AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lies and Little secrets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Lies and Little secrets Mar 7 Déc 2010 - 21:22


Le Ciel est bleu, l’eau mouille, les femmes ont des secrets, c’est ça la vie...
Opium/ Jump Girl

L'aiguille semblait ne plus bouger comme si le temps c'était figé. Quelqu'un devait jouer avec le temps et par la même occasion avec mes nerfs. Courage ma petite Gabby, il ne reste plus que cinq minutes après tout. « Gabby ? » Je sors de ma rêverie, ou plutôt, je délaisse l'horloge du regard. Qu'est-ce qu'elle me voulait encore celle-la ? Je n'avais rien écouté et moi j'attendais midi pour partir, pour une fois que je finissais tôt. Je la regardais sans comprendre vraiment, j'avais bien compris qu'elle était frustrée par mon manque d'intérêt mais, il y a des jours comme ça, où les cours vous ennuis. Ses lèvres commencèrent à prononcer mon prénom mais, a cet instant précis la chance me sourit enfin et cette maudite sonnerie se décide enfin à retentir alors que l'aiguille de la trotteuse se posa pile sur le douze. Je pliai aussitôt bagage et esquivais la prof, pressant le pas malgré les talons.

« Gabby, tu manges avec nous ? » je me retournais vivement et faisait face à Blondie, enfin c'est moi qui l'appelle ainsi, avec ses jolies boucles blondes. Je lui offrais un sourire désolé. « Je vois quelqu'un ce midi, désolé. » elle haussa vaguement les épaules, avec un petit sourire plein de sous-entendu. Je haussai les sourcils, je l'interrogeai du regard. « Dans cette tenue ? Un garçon je suis sûre ! Mangeuse d'homme va. » Un bref sourire et je reprenais le chemin en direction de Fairway Place. Qu'est-ce qu'elle avait ma tenue ? Des escarpins rouges, un jean slim noir, une veste style officier, du rouge à lèvres flamboyant, des yeux parfaitement soulignés et une frange parfaitement droite, rien d'inhabituelle. J'aimais être belle, j'aimais mon style voilà tout et ce n'est pas cela qui fait de moi une fille superficielle. Quelle blonde cette fille, décidément, « Mangeuse d'homme » allez tais-toi, tu ne sais pas de quoi tu parles. J'étais soudainement énervée intérieurement. Il fallait que je me calme avant d'aller voir Logan.

Je rejoignais au plus vite le centre-ville de Miami, j'avais déjà cinq minutes de retard, j'espérais qu'il n'était pas arrivé en avance. Je lui aurais bien envoyé un message pour m'excuser si je n'étais pas à quelques pas du lieu de rendez-vous à présent. Il était déjà là, patientant exactement au lieu de rendez-vous, j'avais horreur d'arriver en retard, tout cela c'était la faute de blondie. Je m'approchais de lui avec un sourire d'excuses. « Logan ! Excuse moi pour le retard, tu n'as pas trop attendu j'espère ? » c'est blondie qui m'a retenu. Je lui offrais un beau sourire, pas pour me faire pardonner cette fois, parce que j'étais heureuse de la voir. Pour mettre les choses au clair Logan n'était pas mon petit ami mais, un simple ami. Nous nous étions rencontrés à l'université, ce n'est pas très original mais, c'est la réalité. Comme la plupart des rencontres, elles ont lieux justement, dans les lieux où on passe le plus de temps, Hélas dans mon cas -et dans le siens aussi j'imagine- c'était l'université. « Tu vas bien au moins ? » Je me concentrais un instant sur son regard, du moins avant que je sente une délicieuse odeur de nourriture, beignet au chocolat. Je détournai mon regard pour voir d'où venais l'odeur avant de me concentrer à nouveau - et vraiment cette fois- sur ses yeux à lui. « T'as pas un petit creux par hasard ? ». Je n'étais pas vraiment le genre de fille anorexique, je ne me refusais rien, si je venais à grossir peut importe je ferais appel au sport. Logan était peut-être même plus maigre que moi mais, les complexes -physique du moins- ne faisait pas parti de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Lies and Little secrets Mer 8 Déc 2010 - 19:21

Petit à petit, tout rentrait dans l’ordre. Les gens actifs reprenaient leur boulot, les étudiants retournaient en cours. Le calme revenait au sein de Miami & l’on entendait plus parler de cet ouragan. Du moins, plus aussi souvent que ces derniers jours.
Malgré sa fatigue matinale, Logan se rendit à l’université. N’ayant cours que de huit heure à dix heure, il s’autorisa une petite virée en ville juste ensuite - histoire de s’aérer l’esprit. Comme toujours, il fit les boutiques et rencontra même plusieurs de ses copines. Étant gay, celles-ci l’adoraient et le considéraient comme « une » des leurs. En bref, ils étaient très proches. Toutefois, la discussion ne tarda pas trop. L’androgyne savait qu’il devait retrouver Gabby pendant midi ; hors de question donc d’être en retard.

Cette fille, il l’appréciait beaucoup. Passer des heures avec elle ne le dérangeait nullement, bien au contraire. Les moments passés ensemble restaient légers, agréables, sans embrouilles… sauf lorsque le brun osait aborder le sujet sensible. Peut-être que cette après-midi, il penserait à tourner sa langue dans sa bouche avant de parler. Cela lui éviterait bien des réprimandes. Soit. Tranquillement installé sur son banc - au centre de Miami -, Mack aspira une longue bouffée de sa cigarette. Il se délectait tellement de cette sensation ; celle où sa fumée parcourait l’intégralité de ses poumons déjà sûrement bien noirs. Sa main libre dans la poche de sa veste, il tripotait son iPhone. « Logan ! Excuse moi pour le retard, tu n'as pas trop attendu j'espère ? » Sursautant légèrement, Hopkins finit par se tourner vers la belle & rit doucement. En retard ? Si peu. Par simple politesse, il se releva & embrassa le front de son amie tout en passant sa main dans sa nuque cachée par ses longs cheveux. « Non non, t’en fais pas. J’me suis promené un peu en t’attendant » rassura t-il sincèrement. En temps normal, Logan était tout sauf un garçon patient. Mais puisqu’il avait pu s’occuper convenablement pendant deux longues heures, sa mauvaise humeur resterait bien loin. & tant mieux parce qu’un androgyne exécrable n’était pas beau à voir. « Tu vas bien au moins ? » Son regard charbonneux se plongea un instant dans celui de son interlocutrice, tandis qu’il hochait la tête de haut en bas. Cigarette entre ses lèvres pulpeuses, il tira longuement dessus & souffla sa fumée en l’air, pour ne pas empoisonner son amie. Après cela seulement, il put lui répondre d’une voix douce et agréable. « Comme toujours. & toi ? Bonne matinée ? » demanda t-il.

« T'as pas un petit creux par hasard ? » Étant donné qu’il n’avait pas mangé depuis huit heure - le matin même - l’androgyne ne serait pas contre le fait de se remplir l’estomac. Parce qu’effectivement, malgré les apparences, il se nourrissait & ne prônait pas le régime ou ce genre de choses absurde. Seulement, était ce de sa faute s’il ne prenait pas un gramme ? Non.
La délicieuse odeur de chocolat s’infiltra sans difficulté au sein de ses narines & il ne put que pousser un soupire d’aise. « Si, & pas qu’un peu. J’ai essayé de calmer ma faim avec une clope… » Il marqua une légère pose et leva les yeux au ciel. « Bon d’accord… quatre ou cinq… mais bref, ça n’a pas marché » Une grimace s’afficha directement sur son visage maquillé. Logan savait pertinemment qu’il n’était qu’un accro à la nicotine - et le pire dans tout cela c’est qu’il ne comptait pas s’arrêter. Ça lui « fait du bien » comme il dit. Soit. Passant directement son bras autour des épaules de la jeune femme, il l’accompagna jusqu’au petit marchand non loin d’ici. L’odeur de beignet venait de chez lui, c’était certain. D’ailleurs, la file de gens que l’on pouvait apercevoir servait de preuve inéluctable. « Wow, on a le temps d’attendre. Au moins, ça nous permet de réfléchir sur l’programme de cette aprem ! T’as une idée ? Faut profiter qu’il ne fasse pas trop trop froid… Enfin… » Serrant les côtés de sa veste contre son buste, le brun détourna le regard. La température n’était pas idéale mais au moins, la pluie ne tombait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Lies and Little secrets Sam 11 Déc 2010 - 1:28


Le Ciel est bleu, l’eau mouille, les femmes ont des secrets, c’est ça la vie...
Opium/ Jump Girl

Logan et moi, on s’appréciait beaucoup, il était une personne très agréable avec qui chaque moment était un plaisir. Enfin, chaque moment ou presque, il y avait un sujet à éviter et quand il l’abordait, je me bloquais littéralement. Néanmoins, c’était un ami et il était certain qu’on pouvait compter l’un sur l’autre. Finalement, hors mis mes petits secrets et mon mensonge pathologique, il n’y avait pas d’ombre dans notre relation.

Il s'était levé en me voyant, c'était une politesse dont tout le monde ne faisait pas preuve, très rares étaient les garçons qui avaient un peu d'éducations d'ailleurs. Il déposa un baiser sur mon front en passant sa main dans ma nuque, on pouvait dire que Logan avait des manières très agréables. « Non non, t'en fais pas. J'me suis promené un peu en t'attendant » c'était rassurant, j'avais beau n'être jamais à l'heure je n'aimais pas faire attendre les gens mais, « se faire désirer est un art » comme dit mon père, il n'a jamais compris l'intérêt d'arriver à l'heure si bien que maintenant je ne suis absolument pas ponctuelle. Enfin, le fait est que j'étais soulagée parce qu'il me semble que Logan n'était pas un garçon très patient et je le comprenais d'ailleurs très bien, je n'étais moi-même pas patiente.

Alors que Logan hochais la tête positivement pour répondre à ma question, je l'admirais en train de fumer et recraché sa fumée -tout en veillant à ne pas m'enfumer d'ailleurs - il avait une classe naturelle s'en était affolant. Je l'avais déjà remarqué -plus d'une fois- sans cigarette autant qu'avec mais j'étais à chaque fois impressionné par tant de présence. De toute façon Logan rien que par son style vestimentaire 'incorrect chez les garçons' -comme dirait certain- il ne posait pas inaperçu et en imposait forcément. « Comme toujours. & toi ? Bonne matinée ? » Sa voix était douce et agréable, je décrochais rapidement un doux sourire et je répondais directement sans réfléchir un seul instant. « Oui, tout va très bien » Je lui offrais un large sourire sincère même si le « très » était peut-être de trop. Mais, je n'allais pas mal, c'était déjà ça.

J'avais vraiment faim, à croire que j'étais une enfant mal nourri, c'était pitoyable de ne pas pouvoir tenir plus de quatre heures sans manger, j'étais programmer comme un bébé, pour manger toutes les quatre heures. Ce qui me rassurais c'est que je n'étais pas seule, Logan aussi avait faim et quitte à faire la queue, je voulais mon beignet au chocolat. « Si, & pas qu'un peu. J'ai essayé de calmer ma faim avec une clope... » Je le regardais plus ou moins sceptique, une, c'était étonnant. Il leva les yeux au ciel. « Bon d'accord... quatre ou cinq... mais bref, ça n'a pas marché » Je lui offrais un petit sourire taquin, comme si fumer était une solution. Enfin lui au moins il pouvait fumer autant qu'il voulait. J'avais beau avoir vingt ma vie était menée par mon père sous tous les fronts -ou presque- je ne devais pas fumer -du moins en public parce que j'avais besoin de ma nicotine -. Être bourrée trop souvent était à éviter totalement. La drogue était à bannir et mon père était même capable de choisir mon fiancé -et forcément l'homosexualité et à exclure totalement de la famille Dicksens-. Finalement, pour faire bonne figure j'allais finir marié à un homme riche pour qui je n'aurais aucun sentiment, un peu comme mes parents.

Bref, pour revenir au sujet, Logan m'avait offert une jolie grimace en réalisant ce qu'il avait fumé, son visage -parfaitement maquillé- c'était déformé et je n'avais pas pu retenir un petit rire. Ce n'était pas moi qui allais le sermonner pour son addiction. Son bras autour de mon coup et nous nous dirigions vers le marchand de beignet qui enivrait mes narines sans relâche.

Il y avait une sublime file d'attente tout ce que j'adorais mais, pour des beignets aux chocolats, on pouvait bien attendre non ? « Wow, on a le temps d'attendre. Au moins, ça nous permet de réfléchir sur l'programme de cette aprem ! T'as une idée ? Faut profiter qu'il ne fasse pas trop trop froid... Enfin... » En effet, il ne pleuvait pas, de là à dire qu'il faisait chaud, c'était une histoire. Du moins, vu la fille devant moi dans la queue, il faisait suffisamment chaud pour mettre un short -très short- sans collant et un petit pull en cachemire gris -certainement avec un décolleté sublime- sans veste. Enfin, elle faisait bien ce qu'elle voulait. « Je propose que vu ce soleil resplendissant nous fassions une bataille d'eau ! » un sourire niais s'afficha sur mon visage ce que je pouvais être idiote par moment. « Non, plus sérieusement, je suppose que tu as déjà fait les boutiques ? » En fait, à la limite ce n'était pas une question parce que j'en étais sûre à 99% en réalité. « Tu as une idée toi ? » je faisais un petit sourire angélique, espérant que ses idées soient meilleures que les miennes.

Et alors que la queue daignait enfin à avancer un peu, si la demoiselle en short elle n'était vraiment pas agréable, je dois bien avouer qu'en voulant me perdre dans les yeux de Logan, mon regard se posa sur l'adorable brune qui s'était posé derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Lies and Little secrets Mer 15 Déc 2010 - 1:30

« Oui, tout va très bien » Réponse très brève mais essentielle. Parce qu’évidemment, Logan n’aurait pu poursuivre cette journée en sachant que son amie n’allait pas bien. Étant un homme très attentionné quand il s’agissait de ses amies, il ne pouvait que se soucier de leur bien-être. Soit. Puisque Gabby allait bien, il n’ajouta rien & se contenta de sourire largement. Par la suite, il passa son bras autour des épaules de la jeune femme & l’emmena tranquillement jusqu’au petit marchant. Ses beignets semblaient attirer énormément de monde - ce qui n’était pas si étonnant que cela, en vue de cette délicieuse odeur qui émanait de ses instruments de cuisine.

La file d’attente restait impressionnante & interminable. Une grimace s’afficha directement sur son visage angélique tandis qu’il interrogeait la brunette sur le programme de cette après-midi. Après tout, plein de choses étaient envisageables, non ? Le temps n’était certes, pas très chaud mais au moins, il ne pleuvait pas & ne neigeait pas non plus. Ce n’était pas négligeable. « Je propose que vu ce soleil resplendissant nous fassions une bataille d'eau ! » Inévitablement, Mackenzie se mit à rire. Cela faisait déjà bien longtemps qu’il ne s’était pas amusé de la sorte. Mais dès que l’été pointerait le bout de son nez, il se souviendrait de cette proposition & ne se gênerait absolument pas pour s’en prendre gentiment à Gabby. Après tout, l’un comme l’autre s’avérait être de vrais gamins quand ils s’y mettaient. « Non, plus sérieusement, je suppose que tu as déjà fait les boutiques ? » Cela semblait si évident que cela ? Arborant sa petite moue habituelle, le bel androgyne pencha sa tête sur le côté & acquiesça. En fait, il s’était juste promené dans les magasins… mais il n’avait pas prit le temps d’essayer quoi que ce soit… & pourtant, certaines fringues avaient littéralement attiré son regard. Comme quoi, parfois, il savait se montrer raisonnable. « Rapidement, oui. J’ai croisé des copines en fait alors j’ai pas eu le temps de… tout regarder. » lança t-il en papillonnant des cils. Directement, il se mit à rire faiblement. Logan était vraiment le gay à proprement parler. Il avait des tas de copines, qu’il adorait vraiment. & passait son temps à faire les magasins. En fait… comme une fille. Mais il s’assumait comme ça & ne changerait pour rien au monde. Jamais il ne s’était senti aussi heureux que depuis qu’il se montrait tel qu’il était.

« Tu as une idée toi ? » Le plus difficile sans doute. À vrai dire, Logan n’avait pas pour habitude de prévoir quoi que ce soit. En général, il se laissait simplement porter par ses envies du moment. Tous les deux n’auraient qu’à se promener joyeusement & puis, advienne que pourra. Toutefois, le futur journaliste n’eut le temps de répondre. Son regard charbonneux se posa sur le visage de son amie & il n’eut aucun mal à voir qu’elle semblait tout à fait ailleurs. Par simple réflexe, il tourna son profil dans la même direction. Une jolie brune se tenait derrière lui. Vraiment très jolie & très élégante. Étant un passionné de vêtements en tout genre, Logan ne put qu’approuver son choix ; elle avait véritablement une classe folle. Directement, un sourire malicieux étira ses lèvres pulpeuses tandis qu’il glissait le bout de ses doigts vernis dans les cheveux de Gabby. « En tout cas, j’suis d’accord avec c’que tu penses tout bas… Elle est très jolie ! » lança t-il aussi silencieusement que possible. Pouvait-il s’en empêcher ? Visiblement, non. En même temps, sa jeune amie n’était foutrement pas discrète dans sa manière de reluquer les demoiselles. D’ailleurs, la belle inconnue semblait avoir remarqué quelque chose. Logan la vit relever ses yeux & sourire à Gabby. C’en fut trop pour lui, qui dût regarder droit devant lui pour ne pas se faire repérer. Inévitablement, un large sourire illumina son visage. Ses prunelles foncées brillaient de malice. « J’vais t’lâcher, sinon elle va croire qu’on est ensemble & ça va t’casser ton coup » dit-il en dégageant son bras des épaules de Gabby. Tranquillement, il enfonça ses mains manucurées dans les poches de son jean noir & rit discrètement. C’était plus fort que lui ; il fallait qu’il embête gentiment son amie. Il aimerait tellement qu’elle cesse de se voiler la face & qu’elle assume pleinement ce qu’elle était. En aucun cas les gens ne la jugeraient. & quand bien même certains se permettraient de le faire, Gabby ne devait s’en soucier. Son bonheur était plus important que tout le reste. Normalement.

La file avança petit à petit. Logan fit quelques pas et pencha un peu sa tête. Bordel, quelle idée de venir chercher des beignets pendant midi ? Soufflant silencieusement, le brun lança un regard en direction de Gabby, toujours cette pointe de malice dans ses iris marrons. À vrai dire, cela l’amusait grandement de la taquiner. Évidemment, il connaissait le caractère de la miss & se doutait qu’il aurait droit à quelques réprimandes. Mais qu’importe. Un jour, il faudrait qu’elle s’assume de toute façon. « Tu veux que je lui demande son numéro de téléphone ? Ou je l’invite à se joindre à nous ? Ou au moins son prénom ? » fit-il en reculant de plusieurs pas - comme pour dire ‘Tu vois, j’y vais là’. Salaud ? Non, juste très joueur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Lies and Little secrets Jeu 16 Déc 2010 - 23:51


Le Ciel est bleu, l’eau mouille, les femmes ont des secrets, c’est ça la vie...
Opium/ Jump Girl

Le rire de Logan était quelque chose de véritablement très agréable, dont je ne me lasserais jamais. Il avait cette espièglerie dans son rire, celle qu'un enfant pouvait avoir, son rire me rappelait combien nous étions encore des enfants - à la différence que normalement, on ne croit plus au Père-Noël-. En fait avec Logan, quand on s'y mettait, nous étions capables d'être de vrais gamins, sans se soucier de ce que les autres pouvaient penser. Cette sensation avec quelque chose d'agréable et d'extrêmement plaisante. De plus, vous l'avez sûrement deviné mais, dès lors que son rire retentit, le miens en fait autant.

Sa petite moue et sa petite tête acquiesçant, ça aussi, ça avait le dont de me faire rire. En fait, en présence de Logan il était rare que je ne ris pas, que je ne sois pas à l'aise. Ce mec, c'est une mine d'or. « Rapidement, oui. J'ai croisé des copines en fait alors j'ai pas eu le temps de... tout regarder. ». Alors, là, forcément ! Je ne pouvais que rire davantage, avec son petit battement de cils, qui lui était propre et cette réplique. Lui aussi en riait d'ailleurs. Il était le gay par excellence, l'idée qui écoeure les mecs les plus viriles et qui excitent toutes les filles branchées un peu mode -ou celle qui rêvent de faire naître le désir chez un véritable homosexuel-. Logan s'assumait dans la féminité et franchement, ça lui allait comme un gant.

Oui, Logan était un type génial, un mec en or, le plus adorable des gays. Je pourrais éventuellement faire des éloges sur lui pendant des heures. Je pourrais, mais, quand il parle de moi, de mon soit disant goût pour les femmes -bon d'accord, mon goût très prononcé pour les femmes- j'ai envie de lui arracher les yeux de la tête. C'est un peu excessif, je l'admets et je ne le ferais jamais. Oui, cette brune était sexy -et le mot était très faible- elle avait un look irréprochable, des jambes interminables, enfin mon idéal féminin -ou presque-. Enfin, tout ceci n'était pas une raison valable pour dire que j'étais attirée par cette femme. « En tout cas, j'suis d'accord avec c'que tu penses tout bas... Elle est très jolie ! » Je ne pensais rien tout bas, absolument rien -menteuse !-. Heureusement qu'il avait été le plus discret possible ! Mes dents grinçaient, pourquoi fallait-il toujours qu'il me rappelle que j'aimais les femmes -et ce même si jamais, ô grand jamais, je ne lui ai avoué-.

Ma sublimissime inconnue releva la tête, croisa mon regard et m'offrit un magnifique sourire -que je lui rendais sans hésitation-. Enfin bien évidemment, juste après cet épisode, je me cachais derrière ma frange, regardant mes pieds, Logan lui avait déjà reposé son regard sur la file d'attente. Je ne doutais pas qu'il riait de la situation, c'était trop beau pour lui. Caché derrière ma frange, je m'étais même mise à rougir, comme une ado -ce que j'étais totalement finalement.-

Un très large sourire illumina le visage de mon ami, sans parler de son regard plein de malice, je prenais soudainement peur, qu’avait-il derrière la tête ? « J’vais t’lâcher, sinon elle va croire qu’on est ensemble & ça va t’casser ton coup » Non mais, Non ! C’était très bien comme ça ! Si les gens pouvaient croire qu’on était ensemble tant mieux ! Je lui lançais un regard noir, traduisant autant mon inquiétude que mon « énervement ». Retirant ses mains de mes épaules et en les glissant dans les poches de son jean, il arrivait vraiment à faire monter ma tension. Il semblait en rire largement mais, là mon rire ne pouvait pas rejoindre le sien, je me sentais très mal à l’aise. Je savais tout de même que Logan n’était en rien quelqu’un de méchant, ce qu’il faisait là était une façon de m’embêter –qui fonctionnait à merveille !- et peut-être aussi, sûrement, de me faire réaliser que je devais m’assumer. Chose qui n’arriverait jamais.

Pour le moment, je n'avais rien dit, je m'étais contenté d'un petit regard noir à son égard mais, là s'en était de trop. « Tu veux que je lui demande son numéro de téléphone ? Ou je l'invite à se joindre à nous ? Ou au moins son prénom ? ». Il reculait en plus ! Je lui attrapais le bras aussi rapidement que possible, il était peut-être joueur mais, je n'avais aucune envie qu'il parle à ma sublime brunette. L'ayant ramené à moi, je mettais mes bras autour de sa taille, approchant lentement et avec beaucoup -trop- de sensualité, j'approchais mes lèvres de son oreille. « Arrête avec tes délires, Logan Hopkins, j'en ai rien à faire de cette...fille. ». Menteuse. Evidemment, j'avais murmuré cela d'une voix aussi base et douce que possible. Je voulais lui faire avaler ce que moi-même je voulais croire, ce que j'aurais voulu en guise de réalité mais, ce n'était pas le cas. Je savais que Logan n'en croyait pas un traitre mot et c'est bien pour cela que je restais collé à lui, pour qu'il ne tente pas à nouveau d'aller voir cette sexy brune -impatiente vu l'expression de son visage que je pouvais observer d'un regard en coin-.

La file avança, un peu, trop peu à mon goût, j'avais envie de doubler tout le monde, comme je savais si bien le faire. Néanmoins, j'étais censé être une personne civilisée, j'étais donc censée ne pas le faire... Je m'approchais à nouveau de l'oreille de mon ami, de la même façon que la fois précédente. Nous devions avoir l'air d'être un étrange petit couple mais, qu'importe. « Et si on doublait tout le monde, que je puisse te botter les fesses rapidement. » Vilaine fille. Eh non, je n'avais pas l'intention d'en rester là, bien au contraire, j'allais remettre les choses à leur place -ou du moins les mensonges à leurs places-. De plus, j'étais sûre que Logan en avait tout autant marre que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Lies and Little secrets Mar 28 Déc 2010 - 1:48

Pas besoin d’aveu. Logan avait parfaitement comprit que son amie aimait les femmes & cela ne le gênait en aucun cas. D’ailleurs, s’il agissait parfois de manière si lourde - en utilisant ses habitudes de gamin - ce n’était que pour la mettre un peu plus à l’aise à ce sujet. Gabby n’avait aucune raison de se cacher devant lui… L’androgyne n’était véritablement pas le genre d’homme à juger les autres ; ayant lui-même trop subit de moqueries par le passé. & encore maintenant. En voyant donc que la belle inconnue derrière lui semblait plaire à son amie, il ne put qu’entrer dans un petit jeu sûrement très agaçant. Évidemment, il ne comptait pas adresser la parole à cette fille. De toute façon, il n’en aurait pas eu l’occasion puisqu’en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, Gabby l’attira à nouveau contre elle. Directement, Hopkins passa son bras autour de son cou & rit contre ses cheveux noirs. « Arrête avec tes délires, Logan Hopkins, j'en ai rien à faire de cette...fille. » Ledit Logan du se baisser quelque peu pour lui permettre de souffler son mensonge dans le creux de son oreille - il mesurait tout de même près d’un mètre quatre vingt dix. Soit. Évidemment, l’étudiant ne put que lever les yeux au ciel. Combien de temps encore, tenterait-elle de se persuader de cela ? Ce n’était pourtant pas une honte d’être homosexuelle. Tranquillement - et presque aussi sensuellement qu’elle - il pressa sa bouche pulpeuse contre son front. « N’importe qui pourrait gober ça… Mais pas moi princesse. & tu l’sais. » dit-il tout aussi délicatement. Son but n’était pas de la mettre encore plus mal à l’aise qu’elle ne l’était déjà ; alors il se contenta de rester contre elle. Inutile d’agir contre sa volonté, il risquait de perdre sa confiance.

La file rétrécissait. Mais pas assez aux yeux de toutes ces personnes, qui s’impatientaient sérieusement. C’était le cas également pour Logan, mais il ne dit rien. Se plaindre ne les ferait pas avancer plus vite de toute évidence. « Et si on doublait tout le monde, que je puisse te botter les fesses rapidement. » Inévitablement, il se mit à rire. Non seulement son amie voulait doubler tout le monde, mais en plus, c’était pour lui botter les fesses ? Quelle idée. Doucement, Logan se recula un peu & plongea son regard charbonneux dans le sien. Comme souvent, ses yeux brillaient de malice & son large sourire illuminait son visage. Finalement, pourquoi pas ? Attendre ne faisait pas parti de ses points forts & puis, l’un comme l’autre avait sans doute envie de passer à autre chose très rapidement. Cédant donc, le beau brun glissa sa main dans celle de Gabby. Il passa ensuite devant tout le monde - malgré les gueulantes de certains. Ce qui était compréhensible d’ailleurs. Qui aimait se faire passer devant ? « On va s’faire casser la gueule à cause de toi, hein ! » lança t-il en riant nerveusement.

Heureusement, le petit commerçant s’avança rapidement vers eux afin de prendre leur commande. Sans attendre, Logan demanda les deux beignets au chocolat tant convoités, puis il sortit sa monnaie de sa poche. Cela ne prit que quelques infimes minutes avant qu’ils ne puissent être enfin libérés de cette attente interminable. « Bon, tu n’auras pas eu le numéro de la jolie brune mais bon… un beignet en lot de consolation, c’pas si mal » dit-il en lui tendant le sachet blanc. Un sourire taquin étira immédiatement ses lèvres avant qu’il ne lui adresse un clin d’œil. & maintenant ? Aurait-il droit aux réprimandes habituelles ? Cela ne l’étonnerait guère, il en jubilait d’avance. Toutefois, il décida quand même de repousser un peu l’instant « désagréable ». Mackenzie passa son bras autour des épaules de la jeune femme & croqua dans son beignet de manière naturellement délicate. Sa langue passa contre ses lèvres pour récupérer le sucre. « Alors ma chérie ? Que fait-on ? Les magasins ? En plus, je dois aller rechercher une veste que j’ai amené… y’a… longtemps. J’ai niqué un bouton, comme un con » souffla t-il en levant les yeux. À vrai dire, la raison de cet `incident’ n’était autre que des ébats trop… passionnés & trop fougueux. Son partenaire du moment avait préféré tout craquer plutôt que de prendre son temps. Mais, soit. Logan ne comptait pas détailler sa vie sexuelle comme ça, devant sa jeune amie.

Rapidement, il lança un regard en direction des quelques vitrines qu’ils dépassaient. En cette période de Noël, il y avait énormément de promotions… c’était intéressant. Inévitablement, le futur journaliste pensa à sa famille… encore présente en Allemagne. Cette année, il serait seul pour les fêtes. Hors de question qu’il retourne dans son pays natal. Son beau-père profiterait certainement pour lui pourrir un peu plus la vie en lui étalant tout son putain de bonheur - qu’il partageait avec sa mère. « Tu fais Noël à Miami ? » demanda t-il simplement. « J’suis sur que… la mère Noël sera très généreuse avec toi » ne put-il s’empêcher de dire, plus qu’amusé. Encore une fois, il la charriait un peu mais qu’importe. Ce n’était pas bien méchant. Maintenant, Logan n’avait plus qu’à attendre ; parce qu’il savait pertinemment que Gabby ne tarderait plus avant de remettre les points sur les i. Une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Lies and Little secrets Mer 29 Déc 2010 - 16:42


Le Ciel est bleu, l’eau mouille, les femmes ont des secrets, c’est ça la vie...
Opium/ Jump Girl

Pourquoi je lui cachais la vérité ? C'est vrai, à près tout il avait tout compris. Pourquoi je ne lui disais pas tout simplement : « oui j'aime les femmes » ? Je l'ignore. Je ne voulais pas y croire moi-même puisque dans tous les cas, même en m'assumant je ne pourrais jamais vivre une histoire d'amour avec une charmante demoiselle. Je savais pertinemment que Logan voulait simplement que le sujet me semble plus aisé, que je m'accepte. Logan pouvait rêver tant qu'il voulait ; je ne voulais pas avoir à m'accepter, je vivais très bien ainsi. Encore un de mes mensonges que je voulais me faire croire. Ma vie n'est qu'un raccord de mensonge, ce qui tient mon passé à mon présent, c'est des mensonges, encore et toujours. Je passe mon temps à mentir à tout le monde, à duper chaque personne si bien que je vais finir par croire que je suis une menteuse pathologique. Il n'y aurait rien de surprenant à cela.

Mon mensonge à son oreille, il avait levé les yeux au ciel. Je savais qu'il allait faire ça, il ne me croyait pas et mon non plus d'ailleurs, je ne me croyais pas. De façon sensuelle et tranquille il pressa ses lèvres contre mon front, je redoutais déjà sa réplique. « N'importe qui pourrait gober ça... Mais pas moi princesse. & tu l'sais. » Je serrais les dents, comme un coup de couteau dans la poitrine, je ne voulais pas savoir qu'il ne m'avait pas cru parce que comme il l'avait si bien dit ; je le savais. Je savais que cette phrase n'était pas là pour me mettre dans l'embarra, plus que je ne l'étais déjà mais, cela n'empêche que ça me faisait drôlement chier. Qu'il ne croit pas à mes multiples mensonges. Comment pouvais-je y croire moi-même s'il ne me croyait pas ? J'aimais cette illusion de ne pas être homosexuelle sauf qu'en présence de Logan, cette illusion n'existait plus. Je soufflais simplement, dans un murmure je lâchai un : « Tu es borné Logan, vraiment borné. » à peine audible. Je ne voulais pas aggraver mon cas, de toute façon à quoi bon lutter ? Logan était vraiment borné et il ne changerait pas d'avis, pour lui : J'étais homosexuelle. Il avait raison malgré tout ce que je pouvais dire ou faire.

Il riait, j'affichais un large sourire, quittant cette mine crispée. Je savais que c'était gagné, lui aussi avait envie de doubler. Tant mieux. Prenant ma main, malgré les gueulantes, nous passions devant tout le monde. Je ne pouvais pas m'empêcher de rire aux éclats. Logan lui riait plus nerveusement, « On va s'faire casser la gueule à cause de toi, hein !» C 'est vrai que c'était risqué mais, nous étions jeune et très con vraiment très con alors autant en profiter un max, nous n'avions pas de temps à perdre dans une file d'attente, surtout pour des beignets. Logan commanda les deux beignets, payant aussi vite, je n'avais même pas put sortir mon portefeuille qu'il avait déjà payé, je le rembourserais ou je lui payerais autre chose, ce n'était pas un soucis.

Nous étions enfin sortis de cette fichue queue, libre de faire ce que nous voulions. « Bon, tu n'auras pas eu le numéro de la jolie brune mais bon... un beignet en lot de consolation, c'pas si mal » Il me tendit le petit sachet blanc que je prenais en lui lançant un magnifique travers, un regard des plus noirs. Quand allait-il arrêter avec ça ? Bon d'accord il m'avait pris sur le fait en train de dévorer cette brune du regard mais, enfin ce n'était pas une raison pour m'agacer de la sorte avec cette foutue vérité de merde. Avec son sourire taquin et son petit clin d'oeil, je lui aurais bien botter les fesses, j'aurais commencé mes petites réprimandes habituelles. Je l'aurais fait, si au moment où j'allais ouvrir ma bouche, il ne m'aurait pas poser une toute autre question, après avoir croqué dans son beignet. « Alors ma chérie ? Que fait-on ? Les magasins ? En plus, je dois aller rechercher une veste que j'ai amené... y'a... longtemps. J'ai niqué un bouton, comme un con. » Je rirais, légèrement, en oubliant presque ses petites remarques, ce n'était que partie remise. « Comment t'as fait ça encore ? » Je riais davantage, j'imaginais qu'il y avait une petite anecdote comique là-dessous, enfin. Je goûtais enfin mon beignet, délicieux. « Eh bien les boutiques ! Il faut que je me trouve un truc immonde en guise de robe. Et des tas d'autres truc bien plus sexy ! » Pour les fêtes, j'avais celle de Noël, pas nouvel an, hors de question de sortir le décolleté, la robe courte ou la robe classe, non il fallait que la robe plaise à grand-mère, à partir de là, je pouvais bannir la mode dans le choix de la robe. Évidemment, je n'allais pas m'acheter que ça, j'avais bien l'intention de faire chauffer cette foutue carte bleue. Maudite grand-mère Dicksens, maudite famille Dicksens, je vous haïe, j'aime votre argent. Passons.

Avec tout ça, je n'avais toujours pas engueuler mon adorable Logan. « Tu fais Noël à Miami ? » Et visiblement je n'étais pas prête de pouvoir le faire. « J'suis sur que... la mère Noël sera très généreuse avec toi » Quoique, finalement, j'allais pouvoir le faire sans plus tarde. Il était tant que je remette les choses à leur place, une bonne fois pour toute jusqu'à la prochaine fois. « Logan, je ne suis pas attirée par les femmes. Je n'aurais jamais de relation avec une femme. Arrête de lancer ça à tout vent. Cesse de parler de ça. »Mon regard était suppliant, je le savais parfaitement, ma voix était autoritaire -trop- mais, je ne criais pas, je voulais taire le sujet mais, mes yeux ne faisaient que dire plus ou moins que tout cela n'était qu'un mensonge. C'était suffisamment dur comme ça, je n'avais pas envie que qui se soit en rajoute une couche. Bien sûr que je rêvais de mon compte de fée avec une princesse mais, c'était impossible. Il n'y avait aucune situation dans laquelle la fin serait un happy end. En sortant avec une demoiselle, je ne ferais que détruire ma vie et celle des autres. En sortant avec des mecs, je me contentais de détruire la mienne, faire plaisir à ma famille. C'était un choix que j'avais fait il y a longtemps, il y a deux ans en me fiançant quelle connerie ça encore.

Soufflant un grand coup, je prenais un regard désolé tout en plongeant dans ses yeux à lui. « Désolé mais, arrête de parler de ça s’il te plaît. ». Un léger sourire s’afficha sur ma bouille, si je ne pouvais pas lui en vouloir plus que ça, je ne voulais pas qu’il m’en veuille lui aussi. Je savourais mon adorable petit beignet durement acquis comme pour reprendre tout mon sang froid. « Et oui, malheureusement, je vais passer un affreux noël à Miami. » Rien que d’y penser, j’avais envie de vomir, à moins que je trouve un petit copain présentable à mère grand d’ici quelques jours, j’étais foutu, j’allais passer un noël horrible comme tous les ans. Je détestais les fêtes de fin d’année en famille. Noël, une fois la peau de vache couché, j’allais aller dans un bar et boire jusqu’à oublier ses remarques désobligeantes. Comme tous les ans. « Et toi ? » J’avais comme la sensation que pour lui comme pour moi noël n’allait pas être une formidable fête, un moment agréable. Peut-être que je me trompais, sûrement d’ailleurs.

Tournant ma tête, regardant partout autour de moi avant de replanter mes prunelles dans les siennes, je n'en avais pas oublié notre objectif principal. « On commence par où ? » J'avais cette fois un très large sourire, des boutiques pour femmes comme pour hommes, il y en avait partout, il n'y avait qu'à choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Lies and Little secrets Ven 7 Jan 2011 - 14:28

« Tu es borné Logan, vraiment borné. » Borné ? C’est vrai qu’il l’était. Mais avant tout, Logan voulait la rendre heureuse… du moins, faire en sorte qu’elle s’accepte pour enfin vivre sa vie comme elle le devait. Au fond, qu’est ce que ça pouvait bien lui faire à lui, qu’elle soit homosexuelle ou non ? Il s’en moquait. Ce n’était pas important… contrairement à son bonheur ; jusqu’à maintenant compromit. Soit. Tous les deux se décidèrent enfin & doublèrent toute la file de personnes. Évidemment, il y eut quelques remarques déplacées mais ni l’un ni l’autre ne s’en préoccupait.

& maintenant ? Le brun faisait tout pour retarder le moment des règlements de comptes. Cela ne lui disait rien de se faire engueuler maintenant, surtout qu’il n’avait rien dit de mal. Il tentait simplement de raisonner son amie. En vain. « Comment t'as fait ça encore ? » Heureusement pour lui, Gabby s’attarda sur le sujet. Le sourire aux lèvres, l’androgyne haussa ses épaules. L’anecdote était risible, effectivement, & il s’en souviendrait encore très longtemps de ce garçon. « Et bien… comment dire. T’sais j’ai toujours des vestes un peu étranges et celle là était difficile à retirer alors… on a tiré dessus » avoua t-il simplement. Pas de « Je » ni de « Il ». Autrement dit, Logan n’impliquait personne. Gabby devinerait certainement la vérité, ce n’était pas très compliqué. « Eh bien les boutiques ! Il faut que je me trouve un truc immonde en guise de robe. Et des tas d’autres trucs bien plus sexy ! » Les boutiques étaient inexorablement l’endroit préféré de l’androgyne. Il y passerait des heures et ce, même sans rien acheter. Pour les choses sexy, il pourrait d’ailleurs conseiller son amie sans problème ! Tout en croquant tranquillement dans son beignet, il brun hocha la tête positivement et lança un furtif regard autour d’eux. Il avait déjà hâte d’y être. « Pourquoi un truc immonde ? » demanda t-il. À première vue, cela paraissait étrange. Gabby était toujours une femme très élégante alors pourquoi chercher à être autrement ? Ses sourcils froncés témoignaient de son incompréhension.

D’habitude très attentionné, Logan ne put que s’intéresser au Noël de son amie. Cependant, il eut la mauvaise idée de glisser une de ses blagues, qui ne plu évidemment pas. Quoi de plus étonnant en même temps ? « Logan, je ne suis pas attirée par les femmes. Je n'aurais jamais de relation avec une femme. Arrête de lancer ça à tout vent. Cesse de parler de ça. » Le message ne pouvait être plus clair. La jeune femme en avait marre & c’était compréhensible. Logan était juste déçu qu’elle ne se confie pas plus à lui. Après tout, ils étaient amis, non ? Elle pouvait lui faire confiance & bien plus que ça encore. À savoir qu’elle n’en avait pas encore conscience ; dommage. Haussant alors simplement ses frêles épaules, Hopkins acquiesça. Que pouvait-il faire d’autre ? Car malgré tout, il n’avait pas envie d’agacer la belle plus qu’elle ne l’était déjà. « Désolée mais, arrête de parler de ça s’il te plaît. » À nouveau, Logan hocha la tête positivement. En temps normal, il se serait braqué mais là, il n’en avait aucune envie. Tout simplement parce qu’il risquerait de perdre Gabby & qu’il ne le supporterait véritablement pas. Alors il prenait sur lui, calmement & se concentrait sur ce beignet qu’il savourait amplement. « J’pensais simplement qu’on était assez proche pour qu’tu sois sincère avec moi. J’m’en branle moi que tu sois hétéro, lesbienne ou même zoophile si ça te tente ! Faut qu’tu comprennes que j’suis là pour toi… j’peux t’écouter. » commença t-il de manière pire que sincère. Mais ça, combien de fois l’avait-il déjà dit ? « Enfin… j’me tais. Tu n’es pas attirée par les femmes. » termina t-il sans grande conviction. Dans ces conditions, à quoi servaient les amis ? Soit.

Décidant de ne plus en parler plus longtemps, le brun fut heureux de voir que Gabby passait à autre chose. Ou tout du moins, répondait à ses précédentes questions. « Et oui, malheureusement, je vais passer un affreux noël à Miami. » Encore une fois, Logan était curieux de savoir pourquoi Gabby partait si négative. Après tout, peut-être qu’elle passerait une bonne soirée, non ? Terminant tranquillement son beignet, il suça gracieusement ses doigts & s’essuya avec sa serviette en papier qu’il jeta à la poubelle ensuite. « Pourquoi tu dis ça ? » interrogea t-il. « Et toi ? » Le Noël de Logan serait sans doute bien pire que celui de Gabby. Sa famille ne vivait pas à ses côtés & il n’avait de toute façon aucune envie de prendre l’avion pour retourner en Allemagne. Son beau-père trouverait le moyen de le rabaisser - comme toujours -, & sa mère ne prendrait pas sa défense. Quoi de plus déstabilisant ? « Je reste à Miami. » dit-il seulement. Évidemment, Logan évitait d’ajouter qu’il serait seul. À moins qu’il n’aille en boite ou quelque chose du genre, afin de se trouver un mec avec qui s’envoyer en l’air toute la nuit & bien plus encore. À croire qu’il n’était bon qu’à ça ; se faire sauter comme une chienne.

« On commence par où ? » Excellente question. Tournant également son profil, le brun haussa ses épaules et passa ensuite son bras autour de celles de son amie. Pourquoi ne pas commencer par Gabby ? Logan prendrait un malin plaisir à la conseiller & la regarder essayer toutes les fringues qui la tentaient. « Ici ? » lança t-il en pointant une vitrine du doigt. « Ouais, allé viens on se lance ! » ajouta t-il tout en incitant Gabby à entrer dans la boutique visée. À l’intérieur, il y avait évidemment de nombreuses choses très « mode », très sexy & pour tous les gouts. D’ailleurs, Logan était complètement dingue de tout ce qui se trouvait ici. Oui, même les vêtements de femme. Certaines fois, il essayait des vestes destinées qui leur étaient destinées & les achetaient sans se poser de questions. De toute façon, peu s’en apercevaient étant donné sa corpulence des plus fines. Logan avait ce physique si spécial, qui lui permettait de porter absolument tout ce qu’il souhaitait. « Ça, c’est… pire que sexy hein ! Tu mets ça & je pourrais presque avoir envie de toi ! » souffla t-il avant de rire. Du doigt, l’androgyne pointait un corset noir à lacets. Sans provocation, c’était très joli. Évidemment, cela irait très bien à Gabby mais tout dépendait du genre de soirée qu’elle visait. « Tu cherches quoi en particulier ? » demanda t-il. & rien que dans sa voix, on pouvait comprendre qu’il était entièrement dans son élément.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Lies and Little secrets Ven 14 Jan 2011 - 23:08


Le Ciel est bleu, l’eau mouille, les femmes ont des secrets, c’est ça la vie...
Opium/ Jump Girl


J'aurais probablement dû remettre les points sur les « i » directement après que nous ayons acquis les beignets mais, je n'en avais pas vraiment envie. Ce n'était pas vraiment un plaisir de l'engueuler comme ça alors qu'il avait raison. Il voulait certainement retarder le moment, moi aussi, dans le fond. Je m'attardais, alors, sur l'histoire de la veste, bon d'accord c'était surtout par curiosité. « Et bien... comment dire. T'sais j'ai toujours des vestes un peu étranges et celle là était difficile à retirer alors... on a tiré dessus » Je ne pouvais que rire bien sûr il avait tenté de n'impliquer personne mais, tout se deviner. Il fallait croire que Logan avait une vie sexuelle plus qu'active, ce qui ne m'étonnait absolument pas d'ailleurs. Tout en riant, je tentais d'avaler une bouchée de ce délicieux beignet. J'observai le regard furtif de mon ami, Logan avait déjà hâte de mettre les pieds dans les boutiques, tout comme moi. En même temps, Logan et la mode étaient comme indissociables. « Pourquoi un truc immonde ? » Il avait les sourcils fronçaient, visiblement, il ne comprenait pas et comment aurait-il pu d'ailleurs ? Je le regardais un vague sourire sur mon visage, terminant d'avaler ce que j'avais dans la bouche avant de parler. « Le dinosaure Dicksens. Enfin, ma grand-mère, elle n'aime pas vraiment ma façon de m'habiller. » Je n'en disais pas plus, s'il voulait des histoires de familles barbantes, j'en avais en stock. J'haussai les épaules, comme si tout cela était normal, dans le fond, ça l'était pour moi.

J'aurais voulu ne pas avoir à faire ça mais, je m'y sentais obligée, je ne pouvais pas admettre que j'étais homosexuelle. Je n'avais pas pu m'empêcher de réprimander Logan. J'avais envie de me gifler dès que je faisais ça. Je passais ma vie à mentir, sport épuisant croyez-moi. Épuisant et risqué. Comme pour ne pas m'énerver plus que je ne l'étais, Logan se contentait de hausser les épaules et d'acquiescer. J'étais certaine qu'il prenait énormément sur lui. Je me détestais par moment. « J'pensais simplement qu'on était assez proche pour qu'tu sois sincère avec moi. J'm'en branle moi que tu sois hétéro, lesbienne ou même zoophile si ça te tente ! Faut qu'tu comprennes que j'suis là pour toi... j'peux t'écouter. » Aussitôt, je serrais les dents et baissé les yeux. Ce n'était pas une question confiance, c'était tout à fait autre chose. J'aurais tant aimé lui dire ou au moins lui expliquer un minimum la situation. Ce n'était pas la première fois qu'il me disait ça mais, chaque fois c'était le même effet. Mon coeur se contractait, je serrais les dents et baissais les yeux sans répliquer, de peur de l'énerver, de peur de la réalité, par peur simplement. « Enfin... j'me tais. Tu n'es pas attirée par les femmes. » Évidemment, il n'en pensait pas un mot. Cela marquait la fin de la conversation, du moins à ce sujet parce que je n'ajouterais rien.

Je passais rapidement à autre chose et lui aussi. C'était bien mieux ainsi. Logan m'écoutait tout en terminant son beignet. Il me faisait sourire en suçant ses doigts. « Pourquoi tu dis ça ? » Je terminais mon beignet à mon tour avant de lui répondre avec une différence qui ne faisait que traduire ma peine. « Certainement parce que haïe ma famille. » Le regard dans la vague, c'était bel et bien la réalité. Je les haïssais tous. Mon père aussi, même si avec lui c'est entre l'amour et la haine, je le haïe malgré tout. Je n'ajoutais rien hormis un magnifique sourire. J'agissais comme si rien n'était, c'était encore ma seule défense. « Je reste à Miami. » J'en concluais que pour lui, Noël ne serait pas plus joyeux que le miens.

Il était temps de balayer toutes ces pensées plus ou moins désagréables, l'heure des boutiques avait sonné! « Ici ? » Mon regard se posa sur la boutique, ça me convenait. « Ouais, allé viens on se lance ! » Et visiblement, Logan voulait m'inciter à rentrer dans cette fameuse boutique. C'est avec un large sourire que je n'hésitais pas à le suivre. Il était vraiment dans son univers, moi aussi, certes, mais, il semblait encore plus à l'aise que moi. Je souriais bêtement, regardant un peu tous les articles. « Ça, c'est... pire que sexy hein ! Tu mets ça & je pourrais presque avoir envie de toi ! » Je ne pouvais pas m'empêcher de rire tout en regardant le vêtement désignait par Logan. Un corset noir à lacet, vraiment magnifique. J'avais presque les yeux qui brillaient tant je voulais l'essayer. Un regard complice envers mon ami et je prenais l'objet du désir, il avait plus que raison et je ne pouvais résister à l'essayer. « Tu cherches quoi en particulier ? » Avec un sourire, je constatai qu'il était vraiment dans son élément. Il était plus à l'aise que n'importe qui. « Une tenue pour un concert et quelques soirées pour me déhanchait en boite de nuit. » Et pour objectif principal ? Toujours être la plus sexy, la plus désirable - et par conséquent la plus inaccessible-. Logan le savait bien, que j'aimais les regards sur moi en soirée, que tout le monde me désire -autant les hommes que les femmes.-. « En tout cas, ce corset je l'essaye, rien que pour voir si ça te donne envie de moi ! » Je riais à nouveau, Logan n'aurait jamais envie de moi, il aimait bien trop les hommes pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Lies and Little secrets

Revenir en haut Aller en bas
 

Lies and Little secrets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Fairway Place-