AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You want my body ? Take it all {HOT}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: You want my body ? Take it all {HOT} Jeu 3 Mar 2011 - 14:40


YOU WANT MY BODY ? TAKE IT ALL

La journée touchait à sa fin, dans quelques minutes l'astre lumineux connu sous le nom de soleil devrait laisser sa place à sa camarade, madame la lune, afin de prendre un repos bien mérité. Pour certains habitants de Miami il était également l'heure de se retirer, de quitter son lieu de travail pour affronter les embouteillages qui finiraient par les conduire jusqu'à leur demeure, demeure où ils retrouveraient leurs proches, leurs familles ou bien tout simplement leur poste de télévision ... Et oui, à Miami comme partout ailleurs on trouve des gens seuls, des célibataires endurcis sans aucune famille qui une fois de retour chez eux ne peuvent se réconforter qu'en buvant un bon verre de vin - ou une bonne bière selon leurs moyens - ou bien en embrassant leurs animaux domestiques. Il fallait bien l'avouer, certains individus ne pouvaient que se noyer dans leur solitude et prier le Ciel pour qu'un jour, Dieu veuille bien placer sur leur chemin la perle rare, l'être qui viendrait illuminer leur existence. Mais Catalina Lockheart n'était pas ce genre de personne. Certes, la jeune femme était célibataire, seule, et vivait en compagnie d'un berger allemand de trois ans qui, lors de son emménagement, avait su terroriser l'une de ses voisines. Seulement, la belle ne s'en plaignait pas ! Elle n'était pas du genre à se morfondre et à attendre qu'un être supérieur vienne contrôler son existence, contrairement aux autres. Catalina, elle, mettait un point d'honneur à prendre sa vie en mains et à la mener comme elle le désirait, surtout qu'elle ne recherchait aucunement le grand amour, tout ce qu'elle voulait c'était ressentir quelque chose, éprouver du plaisir, et pour ça elle avait déjà trouvé la personne parfaite ...

Au volant de sa nouvelle jaguar, une voiture qu'elle s'était offerte lors de son arrivée en ville, la jeune femme se dirigeait vers un endroit de marque, un endroit luxueux où, elle le savait déjà, elle était sur le point de passer un long et agréable moment.
Garant sa voiture devant l'entrée du casino, Mlle Lockheart attendit qu'un croupier vienne lui ouvrir la porte avant de sortir de son nouveau bijoux. Ainsi, elle dévoila une silhouette presque parfaite mise en valeur par de splendides chaussures à talons aiguilles et une robe léopard qu'elle venait tout juste de s'offrir. Souriant au croupier en lui tendant les clefs de sa voiture, elle ajouta : « Prenez bien soin d'elle durant mon absence surtout, sinon je me verrai dans l'obligation de me plaindre à votre patron. » Une fois le croupier et la voiture disparue Catalina se mit à sourire, ce jeune homme était loin de se douter à quel point la jeune femme pouvait se "plaindre" auprès de son patron, surtout lorsqu'il osait la décevoir. Heureusement pour elle, et pour lui aussi d'ailleurs, cela n'arrivait que très rarement.
Sans perdre de temps, la jeune femme à la silhouette élancée se dirigea vers la réception et demanda à réserver la chambre 224, comme Esteban le lui avait demandé. Souriant au réceptionniste lorsqu'il lui donna finalement la clé de la suite, Catalina se dirigea ensuite vers l'ascenseur qui la conduirait jusqu'à l'hôtel qui se situait dans les étages supérieurs du bâtiment, juste au dessus de splendide casino. Durant son bref séjour dans l'appareil, Catalina avala deux comprimés contre le mal de tête, ses insomnies étaient de plus en plus régulières et son manque de sommeil commençait à se faire ressentir mais il était hors de question que tout ceci vienne lui gâcher cette soirée ! Elle avait besoin de se détendre, de se relaxer et surtout, d'oublier, oublier tous ces fantômes du passés qui ne cessaient de venir la hantée, et Esteban était le remède qu'il lui fallait, son exorciseur personnel.
Une fois dans la chambre, Catalina commanda une bouteille de champagne qui, bien sûr, serait offerte par le patron ... Non pas que miss Lockheart refusait de la payer, mais coucher avec le patron des lieux devait bien avoir ses petits avantages, n'est-ce pas ? Ensuite, une fois la bouteille arrivée, la jeune femme se dirigea dans la salle de bains afin d'enfiler une petite tenue bien particulière. Elle en ressortie quelques minutes plus tard, vêtue d'un corset de cuir noir - dans lequel était dissimulé une paire de menottes - d'un porte jarretelles et de ses fameuses chaussures à talons aiguilles. Désormais elle était prête, elle n'avait plus qu'à attendre patiemment que l'homme qui devait partager sa nuit décide de se monter. En l'attendant, elle s'allongea sur le lit, sirotant une coupe de champagne tout en essayant de se vider l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You want my body ? Take it all {HOT} Ven 4 Mar 2011 - 22:08

La journée semblait ne pas aller assez vite au yeux du jeune homme qui avait travailler d’arrache-pied pour traiter le maximum de dossiers avant la fin de journée où il comptait se libérer plus tôt pour aller chercher sa fille. Il essayait de tenir sa résolution d’être le moins en retard possible pour aller la chercher à l’école; histoire de s’organiser pour que les éducatrices de sa fille ne le lui reproche pas à tous les jours. Déjà qu’entre les retards répétitifs et les éducatrices, il devait parfois faire face à des professeurs virulents qui croyaient mieux que tout le monde comment il devrait s’y prendre pour garder sa fille éveillée en classe. Des professeurs qu’il remerciait, alors qu’il ne pensait qu’une chose leur dire que si sa fille s’endormait dans leurs cours s’était leur faute. Ils n’avaient qu’à ne pas être ennuyeux. Dès qu’il fut sur le chemin vers la maison, il vit que Cléo était déjà arrivée chez lui. Elle avait la clé de sa maison et il était content de savoir qu’elle allait lui rendre se service. Ils finirent par entrer dans la maison puis alors qu’Élodie montait rapidement dans sa chambre pour faire ses devoirs, Esteban se mit en quête de se préparer non pas avant d’avoir donné quelques directives à Cléo. « Si tu as besoin de quoique ce soit, ne te gêne pas pour fouiller dans les placards. Sinon y’a 100 dollars dans l’armoire si t’a besoin d’acheter quelque chose pour la p’tite. » Aussitôt qu’il fut rassuré par Cléo qu’elle s’occuperait de sa petite fille, Esteban la remercia de deux baisers sur les joues. Il avait prit le temps de choisir sa plus belle chemise, allant jusqu’à repasser ses pantalons pour avoir aucun pli. Puis il avait passé plus d’une heure enfermé dans la salle de bain à laver ses cheveux, à se raser puis à mettre un peu d’eau de Cologne. Fraîchement frais et dispo, il avait pris la peine de faire laver sa voiture avant de se monter au casino. Il avait une réputation à tenir, et apparemment que dans se monde de luxe et de luxure, il fallait montrer à tous qu’on avait de l’argent. Rien pour déplaire réellement à Esteban qui aimait bien voir sa belle décapotable rouge brillée dans les rues d’Ocean Grove. Oui, Esteban Carson aimait beaucoup qu’on le regarde. Il quitta aussitôt qu’il fut prêt, sa demeure, après avoir souhaité une bonne soirée à Élodie. Esteban était complètement de bonne humeur. Arrivé au Gold Empire, Esteban descendit de sa voiture en donnant les clés au voiturier qui sans poser plus de question alla stationner sa voiture. Finalement libérer, il alla à la réception de l’hôtel – son hôtel – alors qu’aussitôt il fut accueilli par la réceptionniste et un officier de la sécurité. « On vous attends, Monsieur Carson. » Il hocha de la tête poliment alors que l’agent de sécurité lui demandait de le suivre poliment pour l’escorter au 2eme étage. Les portes de l’ascenseur s’ouvrèrent et ils sortirent pour s’engouffrer dans le couloir. Guidé, Esteban suivit l’homme jusqu’à ce qu’il lui désigne la bonne chambre. « Veuillez à ce que personne ne me dérange. Je compte sur vous. » Sans plus, il laissa l’homme s’en aller alors qu’il enfonçait dans le mécanisme la petite carte. Il tourna la poignée puis il ouvrit la porte pour entrer dans la chambre.

Fébrile à l’idée de revoir Catalina, Esteban referma doucement la porte derrière lui puis il s’avança dans la chambre jusqu’à ce qu’il s’arrête quelques secondes en l’apercevant étendue sur le lit. Plus encore, il ne put s’empêcher de sourire face à la tenue qu’elle portait qui faisait d’elle une femme irrésistiblement séduisante. « Je suis désolé, je suis un peu en retard. J’espère que tu me pardonnes. » Ses yeux se posèrent sur la coupe quelle tenait à la main, pendant qu’il retirait lentement son veston. « Je vois que tu as commencé sans moi. » Il ne fit aucun commentaire sur le fait que cette bouteille lui couterais cher il y avait du luxe qu’on pouvait se permettre et il était toujours prêt à investir son argent dans l’alcool. Une valeur sûre.


Dernière édition par Esteban Carson le Dim 6 Mar 2011 - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You want my body ? Take it all {HOT} Sam 5 Mar 2011 - 12:56

Allongée sur le lit depuis déjà quelques minutes, Catalina sirotait son verre de champagne tout en posant les yeux sur l'horloge qui trônait sur le mur d'en face. Visiblement, la ponctualité ne faisait pas partie des qualités de ce cher Mr. Carson. Afin de s'aider à patienter, la jeune femme continua de boire son verre avant de poser sa tête sur l'oreiller et de contempler le plafond de la chambre dans laquelle elle se trouvait. Rien de bien extraordinaire, un plafond reste un plafond. Seulement, en le regardant, elle tentait d'imaginer le ciel, d'imaginer les étoiles qui, dans quelques minutes, ne tarderaient pas à apparaître ... Bref, elle tentait de s'occuper l'esprit, de penser à quelque chose qui l'apaiserait et qui lui permettrait d'attendre Esteban sans avoir à descendre la bouteille de champagne toute entière. Malheureusement pour elle, sa tactique ne semblait pas fonctionner ... Lorsqu'elle imaginait le ciel, ses problèmes réapparaissaient de nouveau car toutes autres pensées qu'elle pouvait avoir lorsqu'elle était seule la ramenait à la cruelle vérité. Saisissant la bouteille de champagne, la belle se servit un autre verre qu'elle sirota tranquillement. Valait tout de même mieux qu'elle n'abuse pas de tout ça avant l'arrivée de son compagnon de soirée, elle tenait à être au meilleur de sa forme pour cette nuit torride et animée qui l'attendait. Elle prit donc sur elle, posant doucement son verre sur la table de nuit avant d'émettre un léger soupire. C'est alors qu'elle entendit du bruit dans le couloir, serait-ce finalement son rendez-vous qui daignait faire, enfin, son arrivée ? Elle l'espérait en tous cas, car elle n'aurait pas la patience d'attendre plus longtemps. La patience n'avait jamais été une de ses qualités.

La porte s'ouvrit et Catalina pu alors apercevoir la silhouette et le visage de ce cher Esteban Carson, la soirée pouvait alors commencer. Elle sourit lorsqu'elle le vit entrer. « Te voilà enfin ! Pendant cinq minutes j'ai bien cru que tu avais oublié notre petit rendez-vous. » Dit-elle tout en récupérant son verre laissé sur la table quelques minutes plus tôt. La belle le contempla de la tête aux pieds et l'écouta lorsqu'il lui demanda de lui pardonner son retard. Décidément, cet homme était un vrai gentleman, enfin presque. « J'ignore encore si je serai capable de te pardonner, tu m'as fait attendre Esteban et tu sais pourtant que je déteste attendre. Si tu veux obtenir mon pardon tu devras te montrer très convaincant. » Un sourire pervers se dessina sur les lèvres de Catalina alors qu'elle plongeait son regard dans celui de l'homme qui se tenait face à elle, cet homme qui venait de regarder son verre et de lui faire une petite réflexion. « Bien sûr que j'ai commencé sans toi, tu ne pensais tout de même pas que j'allais t'attendre bien gentiment sur un fauteuil tout de même. Il fallait bien que je trouve un moyen efficace pour me faire patienter, et puis il faut bien que s'envoyer en l'air avec le patron ait ses petits avantages. » Elle se décida finalement à quitter le lit pour prendre la bouteille et remplir un autre verre qu'elle apporta à Esteban avec une démarche à la fois féline et sensuelle. Elle le regarda avec un petit sourire. « A cette soirée qui s'annonce des plus intéressantes, malgré ce petit retard. » Elle trempa alors les lèvres dans son verre tout en ne quittant pas des yeux l'homme avec qui elle était sur le point de passer une bonne partie de la nuit, peut être même toute la nuit qui sait ! Elle était bien placée pour savoir à quel point Esteban était endurant, et dans son genre, Catalina n'était pas mal non plus. Pendant quelques secondes, la jeune femme absorba quelques gorgées de champagne avant de décider par elle-même qu'elle avait déjà bien assez entendu, le champagne pouvait attendre, elle ne pouvait plus attendre. Elle se décida finalement à reprendre les deux verres, ignorant même si son compagnon avait eu le temps de boire ne serait-ce que quelques goûtes de ce fabuleux nectar. Elle s'approcha d'avantage de lui, seules quelques centimètres séparaient désormais leurs lèvres respectives. Elle prit une minute pour partager encore une fois un regard avant de finalement le saisir par le col de sa chemise et de le jeter - façon de parler bien sûr, elle n'était pas dotée d'une force herculéenne - sur le lit. Sans difficultés, Esteban pu alors se rendre compte que le jeu venait de débuter. Grimpant sur le lit à son tour, Catalina se mit à califourchon sur l'individu qui, bientôt, deviendrait l'objet de ses fantasmes. Le regardant avec un sourire, Catalina attrapa les menottes dissimulées dans son corset, des menottes qui purent dorénavant être vues par ce cher Mr. Carson. « Alors, es-tu prêt à vivre une nuit mémorable ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You want my body ? Take it all {HOT} Dim 6 Mar 2011 - 20:51

Desserrant sa cravate, Esteban ne détacha pas une seule fois ses yeux de la ravissante Catalina. « J'ignore encore si je serai capable de te pardonner, tu m'as fait attendre Esteban et tu sais pourtant que je déteste attendre. Si tu veux obtenir mon pardon tu devras te montrer très convaincant. » Un sourire en coin se dessina sur son visage alors qu’il adorait l’attitude de celle-ci. « Je suis sure que tu as des idées pour que je me fasse pardonner. » répondit-il la voix lourde de sous entendus. « Bien sûr que j'ai commencé sans toi, tu ne pensais tout de même pas que j'allais t'attendre bien gentiment sur un fauteuil tout de même. Il fallait bien que je trouve un moyen efficace pour me faire patienter, et puis il faut bien que s'envoyer en l'air avec le patron ait ses petits avantages. » Il eu un petit rire lorsqu’elle mentionna les petits avantages qu’elle s’offrait en passant la nuit avec lui. Il n’en était nullement déranger, préférant qu’elle flambe son argent qu’il l’accumule sans savoir quoi en faire. Immobile alors que Catalina venait à sa rencontre, il se permit de la détailler de la tête aux pieds ne manquant pas d’observer se corset de cuir qui mettait toutes ses courbes en valeurs. « A cette soirée qui s'annonce des plus intéressantes, malgré ce petit retard. » L’air satisfait, et surtout excité il accepta le verre qu’elle lui tendit tout en posant sa main sur sa taille. Elle n’irait nulle part sans lui ce soir. « À cette soirée! » Il leva son verre avant de le porter à ses lèvres. Aucun doute la dessus que cette soirée serait des plus intéressantes… mais il n’avait pas les mêmes idées que celles qui traversaient les pensées de Catalina. Elle se rapprocha enfin, et il ne se gêna pas pour poser ses mains dans le bas de son dos trépidant d’impatience de lui retirer se corset pour profiter de ce qu’il s’y cachait. « Tu sais que ça devrais être interdit d’être aussi séduisante? » murmura-t-il en approchant doucement de ses lèvres pour y voler un baiser. Certain qu’ils allaient s’embrasser, il lui jeta un regard étonné lorsqu’il se retrouva sur le lit alors que la belle venait de le repousser par le col de sa chemise. Étendu sur le dos, il décida d’attendre ce qu’Elle souhaitait de faire, de plus en plus content qu’elle veuille l’utiliser pour satisfaire ses besoins. S’il avait été un objet, il aurait sans doute été un objet sexuel destiné au plaisir des demoiselles.

Les yeux perdus à contempler la beauté qui s’offrait à lui, Esteban comprit qu’elle n’avait plus envie d’attendre d’avantage. Et que le jeu pouvait commencer. Il la laissa monter à califourchon sur lui appréciant de plus en plus l’audace de la demoiselle. Pourtant son sourire se dissipa lentement alors qu’il posait les yeux sur les menottes qu’elle venait de sortir de son corset. « Alors, es-tu prêt à vivre une nuit mémorable ? » Carson sembla douter l’espace de quelques instants s’imaginant de mauvais scénarios où l’issue pouvait être quelque chose d’embarrassant comme lui attaché tout nu dans la chambre en attendant que la femme de ménage vienne le libérer. Il fallait dire aussi qu’il n’était pas du tout habitué à ce genre de propositions. « C’est pas des vraies hein? Je veux dire, t’a la clé et donc je vais pas rester coincer ici si tu décide de te sauver? » Il fallait savoir qu’Esteban aimait avoir le contrôle lors de ses parties de jambes en l’air et même s’il laissait la possibilité à ses conquêtes de se laisser un peu aller dans l’audace; les menottes n’avaient jamais fait parti de ses projets. Malgré ses réticences, il fallait avouer que jamais il oserait réellement lui dire non. « Je.. suis prêt. » Il essaya de ne pas fixer les menottes et de se concentrer sur Catalina – dans ce magnifique habit. « …je crois.. » murmura-t-il comme pour se rassurer. Une nuit mémorable hein?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You want my body ? Take it all {HOT} Mer 9 Mar 2011 - 14:32

Alors que la belle se trouvait désormais au dessus de son amant elle remarqua que les menottes qu'elle tenait en mains ne semblaient pas tellement lui plaire ... Résultat d'une mauvaise expérience passée ? Ou bien peut être n'appréciait-il pas qu'une femme puisse le dominer ? Ou peut être qu'il n'avait jamais eu l'occasion d'essayer ? Tout simplement. Et bien si c'était le cas, ce soir serait sa première fois et Catalina était prête à prendre bien soin de lui. Enfin, façon de parler bien sûr. Son regard, sa mine et ses paroles firent sourire puis rire la jeune femme qui ne pouvait faire autrement dans une telle situation. A vrai dire, c'était assez distrayant de voir Esteban dans un tel état, lui qui d'ordinaire semblait si sur de lui paraissait totalement paniqué face à ces menottes qui, pourtant, n'étaient là que pour rendre la soirée plus excitante et tenter quelque chose de nouveau, en tous cas pour Esteban, car Catalina était loin d'en être à sa première fois ... Bref, toujours est-il que face à ce petit caprice la belle se devait bien de réagir et elle décida d'intervenir de la meilleure manière qui soit, avec un peu de douceur. Ainsi, la belle se pencha et déposa un doux baiser sur les lèvres d'Esteban avant de le regarder dans les yeux avec un léger sourire. « T'en fais pas pour ça, il n'y a aucun risque, je ne risque pas de m'en aller de si tôt. Et comme ça semble être ta première fois, ce qui me surprend assez d'ailleurs, je tâcherai d'être douce, en tous cas j'essaierai. » Elle l'embrassa de nouveau, mais cette fois-ci plus passionnément afin de l'aider à se relaxer. Catalina tenait à le mettre en confiance avant de commencer ce petit jeu, s'il n'était pas totalement dans la partie alors ça n'avait que peu d'intérêts, il devait être dans le jeu à 100% et pas seulement à moitié, elle tenait à passer une soirée mémorable et les prouesses sexuelles d'Esteban arrivaient toujours à la contenter. Ce soir ne serait pas une exception. Catalina sourit de nouveau. « Je suis certaine que ça va te plaire et si jamais je décidais de m'envoler pendant la nuit, comme tu viens de la suggérer, tu ferais au moins une heureuse demain matin. Et oui, je suis certaine que la femme de chambre appréciera ton corps d'athlète. » Bien sûr c'était une plaisanterie, une plaisanterie qui ne semblait pas vraiment détendre Esteban. Peut être ferait-elle mieux de garder les menottes pour plus tard et tenter de rassurer ce grand garçon avant de passer aux choses sérieuses ? Oui, c'était une bonne tactique, une tactique qui avait déjà fait ses preuves par le passé. Même s'il disait être prêt, sa voix semblait trahir ses véritables pensées, il n'était donc pas entièrement rassuré, comme le pensait Catalina. Mais bientôt, il le serait et bientôt, ils pourraient alors ce qu'elle avait prévue.

Catalina laissa donc tomber ses menottes sur le sol tout en gardant son regard fixé sur le visage si parfait de son amant. « Ne t'en fais pas, je n'abandonne pas l'idée mais ce sera pour plus tard. Pour l'instant, tachons de commencer comme il se doit. » La jeune femme se pencha de nouveau et ses lèvres caressèrent la peau d'Esteban par l'intermédiaire de ses nombreux baisers, des baisers qu'elle déposa tout le long de son cou avant de s'attaquer aux boutons de sa chemise. Elle les retira un par un tout en ramenant ses lèvres sur celles du bel Apollon qui, elle le savait pertinemment, ne la décevrait pas. Une fois cette chemise dégrafée, Catalina pu, une fois de plus, admirer le torse musclé d'Esteban Carson, cet homme avait la chance de posséder un corps dont elle ne pourrait jamais se lasser tellement il était parfait, digne d'un Dieu grec. Passant on choses sérieuses, Catalina embrassa une dernière fois son compagnon avant de s'intéresser à son torse qui deviendrait sous peu la nouvelle proie de ses baisers, des baisers qui, elle l'espérait, seraient contenter Esteban, comme la plupart du temps. Catalina n'avait jamais déçue un homme et elle ne comptait pas commencer aujourd'hui, surtout pas ce soir, un soir où elle avait prévue tellement de choses, des choses qui l'aideraient à faire de cette nuit un échappatoire d'une vie qu'elle détestait de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You want my body ? Take it all {HOT} Jeu 10 Mar 2011 - 20:19

Esteban décrispa lentement ses épaules alors que Catalina s’approcha doucement de lui pour que leurs lèvres se rejoignent. Profitant de l’occasion, il posa ses mains dans le dos de la belle blonde la retenant contre lui. Lorsqu’elle mit fin à leur baiser pour le regarder dans les yeux, Esteban admira les yeux remplis de malice de sa partenaire. Un regard impossible à résister. Lorsqu’elle le regardait comme ça elle aurait pu lui demander n’importe quoi et il le lui aurait donné. Le même genre de regard que Goldie lui donnait. Le regard qui lui donnait l’impression d’être important, puissant et surtout invincible. Un sentiment éphémère qui se dissipait aussitôt qu’il revenait à la réalité, aux lourdes responsabilités qu’il évitait de faire face. Pourquoi est-ce que la vie ne pouvait pas être une balance juste entre ce que l’on désire et ce que l’on satisfait? Au diable les belles paroles, les gens prudes, les vierges, ceux qui savent pas profiter des bonnes choses et ceux qui croient tout savoir. « T'en fais pas pour ça, il n'y a aucun risque, je ne risque pas de m'en aller de si tôt. Et comme ça semble être ta première fois, ce qui me surprend assez d'ailleurs, je tâcherai d'être douce, en tous cas j'essaierai. » Au moins, Catalina ne faisait pas partie de celles qui se cachaient derrière des masques pour refouler leurs pulsions sexuelles. Et si elle voulait les assouvir en l’utilisant, il se voyait très mal refuser. Malgré ses réticences. « C’est pas ma première fois…» Répondit-il pour sa défense comme si la remarque ne lui avait pas fait plaisir. Les premières fois ne faisait pas partie de son quotidien. Il avait depuis longtemps dépassé ce stade. Ou du moins il y croyait. Sauf si on parlait de travesti… là ça aurait eu tendance à le dérouter. Peut-être pas l’arrêter. Enfin, il pouvait s’avouer se demander comment ça fonctionnait ce genre de… mutation? Le genre de pensées à éviter dans la situation où il se trouvait. « Mais habituellement c’est moi qui attache... pas l’inverse..» Avoua-t-il un sourire aux lèvres alors qu’il se rappelait de quelques moments. Il l’embrassa plus intensément en parcourant ses mains sur le corset de cuir jusqu’à les descendre vers ses fesses. « Je suis certaine que ça va te plaire et si jamais je décidais de m'envoler pendant la nuit, comme tu viens de la suggérer, tu ferais au moins une heureuse demain matin. Et oui, je suis certaine que la femme de chambre appréciera ton corps d'athlète. » Esteban eu un sourire en imaginant la scène de l’angle de Catalina. Et si la femme de ménage ne s’enfuyait pas et qu’au contraire elle allait à son tour abuser de lui? Une image digne des meilleurs films pornos… « Je crois qu’elle repartirait avec un bon pourboire… » Rigola-t-il avant de regarder Catalina déposer les menottes au sol.

Finalement elle abandonnait l’idée pour le laisser s’occuper de la soirée? « Ne t'en fais pas, je n'abandonne pas l'idée mais ce sera pour plus tard. Pour l'instant, tachons de commencer comme il se doit. » Il s’était trompé finalement mais il semblait de plus enclin à accepter l’idée de Catalina, surtout quand elle lui changeait les idées de la sorte. Frissonnant sous ses baisers, il déposa ses bras sur le lit laissant à celle-ci toute l’espace qu’elle avait besoin pour prendre ‘’soin’’ de lui. Très excité, il suivit chacun des mouvements de Catalina en se mordillant la lèvre inférieur. Il se contrôlait. Car sinon, il l’aurait prise par la taille puis il l’aurait retournée sur le dos à sa place pour pouvoir déballer le trésor. Son trésor. Ses. Pour lui faciliter les choses, il passa la main dans ses cheveux pour les ramasser doucement puis les poser sur un seul coté de sa tête. Il voulait la regarder, l’admirer. Et il voulait surtout qu’elle profite de lui. « N’abandonne pas l’idée. » murmura-t-il alors que plus il y pensait et plus l’idée semblait être une sorte de défi à relever. Un challenge. Et bien sait combien il aimait la compétition et les défis. « Sinon, ça pourrait être toi qui se retrouve face à la femme de ménage… » Menaça-t-il faussement. Quoique… l’idée de voir la femme de ménage abuser de Catalina semblait très attirante. Il avait vraiment une obsession pour les lesbiennes. Au moins il ne doutait pas une seconde de sa virilité.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You want my body ? Take it all {HOT} Sam 12 Mar 2011 - 13:39

Catalina pouvait sentir Esteban se relâcher sous ses baisers, il se décidait enfin à oublier ce petit moment de stress pour profiter pleinement de cette soirée, au plus grand bonheur de la jeune femme. Alors qu'elle continuait ses "petites activités", elle s'arrêta quelques secondes pour regarder Esteban dans les yeux. Elle s'en doutait, il était impossible qu'un homme de son style n'ait jamais eu recours aux menottes, c'était un grand classique après tout, tout le monde avait déjà utilisé cet accessoire au moins une fois dans sa vie et Catalina était satisfaite de constater qu'il ne faisait pas exception à cette règle. Il était comme tous les autres finalement. « Je me disais aussi ... C'était impossible que quelqu'un dans ton genre n'ait jamais tenté ce genre d'expériences. » La belle sourit. Avait-elle vexé son compagnon avec cette remarque de "première fois" ? Elle était bien placée pour savoir que le patron du Gold Empire avait un égo qu'on pourrait qualifier de surdimensionné. Enfin, il était très fier de sa personne, c'était une chose qu'elle avait su percevoir dés leur première rencontre. Mais ce n'était pas une chose déplaisante pour Catalina, bien au contraire, elle appréciait les hommes qui savaient avoir confiance en eux, ils étaient souvent les meilleurs du marché et depuis le tout début, l'agent immobilier était certaine d'avoir dénichée la perle rare. En effet, elle avait su s'approprier ce qui se faisait de mieux, c'est du moins ce qu'elle croyait dur comme fer et au fur et à mesure de leurs rencontres, Esteban ne cessait de la surprendre, de lui prouver que son opinion était juste et qu'elle avait fait le bon choix. « Excuse moi si je t'ai vexé, ce n'était pas du tout dans mes attentions. En tous cas pas ce soir. » Pour se faire pardonner, elle s'embrassa passionnément, lui offrant un baiser qui, elle le savait, surpasserait n'importe quel mot. Le moins qu'on puisse dire c'est que Catalina savait comment se faire pardonner, surtout avec Esteban. Cela faisait déjà quelques mois qu'ils se "fréquentaient", si on peut dire, et en ce laps de temps Cat' avait eu le temps d'apprendre à connaître l'homme avec qui elle partageait la plupart de ses nuits, ce qui l'aidait beaucoup lorsqu'elle se retrouvait dans ce genre de situations. Elle le regarda dans les yeux et arqua un sourcil lorsqu'il annonça finalement que dans la plupart des cas ce n'était pas lui qui se retrouvait attaché, mais plutôt l'inverse. Et bien ce soir, Esteban allait devoir apprendre à bouleverser ses petits habitudes et essayer quelque chose de nouveau car Catalina n'était pas décidée à jouer à se faire attacher, en tous cas pas ce soir. Ce soir, elle souhaitait jouer les dominatrices et contrôler cette soirée. « Et bien ce soir tes habitudes vont être bouleversées mon cher car je n'ai pas l'intention de me laissé attacher. Il est temps pour toi d'essayer quelque chose de nouveau mais ne t'en fais pas, je suis certaine que tu apprécieras ce changement. » Pourquoi ne serait-il pas satisfait d'ailleurs ? Peut être n'avait-il jamais eu l'occasion de laisser une femme dominer, peut être ne le souhaitait-il pas ? Mais bientôt, il allait savoir à quel point laisser les commandes au sexe opposé pouvait être agréable. Oui, Catalina comptait bien lui faire passer une soirée inoubliable, une soirée qui resterait gravée dans leurs dans mémoires pendant très, très longtemps.

La belle sourit de nouveau suite à la remarque d'Esteban au sujet de la femme de ménage, il est certain que cette dernière ne serait certainement pas déçue du voyage. Après ce petit moment de parlote, Catalina décida de reprendre là où elle s'était arrêtée quelques minutes plutôt. Pour commencer, elle se débarrassa de la chemise d'Esteban, ce vêtement qui la gênait plus qu'autre chose pour accomplir ce qu'elle désirait. Ses lèvres parcoururent alors les bras d'Esteban, des bras qui, comme le reste du corps de l'apollon, pouvaient être qualifiés d'œuvres d'arts. Sentant les mains d'Esteban dans ses cheveux, Catalina eu un léger frisson, un délicieux frisson qui la poussa à continuer ce qu'elle était entrain d'entreprendre. Elle ne releva la tête que lorsqu'Esteban la "menaça" - si on peut dire, car ses propos ne sonnaient pas réellement comme cela - de l'attacher. Elle se mit à rire tout en plongeant son regard dans celui de l'homme qui, dans quelques temps, deviendrait la victime de ses pulsions. « Hmm ... Des menaces ? Décidément, cette soirée devient de plus en plus intéressante. » Adressant un dernier regard à Esteban, le visage de la belle se perdit de nouveau sur le corps musclé du beau brun, retournant visiter son torse et descendant d'avantage en direction de son bas ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You want my body ? Take it all {HOT} Lun 14 Mar 2011 - 19:04

Satisfait que la vue des menottes pimente légèrement leur jeu de chat et de souris – jeu où même s’il aimait ce voir comme étant le chat avec Catalina, elle avait tendance à s’amuser à échanger les rôles dans les moments où il s’y attendait le moins. Qu’est-ce qui l’attirait tant chez elle, si ce n’était que de la lingerie ou de ses visites inattendues donc il ne pouvait pas se lasser? C’était sans doute le fait qu’il était définitivement convaincue qu’elle pouvait à tout moment disparaître sans lui demander des comptes comme elle savait que l’inverse était vrai. À part requérez de lui d’être à l’heure à leurs rendez-vous – ce qu’il ne savait rarement respecter – elle ne lui demandait pas des fleurs, du chocolat. Si elle en voulait, elle le demandait à son nom et c’était tout. Esteban voyait là un excellent plaisir de ne pas avoir à se casser la tête, ni à faire d’avantage d’efforts que de rester performant le plus longtemps possible lors de leurs parties de jambes en l’air. Ensuite ils pouvaient partir chacun de leurs cotés afin d’affronter leurs vies minables qu’ils préféraient oublier ensemble au profit de quelque chose d’inoubliable. Un petit quelque chose qui continuait d’alimenter leur relation et qui permettait à Esteban de ne pas se sentir blasé à chaque fois. Rien n’était du déjà vu. Et même aujourd’hui cette idée d’utiliser des menottes pour leur activité semblait trahir quelque chose d’excitant et d’inattendu donc il se faisait déjà à l’idée. « Tu tiens à ce que je sois plus convaincante ? Très bien, tu ne vas pas être déçu du voyage c'est moi qui te le dis. » Il voulait voir cette panthère se déchainer sur lui, même si ça signifiait qu’il rentre à la maison avec quelques égratignures dans le dos. Esteban lui présenta finalement le dit objet qu’elle avait apporté avec la nette intention de se défendre – faussement – face à la belle pour que les choses ne se présentent pas aussi facilement qu’elle semblait le prévoir. Guettant ses gestes, il fut amusé de la retrouver plus paisible et il ne put trouver désagréable qu’elle parcoure une main dans ses cheveux. Ses chers cheveux qu’il idolâtrait. Il frissonna puis alors qu’il se mordillait les lèvres, il fronça les sourcils sous la douleur. En moins de quelques secondes, elle venait de lui servir une technique digne de film de karaté donc il allait se souvenir longtemps. Il était sur d’avoir perdu quelques cheveux dans cette maîtrise totalement impromptue… Il n’était pas supposé se faire battre. Surtout pas par une fille!

Une grimace s’était dessinée sur son visage alors qu’il était triste pour ses beaux cheveux qui étaient désormais décoiffés. Et douloureux. Il prit conscience que ce soir il ferait pas mal tout ce qu’elle allait souhaiter, s’il ne voulait pas se ramasser avec une prise du sommeil. Pourtant, il dut s’avouer qu’il était exciter plus que jamais et qu’il n’avait jamais cru qu’il était aussi.. masochiste? « Alors, la partie commence ? Tu es prêt ? » Moins hésitant que tout à l’heure, Esteban eu quand même une pensée pour ses cheveux avant d’acquiescer avec un petit sourire en coin. Il devait se mettre en mode Ready, histoire de profiter au maximum de cette nouvelle expérience et de se laisser complètement aller aux désirs et besoin de Catalina. Elle voulait prendre les rênes, il allait le lui offrir comme personne avant. « Oh oui! Je suis prêt. » lui confirma-t-il prêt à commencer le jeu auquel elle voulait lui faire jouer. Il espérait que les menottes ne seraient pas trop serrées sur ses poignets et qu’ils ne laisseraient pas de traces. Esteban se voyait mal porter deux montres à chaque poignet pour dissimuler les marques. « J’ai été un vilain garçon? » Une ultime idiotie de sa part, juste pour en rajouter un peu plus. Comme toujours.





Dernière édition par Esteban Carson le Lun 21 Mar 2011 - 3:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You want my body ? Take it all {HOT} Mer 16 Mar 2011 - 20:27

Alors qu'elle continuait son "travail", Catalina sentit le corps d'Esteban s'agiter sous ses baisers. Cependant, ceci n'avait aucun rapport avec l'excitation ou quoi que ce soit d'autre, le jeune homme en question cherchait juste à se débarrasser de ses chaussures. Ainsi, la belle continua, du moins jusqu'à ce que son compagnon de jeu vienne lui capturer les lèvres. Ils échangèrent alors un baiser à la fois passionné et langoureux, un baiser qui se voulait inoubliable pour les deux. A vrai dire, chaque baiser qu'ils échangeaient était inoubliable car il se révélait encore meilleur que le précédent. Au vu de ces baisers, Catalina en conclut que le beau brun n'était pas vexé, pas le moins du monde même, ce qui ne pouvait que l'enchanter. Sentir les mains d'Esteban parcourir son corps ... Voilà qui était très agréable pour la jeune femme qui plongea son regard dans celui du propriétaire du Gold Empire, c'est alors qu'elle pu apercevoir son sourire pervers, un sourire qu'elle avait eu l'occasion de voir de nombreuses fois au cours de leur relation, si on pouvait la qualifier ainsi. Certes, Esteban & Catalina avaient une relation, mais une relation qui reposait seulement sur des moments comme celui-ci, jamais il n'avait été question de véritables sentiments, ni même d'une amitié améliorée, ou encore d'une amitié profonde. La seule chose qu'ils partageaient c'était ça, le sexe, et pour la belle cette situation était tout à fait convenable, il n'y avait rien de mieux même. En effet, Catalina était bien particulière, elle faisait partie de ses femmes qui refusent d'éprouver le moindre sentiment envers quelqu'un, surtout le sentiment amoureux. Ainsi, Catalina avait choisit le bon spécimen car elle savait que jamais, jamais, Esteban ne tomberait amoureux d'elle, c'était un véritable Don Juan, incapable d'avoir une relation stable alors elle n'avait pas à s'en faire. Seulement, accepterait-elle un jour qu'une amitié se profile entre eux ? Elle n'avait jamais eu l'occasion de réfléchir ça, pour elle Esteban était juste un moyen d'évacuer sa frustration, un objet sexuel qu'elle prenait plaisir à utiliser, jamais elle ne l'avait perçut comme un ami. Mais qui sait peut être que dans l'avenir, leur relation finirait par évoluer vers quelque chose de plus amical. Après tout, la vie est pleine de surprises ! Mais pour l'instant, la seule chose que Catalina attendait d'Esteban c'était un pur moment de plaisir et elle savait qu'elle finirait par l'obtenir, tôt ou tard.

Sans crier gare, le bel apollon décida de prendre le dessus, renversant sa partenaire sur le côté et prenant les commandes. Ce changement de situation n'était pas pour déplaire à Catalina, surtout quand il commença à l'embrasser à des endroits où, il le savait bien, Cat' adorait ça. La belle ferma les yeux et se mordit la lèvre inférieure tandis que les baisers de son compagnon descendaient au niveau de sa poitrine, il n'y avait pas à dire, Esteban était un amant hors du commun. On pouvait clairement sentir l'expérience qu'il avait avec les femmes et bien que certains auraient été gênées à l'idée qu'il ait couché avec la moitié de la ville pour en arriver à ce niveau, ce n'était pas le genre de Catalina, bien au contraire, elle était bien contente qu'il ait autant d'expérience ! Elle pouvait ainsi pleinement en profiter. Elle ne pût s'empêcher de sourire et d'ouvrir les yeux lorsqu'elle entendit les quelques mots prononcés par Esteban. « Tu tiens à ce que je sois plus convaincante ? Très bien, tu ne vas pas être déçu du voyage c'est moi qui te le dis. » Esteban venait de réveiller la bête qui sommeillait en Catalina, une bête qui bientôt déchainerait toute son animosité sur l'individu qui se trouvait face à elle, faisant de lui sa proie. Il cherchait à la provoquer ? Et bien il avait pleinement réussit. Seulement, elle n'allait pas agir tout de suite, pas alors qu'elle appréciait tellement ce qu'Esteban était entrain de lui faire, comment pouvait-elle le faire arrêter alors qu'elle n'avait qu'une envie : qu'il continue, qu'il continue jusqu'au lever du soleil, jusqu'à la nuit des temps, jusqu'à ce qu'il réussisse à faire disparaître tous ses problèmes. Elle l'admira avec un léger sourire lorsqu'il retira sa ceinture ainsi que son pantalon, elle avait bel et bien choisit l'homme parfait, à chaque seconde qui passait elle en était encore plus convaincue. Quant à Esteban, il semblait apprécier la tenue de la jeune femme, Catalina avait donc fait le bon choix en choisissant cet ensemble pour cette nuit torride. « Je suis heureuse de voir que cette tenue remplit pleinement son rôle. » Finalement, Esteban eut l'idée de ramasser les menottes, les brandissant devant le visage de la jeune femme. Cat' se mit à sourire, le moment était arrivé, le moment d'inverser les rôles, encore une fois. Souriant légèrement, la belle contempla le visage d'Esteban posant sa main gauche sur sa joue, la caressant lentement. Sa main s'attarda ensuite dans ses cheveux bruns, des cheveux à la fois fins et doux. Et puis, subitement, sans crier gare, sa main se resserra fermement autour d'une mèche de cheveux et en se servant de sa main libre, elle prit appui sur le bras droit d'Esteban afin qu'au bout du compte elle se retrouve au dessus et lui en dessous, c'était une technique qu'elle avait apprise à ses cours d'auto-défense, une technique qui pouvait se révélait bien plus utile qu'à l'origine. Au passage, Catalina en profita pour dérober les menottes dans les mains d'Esteban, jouant à présent son jeu avec un léger sourire satisfait dessiné sur les lèvres. « Alors, la partie commence ? Tu es prêt ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You want my body ? Take it all {HOT} Lun 21 Mar 2011 - 11:37

Satisfait que la vue des menottes pimente légèrement leur jeu de chat et de souris – jeu où même s’il aimait ce voir comme étant le chat avec Catalina, elle avait tendance à s’amuser à échanger les rôles dans les moments où il s’y attendait le moins. Qu’est-ce qui l’attirait tant chez elle, si ce n’était que de la lingerie ou de ses visites inattendues donc il ne pouvait pas se lasser? C’était sans doute le fait qu’il était définitivement convaincue qu’elle pouvait à tout moment disparaître sans lui demander des comptes comme elle savait que l’inverse était vrai. À part requérez de lui d’être à l’heure à leurs rendez-vous – ce qu’il ne savait rarement respecter – elle ne lui demandait pas des fleurs, du chocolat. Si elle en voulait, elle le demandait à son nom et c’était tout. Esteban voyait là un excellent plaisir de ne pas avoir à se casser la tête, ni à faire d’avantage d’efforts que de rester performant le plus longtemps possible lors de leurs parties de jambes en l’air. Ensuite ils pouvaient partir chacun de leurs cotés afin d’affronter leurs vies minables qu’ils préféraient oublier ensemble au profit de quelque chose d’inoubliable. Un petit quelque chose qui continuait d’alimenter leur relation et qui permettait à Esteban de ne pas se sentir blasé à chaque fois. Rien n’était du déjà vu. Et même aujourd’hui cette idée d’utiliser des menottes pour leur activité semblait trahir quelque chose d’excitant et d’inattendu donc il se faisait déjà à l’idée. « Tu tiens à ce que je sois plus convaincante ? Très bien, tu ne vas pas être déçu du voyage c'est moi qui te le dis. » Il voulait voir cette panthère se déchainer sur lui, même si ça signifiait qu’il rentre à la maison avec quelques égratignures dans le dos. Esteban lui présenta finalement le dit objet qu’elle avait apporté avec la nette intention de se défendre – faussement – face à la belle pour que les choses ne se présentent pas aussi facilement qu’elle semblait le prévoir. Guettant ses gestes, il fut amusé de la retrouver plus paisible et il ne put trouver désagréable qu’elle parcoure une main dans ses cheveux. Ses chers cheveux qu’il idolâtrait. Il frissonna puis alors qu’il se mordillait les lèvres, il fronça les sourcils sous la douleur. En moins de quelques secondes, elle venait de lui servir une technique digne de film de karaté donc il allait se souvenir longtemps. Il était sur d’avoir perdu quelques cheveux dans cette maîtrise totalement impromptue… Il n’était pas supposé se faire battre. Surtout pas par une fille!

Une grimace s’était dessinée sur son visage alors qu’il était triste pour ses beaux cheveux qui étaient désormais décoiffés. Et douloureux. Il prit conscience que ce soir il ferait pas mal tout ce qu’elle allait souhaiter, s’il ne voulait pas se ramasser avec une prise du sommeil. Pourtant, il dut s’avouer qu’il était exciter plus que jamais et qu’il n’avait jamais cru qu’il était aussi.. masochiste? « Alors, la partie commence ? Tu es prêt ? » Moins hésitant que tout à l’heure, Esteban eu quand même une pensée pour ses cheveux avant d’acquiescer avec un petit sourire en coin. Il devait se mettre en mode Ready, histoire de profiter au maximum de cette nouvelle expérience et de se laisser complètement aller aux désirs et besoin de Catalina. Elle voulait prendre les rênes, il allait le lui offrir comme personne avant. « Oh oui! Je suis prêt. » lui confirma-t-il prêt à commencer le jeu auquel elle voulait lui faire jouer. Il espérait que les menottes ne seraient pas trop serrées sur ses poignets et qu’ils ne laisseraient pas de traces. Esteban se voyait mal porter deux montres à chaque poignet pour dissimuler les marques. « J’ai été un vilain garçon? » Une ultime idiotie de sa part, juste pour en rajouter un peu plus. Comme toujours.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You want my body ? Take it all {HOT} Mar 12 Avr 2011 - 20:02

Catalina plongea son regard dans celui de l'homme qui, bientôt, allait devenir sa victime. Victime était peut être un mot trop fort pour désigner la situation, disons juste qu'Esteban était sur le point de devenir l'objet des envies les plus perverses de la belle et le moins qu'on puisse dire c'est que ces derniers étaient nombreuses, très nombreuses même, de quoi occuper toute une soirée. La jeune femme se mit à sourire légèrement, elle savait que désormais le meilleur moment allait avoir lieu, elle savait que bientôt elle allait pouvoir oublier tous ses problèmes, se laisser submerger par le plaisir sans avoir peur du lendemain. En effet, la relation qu'elle entretenait avec Esteban était très claire, ils faisaient l'amour ensemble rien de plus, jamais de cadeaux, de longues discussions sans fins ... etc. Juste du sexe, du sexe pur et dur, des instants tout simplement parfaits, des instants que Cat' attendaient toujours avec impatience, surtout ces derniers temps. Oui, elle n'était pas au meilleur de sa forme, mais à vrai dire elle n'était jamais au meilleur de sa forme, elle s'efforçait tout simplement de sauver les apparences et de montrer à tout le monde à visage rayonnant, le visage d'une femme qui n'a aucun problème, d'une femme qui a une vie parfaite mais en vérité, sa vie était loin d'être parfaite. Hantée par les fantômes d'un passé douloureux, Catalina était incapable de se passer de ses rendez-vous avec le bel étalon brun car il n'y a quand ces instants, ces instants intenses, ces instants pervers et parfois même sauvages, voire même violents, qu'elle pouvait ressentir autre chose que du dégoût, que de la haine ou encore de la peine. C'est malheureux à dire mais sans ces moments, elle se serait déjà tirée une balle dans la tête depuis bien longtemps ... Et bien qu'aujourd'hui elle est trouvée une "alternative", un moyen de pouvoir encore supporter le fait de vivre sur cette terre, il n'est pas exclu qu'un jour elle mette fin à ses jours si elle n'a plus rien à quoi se raccrocher. Mais l'heure n'était pas à des pensées aussi sombres, l'heure était à la luxure, à la débauche et au plaisir.

Visiblement, Esteban ne s'attendait pas à ce que Catalina reprenne le dessus, se servant de ses talents de combattante, si on peut dire, pour reprendre les rennes de la soirée. La belle se mit à rire en voyant l'expression dessinée sur le visage de son amant, bien que surpris, et peut être aussi un peu triste d'avoir perdu une mèche de cheveux lors de ce retournement de situation, il semblait apprécier le fait que la jeune femme se montre aussi directe, aussi poignante. Si ce genre de choses l'existait, il n'était pas au bout de ses surprises, loin de là, Catalina avait encore quelques tours en réserves et elle ne demandait qu'à en faire profiter le bel apollon. Lorsqu'elle lui demanda s'il était prêt à démarrer la partie, il se mit à sourire, un sourire qui signifiait tout pour sa compagne de jeu. De plus, il ne tarda pas à confirmer les pensées de la blonde avec des paroles plus que claires. S'approchant pour l'embrasser et lui mordiller doucement les lèvres, elle se redressa doucement tout en continuant de le regarder dans les yeux. « Tant mieux ! Et bien accroches toi cow-boy, je t'assure que tu ne vas pas être déçu du voyage. » Saisissant les menottes dans ses mains, Cat' attacha le premier poignet de son "joujou" aux pieds du lit avant d'éclater de rire suite aux paroles d'Esteban, il n'y avait pas plus cliché que cette phrase dans une telle situation, on voyait tout de suite qu'il n'avait pas l'habitude d'être attaché. Néanmoins, la jeune femme reprit très vite ses esprits et décida, à son tour, de faire dans le stéréotype. « Oh oui tu as été un vilain garçon, un très vilain garçon même ! Tu mérites une bonne punition. » Attachant le poignet d'Esteban de l'autre côté du lit, Catalina prit le temps d'admirer le corps de l'individu qu'elle venait de réduire au statut d'esclave sexuel. Souriant, elle déposa de doux baisers sur le torse d'Esteban avant de descendre vers son bas ventre et de finalement arriver vers la "partie sensible" de chaque homme. Retirant le dernier vêtement qu'il avait sur lui, Catalina le regarda une dernière fois, un regard qui se voulait à la fois pervers, félin et plein de désir. Après ce bref échange, elle se décida à passer à l'action, commençant à accomplir cette petite chose avec la bouche que les hommes adorent ... Nul besoin de dessin ou de plus de précisions, du moins je l'espère ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: You want my body ? Take it all {HOT}

Revenir en haut Aller en bas
 

You want my body ? Take it all {HOT}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Gold Empire-