AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Check this hand cause I'm marvelous !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Check this hand cause I'm marvelous ! Mar 22 Fév 2011 - 21:40




« Well I'm your lover and your mistress
Thats money honey ! »


esteban carson & goldie stewart


Si elle avait tout fait pour oublier cette date, Goldie Stewart n’avait pas pu s’empêcher de l’entourer en rouge sur son calendrier. Elle l’attendait, elle attendait avec impatience que les heures, les minutes et les secondes du 20 février disparaissent pour faire place au 21 février.


♠ Flash-Back | 20 FEVRIER 2011
« Le mariage est annulé, alors je ne veux plus voir personne, dégagez de ma vue avant que je m’énerve. » Façon peu aimable de traiter son personnel qui attendait avec impatience l’arrivée du jeune couple fraichement marié et de leurs invités. A la place, une furie blonde en robe blanche était venue à leur rencontre, les congédiant sans raisons et sous le coup de la colère. Alors que ce jour devait être le plus beau de sa vie, Goldie Stewart s’était vue obligée de quitter une église bondée, où chaque habitants d’Ocean Grove avait pris place, certains ravis d’assister à cette union, d’autre priant pour que ça se termine au plus vite et ceux qui rêvaient de voir cette petite peste de faire humilier devant tout le monde ; Et bien ceux-ci venaient de voir leur rêve se réaliser. Tabby avait eu la lourde tâche d’annoncer aux invités qui s’impatientaient que le mariage était annulé parce que le marié ne viendrait pas, pendant que la voiture de la sulfureuse Goldie démarrait en trombe à l’extérieur. Elle était venue prévenir elle-même les serveurs de la salle de réception qu’ils pouvaient quitter les lieux puisque personne ne viendrait. Elle avait chargé son gâteau de mariage dans son coffre ainsi que les caisses de bouteilles de champagne. Un dernier arrêt chez elle pour récupérer ses affaires et pendant des mois on n’avait plus entendu parler de la jeune Goldie ni aperçu ses célèbres boucles blondes dans les environs.


Dans l’une des vitrines de son salon trônait en vedette le haut de sa pièce montée ; Elle avait mis deux jours pour l’engloutir à elle seule, elle pensait que si elle mangeait entièrement ce cadeau de malheur alors c’était comme si elle tirait un trait définitif sur toute cette histoire. Il ne restait plus que ces deux jeunes mariés en plastique. Alors, pour ne jamais plus avoir le malheur d’oublier à quel point elle avait été stupide de décider de faire comme tout le monde, d’enfiler une robe blanche et de se diriger vers l’église, elle avait arraché la tête du charmant marié. Ne restait plus que la mariée vêtue de la même robe que Goldie portait à sa propre cérémonie, connerie que Goldie s’était autorisée pour marquer le coup. Avoir les deux jeunes mariés en haut de sa pièce montée qui vous ressemble. Maintenant le tableau semblait plus réaliste, la jeune mariée avait à son bras un marié décapité en costume de pingouin. Symbole que l’amour n’existait pas et que l’institution du mariage n’était que foutaise.
Mais outre ce tragique accident de parcours, cette date avait pris une toute nouvelle signification quand la belle avait reçu une invitation au Gold Empire du patron lui-même, le célèbre Esteban Carson. Etrange coïncidence, mais accueillie avec soulagement, les plans de Goldie n’avait rien de très glorieux pour cette journée ; Elle comptait boire encore et encore et finir par s’endormir dans les bras d’un inconnu bien trop chanceux, rencontré en cours de soirée. A la place, elle prendrait un malin plaisir à dépouiller des vieux riches, qui outre de succomber à ses charmes, penseraient que la blondeur et la candeur faisait de Goldie une jeune petite écervelée qui se cachait derrière des courbes sulfureuses et des vêtements trop courts. Une erreur qui leur permettrait à l’avenir de ne pas se fier aux apparences, en particulier celle des femmes fatales dans son genre. Le poker, jeu de prédilection de la jeune Stewart qui savait habilement manier les cartes et le bluff ; Pratique à laquelle elle s’adonnait déjà depuis plusieurs années. L’occasion avait été un énième prétexte pour s’acheter une nouvelle robe, parfaite pour le bon déroulement de la soirée ; Un décolleté dans lequel se perdrait la vue et les pensées de ses adversaires et une longueur qui dévoilait de longues jambes bronzés à en donner le vertige. Une voiture l’attendait devant sa porte, décidément, Esteban avait le soin du détail. Elle attrapa sa pochette au contenu restreint à sa carte bancaire et son portable. Elle avait confié Austin à son autiste de père et Cléo était partie travailler. Elle ferma donc la porte d’entrée derrière elle et pénétra dans la voiture noire qui l’attendait et dont la portière était tenue par son charmant chauffeur. Le long du trajet elle fût prise par une longue réflexion, qui pouvait se définir par un mot unique, Esteban. Après la mort de Neal, elle avait pris ses distances, il lui était trop difficile de croiser son ami/amant sans penser à Neal et sa disparition qui l’avait véritablement bouleversé. Par la suite, elle l’avait croisé quelques fois et ils s’étaient contentés d’échanger quelques banales civilités. La dernière fois qu’elle avait eu l’occasion de passer du temps avec lui et lui raconter ses exploits avec Cléo, ne remontait pas à si longtemps. Situation étrange lorsqu’on savait que tout deux amants épris et deux manipulateurs hors paris qui se complétaient à bien des égards. Et leur ressemblance ne s’arrêtait pas là, Esteban avait lui aussi subit l’humiliation de l’abandon devant l’autel et il devait élever seul un enfant livré sans le manuel. Une pensée infondée mais pas si stupide que ça traversa l’esprit de Goldie ; Esteban se serait-il souvenu de cette date, avait-il décidé d’inviter la belle blonde spécialement ce soir pour lui offrir la joie de se montrer sous toute sa splendeur ? Elle n’eut pas le temps de la réflexion puisque sans même qu’elle ne s’en rende compte, la portière sur sa gauche venait de s’ouvrir et le chauffeur lui tendit sa main pour l’aider à sortir de la voiture. Esteban se tenait debout face à elle, ne se priant pas pour admirer les moindres détails qu’offrait la vue d’une Goldie ravissante. Elle s’approcha de lui et déposa un baiser sur sa joue, en profitant au passage pour lui glisser quelques mots à l’oreille. « Esteban, m’offrir une soirée comme celle-ci va te valoir un cadeau digne de ce nom. » Une telle phrase prononcée par la bouche de Goldie n’avait rien d’ambigüe, elle et le Don Juan d’Ocean Grove étaient des amants de longues dates et si on pouvait considérer leur liaison comme étant une relation stable et digne de ce nom alors cette même liaison serait la plus longue relation que Goldie aurait vécu au jour d’aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Check this hand cause I'm marvelous ! Jeu 24 Fév 2011 - 16:45

Esteban s’ennuyait terriblement. Pour n’importe qui, qui ne le connaissait pas, personne ne se serait douté qu’il détestait s’occuper du casino y voyant une énorme corvée qui lui coutait beaucoup trop de sacrifices. Ce casino lui avait d’ailleurs couté son amitié avec le sénateur, sa relation avec Hailey qui se voulait que plus catastrophique de jour en jour et par-dessus tout lui avait couté le métier de ses rêves qu’il avait dût abandonner pour se livrer corps et âme aux joueurs invétérés du jeu de hasard. Heureusement, on lui avait offert la possibilité de faire un peu n’importe quoi tant qu’il faisait son rôle comme il faut, à savoir attirer la clientèle au Gold Empire. Rien de plus facile lorsqu’on considérait qu’Ocean Grove était la clientèle cible la plus a manipulée pour la sensibilisée à profiter des pêchés. On en était pas à une petite ville tranquille que le quartier s’afférait si docilement à faire croire aux yeux des autres logis alors que chaque demeure cachait de vils secrets dissimuler sous l’alcool, le sexe et la drogue pour s’enfoncer un peu plus profondément la tête sous le sable. Ce n’était pas parce qu’il était Esteban Carson qu’il ne faisait pas comme tout le monde. Oui, tout le monde avait des secrets qu’ils se gardaient pour eux. Mais pour ne pas penser à toutes les choses qu’on voulait cacher dans une petite boîte et de ne plus en entendre parler, Esteban préférait porter attention sur les demoiselles et jouer. Comme cette Lancaster, pion ultime d’un jeu malsain pour blesser celle qui avait osé l’humilié devant toute la ville à leur prétendu mariage. Rien ne l’avait plus convaincu que son opinion sur les mariages avait toujours été fondée quand il disait qu’il n’y avait rien de pire que l’idée fausse du mariage. Il était le champion dans l’art de l’adultère, comment au juste aurait-il pu se lier à une seule ou même femme? L’échec de son mariage lui avait permis de réaliser qu’il n’avait pas beaucoup de gens sur qui il pouvait compter, alors que presque tous étaient heureux de l’audace d’Hailey. Il n’avait pas pris de temps à régler ses comptes avec Neal ou même Chris. 2 personnes très présentes dans sa vie qui n’avait que montrer leur vrai visage ave le temps. Neal, avec qui Esteban avait partagé son enfance n’avait fait que trouver des moyens pour lui pourrir la vie dans l’ultime but de se sentir meilleur. Alors que Neal était carrément le genre de mec à enfermer. Et pourtant, lors de son accident de voiture, Esteban avait tout fait pour le sauver mais la force de la collision amena à un constat évident… il ne pouvait rien faire. Une perte de plus dans sa vie, rendant sans doute sa situation plus agréable sans se faire battre à coup de batte de baseball à chaque fois qu’ils se croisaient dans la rue. Il lui restait qu’une poignée de gens en qui il pouvait avoir confiance; des gens en qui il avait de moins en moins confiance. Les gens lui avaient donnés toujours raison – à savoir qu’on ne pouvait avoir confiance qu’en soi même. Certes quelques personnes restaient hors de doute des amis fidèles, ou des amants dans certains cas. Des relations dans lequel il se plaisait à devoir rendre de comptes à personne, pouvait disparaître du jour au lendemain sans que l’on lui demande les bras croisés où il était allé. Bien évidement, c’était réellement le cas si on omettait sa fille qui semblait vouloir qu’il s’ajuste à sa vie à elle. Il était l’ainé, alors il avait bien le droit d’avoir la priorité.

Se rappelant en parcourant son agenda de l’année passée, Esteban avait tombé invraisemblablement sur une faible inscription qui indiquait la date du mariage de Goldie, un mariage qui bien évidemment avait tombé à l’eau. À croire qu’ils étaient fait pour suivre les mêmes dénouements aux événements sensés être les plus beaux de leurs vies. C’est pourquoi il avait décidé d’effacer ces mauvais souvenirs en lui promettant une sortie sans pareil au casino. Il avait tout organisé pour que la soirée ce déroule sans que la mélancolie les gagne allant de la limousine envoyée chez elle pour la conduire jusqu’ici, à l’alcool gratuit, et bien évidement une suite dans l’hôtel. Un service royal pour une plantureuse blonde qui méritait bien qu’on s’occupe d’elle. Immobile dans l’entrée du casino, Esteban posa ses yeux sur la voiture qui s’arrêta devant lui. Laissant le portier lui ouvrir la porte, Esteban tendit la main devant lui pour faire sortir Goldie. Comment pouvait-elle porter une telle robe et de ne pas se faire arrêter pour crime contre la volonté humaine? Car qui pouvait franchement lui résister? Un sourire, et Esteban était prêt à tout faire. « Esteban, m’offrir une soirée comme celle-ci va te valoir un cadeau digne de ce nom. » Il lui offrit un baiser sur la joue avant de tendre son bras pour qu’elle s’y accroche. Un sourire lumineux s’accrocha à ses lèvres. « Rien de trop beau pour ma Goldie. Bienvenue au Gold Empire. Mais pour ce soir ça sera le Goldie Empire, ça sonne mieux non? » Fier du jeu de mots qu’il considérait comme bien trouvé, Esteban la fit avancer sur l’immense tapis rouge étendu au sol puis dès lors qu’ils franchirent la porte d’entrée ils firent face à un casino déjà bonder de monde. Un croupier tendit un plateau face aux amants qu’il pointa du doigt. « Cadeau de la maison, tu oublie ton argent c’est moi qui gère. Ton objectif, dépouiller les riches chauves et fripés. Tu es l’invitée ce soir, tes désirs seront tous comblés. » Il lui fit un clin d’œil à savoir qu’il ne rigolait absolument pas dans ses propos extravagants. Cette soirée il l’avait fait spécialement pour elle, et il voulait qu’elle en profite au maximum.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Check this hand cause I'm marvelous ! Ven 4 Mar 2011 - 23:18


La belle blonde ne se fit pas prier pour passer son bras autour de celui qu’Esteban lui offrait et elle lui emboita le pas. « Rien de trop beau pour ma Goldie. Bienvenue au Gold Empire. Mais pour ce soir ça sera le Goldie Empire, ça sonne mieux non? » Goldie se mit à sourire, passant sa main gauche dans sa crinière bouclée, dégageant au passage une douce et agréable odeur de cannelle qui lui était caractéristique ; Ce jeu de mot sonnait tellement mieux à l’oreille que le nom original du Casino qu’elle ne put qu’approuver face à la question quasi rhétorique de son hôte. « J’ai toujours pensé qu’il aurait fallu le baptiser de la sorte dès son ouverture, tu triplerais ton chiffre d’affaire. » Qu’est-ce qu’il y avait de plus gratifiant pour une blonde superficielle, hautaine, manipulatrice et garce à souhait ? Porter le même prénom qu’un haut lieu de débauche où l’argent, l’alcool et probablement le sexe se mélangeaient dans un doux parfum de luxure et de jeu. Elle portait l’un des plus célèbres noms de famille du pays, voire même du monde, alors si en plus elle pouvait se vanter d’un prénom célèbre en Floride, pourquoi dire non.

A peine avaient-ils passé les portes imposantes de l’entrée qu’elle eut le plaisir d’avoir sous ses yeux une foule de petits prétentieux à dépouiller et ce, apparemment aux frais de la maison. Un croupier venait de faire son apparition face à eux, un plateau plein de jetons, disposés là pour satisfaire les besoins de la belle. « Cadeau de la maison, tu oublies ton argent c’est moi qui gère. Ton objectif, dépouiller les riches chauves et fripés. Tu es l’invitée ce soir, tes désirs seront tous comblés. » Telle une véritable gamine au paradis des jouets, Goldie sentait l’excitation monter en elle. Elle sourit à Esteban quand celui-ci lui fit un clin d’œil lui montrant qu’il ne plaisantait en rien. « Mes désirs rejoignent les tiens et tes désirs sont des ordres Esteban. » Elle se mordit le coin inférieur gauche de la lèvre et lui sourit. Elle était capable de tout, et dépouiller des vieux riches venus jouer leurs économies rudement misent de côté depuis des années ne provoquait aucune sensation de remords chez elle. Au contraire, le son des machines à sous, le son des cliquetis que faisaient les jetons les uns contre les autres, les voix des croupiers annonçant des sommes astronomiques alors que les dés venaient d’être lancés et que plus personne ne contrôlait plus rien ; Tous ces éléments qu’on retrouvait dans les casinos l’excitait. Elle jouait depuis qu’elle était en âge d’entrée dans ce genre de lieu, elle avait peaufiné sa technique lors de son adolescence, lorsqu’elle passait des heures à jouer au poker avec ses amis. « Et si on commençait par trinquer à cette soirée qui s’annonce pleine de surprises. » Elle plongea ses prunelles claires dans celles d’Esteban et saisit une nouvelle fois son bras en direction du bar du casino. Quoi de mieux pour commencer une bonne soirée que de siroter du champagne en spéculant sur les évènements à venir. La dernière fois que la belle blonde avait trempé ses lèvres dans cet alcool couleur or, c’était en charmante compagnie, puisqu’elle avait partagé sa coupe avec Cléo et les choses avaient quelque peu dérapé puisqu’elles avaient fini par savourer le gout particulier de cet alcool sur le corps dénudé de l’une et de l’autre. Elle étouffa un rire mais décida de faire part de cette anecdote à Esteban, qui elle le savait, rêverait de pouvoir passer quelques heures en compagnie de la sulfureuse blonde et de la pénétrante brune et de pouvoir participer à l’une de leurs sessions privées. Mais même si Goldie ne semblait pas particulièrement contre cette idée, elle savait que Cléo souhaitait que leur relation reste secrète quelques temps, le temps nécessaire de savoir où les mènerait le fait d’être colocataires et amantes. Ils étaient arrivés à destination, et tandis qu’Esteban passait commande, elle lui fit face, s’approchant de lui, jusqu’à ce que leurs vêtements puissent se rencontrer, comblant la distance qui les séparait, elle approcha pour la seconde fois ses lèvres de l’oreille de son ami pour lui susurrer des paroles qui elle le savait, lui ferait plaisir. « La dernière fois que mes lèvres sont entrées en contact avec du champagne, c’était sur la peau dénudée du ventre de Cléo. » Elle déplaça son visage jusqu’à pouvoir plonger son regard dans celui d’Esteban et elle déposa délicatement ses lèvres sur celles du jeune homme dans baiser furtif qu’elle lui vola ; C’était en quelques sorte sa façon à elle de le remercier pour cette soirée. Goldie connaissait Esteban, jamais il n’avouerait que cette invitation avait un sens, qu’il avait choisi précisément ce jour-là parce qu’il s’était souvenu du mariage raté de la blonde, il y a un an jour pour jour. Mais s’il se tairait sur cette raison, rien n’empêchait la belle blonde de lui montrer toute sa reconnaissance. Elle ne pouvait pas l’expliquer, mais lorsqu’elle se retrouvait aussi près d’Esteban lorsqu’elle pouvait sentir son corps contre le sien, son souffle sur sa peau, un sentiment de sécurité l’envahissait, elle avait l’impression qu’il l’a comprenait et qu’elle ne risquait rien tant qu’il était dans les parages. Il était différent de ses autres amants, c’était avec lui qu’elle entretenait sa plus longue liaison et cette amitié qui les liait tous les deux la réconfortait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Check this hand cause I'm marvelous ! Dim 6 Mar 2011 - 23:35

Le jeune propriétaire du casino esquissa un sourire alors qu’il ne se priva pas pour apprécier la douce odeur de cannelle qui caractérisait si bien Goldie. Certes, elle avait sans doute raison à propos du nom de l’établissement; mais il n’avait pas nécessairement envie de lui expliquer que le nom n’avait pas été choisi par lui et qu’il ne faisait qu’en être la figure publique. Il rigola tout seul en s’imaginant travailler au Goldie Empire, alors qu’il devait y ‘’entrer’’ et y ‘’sortir’’ tous les jours. Oui, il avait un esprit pervers et celui-ci ne s’arrêtait encore moins en la présence de Stewart. Guettant la réaction de son invitée, il fut réellement satisfait de voir qu’elle semblait apprécier ce qu’il avait prévu pour cette journée. Vu l’excitation qu’il reconnut dans les yeux pénétrants de la belle, il sut rapidement que cette soirée serait des plus agréables et qu’elle pourrait le temps d’un moment soigner la douleur qu’elle avait eu avec cette histoire de mariage. Avec un connard. Qui aurait été assez intelligent laissé tomber une telle beauté? Décidément les gens de cette ville étaient tous des tarés mal baisés. Sans en parler avec elle, il s’était quand même promit de lui démolir le visage s’il le revoyait dans les parages. « Mes désirs rejoignent les tiens et tes désirs sont des ordres Esteban. » Les paroles de la belle blonde résonnèrent comme une douce musique à ses oreilles. Rien de mieux que les mots désirs et ordre dans la même phrase pour exciter l’imagination d’Esteban. « Vraiment? » répondit-il songeur à cette porte grande ouverte aux opportunités. Ce n’était pas réellement une question car, on ne pouvait pas dire qu’il ne savait pas à quoi s’attendre avec elle. Ils allaient terminer cette soirée à merveille et personne ne s’en plaindrait. « Et si on commençait par trinquer à cette soirée qui s’annonce pleine de surprises. » Très chaud à l’idée de trinquer, ils s’approchèrent du bar où il commanda rapidement deux coupes d’une bouteille de champagne qui serait à leur disposition toute la soirée. Ou plusieurs bouteilles selon ce qu’ils avaient envie.

Loin de détester, ou même d’être surpris qu’elle s’approche aussi prêt de lui, Esteban frissonna au contact de la belle contre lui. Bon dieu qu’il avait envie de sauter la soirée pour terminer tout ça dans la suite qu’il avait réservé. Mais il fallait faire preuve de patience et surtout il souhait combler tous les désirs de Goldie. Tels qu’ils soient. « La dernière fois que mes lèvres sont entrées en contact avec du champagne, c’était sur la peau dénudée du ventre de Cléo. » Oh. Rapidement il s’imagina les deux jeunes femmes qui rendaient grâce au champagne sur leurs corps appétissants. Perdu entre le fantasme et l’imagination, il dut se secouer légèrement la tête lorsque le serveur lui remit les coupes de champagne. Plongeant les yeux dans ceux de Goldie, il cogna doucement son verre contre le sien un sourire aux lèvres à l’idée qui venait rapidement de germée dans sa tête et qu’il mettrait dans les prochains jours à exécution. « J’imagine, que ce devait être…divin? J’ose croire que j’aurai la chance de voir ça…» Relevant un sourcil d’amusement, il déposa un léger baiser dans le cou de Goldie avant de s’en éloigner et de se contenter d’imaginer la dernière fois que Goldie et Cléo avaient passé la nuit ensemble. Pourquoi était-il pas un super héro à pouvoir se transformer en ce qu’il voulait? Le champagne aurait été une magnifique transformation. Il attrapa une des boucles de Goldie qu’il enroula autour de son doigt puis qu’il relâcha lentement avant de déposer un second baiser furtif sur sa joue. Il ne pouvait pas mieux la remercier de lui offrir autant d’amusement. Carson se rappelait très bien de ses jeunes étudiantes qui lors de ses études lui avait proposé une partie à trois… qui malheureusement ne s’était pas si bien terminé avec l’intervention de sa mère dans sa chambre… et la visite chez les parents des deux demoiselles. Demoiselles qui à l’heure actuelle formait un couple depuis quelques années et qui ne voulait plus lui adresser la parole. Du véritable gâchis. « J’ai toujours admirer ta façon d’influencer les choses. Elle a donc finalement emménagé chez toi? » Il était au courant bien évidemment, seulement il voulait simplement s’avoir si par cette occasion les choses étaient plutôt ‘’chaudes’’ maintenant que ses deux panthères pouvaient à leur guise sauter sur l’une et l’autre. Bon sang. « Vous êtes sure de ne pas vouloir emménager chez moi? » lança-t-il comme idée en l’air amusé. Le 1212 Apple Road, la maison de débauche la plus courue en ville.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Check this hand cause I'm marvelous ! Sam 12 Mar 2011 - 17:05


La belle blonde attrapa la coupe de champagne que lui tendait son bel apollon, trinqua et porta une première fois le liquide à ses lèvres. « J’imagine, que ce devait être…divin? J’ose croire que j’aurai la chance de voir ça…» Un sourire satisfait illumina le visage de Goldie, fière d’avoir réussi à titiller l’esprit pervers d’Esteban. Elle accueillit volontiers son baiser dans le cou, ce qui l’a fit frissonner et elle se posa la même question que celle qu’il venait de lui poser. Divin était en effet le mot pour qualifier ce moment marquant de la vie du – couple – que formaient les deux sublimes jeunes femmes. Le sujet d’assister à une quelconque scène entre elles étaient une toute autre histoire. Cléo voulait rester discrète sur tout ça, ce que Goldie comprenait entièrement, même si elle, n’avait aucuns problèmes pour en parler. Elle laissa ses doigts se glisser doucement sur la main d’Esteban dont l’un des doigts jouait avec une de ses boucles blondes. Dieu qu’elle serait éternellement reconnaissante à sa mère pour ses cheveux couleur des blés et bouclés qu’elle appréciait tant. Souvent elle avait été comparée par ses ennemis à Méduse, cette gorgone Grecque qu’elle avait su apprécier au fil du temps, ne trouvant aucune insulte dans cette appellation. « J’ai toujours admirer ta façon d’influencer les choses. Elle a donc finalement emménagé chez toi? » Esteban savait comment la prendre – au sens figuré du terme – toujours complimenter la créature blonde qu’elle était, mettre ses qualités en avant pour arriver à ses fins. « C’est la colocataire parfaite. Elle sait tout aussi bien s’occuper d’Austin en mon absence, que de mon corps quand on se retrouve toutes les deux. Je n’aurais pas pu rêver mieux. » Tester les limites d’Esteban, voir jusqu’où il irait pour pouvoir voir Goldie et Cléo en action, assister à l’une de leurs séances de câlins sous les draps. Tandis que certains voyaient chez le directeur du casino un homme pervers, un peu trop porté sur la chose, superficiel et aux capacités intellectuelles limitées, miss Stewart savait très bien qu’il n’en n’était rien. Certes, fidèle à sa réputation, il possédait un tableau de chasse bien garni, mais pour le reste, elle voyait chez Esteban un homme marrant, qui savait profiter de la vie, doué en amitié et il ne fallait pas le lui enlever, doué au lit aussi. Ce n’était pas pour rien qu’elle continuait à le voir très régulièrement depuis des années, elle trouvait chez lui une oreille à l’écoute et un véritable ami.

« Vous êtes sûres de ne pas vouloir emménager chez moi? » Un léger rire cristallin s’échappa des lèvres de la belle, avant qu’elle ne se mette à imaginer qu’elle serait leur vie s’ils décidaient d’emménager tous les trois ensembles ; Et il ne fallait pas oublier d’ajouter à ce joyeux petit ménage les deux gosses qui devraient grandir au milieu d’un tableau familial des plus étranges. Cette idée aurait pu plaire à Goldie si elle n’était pas constamment remise en cause par les services sociaux qui lui reprochaient sa manière de vivre douteuse et loin d’être saine pour un enfant de cinq ans. Elle devrait donc décliner l’offre plus qu’alléchante de son amant, mais elle saurait lui apporter un peu de confort en lui exposant une idée qui pourrait accéder à ses envies ; Une sorte de prix de consolation. « Malheureusement tu sais que c’est impossible, mais j’ai une autre idée. Et si j’installais des caméras dans toute la maison, dans chaque pièces, qui filmeraient chaque recoin, tu n’aurais pas besoin de sortir de ton bureau pour nous voir en pleine action. » Le ton sérieux de Goldie était des plus déstabilisants puisqu’on ne pouvait pas déceler le vrai du faux dans sa phrase. « Ce serait comme un reality shows privé et aux allures pornos. » La belle blonde se demanda si elle venait d’inventer un tout nouveau concept ou si quelqu’un avant elle avait déjà eu une idée aussi tordue et à la limite de la décence. Quoi qu’il en soit, elle attendait de voir la réaction d’Esteban face à cette idée, qu’il fallait avouer, plaisait légèrement à Goldie. La pudeur n’avait jamais fait partie de sa nature, la preuve en est, elle est passée de mannequin à stripteaseuse. Bien sûr, elle savait que Cléo serait contre cette idée, qu’elle personne saine d’esprit souhaiterait être filmée toute la journée pour les seuls désirs d’un homme ? Et si cette histoire venait à se savoir, il ne lui restait plus qu’à dire adieu à son fils et à toute dignité. La seule sextape dont la blonde plantureuse était la vedette, reposait de nouveau bien au chaud au fond d’un coffre à la banque et elle s’était arrangée pour que la seule autre personne qui l’ait vu ne dise pas un seul mot à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Check this hand cause I'm marvelous ! Lun 14 Mar 2011 - 16:10

Portant à ses lèvres une énième gorgée de sa coupe de champagne il esquissa un sourire en imaginant ce que Goldie lui racontait. « C’est la colocataire parfaite. Elle sait tout aussi bien s’occuper d’Austin en mon absence, que de mon corps quand on se retrouve toutes les deux. Je n’aurais pas pu rêver mieux. » Il n’avait aucun mal à s’imaginer Cléo savoir bien s’occuper de Goldie et puis d’Austin. On disait justement qu’il n’y avait rien de mieux qu’une autre femme pour savoir ce qu’une femme voulait. Et il était prêt à témoigner pour dire que c’était fondé. Après tout, il avait eu quelques relations avec des hommes et par expérience ils savaient très bien ce qu’un homme aimait. Certes, il ne remettait aucunement les femmes en question... mais certaines étaient bien plus expérimenter que d’autres. Goldie par exemple, n’avait pas besoin d’en faire beaucoup pour l’exciter et le séduire. Et c’était une chose parmi tant d’autres qu’il aimait chez elle. Il adorait son coté volatile, prêt à foncer ou même encore à profiter de n’importe quelle situation pour s’amuser. Avec elle, il n’avait pas besoin d’en faire plus pour la choquer comme il s’amusait à faire avec d’autres. Non, il pouvait être totalement honnête avec elle-même si les occasions ne s’orientaient que bien trop souvent vers l’amusement et le désir de se libérer de toutes leurs responsabilités et leurs problèmes quotidiens auxquels ils devaient constamment faire face. Esteban fondit littéralement sous le doux rire de sa compagne qui s’amusa de son idée. Il fallait dire qu’il lui proposait à elle et à sa copine de partager leurs ébats dans une maison avec leurs gamins. Une idée saugrenue si ce n’est que les enfants risquaient d’avoir besoin de beaucoup d’attention… et ils allaient en avoir si peu à donner. Au moins, Élodie n’aurait pas pu lui casser les oreilles à lui demander où était sa mère. Déjà il essayait de lui expliquer qu’il était hors de question qu’ils déménagent en Italie pour qu’elle aille voir ses grands-parents. Des beaux-parents avec qui il ne gardait pas le meilleur souvenir. « Malheureusement tu sais que c’est impossible, mais j’ai une autre idée. Et si j’installais des caméras dans toute la maison, dans chaque pièce, qui filmeraient chaque recoin, tu n’aurais pas besoin de sortir de ton bureau pour nous voir en pleine action. Ce serait comme un reality shows privé et aux allures pornos. » Il fit glisser lentement ses doigts sur le cou délicat de Goldie, jusqu’à ce qu’il caresse doucement les épaules dénudées de la belle blonde. « J’engage une équipe ce soir. » Déclara-t-il d’un ton sérieux qui n’aurait laissé prévisager rien de bon pour quelqu’un qui ne le connaissait pas.

Certes l’idée était vivement intéressante, mais il savait que ce n’était que fabulations – à sa grande déception – les gens n’avaient pas le goût du risque comme ils l’avaient. « J’envisageais de vous inviter toi et elle. Pour la rencontrer rien de moins. » Avoua-t-il d’une idée qi avait germé dans son esprit. Ils avaient tous besoin de s’éloigner parfois de la ville loin de toutes les conneries quotidiennes. Pourquoi pas tenter une sortie entre ‘’amis’’ histoire de réussir à piéger les deux jeunes filles qui en profiterait sans doute aussitôt qu’il aurait le dos tourné. Et si on ne voulait pas de lui, il pourrait au moins se consoler avec du voyeurisme. « Il me faudrait une colocataire du même genre… comme ça, Élodie aurait quelqu’un pour s’occuper d’elle… et on s’occuperait de moi quand je rentre du boulot. Ah, et si tu as des noms en tête je t’écoute. » Il ne semblait pas envier Goldie de sa relation avec Cléo, d’autant plus qu’il ne s’imaginait pas se mettre en couple avec quelqu’un. Un concept sur lequel il avait fait une croix définitive lorsque les choses s’étaient envenimées entre lui et Hailey. Et même si en Avril, il fêterait ce qui aurait défini un an de mariage… il redoutait cette date fatidique au même titre que Goldie avait redouté cette soirée. Jamais il n’aurait pu la laisser toute seule sans lui prouver que malgré tout, il était là pour elle et qu’elle pourrait compter sur lui. Des preuves qu’il faisait sans dire de mots, car évidemment Carson n’était pas maître dans la manière d’exprimer les choses. « Il te plaît se casino? » demanda-t-il finalement ne se souciant pas du tout si la question sortait un peu de nulle part. Il n’aimait pas passer par quatre chemins quand il avait quelque chose à proposer ou à dire. Il souhaita silencieusement qu’elle n’ai pas trop de choses à reprocher à l’endroit, surtout qu’il avait fait beaucoup de sacrifices pour que l’endroit soit aussi richement décoré, au goût du jour; que le personnel soit irréprochable, etc. Des responsabilités que l’ex soudeur-plongeur n’aurait jamais cru être capable de réaliser.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Check this hand cause I'm marvelous ! Mar 29 Mar 2011 - 22:07


« J’engage une équipe ce soir. » le ton sérieux sur lequel Esteban venait de sortir ces mots aurait pu trahir chez la belle blonde un sentiment de stupeur, mais elle parut bien plus amusée par la réaction de son ami. Ils savaient l’un comme l’autre que cette idée de caméras aurait très bien pu être réalisable si elle vivait seule, mais dans le cas présent, ils étaient seulement deux à trouver cette idée plus qu’acceptable – bien loin de la majorité des gens à qui on aurait posé la même question -. Elle porta à nouveau sa coupe à ses lèvres et sourit à Esteban lorsqu’elle entendit sa proposition de rencontrer Cléo. Une autre attention noble de sa part, mais Goldie savait que celle-ci en cachait une autre, bien moins noble, plutôt pervertie par les idées salaces du jeune homme. Elle imaginait déjà la scène, Esteban en train d’épier les deux jeunes femmes, attendant le moment propice pour faire son apparition et se joindre à la fête. « J’en suis sûre. On arrangera ça alors, je suis persuadée qu’elle a hâte de te rencontrer. » Cléo/Esteban/Goldie, les trois amants d’Ocean Grove ! Qui avait dit que Goldie ne pourrait pas à la fois jouer la carte de la mère modèle et celle de la blonde délurée ? Si cette histoire venait à se savoir, elle pouvait être certaine qu’Austin élirait domicile chez Sloan pour toujours ; Et cette perspective, bien qu’elle aurait pu la réjouir sur plusieurs points, l’a fit frissonner rien qu’en imaginant ce pauvre gosse vivre avec seul avec ce malade mental. « Il me faudrait une colocataire du même genre… comme ça, Élodie aurait quelqu’un pour s’occuper d’elle… et on s’occuperait de moi quand je rentre du boulot. Ah, et si tu as des noms en tête je t’écoute. » Goldie laissa échapper de ses lèvres roses son rire cristallin. Trouver ce genre de créature pour Esteban ne serait pas une tâche facile, il n’en courrait pas les rues, même si littéralement, Goldie avait rencontré Cléo alors qu’elle faisait le trottoir. Mais elle n’en toucha pas mots au premier concerné, se contant de venir déposer à nouveau ses lèvres sur celles d’Esteban, lui offrant un regard emplit de malice et de complicité. « La solution serait de refiler ces gosses à l’adoption et Cléo et moi on pourrait s’occuper de toi. » Elle le gratifia d’un clin d’œil avant de porter une dernière fois sa coupe de champagne à ses lèvres, buvant la dernière gorgée qu’elle contenait.

« Il te plaît se casino? » Goldie fut surprise par sa question, mais elle savait Esteban aussi franc et direct qu’elle, alors elle se concentra sur les lieux afin de trouver les meilleurs mots pour le qualifier. La jeune femme avait toujours eu un faible pour les Casinos, lorsque son père disparaissait pour ses voyages d’affaires, c’était le seul endroit où elle avait le droit de l’accompagner. Bien sûr, plus jeune elle ne profitait pas de la luxure et du jeu, mais les charmes des hôtels, des restaurants et autres services suffisaient à la combler. Et si on se fiait à son acte de mariage, les Casinos devraient lui rappeler le plus beau jour de sa vie puisque c’est lors de son week-end à Las Vegas en compagnie d’Eliès que les deux jeunes amis avaient décidé de se dire oui pour la vie. Ses prunelles vertes parcourent la pièce dans laquelle ils se trouvaient, scrutin la décoration, les croupiers sexy et le barman qui lui faisait de l’œil depuis son arrivée ; Bercée par le doux son des machines à sou et des jetons qui se cognent les uns aux autres. Goldie plongea ses yeux verts dans ceux d’Esteban, lui offrant l’un de ses plus beaux sourires. « Il est parfait ce Casino Esteban, tu as fait un travailles remarquable. » Et plus elle observait les lieux et plus une image persistait à lui venir en tête, celle de Neal foulant le sol de ses lieux, son sourire ravageur aux lèvres ; Il serait venu, comme au bon vieux temps, aider la plantureuse blonde à dépouiller ces petits vieux et s’assurer que personne ne viendrait profiter de sa beauté et de son génie. Cette seule pensée eu le don de diminuer l’éclat du sourire lumineux qu’elle offrait à Esteban et elle alla même jusqu’à risquer une phrase, qui, elle le savait, ne ferait remonter à la surface que de vieux démons que tout le monde adoraient voir enfuis au plus profond d’eux. « Tu sais qui aurais aussi aimé ce Casino ? Neal, il aurait adoré pouvoir se pavaner dans ces allées. » Si cette soirée avait été organisée pour changer les idées à Goldie, elle ne pouvait pas oublier qu’il y a un an, même si ce salaud de Jerry l’avait laissé tomber, Neal était toujours vivant et qu’il allait la conduire jusqu’à l’autel. La tigresse donnerait tout pour retourner il y a très exactement un an, revivre cette journée, même si elle faisait partie des pires journées de sa vie. Profiter une dernière fois de son meilleur ami, le contempler sous tous les angles pour ne pas oublier un seul détail de sa silhouette, de son visage et garder en mémoire chaque traits de son visage. Alors pour se réconforter, et même si sa psy lui avait conseillé d’abandonner cette idée farfelue et douloureuse, elle espérait tous les matins, en se levant, qu’une agréable odeur de café l’a conduirait jusqu’à la cuisine où l’attendrait Neal, comme à une époque où il adorait s’introduire chez elle, impatient d’élaborer des plans plus farfelus les uns que les autres, pour faire mordre la poussière à leurs ennemis. Au final, ils étaient toujours là et c’était lui qui avait été emporté par les vagues de l’océan, et Esteban était le dernier avec qui elle pouvait évoquer cette époque. Vicky était partie, tout comme Tabby et même si elle savait que l’amitié qui liait les deux jeunes hommes avait toujours été tumultueuse et se trouvait le plus souvent au creux de la vague plutôt qu’au sommet, il ne lui restait plus personne avec qui en parler. Bien que Neal lui-même n’aurait pas approuvé cette conversation. Il avait déjà eu du mal à encaisser le coup lorsqu’il avait découvert que Goldie et Esteban couchaient ensemble, il aurait très certainement préféré que la belle blonde se confie à quelqu’un d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Check this hand cause I'm marvelous ! Ven 1 Avr 2011 - 18:46

« J’en suis sûre. On arrangera ça alors, je suis persuadée qu’elle a hâte de te rencontrer. » Même si Esteban savait que sa réputation le précédait, il avait littéralement hâte de rencontrer l’amante de Goldie; cette chère Cléo donc il avait si souvent entendu parler et qui apparemment faisait des merveilles au lit. D’un coté, donc il taisait bien pour lui, il avait l’impression que Goldie allait un peu mieux depuis que Cléo était dans sa vie et même si ce n’était sans doute pas l’amour de sa vie – Esteban était prêt à accepter d’importe qui. Tant que l’élu faisait de son mieux pour s’occuper de la belle blonde envers qui il se montrait discret, mais très protecteur. Après tout, il se sentait plus proche d’elle qu’il ne l’Avait jamais été avec personne; même avec Hailey il avait toujours eu l’impression qu’elle se montrait distante face à lui. Des doutes qu’il avait évidement écarter lors de sa demande en mariage, alors qu’il avait espérer pouvoir passé à quelque chose d’autre dans sa vie. Un véritable échec, qui lui avait fait décider de ne plus jamais se limiter à une seule relation dans sa vie. Après tout, elles n’en valaient pas la peine. Pas qu’il essaie aussi fort. « La solution serait de refiler ces gosses à l’adoption et Cléo et moi on pourrait s’occuper de toi. » De nouveau, elle réussit à le faire sourire alors qu’il portait de nouveau sa coupe de champagne à ses lèvres. Une solution amusante donc ils ne pouvaient simplement effleurer l’idée sans pourtant la mettre à exécution. Même s’il n’arrivait pas à le montrer correctement, Esteban aimait sa fille et depuis qu’il était arrivé en retard à son école lors de l’ouragan il avait sentit une vague de culpabilité l’envahir. Elle avait besoin de lui – et il faisait son maximum pour essayer de la laisser prendre une place dans sa vie. Il essayait le plus possible de ne pas se mettre dans la tête que du jour au lendemain il pouvait la perdre. Guettant la réponse de Goldie face à sa demande sur ce qu’elle pensait du casino, sa réponse lui importait beaucoup plus qu’il ne l’aurait laissé paraître. Ne dérogeant pas les yeux de sur Goldie, s’attardant à passer doucement ses doigts dans les douces boucles de ses cheveux; il la laissa parcourir ses yeux dans le casino observant comme il la connaissait les moindres détails de l’endroit. Si elle lui faisait des commentaires, il était presque sur de les ajoutés à ses priorités simplement pour lui faire plaisir, sachant que de toute évidence la belle avait toujours des idées brillantes et qu’il ne pouvait pas se permettre de passer à coté. Suspendu dans le temps alors qu’il attendait patiemment, Esteban fut déçu de constater qu’il avait bu beaucoup trop vite le verre de champagne. Une habitude sans doute. Laissant ses yeux suivre ceux de Goldie, son sourire lui en fit décrocher un second. Elle était irrésistiblement trop belle. Un pêché sous toutes ses formes. « Il est parfait ce Casino Esteban, tu as fait un travail remarquable. Tu sais qui aurais aussi aimé ce Casino ? Neal, il aurait adoré pouvoir se pavaner dans ces allées. »

Si pour une fois il se sentait fier d’avoir réalisé quelque chose, toute cette fierté fut dissipée aux souvenirs que Goldie remuaient. Il s’était toujours afférer à ne pas regarder derrière lui, même quand Neal était mort et qu’il s’était présenter à son enterrement il était resté de marbre. Et pourtant, Neal avait été l’une des premières personnes à être son ami dans l’enfance. Esteban et Neal ne s’étaient jamais compris, et encore moins Esteban qui ne comprenait pas toute la méfiance que Neal avait investi à son égard pendant toutes ses années. Rendant leurs multiples rencontres en de terribles batailles ou ni un, ni l’autre ne s’avouait vaincu. Pourquoi avait-il donc fallu que leur arrogance et leur goût pour la compétition les conduisent à cet instant précis? Cet instant où ils avaient fait la course et où Neal avait perdu le contrôle de sa voiture. Une seconde. Une minime seconde qui avait fait basculer tous ses rêves, ses projets et sa vie. Neal était mort avant d’avoir crevé la surface de l’océan quand sa voiture avait quitté la route pour faire un impressionnant plongeon. Il se souvenait avec quelle brutalité il avait enfoncé la pédale de frein de sa propre voiture et comment il avait tout fait pour sortir Neal de sous l’eau. Il avait tout essayé pour le sauver usant de toutes les techniques donc il croyait efficaces. Des techniques qui n’avaient servies à rien. « Oui, il aurait adoré. » Finit-il par conclure alors qu’il ne se sentait pas en confiance d’aborder ce sujet dangereux même si elle en avait envie de se confier à lui. Carson se sentait responsable de la mort de Rowlands. D’un signe du doigt, Esteban mentionna silencieusement au barman de remplir à nouveau son verre et celui de Goldie. Ce devait être une belle soirée, et déjà il ne se sentait pas très bien avec tous ses mauvais souvenirs. Muet en ne sachant pas quoi rajouter, il porta ses lèvres au précieux alcool qu’il voulait sentir lui étourdir l’esprit. Boire et faire disparaître la culpabilité. « J’aimerais que tu sois mon associée. » Avoua-t-il en déposant ses yeux dans les siens. « J’envisage un projet qui je crois t’intéresserait peut-être. Et il n’y a pas plus convaincante que toi. » Voilà exactement où il avait voulu en venir en évaluant son avis sur le casino. Il lui fallait quelqu’un qui croyait en ce qu’il avait fait, et possiblement quelqu’un qui pouvait croire en lui.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Check this hand cause I'm marvelous ! Mar 21 Juin 2011 - 19:16


« J’aimerais que tu sois mon associée. » Goldie qui s’afférait elle aussi à noyer son chagrin et tout autre sentiment à l’égard de Neal en vidant sa coupe de champagne n’en crut pas ses oreilles. Elle stoppa net ce qu’elle faisait pour venir planter ses prunelles vertes dans celles d’Esteban. Il voulait qu’elle soit son associée ? Qu’elle travaille avec lui dans ce casino ? Goldie ne comprenait pas très bien où il voulait en venir et ses doutes furent très vite dissipés lorsque le jeune homme repris la parole. « J’envisage un projet qui je crois t’intéresserait peut-être. Et il n’y a pas plus convaincante que toi. » Et le doute laissa place à la surprise teinté d’un sentiment de reconnaissance. Toute sa vie, elle avait tenté de faire ses preuves auprès de son propre père, de son propre frère et sa propre famille ne lui avait pas laissé le bénéfice du doute, ne lui avait pas tendu la main ni même comprise. Toute sa vie elle n’avait essuyé que des refus et des ricanements lorsqu’elle abordait le sujet de sa place au sein de la compagnie familiale, personne ne l’imaginait assez sérieuse pour occuper un poste avec autant de responsabilités. Mais pas Esteban, son ami lui donnait la chance de prouver aux autres ce dont elle était vraiment capable et de prendre sa revanche sur toutes ces mauvaises langues. Déposant sa coupe de champagne sur le bar en marbre, elle passa ses bras autour d’Esteban et elle prit dans ses bras. La tigresse laissa tomber quelques secondes sa façade de garce sans cœur pour savourer l’instant présent. Jamais Esteban n’aurait pu autant la faire se sentir elle, lui faire sentir que quelqu’un croyait en elle pour autre chose que son corps ou ses coups tordus. C’est là, toujours dans ses bras qu’elle approcha ses lèvres de son oreille pour y murmurer un mot qu’elle pensait vraiment. « Merci. »

Goldie relâcha enfin son étreinte et offrit à Esteban son plus beau sourire. Ces derniers mois, la tigresse avait vu beaucoup trop de ses amis s’en aller et l’abandonner à son titre sort ; Jamais elle n’avait été plus fière et heureuse d’être l’amie d’Esteban Carson. Elle se décida enfin à ouvrir la bouche, chose difficile à faire quelques secondes plus tôt puisque pour une des rares fois dans sa vie, la gorge nouée, Goldie Stewart était restée muette face à une situation qui l’a touchait. « Tu peux compter sur moi Esteban, moi et mon corps de diablesse ne te laisseront pas tomber. » Sourire en coin, Goldie reprit en main sa coupe de champagne abandonnée quelques secondes plus tôt sur le bar et vint la faire tinter contre celle d’Esteban pour porter un toast à cette nouvelle aventure qui les attendait. Tout en se délectant des petites bulles, Goldie n’aurait jamais pu imaginer mieux comme soirée en ce jour si spécial. Il y a tout juste un an, l’humiliation et la haine étaient maitresses de sa vie et aujourd’hui, un an après, elle pouvait enfin tirer un trait sur toute cette histoire et commencer un nouveau chapitre de sa vie, celui qu’elle méritait, avec son fils à ses côtés ainsi que de véritables amis. Cette collaboration, Goldie le savait, serait le début de quelque chose de grand et de fort. Tout en repensant à son propre passé et alors qu’elle fixait son ami tout en continuant de lui sourire, elle se mit à ressentir quelque chose, une chose qu’on l’a croyait incapable de ressentir, l’imaginant trop froide et égoïste pour se soucier des sentiments des autres ; Elle ressentait de la compassion à l’égard d’Esteban. Bien sûr, la jolie blonde avait toujours été à ses côtés, dans les bons comme dans les mauvais moments, mais elle avait l’impression de le voir vraiment pour la toute première fois. Il avait beau se cacher derrière son côté séducteur au tableau de chasse à en rendre vert de jalousie tous les plus grands Don Juan que cette planète portait, beaucoup de monde le pensait plus stupide qu’il ne l’était véritablement ; Tout ceci au final n’était qu’une façade, une stratégie identique à celle qu’avait mise en place la jeune Stewart pour éviter de souffrir comme tant d’autre souffraient. Et si la tigresse avait toujours eu envie de mettre son poing en plein visage d’Hailey Caldwell, tout de suite, ce sentiment s’était amplifié. Comment avait-elle pu vouloir jouer la reine des garces au plus mauvais moment, l’abandonner devant l’autel, le confortant un petit peu plus dans son idée tordue de l’amour ? Le conforter dans l’idée selon laquelle l’amour n’est pas un sentiment qui valait qu’on fasse des sacrifices pour enfin être heureux. Quelque part, Goldie comprenait la décision de Jerry de ne pas avoir voulu se jeter à corps perdus dans l’aventure du mariage avec elle, elle lui avait avoué le moindre de ses secrets et il n’avait pas su le supporter. La veille de la cérémonie, il l’avait prévenu, il lui a dit qu’il partait et qu’il ne reviendrait pas, mais comme toujours, la tigresse n’en n’avait fait qu’à sa tête et s’était accrochée à un mince espoir, celui que son fiancé changerait d’avis. Mais Hailey était tout simplement partie au bras d’un autre, et elle méritait de payer cette erreur toute sa vie et Goldie s’en assurerait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Check this hand cause I'm marvelous ! Mer 29 Juin 2011 - 17:50

Immobile à attendre un signe de la part de son amie, jamais il aurait pu lui en vouloir si son projet ne l’intéressait pas. Mais quelque part au fond d’elle, il était convaincu que s’il y avait bien une personne à qui un tel projet pouvait être mené à terme s’était elle. Goldie Stewart avait beau être l’une des plus belles femmes qu’il eu rencontré dans sa vie, Esteban savait qu’elle était bien plus qu’une beauté aux jambes de rêves. Elle était peut-être la seule envers qui il n’avait jamais eu aucun doute quant à savoir qu’elle l’aiderait vraiment si le moment se présentait. Évidemment, Esteban gardait beaucoup de choses pour lui et il laissait toujours transparaître que les choses allaient bien. Mais Goldie n’était pas aveugle et ils se comprenaient très bien pour avoir passé par des semblables événements. Le jeune homme retira sa coupe de ses lèvres alors qu’il vit que Goldie déposait son verre sur le comptoir pour se rapprocher lui. La laissant faire, Esteban figea pendant une seconde par le geste qui était bien différent de ce qu’il était habitué. Entre les bras de Goldie, Esteban déposa ses mains dans le dos de celle-ci tout en lui rendant son accolade, un sourire aux lèvres. Il avait l’impression qu’en quelque sorte il avait réussit à lui faire retrouver son sourire qu’il aimait tant. « Merci. » Son sourire s’agrandit alors qu’il était heureux que son idée de faire cette soirée spécialement pour elle semblait lui faire vraiment plaisir. Toujours silencieux alors que cette réaction pouvait quand même trahir qu’elle décline son offre gentiment, Esteban retenait son souffle. « Tu peux compter sur moi Esteban, moi et mon corps de diablesse ne te laisseront pas tomber. » Il fit tinter son verre contre celui de Goldie alors qu’il scellait ses douces paroles par une gorgée d’alcool. Plus que ravi, Esteban commençait intérieurement à être excité de commencer à travailler avec cette nouvelle acquisition qui ferait bientôt très plaisir à ses investisseurs… ou un déplaisir. Mais tout le monde n’avait qu’à bien se tenir. « Tu es sans doute la seule personne sur qui je peux réellement compter. » Il n’en ajouta pas d’avantage, lui offrant les plus sincères paroles qui trahissaient trop bien à quel point il ne souhaitait plus compter sur personne. On le laissait toujours tomber un jour où l’autre, et il en avait assez de se relever. Il aurait pu lui dire qu’il avait l’impression qu’ils étaient désormais seuls, que tous ceux qui avaient partagés leur vie avaient lentement disparus. Mais il se rendait compte qu’il était sans doute le seul à avoir ce sentiment.

« Je crois que ça te plaira comme projet, je t’en parlerai plus tard. Pour le moment, je veux que tu profites au maximum de tout ce qui est à ta disposition. Tu es la reine de la soirée. Et moi ton plus beau cavalier. » Fit-il en relevant la tête comme pour paraître encore plus séduisant qu’il l’était déjà. Le moment était passé et Esteban préférait ne pas avoir à affronter tout ce qui lui passait par la tête. Il voulait voir la jolie blonde s’amuser et qu’elle puisse lui transmettre la joie et l’amusement qui se reflétait dans ses yeux. « Dis-moi ce que tu souhaites, là maintenant. Et tes désirs seront des réalités. » L’air malicieux, il était prêt à la suivre n’importe où, à n’importe quelle table ou de l’inviter rapidement à montrer à l’étage pour découvrir la suite qu’il lui avait réservé. Il fallait qu’elle en profite au maximum avant que la vision de se casino se transforme lentement pour quelque chose qui lui rappellerait le travail. Et puis s’était sa manière pour lui de lui montrer à quel point elle comptait pour lui. Au lieu de le lui dire, il le lui montrait silencieusement à travers son sourire ravi de voir qu’il réussissait à lui changer les idées. À ne plus penser à Jerry. À ce qu’il ne pense pas systématiquement à Hailey et ce que sa vie aurait été s’ils s’étaient mariés. Au fait qu’il aurait peut-être été un autre homme, qu’il n’aurait sans doute jamais été à la tête du Gold Empire et qu’il serait encore à parcourir les océans pour réparer des bateaux ou des sous-marins. À bien y penser, sa vie aurait été meilleure. Mais il devait s’efforcer de tout oublier et surtout, surtout… ne pas donner la satisfaction à Hailey de continuer à être dans sa tête depuis le temps. Elle l’avait utilisé et elle méritait de souffrir autant que ce Jerry. Et il s’en assurait.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Check this hand cause I'm marvelous !

Revenir en haut Aller en bas
 

Check this hand cause I'm marvelous !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Gold Empire-