AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « You only live once. » ll Logan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: « You only live once. » ll Logan Mar 7 Déc 2010 - 0:42

« You only live once. »



        L'ouragan était passé il y a quelques jours sur les côtes Ouest des États-Unis, touchant ainsi la ville de Miami. Les habitants étaient affolés et en vue de ce qui venait de s'abattre ça n'avait rien d'anormal. Certains venaient de tout perdre, leurs maisons ayant été détruites par les vents violents.
        « Moi j'ai rien perdu puisque j'ai presque rien à perdre. », cette journée du 1er Décembre n'avait pas tant perturbé le quotidien de Lukas. Il était tout simplement resté à l'abri dans le sous-sol d'un immeuble et avait vainement essayé de calmer son chien qui fut intenable.
        Une fois la tempête passée, le jeune polonais sortit de sa cachette. Ce n'était pas beau à voir. Les sirènes s'entendaient à tous les coins de rues, les ambulances et autres véhicules à gyrophares défilaient. Il régnait une étrange atmosphère : entre l'hystérie et le désarroi. Certains balançaient leurs affaires de rage, d'autres paniquaient au téléphone ou courraient rejoindre un proche. Certains déambulaient dans les rues désarmés par la situation.
        Sur son chemin, Lukas passa devant l'immeuble auquel il avait emmené Logan quelques jours plus tôt. Où était-il maintenant? Lui était-il arrivé quelque chose? S'il n'avait pas eu tant de choses à régler, Majewski s'en serait occupé. Mais il fallait choisir ses priorités. Avec ce qu'il venait de se passer, les foyers seraient sûrement débordés, et on aurait encore moins de temps pour aider les gens comme lui.


        Pour la première fois depuis bien longtemps, il se sentait étrangement seul. Personne ne s'inquiétait pour lui, personne ne courrait dans sa direction pour s'assurer qu'il allait bien, personne ne venait lui tendre la main. La solitude ne l'avait jamais frappé depuis qu'il était parti de Pologne. Il remarqua alors que depuis qu'il avait rencontré Logan, une partie de sa vie voulait faire place au changement. Mais Lukas ne se sentait pas prêt. Ce n'était pas que son mode de vie lui plaisait, mais avec toutes les emmerdes qu'il s'était collé, c'était impossible. Il soupira et s'assit sur un banc, qu'il avait adopté depuis quelques jours après la catastrophe, tandis que Mandrax venait déposer sa tête sur l'une de ses jambes. « Ca va mieux toi? », apparemment ça avait l'air d'aller puisqu'il n'était plus aussi agité, l'ouragan l'avait sacrément secoué. Le tressé jeta un œil aux alentours. Miami paraissait paralysée, peu de personnes trainaient à présent dans les rues et survivre devenait alors quelque chose de presque irréalisable pour Lukas ; alors qu'auparavant, il n'avait trouvé que très peu d'inconvénients.
        L'ouragan était tombé vraiment au pire moment de l'année. Le tressé n'espérait qu'une seule chose, qu'on lui tende la main à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « You only live once. » ll Logan Mar 7 Déc 2010 - 2:06

FlashBack

La pluie s’abattait violemment sur les fenêtres. Chez lui, Logan fixait ce ciel sombre qui en ferait pâlir plus d’un. Ne pouvant s’empêcher de s’approcher de la vitre, il enfonça ses mains dans ses poches & grimaça. Cela n’annonçait sans doute rien de bon. Le ciel s’assombrissait si vite, c’en était effrayant. Bon sang, mais que se passait-il ? Sourcils froncés, l’androgyne haussa ses frêles épaules. De toute façon, il ne pouvait rien faire, hormis reprendre ses occupations. & ce fut dans le calme le plus complet qu’il retourna dans sa chambre. Malheureusement, alors qu’il escaladait la dernière marche, il remarqua que l’électricité ne fonctionnait plus. & très vite, un bruit horrible parvint jusqu’à ses oreilles. Les fenêtres se brisaient & le vent s’infiltrait chez lui à une vitesse déstabilisante.

Ce fut sans doute son dernier constat.
Allongé par terre, Logan mit un moment avant de reprendre ses esprits. Sa tête lui faisait horriblement mal, sans parler de son dos. À cause de tout cela, il avait chuté dans l’escalier… ce qui aurait pu lui être fatal. Mais fort heureusement, hormis quelques séquelles, il n’avait rien d’alarmant. Il se releva difficilement et passa ses mains sur ses vêtements poussiéreux. Ses premières pensées se dirigeaient vers ses amis. Comment se portaient-ils ?

O3 Décembre. Petit à petit, les gens reprenaient leurs esprits. Évidemment, cet évènement ne s’oublierait pas comme ça mais la vie continuait malgré tout. Logan n’avait pas trop été affecté. Les quelques bleus sur son corps ne l’handicapaient aucunement & les fenêtres de son appartement furent vite réparées. En somme, tout allait plutôt bien pour lui… Sauf qu’il pensait énormément à son ami. Lukas. Ce dernier n’avait pas de toit ; alors comment avait-il encaissé ce choc ? S’en était-il sorti sans trop de blessures ? Parce qu’évidemment, l’androgyne refusait simplement de penser au pire. Soit. Cette journée, il l’a passa simplement à rechercher le tressé. Il arpentait les rues délabrées de Miami, interrogeait les passants. Mais personne ne semblait avoir vu son vagabond. & hélas, puisqu’il se faisait tard, l’étudiant rentra chez lui bredouille. L’inquiétude le gagnait progressivement.

O4 Décembre. « Allé, perds pas espoir… Il va bien ! » se dit-il simplement ; tout en enfilant sa veste par-dessus ses épaules. « Ouais mais… il sait où je vis ! Il serait venu me voir s’il allait bien, non ? P’tain ça m’parait logique. Pourquoi il prendrait pas d’nouvelles ? » Voilà à quoi ressemblait un Logan attaché. Lukas comptait pour lui ; c’était donc logique qu’il pense à son bien-être & à sa sécurité.
Soufflant profondément - comme pour se donner du courage - l’androgyne sortit de chez lui. S’il devait passer des heures dehors avec ce temps glacial, il le ferait. Mais il n’abandonnerait certainement pas ses recherches avant d’avoir obtenu ce qu’il voulait. Malgré le froid, il réussit à glisser un bâtonnet de nicotine entre ses lèvres délicieusement isolantes. La flamme de son briquet jaillit non sans mal & il aspira passablement la fumée grisâtre. Cela l’aidait simplement à décompresser.

Ses yeux charbonneux se posaient partout. Son corps tremblait de froid mais putain ce qu’il s’en foutait. Cela lui apprendra simplement à ne se vêtir que d’une maigre veste. L’une de ses mains vint se loger dans la poche de son pantalon & il ne put que crisper ses ongles contre sa cuisse en apercevant une silhouette qu’il ne connaissait que trop bien. Lukas. Celui-ci était installé tranquillement sur son banc, prêt de son chien. Comme si de rien n’était. Comme si rien ne s’était passé. Sur le coup, Logan sentit son cœur se serrer. Est-ce qu’au moins, le tressé avait pensé à lui ? Est-ce qu’au moins, il s’était inquiété ?

Jetant son mégot sur le sol, le beau brun se dirigea d’un pas décidé vers lui. Les sourcils froncés et le cœur battant, il posa vivement sa main vernie sur l’épaule de Lukas et l’agrippa pour le tourner dans sa direction. « Putain mais… ! J’aurai pu crever hein ! Tu t’en branles ! Merde merde Lukas ! Je… putain ! » dit t-il en frappant passablement sa clavicule avec son petit poing. Tout retombait. La pression de ces derniers jours, son inquiétude, sa peur… Petit à petit, ses larmes apparaissaient au coin de ses yeux et il ne put que poser lourdement ses fesses sur le banc. Lui qui n’avait pas versé une larme depuis l’incident… il fallait bien que ça arrive. Tellement de gens avaient été choqué par cet ouragan ; & finalement, l’androgyne aussi. Il avait juste eu besoin d’un peu plus de temps pour se rendre compte qu’effectivement, il aurait pu y rester. « J’te déteste… » couina t-il avant de lever son regard larmoyant vers lui. & sans plus attendre, il saisit le col de sa veste et le força à s’approcher pour le prendre contre lui. Ses bras entourèrent fortement son cou et il inspira profondément. Non, il ne le détestait foutrement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « You only live once. » ll Logan Mar 7 Déc 2010 - 2:43

        Installé sur son banc, Lukas attendait patiemment que le temps passe. Les journées se ressemblaient malgré ces quelques jours turbulents. « Ca va toi? » Mandrax avait été assez secoué, il faut dire que les bêtes ressentent tout contrairement aux hommes et le jeune tressé s'était inquiété pour son chien. Mais pas seulement. Il avait pensé de nombreuses fois à Logan. Est ce qu'il allait bien? Est ce qu'il lui était arrivé quelque chose? Etait-il encore en vie? Il ne supportait pas l'idée de se dire qu'à cet instant où lui profitait de sa journée ici, son ami pouvait être à l'hopital branché à toutes sortes de machines qui tiennent en vie les personnes à l'agonie. De toute façon, Lukas détestait ce genre de choses. Sa philosophie lui disait de prendre la vie comme elle venait, et empêcher quelqu'un de mourir c'était le condamner à des années de souffrances. Reculer pour mieux sauter. Il secoua la tête, il devait le revoir. Mais où était-il?
        Lukas massa son genou droit. Malgré le fait qu'il avait pu être à l'abri, l'ouragan lui avait laissé quelques séquelles. Il était tombé et s'était rattrapé sur sa jambe droite qui avait alors reçu tout le choc. Mais ça passera se disait-il. Ca devait passer, il n'avait pas le choix.
Lorsque ses affaires seront réglées, il se mettrait à la recherche de Logan pour ne plus avoir à s'inquiéter. Et cela arriva plus vite qu'il ne l'espérait.

        « Putain mais…! J’aurai pu crever hein! Tu t’en branles! Merde merde Lukas! Je… Putain! » Logan venait tout juste de le retrouver. C'était bien ça qu'il attendait patiemment sur son banc aujourd'hui, qu'il revienne. Lukas baissa la tête. C'est vrai qu'il aurait pu lui-même aller le chercher puisqu'il savait où il habitait. Mais il avait des priorités. « Excuse-moi... » il n'avait rien d'autre à dire. Le coeur serré il releva la tête vers l'androgyne, pour éviter de passer pour un lâche, mais si c'était surement trop tard. Ce dernier s'assit à ses côtés, quelques larmes coulaient sur ses joues. « J'te déteste... », Lukas serra les poings. La seule et unique personne qui le rattachait au sentiment d'être humain le détestait. « Je... », il ne put finir sa phrase, Logan le tenait dans ses bras. Le vagabond sentit alors toute une pression s'évanouir dans cette surprenante étreinte. Elle sentait la détresse et le soulagement cette étreinte, comme si ce contact valait pour l'un et l'autre une bouffée d'espoir.
        Ils se séparèrent et Lukas n'osa pas lever les yeux vers le brun. Il n'avait aucune excuse pour son absence. Du moins aucune que Logan aurait pu comprendre. « J'suis désolé... Mais la prochaine fois t'inquiètes pas pour un type comme moi va... Ca vaut pas l'peine de s'mettre dans des états pareils... ». Autrement dit, le tressé était surpris de la réaction de l'androgyne. Jamais il n'aurait pensé que quelqu'un puisse s'attacher autant à lui. Mais le plus surprenant c'est ce qu'il se trouvait surement dans le même état. « Tu... Tu vas bien? J'veux dire, tu n'as rien? ». Il était difficile pour Lukas de montrer ce qu'il ressentait ou de prouver un quelconque attachement à une personne, mais dans la situation actuelle il ne pouvait pas s'empêcher de montrer à Logan qu'il avait pensé à lui, qu'il s'était inquiété lui aussi. « Va pas croire que j'me suis pas inquiété hein... C'juste que... J'ai un peu du sauver ma peau quoi... » et merde! Il essayait de se faire passer pour une victime. Lui qui détestait ça, le voilà à se trouver un quelconque prétexte pour une chose qui n'aurait pas du arriver : l'indifférence. Lui en avait trop souffert, et il savait pertinemment que Logan aussi. « Putain d'merde, fait chier... », il n'avait jamais vécu autant de choses en quelques jours que dans toutes ses années à vivre dehors.
        Est ce qu'il avait raison de s'accrocher à Logan? Est ce qu'on a le droit de remettre sa vie à quelqu'un? Non, c'était dans les gènes du vagabond, on ne montre pas ses faiblesses, ni sa détresse. On ne montre pas qu'on a besoin d'aide. « J'ai des choses à faire... On essaye de se revoir... », il se leva du banc, grimaça lorsqu'il s'appuya sur sa jambe droite et rappela Mandrax qui flânait non loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « You only live once. » ll Logan Mar 7 Déc 2010 - 16:44

« Excuse-moi... » C’était tout ? Logan ne savait plus s’il devait laisser sa déception l’emporter sur sa joie d’avoir retrouvé son ami. Enfin, pouvait-il l’appeler ainsi ? Les yeux humides, le brun se décida tout de même à le prendre dans ses bras ; il en avait besoin & il ne savait même pas pourquoi. Immédiatement, ses paupières se fermèrent et une sensation de bien-être se propagea en lui. Malheureusement, cette étreinte fut de courte durée et il reprit bien vite sa place. Devait-il s’en vouloir pour cette marque de faiblesse ? Lèvres pincées, il attendait. Un mot, un geste. Quelque chose qui lui prouverait que le tressé avait au moins pensé à lui durant ce caprice de la nature. « J'suis désolé... Mais la prochaine fois t'inquiètes pas pour un type comme moi va... Ca vaut pas l'peine de s'mettre dans des états pareils... » Était-il sérieux ? Bouche ouverte - de surprise - l’androgyne ne parvenait à détourner son regard de son visage. Son cœur cognait violemment contre sa poitrine mais il ne s’en formalisait pas - même si dans son cas, il ferait mieux d’y faire attention. Tout ce qui le préoccupait, c’était le tressé. Le tressé et son air fichtrement détaché. « Tu... Tu vas bien? J'veux dire, tu n'as rien? » Haussant simplement les épaules, le brun tenta d’oublier sa peine. Après tout, le vagabond ne lui avait rien promit ; alors effectivement, pourquoi se mettait-il dans des états pareils ? Sa langue passa rapidement contre ses lèvres pulpeuses et il acquiesça d’un signe de tête. « Non, j’ai rien. » dit-il simplement. Sa rancœur, sa peine & sa déception s’étaient réunies dans le fond de sa gorge, pour obstruer celle-ci. Autrement dit, il n’avait pas la force d’en dire plus.

Tout en passant nerveusement sa main dans ses cheveux, le brun ne put s’empêcher de lancer quelques furtifs regards en direction du tressé. Juste histoire de vérifier qu’il n’avait pas de séquelles physiques trop graves - au moins à première vue. « Va pas croire que j'me suis pas inquiété hein... C'juste que... J'ai un peu du sauver ma peau quoi... » Logan ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel. Cette raison n’était pas valable du tout dans la mesure où tout le monde avait été dans le même bateau. Pas lui plus qu’un autre sous prétexte qu’il n’avait pas de toit. Petit à petit, l’étudiant sentait son rythme cardiaque s’accélérer. Ses petits poings se serrèrent automatiquement et il se tourna complètement vers Tom, les sourcils froncés. « T’es en train de te foutre de ma gueule, rassure moi ? Nan parce que ça fait des jours que l’ouragan est passé ! & tout le monde devait sauver sa peau ! Qui te dit que je n’étais pas dehors à ce moment là ?! » Ses mots sortaient de sa bouche à une vitesse effrayante, et le ton montait. Ce n’était pas dans ses habitudes de s’énerver comme ça, sauf en cas de contrariété. Soufflant passablement, Logan étendit ses interminables jambes devant lui et serra ses dents pour empêcher ses larmes naissantes de dégringoler la pente de ses joues.

Pourquoi persister ainsi ? Mackenzie se faisait du mal inutilement. Tête baissée, il réfléchissait & se demandait s’il avait eu raison de partir à la rechercher de Lukas. Évidemment, au fond, il restait persuadé d’avoir fait ce qu’il fallait ; c’était juste dans sa nature de faire attention à ceux qui comptaient pour lui. « J'ai des choses à faire... On essaye de se revoir... » Cette fois, un rire - ironique - fila entre les lèvres de l’apprenti journaliste. Ce dernier hocha la tête négativement et fixa les moindres faits & gestes de son interlocuteur. Allait-il vraiment partir comme ça ? « Des choses à faires » marmonna t-il plus pour lui-même. Hochant la tête négativement, il se leva du banc & enfonça ses mains vernies dans les poches de son pantalon. Il alla se mettre face à Lukas, bien qu’il s’autorise une distance raisonnable entre eux. « Des choses à faire alors que tu as l’cul sur ton banc depuis tout à l’heure ? » Tout de suite, Logan se dit qu’il n’avait pas le droit de réprimander le vagabond sur ses agissements. L’un comme l’autre ne se devait rien & restait libre comme l’air. Puis, ils ne s’étaient vu que deux ou trois fois ; cela ne donnait pas à Mack’, le droit d’élever la voix ou de se montrer autoritaire.

Est-ce que Lukas allait accepter ses réflexions ? Rien n’était moins sûr. & pourtant Logan ne pouvait s’empêcher de poursuivre sur sa lancée, se foutant totalement des conséquences que cela engendrerait. Peut-être qu’il allait se recevoir une gifle, ou peut-être même que le tressé allait le rayer de sa vie. Peut-être. Mais pour le moment, le brun n’y pensait pas. Il restait ancré dans sa putain de bulle. « T’sais, c’est simple de me dire : Logan tu m’casses les couilles, fous moi la paix & oublie moi. Et NON, on essaye pas de se revoir. C’est soit on se revoit, soit on se revoit pas. Soit tu acceptes mon aide, soit tu l’a refuse… » souffla t-il désespérément. Sa main glissa dans la poche de sa veste fine et il en sortit son paquet de clopes. Directement, il en coinça une entre ses lèvres et l’alluma d’un geste vif & habitué. Ses nerfs avaient besoin d’être calmés & pour le moment, il ne connaissait pas d’autres solutions - ce qui était bien dommage soit dit en passant. « Je cours pas après les gens Lukas, et encore moins après les mecs. Je t’ai tendu la main… à toi de la saisir d’accord ? J’vais pas m’mettre à genoux… » dit-il avant de tirer longuement sur sa cigarette. « En plus, les seules fois où j’me mets à genoux, c’pas pour supplier tu peux m’croire. » ne put-il s’empêcher de dire. Putain d’allusion.

Maintenant, restait juste à savoir si Lukas allait changer de comportement. S’il allait accepter l’aide que Logan lui proposait. Ou s’il allait simplement l’envoyer chier & lui faire regretter ses réflexions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « You only live once. » ll Logan Mar 7 Déc 2010 - 23:03

        « T’es en train de te foutre de ma gueule, rassure moi? Nan parce que ça fait des jours que l’ouragan est passé! & tout le monde devait sauver sa peau! Qui te dit que je n’étais pas dehors à ce moment là?! »  Lukas ne fut pas surpris de cette réaction, il fallait s'y attendre après ce qu'il venait de dire. Mais au fond de lui, il voyait ça comme de l'incompréhension, qu'il ne le surprenait pas non plus à vrai dire. Il paraissait normal que Logan ne comprenne pas sa situation. « Logan... Tu réfléchis à c'que tu dis? Tu crois pas que t'as strictement rien à m'dire sur le fait que j'ai voulu sauver ma peau? J'ai pas d'assurance moi, j'peux pas payer de soins médicaux s'il m'arrive un truc, j'peux crever sans qu'on le remarque et qu'on m'retire de la liste du monde. Alors non, j'me fous pas d'ta gueule, excuse nous d'vivre dans la merde. » Peut-être qu'il n'aurait pas du réagir de cette manière mais le tressé avait très peu l'habitude de se laisser marche sur les pieds. L'androgyne n'allait pas échapper à son répondant. Le cadet Majewski soupira. Il regrettait amèrement d'avoir ce genre de discussion avec son ami. Il pensait pour une fois qu'on le considérait comme quelqu'un de normal et non comme une personne que l'on doit fuir comme la peste. Et au final, il passait pour une victime, un lâche et un mec qui profite de sa situation. C'était bien pire que la peste. Si reprendre goût au contact humain se résumait à ça, Lukas préférait finir seul le restant de ses jours et tenir une conversation avec Mandrax. Toutes ses pensées masquaient une évidence : il s'était trop attaché à Logan et à ce qu'il représentait. Une nouvelle vie, un espoir, une place au changement. Le vagabond s'était refusé de s'accrocher à qui que ce soit mais là, il fallait le reconnaître, ça lui était tombé dessus. Comme la pluie.

        « J'ai des choses à faire... On essaye de se revoir... », Lukas essayait tant bien que mal de prendre la fuite. Mais il s'attendait très bien à ce que le bel androgyne réagisse à cette tentative d'éclipse. « Des choses à faire alors que tu as l'cul sur ton banc depuis tout à l’heure? », la tension et la déception de chacun séparait les deux hommes. Logan se tenait face au tressé, à une distance qui le mettait mal à l'aise. Trop loin ou pas assez proches. « T’sais, c’est simple de me dire : Logan tu m’casses les couilles, fous moi la paix & oublie moi. Et NON, on essaye pas de se revoir. C’est soit on se revoit, soit on se revoit pas. Soit tu acceptes mon aide, soit tu la refuses… » Au pied du mur. Lukas détestait les ultimatums. Mais là, il fallait faire un choix, changer de priorités. « Soit tu comprends que j'ai des problèmes et que je dois les régler pour pas être plus dans la merde, soit tu plonges avec moi? T'en as envie? J'crois pas. » il était peut-être brutal mais il fallait que Logan comprenne. Lukas avait certains choix, et il ne voulait pas que son ami en paye le prix. Pourtant, il savait pertinemment que refuser son aide serait une énorme erreur. Mais être devenir dépendant d'un autre... C'était contre tous ses principes. « Je cours pas après les gens Lukas, et encore moins après les mecs. Je t’ai tendu la main… à toi de la saisir d’accord? J’vais pas m’mettre à genoux… ». Le jeune polonais soupira. Parce qu'il fallait en plus qu'il soit reconnaissant? « J't'ai strictement rien demandé. J'demande jamais rien à personne, si c'n'est qu'on me foute la paix au lieu de me sortir c'genre de trucs. J'te dois rien. » Depuis quand Lukas était redevable? Il n'attendait rien de personne. Pendant quelques minutes les deux jeunes hommes ne se dirent rien de plus et se tenaient l'un en face de l'autre sans broncher. Le tressé maintenait son regard dans celui de Logan attendant patiemment que celui-ci réagisse. Mais le jeune vagabond savait très bien que c'était à lui d'agir. Son ami attendait une réponse « Soit tu acceptes mon aide, soit tu la refuses... » ces mots tournaient inlassablement dans son esprit. Lukas glissa ses mains dans ses poches et de son poing droit serra l'unique chose de valeur qu'il possédait. « C'est ce qu'il aurait fait, lui. » pensa-t-il. Il releva les yeux vers l'androgyne. « J'suis un mec à problèmes, et j'te jure si tu plonges avec moi, tu t'plains pas, c'est clair? », il esquissa un timide sourire. Il venait de faire son premier pas dans le changement et pour le moment, il n'avait pas perdu la tête, c'était bon signe.
        Majewski s'avança vers Logan et posa une main sur son épaule. « Mais j'dois vraiment y aller... J'ai vraiment des choses à régler, et j'veux pas que tu t'en mêles. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « You only live once. » ll Logan Mer 8 Déc 2010 - 0:15

« Logan... Tu réfléchis à c'que tu dis? Tu crois pas que t'as strictement rien à m'dire sur le fait que j'ai voulu sauver ma peau? J'ai pas d'assurance moi, j'peux pas payer de soins médicaux s'il m'arrive un truc, j'peux crever sans qu'on le remarque et qu'on m'retire de la liste du monde. Alors non, j'me fous pas d'ta gueule, excuse nous d'vivre dans la merde. » En cet instant même, le jeune androgyne se serait bien arraché les cheveux. Il détestait tout simplement qu’on lui tienne tête ou qu’on lui réponde de la sorte. Toutefois, en s’attaquant à Lukas, il savait pertinemment que les choses ne seraient pas simples & qu’il devrait se montrer insistant pour arriver à ses fins. & s’il tenait réellement à sortir le tressé de sa galère, il ne devait fichtrement pas baisser les bras. Jamais. Mais était-ce une raison pour se laisser marcher dessus ? Certainement pas. Cela faisait déjà bien longtemps que Logan ne se soumettait plus ; son beau père l’avait déjà bien assez détruit comme ça - en plus de le rendre inconsciemment plus fort. Sourcils froncés, il hocha la tête négativement & prit une profonde inspiration. « Je sais tout ça. & pendant trois jours là, tu sauvais encore ta peau ? »cracha t-il avec sarcasme. Cette histoire le rendrait facilement fou seulement, il décida de ne plus y penser. Tant pis si Lukas ne tenait pas à lui autant qu’il l’aurait souhaité.

Tous les deux se tenaient debout, l’un en face de l’autre. Logan plongea son regard charbonneux dans le sien tout en amenant sa cigarette jusqu’à sa bouche. Le silence régnait, faisant planer un sentiment de doute & d’appréhension. Comment est ce que leur « relation » allait tourner ? Est-ce que Lukas allait saisir sa main ou, au contraire, lui tourner le dos ? Dans ce dernier cas, Mack ne pourrait faire grand-chose, si ce n’est accepter sa décision. « Soit tu comprends que j'ai des problèmes et que je dois les régler pour pas être plus dans la merde, soit tu plonges avec moi? T'en as envie? J'crois pas. » Ce n’était pas ça le problème. Fronçant les sourcils, en signe d’incompréhension, le brun hocha sa tête. Il préférait se taire plutôt que de se mettre à hurler comme un hystérique. Cela valait sans doute mieux pour tout le monde.

« J't'ai strictement rien demandé. J'demande jamais rien à personne, si c'n'est qu'on me foute la paix au lieu de me sortir c'genre de trucs. J'te dois rien. » Ce fut sans doute le plus difficile à entendre. Inexorablement, son cœur malade s’emballa & un désagréable pincement le força à grimacer. Putain… Logan plaqua l’une de ses mains contre son pectoral gauche et détourna son profil. Il prit une longue inspiration, tentant vainement de balayer toutes ses peines. Parce que oui, là, Lukas lui faisait vraiment beaucoup de mal. C’était comme si ses mots avaient été choisi dans l’unique but de blesser l’autre, de l’anéantir. « T’inquiètes pas Lukas, le message est très clair. » Pour une fois, l’androgyne coupa court à la conversation. & puis, Lukas n’attendait que cela, non ? Que son interlocuteur se taise & qu’il cesse de répondre agressivement à ses répliques ? Qu’à cela ne tienne. De toute façon, Logan se trouvait être trop blessé pour se battre verbalement avec le tressé.
Et maintenant ? Lançant un bref regard autour de lui, le brun se dit qu’il ferait mieux de rentrer chez lui & d’oublier toute cette histoire. Mais malgré tout, il n’en avait pas la force. Il espérait toujours que le vagabond change d’avis & qu’il accepte son aide. « J'suis un mec à problèmes, et j'te jure si tu plonges avec moi, tu t'plains pas, c'est clair? » Avait-il bien entendu ? Relevant doucement ses yeux maquillés, le futur journaliste haussa un sourcil. Après cet échange de paroles douloureuses, il ne se serait sérieusement pas attendu à ce que son ami fasse un pas vers lui. « Mais j'dois vraiment y aller... J'ai vraiment des choses à régler, et j'veux pas que tu t'en mêles. » Jetant son mégot sur le sol dur, il acquiesça d’un signe de tête. Une fois encore, leur chemin allait se séparer alors qu’ils n’avaient entretenu qu’une maigre conversation. Est-ce qu’un jour, Lukas aurait un peu plus de temps à lui accorder ? Logan en doutait vraiment, mais qu’importe. « Je n’compte pas m’immiscer dans ta vie, rassure toi. Je veux seulement t’aider… Alors vas-y. Va régler tes trucs & rejoins-moi quand tu auras terminé. Chez moi, évidemment. » souffla t-il tout en reculant de deux pas.

Progressivement, Logan avait réussi à se calmer. Il fallait qu’il apprenne à relativiser & surtout, qu’il cesse de s’attacher aussi vite. Seulement voilà, malgré son sale caractère, Lukas restait un garçon très agréable. « J’te force pas la main. Tu es libre de ne pas venir… mais ça serait complètement idiot. Alors, à tout à l’heure » termina t-il avant de se retourner. Ses pas le guidèrent jusqu’à chez lui. Immédiatement, son regard se posa sur l’horloge accrochée au mur & il inspira silencieusement. Il ne lui restait plus qu’à patienter dorénavant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: « You only live once. » ll Logan

Revenir en haut Aller en bas
 

« You only live once. » ll Logan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Fairway Place-