AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lights, camera, action ! ( Preston )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Lights, camera, action ! ( Preston ) Mer 6 Oct 2010 - 23:39


Lights, camera, action !
ABBEY KASSIDY & PRESTON SPINES

« Silence sur le plateau ! » Aussitôt que la voix autoritaire du producteur se fit entendre, la calme tomba sur le plateau de tournage : on aurait même pu entendre une mouche volé tellement tous se gardait bien de dire quoique ce soit, ne voulant pas être responsable d'une prise ratée et le souffre douleur de Monsieur le producteur pour les prochains jours, car il s'entêtait à dire à tous et chacun que chaque prise lui faisait perdre beaucoup de temps, et surtout, d'argent ! Alors, si le moindre bruit venait ruiner son travail, il se faisait un grand devoir de trouver le coupable et celui-ci payait cher de son non-professionnalisme. Pas étonnant que ce dernier s'encadrait généralement de la même équipe avec laquelle il avait l'habitude de travailler, et cela incluant bien entendu une panoplie d'acteurs, dont faisait partie Abbey : il s'agissait du troisième film qu'ils tournaient ensemble. Il n'avait cependant pas eu la chance de travailler auparavant avec Preston Spines, mais le travail de ce dernier le satisfaisait amplement. Pour le moment, du moins : il s’avérait qu'à la moindre erreur, cette opinion pourrait être forte différente - une véritable girouette, celui-là, mais on l'aimait comme ça. « Moteur... et action ! »


La scène se déroulait à la tomber de la nuit, dans une ruelle des vieux quartiers de la ville où il se trouvait. L'ambiance était des plus lugubres, inquiétante... étonnant d'y trouver une jeune femme de bonne augure dans les parages, marchant, seule. Elle se prénommait Paige Mitchell et il s'agissait du personnage principale de l'histoire. À un moment donné, elle s'arrêta pour fouiller dans son sac à main afin de prendre son portable, puisque ce dernier venait de vibrer. Elle eut à peine le temps de mettre la main à l'intérieur de son sac qu'on la saisit par l'arrière, posant une main gantée sur sa bouche et l'autre l'empoignant par la gorge. L'inconnu approcha alors sa bouche de l'oreille de la femme pour lui murmurer quelque chose. « Tu te crois libre de te balader dans ces rues, ma belle? Ne fais pas l'erreur de croire que ta vie se prolongera encore longtemps. Elle arrive bientôt à terme. Très vite, tu iras la rejoindre, je te le promets. » Paige tremblait de peur, son regard suppliant – sans qu'il puisse le voir, l'homme qui la maintenait en otage. Puis, soudain, un coup de feu retentit dans la ruelle et, sans qu'elle ne comprenne ce qui venait de se passer, l'homme la relâcha pour prendre la fuite, alors qu'elle même se sauvait en direction opposé, ne sachant pas si elle allait tomber sur un ennemi ou un ami : peu lui importait, tant qu'elle restait loin de cet homme. Ce furent deux bras qui l'interrompirent dans sa course folle : ceux de Drew Nickson, l'enquêteur du FBI chargé de sa protection. « Paige, est ce que ça va ? Tu n'as rien ? » lui demanda-t-il d'une voix plutôt inquiète, mais surprise à la fois : il ne s'attendait pas à la trouver là. En seule guise de réponse, elle se blottit dans ses bras. L'homme, protecteur, referma ses bras sur elle en la serrant contre lui.


« Coupé ! » Aussitôt, la tension retomba sur le plateau, et l'équipe technique s'affaira à vérifier si la scène – qu'il tournait pour une troisième fois ce soir là, était au poil. Abbey s'éloigna légèrement de Preston, sans toutefois être très loin de lui. Par ailleurs, la main de ce dernier entourait toujours la taille de l'actrice et elle ne chercha pas à se défaire de cette étreinte. « J'étais convaincante? Au moins, cette fois, je ne me suis pas enfargée dans je-ne-sais-quoi et fait rater la scène... » dit-elle à ce dernier, alors qu'ils attendaient sagement le verdict du producteur à savoir si elle devait encore feindre la frousse de sa vie, où s'ils allaient enfin avoir congé pour la soirée. Au bout d'un moment, ils furent fixés. « Cette scène est parfaite! Merci à tous. On se revoit demain à la première heure. Ne soyez pas en retard ! » Bien sûr, ce reproche n'était pas là sans raison valable, car certains abusaient de leur statut – notamment l'une de leur co-vedette – pour se croire plus important que les règles strictes du producteur. Il était à parié que ce dernier, d'ailleurs, ne travaillait plus jamais avec ce maître de l'art cinématographique, contrairement à nos deux protagonistes.

Par ailleurs, une fois leur congé annoncé pour la soirée, ils s'éloignèrent ensemble, évitant au passage de passer près du public et des paparazzi qui se trouvait sur le plateau. « Alors, qu'as-tu envie de faire ce soir? » lui demanda-t-elle, sachant qu'il lui avait parlé un peu plus tôt de passer la soirée en sa compagnie. La chimie qu'ils partageaient n'étant plus un secret pour personne, il n'était donc pas étonnant de le voir trainé ensemble, même en dehors des heures de travail.
Revenir en haut Aller en bas
 

Lights, camera, action ! ( Preston )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Centre ville :: Lieux divers-