AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Please, tell me you are well ♦ YAMINA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Please, tell me you are well ♦ YAMINA Mar 7 Déc 2010 - 14:22



Please, tell me

you are well.


    YAMINA JEZIERSKI & CLEO L. OFERSEN


    © dragon claws ; leavesden




Cléo avait passé un bref séjour à l'hôpital après l'ouragan à cause de ses quelques blessures. Très franchement, elle n'avait guère appréciée se faire assommer par un rayon de boites de conserves. Elle gardait une légère trace au niveau du front d'une éventuelle coupure, son dos ne la faisait presque plus souffrir et elle avait un bandage au niveau du poignet car elle se l'était foulé. En rentrant chez elle, elle avait découvert sa maison et même si sur le moment ça l'avait quelque peu anéantie, elle se disait que comparé à d'autres elle avait eu énormément de chance. Quelques tuiles avait disparues, une ou deux vitres brisés et un peu de pagaille chez elle. Mais rien de vraiment dérangeant. Elle allait juste devoir faire un sacré ménage. Et heureusement pour elle, elle n'était pas propriétaire de la maison c'était sa grand-mère et son nouveau mari. Donc ce serait à eux de réparer et de payer les dégâts. Tant mieux, elle n'aurait jamais eu les moyens de le faire sinon. Quelques trucs avaient été cassé, mais rien qui lui tenait à cœur alors elle y prêtait peu attention. Mais avec son dos et son poignet aussi mal en point, elle n'avait pas réussit à tout nettoyer. C'était donc dans une maison dans un pitoyable état qu'elle vivait pour le moment. Mais elle ne se plaignait pas, consciente de la chance qu'elle avait eu malgré tout. Elle se reposa toute une journée, restant dans sa chambre puisque son salon n'était plus sur pieds pour le moment. Elle s'était acheté de quoi grignoter toute la journée. Mais elle se faisait royalement chier, elle n'avait plus d'électricité pour le moment et donc elle ne faisait rien de ses journées. La veille, elle était sortie le soir pour aller "bosser" car chez elle, le temps s'était de l'argent. Seulement voilà, ça avait été une sortie des plus fructueuses. Seulement un client. Elle aurait dû s'en douter, avec les derniers évènements les gens pensaient plutôt à autre chose que d'aller s'abandonner aux plaisirs d'une nuit. Mais elle ça ne l'arrangeait pas du tout financièrement. Elle devra aller parler à Pride, pour essayer de voir s'il ne peut pas lui donner une petite avance qu'elle lui rembourserait rapidement. Elle savait que ce n'était pas gagné, mais elle devait au moins essayer. Elle n'avait plus rien à manger et avec le peu d'argent qu'elle gagnait elle n'économisait rien, n'avait pas d'argent de côté pour se dépanner en cas de coup dur.

Et puis, lassée de rester chez elle, elle décida de sortir un peu. Il y avait d'autres personnes dans les gens qui comptaient à ses yeux dont elle n'avait pas eu de nouvelles et ce n'était pas pour la rassurer... Elle tenta d'appeler Yamina, mais celle-ci ne décrocha pas. Elle lui laissa un message vocal : Salut Yamina, c'est moi, Cléo. Je n'ai pas de tes nouvelles depuis l'ouragan et je commence à vraiment m'inquiéter. Dès que tu as ce message, rappel moi s'il te plais. Ou si tu es libre, je serais au Blue Lagoon Bar toute la soirée. J'espère avoir vite une réponse... Je t'embrasse. Elle raccrocha, le cœur rongé par l'inquiétude. S'il était arrivé un malheur à Yamina, Cléo ne le supporterait pas. Elle tenait bien trop à elle. Oui d'ailleurs, elle se disait parfois qu'elle y tenait un peu trop... Au départ tout avait été clair entre elles, elles étaient des amies tout ce qu'il y a de plus normal. Mais Cléo avait développé un sentiment plus fort pour elle au fil du temps. Bien qu'elle tente de le nier, de se dire que c'était son imagination qui lui jouait des tours, plus elle passait du temps avec elle, plus ça se concrétisait dans son esprit. Et ça l'effrayait pas mal d'ailleurs. Elle tentait de rester la même, d'être naturelle, mais elle avait de plus en plus de mal à se comporter normalement avec elle. Chaque geste qu'elle faisait, elle y voyait une double interprétation et elle redoutait que Yamina s'en aperçoive elle aussi. Elle ne voulait pas lui faire peur, ni la faire fuir. Alors elle tentait de gérer cette situation délicate du mieux qu'elle pouvait. Et sincèrement, ce n'était pas terrible...


Puis, elle fila se changer afin d'être un peu plus présentable. Elle fit simple : petit pull en col v, jean et bottes. Traversant le quartier, elle put voir avec plus de précisions les dégâts qu'avait causé cette fichue tempête. Ce n'était vraiment pas beau à voir. Mais elle n'avait aucune idée du nombre de blessés et pire, de morts... Elle ferma les yeux l'espace de quelques secondes, imaginant déjà le pire. Elle posa sa main droite sur son ventre afin de reprendre son souffle et de se calmer. Elle n'avait pas de nouvelles d'Alfie et n'avait aucun moyen de le contacter malheureusement. Elle ne savait même pas où il habitait. Le fait d'ignorer quelque chose c'était encore pire que de connaître la vérité, aussi terrible et douloureuse soit-elle. Elle souffla et continua son chemin, essayant de se détendre et de chasser toutes ces mauvaises pensées. Une fois arrivée, elle remarqua avec soulagement que le bar était ouvert et qu'il n'était pas vraiment endommagé. Elle se glissa à l'intérieur et fut surprise du nombre de personnes qui y étaient. Sa parlait fort, sa riait, sa buvait. Elle se demandait comme ils faisaient pour faire la fête après ce qui s'était abattus sur eux il y a quelques jours. Elle se fraya un chemin jusqu'au bar où elle s'installa. La barmaid vint à elle et lui demanda ce qu'elle voulait. Plutôt gênée, Cléo demanda : « Si je prend seulement un verre d'eau... Vous allez me le faire payer ou pas ? » Surprise, la barmaid eu quelques secondes de réflexions où elle resta silencieuse. Elle finit par répondre gentiment : « Je suis désolé madame, mais si vous ne consommez rien je ne peux pas accepter... Ce n'est pas moi qui décide. » Cléo baissa les yeux en faisant une moue compréhensive. Elle sortie les 2 euros qui trainaient dans sa poche et dit : « D'abord, c'est mademoiselle. Et ensuite, mettez-moi un verre d'eau avec un bol de pistaches s'il vous plait. » La jeune femme hocha la tête et lui prépara le tout. Accoudée au comptoir, Cléo grignotait tristement ses pistaches, sans motivation, seule. Toutes les deux minutes elle regardait la salle pour vérifier que Yamina ne soit pas arrivée. Mais non, toujours rien. Elle soupira et continua de manger calmement. Qui sait, peut-être réussirait-elle à trouver un homme qui voudrait bien de ses services dans ce bar... Elle ferma les yeux en pensant à ça. Elle n'en avait pas envie mais elle n'avait pas trop le choix.


Revenir en haut Aller en bas
 

Please, tell me you are well ♦ YAMINA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: The Blue Lagoon Bar-