien comme tu dois l'avoir deviné j'ai fini mes études moi, je ne pus m'empêcher d'insister sur le pronom, j'ai dégouté un boulot dans un tout nouveau bureau d'architecte dans le coin...

    Satisfait d'avoir le contrôle, je débutais par les banalités pour enfin finir par lever ma main et lui montrer de manière bien ostentoire l'allience en or blanc qui entourait mon annulaire.

    - Et je me suis marié il y a un plus d'un an avec la personne la plus merveilleuse que j'ai jamais rencontré.

    Je guettais alors sa réaction, j'espère vraiment qu'il réagisse, mal? me murmurait mon inconscient. Je n'en étais pas sur mais j'esperais que la nouvelle aurait l'effet d'une bombe sur lui. Certes les circonstances de mon mariage n'était pas des plus habituels, mais finalement j'avais trouvé mon âme-soeur et j'étais -enfin- comblé sentimentalement parlant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure » Ven 22 Mai 2009 - 20:12


    - Alors dis moi, qu'est-ce que tu fais à Miami ? Raconte-moi tout ce que tu es devenu depuis 2003 !
    - Et bien comme tu dois l'avoir deviné j'ai fini mes études moi, je ne pus m'empêcher d'insister sur le pronom, j'ai dégouté un boulot dans un tout nouveau bureau d'architecte dans le coin...
    Et à son sourire je compris tout de suite qu'il avait attendu que je pose cette question. Il savait que j'étais curieux, très curieux de nature et j'avoue que sa réponse me surprit. Ce n'est pas que Dallas n'était pas destiné à accomplir de grandes choses et à réussir sa vie mais je dois avouer qu'il avait des secrets et surtout une attitude lors de l'année en études que nous avions passé ensemble... Je ne sais pas, quelque chose qui faisait que je n'avais jamais imaginé le voir réussir loin. Je l'avais plutôt situé dans un mode de vie banal, avec un job ordinaire. Quoi qu'il en soit, c'était une agréable surprise et j'étais très fière de lui.
    Quant à son "moi" limite vantard et insultant pour moi, je ne préférais pas relever.
    - Waouh, un architecte ? relevais-je avec un grand sourire. Tu t'occupes des intérieurs ? Je voudrais modifier un peu ma maison à Ocean Grove.

    Mais j'avoue qu'il me porta un coup violent quand il m'exhiba -il n'y avait pas d'autre mot- son alliance et au passage son bonheur au visage. Pendant un court instant, j'en eu la tête qui tourne. L'annonce passait mal.
    - Et je me suis marié il y a un plus d'un an avec la personne la plus merveilleuse que j'ai jamais rencontré.
    - Wah. Dallas, en voilà une... surprise. Toi qui ne voulait pas d'une vie ordinaire, te voilà maintenant rangé correctement dans la conformité. Félicitations.
    Pourquoi est-ce que je lui disais ça avec autant de méchanceté ? J'aurais du le féliciter pour son mariage et sa vie qui se dérouler à merveille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: « Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure »

Revenir en haut Aller en bas
 

« Faire le tri dans les objets inutiles permet d'obtenir la richesse intérieure »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: The Blue Lagoon Bar-