AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 chose défendue, chose désirée. (pv leslye)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: chose défendue, chose désirée. (pv leslye) Mar 1 Mar 2011 - 20:16



Chose défendue,

chose désirée.


    LESLYE SOLEA GIBSON & TAYLOR MAYWOOD





Les soirées d’étudiants sont une pratique très courante dans probablement toutes les universités du monde. Ici, il y en avait en général deux par semaine au minimum, parfois plus, mais très rarement moins, sans compter le fait que le week-end, la fête se fait en non-stop pour les heureux étudiants de Miami. Il y a de quoi se demander quand est-ce que les étudiants qui organisent toutes ces soirées, ont l’intention de travailler pour leurs études ? Probablement ils n’y portent pas d’importance, ou pas autant que le jeune homme en tout cas. Taylor Maywood est un bon travailleur, il consacre un temps suffisant à son travail hors des heures de cours, et ce qu’il fait l’intéresse réellement. Le fait de venir d’un quartier défavorisé aidait peut-être dans sa concentration et son intérêt pour les cours qu’il suivait. Il est certain, qu’avant, il n’avait pas vraiment l’occasion, ni l’envie, d’étudier afin de trouver un métier intéressant. Maintenant, cela le bottait beaucoup plus, et il se donnait les moyens pour, en travaillant beaucoup dès qu’il en avait un peu de temps. Il avait décidé, ce soir là, de ne pas assister à la soirée organisée sur la plage, afin de se concentrer sur ses études mais il avait finalement décidé de changer ses plans à la dernière minute et s’était rendu au lieu où la beuverie se déroulait, avec une heure de retard. En somme, lorsqu’il arriva, pas mal des étudiants présents étaient déjà dans un état complètement second. Il marchait sur le sable, à la recherche de sa bande d’amis, qui étaient probablement posés près de l’un des grands feux, à boire et à fumer des substances pas vraiment légales. Un de ses amis vint alors vers lui, bafouillant quelques mots afin de montrer que Taylor était tout de même venu au final, malgré ses réticences au départ. Non, sans blague, il est venu c’est sûr que sans toi on l’aurait pas remarqué. Idiot, franchement. Le jeune Taylor lui adressa un sourire factice avant de lui taxer un joint, et partit vers une autre direction, n’écoutant déjà plus ce que le garçon s’acharnait à lui dire. Qu’il se taise, Taylor s’en fout éperdument de ce que tu peux bien avoir à lui dire. Il repéra enfin les personnes avec qui il passait le plus clair de son temps –ou les moments qui lui restaient le plus sombre, plutôt-, et se dirigea vers eux. Il s’apprêtait à s’asseoir sur le sable, à coté d’eux, alors qu’une voix qu’il reconnu immédiatement lui attira le regard. Elle parlait très fort, dansait assez bizarrement et faisait des choses bizarres avec ses bras. Taylor arqua un sourcil, se demandant ce qu’il se passait. En observant mieux, il remarqua que la jeune fille tenait ce qui semblait être un joint dans main et que de la fumée sortait de sa bouche. Quoi ? Non mais attends. Leslye Solea Gibson. Il la connaissait depuis un bon moment maintenant, et il n’était pas rare qu’ils se retrouvent à des soirées. Il aimait bien sa compagnie, parce qu’elle était différente des autres, elle n’avait pas besoin de se mettre dans des états où l’on ne contrôle plus ses gestes pour s’amuser, elle était elle tout simplement et cela suffisait. C’est pourquoi, la voir dans cet état n’était pas habituel et perturba profondément le jeune homme. Était-il déjà défoncé ou quoi ? Impossible, il n’était même pas à la moitié de son premier joint, cela ne pouvait pas être cela. Il jeta un coup d’œil à ses amis, et remarqua qu’ils regardaient aussi en direction de la jolie brune, avec un regard assez spécial. Serait-ce de l’envie qu’il peut lire sur leurs visages ? Taylor poussa un soupir de dégout, et il se releva, étant accroupi. Le comportement de ses amis l’énerva très profondément, à peine ils voyaient qu’une fille n’était plus dans son état normal, qu’ils pensaient déjà à pouvoir en profiter, surtout quand cette même fille était d’habitude le genre à être sage. Il se dirigeait alors vers le groupe où Leslye était, jusqu’au moment où il fût interrompu dans sa marche par une genre de pétasse blonde décolorée, qui abordai un sourire niais et un décolleté pigeonnant. « Tu veux venir te baigner nu dans la mer avec moi ? » Taylor fronça alors les sourcils, mais qu’est-ce qu’elle veut celle là ? Il répondit alors d’un ton sec : « Casse-toi. J’ai pas le temps. » Il repartit ensuite vers sa direction initiale. Une fois arrivé à la hauteur de la jeune femme, et des personnes étranges qu’elle fréquentait actuellement, il prit Leslye par le bras et lança un regard noir aux quelques jeunes hommes qui était avec elle. « Je vous l’emprunte, pour un petit moment. »


Dernière édition par Taylor Maywood le Jeu 4 Aoû 2011 - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: chose défendue, chose désirée. (pv leslye) Mer 2 Mar 2011 - 13:50

Les fêtes étudiantes étaient le genre de soirée que peu d'étudiants rataient, même les plus travailleurs. Leslye avait toujours fait partie de cette catégorie. Son travail passait toujours avant tout le reste. Elle passait énormément d'heures, assise à son bureau, ou couchée sur son lit à apprendre le droit, ou quelques autres langues. C'était son dada, sa passion, ce qu'elle aimait. Cette passion pour son travail ne l'empêchait pas de sortir relativement souvent. Elle s'était fixée une limite : juste une soirée étudiante par semaine, et le week-end, elle faisait ce qu'elle voulait.
Ca s'était toujours bien passée, la jeune fille s'en sortant avec brio dans ses études. Comme quoi le travail payait.. Mais aujourd'hui, c'était bien différent. Elle ne sortait qu'une fois par semaine dans les soirées étudiantes, et elle continuait à travailler. Mais une chose avait changé : les lendemains étaient maintenant beaucoup plus durs pour elle.
La fête battait son plein sur la plage. De nombreux étudiants avaient mis de côté leurs études pour ce soir faire la fête. Les fêtes sur la plage, Leslye adorait ça. La musique, l'océan, le sable, tout était fait pour passer une bonne soirée. Les étudiants jouissaient de l'alcool qui coulait à flot. Tellement fous, et en extase, presqu'aucun ne voyait le danger potentiel de cette fête. Alcool, drogue, océan.. Un cocktail qui pouvait engendrer des morts par noyade. Cela arrivait évidemment. Les étudiants l'apprenaient et ne pouvaient s'empêcher de penser que ce jeune avait été idiot de boire et fumer à en être complètement défoncé près d'un plan d'eau. Mais le soir venu, ils faisaient la même bétise, risquant de répéter la même histoire fatale avec cette fois, eux-même en protagoniste..
L'alcool et la drogue tournaient autour des jeunes. Leslye n'y avait pas échappé. Un joint dans les mains, une vodka-pomme avalée, et la voilà qui dansait sur la pseudo-piste amenagée. Complètement désinhibée, la jeune fille se lâchait. Une boisson et un joint avaient suffit à faire ces dégats sur elle. Pour dire, comme elle tenait peu à l'alcool. Nathan était aussi présent, en face d'elle, complètement défoncé à son tour. Les deux jeunes gens dansaient, se lâchant complètement, faisaient avec leurs bras de grands gestes, et riant pour un rien. Leslye suivait le rythme comme jamais elle ne l'avait fait jusqu'à présent. Elle était seule, elle pouvait se la permettre. Elle ne se rendait même pas compte de la façon dont elle agissait, de l'image de la fille facile qu'elle pouvait dégager. Riant, elle prit une bouffée de sa cigarette sous les yeux gigantesques d'un Nathan dans un autre monde.
La jeune fille ne fit pas attention à ce qui se tramait à côté d'elle. Elle n'apperçut pas un jeune homme non inconnu à ses yeux. Une main attrapa son bras « Je vous l'emprunte, pour un petit moment ». Se retournant vers le jeune homme, un grand sourire se forma sur ses lèvres. « Taylor! Ca fait plaisir de te voir! » Elle se rapprocha de lui, et lui fit un bisou sur la joue. Le visage de Leslye se retourna alors vers Nathan. « je reviens ».
Elle fut rapidement guidé par Taylor un peu à l'écart, perdant au passage son joint dans le sable. « doucement Taylor, tu me fais mal » lui dit-elle avant de dégager prestament son bras qu'il tenait. Elle fit quelques pas toute seule. Le sol n'était pas stable. Et par endroit même, le sable s'enfonçait, et elle avec. La jeune fille fit de nouveau quelques pas vers Taylor passant un de ses bras autour de la taille de son ami pour ne pas tomber. « wahoo Taylor! tu savais qu'il y avait des sables mouvants à Miami? » s'exclama-t-elle le plus sérieusement possible en montrant du doigt le sol.
Oui, l'esprit de Leslye était complètement ailleurs. Elle n'était pas normale. D'habitude en soirée, elle buvait la moitié d'un verre -sachant très bien qu'un verre complet c'était trop pour elle-, et elle faisait partie de ceux qui 'veillaient' sur les autres. La jeune fille guettait ses amis, préférant les avoir à l'oeil plutôt que de les retrouver coucher par terre, inconscient. Mais ce soir, c'était différent, la jeune fille avait bu un verre en entier -verre préparé par un ami, et non pas un barmaid-, et avait eu le malheur de fumer un joint. C'était beaucoup trop pour son corps.
Fatiguée de marcher, elle s'arrêta. Après avoir bien inspecté le sol, et après s'être rendue compte que cette partie là n'était pas mouvant, elle osa lâcher Taylor. Elle s'assit sur le sable, et regarda le jeune homme. « viens là, tu ne risques rien, j'ai déjà tout inspecté. C'est du sable normal! » De sa main, elle tapota le sable, ses grands yeux rivés sur cet ami, rencontré justement dans une soirée étudiante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: chose défendue, chose désirée. (pv leslye) Jeu 3 Mar 2011 - 13:44

Lorsqu’il avait décidé de venir à cette soirée d’étudiant, malgré qu’il ait encore un peu de travail à effectuer, il n’aurait jamais imaginé qu’il allait tomber sur quelque chose comme cela. Mais ce soir, il n’avait pas réussi à se concentrer, il avait l’esprit bien trop occupé et il avait pensé se libérer un peu de tous ses tracas en venant faire la fête ici. Mais depuis qu’il était arrivé, ou du moins, depuis qu’il avait remarqué que Leslye était dans un état déplorable, il était à nouveau de mauvaise humeur. Il n’arrivait pas vraiment à croire ce qu’il voyait, après tout c’était bien elle qui à chaque soirée venait le charrier et lui dire que fumer des substances illicites n’était pas très bon pour la santé, et qu’il se devait de respecter les lois, étant étudiant de droit. Et pourtant, elle avait, elle aussi, un joint dans sa main ce soir-là. « Taylor ! Ca fait plaisir de te voir ! » Elle se rapprocha alors de lui et déposa un baiser sur sa joue. Taylor en fût très surpris et arqua un sourcil, effectivement, c’était pire que ce qu’il croyait : elle n’était vraiment pas elle-même. S’il ne la connaissait pas, il aurait pu la prendre pour l’une de ces pétasses qui courent les rues de Miami et donnent leurs fesses à qui le veut. Mais il savait qu’elle n’était pas comme cela, et il ne tenait vraiment pas à ce qu’elle le devienne. « J’aimerais pouvoir en dire autant » marmonna-t-il à un ton aussi bas qu’il n’y avait pas de grand risque qu’elle l’entende. Ils s’éloignèrent alors, allant vers un coin plus isolé de la plage, loin des bruits hystériques des autres fêtards et de la musique. « Doucement Taylor, tu me fais mal » Il ne s’était même pas rendu compte à quel point il la serrait, tellement il voulait en même temps la retenir, pour ne pas qu’elle tombe. Elle se dégagea alors, et il l’observa alors qu’elle essayait de marcher seule. Le résultat n’était pas très concluant, puisque sa démarche n’était pas sûre, et elle semblait tanguer de tous les cotés. Il se rapprocha d’elle, afin d’être assez prêt pour la rattraper si jamais elle venait à tomber à la renverse. Il poussa un soupir, exaspérée de la voir dans cet état là. Bien qu’il fasse aussi partie de ces garçons à qui il peut arriver de profiter de l’état d’ébriété d’une jeune femme, pour la mettre dans son lit, là c’était tout à fait différent. C’était Leslye, quoi. « Wahoo Taylor ! Tu savais qu'il y avait des sables mouvants à Miami ? » Il ne pût s’empêcher d’esquisser un sourire, bien que le comportement de son amie l’exaspérait au fond. Elle était alors revenue vers lui, remarquant bien qu’elle avait du mal à marcher toute seule sur le sable. Elle avait passé un bras autour de la taille du jeune homme, et cela lui était plus étrange, disons qu’il n’avait pas l’habitude d’être aussi proche physiquement de la jeune femme, cependant, il passa également un bras autour de la taille de Leslye, afin de la soutenir. Ils marchèrent quelques temps, et le jeune homme pensa que c’était bon pour elle de marcher un peu, peut-être cela l’aiderait à décuver, quoiqu’il n’en savait rien. « Viens là, tu ne risques rien, j'ai déjà tout inspecté. C'est du sable normal ! » Taylor leva les yeux aux ciels, puis se mit assis à ses cotés avant de répondre. « Heureusement que tu es là alors. Je me serais probablement enfoncé dans les sables mouvants, sans toi. » Il lui adressa un petit sourire amusé, tout en se demandant s’il disait aussi tant de conneries, lorsqu’il était dans un état similaire à celui de la jeune femme. Mais les souvenirs ne lui vinrent pas, et il n’allait pas lui demander. Probablement qu’elle ne s’en rappelait pas non plus, c’était déjà bien qu’elle se rappelle de son prénom pour le moment, cela devait déjà être assez difficile. « Qu’est-ce qui s’est passé Leslye, pour que tu décides de te mettre comme ça ce soir ? » Il n’avait pas dit cela sur un ton de reproche, mais il essayait juste de comprendre l’attitude de la jeune femme. Il devait bien y avoir quelque chose qui clochait pour qu’elle ait décidé de boire au point de ne plus tenir debout droit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: chose défendue, chose désirée. (pv leslye) Sam 12 Mar 2011 - 18:44


Les gestes que la jeune fille avaient à l'encontre de Taylor étaient plus qu'inhabituels. D'ordinaire, en soirée, Leslye n'était jamais si proche des gens. Elle était la première à râler, voire même à pester, quand une personne -souvent les garçons- s'approchait trop près d'elle. Que leurs mains se posent sur ses hanches, ou même qu'elles ne frôlent son dos, la jeune fille était parcourue d'un horrible frisson, témoin indéniable, qu'elle détestait tout contact physique avec des inconnus.
Les yeux rivés sur le sol, les sourcils froncés, la jeune fille avait regardé les moins détails du sable. Aucune suspicion de sable mouvant. C'était donc sans aucune crainte de se voir manger par le sable que la jeune fille posa ses fesses dessus, osant dire haut et fort à Taylor qu'il pouvait s'asseoir. « Heureusement que tu es là alors. Je me serais probablement enfoncé dans les sables mouvants, sans toi. » Sa réponse ne déplut pas à Leslye, qui amusée de le voir sourire de la sorte rigola à son tour. Assise sur le sable, Leslye plia les jambes, et les entoura de ses bras. Sa tête devenant lourde, elle posa son menton sur ses genoux, regardant au loin l'océan se défouler. Le bruit de la fête toujours en bruit de fond dans ses oreilles, Leslye se laissait aller, fatiguée d'avoir tant danser dans la soirée. La voix de Taylor s'éleva alors.« Qu’est-ce qui s’est passé Leslye, pour que tu décides de te mettre comme ça ce soir ? » Tournant doucement la tête vers lui, Leslye le fixa quelques secondes. Il n'avait pas dit cela sur le ton de reproche, ce n'était pas ça qui choquait Leslye. C'était plutôt qui le disait.
Taylor n'avait jamais été le genre d'étudiant à rester tranquillement dans son coin en soirée, à discuter, à rire. Ses mains étaient le pus souvent occupées: Alcool, joints tenaient une place importante pour lui dans les soirées. Ses bras toujours serrées autour de ses jambes, Leslye répondit avec un grand sourire. « Rien Taylor, j'avais envie, c'est tout. » N'osant pas le regarder une seconde de plus devant un si grand mensonge, Leslye détourna la tête vers l'océan. Les vagues s'étalaient sur le sable. Pendant quelques secondes, les yeux de Leslye se noyèrent dans l'océan. Ouvrant la bouche, elle dit quelques mots supplémentaires. « c'est surtout que j'ai envie de faire la fête Taylor. Mais de vraiment bien la faire! » sa tête se retourna vers lui, ses yeux rieurs se reposèrent sur Taylor. « J'ai envie de me changer les idées, de ne pas rester dans mon coin tranquillement. » Son visage s'éclaira d'un sourire, comme si d'un simple geste, elle voulait prouver ses affirmations.

Ne sachant pas ce qu'il savait sur elle, Leslye ne préféra pas en dire plus. La grossesse, l'accident, la perte de l'enfant, la rupture avec Andrew, le départ de sa soeur. Tant de points qui l'affectaient, et qu'elle préfèrait taire. Même bourrée, même shootée, ces points là ne voulaient pas sortir.

Leslye posa ses deux mains sur le sable, et tenta de se relever, ne tenant pas en place. « et toi? Ne me dis pas que tu n'as rien bu, ni rien fumé. Je ne te croirais pas! » Une fois sur ses deux jambes, Leslye se rendit compte qu'elle était grande. Elle en avait le vertige. Sa main droite se colla contre son front. L'eau faisait de drôles de tourbillons. La musique lui percait les tympans. Le sable se mouvait. Ca recommençait. Prenant conscience de sa fragilité face à tout ce qu'elle avait ingurgité, la jeune fille baissa la tête -avec difficulté- vers Taylor. « Je crois.. Je crois que je ferais mieux de me rasseoir » Elle se laissa alors tomber, juste à côté de taylor. Sa tête tournait, même son sourire habituel sur son visage avait disparu. Elle se rendait compte de l'état dans lequel elle était. Dans le feu de l'action, en plein milieu de la piste, si tout tournait, ce n'était pas grave. Mais là, éloignés de la fête, pas assez shootée et ivre pour ne pas s'en rendre compte, se retrouver à croire qu'un tremblement de terre avait lieu toutes les secondes, ça en devenait pathétique. Et dire que d'habitude, c'était elle qui faisait la morale aux autres jeunes..


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: chose défendue, chose désirée. (pv leslye) Ven 18 Mar 2011 - 17:05

« Rien Taylor, j'avais envie, c'est tout. » Il fronça un sourcil devant la réponse de la jeune femme, qui le laissa perplexe. Envie de quoi, déjà ? De boire jusqu’à se retrouver à l’hôpital pour avoir fait un coma éthylique ? De se mettre dans un état tel qu’elle n’arrivait même plus à marcher ? D’être saoule et d’allumer tous les garçons de la soirée ? Ou de devenir comme toutes ces filles qui n’ont rien dans la tête et qui profitent des soirées pour boire jusqu’à oublier tout ce qu’elles ne savent pas –parce que même sobres, ces filles là, en général, ne savent pas grand-chose. Leslye, elle, n’était pas de ce genre de fille là. Au contraire, elle était très intelligente et raisonnée en temps normal, c’est pourquoi il avait du mal à comprendre les raisons qui avait pu la pousser à boire et fumer. Il n’arrivait pas non plus à comprendre quelles envies, elle avait essayé de lui exprimer par là, mais bon. Elle avait alors détourné le regard, comme si elle ne voulait pas que ses yeux trahissent ses mots et cela inquiéta légèrement le jeune homme. « C'est surtout que j'ai envie de faire la fête Taylor. Mais de vraiment bien la faire ! » Il avait lui aussi détourné le regard vers l’océan, mais à ces paroles, il tourna à nouveau la tête vers elle et pu s’apercevoir qu’elle le regardait de nouveau. Elle avait un regard heureux et niais de personne qui n’est plus dans son état normal, et un sourire qui exprimait les mêmes sentiments alcoolisés. Lui, la regardait d’un air dubitatif, cherchant à trouver ce qui coinçait dans les paroles de la jeune femme. Peut-être était-ce vrai. Peut-être que Leslye Solea Gibson avait décidé de boire ce soir afin de trouver en l’alcool ce que toutes les autres personnes y trouvaient, mais au fond de lui il n’arrivait pas à y croire. « Oui. Mais depuis que je te connais Leslye, tu n’as jamais eu besoin de cela pour faire la fête et t’amuser comme il se doit. » Il poussa un bref soupir, commençant presque à regretter d’être venu à cette soirée alors qu’il était censé travailler. Presque. Puisqu’au fond de lui, il se disait que s’il n’était pas venu, dieu seul savait ce qui se serait passé pour Leslye ce soir là. « J'ai envie de me changer les idées, de ne pas rester dans mon coin tranquillement. » Il acquiesça alors, bien que cela ne l’ait toujours pas convaincu. Soudain, une pensée lui traversa l’esprit et son regard devint alors noir. Et si quelqu’un lui avait donné de l’alcool à son insu, ou drogué afin qu’elle devienne hystérique comme cela ? Il avait déjà entendu pas mal d’histoire sur la drogue du violeur, et bien qu’il ne s’en était jamais servi, et comptait probablement ne jamais le faire, il pensait que c’était tout à fait possible que quelqu’un ait tenté de la décoincer de cette manière. Cependant, il espérait sincèrement que ce qu’il était entrain d’imaginer était faux et se tourna vers la jeune femme. « Si quelqu’un t’a forcé à boire, tu me le dirais hein ? Faut pas avoir peur, tu sais que je suis là si t’as besoin de quelque chose ! » Bien qu’il préférait que cela ne soit pas le cas, il s’agirait que si quelqu’un l’avait drogué, il agirait en conséquence en allant retrouver le type immédiatement. Pourquoi ? Oh. Probablement pour lui refaire la face ! Mais rien que cela.
Il observa la jeune femme, tandis qu’elle tentait de se relever tant bien que mal, et resta assis sur son coin de sable non-mouvant. « Et toi? Ne me dis pas que tu n'as rien bu, ni rien fumé. Je ne te croirais pas ! » Il eût un petit sourire en coin, puis se rappela alors du joint qu’il tenait toujours entre ses deux doigts et qu’il avait complètement oublié depuis le temps. Celui-ci s’était éteint, il haussa alors les épaules et le lança au loin dans le sable. Il releva alors la tête vers la jeune femme, qui était à présent debout bien que cela ne lui semblait pas être très agréable. « Je viens d’arriver, donc non je n’ai rien bu. Et j’ai fumé jusqu’à ce que je te voie entrain de faire la folle, mais moi ce n’est pas grave ! » Après tout, lui, il avait l’habitude de boire et de fumer, cela ne le rendait pas complètement con. En même temps, cela ne pouvait pas vraiment le rendre complètement con, puisqu’il l’était déjà en temps normal. Mais soit. Il annonça alors d’un ton assez rêveur : « Je préférais quand même quand tu venais me faire la morale parce que ce n’est pas bien de boire et de fumer, que quand tu commences à me copier, ma petite. » Elle ressemblait à un bateau, tanguant dans tous les sens, et cela amusa le jeune homme qui s’apprêtait à se relever pour l’aider lorsqu’elle annonça qu’elle allait se remettre assise. « Je crois… Je crois que je ferais mieux de me rasseoir » En effet, cela valait mieux. Il lui adressa un petit sourire avant de répondre : « Je crois aussi. »


Dernière édition par Taylor Maywood le Mer 23 Mar 2011 - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: chose défendue, chose désirée. (pv leslye) Dim 20 Mar 2011 - 18:10

« Oui. Mais depuis que je te connais Leslye, tu n’as jamais eu besoin de cela pour faire la fête et t’amuser comme il se doit. » Pas une remarque face à cette déclaration, rien. Restant stoïque face à sa réflexion, elle continua de parler. Et une nouvelle fois, Taylor prit la parole. « Si quelqu’un t’a forcé à boire, tu me le dirais hein ? Faut pas avoir peur, tu sais que je suis là si t’as besoin de quelque chose ! » Surprise d'entendre cela, Leslye fronça les sourcils un instant, mais resta silencieuse. Pour elle, c'était une évidence que non, personne ne l'avait forcé à boire. Elle était la seule maître de ses actes. Mais elle comprenait que Taylor puisse penser une telle chose. Agir de la sorte, boire à en crever, fumer à en halluciner, ne faisaient pas partie des habitudes de la jeune fille. Ses actes étaient d'avantages réfléchis. Elle ne pouvait pas lui en vouloir de penser à une horreur de la sorte.
Piquée, la jeune fille lui avait balancé que lui non plus ne devait pas être stone. Un petit sourire en coin sur son visage, et elle sut qu'elle avait visé dans le mille. Tellement bourrée, la jeune fille n'avait pas remarqué le joint tenu dans la main de Taylor. Celui-ci s'étant éteint, il le balança au loin sur la plage.« Je viens d’arriver, donc non je n’ai rien bu. Et j’ai fumé jusqu’à ce que je te voie entrain de faire la folle, mais moi ce n’est pas grave ! » Il fit une petite pause avant de reprendre, sur un ton assez rêveur, que Leslye vit moralisateur.« Je préférais quand même quand tu venais me faire la morale parce que ce n’est pas bien de boire et de fumer, que quand tu commences à me copier, ma petite. » Allant répliquer face aux accusations du jeune homme, la jeune fille ne put le faire. Toute sa concentration était utilisée pour réussir à se relever. Une fois debout, et comprenant que la meilleure position afin de ne pas être pris de nausées -face à ces vertiges- était assise, elle annonça qu'elle ferait mieux de se rasseoir. En souriant, il répondit « Je crois aussi. »
Se retrouvant assise sur le sable, Leslye patienta quelques secondes. C'était le temps nécessaire pour que tout ce brouhaha dont elle avait souffert le peu de temps qu'elle était debout s'estompe. Il restait un peu de séquelles; le bruit strident de la musique, et des jeunes hurlant en riant n'aidant en rien. Fermant les yeux un instant, elle reprit la parole. « Je te rassure, personne ne m'a forcé à boire, Taylor. Je suis pas si bête, et si quelqu'un avait essayé, il se serait vite retrouvé KO. Je te le dis, je suis ceinture noire de karaté. » Balivernes. Mais ses dires sortaient trop rapidement de sa bouche pour qu'elles ne puissent les contrôler. C'était un étrange sentiment. D'un côté, elle savait se taire. Mais de l'autre, dès qu'elle commençait à ouvrir la bouche, le flot de paroles qu'elle débitait était incontrôlable. Ajoutant même un petit sourire, elle murmura en sa direction « Je te montrerais si tu veux! Mais quand je serais en meilleure forme!.. j'ai l'impression que je vais tomber malade. » Tomber malade, pour ne pas dire 'être bourrée et en subir les conséquences'. Leslye replia ses jambes contre elle, et passa ses deux bras autour d'elles. Jetant un coup d'oeil rapide à Taylor, encore debout, elle continua sur sa lancée. « Ne t'inquiète pas. Aujourd'hui, c'est vrai, j'ai un peu bu. Mais je ne le fais pas tout les jours. Peut-être qu'à la prochaine fête où on sera tout les deux, je recommencerais à te faire la morale »
Les musiciens -ou un CD?- changèrent de musique. Cette fois-ci, la musique fut tellement criarde, forte, qu'elle lui en donnait mal à la tête. C'était comme si quelqu'un s'amusait à jouer de la batterie sur son crâne. Sa main droite vint se poser sur son front, comme si ce simple geste pouvait empêcher les musiciens de se taire. « Monsieur moralisateur, je crois que je vais partir d'ici. » Posant ses deux mains sur le sable, la jeune fille utilisa toutes ses forces pour se lever. Mais à peine avait-elle décollé son derrière de quelques centimètres que ses bras refusèrent de la porter, et son derrière rechoqua le sable. Maugréant contre ses bras, elle murmura un « je voudrais être Harry Potter pour transplaner là où je veux. » Et avec un peu de chance, le lendemain, elle ne se souviendrait plus de ces moments de ridicule..


Dernière édition par Leslye Solea Gibson le Dim 27 Mar 2011 - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: chose défendue, chose désirée. (pv leslye) Mer 23 Mar 2011 - 20:59

Tout au long que le jeune homme parlait, Leslye resta silencieuse et cela lui fût donc assez difficile de comprendre ce qui se tramait puisqu’elle se retenait de libérer ce qu’elle avait sur le cœur, mais il n’insisterait pas. Il ne savait pas vraiment ce qu’elle pensait, ni même si elle l’écoutait, mais il continuait de parler, lui lançant toutefois quelques regards afin de vérifier qu’elle était toujours consciente. On ne sait jamais avec les bourrées. Il n’avait pas spécialement envie de devoir l’emmener aux urgences s’il pouvait l’éviter, bien qu’il sache pertinemment que si cela devait arriver, il ne pourrait rien y faire pour empêcher cela. Le fait de ne pas voir les expressions de son visage ne l’aidait pas vraiment non plus à comprendre son comportement, il décidait alors d’abandonner. Elle venait à peine de se relever, qu’elle s’asseyait de nouveau et cela arracha un sourire au jeune homme. C’était le genre de conduite étrange qu’ont les personnes alcoolisées, sans aucun doute. Elle reprit alors la parole. « Je te rassure, personne ne m'a forcé à boire, Taylor. Je suis pas si bête, et si quelqu'un avait essayé, il se serait vite retrouvé KO. Je te le dis, je suis ceinture noire de karaté. » Le fait qu’elle soit ceinture noire de karaté laissa le jeune homme perplexe, mais il décida alors de la croire lorsqu’elle disait que le fait de boire venait de son seul consentement. En effet, elle n’était pas assez idiote pour accepter le verre qu’un inconnu lui proposerait, ou pour laisser trainer son verre plein quelque part. Il s’en voulu presque d’avoir réussi à croire cela, mais il n’était pas très habitué à la voir dans cet état, ce qui le perturbait pas mal. Elle poursuivait alors. « Je te montrerais si tu veux! Mais quand je serais en meilleure forme... J'ai l'impression que je vais tomber malade. » Un sourire franc s’afficha sur les lèvres du jeune homme qui imaginait alors la scène. Leslye était beaucoup plus petite que lui, il voyait vraiment mal comment elle pourrait réussir à le mettre KO, ceinture noire de karaté ou non, surtout que cette histoire de karaté lui paraissait n’être qu’un simple délire lié à l’alcool mais il décida de rentrer dans son jeu tout de même. « Avec plaisir. Tu me réserves un petit combat alors ! » Il lui adressa alors un petit clin d’œil, avant d’ajouter : « Je te le rappellerais puisque je doute que tu t’en souviennes demain. » Il eût alors un petit rire moqueur, mais rien de bien méchant. Il riait surtout de l’ironie de la situation : Leslye était complètement faîte, tandis qu’il était presque net. Les rôles étaient inversés, en quelque sorte. Elle revînt alors sur ce qu’il avait dit bien plus tôt, comme si elle avait cherché ce qu’elle pouvait lui répondre pendant tout ce temps-là. « Ne t'inquiète pas. Aujourd'hui, c'est vrai, j'ai un peu bu. Mais je ne le fais pas tout les jours. Peut-être qu'à la prochaine fête où on sera tout les deux, je recommencerais à te faire la morale » Il eût un petit sourire devant la remarque de la jeune femme, réalisant que comme c’était dit, on pourrait presque croire qu’il se plaignait qu’elle ne soit pas là pour lui dire que fumer c’est mal, que boire c’est mal, etc. Aux soirées, il avait toujours trouvé le fait qu’elle vienne l’embêter sur sa consommation, légèrement amusant et flattant, mais il trouvait cela également un peu lourd. Maintenant qu’elle ne pouvait pas le faire, il se rendait compte que c’était une chose qu’il appréciait en fin de compte, que quelqu’un soit là pour s’intéresser à ses actes et pour le sermonner. Qui l’eût cru. « Ou alors la prochaine fête on décide de rester sobre tous les deux. Chiche ? » dit-il alors avec un air de défi.

« Monsieur moralisateur, je crois que je vais partir d'ici. » Il tourna alors la tête vers elle et remarqua qu’elle tentait à nouveau de se lever, mais ses essais ne semblaient pas très fructueux. Sa défaite semblait l’agacer au plus au point tandis que l’homme s’en amusait. Il se releva alors, sans mal. « je voudrais être Harry Potter pour transplaner là où je veux. » Un autre petit rire s’échappa de la gorge de Taylor, alors qu’elle commençait à parler de sorcellerie. Il lui tendit alors la main, afin de l’aider à se relever. « Besoin d’aide ? Mais ne crois pas que tu vas m’échapper comme cela. » Il l’aida alors à se lever, tout en douceur, pour ne pas trop la brusquer. Après tout, il ne valait mieux ne pas trop la secouer. Pour le bonheur de tous. « Y’a pas moyen que tu conduises dans ton état. Alors … tu veux que je te ramène chez toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: chose défendue, chose désirée. (pv leslye) Jeu 31 Mar 2011 - 22:03

Le temps de réaction de la jeune fille était bien plus élevé que d'habitude. C'était comme si ses neurones avaient énormément de mal à se connecter entre eux, comme si la transmission d'information dans son cerveau devait suivre un parcous du combattant. Un obstacle à survoler par-ci, un truc à éviter par-là. Le chemin n'était que rallonger, le temps de réaction se faisait attendre.
C'est ainsi qu'à chaque fois que Taylor disait quelques mots, Leslye se sentait obligée de répondre plus tardivement ou de ne pas répondre du tout. Oui, parfois même, elle se perdait dans son cerveau. « Avec plaisir. Tu me réserves un petit combat alors ! Je te le rappellerais puisque je doute que tu t’en souviennes demain. » En entendant parler de ce petit combat qu'elle lui promettait tant, la jeune fille hocha la tête positivement. Sa tête lui semblait lourde à être portée, et elle était consciente que peut-être demain, elle ne serait pas en état de se souvenir de cette bataille promise. Bien qu'elle ne doutait pas de sa capacité de sa mémoire, elle doutait cependant de sa capacité à retenir quelque chose en étant malade. Leslye le sentait bien; son état normal était loin d'être celui qu'elle avait, elle couvait forcément une maladie.
Peu de temps après, alors qu'elle l'assurait que personne ne l'avait forcé à boire, et que bientôt ce serait de nouveau à elle de lui faire la morale, son ami eut un petit sourire. Les mots sortant de sa bouche surprirent la jeune fille.« Ou alors la prochaine fête on décide de rester sobre tous les deux. Chiche ? » Vraiment? Surprise d'entendre un défi lancé, avec le ton enjoué de Taylor, elle mit quelques secondes à réfléchir. « Chiche » répondit-elle, défiant alors le jeune homme.
A peine eut-elle accepter ce défi qu'elle voulut se lever. Chose qu'évidemment, ce n'était pas possible. A chaque fois, tout tournait autour d'elle. Agacée de se sentir si mal, elle finit par se rasseoir, collant son derrière sur le sol sableux. A sa réfléxion, Taylor rit à gorge déployée. Sa main tendit en sa direction -parce que lui avait réussit parfaitement à se lever-, il demanda « Besoin d’aide ? Mais ne crois pas que tu vas m’échapper comme cela. » La jeune fille hocha la tête. S'échapper, c'était une bonne idée. Dans cet état, ça ne l'était pas. Alors, quitte à se couvrir de ridicules, autant le faire le plus humblement possible, sans essayer de courir jusqu'à l'autre bout de la plage, en tombant toutes les 5 minutes.
D'un geste doux, Taylor réussit à la faire tenir sur ses deux pieds. S'accrochant à ses avant-bras, Leslye ne les lâcha pas. Tout autour d'elle tanguait. Elle avait la désagréable impression de se trouver sur un bateau en plein ouragan. « Y’a pas moyen que tu conduises dans ton état. Alors … tu veux que je te ramène chez toi ? » Fronçant les sourcils face à cette requête, la jeune fille répondit « je veux bien que tu me ramènes,.. » se stoppant net, la jeune fille jeta un coup d'oeil en direction des voitures, au loin. Des vertes, des rouges, des bleues, des noires, des grises. Elle pouvait distinguer les couleurs grâce aux lampadaires, mais aucune ne semblait lui dire quelque chose. L'évidence la frappa alors. Avec un petit sourire, elle ajouta en se retournant vers Taylor « je ne suis pas en état de conduire ». La réalité était tout autre: elle avait beau chercher dans sa petite tête quelle voiture elle avait prise, elle ne s'en souvenait pas. Celle de Dylan? Non, celle de mamie sûrement. Mais elle ressemblait à quoi?
Préférant oublier cet oubli, la jeune fille refit un petit sourire à Taylor. S'accrochant à lui comme si c'était son seul poteau de survie, Leslye évita de se poser trop de question. Si demain sa maladie était passée, elle pourrait venir faire un tour ici. Mamie ne dirait rien. Surtout si elle voyait dans quel état maladif sa petite fille était.
« Dis, tu sais où j'habite? » Cette question posée si innocemment n'était pas si innocente que cela. En y réfléchissant du mieux qu'elle pouvait, elle se sentait incapable de lui donner le moindre numéro, et encore moins la bonne rue. Lemon Street? Apple Road? Un doute s'insinuait en elle. Et si, ce n'était même pas une de ses rues? Sa main droite vint se coller contre son front. Bon sang ce qu'elle avait mal! Ce que ça tanguait! S'accrochant plus fermement aux bras de Taylor, ils se mirent à marcher. Chaque pas semblait être une montagne à franchir. A chaque foulée, elle avait l'impression que la terre s'enfouissait sous ses pas. La distance séparant la plage des voitures, et plus particulièrement celle de Taylor, semblait être un marathon. Perdue dans ses pensées, elle cessa d'essayer de réfléchir au nom de sa rue. Ca lui reviendra bien en temps voulu, non??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: chose défendue, chose désirée. (pv leslye) Ven 8 Avr 2011 - 12:24

« Chiche » Un fin sourire s’afficha alors sur les lèvres du jeune homme qui adorait très particulièrement les défis, ce qui l’avait parfois emmené à finir dans de mauvaises situations, c’est vrai. Lorsque l’on grandit dans un ghetto comme lui, les défis font partie du quotidien, chaque pas de plus était une sorte de défi en lui-même. Il aida alors son amie à se relever le plus doucement possible tandis qu’elle s’agrippait presque à lui par peur de tomber. Cela l’amusait réellement, de se retrouver dans le rôle du sauveur, et cela était plutôt paradoxal puisqu’en général c’était plutôt lui qu’on devait aider lors des soirées. Elle acceptait alors qu’il la ramène chez elle, bien qu’il sache pertinemment que si elle avait refusé, il ne lui aurait pas vraiment laissé le choix, cela aurait été stupide de la laisser prendre la route dans cet état. Il ne tenait pas vraiment à avoir un accident de la route sur la conscience, même s’il n’était pas certain d’en avoir une, de conscience. « Dis, tu sais où j'habite? » Ils marchaient à présent en direction des voitures, assez difficilement puisque bien qu’il la tenait du mieux qu’il pouvait, elle ne marchait pas très droit. « Non » Il espérait alors qu’elle s’en souvienne elle, car il n’avait pas vraiment envie de parcourir toutes les maisons des deux imposantes rues d’Ocean Grove toute la nuit, à la recherche de la maison de la jeune fille. Tant bien que mal, ils arrivèrent au parking et se dirigèrent vers la voiture de Taylor : une voiture de course de couleur rouge que sa tante lui avait payé afin qu’il puisse se déplacer à sa guise. Il entreprit d’être galant, ce qui ne devait pas arriver souvent et ouvrit la porte du coté passager afin qu’elle puisse s’installer, puis se dirigea du coté conducteur. Et voilà qu’il démarrait la voiture et partaient en direction du quartier résidentiel d’Ocean Grove. Il alluma la radio qu’il laissa à un volume sonore très bas afin de ne pas augmenter le probable mal de tête de Leslye et tachait de rouler assez doucement, ne voulant pas qu’elle se sente mal et qu’il ait à faire le ménage dans sa voiture par la suite. Ils arrivaient alors dans Ocean Grove et alors qu’il s’apprêtait à lui demander dans quelle rue elle habitait, il remarqua que la jeune fille avait les yeux fermés et qu’elle semblait … Endormie ? Merde. « Leslye ? » Pas de réponse, elle dormait et il ne savait pas vraiment quoi faire. Il retenta une nouvelle fois. « Leslye ? » Toujours rien. Espérons au moins qu’elle dormait et qu’elle n’était pas entrain de faire un coma ! Il s’arrêta alors en plein milieu de la rue, il n’y avait de toute manière personne qui circulait à cette heure là et vérifia qu’elle respirait toujours. Ouf ! Elle s’était seulement endormie, mais comment allait-il la ramener chez elle maintenant ? Tant pis, il redémarra et se dirigea vers le 1409, Apple Road. Une fois garé dans l’allée, il resta là une bonne dizaine de minutes à réfléchir, sous les ronflements de Leslye, qui étaient probablement dû à l’alcool qu’elle avait ingurgité. Il n’avait plus vraiment le choix et fuma une cigarette devant la maison, avant de chercher Leslye qu’il porta jusqu’à son lit et coucha. Il se débarrassa des chaussures de la jeune femme et la recouvrit de sa couverture. Voilà, elle n’aurait qu’à dormir là. Il l’observa quelques secondes supplémentaires, avant de quitter la chambre et de rejoindre une des chambres d’ami qu’il occuperait cette nuit là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: chose défendue, chose désirée. (pv leslye) Lun 18 Avr 2011 - 16:55

Ne plus se souvenir du nom de sa rue, ne plus se rappeler d'où l'on avait garé sa voiture, ne plus pouvoir tenir debout sans une quelconque aide étaient des sentiments bien étranges. Des sentiments bien étranges mêlangeant de la honte et de la culpabilité au lendemain d'une de ces cuites dont Leslye n'avait guère l'habitude. Pour elle, boire se résumait à prendre un verre. Rien de plus, rien de moins. Mais l'état dans lequel elle se trouvait à ce soir-là prouvait bien l'état d'inconscience et d'insouciance dont elle s'était enfermée ces derniers temps. La drogue, l'alcool, deux saletés dont elle avait laissé l'envahir, ne se rendant pas compte qu'elle pouvait devenir prisonnière de ce monde.
A sa question sur son lieu d'habitation, Taylor répondit rapidement « non ». La jeune fille fronça alors les sourcils, tentant de se rappeler le nom de cette maudite rue. Elle ne tarda pas à arrêter de chercher. Entre essayer de marcher ou essayer de se souvenir, il fallait faire un choix; les deux étant incompatibles. Ne voulant pas prouver que Newton et sa pomme avaient raison, la jeune fille s'accrocha du mieux qu'elle pouvait à son ami, et se jeta à corps perdu dans le plus grand de tout les défis : celui de ne pas tomber.
Arrivée à côté d'une voiture de sport, rouge flamboyante, la jeune fille afficha un sourire de vainqueur. « T'as vu, j'y suis arrivée!! Pas une chute!! » Alcool 0 – Leslye 1. L'alcool dans son sang n'avait pas eu raison d'elle, elle avait réussi à marcher des dizaines de mètres jusqu'à la voiture. Un vrai miracle (l'aide qu'on lui avait apporté n'avait en rien jouer sur ce résultat selon elle)! Fière d'elle, elle se laissa glisser à l'intérieur de la voiture dont Taylor, en bon cavalier, lui avait tenu la portière. Riant à gorge déployée de sa réussite, Leslye se calma quand son ami fit tourner la clef. Depuis qu'elle fut l'une des victimes d'un accident de la route qu'elle était loin d'oublier, elle préférait garder tout son sérieux quand elle était dans ce genre d'habitacle. Sa mine sérieuse, ses sourcils froncés, son regard déviant de gauche à droite, ses paupières se firent de plus en plus lourdes. Luttant pendant quelques minutes de toutes ses forces, l'invitation de Morphée à le rejoindre eut gain de cause. On ne pouvait pas gagner toutes les batailles. Elle avait gagné celle de l'alcool tout à l'heure ; le sommeil fut trop forte pour elle. Leslye s'endormit.



XXX Au petit matin XXX


Remuant les jambes dans son lit, la jeune s'extirpa lentement du sommeil. La douceur de l'oreiller et des draps la forcèrent à rester quelques secondes, les yeux fermés, comme protéger dans un petit cocon. Sentant le soleil caresser son visage, elle se décida finalement à ouvrir les yeux. Sa première vision fut troublée : un mal de crâne épouvantable vint la torturer. Elle replia ses bras sous l'oreiller et enfouit sa tête endolorie dans le fond de l'oreiller. Cette douleur allait se passer. Elle devait forcément se passer! Au bout d'interminables secondes, la douleur ne s'était toujours pas escompée. La jeune fille tenta d'ouvrir une nouvelle fois les yeux. A ce moment-là, ce n'était plus la douleur qui la torturait mais la vision qu'elle avait. Elle ne se trouvait pas dans sa chambre chez mamie. Elle ne se trouvait pas non plus dans la chambre qu'elle occupait de temps en temps chez Dylan. C'était une toute autre chambre, une chambre de garçon à en juger par le décor. Se relevant le plus doucement possible pour ne pas à vouloir taper sa tête contre le mur, la jeune fille replia ses jambes sous elle. Le contact de ses mains contre ses jambes attira son attention. En baissant le regard, elle s'apperçut qu'elle ne portait plus que ses sous-vêtements. Un regard vers le sol, et elle apperçut ses vêtements, jetés par terre. Les larmes lui montèrent aux yeux. Elle se précipita, se foutant du mal de tête insupportable dont elle allait devoir vivre avec aujourd'hui, et enfila rapidement ses vêtements. Qu'avait-elle fait hier soir? S'était-elle jetée dans les bras d'un type? Avait-il profité d'elle? Ou tout simplement, avait-elle enlevé ses vêtements au cours d'une nuit où la chaleur était insupportable? Aucun souvenir ne filtrait dans son cerveau. Rien. Elle n'avait pas même une vague idée. C'était en enfilant son top qu'une photo, près du bureau, attira son attention. Autour d'un feu de camp gigantesque, une bande d'amis riaient en faisant cuire des marshmallows. Et parmis eux, une tête tant connue : Taylor. De sa main droite, Leslye se mit à toucher d'autres photos: Taylor apparaissait souvent en compagnie d'amis, etc.. Les larmes se mirent à couler sur ses joues, rendant vaines toutes ces tentatives de barrages à l'innondation. La jeune fille ramassa ses quelques affaires qui trainaient, et se faufila hors de la chambre. D'un pas rapide, elle arriva jusqu'à une porte d'entrée qu'elle ouvrit en se faisant le plus discrète possible. Une fois qu'elle eut mit un pied dehors, elle ne prit pas la peine de refermer la porte. Elle n'eut plus qu'une envie : courir. Pour fuir cette soirée. Et fuir Taylor surtout. En somme, fuir la vérité. Les yeux rouges et gonflés de larmes, elle fuyait. Le bruit de dam dam que ses pieds faisaient contre le sol dans sa course et le mal de tête que cela engendrait ne la ralentir pas. Ce mal n'était rien comparé à sa propre peur de ce trou noir.


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: chose défendue, chose désirée. (pv leslye)

Revenir en haut Aller en bas
 

chose défendue, chose désirée. (pv leslye)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Crandon Park Beach & Port of Miami-