AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 INTRIGUE N°5 ▬ Trick or Treat, Ocean Grovers ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: INTRIGUE N°5 ▬ Trick or Treat, Ocean Grovers ? Dim 31 Oct 2010 - 12:57


TRICK OR TREAT!

Chers voisins,

Vous êtes diaboliquement invités à passer une soirée pleine de frissons chez les Morecci. Le commun des mortels n'étant pas convié dans cette antre maléfique, vous êtes priés de faire preuve d'une effrayante originalité pour pouvoir passer les portes de l'enfer. C'est avec un plaisir sadique que nous vous accueillerons pour l'Halloween ce dimanche 31 octobre, dès 21h au 3066, Apple Road. Venez, tremblez, vous savez bien qu'il est difficile de partir une fois qu'on est entré. Ce sera à vos risques et périls...

Affectueusement, Marc et Meredith Morecci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: INTRIGUE N°5 ▬ Trick or Treat, Ocean Grovers ? Dim 31 Oct 2010 - 12:57

Lundi 31 octobre 2011.

La veille du 31 octobre, le courant fut enfin rétabli à Ocean Grove et la préparation de la fête d'Halloween redoubla d'intensité. Voyez-vous, les Morecci avaient tout prévu. Ils savaient parfaitement que les habitants d'Ocean Grove ne rataient jamais les soirées d'Halloween. C'était l'évènement par excellence de ce quartier résidentiel, il n'était donc pas étonnant de voir tous les Ocean Grovers réunis au 3066, Apple Road. Loreena Bay arriva en vampire aguicheuse. Muse Hannigan et Tray Rannigan jouèrent la carte des morts en se présentant respectivement en momie ensanglantée et en mort-vivant. Lawson McArthur était évidemment en diable. Tyler C. Wendel pensait pouvoir sauver le monde en mettant son costume de Captain America. Brody Rhodes ne perdit pas cette occasion pour revêtir sa tenue d'Adam tandis que Bearly Hodges décida qu'il était temps pour elle de jouer les boy toy. Quoi qu'il en soit, le plan des Morecci était simple. Vers 22h, ils allumeraient toutes les citrouilles, dispersées aux quatre coins dans la maison et dans leur jardin. La cire brulerait lentement pour finalement arriver au fond percé de la citrouille, ce qui conduirait les mèches à toucher la trainée d'essence qui reliait toutes entre elles. Le feux se propagerait rapidement, encerclant tous les habitants quel que soit leur endroit dans la maison. Bien sûr, Marc et Meredith y passeraient, mais qu'importe ! Un quartier entier brûlé vif, c'était du jamais vu, du jamais fait ! Ils deviendraient tristement célèbre, et ces habitants minables cesseraient enfin de se plaindre.

Mercredi 28 août 1976.

Il y a des années de ça, il y avait une maison à Ocean Grove dans laquelle vivait un monstre, un monstre du genre à tuer. On peut se demander comment un tel monstre a vu le jour. Et c'est en effet une très bonne question. Son prénom était Georges. Tout le monde le pensait inoffensif, jusqu'au jour à son père entra dans sa chambre. Il cherchait juste une bouteille de scotch. A la place, il trouva la vérité. Tout le monde se demanderait bientôt comme un tel monstre pouvait exister. Malheureusement, la réponse ne satisferait personne.
A l'époque, les habitant d'Ocean Grove savaient pertinemment que quelque chose se passait dans cette maison, mais personne ne bougeait le petit doigt pour protéger cet adolescent d'un père alcoolique qui battait sa femme. Un jour, Maria Curse et son mari furent témoins d'une scène de ménage assez violente entre les trois protagonistes de la famille, et le petit Georges fut frappé à coup de bouteille vide puis envoyé dans sa chambre. D'autres habitants observaient la scène derrière leurs rideaux mais personne ne fit rien.

Le lendemain, dans la maison de Maria Curse.

« Ma chérie, est-ce qu'il reste du gâteau d'hier soir ? demanda Paul Curse, le mari de Maria.
- Dans le frigo... lui répondit-elle d'un air distrait tout en regardant par la fenêtre de sa cuisine les enfants de ses voisins jouer sur le trottoir.
- Est-ce que ça va ? Paul voyait bien que quelque chose chagrinait sa femme.
- Je... Je ne sais pas. Je n'arrête pas de repenser à hier soir. Elle faisait évidemment référence au père de George qui avait frappé son enfant devant leur maison.
- Oui, moi aussi, avoua Paul Curse en croquant dans une part du gâteau au chocolat.
- Et je suis furieuse.
- Je n'en reviens pas que nous ayons des voisins aussi exaspérants !
- Non Paul, non. Furieuse contre nous. Il lui a parlé comme un chien, et nous n'avions rien fait. Nous savons tous que c'est un ivrogne et elle une trainée. On se plaint d'eux, on raconte des ragots d'eux et nous regardons ce pauvre enfin rentrer dans cette maison où nous savons que quelque chose de terrible 'y passe. Mais on ne fait rien. J'en ai marre de faire partie de ceux qui ne font rien... »

Oui, Maria Curse était rongée par le remord. Mais que voulez-vous, il est coutume dans les quartiers résidentiels de banlieue de ne jamais se mêler des affaires des autres.

Justement, au même moment dans cette terrible maison, Georges rentrait du supermarché, portant toutes les courses contenues dans des sacs en carton beige. « Papa, je suis revenu du supermarché. » Puisqu'il ne trouvait pas son père, Georges se rendit au premier étage et vit la porte de la chambre ouverte. « Papa, qu'est ce que tu fais dans ma chambre ? » Son père était assis sur le lit de son fils, regardant l'album photo de son fils remplis d'articles de journaux concernant des femmes qui avaient disparues ces dix derniers mois. « Georges, je ne comprends pas. Il y a plus d'articles de journaux sur les filles de Miami qui ont été étranglées ou tuées. Pourquoi tu gardes tout ça ? Évidemment, son fils ne répondait rien. Dis mois la vérité. Georges, est-ce que c'est toi qui as.. Est-ce que c'est toi qui as fait ça à ces filles ? Devant le signe de texte de son fils, l'homme lâcha une plainte rauque. Oh mon dieu...Comment t'as pu faire ça ? Oh mon dieu. Je ne t'ai pas élevé pour que tu sois comme ça.
- Ah bon ? répondit l'adolescent, sarcastique.
- Ça veut dire quoi ça, que je suis responsable ? Tu vas essayer de rejeter la faute sur moi. Pas question ! Le père, ivre, sortit de la chambre en titubant pour récupérer le téléphone de la maison.
- Papa, qu'est ce que tu fais ?!
- A ton avis crétin ? J'appelle la police !
- Fais pas ça. Repose le téléphone.
- J'ai toujours dit que notre pire erreur, à ta mère et à moi, c'était de t'avoir eu ! » s'exclama-t-il en composant le numéro de police. C'est alors que Georges attrapa une bouteille de Brandy posée sur la table basse du salon et frappa son père, qui s'écroula sur le sol. Il le saisit ensuite par le cou, pour le faire taire... Et ensuite... Et bien ensuite, Georges s'assura que son père ne puisse plus rien dire.

Retour au présent.

Oui, il y a des années de ça, il y avait une maison à Ocean Grove dans laquelle vivait un monstre, du genre à tuer. Son prénom était Georges, mais vous le connaissez plus exactement sous le nom de Marc Morecci. On peut se demander comment un tel monstre a vu le jour. La réponse est simple : les monstres sont engendrés par d'autres monstres...
Halloween. C'est à cette date du calendrier que nous célébrons les monstres. Exactement comme les habitants d'Ocean Grove, nous décorons nos maisons, nous sortons nos déguisements du placard, et nous faisons la fête sans se douter que nous sommes justement entourés de monstres. Mais ça, les résidents d'Ocean Grove allaient bientôt l'apprendre à leurs dépends.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: INTRIGUE N°5 ▬ Trick or Treat, Ocean Grovers ? Jeu 25 Nov 2010 - 23:42

Lundi 31 octobre 2011.

Halloween est la période de l'année où les gens découvrent ce qui leurs font peur. Pour certains, c'est l'ombre rapide qui passe silencieusement dans leurs dos. Pour d'autres, c'est la petite araignée qu'ils voient sur le tapis de leur salle à manger. Oui, Halloween s'installa une fois de plus à Ocean Grove, et la seule chose qui effrayait le plus l'agent Arisson, c'était que son enquête tombe une fois de plus à l'eau.
Voyez-vous, depuis des mois l'officier Arisson enquêtait avec l'aide du FBI sur ce nouveau couple qui avait emménagé à Ocean Grove. Ils n'en étaient pas sûrs, mais les fonctionnaires du Police Department of Miami, supposaient que Marc et Meredith Morecci n'étaient autre que le couple de serial killer recherché dans plusieurs états de leur belle nation.
Malheureusement pour les résidents d'Ocean Grove, les agents du Police Department of Miami faisaient pour une fois correctement leur travail.
Pendant que tous arrivaient gyrophares et sirènes éteintes au 3066, Apple Road, les Morecci attendaient tranquillement que leur plan arrive à son terme. Ils avaient prévu que la cire des bougies placées dans les citrouilles atteindraient le fond percé du légume sculpté, entrant en contact avec l'essence se trouvant dans toute la maison. Marc Morecci trépignait d'impatience à l'idée de voir tous les habitants d'Ocean Grove hurlés, encerclés par les flammes. Meredith Morecci souriait d'avance en sachant que ce coup serait le plus beau meurtre de leur (triste) "carrière".
Le jour arrive où nous découvrons tous ce dont nous avons peur. Certains ont peur de n'être jamais pardonné. D'autres s'inquiètent que quelqu'un ne découvre la vérité. Une petite poignée s'interroge sur les intentions réelles de leurs voisins.
Esteban Carson n'avait jamais senti les Morecci. Les voyants revenir un jour, en pleine nuit, avec une bonne vingtaine de jerricanes d'essence, il estima qu'il était de son devoir d'appeler la police. Peut être que les Morecci cachait quelque chose après tout !
Et il avait eu raison.
Marc Morecci se pencha au dessus d'une des citrouilles et eut un sourire en voyant qu'il ne restait plus que quelques centimètres de cire qui séparait la flamme de l'essence. Encore quelques minutes... Il fit un signe de tête à sa femme... et c'est alors que le bruit des sirènes de police se firent entendre. Jetant un coup d'œil par la fenêtre, il ne put cacher sa stupéfaction en voyant sa maison encerclée de voitures. Il courut dans le salon, sortit un pistolet du buffet... et ce fut la panique. Certains se mirent à hurler en le voyant sortir une arme, d'autres en voyant tous les agents en position derrière leurs voitures, prêts à faire feu. « MEREDITH ET MARC MORECCI. SORTEZ LES MAINS AU DESSUS DE VOS TÊTES, LA MAISON EST CERNÉE. »

Plusieurs habitants coururent hors de la maison pendant que la citrouille posée sur la table en bois massif de la cuisine prit feu. Goldie Stewart ne put s'empêcher de pousser un cri et d'essayer de sortir de la maison, bousculant au passage d'autres personnes. Ava Swinton, elle, eut la chance de se trouver en compagnie de Rhys Blythe qui la sortie de sa torpeur en l'éloignant le plus rapidement possible de celui qui était armé. Certains, comme Bliss Mcrory, essayaient de se cacher dans un coin, incapable de se déplacer trop rapidement à cause du punch empoisonné qu'ils avaient bu.
Profitant de la confusion générale, Marc Morecci attrapa d'un geste rapide Meaghan J. Fitzgerald et pointa son arme sur la tempe de sa voisine. Il s'approcha de la porte d'entrée mais n'eut pas le temps de négocier quoi que ce soit avant de recevoir une balle en pleine tête et de s'écrouler mort sur le perron de sa maison. Meaghan J. Fitzgerald se mit à hurler en sentant des éclaboussures rouges et visqueuses sur son visage.
Une seconde et une troisième citrouille prirent feu respectivement à côté de l'escalier et sur le piano à queue siégeant dans le salon, mais Meredith ne les remarqua même pas. Elle était trop occupée à hurler de tous ses poumons en voyant le crane explosé de son époux.
Oui, le monde est un endroit effrayant. Il l'est encore plus lorsque nous devons y faire face seul...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: INTRIGUE N°5 ▬ Trick or Treat, Ocean Grovers ? Ven 26 Nov 2010 - 18:35

Lorsque nous sommes enfants, nos mères ne cessent de nous répéter qu'il faut se méfier des hommes mystérieux. Elles nous disent de ne pas leurs parler au parc, de ne pas accepter leurs friandises, de ne pas monter dans leurs voitures. Et surtout, quoi qu'il arrive, de ne pas les laisser entrer dans notre maison. Mais que faire lorsque c'est justement votre mère qui les a déjà invités à entrer ?
Samedi 23 septembre 1998.

Helen Elton ne pensait pas, en engageant un certain Georges pour entretenir son beau jardin qu'elle avait en fait inviter dans sa propriété un tueur. Voyez-vous, Helen Elton était une riche femme de l'Illinois, mère d'une adolescente répondant au doux prénom de Meredith, dont le mari était constamment en déplacements pour son travail. Elle fit rapidement, à tord, confiance à Georges qui se présentait toujours propre sur lui et très ponctuel. Bien sûr, on ne pouvait pas nier que lorsque sa fille lui annonça qu'elle fréquentait leur jardinier, Helen n'était pas vraiment ravie. Mais que voulez-vous, Georges semblait faire un si bon gendre... Jusqu'à ce qu'il la tue parce qu'elle s'opposait à voir sa fille quitter la maison familiale pour vagabonder dans les différents états des Etats-Unis. Evidemment, Meredith n'en sut rien, persuadée que sa mère avait simplement voulue coupé les ponts. Elle avait ainsi suivi son amour... qui l'avait vite enrôlé dans les plaisirs du meurtre.

Au fil des mois puis des années, Meredith et Marc - c'est ainsi qu'il se faisait maintenant appelé - parcoururent de nombreuses villes, s'installant dans des quartiers bien tranquille pour tuer quelques femmes au foyer avant de déménager une nouvelle fois. Marc éprouvait un réel plaisir dans ces meurtres, Meredith prenait un réel plaisir à rendre son homme heureux.
Après tout, depuis qu'elle le connaissait, Marc ne cessait de lui répéter qu'il ferait tout pour la rendre heureuse et que rien ne pourrait jamais lui arriver tant qu'il se tiendrait à ses côtés.

Lundi 31 octobre 2011.

Mais ce soir, Meredith n'avait pu qu'assister, impuissante à la mort de son époux d'une balle dans la tête, tirée par un agent de police désireux de stopper ces tueurs en série recherchés depuis des années dans tout le continent.
Tandis qu'elle sortait par la porte de son arrière cuisine et qu'elle courrait pieds nus sur sa pelouse, vêtue de sa robe de mariée morte, elle se fit doucement la remarque qu'elle n'aurait pu être pas dû suivre Marc et que tuer des gens n'étaient peut pas, finalement, une bonne idée. N'est-ce pas ?

Meredith attrapa d'une main le bas de sa robe et sauta par dessus sa petite clôture blanche. Elle entendit alors un homme crier par dessus son épaule « ARRÊTEZ-VOUS ! MEREDITH MORECCI, VOUS ÊTES EN ETAT D'ARRESTATION ! » Les larmes se mirent à couler sur ses joues en pensant à Marc qui était maintenant mort. Dans un dernier élan, elle se retourna pour pointer son arme droit devant elle, sans vraiment savoir qui elle visait. L'instant d'après, elle fut tuée de plusieurs coups de feu dans la poitrine et s'écroula sur la pelouse. Doucement, le sang vint tâcher sa robe de mariée déjà bien abîmée, renforçant l'esprit "mariée morte" que Meredith avait voulu lui donner. Putain, pensa-t-elle, il avait pourtant promis qu'elle aurait une belle vie avec lui.
Les hommes mystérieux. Comme Marc Morecci, ils font des promesses qu'ils ne comptent pas tenir. Ils peuvent être plus dangereux qu'ils n'en ont l'air, et mentent pour arriver à leurs fins. Oui, nos mères nous ont pourtant dit de ne pas faire confiance aux hommes que nous ne connaissons pas. Et ceux que nous connaissons ? Et bien, nous ne pouvons pas non plus leur faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: INTRIGUE N°5 ▬ Trick or Treat, Ocean Grovers ? Lun 29 Nov 2010 - 15:25

La mort tient une place particulièrement importante dans notre calendrier, surtout en cette période de l'année. La nuit du 31 octobre, nous organisons la fête d'Halloween. Les citrouilles sont là pour éloigner les mauvais esprits, les déguisements pour effrayer les revenants. Le 1er novembre, nous célébrons la Toussaint, tous les sains. Nous les remercions de nous avoir débarrasser des revenants, et de nous protéger du mal. Le 2 novembre, jour de la fête des Morts, nous les honorons en déposant des gerbes de fleurs sur toutes les tombes et on espère ainsi qu'ils ne reviendront pas l'année suivante.
Mais ils reviennent toujours. Chaque année, c'est le même rituel.
Une fois que Meredith Morecci fut abattue par la police, tous les derniers habitants d'Ocean Grove furent évacués de la maison du tristement célèbre couple de serial killers qui partait maintenant complètement en flammes. Alors que quelques uns furent pris en charge par les secours, les autres se regroupèrent dans la rue et sur le trottoir.
Oui, la mort est un rituel. Plus particulièrement, elle est un cercle vicieux. Que l'on croit au karma ou non, nous ne pouvons nier qu'il convient de se demander parfois "Qu'ai-je fait pour mériter ça ?"
Les habitants d'Ocean Grove devraient se poser plus souvent cette question. Ils devraient se remettre en question, mais ils sont comme le reste du monde : ils imaginent qu'aller déposer des fleurs sur la tombe de leurs morts les préserverons d'un retour de karma un peu trop violent.
Nombreux sont ceux à se demander pourquoi les Morecci avaient voulu tuer autant de monde ce soir-là. Plusieurs raisons peuvent évidemment être évoquées mais aucune ne satisferait personne. Après avoir tué dans plusieurs états des Etats-Unis d'Amérique, Marc Morecci avait souhaité revenir dans le quartier de son enfance, là où il avait vécu au milieu d'une mère aux mœurs peut recommandables et un père alcoolique, pour se venger d'un quartier qui ne l'avait pas aidé lorsqu'il en avait eu besoin.
Sincèrement convaincus qu'ils leur seraient possible d'éviter le cercle vicieux l'année suivante, les habitants d'Ocean Grove étaient maintenant nombreux décidés à se rendre dans les divers cimetières de Miami pour honorer ceux qui les ont quitté et espérer que la mort resterait loin d'eux.
Malheureusement pour les habitants d'Ocean Grove, ils ne se doutaient pas que la mort était justement déjà en route, que le plan manqué des Morecci n'était qu'un avant-goût et qu'ils seraient nombreux à justement rejoindre dans quelques semaines ceux qui les avaient quittés.
Oui, pour le quartier résidentiel d'Ocean Grove, l'horizon s'annonçait bien sombre...

Fin de l'intrigue d'Halloween et de l'intrigue principale.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: INTRIGUE N°5 ▬ Trick or Treat, Ocean Grovers ?

Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE N°5 ▬ Trick or Treat, Ocean Grovers ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: ▪ ADMINISTRATION ▪ :: the pretty lies, the ugly truth :: Previous Seasons :: Season 2-