AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [FAMILLE WAYHNE]Dis moi que tu m'aimes, et sa suffira...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: [FAMILLE WAYHNE]Dis moi que tu m''aimes, et sa suffira... Sam 23 Mai 2009 - 12:01

Trois ans plus tôt
[ Dans les rues de New York ]


Nous retrouvons notre bon Dakota, plus jeune. Juste avant la remise des diplômes, quelques jours avant les retrouvailles avec le groupe des quatre. Dakota avait du prendre l'avion est quitté son quartier pour le temps de deux semaine, car il avait eu un casting pour une publicité et ensuite, il devait faire un défilé pour une marque de luxe. La scène qui nous intéresse pourtant, n'est pas encore ceci. Il est important expliqué le contexte, mais les détails sur cette vie, vous serons dit plus tard. Il doit être 23h30, Dakota sort de la boite de production ou il à signé son contrat pour la publicité télévisé, il avait eu du mal à ce mettre d'accord sur le salaire et il ne voulait pas lâcher, surtout que la marque avait absolument besoin de sa tête, donc il fallait juste savoir ce montrer persuasif. Dakota, appela directement sa mère, en sortant du rendez-vous pour lui expliquer, comment tout ceci c'était déroulé et sur qu'elle produit, il devait poser. Il était tellement concentré sur sa conversation qu'il ne remarqua pas tout de suite, que les gens en face de lui c'étaient arrêtés pour attendre que le feu passe au rouge. Il heurta à ce moment là, une jolie blonde qui se retourna vers lui. Dakota raccrocha de suite le téléphone et sa peau, blanche, rougis légèrement au regard de la jeune femme.

Excusez-moi, vous n'avez rien ?


Retour au présent


Dakota agitait les bras et ne savait pas par ou commencer. Le ménage avait été fait, par Suzanne, le repas était entrain de cuire, mais il savait qu'il manquait quelque chose, il ne savait seulement pas quoi. C'est en passant, trois fois devant son miroir qu'il remarqua qu'il avait enfiler son t-shirt à l'envers, puis en regardant le motif dans le miroir en le remettant à l'endroit, il se regarda est souffla d'un air lasse. Il avait un jean's noir avec un t-shirt blanc avec divers motif de plusieurs couleur. Ce qui pour Dakota, fait trop adolescent, bien trop enfantin pour la soirée qui se préparé. Il se retourna puis monta au première étage fonça vers son dressing, pire qu'une fille me direz vous ? Certainement !! Après plusieurs essaie qui avait duré en tout une bonne heure. Dakota céda à contre cœur sur une chemise blanche et un jean's basique, il rangea les magnifique chausson qu'il avait au pied... Troupie, il à plus sexe quand même, rangea le tout dans son armoire en pliant délicatement, enfila une perd de chaussette, puis des chaussures qui se trouvaient près de son lit avant de se retrouver dans le salon avant de tourner une nouvelle fois en rond. Dakota, alla dans la cuisine, puis regarda la vieille dame faire à manger.

Suzy, c'est bientôt près ?
« Encore, cinq minutes mon Dakoti »
Dakota, Grand-mère !!
« Je t'appelles encore comme je veux, jeune homme. »

Suzy, ou Madame Sullivan, ou bien grand-mère depuis le temps qu'il avait mis dans la vie de la vieille dame. Cela dépendait s'il l'ambiance entre elle était bonne ou non, il avait appris à ce connaître. Et la mère de Dakota ne l'avait jamais reprocher, de l'appeler « grand-mère » au contraire, elle avait encouragé, Dakota à tisser des liens avec la voisine, comme ci, elle savait que plus tard. Dakota aurait besoin d'elle, comme elle de lui.

« Puis je comprend plus moi... Et John ? »
Quoi John ? John est dans le coma... Et il n'aurait rien à dire !!
« Ne t'énerve pas, Dakota...Juste, fais attention. »
«  Je ne la sens pas cette blondasse »

Grand-Mère !! parle pas de....

Un coup de sonnette à la porte, Dakota ne pris pas le temps de finir sa phrase. Il traversa la maison d'une rapidité qui n'avait rien d'ahurissant pour lui, mais pour d'autre... Suzanne avait compris, quand amour il n'y avait pas toujours de logique et que nous pouvions tomber amoureux, de plusieurs personnes, aimer de différente façon, Dakota lui avait prouvé plusieurs fois au cours des dernières années. Dakota ouvra la porte avec un grand sourire.

Cordelia rentre !!

Le sourire du jeune homme était grand, joyeux sans fausse note. Au fond de la maison en entendit, un claquement porte, au même moment ou celle devant ce fermer correctement. Voyant, que Cordelia, avait entendu le bruit, l'étudiant en sport dans un petit sourire, lui dit.


Rien de grave, c'est Suzanne qui fait sa crise de vieille...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [FAMILLE WAYHNE]Dis moi que tu m'aimes, et sa suffira... Dim 24 Mai 2009 - 20:40



Dans sa vie, Cordelia Rafferty a rencontré énormément de personnes, toutes aussi attachantes les unes que les autres. Rares ont été les gens désagréables qu'il y a dans ce monde de fous, malgré ceci, il y a eu les amours (souvent impossibles), les relations ambigües et les... garçons ! Dakota Wayhne ferait plutôt partie du groupe « amour impossible » et plus les jours passaient, plus Cordelia se disait que ça resterait ainsi sans trop savoir pourquoi. Ce matin, elle s’était levée de bonne heure, et nostalgique, elle avait ouvert son album photo…des photos d’elle & Dakota y apparaissaient, ainsi qu’avec d’autres personnes et d’autres personnes également, comme Juliann, sa nièce. Tout en poussant un soupire, elle reposa son album dans le premier tiroir de sa table de chevet en bois, situé à gauche de son lit. Lui-même étant positionné près de la porte de sortie/d’entrée. Qu’allait-elle faire aujourd’hui ? Aller à la laverie, faire les courses, faire le ménage et le moment qu’elle attendait le plus de sa journée, aller voir Dakota. Son cœur battait à la chamade rien que d’y penser. Mais cette journée allait être l’une des plus malheureuses de sa vie mais ça, elle ne le sait pas encore.
Neuf heures, après le départ de Juliann, elle prit le chemin à pied pour la laverie. Sur le chemin comme là-bas, elle réfléchissait à la petite. Elle a subi des altérations importantes. La petite fille débordante d’énergie, croquant la vie à pleine dent et toujours souriante n’a plus rien avoir à la fille qu’elle est maintenant, chétive et timorée. Elle s’est peu à peu renfermée sur elle-même, sans doute sans le savoir. Peu à peu, Cordelia se demandait si…Juliann n’était finalement plus bien chez elle ? Elle secoua la tête, elle ne préfère pas penser à cette possibilité, même s’il s’avère que ça soit vrai. Elle inséra ses vêtements et ceux de Juliann dans la machine. Trente minutes plus tard, Cordelia était déjà sur le chemin du retour. Une fois chez elle, elle ne bougea pas jusque trois heures et demie, où elle voulait faire la surprise d’aller chercher Juliann en cours. Mais une fois là-bas, elle ne la trouva pas…elle allât en presque-courant voir la direction qui lui signala qu’elle ne venait plus en cours depuis une semaine déjà. Elle rentra à la maison en espérant que Juliann serait là et en effet, Cordelia soupira, elle devait avoir impérativement une discussion avec sa nièce. Mais quand elle commença sa phrase, quelqu’un cogna dans la porte. Cordelia cria un « oui, j’arrive », elle eut une grande surprise quand elle ouvrit la porte…elle en lâcha son sac et son café qui s’écrasa sur la moquette du sol.

« Quequeque…qu’est-ce que tu fais là, Greg ? »
« Papa ?! »
« Surprise, les filles ! »
« Tu n’as rien à faire ici. »
« Tu as quelque chose qui m’appartient. »

Tous les deux se retournèrent sur Juliann qui se tenait, là, bouche bée.

« Pars d’ici où j’appelle la police. »
« Tu ferais une grave erreur…c’est toi que la police emmènera. »

Il n’avait pas tord et Cordelia le savait bien. Juliann ne devrait pas se trouver chez elle mais plutôt chez son père.

« Et alors, que vas-tu faire ? »
« Reprendre Julianna. »
« Jamais je ne te laisserai faire… »
« Quoi, elle ne t’a pas prévenue ? »

Ses yeux se nouèrent de larmes. Comment ça, Juliann était au courant ?! Ce qui pourrait expliquer son changement de caractère. Soudainement, Cordie se tourna vers elle.

« Pourquoi tu ne me l’as pas dit ? »
« Tu seras mieux sans moi, tatie. »
« Ne dis pas de bêtise. »

Elle s’affala parterre. Qu’avait-elle faire pour mériter ça ?! Elle l’ignorait, malheureusement. Et sous ses yeux, Juliann et Greg montèrent en haut, dans la chambre de J et descendirent ses valises. Elle ne s’était rendu compte de rien, non, de rien…et pourtant ça s’est passé juste en dessous de son nez. Elle s’en voulait à mort. Mais après tout, c’était le choix de Juliann et elle devait le respecter. Avant de partir, elle lui murmura, « je suis désolée de tout mais je dois partir. » Elle aurait bien voulu lui demander pourquoi mais sa gorge se noua à cause de ses larmes. L’enfant qu’elle a élevé pendant 5 ans venait de partir et elle avait mal au cœur. Mais il fallait passer à autre chose, même si ça prendra certainement du temps. Elle nettoya les tâches de café parterre avant de se rappeler quelle heure il était. Sa journée avait été pitoyable, heureusement qu’elle allait voir Dakota pour souper avec lui, il lui changera ses idées de cette trahison. Elle allât se changer car quand le café s’était écrasé sur le sol, elle eut des tâches sur son Jeans. Elle enfila une robe, elle en avait essayé trois avant de se décider à mettre celle-ci, elle essayait de se mettre dans la peau de Dakota pour voir si ça lui plairait. Ca l’aidait à changer ses pensées, ou presque.
Arrivée chez Dakota, il lui ouvrit la porte avec un grand sourire, à ce qu’elle était contente de le voir ! De plus, ça sentait bon dans la maison…puis elle entendit un bruit de porte claquer derrière. Elle se doutait bien que c’était la « grand-mère » de Dakota et elle savait aussi qu’elle ne l’aimait pas énormément. Elle fit un pas vers Dakota avant de le prendre dans ses bras. Elle n’avait pas l’intention de lui parler de sa journée même si elle savait qu’il la réconforterait.

« Je suis contente de te voir. Ça sent bon ! »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [FAMILLE WAYHNE]Dis moi que tu m'aimes, et sa suffira... Mar 26 Mai 2009 - 22:48



    Deux ans plus tôt, dans les grand couloir d'un grand hôtel, Londonien. Minuit, sonnes sur la grosse horloges Big Ben. Des bruits de pas, Dakota avec la belle et mystérieuse, jeune fille. Cette fille inutile de ne pas vous l'avouez maintenant, c'était bien notre petite Cordelia Rafferty. Les deux jeunes gens était entrain de rire et de parler, ils avaient passé la journée ensemble et avait décidé de déjeuner ensemble dans un restaurant de la capital anglaise. Devant la porte, 203 les deux gens s'arrêtèrent des messes basses et des mains dans les cheveux, Dakota aimait passait les mains dans les cheveux de Cordelia, sentir son parfum, écouter sa voix. Il embrassa délicatement le bord de sa lèvre avant de la serrer par la taille et la jeune femme, lui rendit son baissé, avec plus de fougue et plus d'entrain que la minuscule preuve d'affection que Dakota avait montré. Quelques minutes plus tard la lumière s'éteignait dans un couloir ou la dernière chose que nous avions pus apercevoir est un geste de recul entre Dakota et Cordelia, le jeune homme avait poussé la jeune femme délicatement quand les mains trop baladeuse de Cordelia avait disparu sous les vêtements.



De nos jours.

    Dakota au pied de la porte d'entrée, regardait la jeune femme écoutait, sa voix était tellement agréable, un belle mélodie que personne ne pourrait détruire, même le temps. Il attira Cordelia dans un geste, tendre la serrant dans ses bras. L'embrassant sur le front, le silence ne se fut que très court bien que toute personne étrangère, se serait sentit de trop à cette instant. Dakota lâcha sa prise, toujours en tenant la main de son « amie ». Il se passa une main dans les cheveux, puis une nouvelle fois, il se concentra pour pouvoir dire une phrase qui avait plus ou moins du sens, pour Cordelia. Il fallait dire que la concentration, pour lui était dure quand il y avait Cordelia prêt de lui. Sourire doux, et un deux trois... Non toujours rien. Il souriait, bêtement devant la magnifique brune. Dakota ne savait pas pourquoi, Cordelia l'attirait autant, pourquoi était-il aussi idiot face à elle ? C'était la seule, femme qui avait une tel emprise sur lui, un véritable pouvoir sur lui. Alors qu'il était pas logique, lorsque nous connaissions les « gouts » de notre jeune basketteur.


Arrête de faire sa Cordie...


    Le sourire de Dakota, avait fait ressortir ses yeux bleu. Cordelia, n'avait jamais rien fait de spécial, juste son regard avait croisé celui de Dakota, Le jeune avait du mal à se contrôler, devant elle il devenait par moment un véritable gamin. Il l'emmena, la belle vers le grand salon, on pouvait y trouver, une grande table en verre avec sept chaises. Ils traversèrent la salle pour se retrouver, vers le fauteuil en cuire.


Ma première surprise...


    Dakota se retourna et prit un bouquet de rose rouge sur une chaise tout près d'eux. Il avait un grand sourire, il voulait que cette soirée soit belle, aussi belle soit elle pour que Cordelia, ne pense à rien d'autre cas lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: [FAMILLE WAYHNE]Dis moi que tu m'aimes, et sa suffira...

Revenir en haut Aller en bas
 

[FAMILLE WAYHNE]Dis moi que tu m'aimes, et sa suffira...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-