AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WHAT'S THE CRIMEWAVE ? ✞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: WHAT'S THE CRIMEWAVE ? ✞ Mar 7 Déc 2010 - 19:11


QUEL BEAU MÂLE NOUS AVONS LA.

Ce vendredi soir là, je devais rejoindre mes amis au Blue Lagoon, bizarrement j'avais déjà le pressentiment que ce serait une soirée foireuse; dans le genre, je devrais m'occuper d'une amie beaucoup trop saoule pour marcher seule ou encore je me ferais coller par un gros lourdingue prêt à n'importe quoi pour un coup de ... C'est comme ça que je rendis seule dans ce bar, très coté où chaque jeune de la région qui se respecte y avait déjà mi pieds. D'ailleurs je faisais partie de ces juvéniles qui s'y rendait très régulièrement; si j'en avais marre? Non, je n'en avais jamais assez de sortir, que voulez vous; soit on mange de ce pain là, soit non, deux choses l'une...

Je me trouvais devant les locaux, entendant déjà la musique étouffée; je devais dire qu'entendre cette musique me faisait un nœud dans l'estomac et ce à chaque fois que je me rendais à une soirée; j'avais peut-être l'air habituée mais j'avais encore ce trac de débutants. Je poussais les lourdes portes battantes, m'attendant toujours au pire; le lieu était bondé; ça et là s'entassaient des bandes de jeunes, je dus mettre en place pour œil de lynx pour retrouver les miens. Haha, les miens; ça fait trop genre j'appartiens à une tribus, m'enfin passons. Lorsque je les localisai, je marchai à grandes enjambées vers eux, slalomant entre les vieux et les jeunes tout en essayant de ne pas me prendre les pieds dans quelque chose que me ferais tomber ou quoi que ce soit, j'étais tellement maladroite. Une fois à leur hauteur je lançai: « Hola mes bébés * j'envoyai un baiser dans l'air*, remarquant qu'ils avaient déjà tous commandé j'ajoutai, je vais me prendre un truc à boire. » J'attendis que quelqu'un se propose de m'accompagner mais aucun d'eux ne leva ses fesses, déçue? Oui, mais j'avais l'habitude. C'est donc seule que je me rendis jusqu'au comptoir qui par ailleurs lui aussi était prit d'assaut par la populasse. Je dus attendre de longues minutes avant qu'un barman ne daigne prendre ma commande. « Une margarita-fraise, please ». Je finissai à peine de prendre commande lorsque j'entendis une voix grave et masculine dans mon dos « La même chose. » Je me retournai et fis face à un homme d'une vingtaine d'année, plutôt pas mal dans son genre; il portait un costard et ses cheveux était plaqués en arrière lui donnant un petit air de gangster; oui, même franchement pas mal... Finalement peut-être que la soirée ne serait peut-être pas aussi pénible qu'elle en avait l'air.




Dernière édition par M. Elisa d'Orgemont le Mer 8 Déc 2010 - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S THE CRIMEWAVE ? ✞ Mer 8 Déc 2010 - 12:23

Après cet ouragan, Duke avait eu envie de se changer les idées. Si sa maison n'avait presque pas été touchée, ce n'était pas la même chose pour son studio. Le toit avait été arraché en partie et l'intérieur était à présent dans un pitoyable état. Son matériel complètement abîmé, il allait tout devoir repayer et ça, c'était le genre de choses qu'il détestait. Duke avait toujours eu un côté avar, détestant dépenser son argent en trop grosse quantité. Et pourtant, avec la somme qu'il avait sur son compte, il pouvait largement se le permettre ! Enfin, qu'importe. Après avoir ruminé du noir toute la journée, de s'être plaint de tout et de rien, il avait enfin décidé de se bouger. Ce soir il sortait, et demain il irait racheter tout ce qui lui manquait. Enfermé dans sa salle-de-bain il se préparait. Douche, cheveux plaqué en arrière, parfum et costume élégant et "cool" à la fois. C'était la toute la technique de Duke. Il ne portait que rarement des jeans, ça ne lui plaisait pas plus que ça. Mais cependant, malgré le fait qu'il porte des costumes classes il n'avait pas l'allure d'un homme d'affaire ou d'un petit bourgeois. Non, il restait très jeune, décontracté et mode. C'était là tout le truc de son style vestimentaire. Oh certes lors des soirées importantes avec les gens "haut placé" là ses costards prenaient une toute autre allure. Mais ce n'était pas pour ce soir. Une fois près il attrapa le strict nécessaire, clé, portefeuille et portable qu'il glissa dans ses poches.

Il grimpa dans sa voiture et se rendit au Blue Lagoon bar. Il avait hésité à aller au Parkwest Nightclub mais finalement non. Puisqu'il y allait seul, il préférait être dans un bar. De toute façon, il sortait pratiquement toujours seul. Déjà parce qu'il n'avait pas d'amis, ou alors un ou deux maximum, mais aussi parce qu'il préférait faire des rencontres sur place. S'il sortait, c'était pour voir de nouvelles têtes. Alors selon lui ça n'avait aucun intérêt de sortir avec des "amis". Il avait déjà tout le loisir de les voir la journée, c'était amplement suffisant. Il arriva donc et gara sa voiture non loin. Bien heureusement, le bar n'avait pas été touché par l'ouragan. Il pénétra dans le bâtiment et aussitôt l'ambiance du lieu le submergea. Le bar était bondé de monde, de jeunes et de moins jeunes. Les gens dansaient, parlaient, riaient dans un bruit assourdissant mais tellement enivrant. La musique raisonnait et la chaleur du lieu l'incita à retirer aussitôt sa veste de costume qu'il laissa dans les vestiaires de l'entrée. Il s'installa aussitôt au bar, sa place préférée en quelque sorte. De là il pouvait voir tout le monde et tout le monde pouvait le voir également. Et puis du fait qu'il soit tout seul, c'était un peu pathétique de squatter une table. Alors qu'au bar, ça passait tout seul. Il commença donc à inspecter les lieux, et notamment les filles. Il en repéra plusieurs et même le fait qu'elles soient accompagnées ne le dérangeait pas. Rien ne l'arrêtait quand il avait choisit sa "proie". Il avait donc repéré une brune, pulpeuse et sensuelle. Il échappa un petit sourire mesquin, s'imaginant déjà la suite. Mais alors qu'il allait se lever pour l'approcher, une autre fille attira subitement son attention. Il s'arrêta et la regarda passer à quelques mètres de lui. Une blonde, bien plus jeune que lui apparemment mais ça n'avait guère d'importance à ses yeux. Changement de plans : c'était celle-là qu'il voulait. Son look, sa manière d'être... Il adorait ! Un côté jeunesse décadente et on vous emmerde. Tout pour lui plaire en fait. Il se fraya un chemin entre les gens pour la suivre.

Elle s'arrêta au bar un peu plus loin et commanda une margarita-fraise. C'était bien un alcool de femme ça ! Tant pis, il sauta sur l'occasion pour rentrer en contact avec elle. « La même chose. » La jeune femme se retourna, surprise apparemment. Elle le dévisagea alors d'un air qui plaisait à Duke. La première impression était bonne, il serait à présent facile de l'avoir pour la nuit. Sans gêne, il poussa la fille qui était assise sur un des sièges juste derrière lui. Surprise, elle glissa et se retourna sans comprendre ce qu'il lui arriva. Duke n'y prêta pas attention et ramena le siège juste à côté de la jolie blonde qu'il venait d'aborder. Il s'installa alors et reprit la parole : « Je ne te cache pas ma déception... Quand je t'ai vu je ne t'aurais pas imaginé en train de boire des margaritas. » Le barmaid amena au même moment les deux boissons. Duke paya son verre uniquement. On aurait pu croire qu'il allait également payer celui de la jeune femme, c'était ce qu'aurait fait tout homme "normal" essayant de draguer une fille. Mais lui non, il n'en avait rien à faire. Il n'était ni galant, ni romantique. Alors son verre elle l'avait commandé, elle se le payait, un point c'est tout. Il leva se verre en la fixant intensément et déclara : « Est-ce que tu aurais au moins le courage de le faire cul sec ou es-tu trop fragile pour ça ? » Provocation, provocation... Duke fonctionnait toujours ainsi. Ça l'éclatait de voir la réaction des gens, de voir jusqu'à où ils tenaient face à lui. Il se leva de son siège pour s'approcher d'elle. Il claqua doucement son verre contre le sien pour trinquer et en profita pour lui effleurer la cuisse de sa main libre. Il retourna alors s'asseoir toujours sans la quitter des yeux et attendit de voir si elle le faisait ou non. Et à vrai dire, il n'en doutait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S THE CRIMEWAVE ? ✞ Mer 8 Déc 2010 - 21:35



Il poussa la jeune femme assise sur le tabouret à côté du mien, comme si de rien n'était, comme une fleur. Sans gêne à dire vrai; soit, ce n'était pas ça qui allait me rebuter, loin de là. Il s'installa donc la place qu'il venait de libérer et rapprocha le siège du mien. « Je ne te cache pas ma déception... Quand je t'ai vu je ne t'aurais pas imaginé en train de boire des margaritas. » Lorsqu'il eu finis ces quelques mots le barman vint déposer les deux boissons sur le comptoir. Oui, je devais dire que ce soir, j'avais fait les choses en mode " soft ", mais bon, les margaritas étaient une chose sûre. Une chose qui me frappa est qu'il ne prit pas la peine de me payer mon verre, sans gêne et peu galant à ce que je voyais. M'enfin, je n'allais pas commencer à faire des remarques désobligeantes puisqu'à vrai dire nous ne nous connaissions même pas. Je glissai un billet sur le comptoir. Il me fixa du regard, je devais m'attendre à quoi? « Est-ce que tu aurais au moins le courage de le faire cul sec ou es-tu trop fragile pour ça ? » Comme si j'étais fragile, moi, franchement, cela se voyait que nous ne nous connaissions pas; chacun sait que je suis une très grande consommatrice d'alcool et que je ne refuse aucun défi qu'il soit; certes celui qu'il venait de me lancer était assez pitoyable. Je le voyais déjà venir avec ses grands sabots; la vielle drague à 3 francs 6 sous, je la connaissais; mais bon, il avait un tel charme qu'il était impossible de le rembarrer, non, tout du moins pas comme ça, pas aussi vite; d'abord je voulais le matérialiser à l'état de petite cabot complêtement aveuglé par ma personne. « Boire une margarita cul-sec? Tu m'as prise pour qui? * Je détachai mon regard mon interlocuteur et m'adressai au barman * Deux shot de Vodka s'il te plais. » Il me dévisageait d'un air mi-admiratif mi-perplexe, je lui lançai un regard qui voulait dire « Alors? C'est plus mon style ça ? ». J'aimais jouer dans la provocation, c'était mon domaine; quite à choquer et à perturber... Pendant le laps de temps où le barman nous préparait le breuvage, nous ne dîmes pas mot; je sirotais tranquillement mon cocktail lui en faisait de même; c'était un de ces silences assez gênant où chacun ne trouve rien à dire pour combler le vide... Le barman nous rapporta le précieux liquide. Glissant un autre billet sur le comptoir; j'osais un regard en direction de mon bel inconnu « Bien entendu tu te le payes hein » lui avais-je dit en lui faisant un clin d'œil. Je pris le shot qui m'était proposé et le collai à mes lèvres. D'un seul coup je fis renverser le contenu de celui-ci dans ma bouche et l'avalai au plus vite; le liquide me brûlait la gorge, j'adorais cette sensation. Je me rappelle que lorsqu'on commence à boire, on tousse jusqu'à en mourrir lorsqu'on boit un shot; moi ça ne me le faisait plus depuis bien longtemps, j'étais comme qui dirait habituée. Avais-je de quoi l'impressionner à présent ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: WHAT'S THE CRIMEWAVE ? ✞ Sam 11 Déc 2010 - 11:35

Duke remarqua bien vite l'expression qu'arborait la jeune fille. Ses phrases ne semblaient pas lui avoir plu et apparemment, elle était bien décidée à lui prouver qu'il ne s'était pas trompé sur son compte au premier coup d'œil. Tant mieux. Il n'y avait rien de plus désespérant qu'une fille qui sirote tranquillement un cocktail -limite sans alcool-. A la fin de la soirée, elle se contenterait d'être plus ou moins gaie et tout ce qu'elle ferait ce serait de raconter sa vie. Et ça Duke, il en avait rien à faire. Il voulait qu'elle finisse dans un sale état, qu'elle soit saoul, qu'elle lui ait prouvé qu'elle savait boire, pour de vrai. Il ne voulait pas discuter avec elle, il ne voulait pas savoir quel âge elle avait et ce qu'elle faisait dans la vie. Ça ne l'intéressait absolument pas. Il voulait juste passer une bonne soirée et passer du bon temps. Et il devinait sans mal que si par malheur elle était le genre de fille à boire uniquement des margaritas, il n'avait plus qu'à changé de cible et bien vite car il n'obtiendrait rien d'elle. Et pour son plus grand plaisir, la jeune fille prit enfin les choses en main, apparemment offusquée d'avoir été ainsi sous-estimé. « Boire une margarita cul-sec? Tu m'as prise pour qui ? » Il pensa d'abord qu'elle n'en était pas capable et une certaine déception pu se lire sur son visage. Mais rapidement, elle disparut. « Deux shot de Vodka s'il te plais. » Fit-elle en s'adressant au barman. Un sourire mesquin se dessina alors sur les lèvres charnues du jeune homme. Enfin les choses prenaient une tournure intéressante. Il adorait la jeunesse car elle partait au quart de tour. La moindre remarque, la moindre allusion de faiblesse et il n'en fallait pas plus pour faire ressortir toute la débauche qu'il y avait en elle. C'était tellement facile. Mais Duke ne s'en plaignait pas, bien au contraire. La facilité lui convenait parfaitement. Ne la quittant pas du regard, il finit par dire : « Voilà qui est bien mieux. »


Puis, ils attendirent que le barman leur amène ce qu'ils avaient commandé. Il voyait bien que ce silence ne la mettait pas spécialement à l'aise. Lui, ça l'amusait terriblement. Il l'observait attentivement, relevant la moindre de ses expressions, tel un charognard qui guette sa proie. Il admirait paisiblement les traits de son visage, les courbes de son corps et sa peau dénudée avec un délice apparent. Il ne se cachait jamais lorsqu'il posait le regard sur une femme. La nature avait créée une si belle chose, pourquoi s'en priver ? Enfin, qu'importe. Il fut sortit de son extase visuelle par l'arrivée de la commande. La jeune fille sortit un billet en déclarant : « Bien entendu tu te le payes hein. » Duke échappa un petit rire narquois et paya son verre. Apparemment, elle n'avait guère apprécié le fait qu'il ne lui paye pas le sien précédemment. Duke n'avait jamais comprit ce principe. Après tout, il n'y avait pas marqué "banque des États-Unis" sur son front ! Il ne voyait aucune raison valable à cette coutume ridicule. Elle était venue ici d'elle-même, et si elle comptait passer sa soirée au crochet d'un mec qui lui payerait tout ce qu'elle voulait elle pouvait aller voir ailleurs. Duke ne comptait pas lui payer quoi que ce soit. Il attrapa son shot en même temps qu'elle et fit de même. Duke était également un habitué. A force d'écumer les bars, les boîtes et les soirées privées il lui en fallait beaucoup avant que sa tête ne commence à tourner. En reposant son verre il observa la jeune fille qui restait totalement impassible. Une habituée elle aussi apparemment. « Intéressant. » Se contenta t-il de dire pour le moment. Il s'accouda au bar et posa sur elle un regard sérieux avant d'ajouter : « Mais combien peux-tu en boire à la suite ? Hmm disons... 3 sans s'arrêter pour commencer. » Et sans attendre sa réponse, il en commanda 6. Puis il bougea son siège afin de s'approcher d'elle. A présent, il n'était plus qu'à quelques centimètres d'elle et au moindre mouvement ils se frôlaient. Tant mieux, ce qu'il voulait c'était établir un contact physique avec la jeune fille. Mais en bougeant, il aperçut derrière eux une table de jeune qui les fixaient intensément. N'ayant aucune idée qu'il s'agissait des amis de la jeune fille, il serra les poings, près à se lever. Nerveux, il déclara : « Qu'est-ce qu'ils ont à nous reluquer ceux-là ? »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: WHAT'S THE CRIMEWAVE ? ✞

Revenir en haut Aller en bas
 

WHAT'S THE CRIMEWAVE ? ✞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: The Blue Lagoon Bar-