AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Famille Lennon] Hi, remember me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: [Famille Lennon] Hi, remember me ? Sam 16 Mai 2009 - 8:22

« Hi, remember me ? »

icons ©girlboheme@lj & ©xn0_angelx@lj
Jovan Lennon & Lullaby Walkers


    « Qu'est-ce que je fais ? J'y vais ou j'y vais pas ?
    - Ça fait un bout de temps que tu te poses cette question. Suis tes instincts.
    - J'ai pas d'instinct.
    - Eh ben vas-y, alors. C'est pas dur. Ce mec était un ami proche avant qu'il ne parte, il va pas forcément aller vers toi au retour, comprends-le. Bouge-toi, quoi.
    - Normalement, la galanterie veut que les hommes soient ceux qui fassent le premier pas.
    - La galanterie, c'est le machisme déguisé. Vas-y, j'te dis. Tu me raconteras. »


Un coup d'œil à mes cartes, et je finissais par acquiescer. Je me levais donc du canapé où j'étais assise en tailleur, remettais les cartes en vrac dans le paquet et prenais un billet de dix dollars posé sur la table. C'était la mise qui m'aurait servie si j'étais allée faire les courses, et d'ailleurs celle que j'aurais perdue, en final. Mieux valait donc se retirer du jeu. Quoique si Grover avait été si persuasif, il avait certainement un jeu pire que le mien. Passons. Mon meilleur ami se releva lui aussi à ma suite, et s'étirant tout en rugissant. Il était généralement de bon conseil, et je me fiais à ses instincts à lui, puisqu'il était évident à mes yeux que seuls ses instincts valaient le coup. Mais il faudrait peut-être que je m'explique plus clairement.
J'avais eu vent du retour à Ocean Grove d'un de mes amis proches d'enfance, le mois précédent. On s'était connus assez jeunes, et on avait conservé des liens très proches et très soudés jusqu'à ses dix ans -et aux miens-, année durant laquelle sa jeune sœur s'était noyée dans la piscine de leur jardin, et qu'ils avaient quitté OG. C'était compréhensible : qui aurait voulu vivre dans un lieu qui lui rappelait trop de souvenirs d'une personne chère, à présent à jamais disparue ? Nous nous comprenons. Et en somme, j'avais totalement perdu contact avec Jovan, alors que je ne l'oubliais pas. J'avais espéré pendant un temps un quelconque signe, une lettre, mais il semblait clair qu'il ne voulait plus repenser à Ocean Grove, si bien que je ne reçus rien de sa part, et que je dus me faire à l'idée que je ne le reverrais probablement plus.

Et voilà donc qu'un jour, j'apprenais son retour. C'était tombé pendant une discussion attrapée au vol, dans les rayons du Grocer's Store. J'avais entendu des bribes, et depuis, j'hésitais sur la marche à suivre. J'avais envie à la fois de le revoir, mais je ne voulais pas non plus le déranger, le forcer, lui ramener de mauvais souvenirs. D'où ma stagnation à ce niveau, dans l'indécision totale. Et la réponse venait de tomber du ciel, par la bouche de Grover, le pire tricheur au Poker que la Floride ait jamais vu sur ses terres.
Donc voilà où j'en étais à présent, en train de troquer mes chaussons blancs avec des ballerines grises -sales, d'ailleurs- et de me regarder dans la glace réfléchissante du salon. Allait-il me reconnaître ? Pas sûr. Le reconnaîtrais-je, déjà ? Pas sûr non plus. Après tout, douze ans avaient passés, et les changements physiques étaient considérables durant ces années, généralement. Devrais-je me faire des couettes pour être sûre qu'il me…

    « Mais t'es toujours pas partie ?, s'étonna Grover qui venait de revenir de la Cuisine, un verre de coca à la main.
    - Tu crois que je me fais des couettes ?
    - Non, ça te donne l'air stupide que tu as déjà généralement.
    - Méchant !
    - J'suis sûr que Robynn serait d'accord. Vas-y comme ça, arrête de chipoter, et bouge-toi. »


Il eut raison de moi, et quelques vingt secondes plus tard, j'étais dehors, et je me dirigeais d'un pas allant vers la maison de Mamie Lennon, soit un 4000-quelque-chose, sur Lemon Street. J'arrivais donc au 4011, et je me rendis compte, que c'était pas la bonne baraque. J'avisais une femme de cinquante ans dans son jardin, et toute souriante, je lui demandais si elle pouvait m'indiquer la maison de la petite vieille Lennon. Ce qu'elle fit, aussi aimable que moi, en me signalant que c'était vers les 3700-quelque-chose (autant de précision que moi, je dois reconnaître). Et je repartis, revenant sur mes pas et ralentissant autour des 3700. Il me fallut donc une bonne dizaine de minutes pour retrouver la maison avec la boîte aux lettres au nom de Mamie Lennon -enfin, oubliez le "Mamie". Et je sonnais. Il était quasiment six heures de l'après-midi, on verrait bien s'il était dans le coin. Des bruits de pas de l'autre côté de la porte, et on l'ouvrit. Un jeune homme, d'à peu près mon âge, plutôt attirant, se tenait face à moi, aussi perplexe que moi, sans aucun doute.

    «Bonsoir ! J'espère que je ne te dérange pas ! Lullaby Walkers, tu te souviens de moi ? »


Sourire de gamine, pour étayer mes propos. Enjouée, à présent, j'avais passé le cap de la gêne, et je profitais du silence retombé pour observer le mec face à moi. Ça devait être Jovan. Ou bien c'était un de ses amis. Hum, ne pas faire de conclusion hâtive tant que les réponses ne venaient pas d'elles-mêmes…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Famille Lennon] Hi, remember me ? Lun 18 Mai 2009 - 20:11

Il avait encore quelques papiers à remplir. C'est fou ce qu'on devait remplir des papiers dans une vie. D'ailleurs, celui-là concernait sa grand-mère. C'était l'assurance, qui lui demandait de rendre ça pour le 25. C'était barbant, ces papiers.. Tant pis, il verrait demain avec Rosalynd. Il se leva alors de la table de la salle à manger, jeta un regard vers sa grand-mère qui semblait très absorbée dans son épisode des feux de l'amour, et regarda alors l'ordinateur, après avoir prit soin de ranger le papier sur la commode.
Il y vit ses amis de Boston de connecter, dont une qui venait lui parler. Il cliqua alors et se mit en "absent". Comme si les gens croyaient qu'un message du genre "hey! ca va?" l'interressait. Surtout venant de cette fille. Bref..

Il quitta alors l'ordinateur, et alla s'installer à côté de sa mamie chérie. Jovan regardait quelque peu la télévision, posée sur le meuble noir, assez stylé pour une maison de grand-mère. En voyant la série, Jo' se dit que c'était limite consanguinité tout ça.. D'ailleurs, il se demandait comment sa grand-mère pouvait encore regarder cette série, alors qu'il était sûr que les intrigues se répétaient inlassablement.
Il eut un grand mal à garder les yeux ouverts. Alors du coup, son esprit se mit à divaguer. Il repensa à la petite photo qu'il y avait à côté de la télé quand il était revenu pour la première fois à Ocean Grove.

C'était un petit garçon brun, âgé d'environ 10 ans,, habillée d'un pull horrible dont c'était la mode à l'époque, entourant de ses bras une toute petite fille, âgée de deux ans, avec de magnifiques petites bouclettes blondes. Les deux enfants souriaient en regardant l'objectif. La photo avait été prise quelques mois avant le drame, pour la fête des grands-mères. C'était la dernière. Et ils l'avaient posé là, bien en avant, dans le salon.
Quand Jovan est arrivé pour la première fois depuis douze ans chez eux, il avait quelque peu bugué devant la photo, et sa grand-mère avait décidé de la changer de place, de la mettre là où elle serait légèrement moins voyante, tout en prétextant à son petit-fils qu'elle préférait avoir une photo de Rohan.
Il avait beaucoup aimé ce geste. Comme quoi, même si on pouvait déplaire à quelqu'un, d'autres personne pouvaient prendre soin de vous. C'était le cas de Charlize. Et c'était à ce moment-là, en voyant la photo d'Ambra et de lui remplacé par celle de son grand-père que Jo' s'était promis de prendre soin de sa mamie.

Il fut sorti de ses pensées par un coup de sonnette. A 18h, il se demanda bien qui celà pouvait être. Pourtant à peine eut-il le temps de se lever que sa mamie s'était déjà levée.
" Attends mamie, j'y vais."
" Mais c'est peut-être Lucio."
" Si c'est lui, je te l'envoye."
Elle se décida alors à se rassoir, son petit-fils amusé de son manège. Lucio.. C'était un petit vieux, d'à peu près son âge, italien -plutôt "beau mec" comme disait sa grand-mère- et avec qui, elle aimait bien passer des soirées à jouer aux cartes.Soit disant.. Mais depuis la mort de son grand-père, ils passaient de plus en plus de temps ensemble, à tel point que Jo' s'est demandé si ce n'était pas son amant.. Mais non. Sans doute que non. Elle était trop à cheval sur les principes. N'empêche que maintenant, Lucio l'emenait avec lui quand il allait voir ses copains, et ils jouaient au poker..
En allant vers la porte, Jovan vit du coin de l'oeil la main de sa mamie passée dans ses cheveux. Amusé, Jovan ouvrit alors la porte.

Une jeune fille, teint légèrement bronzé, cheveux bruns se tenait debout devant l'entrée. Le jeune homme fronça légèrement les sourcils. Il avait l'étrange impression de la connaître. Pourtant, il n'arrivait pas à mettre un nom dessus. Peut-être l'avait-il croisé au Lagoon Bar après tout. Du moins c'est ce qu'il pensait, jusqu'à ce qu'elle ouvre la bouche. Lullaby... Comment l'oublier? Elle avait été une amie d'enfance, et ils passaient beaucoup de temps ensemble, jusqu'à ce que la famille Lennon déménagea.

" Bonsoir.. Nan, tu ne me déranges pas.. Je suis juste.. perplexe.."

Il la regarda un instant. C'était la même jeune fille qu'avant. Le même regard, les même cheveux.. En bien évidemment plus grande, plus féminine -parce que les couettes, ce n'est pas très sexy-. Jovan gardait les yeux écarquillés, n'en revenant encore pas, ayant l'air sans doute stupide. Il dit alors.

" Bien sûr que je me souviens de toi.. On passait la plupart de notre temps ensemble avant."

Il n'eut alors plus le temps de dire quoi que ce soit qu'une voix s'éleva du salon.
" Qui c'est?"
" C'est Lullaby Walkers"
suivi d'un "ohhh" d'étonnement venant de la mémée.

Jovan eut alors de nouveau un sourire, et regarda la jeune fille.
" Entre Lullaby! On ne va pas rester à la porte.."
Pour une fois, Jo' était skotché. Si bien qu'il n'eut même pas l'idée de lui demander de suite si ça allait, qu'est-ce qu'elle était devenue etc.. Mais en tout cas, il était heureux, content qu'elle ait fait le premier pas, lui, qui n'osait pas.

[finish Smile désolé du temps que ça a mis, j'ai eu des petits trucs à faire à côté^^]
Revenir en haut Aller en bas
 

[Famille Lennon] Hi, remember me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-