AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TO BE SHY OR NOT TO BE SHY ▲ (pv, fabien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: TO BE SHY OR NOT TO BE SHY ▲ (pv, fabien) Mer 2 Mar 2011 - 17:58



❝TO BE SHY OR NOT TO BE SHY ❞

FABIEN LEFEVRE ▲ BECKS FOLEY

Becks n’avait passé des semaines très faciles. Obstinée, elle s’était refusée à montrer la moindre once de tristesse, essentiellement à cause de sa mère qui la couvait beaucoup trop. Il n’y avait rien de malsain dans sa façon de surprotéger sa fille, elle estimait qu’elle avait vécu beaucoup trop de choses pour ne pas en être profondément affecté. Au lieu de cela, la jeune adolescente prenait la vie de manière plutôt philosophique. Inutile de se fourvoyer cependant, elle ne planait pas sur un nuage à des billions de kilomètres de sa propre vie. Consciente que la perte de sa meilleure amie allait l’affecter pour toujours comme la disparition de sa sœur continuait de la hanter jour après jour, Becks refusait seulement de voir sa vie s’arrêter. Optimiste ou rêveuse comment savoir ? Elle était triste c’était une évidence, mais elle ne voulait pas subir l’une de ces nombreuses conversations sérieuses que sa mère persistait à lui infliger. Inquiète au point de lui rendre la vie impossible, elle ne s’en rendait pas compte, malgré les avertissements de sa fille. Sa tante la soutenait et tentait d’expliquer à sa sœur qu’elle avait seulement besoin de tranquillité, mais rien n’y faisait. Ayant trop perdue, une fille, son mariage, sa famille en somme, elle ne pourrait accepter l’éventualité de perdre la seule personne au monde qui lui restait. Becks faisait pourtant de son possible pour la rassurer et lui apporter ce dont elle avait besoin pour qu’elle comprenne qu’elle n’avait pas de soucis à se faire pour elle, mais c’était peine perdue. Dépitée et surtout désireuse de s’échapper du cocon familiale, l’adolescente prit la direction de la plage. Sa tante l’accompagna jusqu’à un arrêt de bus, et de là, elle de débrouilla pour rejoindre Crandon Park Beach. Elle n’y venait que rarement, mais elle se souvenait du trajet par cœur comme si les quelques rares fois furent gravés dans sa mémoire de façon indélébile. On dit souvent que les femmes n’ont pas le sens de l’orientation, voilà qu’elle faisait exception à la règle et se faisait un plaisir de faire mentir ce dicton des plus misogynes.

Pas particulièrement friande de la foule, Becks n’avait pas vraiment choisit le bon moment pour se rendre à la plage. Il fallait admettre qu’avec un beau temps pareil, il aurait été ridicule de se priver d’une bonne baignade et d’un petit moment de tranquillité au soleil. Mais pour l’adolescente le programme était légèrement plus studieux. Ce n’était pas uniquement pour prendre l’air, mais aussi pour obtenir ce qui lui manquait pour ses montages à venir. Armée de son appareille photo que son père lui avait offert à noël dernier, la jeune fille s’apprêtait à faire quelques prises de vue en guise de repérage. Déambulant en long et en large, ça devait bien faire trente minutes qu’elle mitraillait dans tout les sens. Certaine personne lui avait bien sur demandé de s’arrêter, pensant qu’elle agissait en petite vicieuse manquant beaucoup de discrétion. Il n’en était rien bien sur, mais elle ne perdit pas sa salive à leur expliquer quoi que ce soit, et se contenta de leur adresser un sourire polie et des excuses qu’elle ne pensait pas vraiment. Continuant sur sa lancée, elle se stoppa net, la personne qu‘elle avait dans son objectif ne lui était pas inconnue et elle se retrouvait face à ce choix cornélien : poursuivre sa route sans lui adresser un mot, ou troubler sa tranquillité et aller impunément le déranger ? Ordinairement parlant, Becks n’aurait pas beaucoup réfléchit et aurait décidé de faire demi-tour. La simple idée de déranger la révulsait. Mais ce jeune homme, qui était jusqu’à lors entrain de bronzer et peut être entrain de s’endormir en plein soleil, était une connaissance plus approfondit qu’un simple voisin, bien qu’il l’était depuis quelques mois maintenant. Elle n’avait jusqu’à lors, adressé que quelques bonjour lointain, et demandé des nouvelles si elle le croisait au détour de Lemon Street. Mais de nature timide et discrète, elle avait mille fois préféré leur correspondance, ayant la sensation de l’agacer plus qu’autre chose. Pourtant, poussé par un instinct qu’elle-même ne comprenait pas, l’adolescente s’approcha de lui précautionneusement. « Fabien ?! » En entendant son prénom, le jeune français ne perdit pas une seconde et se retourna pour voir qui venait troubler sa petite après-midi. Troublée par son propre aplomb, ce n‘était plus le moment de se dégonfler et de faire demi-tour, elle ne perdit pas une seconde pour prendre place à côté de lui. S’asseyant dans le sable se fichant pas mal d’avoir piqué la place à une ravissante brunette qui faisait grise mine. Elle n’en était que plus ravie d’ailleurs. Cette plage était bien assez grande pour éviter que tout le monde se chevauche comme du bétail. « Je te dérange ? » Lui demanda-t-elle en bon français tentant de masquer son propre accent ce qui n’était pas vraiment une réussite. « J’ai hésité mais ça faisait longtemps, alors je suis venue aux nouvelles. » Baissant les yeux, un peu honteuse d’avoir eu un culot pareil et sans doute un peu impressionnée par le jeune homme, elle se confondait déjà en excuses implicites.


Revenir en haut Aller en bas
 

TO BE SHY OR NOT TO BE SHY ▲ (pv, fabien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Crandon Park Beach & Port of Miami-