AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 tell me what you want to hear ♦ pv Roxanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: tell me what you want to hear ♦ pv Roxanne Mar 4 Jan 2011 - 16:45


Tell me what you
want to hear
Il n'y a pas de plus grand bonheur que la venue d'un hôte dans la paix et l'amitié.
Roxanne & Euphrosyne
▬▬▬▬▬

Le calme après la tempête. Après un désastre digne de l'acte d'un monstre, Ocean Grove retrouvait peu à peu sa sérénité habituelle. Pas une rue n'était épargnée mais déjà, chacun se démenait pour venir en aide à ses prochains. A cette heure-ci, il n'y avait plus grand monde dehors. Mais cela ne l'avait pas dissuadée de sortir, de quitter son refuge de paix et de sécurité. Parce que c'était jeudi soir, et que pour rien au monde elle n'aurait manqué un jeudi soir. Le temps était frais, la nuit promettait d'être belle quoique trop tranquille pour un tel quartier. Il fallait laisser le temps au temps. Elle sortit de chez elle, ferma la porte à clef et dévala le perron avant de jeter un œil à sa montre. Non, elle n'était pas en retard. Amen. Elle resserra son écharpe autour de son coup mince. Le mois de Décembre n'était pas vraiment glacial, mais elle ne tenait pas à attraper une pneumonie. Il y avait bien assez de soucis comme ça pour le moment sans qu'elle n'en rajoute avec sa petite personne. Le taxi l'attendait et elle ne pu mener ses pensées plus loin. Elle s'engouffra dans le véhicule, donna l'adresse de son point d'arrivée et ferma les yeux alors que le véhicule se mettait en route. Sourire. Rien ne devait changer.

Une dizaine de minutes plus tard, Euphrosyne Kennedy poussa la porte du Blue Lagoon Bar. Elle fronça le nez, attaquée par la fumée âcre des cigarettes, mais elle ne ralentit pas sa marche. Il était presque minuit, le bar ne désemplissait que peu. Les gens n'avaient pas l'air pressés de rentrer chez eux pour retrouver leur famille. Elle haussa les épaules. A chacun sa conception de la vie. La demoiselle alla s'installer à sa table habituelle, sous la fenêtre la plus proche du bar. Elle écoutait distraitement les conversations autour d'elle, enfants de l'alcool et de la futilité. Plongée dans ses pensées, elle commanda une grenadine. Pas d'alcool pour elle, jamais. Elle ne ressentait pas ce besoin étrange de se murger, sa joie de vivre naturelle avait le chic pour lui donner l'air d'une alcoolique vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Pas besoin de whisky, donc. Son verra arriva et elle fixa sa montre. Minuit une. Elle était en retard -ou plutôt, son patron ne voulait pas la lâcher. Euphrosyne retint un soupir agacé et prit son mal en patience. Tant qu'il pourrait l'exploiter, il le ferait sans le moindre état d'âme. La jeune femme était tellement plongée dans ses songes et ses combats intérieurs qu'elle n'entendit même pas la chaise en face d'elle se tirer Ce fut plutôt un parfum habituel qui lui chatouilla les narines. Elle releva la tête avec un grand sourire et croisa le regard de son amie Roxanne. La soirée ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: tell me what you want to hear ♦ pv Roxanne Mar 4 Jan 2011 - 21:23

    « Deux Ricards, deux! » Lança la jolie brune tout en déposant les fameux Ricards sur le bar devant deux jeunes hommes qui attendaient depuis déjà une bonne dizaine de minutes. Certes, il y avait ce soir là du retard, mais comment prendre en charge seule tout ces clients alors que ses coéquipiers, censés l'accompagner dans la tâche étaient aux quatre coins du bar, sûrement en train de flâner ? A vrai dire, elle savait exactement ce que chacun d'eux devait faire en cet instant précis. Jack, le beau serveur mais visiblement homosexuel était sûrement en train de draguer le premier venu, tandis que Lola, la grande perche devait sûrement pleurer après avoir perdu un de ses ongles. Sans oublier Jacob, qui lui ne venait qu'une fois sur deux et qui ce soir là n'avait pas pointé le bout de son nez. Résultat des courses ? Roxanne se retrouvait seule derrière le bar face à une vingtaine de clients, tous assoiffés. Enfin, assoiffés était un grand mot, sachant que chacun d'eux avait été servi, attendant la deuxième tournée. Car c'était ça le monde de la nuit, des personnes, plus particulièrement des hommes - bien qu'il suffisait de deux verres aux femmes pour finir dans le même état - qui finissaient saouls sur leur chaise haute, terminant soit dans les toilettes pour les moins gaillards ou au contraire sur le bar à se battre avec un autre ivrogne. Par chance, c'était fini les interventions pour Roxanne, depuis cette fois où la demoiselle , en voulant séparer deux hommes avait fini par être éjectée sur le bar, retombant sur les bris de verres qu'elle avait emporté avec elle. Depuis, sur obligation de son supérieur, celle ci devait prévenir les gardiens, situés à l'entrée du bar s'il se passait quoi que ce soit. Par chance, cela n'arrivait que très rarement, ce bar étant assez réputé pour accueillir un maximum de personnes responsables. Là se trouvait donc la routine de notre demoiselle, qui selon certains n'avait jamais eu sa place ici. D'une part parce qu'elle était une femme, et d'une autre parce qu'elle n'était pas assez "gaillarde". Certes, elle pouvait paraître fragile elle et sa petite taille et son poids plume, mais jamais , oh grand jamais elle n'avait pris peur devant les obstacles rencontrés dans le bar. Au contraire, ce métier lui plaisait, la preuve, sachant qu'elle aurait pu depuis des années entrer à l'université en tant que professeur de philosophie. Mais cette vie serait pour plus tard, Roxanne préférant l'ambiance des bars du haut de ses 25 ans.

    La soirée fut donc chargée pour notre demoiselle, qui ne vit pas le temps passer, trop concentrée sur les cocktails, apéritifs et services qu'elle confia avec soin à ses clients. A vrai dire, Roxanne savait pertinemment que cette dure soirée se terminerait calmement, car ce soir là, elle ne rentrerait pas dans son petit appartement pour retrouver sa solitude, non. Ce soir là, elle retrouverait comme chaque jeudi soir sa meilleure amie, Euphrosyne, derrière son bar. Si bien que l'heure tant attendue arriva plus rapidement que prévu, alors qu'elle servait les deux derniers verres de la soirée, donnant la relève au fameux efféminé qui n'avait malheureusement rien tiré de sa conquête du soir. Si bien qu'elle prit une chaise haute de son côté, se plaçant en face de la fameuse jolie blonde. « Hey! Je suis désolée, j'ai un peu de retard, y'avait pas mal d'ivrognes ce soir... » Finit-elle par lui confier, un fin sourire au coin des lèvres. Euphrosyne n'avait jamais réellement compris Roxanne quant à son envie de rester ici, elle qui pourrait se reposer chaque soir après une journée à l'université à étudier la matière dont elle était passionnée. Et cette demoiselle comprenait encore moins comment Roxanne pouvait se faire exploiter de la sorte par son patron. La réponse que lui donnait constamment la jolie brune ? Qu'elle était bien trop bosseuse et bien trop attachée à son job pour décevoir son patron. Si bien qu'encore une fois, elle se retrouvait quelques minutes en retard devant son amie, et que quelques gouttes de sueurs se trouvaient encore sur son fin visage. « Non ne dit rien, je sais je suis encore en retard et mon patron m'exploite! J'y peux rien, tu me connais, incapable de dire non quand il s'agit de faire plaisir à mon supérieur. » L'avantage, c'est qu'elle pouvait anticiper les paroles de la demoiselle, qui n'était pas sa meilleure amie pour rien après tout. « Jack, deux grenadines s'il te plaît! » Confia-t-elle à son collègue, qui leur apporta comme prévu les deux boissons à l'instant même, tandis que son patron fronçait les sourcils en direction de Roxanne, ayant remarqué que personne n'avait payé. « Ne vous en faites pas, c'est pour moi! » Ajouta-t-elle en soupirant, sortant quelques pièces de ses pourboires de sa poche, qui terminèrent dans le tiroir caisse du patron. « Alors, dit moi tout, que s'est-il passé de beau dans ta vie depuis jeudi dernier ? » lui demanda-t-elle tout en sirotant la fameuse grenadine payée par ses soins, et non offerte par son patron qui pourtant avait constaté les nombreux efforts fait par la demoiselle ce soir là, qui avait été seule de A jusqu'à Z.
Revenir en haut Aller en bas
 

tell me what you want to hear ♦ pv Roxanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: The Blue Lagoon Bar-