AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Ven 24 Sep 2010 - 23:09





« ENTERREMENT DE SCOTT MATTHEWS. »




27 septembre 2011. Accompagné de toute la fratrie Matthews, j'accompagnais et je portais le cercueil de mon meilleur ami au cimetière de l'église St Patrick's Church. Des amis, voisins étaient déjà présent pour lui rendre un dernier hommage. Vétu de mon costume noir Dolce & Gabana, j'avançais vers la tombe creusée du jeune Matthews. Je retenais mes larmes. Des chaises avaient été disposées sur la droite du prêtre alors que nous déposions le corps de Scott Matthews sur sa gauche. Nous avons alors pris place sur ce siège spécialement aménagé pour l'occasion et la cérémonie pourrait commencer d'ici quelques minutes, lorsque chaque proche, ami, voisin, connaissante et autre personne ayant cotoyer le chef cuisinier soit parmi nous pour lui souhaiter un chaleureux « au revoir ». Sa vie s'était arrêtée bien trop tôt. Le jeune Matthews méritait maintenant une vie paisible dans l'au-delà ou au paradis, veillant sur nous à chaque seconde. Il serait notre ange gardien. Il serait mon ange gardien et moi Tyler C. Wendel, je me promets de ne jamais l'oublier. Au loin, j'apercevais Maât Blythe-Sheldon qui arrivait. Sans Valentin. A mes côtés se trouvaient la famille du défunt au grand complet : Conner D. Matthews, Cameron Matthews, Kristen J. Matthews, Chris Griffith-Matthews, leur mère. Même Lyann E. Roosevelt avait fait le déplacement alors qu'elle attendait ces jumeaux. C'était un triste jours, pour une triste fin. Scott Matthews n'était plus et le vide que son absence me procurait n'arriverait sans doute plus jamais à se combler.



HJ ♦ Chaque membre peut poster un ou plusieurs messages à la suite de ce post. Il peut biensur y avoir plusieurs conversations dans ce même topic. Mais tentez quand même de rester cohérent avec ce qu'il se passe autour de vous. J'interviendrais le plus souvent possible pour avancer l'intrigue au maximum.


Dernière édition par Tyler C. Wendel le Dim 17 Oct 2010 - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Sam 25 Sep 2010 - 6:38

Debout aux côtés de Panamee, Liam garda les yeux rivés sur le cercueil, se rapprochant imperceptiblement de la jeune femme afin de lui assurer son soutien. Elle connaissait Scott, elle aussi, et Liam n'était pas sans savoir qu'elle appréciait également Chris. La cérémonie, à l'église, s'était avérée étonnamment courte et le médecin avait suivit les autres jusqu'au cimetière, afin de rendre un dernier hommage à son ami. Il avait toutefois beaucoup de mal à accepter le départ imprévu du jeune Matthews; la violence de l'acte qui lui avait enlevé la vie lui faisant horreur. Le coupable avait peut-être été arrêté, mais trop tard. La vue de Conner, au loin, le fit frémir et serrer les dents alors qu'il resserrait un peu plus son emprise sur la main de Panamee avant de détourner le regard. Liam avait pris la peine, avant la cérémonie, de souhaiter ses condoléances à la famille Matthews, se contentant de serrer l'épaule de Chris d'une main compatissante, de prendre Cameron et Kristen dans ses bras et de tenter de réconforter leur mère de quelques mots apaisants, malgré qu'il soit conscient que rien de tout ça n'effacerait leur douleur.

Liam serra délicatement la main de Panamee dans la sienne avant de lui assurer qu'il ne serait pas long. Il avait vu quelqu'un, parmi les gens rassemblés, qui le fit s'interroger malgré tout et il quitta la jeune femme dans l'intention de le retrouver. Pride était venu et il semblait, apparemment, en charmante compagnie.

Quelque chose, depuis un moment, tracassait le médecin et le faisait se sentir atrocement coupable. Pride avait peut-être perdu la mémoire, mais lui non. Lorsqu'il fut à sa hauteur, un léger sourire, un peu triste au vu de la situation, naquit sur ses lèvres.
« Je suis content de te voir... T'as l'air en forme. »
Il n'avait sans doute pas besoin de lui rappeler que la dernière fois qu'il l'avait vu, il sortait de l'hôpital, la démarche plus ou moins assurée. Il attira néanmoins le jeune homme un peu à l'écart, alors qu'il fronçait les sourcils sous les pensées plutôt graves qui s'imposaient à lui. Il détourna les yeux afin de ne pas poser le regard sur le cercueil et les fleurs que déposeraient bientôt les gens pour honorer sa mémoire.
« Tu sais... Avant ton accident, tu nous as donné un sacré coup de main, à ma cousine et moi. Et... Je n'ai pas eu le courage de te remercier. Merci... Vraiment. Je suis désolé pour ce qui s'est passé ce soir-là, je voulais que tu le saches. »
Désolé d'avoir autant paniqué pour une situation presque banale dans la vie de Pride Berrington. Désolé de s'être emporté contre lui alors qu'il n'avait voulu qu'aider. Désolé d'avoir eu recourt à son aide, surtout, et de ne pas avoir réussi à comprendre plus tôt qu'il avait fait exactement ce qu'il fallait.

Le médecin se déplaça un peu sur la gauche afin de laisser passer une femme et son regard vacilla néanmoins jusqu'à Panamee, un peu plus loin, qui avait apparemment trouvé des amis pour discuter. Tant mieux. Son attention se reporta néanmoins sur Pride alors qu'il penchait légèrement la tête de côté, les sourcils froncés. Il finit par abandonner l'idée de le questionner sur sa santé, se disant finalement que ce n'était peut-être pas la place. Un soupir franchit ses lèvres alors que ses yeux fixaient un point au loin, sans vraiment le voir.
« La vie est décidément bien trop courte, pour certains... »
Il n'attendait pas spécialement de réponse, il faisait simplement état de ses pensées, alors que la question qu'il se posait depuis longtemps revenait sans cesse dans son esprit, en particulier lors de ce genre de situations. Pourquoi les gens partaient-ils trop tôt? Il avait vu des enfants mourir à l'âge de deux ou trois ans, il avait vu des nouveaux-nés qui ne faisaient même pas un pas en ce monde et il ne pourrait jamais trouver la réponse. C'était comme ça, et on n'y pouvait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Sam 25 Sep 2010 - 20:19

Le coude appuyé contre le cuir de la portière de l’Aston Martin Vanquish de Gabriel, Romain regardait le paysage défiler sous ses yeux. Cela faisait un moment qu’il ne disait plus rien, laissant simplement le ronronnement du moteur combler le silence entre son sénateur de mari et lui. A quoi bon lui confier ce qu’il savait déjà ? Le décès prématuré de Scott lui faisait mal. Mal parce qu’il se sentait en partie responsable de cette mort atroce. Mal parce que s’il n’avait pas reporté à quelques heures leur rendez-vous de ce jour-là, Scott n’aurait sans doute jamais croisé la route de ce meurtrier, et ils pourraient encore, l’un et l’autre, passer du bon temps ensembles. Mais hélas, avec les « si », on refaisait le monde, et toute la peine et toute la culpabilité de Romain n’y changerait rien. Le destin avait voulu qu’il en soit ainsi. Il avait voulu que la vie de Scott s’achève brusquement, du jour au lendemain, et qu’aujourd’hui, tous, parents et amis, lui rendent un dernier hommage.

« Des pâtes. » murmura soudainement Romain. « Aux champignons, ou au épinard. » Il sentit se poser sur lui le regard interrogateur du sénateur qui garait soigneusement sa luxueuse voiture le long de l’allée bordant le cimetière. « Je me demandais simplement ce que j’allais nous faire à dîner ce soir. »
« Y a pas une veillée funèbre avec un buffet ? Pour un chef cuisinier ça serait la moindre des choses. » Tenta d’un ton léger Gabriel afin – sans doute – de dérider un peu son mari. Mais face au regard noir du jeune homme, il se ravisa ; « Je plaisantais. »
« C’est de très mauvais goût. »

Sans rien ajouter d’autre, il sortit du véhicule, puis, accompagné de Gabriel, il pénétra dans l’enceinte du cimetière, serpentant entre les tombes pour rejoindre l’endroit où serait enterré le cercueil de Scott. De nombreuses chaises avaient étés disposés pour la cérémonie, et elles commençaient à être pour la plupart occupées. Beaucoup de monde avait répondu présent à l’appel de ce dernier hommage. Romain reconnu plusieurs personnes dont, Tyler, Liam et Maât. Il les saluerait plus tard car son but premier était de rejoindre les Matthews pour les condoléances d’usage. Avec Gabriel, Romain commença d’abord par présenter à Cameron ses condoléances, puis il enlaça Kristen en lui souhaitant tout le courage du monde et en lui murmurant à l’oreille de l’appeler si elle souhaitait une oreille attentive, et ensuite, ils tentèrent de réconforter la mère des Matthews. Enfin, lorsque vint le tour de Chris, Romain lui accorda à peine quelques mots. Il le délaissa rapidement pour terminer par Conner à qui il tenta de cacher tout son dégoût suite aux révélations de Scott. Ses mots furent très conventionnels, et dépourvu de la sympathie qu’il nourrissait autre fois pour l’aîné des Matthews.

Une fois les condoléances faites, Romain s’éloigna et rejoignit son oncle Alfie et sa tante Mary qui leur avait réservé des places à côté d’eux. Il les enlaça puis tomba près de son oncle qui passa un bras réconfortant autour de ses épaules. Le front du vieux marin contre le sien, Romain chuchota, conscient qu’Alfie s’inquiétait pour lui, qui, le mois passé, avait assisté à l’enterrement de son frère :

« Je vais bien. »
« Je suis sincèrement désolé pour ton ami. »
La rancœur dans la voix, Romain ne put s’empêcher d’ajouter :
« J’imagine qu’il est mieux-là où il est qu’en compagnie de cette bande d’enfoirés ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Sam 25 Sep 2010 - 20:54


Certains jours, Esteban considérait que certains habitants – peu importe ce qu’ils pouvaient bien en dire – ne valaient pas mieux que lui. De nombreux événements dans sa vie lui avait conduit à cette conclusion qu’il aurait put énoncer à qui le veut bien que n’importe qui le connaissant que trop peu, aurait conclu qu’on ne pouvait pas être pire qu’un Carson. Hors déjà qu’il se rappelait très fraichement à quel point il avait été ridiculisé la dernière fois qu’il s’était présenter à un regroupement public, son mariage raté en somme… Tout l’amenait à éviter de se présenter à l’enterrement de Scott Matthews. Déjà parce que Scott avait trompé Maât avec lui – qu’il avait clamer qu’Esteban l’avait violé… puis il avait essayé de le tuer. Ensuite parce que Scott l’avait provoquer dans son mariage, et qu’Esteban l’avait tabassé devant toute la ville. Non, sa présence à cet enterrement ne pouvait qu’être mal vue. Et pourtant. Esteban Carson ne pouvait pas laisser toute cette histoire de coté sachant pertinemment que les choses étaient restées en suspends et que jamais il n’avait eu le temps de se justifier et de lui montrer qu’il avait eu tort. Puis, il voulait voir Scott étendu. Les yeux fermés, convaincus que cette simple vue aurait peut-être l’effet de l’aider à mieux dormir le soir sans avoir sans cesse les souvenirs de se faire réveiller avec quelqu’un pencher sur vous avec un flingue. « On ne reste que quelques minutes, Elodie. » avertissa Esteban alors qu’il tournait afin de stationner sa voiture. « J’aimerais que tu sois tranquille d’accord? Quelques minutes, c’est tout ce que je te demande. » Le hochement de tête de sa fille convaincu Esteban, sachant que la fillette de 7 ans savait très bien se débrouiller toute seule et qu’elle l’écouterait. Il n’avait pas l’habitude de lui dire quoi faire, mais toute cette histoire le troublait assez pour qu’elle se sente mal pour lui. Il ouvrit la portière avant de la refermer derrière lui puis de sentir la main d’Elodie se glisser dans la sienne. Submerger par des émotions qu’il n’aurait pas réussit à mettre des noms, il serra doucement la main de sa fille avant de s’avancer lentement vers le regroupement des personnes pour qui Scott Matthews était un être cher.

Ses yeux se posèrent sur la foule auquel il put reconnaître facilement les visages. Il aperçut Maât Blythe, qu’il décida bien sur de ne pas approcher; puis tous les membres de la famille de Scott. Ne connaissant presqu’aucun de ceux-ci; Esteban résista encore une fois à l’envie de rejoindre Chris afin de lui montrer un support émotionnel qu’il ne pouvait pas montrer. Quelques pas furent d’avantages émît, qu’Esteban préféra rester derrière les invités positionnés près du cercueil – convaincu plus que jamais que c’était une très mauvaise idée que d’être là. Heureusement, Elodie restait immobile à ses cotés ne jouant pas à l’enfant perturbateur. Il pourrait peut-être ainsi se faire peu remarquer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Dim 26 Sep 2010 - 12:42

Duncan était tranquillement en train de dépérir comme à son habitude, le sujet Panamee n'étant toujours pas réglé, et même si avec Neal tout allait mieux qu'il y a quelques temps, cela n'arrangeait tout de même pas son moral... Le pire était le manque de Panamee, il n'avait vu aucune fille depuis, et il n'avait de pensé que pour elle...

C'est alors qu'il appris la nouvelle, en lisant le journal; il ne le lisait jamais mais depuis quelques temps il regardait souvent les titres et feuilletait ce dernier, qui sait Panamee allait peut être se décider à se marier et elle ne lui apprendrait pas alors peut être qu'en lisant ce journal, une rubrique pour les mariés lui était consacré... Mais ce n'est pas ce que Duncan trouva alors aujourd'hui, à la place il apprit qu'un de ses voisins, venait de décéder... Il se mordit la lèvre, et se laissa alors s'imaginer si lui venait à mourir, est ce que quelqu'un poserait une telle annonce sur le journal, est ce que quelqu'un la lirait ? Et est ce que beaucoup de personne viendrait alors à la cérémonie si cérémonie il y avait... Tant de questions et aucunes réponses, il se laissait imaginer voir Esteban et Neal côte à côte, à pleurer la perte d'un ami, puis quelques minutes plus tard il aurait pu voir du haut de son nuage, Neal donner la première baffe à Esteban, ils se disputeraient alors l'amour de ce défunt ami... Il eut un petit sourire en coin à s'imaginer cela. Il y aurait également, toutes les personnes qui ne l'appréciaient pas, venus juste pour faire acte de presence et cracher sur son image... Mais malgré toutes ses personnes il n'arrivait pas à s'imaginer Panamee dans ce décor, il était sûr et certain qu'elle ne viendrait pas...

C'est ainsi que quelques jours plus tard, il s'habilla en costume noir, prit des lunettes de soleil et partit à pied au cimetière, pour rendre un dernier hommage à Scott.
Il vit une foule de personne à l'entrée, et resta à l'écart un instant, il appercut alors Chris, et c'est à sa plus grande surprise qu'il vit également la mère de Chris, elle le regardait, il lui fit un signe de main en lui lançant un regard de toutes mes condoléances. Il se souvenait de la dernière fois qu'il l'avait vu, c'était lorsqu'il était jeune sa première expérience... Il restait alors à l'écart pour également ne pas trop se faire voir, il se faisait de plus en plus rare dans le coin, et il n'aimait pas alors porter l'attention sur lui, aujourd'hui tout le monde devait rendre hommage à Scott pas s'occuper de la réapparation de Duncan.

Il vit Chris le voir, et baissa alors la tête, Chris n'avait pas supporter que Duncan ait une aventure avec sa mère... Et pourtant Duncan savait éperduement qu'en étant là et en l'ayant vu, elle allait forcément venir lui parler...
Non loin de là se trouvait Esteban avec une enfant... Duncan n'avait plus du tout de ses nouvelles et était très content de cela, il s'en contrefoutait... De toute façon il n'était pas là pour résoudre des problèmes personnels.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Dim 26 Sep 2010 - 14:49

Ce lundi 27 Septembre était un jour bien triste. Ce jour-là, on enterrait Scott Matthews. De tout les enterrements qu'il avait connu à Ocean Grove depuis qu'il était revenu, celui-ci était l'un des premiers qui avait fait couler autant d'encre dans le journal. Ce matin encore, les journalistes relataient les faits, comme si, les habitants du quartier n'avaient encore pas su ce qu'il s'était passé, malgré les articles déjà publiés. La mort de Scott avait ébranlé la population. Et pour cause.. Il était mort juste avant qu'on arrête le sala*d qui avait fait ça. Sa mort aurait pu être épargnée, Jovan en était convaincu. Il s'en voulait d'ailleurs. Il avait gagné l'élection de représentant de quartier, et si il avait géré son nouveau statut autrement, il se pourrait que rien de tout cela ne serait arrivé. C'était idiot de sa part de culpabiliser pour une chose qu'il n'avait pas fait, mais il s'en fichait, il y croyait dur comme fer.
Garant sa voiture sur le bas-côté, Jovan sortit presque aussitôt de son véhicule. Il posa ses fesses contre le capot de la voiture, quelques minutes, observant au loin tout ce qu'il se passait. Il se demandait s'il arriverait à franchir cette centaine de mètres. Il détestait, comme tout le monde, les enterrements. Il en avait une telle peur qu'il pourrait trouver une superbe excuse pour l'éviter. Mais aujourd'hui, ce n'était pas pareil. C'était Matthews qui se trouvait dans ce cercueil, et il était celui qui avait été élu face à lui. La moindre des choses était de lui rendre un dernier hommage.
Il se releva alors doucement, et commença à arpenter les mètres entre l'endroit d'où sa tombe était crreusée et sa voiture. Durant le chemin, Jovan ne cessait de penser à Scott. Il l'avait détesté pour une histoire débile. Il lui en avait voulu parce qu'il s'était retrouvé sans job, en partie à cause de lui. Mais depuis un an, tout avait changé. Matthews lui avait proposé de devenir son bras-droit dans le restaurant qu'il allait ouvrir, et Jovan -malgré tout son étonnement- avait fini par accepter. Depuis, le manque d'argent pour payer ses factures ne l'empêchait plus de dormir, et depuis ça, il considérait Scott comme l'un de ses amis. Le visage dénué d'expression, et le regard dans le vide, Jovan se rendit compte qu'il était arrivé maintenant à destination.
La tombe était déjà creusée, et à côté d'elle trônait les restes de Matthews enfermé dans un cercueil. Jovan s'approcha doucement de la famille de Scott. Il dit quelques mots de sympathie à Conner, à Chris, à Kristen, à Cameron et à leur mère, serrant les mains à chaque fois. En passant de nouveau à côté du cerceuil, il effleura une seconde le morceau de bois, comme pour vérifier qu'il n'était pas en plein cauchemar. Non, c'était bien la réalité. Scott Matthews n'était plus. Tué par un conn*rd. Sa vie avait quand même été bouleversante. A croire que le destin s'acharnait sur lui: l'attaque qu'il avait eu, avec Maat, son coma pendant quasiment un an s'il se souvenait bien, et maintenant, un enfoiré lui avait pris sa vie. Il enleva la main du bois, et fit quelques pas pour s'asseoir sur une des chaises entreposées pour l'occasion. Il ne fit pas attention aux personnes présentes, ne jetant pas un coup d'oeil à Liam ou Panamee, Romain, Alfie, ou bien même Esteban et la gamine qu'il tenait par la main. Il n'osait pas lever les yeux et voir cette famille en pleurs, tout ces amis en souffrance. Il se contenta de s'asseoir dans un coin, attendant que la cérémonie commence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Dim 26 Sep 2010 - 18:33

Face au grand miroir de sa chambre d'hôtel, Conner réessayait pour la centième fois de faire le nœud à sa cravate, il lui était impossible de le faire, ses mains tremblantes comme des feuilles dans le vent. Il retira nerveusement ce bout de tissu qu'il jeta à ses pieds. « Souhaitez-vous de l'aide, monsieur Matthews ? » demanda la femme de chambre. L'aîné des Matthews porta son regard sur son interlocutrice. « Quand êtes-vous entré ? » « À l'instant, monsieur. » Il n'était pas vraiment convaincu, il n'avait rien entendu, alors que craintif comme il est pour l'instant, un détail de ce genre n'aurait pas dû lui échappé. Elle ne l'aida pas à nouer sa cravate, mais plutôt à lui procurer du plaisir. En effet, Conner ne trouva rien de mieux que de coucher avec cette femme de chambre. S'envoyer en l'air avant de se rendre aux funérailles de son propre frère. Il s'y rendait, s'était déjà ça. Ce qui au départ, n'était pas le cas. Enfilant de nouveau son costume noir, il parvint à faire un nœud correcte. Durant un moment, elle était parvenue à lui faire changer les idées, mais à présent la réalité reprenait petit à petit le-dessus. Le plus difficile à surmonter.

Au bord de sa Nissan Pathfinder, Conner était déjà à sa cinquième cigarette. Ses yeux étaient restés toujours aussi gonflés. Comme quoi chialer pendant deux jours, non stop, cela se voit sur le visage. Remarquant sa sale tronche dans le rétroviseur, il mit ses lunettes de soleil, qui à coup sûr, dissimulera son état, dit pitoyable pour lui, mais normal pour les autres. Stationnant sa voiture, il sortit de cette dernière avec un reste de cigarette qu'il jeta et écrasa sous sa chaussure. La journée allait être longue et riche en émotions. Certains faux-culs et inconnus viendraient présenter leurs condoléances, alors que d'autre viendront lui faire, sans en avoir une réel envie. Ce fut le cas pour Romain Parker, ça s'était ressentit, mais Conner s'en foutait pas mal, comme réponse, il s'était contenté de le regarder sans rien ajouter. Ce fut la même chose un peu avant la cérémonie à l'égard de Liam Stanfield, ce que l'on peu appelé ancien meilleur ami, du point de vue de Conner. Ainsi que Jovan Lennon. Aucune parole daigna sortir, il n'en avait ni l'envie, ni la force, et cela restera comme ça durant toute la cérémonie. Une bonne partie de ses proches avaient été informés de son retour, et/ou de ce qu'il a pu commettre comme erreur, de là est venue la haine, la gêne et le dégoût chez certaine personne, envers lui. C'est ça, l'effet du plus gros regret de sa vie. Savoir qu'on a foiré et être incapable de se racheter.

Installer sur la chaise qui lui était attribuée, Conner aurait préféré aller se cacher, ou du moins rester enfermer dans sa chambre d'hôtel. Il imaginait l'embaumeur en train de tenter de dissimuler, avec du maquillage, les coups que l'aîné des Matthews avait infligé à Scott. Conner n'avait pas besoin de correction, il l'avait déjà sous les yeux. La mort de celui qu'il a toujours aimé au plus profond de son être. La culpabilité l'avait envahi le jour où Tyler lui avait annoncé cette terrible et triste nouvelle, et cette culpabilité n'était pas prête de s'en aller aussitôt. Tous salopards mérite son châtiment. Cette mort le troublait énormément, et Conner avait déjà commencé à se remettre en question. Bien vite, se sera à lui de présenter ses excuses, au risque de se retrouver vraiment seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Dim 26 Sep 2010 - 20:15

    La nouvelle avait fait le tour du quartier, comme une trainée de poudre. Scott Matthews était mort. Il s'était retrouvé au mauvais endroit, au mauvais moment. Comme on dit. Et il est partit. Beverly a apprit la nouvelle en voyant des policiers, des pompiers et autres s'activaient autour de la maison où vivait Scott. Il était alors sortit et un voisin lui a alors expliquer la situation. Le cambrioleur, qui terrorisait Ocean Groove avait été appréhendait. Mais, il y avait eut un mort. Quelques minutes plus tard, Beverly apprit que c'était Scott. Il rentra alors chez lui, ne voulant pas rester. Son premier réflexe fut d'aller vomir. On ne pouvait pas dire que les jours qui ont suivit furent dès plus joyeux pour le jeune homme.

    L'enterrement eut lieu quelques jours plus tard. Beverly appréhendait ce moment. Il ne voulait pas y aller même. Il s'y rendit donc, seul. Les mains dans les poches, portant un costume noir et simple, il prit place. Il vit alors le cercueil. Dire que ce cercueil contient le corps de l'homme qu'il a aimer. Car oui, même si il n'a jamais voulut l'admettre et même si il ne s'est rien passé, Beverly a été amoureux comme un fou de Scott. Seulement, aujourd'hui, c'était trop tard. C'est donc sur cette pensée que Beverly prit place. Il éloigna d'un geste le programme se trouvant sur chaque siège, ne voulant pas voir l'image de Scott, ne voulant plus la voir.

    Beverly aperçu au loin Chris. Il hésita alors à aller le voir. Ils se sont disputés et ne se sont plus parlés depuis. Leur amitié est à présent inexistante. Beverly préféra alors se dire que sa famille s'occupera comme il le faut de Chris et qu'il n'a sans doute pas envie de le voir. Beverly s'assit donc, regarda devant lui sans s'attarder aux détails. La mort fait remonter à la surface les regrets et les regrets vous font réaliser à quel point la vie peut être importante. Soufflant sans raisons particulières, Beverly posa ses mains sur ses jambes et attendit que la cérémonie se termine enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Lun 27 Sep 2010 - 19:53



Je ne savais pas vraiment ce que je devais faire ou ce que je devais dire. Aussi idiot que cela puisse paraitre, j'avais passé des heures à me demander quelle attitude je devais adopter. Je me souvenais encore de Scott sourire en m'assurant qu'il était incroyable de me voir user d'autant de sang-froid, quelque soit les occasions. Il avait raison sur ce point, que ce soit pour un enterrement ou pour un mariage, je me demandais toujours qu'elle attitude adopter. Je crois que la plupart des gens s'attendaient à me voir dans le rôle du veuf épleuré, seul et inconsolable. Mais en toute sincérité, je me voyais mal pleurer en public, surtout devant autant de gens.

Une fois que tout le monde fut réuni dans l'Eglise, je fus reconnaissant aux Matthews de ne pas être de fervents croyants et pratiquants comme nous l'étions chez les Blythe. Un place aux premiers rangs m'avaient été réservé. Conner et Chris n'étaient pas vraiment pour l'idée, mais Cameron et Kisten avaient été catégoriques : malgré notre séparation, je restais un membre à part entière de leur famille. De cette putain de famille.

Au milieu de l'office, je me levais pour prendre la parole. J'étais censé avoir préparé un discours mais putain, je n'en avais pas la force. Et puis Scott aurait tellement trouvé ça stupide. Il n'était pas vraiment adepte des démonstrations publiques et puis ce n'était pas quelques mois émouvants qui pouvaient le faire revenir à la vie. Il était mort de toute façon, bordel de merde. « God, grates me the serenity to accept the things i can not change and encourage the things i can. » (Mon Dieu, Donnez-moi la sérénité D'accepter Les choses que je ne puis changer, Le courage De changer les choses que je peux, Et la sagesse d'en connaître la différence) Voilà ce que je me contentais de dire avant de rejoindre ma place sous les pleurs de ce qu'il me semblait être une cousine de Scott. Au bout de quelques minutes, je sentis une pression autour de ma main droite. Je tournais la tête et remarquais que les yeux de Lyann étaient posés sur les miens. L'instant d'après, je réalisais que je pleurais en fait de chaudes larmes.



Une fois au cimetière...

Je ne portais pas le cercueil avec les autres. Cela pouvait paraitre choquant mais il était pour moi simplement hors de question que je soulève au dessus de ma tête le corps de l'homme que j'aimais. Il faut pas déconner. J'étais d'accord pour l'enterrer mais il était certainement impensable que je fasse parti de ceux qui conduisait son corps jusqu'à ce putain de trou. Je me sentais assez responsable de sa mort comme ça, merci bien, je n'avais pas en plus besoin de le diriger vers ce putain de trou.
Mon rôle font donc de simplement me tenir à droite du trou, juste à côté de Lyann. Au régressant la tête je remarquais au travers de mes lunettes de soleil la présence de Vassili D. L. Ivanovsky qui se tenait au loin.

« Comment ce petit salopard ose se ramener là alors que tout ça est de sa faute ? C'est de sa faute si Scott et moi avions rompu, c'est de sa faute si j'ai renvoyé Scott de chez nous, c'est de sa faute s'il est allé vivre dans une autre maison du quartier, c'est de sa faute s'il...
- Maât, ce n'est pas le moment de faire éclater un scandale, lâcha sèchement Lyann. Tu sais que ce n'est pas ce que Scott aurait voulu. »




Dernière édition par Maât Blythe-Sheldon le Lun 27 Sep 2010 - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Lun 27 Sep 2010 - 23:20


Toute cette histoire n'avait aucun sens, et pourtant, c'était la pure – et dure – réalité : Scott était mort. Il avait disparu, il ne reviendrait plus jamais dans leur vie... dans sa vie. Celui qu'elle considérait presque comme son frère, qui l'avait accepté dans sa famille malgré le départ de Conner et qui l'avait soutenu dans toute cette épreuve s'était éteint. Elle avait eu du mal à se faire à l'idée, mais maintenant que le corps était là, reposant dans son cercueil, elle ne pouvait tout simplement plus repousser l'inévitable prise de conscience que cela impliquait : ses enfants ne connaîtraient jamais leur oncle et Camille grandirait dans son absence. Pire encore, Valentin n'allait jamais avoir la chance de savoir qui était l'autre homme qu'on disait son père... ne serait-ce que par le souvenir de tous ceux qui l'avait connu.

Il lui avait fallu faire tous les efforts possibles afin de venir à cette cérémonie et à son enterrement. Mettre en terre Scott était une chose, mais faire face à Conner, après plusieurs mois de silence et de solitude, en était une autre. Basil s'était même proposé pour venir avec elle, la soutenir dans cet épreuve (et s'en était toute une), mais c'est finalement en compagnie de Maât Blythe-Sheldon qu'elle s'était présentée au St. Patrick's Church, un peu plus tôt cette journée-là. Rapproché dans l'épreuve, les deux membres honorifiques de la famille Matthews savaient qu'ils pourraient compter l'un sur l'autre, peut importe ce qui se passerait, cette journée-là. Ainsi, Lyann fut présente pour Maât peut après son discours, lorsque les larmes coulèrent d'elle-même. Elle se montra compatissante et garda la main de ce dernier dans la sienne pour lui faire comprendre qu'il n'était pas seul... Elle était là et le serait toujours, s'il le désirait.

Au cimetière

Peu de temps après la cérémonie, le convoi avait prit la direction du cimetière, où quelques mots seraient prononcés avant que le corps de Scott ne rejoigne celui de ses ancêtres, six pieds sous terre. Lyann se tenait tout près de Maât, loin de Conner qu'elle avait à peine vue en ce jour sombre – chose qu'elle ne regrettait pas, loin de là. Préférant éviter de regarder les membres de la famille Matthews, et croiser ainsi le regard de son ancien amoureux, elle porta regard sur la foule qui arrivait, lentement mais sûrement, près du cercueil, maintenant fermé. Maât semblait en faire de même, car il s'emballa lorsqu'il se rendit compte d'une présence indésirable : j'avais moi-même noté l'arrivée d'Esteban (l'ennemi numéro un de Scott), mais n'avait rien remarqué de plus. « Comment ce petit salopard ose se ramener là alors que tout ça est de sa faute? C'est de sa faute si Scott et moi avons rompu, c'est de sa faute si j'ai renvoyé Scott de chez nous, c'est de sa faute s'il est allé vivre dans une autre maison du quartier, c'est de sa faute s'il... » Posant sa main sur l'épaule de ce dernier pour le calmer, elle le réprimanda sèchement à voix basse, avant que quelqu'un d'autres ne se rendre compte de ce qui se tramait. « Maât, ce n'est pas le moment de faire éclater un scandale. » Puis, voyant que ce dernier s'était légèrement calmé, elle reprit à son tour d'une voix plus douce. « Tu sais que ce n'est pas ce que Scott aurait voulu. »


Dernière édition par Lyann E. Roosevelt le Jeu 7 Oct 2010 - 5:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Mer 29 Sep 2010 - 16:30

Le silence s'était installé dans la voiture, tandis que Pride demeurait pensif malgré un regard concentré sur la route droite. Il ne connaissait pas Scott Matthews, ne l'avait jamais vraiment connu, et de toutes évidences ne se serait guère souvenu de le compter parmi ses connaissances même aujourd'hui, au vu de sa mémoire lui faisant encore défaut. Néanmoins, l'annonce de la fin de la série des cambriolages avait ébranlé la communauté d'Ocean Grove, autant que le décès de ce pauvre homme dont la mort avait sonné la fin de ces vols sinistres. Et bien que toutes ces histoires sordides ne parvenaient guère à toucher ses souvenirs endormis, bien que Pride se sentait presque étranger à la vie trépidante mais pernicieuse d'Ocean Grove, il avait jugé bon de se rendre à l'enterrement. Sans vraiment savoir pourquoi, sans vraiment comprendre non plus, le jeune homme désirait s'y rendre pour mieux concrétiser sa nouvelle vie : le décès de Scott sonnait paradoxalement le glas de la sérénité, et peut-être avait-il besoin de se sentir présent pour lui aussi mieux appréhender ce renouveau. Posant son regard ambré sur Muse, elle aussi toute de noir vêtu, le jeune homme eut un léger sourire lorsqu'il croisa le bleu de ses yeux satinés ; sans explication préalable, sans arrière-pensée non plus, juste le soulagement de la sentir à ses côtés. Sa main dévia alors sur celle de la demoiselle, mêlant ses doigts fins aux siens avant de reposer l'ombre de son regard sur la route, toujours taciturne. Il ignorait finalement si c'était une bonne chose que de se rendre là où une quantité effroyable de personnes viendrait se réunir : au vu de tout ce qu'il avait vécu depuis la perte de ses souvenirs, il lui semblait qu'il comptait bien peu d'amis, et beaucoup d'ennemis gorgés d'amertume, et à qui il devait des dettes. Et s'il tombait sur un Lawson bis, et si son passé lui réservait encore d'autres surprises, et si cet enterrement viendrait justement déterrer d'autres vérités ? Ironie, quand tu nous tiens... Pride laissa s'échapper un soupir glacé de ses lèvres blêmes quant à ses appréhensions : non pas qu'il se sentirait gêné s'il venait à semer le trouble à un enterrement, pas plus qu'il s'étonnait de compter encore quelques rivaux ayant une dent contre lui ou des ex particulièrement rancunières, mais il craignait d'affronter la vérité. Comme toujours.

La porte claqua derrière lui avant que, gentleman, il ne vienne ouvrir celle de Muse. Marchant aux côtés de la demoiselle jusque vers le cercueil autour duquel se tenaient proches et amis effondrés, Pride se stoppa avant d'aviser autour de lui. Des visages inconnus seulement, certains en pleurs, d'autres impassibles. Des murmures, des sanglots, de la froideur ou de la compassion. Rien qui ne pouvait fraîchement se rapporter à de la chaleur humaine. Ses yeux noisettes vinrent se stopper sur l'une des seules silhouettes qu'il reconnaissait, pour l'avoir croisée quelques jours auparavant : Meaghan, élégante dans ses vêtements sobres, se tenait non loin et croisa rapidement ses yeux fauves. Soutenant un instant son regard par défi, Pride finit par plier aux règles de la bonne conduite mortuaire et détourna ses prunelles ailleurs. Ce fut à cet instant précis que le médecin qui avait été présent à son regard s'approcha et le salua, ainsi que Muse par la même occasion. « Je suis content de te voir... T'as l'air en forme. » Léger hochement de tête, sourire en coin discret, et murmure suave à s'en damner tant Pride pouvait parfois être exaspérant quand il pratiquait l'ironie : « Ce qui est loin d'être son cas. » souffla-t-il avant de désigner le cercueil d'un coup de tête. Aucune offense cependant, car malgré son timbre cynique, Pride se voulait respectueux envers le macchabée qui avait payé de sa vie, le prix de l'arrestation du criminel. Se sentant tiré à l'écart, il fronça légèrement les sourcils sous le ton solennel de Liam, ayant un léger regard pour Muse avant de suivre ce dernier. « Tu sais... Avant ton accident, tu nous as donné un sacré coup de main, à ma cousine et moi. Et... Je n'ai pas eu le courage de te remercier. Merci... Vraiment. Je suis désolé pour ce qui s'est passé ce soir-là, je voulais que tu le saches. » Le jeune homme entrouvrit les lèvres, mais en vain : accablé par un mutisme soudain, il tentait de comprendre les dires de Liam, sans parvenir à les saisir. Que voulait-il dire par 'ce qu'il s'était passé cette nuit là', et pourquoi cet air si grave quant à ces remerciements ? Fort d'un esprit de déduction, Pride se remémora la dernière conversation qu'il avait eu il y a peu, avec visiblement certains anciens collègues policiers. Les mots 'USSS', 'trafiquant', 'légitime défense' ainsi que 'pas de taule pour un flic' vinrent résonner en son esprit, non sans appréhender les derniers mots avec un grand soulagement. Sans doute était-ce lié, mais cette zone d'ombre ne faisait qu'amplifier son trouble et ce sentiment de se noyer sous les méandres d'un passé qu'il ignorait. Toisant alors Liam tourner les talons, Pride avisa autour de lui, détaillant cette masse de personnes qu'il ne connaissait pas. Qu'il ne connaissait plus. Un monde s'écroulait, le sien, et c'était avec fébrilité qu'il tentait de se raccrocher à ce qu'il pouvait pour ne pas se noyer sous ses propres questionnements et sous son trouble qui le tiraillait bien plus qu'on ne pouvait le croire : il se raccrochait à Muse. La seule personne avec laquelle il n'avait pas obligation de se souvenir, de se rappeler, d'asphyxier. La seule qui pouvait lui permettre de reconstruire un nouveau monde, sans ses souvenirs derrière. Egoïstement. Ce fut donc dans un besoin presque vital, celui de pouvoir respirer de nouveau et de sortir des méandres de son propre chaos, qu'il se dirigea vers la jeune femme, glissant sa main dans la sienne avant de lever superbement la tête vers le cercueil. Il respirait de nouveau. Ce qui n'était pas le cas des pauvres personnes effondrées qui contenaient avec peine leurs sanglots et leur chagrin.


Dernière édition par Pride S. Berrington le Jeu 30 Sep 2010 - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Mer 29 Sep 2010 - 20:35

Liam s'en voulait de faire ressurgir des souvenirs passés, des souvenirs que Pride avait oublié. C'était égoïste de sa part, mais il avait dû le remercier, ne serait-ce que pour apaiser sa culpabilité. Il hocha la tête légèrement et fronça les sourcils alors que son regard se posait sur Conner, assis alors que la cérémonie n'avait pas encore commencé. Il s'excusa auprès de Pride, jeta un coup d'oeil rapide à Panamee afin de s'assurer qu'elle était toujours bien accompagnée et se dirigea vers Conner. La haine, la colère et la déception ornaient ses traits alors qu'il marchait dans sa direction, faisant abstraction des gens autour de lui. La plupart d'entre eux versaient des larmes, s'étreignaient, mais la colère du médecin était trop grande pour lui permettre de réagir de cette façon. Il aurait dû laisser Conner tranquille, se calmer et rejoindre la femme qui l'attendait sans doute plutôt que de rompre la distance qui les séparait. L'amitié qui ne les liait plus, sur laquelle Liam avait fait une croix, semblait lui hurler de faire ce qu'il aurait dû faire en apprenant sa venue en ville. Le choc de le voir ici, néanmoins, à l'enterrement de Scott, était trop grand pour qu'il laisse sa rancoeur de côté.

Lorsqu'il fut à sa hauteur, son regard n'exprimait plus que le dégoût alors qu'il attrapait violemment Conner par le col pour le forcer à se relever, n'ayant même plus conscience de laisser partir son poing, qui s'affala brusquement sur la mâchoire de celui qu'il avait jadis considéré comme son meilleur ami. Il secoua la tête en reculant de quelques pas, les traits tirés, la déception se lisant clairement au creux de ses prunelles.
« T'as pas honte de te pointer ici? »
Le ton dur et grave qu'il venait d'employer laissait présager des semaines difficiles que venait de passer le médecin. Ses soeurs, Chris et sa mère étaient peut-être d'avis qu'il avait sa place ici, mais Liam en connaissait suffisamment sur Conner pour savoir qu'il avait dépassé les bornes. Il avait fait ce que Liam ne pourrait jamais tolérer: Il avait abandonné sa famille, ceux qui l'aimaient profondément et incontestablement. Qu'il parte sans l'avertir, lui, d'accord. Mais qu'il abandonne les autres... Jamais.
« T'as rien à foutre là... T'as prouvé une bonne centaine de fois que la famille, ça valait rien pour toi! »
Le médecin avait reculé de quelques pas, secouant la tête afin de se refuser à croire qu'il était vraiment là. Il n'avait pas le droit de bafouer la mémoire de Scott de cette façon et Liam n'avait rien à faire de sa tentative de rédemption, si c'en était bien une. Après tout, rien de plus facile que de se pointer à un enterrement en jouant les endeuillés afin de tenter de se faire passer pour le mec qui regrettait ce qui s'était passé, qui tentait désespérément de changer sa façon de voir les choses. Mais ils savaient tous les deux que ce n'était pas le meilleur endroit pour tenter de revenir dans le monde normal et merdique qui était le leur.

Il était toutefois cloué sur place, n'osant pas quitter des yeux Conner alors qu'il ne lui avait pas tout dit ce qu'il avait à lui dire. Ce n'était peut-être pas l'endroit, ni le moment, mais le médecin n'y voyait plus clair.
« T'as fui... Fui devant un truc que t'arrivais pas à contrôler. T'es vraiment qu'un lâche. »
Une grimace déforma les traits du neurologue alors qu'il posait avec mépris son regard sur Conner. Ses mots étaient durs, mais il n'avait pas su les retenir. Il n'avait rien à faire là.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Sam 2 Oct 2010 - 16:33



FLASH BACK
FIN AOUT 2011 ♦ N°1818, APPLE ROAD
La nuit tombait peu à peu sur Miami. J'étais rentré chez moi après une longue et difficile journée de travail au commissariat de la ville, enchainant alors la paperasse puisqu'aucunes enquêtes importantes n'étaient en cours. Autant dire que se fut laborieux mais que j'avais finis par vaincre la bureaucratie. Je me garais donc dans mon allée avec mon pick up noir lorsque j'aperçus Scott sous le porche de ma maison. Surpris de sa venue à une heure si tardive - moi qui le pensait déjà au restaurant - je m'approchais de mon meilleur ami avec un grand sourire. « Tu veux entrer et boire un verre ? » Lui proposais-je. Il avait les yeux rouges. Il n'était pas bien. Que se passait-il ? J'avais quelques idées mais je n'en ferais pas étalage maintenant. Je préférais attendre que la vérité sorte de la bouche du jeune Matthews. J'insérais donc les clefs dans la serrure et à peine la porte fut-elle ouverte que Scotty rentra et s'installa en face de moi dans l'entrée. Apparement, il était énervé. J'entrais à mon tour et refermais la porte derrrière moi. Je déposais mes affaires au sol et me dirigeais vers le chef cuisinier. « Bon, qu'est-ce qu'il se passe ? »
« Tu devrais pourtant le savoir puisque c'est à cause de toi que tout est arrivé. » Je ne voyais absolument pas de quoi il voulait parler et mon regard perdu énerva encore plus mon meilleur ami et ancien amant. « T'as gagné ! Bien joué ! Maât et moi c'est fini ! Et pour de bon cette fois-ci ! » Je voyais les larmes qui lui revenaient alors que je comprenais de quoi il m'accusait. « Pourquoi tu m'as fait ?! Pourquoi ? Dis-moi ! Tu veux me voir souffrir, me voir retourner vers toi ? Mais tu te fous le doigt dans l'oeil, Tyler ! Jamais, je ne me tournerais vers toi ! J'aime Maât ! Et par ta faute, je viens de le perdre ! » Il hurlait. Il exprimait sans doute la douleur qu'il ressentait.
« De toute façon, il n'était pas fait pour toi. » Lui répondis-je d'un ton calme. Il me giffla. Je me tus. Il tenta une nouvelle approche mais ma main attrapa son bras avant le contact de sa paume sur mon autre joue. Je le serrais. De plus en plus fort.
« Lâches-moi, idiot ! Tu n'es qu'un con ! Tu ne vois que par toi et ton égo ! Je te hais en ce moment ! Je te hais pour lui avoir raconté cette histoire ! Je te croyais mon meilleur ami et maintenant je me rends compte que tu n'es qu'un gros salaud sans coeur !! » Je lui rendais l'usage de son bras. Je restais silencieux. Je ne regrettais en rien ce que j'avais fait. Même si je n'aimais pas voir Scott dans cet état. « Que se passerait-il si tout le monde connaissait tes petits secrets ? Je les connais tous !! Tu ne devrais pas jouer au plus malin avec moi ! »
« Ne joues pas à ça, Scotty. Tu sais très bien que je suis plus doué que toi dans ce domaine. »
« Et alors !? Tu ne pourras pas m'empêcher de tout révéler ! Tu n'es qu'un lâche, un batard et un véritable connard ! J'arrive même à regretter que tu m'ais dépucelé ! Je regrette tout ! J'aurais été bien mieux sans toi et tous tes problèmes à la con ! »
« Dégages ! »
« Non. »
« Dégages de chez moi ou sinon... »
« Ou sinon quoi ? » Mon poing vers alors à la rencontre de la machoire du chef cuisinier. Je n'avais pas pu me retenir. Il m'avait provoqué et récolté donc les conséquences de ses gestes. Je ne voulais pas m'excuser. Je voulais simplement qu'il dégage. « Maintenant, tu prends tes affaires et tu dégages de chez moi ! »
« D'accord ! Mais sache avant que tout est fini ! Je ne veux pas d'un meilleur ami ni même d'un ami comme toi ! » Il partit et claqua la porte. Je me dirigeais alors vers la cuisine pour boire un verre d'eau. Le saladier de fruit vola et vint s'écraser contre le mur d'en face. J'étais énervé... Et bouleversé par les paroles de Scotty.

RETOUR AU PRESENT

Je repensais à notre dernière rencontre alors que mes yeux ne pouvaient s'empêcher de fixer le cercueil de mon meilleur ami, décédé ou plutôt poignardé à quatre reprises. J'avais vu son corps. Il avait été touché deux fois aux intestins, une fois dans le thorax et l'autre au niveau du coeur. Soyons réaliste, jamais il n'aurait pu survivre. C'était déjà un miracle que Scott est tenu jusque dans l'ambulance. La vision de son cadavre me revint alors en tête. Je frissonnais d'horreur. Je ne pourrais jamais oublier la découverte du corps inerte du chef cuisinier. Je fus le premier à être au courant et je me revoyais encore vomir dans la poubelle de cette salle de trauma. Je revins à mes esprits lorsque Liam se présenta à Conner et le cogna sans raison apparente. Je n'aimais pas particulièrement cet homme mais je ne pouvais pas le laisser faire. C'était l'enterrement de Scott, merde ! Il méritait mieux que ça surtout que son corps pronait à quelques mètres et j'appréciais m'imaginer qu'il noux voyait de là où il était. Je devais arrêter ce carnage. Pour tout le monde. Pour Conner, Cameron, Kristen et Chris qui n'avaient rien demandé à part un moment de soutien dans cette lourde épreuve qui leur était tombé dessus sans prévenir. je me levais en vitesse pour m'interposer entre les deux hommes. Les écartant avec mes bras. « Calmez-vous ! On est dans un cimetière pas sur un ring ! » Dis-je surtout à l'égard du neurologue. « Le corps de Scott est juste derrière toi, Liam. Pourrais-tu avoir un peu de décence pour ne pas jouer les troubles-fêtes ! Il n'était peut-être qu'une connaissance pour toi, mais pour d'autres, sa mort est bien plus éprouvante ! Alors fermes-là et retournes à ta place ! Pour Scott, Cameron, Kristen, Chris et leur mère , si tu ne veux pas le faire pour Conner. » Lorsque tout redevint à la normal, je retournais à ma place, déposant une main sur l'épaule du frère ainé de la famille Matthews.

La cérémonie allait commençait. Le prêtre s'avançait. « Si vous voulez bien prendre place. Nous allons rendre une dernière fois hommage à Monsieur Matthews qui nous a quitté bien trop précipitamment. » Les personnes venues s'installèrent sur les chaises prévues à cet effet. Mon regard se planta alors dans le seul qui restait debout. Cet homme sortit alors sa bible et commença par bénir le cercueil du défunt avant sa mise en terre. Je restais silencieux, sans pour autant en perdre une seule miette. Sur ma droite, Kristen pleurait. J'ai passé mon bras autour d'elle. Le soutien était primordial dans ce genre de situation surtout que Scott était le confident de la jeune femme et le plus proche de la famille pour elle. Cela devait donc être encore plus difficile pour la jeune Matthews de comprendre que son frère était bel et bien mort et qu'il ne reviendrait jamais. Je serais donc son soutien du jour alors que normalement Conner aurait dû jouer ce rôle. Mais apparement, il n'était pas prêt de le faire. Depuis son retour, il n'était plus le même. « Scott Matthews était un homme dont beaucoup se souviendront pour sa joie et son optismisme quotidien. C'était une personne aimante et chaleureuse qui connaissait parfaitement le sens des mots "famille" et "ami". Et malheureusement, alors qu'il essayait encore une fois d'aider son prochain, un tragique accident survint. Personne n'aurait pu changer cela. Son destin était de permettre d'arrêter ce criminel devenu un meurtrier. Grâce à Monsieur Matthews vous pouvez désormais dormir sur vos deux oreilles. Il s'est sacrifié en échange d'une vie paisible pour son quartier. Son sens du courage lui a valu la mort. Cependant, la mort n'est que le commencement d'une vie nouvelle au côté de notre Seigneur. » Le prêtre fit alors un signe de croix sur le cercueil de Scott avant qu'il ne soit déposé adns le fond de ce creux, pronant à quelques centimètres. Je fixais mon meilleur ami alors qu'il s'enfonçait sous terre. J'étais toujours impassible et neutre extèrieurement devant la scène qui se déroulait sous mes yeux. Intérieurement, tout se bousculait. J'étais comme pétrifié de ce que je voyais. Le prêtre me fit alors signe. Je me levais, délaissant alors Kristen, pour me placer à côté de cet homme de Dieu. Mes mains tremblaient. Je les cachais derrière mon dos. Je m'éclaircis la voix avant de prendre la parole.
« Scott était mon meileur ami. Il fut la première personne à me donner dans l'importance et à me parler à mon arrivée sur Miami. Je n'oublierais jamais ce premier jour au lycée : lui m'aidant alors que je cherchais encore mes repères. Une forte amitié nous liait et maintenant qu'il est parti, maintenant qu'il n'est plus à mes côté, je me sens comme démuni d'une partie de moi-même. Scotty faisait parti de ces personnes chères à mon coeur et aujourd'hui, il n'est plus. Mais j'espère que de là où il est, il nous voit et nous entend. Je crois également qu'il veillera sur nous quoi qu'il arrive. Il a veillé sur Ocean Grove et ses habitants. Il veillera donc sur nous comme il l'a toujours fait. C'est pourquoi, alors que je me tiens devant vous, je souhaite lui dire une chose : que je regrette, qu'il me pardonne de mes péchés et que je ne l'oublierais jamais... » Le prêtre prit alors une poignée de terre, attendant que je fasse la même chose. Mais je ne pouvais pas. Je n'arrivais pas à laisser partir mon meilleur ami. Je suis donc retourné à ma place, tête baissé.
« Que nos pensées accompnent ton âme, mon fils. Soit en paix et rejoint maintenant la maison de Dieu. » Le prêtre dressa sa main au dessus du cercueil enfoui de Scott. « Ton corps est né poussière et il redeviendra poussière. » Il jetta le terre qu'il avait en main. La cérémonie se termina et le prêtre vint alors saluer la famille de Scott. Puis les personnes présentes puret chacun leur tour prendre cette terre et en jetter une poignée dans la tombe de leur sauveur. Je me levais alors que chacun venait donner leur condoléance et montrer leur soutien à la famille.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Dim 3 Oct 2010 - 22:30

Citation :
[Jeudi 15 Septembre 2011 – 13H00]


Je n’avais parlé à personne du rendez-vous que j’avais pris à l’hôpital, car je n’avais pas envie d’inquiéter les gens inutilement. Des maux de ventre et une migraine ce n’était pas la fin du monde, il fallait certainement juste un traitement un peu plus fort pour que je puisse enfin guérir de ces douleurs qui commençaient à me pourrir la vie. J’avais donc pris rendez-vous le médecin avait fait différent test et ce dernier m’avait demandé de revenir aujourd’hui pour l’explication des différentes prises de sang et autre test que j’avais du faire.

« Asseyez-vous Monsieur Wayhne… »

Le médecin me montra la place vide, m’asseyant sont visage était fermé et les yeux cherchaient une certaine chose dans les miens.

« Comment vous sentez vous ? »

Étrangement la question, ne me rassurait pas. Pourquoi me posait il se genre de question ?

« J’ai les résultats de vos examens et je vais devoir vous en demandez d’autre. »

Je n’avais pas eu le temps de répondre que le médecin avait repris la parole, les mots étaient de plus en plus forts. Il ne m’avait rien dit qu’il me demandait d’autre test ?

« Qu’est qu’il se passe docteur ? »

Le téléphone sonna alors. Puis le médecin commença à m’expliquer différente chose que j’avais du mal à comprendre et me donnait donc rendez vous le mois suivant et je devais encore faire des prises de sang. J’avais la nausée, le fait de me tenir debout devant tous les murs blanc me laisser qu’une impression de vide à l’intérieur de moi. Je courus en direction de la sortie afin de respirer à grand air, mais la nausée était trop forte et je vomissais mon petit déjeuné. Puis après quelques minutes où j’étais resté immobile, me préparant à rejoindre ma voiture mon téléphone portable se mis à sonner.

« Allo ? »
« Dakota tu es chez toi ? »
« Parfaite ?!! »
« Oui. Tu es chez toi ? »
« Euh… Non, j’ai du aller au restaurant… »

Dakota n’avait pas envie de raconter sa visite à l’hôpital au téléphone.

« Qu’est que tu as ? » fit le jeune homme d’une voix anxieuse. « Les bébés vont bien ? »
« Oui, les bébés vont bien… Mais j’ai besoin de te voir d’urgence. Je dois te dire quelques choses. »
« Quoi ? »
« Non pas par téléphone ! J’arrive au restaurant d’ici cinq minutes. »
« Dis-moi ce qu’il se passe ! »
« Non j’arrive ! »
« Je ne suis pas au restaurant… »
« Tu es ou alors, chez Aaron ? »
« Non, dis moi ce qu’il se passe et je te dirais ou je suis. »
« Assit toi alors d’abord… »
« Parfaite… »
« J’ai vus ma voisine ce matin et elle ma annoncé que Scott Matthews… »
« Quoi !! Scott ? » La respiration était beaucoup plus courte le poids dans sa poitrine était devenue encore plus lourd.
« Il est décédé… hier »

Le téléphone lui tomba des mains, la respiration était saccadée et il tomba à terre. En sanglots les larmes coulèrent sur les joues, la douleur se mêlant au reste, il entendu hurler au loin.

FIN

Le jour de l’enterrement de Scott, la mère de Dakota avait tourné en rond dans toutes la maison pour ne pas laisser monter le stresse de ce genre d’évènement, s’occupant de Jack à la place de son fils, elle avait proposé au petit un tour au parc d’attraction, bien qu’il avait eu du mal à quitter son père qui avait essayé de tenir devant le petit.

« Papa… Je t’aime »

Dakota avait du mal à réaliser, quand Jack utilisait le mot « papa » pour lui parler. C’était rare aussi que le petit garçon l’utilise, mais lors des conversations importante et ou il avait besoin de se sentir réconforté les deux étaient là l’un pour l’autre. Jack était murs pour son âge et avait très vite compris qu’il devait quitter les lieux pour laisser son père évacuer. Dakota embrassa le petit garçon sur le front et dans un sourire lointain, il lui dit.

« Amuse toi bien au parc, la prochaine fois c’est moi qui t’emmène. »
« Tous les deux ? Sans Aaron ? »
« Oui, seulement tous les deux. »
« Cool, j’irais le dire à Aaron, il sera jaloux. »

Dakota sourit, la rivalité si on pouvait appeler ceci comme cela. Le faisait rire énormément de voir Jack et Aaron se disputaient pour des choses futiles. Surtout que l’un était âgé de 24 ans. Il laissa son fils s’en aller et s’effondra en larme dans les secondes ou la voiture s’en alla, Il c’était préparé et Aaron était venu le chercher. Il ne lui avait pas trop proposé, mais Aaron était venu. Au moment de s’avancer vers le cercueil, la migraine lui repris mais il devait se montrer plus fort que le mal. Il s’approcha du cercueil effleura alors du bout des doigts, « la nouvelle maison » de son ami. Puis se retourna pour aller s’assoir le plus loin possible. Les circonstances avaient voulus que Dakota et Scott se rencontre, qu’il lui apprenne à affronter les choix de la vie et qu’il ne devait pas avoir honte de ce qu’il pouvait ressentir. Dakota et Scott avait couché ensemble, mais c’était bien plus que sa entre eux. Ils étaient amis et Dakota allait devoir vivre sans son ami, c’était le plus difficile pour lui. Il avait ressentit la même chose quand on lui avait annoncé la mort d’Aaron, sauf qu’il n’avait jamais vu de tombe, et ce qui était normal, car on lui avait menti. Il était bien vivant, Dakota aurait aimé aussi qu’on lui raconte ce genre de chose et pouvoir revoir Scott, mais c’était différent le cercueil était présent et également toutes la famille, il avait compris qu’il ne reverrait plus jamais scott. Et dans un geste, il attrapa la main d’Aaron et la serra pour sentir sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews. Ven 8 Oct 2010 - 22:21


C'était un jour que Chris n'aurait jamais cru devoir vivre. Et dire que, trois ans auparavant, il connaissait à peine la famille Matthews. Aujourd'hui, il faisait partie de la tribu, pour le meilleur comme pour le pire. Ce jour faisait définitivement partie de la seconde catégorie. Vêtu de noir comme le voulait la coutume, Chris s'avança à pas lourds. A vrai dire, le jeune homme avait l'impression de ne jamais arriver à ce fameux premier rang. Aux cotés de Conner et Cameron, il faisait bien attention à ne pas regarder sa mère. Après tout, sa présence ici était véritablement déplacée, elle était une intruse, un peu même au titre que Duncan ou Esteban. Ainsi, même s'il n'avait pas réussi à la persuader de partir, l'étudiant essayait de ne concentrer sur les personnes à accueillir. Pour certains, il sentait bien que les sollicitations étaient sincères, comme Liam ou Esteban, alors que Romain lui fit un accueil on ne peut plus froid. C'était le protocole, tout simplement, et chacun devait s'y plier. Seulement, au moins, il fallait bien bonne figure, c'est pourquoi Chris ne fit aucune remarque et se contenta de lui adresser un sourire poli. Fixant le cercueil, le regard dans le vague, le jeune homme ne pouvait pas se faire à l'idée que son frère n'était plus parmi eux. Pour l'instant, il faisait un voyage, un très très long voyage. Avec le temps, il se disait qu'il allait réaliser la réalité de la situation, et appréhendait à l'avance la réaction qu'il aurait. Pour le moment, l'étudiant était tout simplement calme et mou, il se contentait d'afficher un sourire poli de circonstance en attendant que les choses se passent. Chris se sentait comme hors de son propre corps, extérieur à la situation dont il n'était que spectateur. C'est alors qu'un bruit inhabituel dans un cimetière troubla sa quiétude. Il se tourna vivement et aperçu Liam et Conner juste à coté.

A vrai dire, depuis quelques temps, on ne pouvait pas affirmer que Chris se soit véritablement mêlé des affaires de la famille, c'est pourquoi il fut étonné d'un tel comportement de leur part. Même s'il aurait peut être pu les arrêter, le jeune homme était comme dans une sorte de léthargie et avait du mal à atterrir. Heureusement, Tyler s'interposa entre les deux bagarreurs. L'étudiant ne le connaissait pas énormément, mais il savait tout de même que sa présence lors de la cérémonie aurait tenu à cœur à Scotty, même si leur relation avait l'air un brin tumultueuse. D'ailleurs, c'était un moment de silence sur le cimetière avec le discours du prêtre. Une paix s'installa dans le groupe autour du cercueil, c'était apaisant. La respiration du jeune homme se faisait de plus en plus profond, envahit d'une sérénité fraichement retrouvée. A la fin du discours du prêtre, Chris releva la tête. Il regarda derrière lui pour voir qui était venu. Esteban n'était pas très loin avec sa fille. Alors qu'il s'apprêta à aller à sa rencontre, après avoir vérifié que personne ne venait le voir. Mais avant d'arriver à destination, Beverly était sur son chemin. Chris oubliait tout le temps qu'il était lié avec Scott, puisqu'il l'avait connu dans de toutes autres circonstances. Bien sur, ils n'étaient pas vraiment en bons termes ces temps ci, puisqu'ils s'étaient disputés, mais Chris n'avait plus aucune haine, aujourd'hui, il voulait simplement passer cet événement douloureux et dire au revoir à son frère. Ainsi, timidement, Chris s'avança vers lui et lui dit.

- Salut... Belle cérémonie, hein ? Tout le monde est venu, Scott était vraiment très entouré...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews.

Revenir en haut Aller en bas
 

SUJET COMMUN ♦ Enterrement de Scott Matthews.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: St. Patrick's Church & Cimetière-