AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Braver les interdits (Romain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Braver les interdits (Romain) Mer 22 Déc 2010 - 12:30

    Depuis maintenant quelques semaines, Evan partageait la maison de Tyler Wendel. Après une rencontre peu ordinaire prêt d'un bar de Miami ce dernier était venu en aide à Evan en lui proposant de vivre chez lui.. Bien évidemment cela engendrait quelques obligations pour Evan ce qui était tout à fait normal. Il devait s'occuper de tout les petits travaux du quotidien histoire d'aider le propriétaire des lieux. La collocation se passait vraiment bien mais il fallait avouer que quand Léonard était dans les environs ce n'était pas aussi simple que ça.. Evan avait vraiment l'impression de se sentir hors-sujet et dans ces moments là, il préférait de loin rester seul dans sa chambre voir même quitter la maison pendant plusieurs heures. Quelque chose ne passait pas avec ce Léonard et du coup il était préférable de ne pas rester dans ses pattes..

    Aujourd'hui, le fameux Lénoard était donc à la maison et il semblait vouloir y rester un bon moment. La meilleure solution pour Evan était donc d'aller voir du pays. Sans prendre le temps de prévenir le propriétaire des lieux, le jeune homme enfila un blouson récemment acheté dans un magasin du coin avant de prendre le bus pour se diriger vers le port de Miami. Ce lieu n'avait rien d'exceptionnel en soit mais Evan avait toujours trouvé ce type d'endroit assez reposant. Tout en déambulant à travers les bateaux, il regarda sa montre qui indiquait 21h30.. Hmm autant rester ici de toute façon. Sur le port il n'y avait pas grand monde, Evan se retrouvait un peu seul au milieu de tout ces bateaux.. Son regard s'arrêta instant sur un magnifique voilier.. Vu que le jeune homme était un habitué des bêtises en tout genre, il ne mit pas longtemps avant de grimper sur l'embarcation. Tout était très luxueux et le bateau semblait être ''désert'', aucun signe du propriétaire. Une occasion se présentait et il ne fallait pas la laisser s'envoler. Plutôt que de déranger Tyler, la solution était de passer la nuit ici..

    Evan força alors la petite porte afin d'accéder au niveau inférieure du voilier. Tout était encore plus luxueux. Ce voilier devait valoir un énorme montant. D'ailleurs plusieurs objets de valeurs trainaient un petit peu partout.. Dès demain matin, Evan se chargerait d'emporter quelques souvenirs avec lui pour les revendre par la suite bien évidemment.. Seulement pour le moment, il était temps de dormir, il n'avait pas cessé de bouger toute la journée et une bonne nuit de sommeil s'imposa. Vu que la pièce où il se trouvait était chauffée, Evan enleva ses vêtements qu'il posa sur une petite table.. Simplement vêtu de ses sous-vêtements, il s'allongea sur un de deux lits afin de se reposer pendant quelques heures.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Braver les interdits (Romain) Jeu 23 Déc 2010 - 9:05

    « Je n’en reviens toujours pas, Livy. Je te l’aurais bien étranglé hier soir. J’étais à deux doigts de lui donner une fessée. » se plaignit Romain en claquant la portière de sa voiture. L’oreille collée contre son téléphone portable, le jeune homme pénétrait à grands pas à l’intérieur de l’enceinte de la Marina. Il était à la recherche du maudit doudou de Samuel. La perte de ce bout de tissu surmonté d’une tête d’éléphant avait rendu hier soir si capricieux le fils de son mari que celui-ci avait empêché non seulement Romain de dormir, mais également d’accomplir son devoir conjugale. Une bonne partie de la nuit, le jeune homme avait dû jongler entre un fils en larmes et colérique, et entre un mari si entreprenant qu’il avait eu bien du mal à calmer ses ardeurs. « Comment ça s’est terminé ? Par un cauchemar ! Samuel s’est écroulé épuisé par ses larmes vers quatre heures du matin, et Gabriel… et bien… mon cher mari, après trois tentatives infructueuses pour me grimper dessus, a décidé de me tourner le dos et de s’endormir. Tu n’imagines même pas le froid polaire qu’il y a entre lui et moi ce matin. Pourtant j’ai essayé de me rattraper mais monsieur n’avait pas le temps pour un câlin. Il était en retard. » Romain entendit sa sœur glousser. « Il est plutôt très vexé. Tu sais lui et son orgueil... »

    Alors qu’il continuait de se plaindre et que sa sœur se moquait gentiment de Gabriel et de sa libido étouffée dans l’œuf par un enfant de deux ans, le jeune homme s’avançait sur le ponton entre les nombreux bateaux de plaisance. Le True Love, son voilier, était le dernier endroit où Samuel aurait pu oublier son doudou. Hier, dans l’après-midi, le petit garçon y était resté une demi heure en compagnie d’oncle Alfie. Romain avait demandé au vieux marin (qui retapait les dommages causés par l’ouragan sur la coque du voilier) de s’occuper de lui le temps de signer quelques papiers à l’administration de la Marina. Si le doudou ne se trouvait pas à bord du bateau, Romain ne savait pas ce qu’il ferait. Il n’avait plus d’idée où chercher. Le jeune homme avait en vain retourné le penthouse, ainsi que les moindres recoins de sa voiture et de son bureau. Le True Love était son dernier espoir s’il voulait passer une nuit sans larmes et sans cris.

    D’un petit bond, Romain monta à bord de son luxueux voilier. Il fit le tour du pont, regardant si le doudou n’avait pas passé la nuit dehors, coincé entre deux recoins de banquette. Mais ce n’était pas le cas apparemment. Seuls les outils d’oncle Alfie traînaient sous une vieille bâche près de la barre. Romain décida alors de descendre voir aux cabines mais lorsqu’il arriva près de la porte, il remarqua que cette dernière avait été forcée. « Livy… je te rappelle. » Il coupa brutalement la communication avec sa sœur et poussa avec appréhension la porte. Contrairement à ce qu’il s’attendait, rien n’avait été dévasté. Tout était à sa place, intact. Pourtant, Romain avait la désagréable impression que quelqu’un avait bel et bien violé l’endroit. Il s’aventura à pas feutré à travers les pièces communes du voilier, trouvant au passage le précieux doudou sur un meuble, puis, il ouvrit une à une les portes des cabines afin de vérifier qu’il n’y avait bel et bien personne à bord.

    Un « Oh… » s’échappa pourtant de ses lèvres lorsque dans la dernière cabine, il découvrit, allongé dans un lit-banquette, un type visiblement endormis. Un squatteur ? Le sang de Romain ne fit qu’un tour. Le manque de sommeil le rendait passablement irritable. Agacé par la vision de cet impudent squatteur, le jeune homme ne put contrôler le coup de pied violent qu’il donna dans la banquette afin d’y réveiller en sursaut l’occupant. « Faut surtout pas te gêner, connard ! Ce n’est pas l’hôtel ici ! » Il rafla brutalement sur le meuble les vêtements qui y étaient posés et il les jeta aux pieds de la banquette avec mépris. « Je te conseil de dégager fissa si tu ne veux pas qu’il t’arrive des embrouilles ! »


Dernière édition par Romain McAllister le Jeu 23 Déc 2010 - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Braver les interdits (Romain) Jeu 23 Déc 2010 - 11:24

    Braver les interdits à quelque chose d'assez excitant même si cela peut s'avérer être dangereux. A l'école, Evan n'a jamais été un garçon très turbulent, il a fait des petites conneries comme tout le monde mais il n'est jamais allé très loin dans la provocation bien au contraire. C'était un gamin trop sage, beaucoup trop sage même.. Cependant à l'adolescence tout à changé.. Même si Evan n'a jamais eu honte de son homosexualité et bien ce n'était pas tout les jours faciles de se rendre compte qu'on est différent et du coup il était devenu un ado un peu agité mais encore une fois sans allé dans l'excès.. Le jour ou Evan s'est vraiment dévergondé n'est pas si vieux que ça. Il date en effet de quelques semaines, depuis que son père l'a foutu à la porte pour être tout à fait exact. Vivant seul dans la rue, le jeune homme a bien été obligé de faire des choses peu agréable comme voler, dormir dans des endroits qui lui sont interdits comme ce soir par exemple ou voir pire.. Heureusement le pire, Evan l'avait évité, le soir où il avait essayé de se prostituer, son client lui était venu en aide sans demander de services sexuelles en échange. Sur le coup, Evan avait vraiment eu de la chance..

    Tout ça pour dire qu'il était habitué à devoir dormir dans un endroit qu'il ne connaissait pas et où il ne devait surtout pas se trouver. Vivre de cette façon ne lui faisait pas du tout plaisir ! Le jeune garçon préférerait de loin avoir son petit appartement avec quelqu'un qui l'attend chaque soir.. Une vie posée ! Que demander de mieux ? C'est un rêve pour lui de vivre dans une belle et grande maison avec l'homme de sa vie. Malheureusement pour le moment son rêve n'est pas prêt de devenir réalité vu qu'il galère pas mal.

    La nuit avait été très calme.. Il n'y avait rien de plus relaxant que de dormir sur un bateau. Pour beaucoup de gens ce n'est pas agréable et voir très loin d'être relaxant mais Evan avait toujours apprécié ce cadre. Depuis tout petit il adorait faire du bateau. C'était l'activité favorite de son voisin d'enfance qui avec le temps était devenu son petit ami.. Petit ami qui avait été tué par son père.. Oh oui, Evan trainait un passé très douloureux derrière lui ! Son père n'acceptant pas du tout son homosexualité avec maquillé un meurtre en un vulgaire accident de chasse ! Pauvre homme ! Bref même si la nuit avait été très agréable, le réveil s'annonçait quant à lui très différent. ''Je..'' C'était sans doute le propriétaire des lieux qui venait tout juste d'arriver. Evan se trouvait dans une très mauvaise position, lui qui voulait partir comme si de rien était et bien c'était trop tard.. Sans attendre une seconde, il se leva du lit et se dépêcha à enfiler son jean et son t-shirt histoire de se montrer présentable même si ça n'allait pas changer grand chose au final. ''Ce n'est pas ce que vous croyez.. Je suis pas là pour vous voler.. Je.. enfin je cherchais simplement à passer la nuit au chaud... rien de plus..'' Il ne disait pas totalement la vérité mais il ne mentait pas non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Braver les interdits (Romain) Jeu 23 Déc 2010 - 17:46

    LE 20 DÉCEMBRE 2011
    19h16 ~ Penthouse sur la côte

    Assit sur le coin du bureau, Romain posa rapidement la main sur le relevé de compte afin d’empêcher son mari d’y lire les informations contenues dessus.
    « Tu ne peux pas me faire confiance une fois de temps en temps ? »
    Le regard bleu glace du sénateur s’assombrit.
    « Enlève tout de suite ta main, Romain. » Un froncement de sourcils. « Je ne plaisante pas. »
    « Tu vas encore t’énerver. »
    « Il y a de forte chance si tu ne soulève pas ta main. »
    Face à l’air rude et agacé de son époux, Romain dégagea sa main a contrecoeur. Depuis qu’il avait dilapidé sa fortune au profit d’une secte en Inde, Romain acceptait que Gabriel épluche une à une ses feuilles de compte afin de vérifier ses transactions. C’était-là le seul moyen raisonnable qu’avait trouver le sénateur pour s’assurer que la bonté d’âme excessive du jeune homme ne le poussait pas à commettre l’irréparable comme en juin. Puisqu’il vivait principalement sur la fortune de Gabriel, Romain estimait (et le sénateur également) que c’était tout à fait légitime qu’il ait un droit de regard sur ces dépenses.
    « Pourquoi as-tu retiré 8000$ en espèce ? » demanda alors Gabriel d’une voix froide et calculée. « Où est passé cet argent ? Je n’ai pas souvenir d’avoir bouffé pour 8000$ d’algues le mois passé. »
    La tête basse, Romain bredouilla :
    « Il y avait cet homme au parc l’autre jour… ça allait être Noël et il avait des dettes… et la toiture de sa maison a été endommagée par l’ouragan… Puis ses enfants… »
    Gabriel le coupa d’un geste énervé.
    « Combien de fois devrais-je te dire que tu ne peux pas sauver le monde entier ? »
    « Alors a quoi ça serre d’avoir tout cet argent si on ne peut pas le dépenser pour faire le bien ? »
    « Notre argent ne sert pas à aider la veuve et l'orphelin, Romain. Si ça te tient tellement à cœur, vas faire du bénévolat pour aider les sans-abris mais laisse notre vie privée en dehors de tes causes perdues. »
    FIN DU FLASHBACK
    Ce n’était pas ce qu’il croyait ? Pourtant, ça en avait tout l’air. Ce type squattait son bateau. Il était entré par effraction en foutant en l’air le verrou de la porte. Romain pouvait comprendre qu’il n’avait pas eu le courage, ni même l’envie de dormir à la belle étoile, mais il existait à Miami des centres et plusieurs associations qui venaient en aide aux sans domicile fixe. Ce voilier n’est pas une succursale d’Emaus ! Ce type – aussi désespéré soit-il – ne pouvait pas entrer ici et s’approprier l’endroit pour la nuit. Si une partie de Romain comprenait le geste, et qu’une autre aurait même voulu lui venir en aide, le jeune homme savait qu’il ne pouvait raisonnablement pas les écouter. Gabriel avait été clair la dernière fois : Romain ne pouvait pas sauver le monde à lui tout seul. Si sa bonté, son altruisme et sa compassion envers son prochain étaient certes des facettes rafraîchissements de sa personnalité, elles pouvaient hélas tout aussi être dangereuses pour lui-même. Il devait apprendre à se désintéresser des autres.

    « Tu ne peux pas entrer ici par effraction ! Même si c’est tout simplement pour dormir au chaud. » claqua fermement Romain alors qu’il sortait de la cabine afin de laisser au jeune squatteur la place nécessaire pour s’habiller. « Si tu n’as pas quitté mon bateau d’ici cinq minutes, je te promet que j’appelle la police. Ils ont des cellules chauffées au poste, tu sais ? »

    La mauvaise humeur de Romain entachait son jugement. Le jeune homme se rattachait à celle-ci afin de se forcer à se désintéresser du sort de ce délinquant. Romain reportait son agacement, sa fatigue et sa frustration sur ce pauvre squatteur. Pourtant, il savait au fond de lui que ce type n’avait pas fait grand mal. Il n’avait fait que dormir au chaud. Pouvait-il l’en blâmer ? Bien sûr que non ! Qui était-il, lui qui vivait plus que confortablement bien dans un penthouse sur la côte, pour condamner ce genre de geste désespéré ? Lorsque l’indésirable logeur sortit enfin de la cabine, le regard noisette de Romain se posa sur lui. Et maintenant ? Que comptait-il faire ? Où irait-il dormir la nuit prochaine ? Malgré la petite voix au timbre de Gabriel qui tonnait dans sa tête et qui lui ordonnait de ne pas s’en mêler, il demanda sur un ton plus engageant :

    « C’est quoi ton problème ? T’es à la rue ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Braver les interdits (Romain) Jeu 23 Déc 2010 - 18:33

    Habituellement, Evan était doué pour se sortir des mauvaises situations comme celle là.. C'était un garçon débrouillard qui trouvait toujours un échappatoire sans l'aide de quelqu'un. Avec un passé comme le sien, on apprend très vite à compter sur soit même et pas sur les autres. Sauf que depuis son arrivée à Miami, Evan avait été obligé de revoir ses habitudes. Sans l'aide de Tyler Wendel il aurait certainement très mal tourné.. Du coup compter sur quelqu'un s'avérait parfois très utile. Mais Evan était aussi doué pour ce foutre dans la merde tout seul. Là en l'occurrence, il allait devoir se sortir tout seul du pétrin dans lequel il s'était fourré. Il avait tout les tords ! Il était entré par effraction, il venait de dormir dans un lit qui n'était pas le sien et si le propriétaire de ce bateau n'était pas venu ce matin, il en aurait certainement profité pour piquer deux trois petites choses.. En y réfléchissant un peu, Evan n'était pas du tout content de ce qu'il venait de faire.. Ça ne lui faisait pas plaisir de se retrouver dans cette situation bien au contraire... A croire qu'il n'avait pas encore comprit que Tyler lui avait donné une chance de se sortir de la merde. Il accumulait encore les conneries.

    Fraîchement habillé, il se tenait face à ce bel homme qui ne cessait de monter sur ses grands chevaux. Ce sentiment de colère était bien évidemment compréhensif.. Si la situation avait été inverse, Evan aurait certainement réagit de la même façon mais ce n'est pas demain la veille qu'il sera propriétaire d'un voilier aussi luxueux que celui là.. Même si la tempête avait causé quelques dommages, l'embarcation restait tout de même de qualité. Il fallait au plus vite trouver une bonne excuse pour ne pas finir chez les flics.. Même si Evan comprenait la colère de celui qui se trouvait devant lui, il ne pensait pas qu'il en viendrait aux menaces. ''Je sais que j'ai déconné, je sais que ça ne se fait pas.. Mais n'appelez pas les flics.. J'ai pas besoin de ça en ce moment..'' Ce qui était totalement vrai ! Si Tyler apprenait tout ça, Evan n'aurait plus cas reprendre ses bagages et quitter Miami pour de nouvelles aventures et ça il ne le souhaitait pas une seule seconde ! Même si il était là depuis seulement quelques semaines, il s'y sentait bien.

    Evan ne pouvait pas s'en tirer comme ça.. Il aurait très bien pu quitter le bateau sans répondre aux questions du propriétaire mais cette menace d'appeler les autorités le poussait à rester pour s'excuser mais surtout pour s'expliquer. Lui qui n'aimait pas du tout parler de sa petite personne allait bien être obligé de se faire violence et de se laisser aller à quelques déclarations. Que faire mentir ? Non certainement pas ! Encore une fois, il allait devoir dire toute la vérité en prenant le risque de passer pour un caliméro, chose qu'il détestait plus que tout. ''Comment dire... J'étais à la rue avant qu'un mec d'ici vienne m'aider mais en ce moment il est un peu trop occupé à faire un truc et je me sentais pas du tout à l'aise chez lui alors je me suis barré histoire de le laisser tranquille et c'est comme ça que je suis arrivé sur ton voilier mais je comptais pas faire du mal.. et.. enfin je peux te rembourser pour la porte seulement voila ne téléphone pas aux flics j'ai pas du tout besoin de ça en ce moment.. Si Tyler apprend que j'ai déconné, je vais me faire virer de chez lui et là je vais me la fermer parce que je me rend compte que je parle beaucoup trop..'' Evan ricana légèrement même si ce qui se passait en ce moment était loin de le faire rire. C'était plus nerveux qu'autre chose. ''Je suis désolé..''
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Braver les interdits (Romain) Lun 3 Jan 2011 - 16:23

    Que devait-il faire ? Il était évident que ce type avait des problèmes. Romain n’était pas le genre de jeune homme à aimer enfoncer les autres. Il ne prenait pas plaisir à voir le monde souffrir autour de lui. C’était plutôt le contraire. Lorsqu’il pouvait aider quelqu’un à se sortir de sa misère, il n’hésitait pas une seconde et le secourait. Pourtant, il savait qu’il ne pouvait pas sauver le monde. Romain devait apprendre à se désintéresser du sort des autres. Mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Le jeune squatteur lui faisait pitié. A quoi bon l’enfoncer davantage ? Ce type n’avait pas l’air très doué pour se tirer d’affaire. Son histoire était difficile à comprendre. Elle était trop décousue, imprécise et imparfaite. Pourquoi un type ayant assez d’argent pour « rembourser » une porte d’un luxueux navire (le bois précieux coûtait cher de nos jours) n’avait-il pas assez de fric pour se payer une nuit à l’hôtel. Il existait à Miami des formules 1 dont les chambres ne coûtaient presque rien.

    « Ou pas assez. » fit le jeune homme en fronçant avec mécontentement les sourcils. « Je t’avouerais que j’ai du mal à comprendre ton histoire. Elle pue l’illégalité ! »

    Romain était à cent lieu de s’imaginer que ce type habitait chez son ami Tyler. A ses yeux, il n’était qu’un petit délinquant embarqué dans il-ne-savait-trop-quoi. Qui était ce type chez qui il vivait ? Et qu’était-ce truc qu’il faisait et le mettait autant mal à l’aise au point de découcher ? Toute cette histoire n’était pas claire. Elle sentait même l’illégalité à plein nez. Puisqu’il n’avait pas grand-chose sûr laquelle se baser, et que ce jeune squatteur restait volontairement vague au point d’éveiller des soupçons, Romain s’imagina donc le pire.

    « Je n’ai aucune envie d’être complice de tes magouilles ! Car il est évident que magouilles il y a. Tes histoires de mec qui fait un truc, et ton squattage dans le coin… ça sent l’arnaque. » Le ton monta. « C’était quoi le plan ? Tu voulais me voler après ta petite sieste ? T’es en repérage dans le coin pour ta bande ? Ou carrément en cavale ? T’es un junkie c’est ça ? » Romain secoua la tête, agacé. « Ecoute, garde ton putain de fric et casse toi ! Et ne t’avise plus jamais de remettre les pieds sur mon voilier si non je t’envois faire un tour en taule. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Braver les interdits (Romain) Sam 8 Jan 2011 - 18:15

    Evan n’était pas un menteur. Il ne passait pas tout son temps à s’inventer une vie pour se rendre plus intéressant. Certes ce qu’il avait traversé pouvait sembler étrange mais il disait pourtant vrai ! Maintenant on le croit, on le croit pas ! Lui il sait qu’il dit la vérité et c’est bien ça le plus important. C’est vrai qu’Evan ne s’y prenait comme un manche dan ses explications mais bon il avait ses raisons. D’une part, le jeune homme qui se trouvait en face de lui était un inconnu et il se voyait mal lui raconter tout ce par quoi il était traversé ! Il n’aimait déjà pas parler de sa petite vie alors parler de ses problèmes hein ce n’est pas demain que ça arrivera…. Il avait gaffé en parlant du remboursement car c’est vrai que son histoire pouvait manquer de crédibilité mais voila maintenant Evan avait un travail et même si cela lui prendrait du temps il pourrait toujours rembourser ce qu’il avait cassé…

    ‘’Tu me crois, tu me crois pas… Franchement tant pis, j’en ai rien à foutre…’’

    Tout ça commençait à sérieusement l’agacer ! Ok, Evan était en tord dans toute cette histoire, il n’était pas en mesure de se plaindre voir même de négocier mais le propriétaire du bateau avait visiblement une très mauvaise image de lui et cela l’agaçait fortement. Evan déteste passer pour ce qu’il n’est pas surtout quand on le voit comme un cas-social qui a raté sa vie !

    ‘’Putain !’’

    Cette fois si c’était la cerise sur le gâteau ! Les dernières paroles du jeune homme étaient loin d’être agréables ! Evan passait pour un voleur, pour un junkie en gros pour un déchet de ce monde. Pourquoi ne prenait-il pas la fuite sans plus attendre ? Ce serait la solution la plus logique dans une situation comme celle là mais non Evan ne pouvait se résigner à prouver qu’il n’était pas cet homme que Romain imaginait !

    ‘’Je m’en balance de ton fric et je suis pas là pour me droguer ou je ne sais quoi dans ce genre là.. Pour tout te dire je suis là parce que le gars chez qui je vis à besoin de calme pour baiser son mec alors je me vois mal rester là-bas pendant que.. enfin je vais pas te faire un dessin.. En tout cas c’est dommage, je pensais que quelqu’un comme toi aurait moins de préjugés.. Jusqu’à présent je trouvais les gens d’ici cool mais comme quoi y’a toujours des exceptions…’’

    Oh Evan ne mâchait pas ses mots et il s’en fichait ! Il avait dit ce qu’il avait à dire et il en était très content.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Braver les interdits (Romain)

Revenir en haut Aller en bas
 

Braver les interdits (Romain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Crandon Park Beach & Port of Miami-