AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon coeur est un coquillage | Tawny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Mon coeur est un coquillage | Tawny Sam 5 Mar 2011 - 22:59


21 JANVIER 2012

FLASHBACK, 20 janvier 2012
« Ella? » La jeune fille sursauta brusquement alors qu'elle était couchée sur son lit en train de faire un devoir. Fatiguée de sa semaine et à bout de nerfs, Ella arbora néanmoins un léger sourire en roulant un peu sur le côté pour laisser une place à Lawson. Son tuteur semblait un peu mal à l'aise et l'adolescente fronça les sourcils, refermant son livre pour mieux écouter ce qu'il avait à lui dire. « J'ai reçu un appel, cet après-midi. » Surprise alors qu'elle ne s'était pas attendue à ça, ayant plutôt l'impression qu'il venait prendre de ses nouvelles ou lui demander comment s'était passée sa journée, elle posa ses prunelles dans les siennes en attendant qu'il poursuive. « C'était les services sociaux. » Paniquée, Ella se redressa dans son lit en secouant la tête. « Quoi? Qu'est-ce qu'ils voulaient? » « Hey, doucement, ne panique pas. Ils veulent que tu rencontres ta nouvelle travailleuse sociale, demain. » « Je veux pas y aller. » trancha Ella avant de se remettre sur le ventre, obstinée. « C'est rien qu'une rencontre, Ella. Peut-être que ça pourrait te faire du bien. » « J'irai pas. » Têtue, elle refusait même de le regarder, sous le soupir impatient de son tuteur. « Tu dois montrer que tu fais des efforts, Ella. Et tu ne me parles pas beaucoup, à moi. Ça te fera du bien de discuter avec elle. Fais-moi plaisir s'il te plaît. » Ce fut à son tour de soupirer, alors qu'elle plongeait son visage dans son oreiller, jusqu'à ce qu'elle finisse par se redresser avec une mine résignée. « Okay. »

C'est donc la raison pour laquelle Ella se retrouvait dans les rues d'Ocean Grove en ce samedi matin, tournant en rond alors qu'elle ne parvenait pas à se décider à franchir le cap et à aller voir cette femme qui, de toute façon, n'en aurait sans doute rien à faire d'elle. Comme toutes les autres. Lawson lui avait dit de faire un effort, toutefois, parce qu'il devait savoir, contrairement à elle, tous les rapports négatifs concernant la petite blonde que la travailleuse sociale pourrait bien envoyer si elle n'osait pas pointer le bout de son nez à ce rendez-vous. Et pourtant, la panique s'empara d'elle alors qu'elle posait son regard un peu partout, comme une gamine anxieuse à l'idée qu'on découvre la bévue qu'elle venait tout juste de commettre. Elle n'avait envie de parler à personne et elle détestait ce genre de rencontre, où tout était prévu, où toutes les questions étaient décidées à l'avance, où tout le monde devait répondre aux mêmes interrogations. Ils ne pouvaient pas dire qu'ils s'intéressaient à eux, après ça, ce n'était que des mensonges.

Elle ne devait pas savoir, de toute façon. Elle ne devait pas poser de questions et Ella n'y répondrait pas; tout le monde serait content. À chaque fois, elle avait peur qu'on lui apprenne que Lawson en avait marre de l'héberger, mais qu'il n'osait pas le lui dire lui-même, qu'elle devait prendre ses affaires et aller ailleurs. Ce n'était pas un manque de confiance en son tuteur, c'était simplement un manque de confiance tout court. Les semaines passées avaient été excessivement dures pour elle et elle avait peur qu'on puisse voir sur son visage toute la douleur qui étreignait son coeur. Elle avait peur qu'on lui pose des questions auxquelles elle ne saurait pas répondre sans mentir. De toute façon, ça ne ferait pas une grosse différence. Toute sa vie était désormais basée sur un mensonge. L'utopie, qu'un jour, tout irait mieux. Plus les jours avançaient, plus elle se rendait compte qu'elle ne faisait que s'enfoncer dans un abîme profond et surtout, sans fond, dont elle aurait du mal à remonter. Tout était pire. Ça n'irait pas mieux, elle était stupide d'y croire.

Elle poussa finalement un soupir avant de poser son pied sur l'herbe du parc, là où on lui avait donné rendez-vous. Presque vide, le grand espace vert constituait une place de choix puisqu'Ella aimait bien s'y aventurer de temps en temps pour se calmer et prendre sur elle. Elle avança jusqu'au point de rendez-vous, devant la fontaine, mais ses sourcils se froncèrent alors que la seule personne qui était là - et qui se leva à son approche de surcroît pour venir à sa rencontre - était Tawny. Ella fit un pas à reculons, méfiante. Et déçue. Son visage exprimait toute l'appréhension et la colère qu'elle avait à l'égard de la jeune femme, à peine dissimulée. « C'était donc ça! quand tu me posais des questions, c'était pour ça? Quand tu faisais semblant de t'intéresser à moi, c'était pour faire ton rapport? » Blessée, intimidée et surtout déboussolée, elle ne comprenait pas quelles avaient été les raisons de Tawny pour qu'elle lui mente de prime abord. Ella l'aurait mal pris au début, sans doute, mais au moins, elle n'aurait pas brisé le lien de confiance qui s'était installé au fil des jours. À moins que c'était justement ce qu'elle avait voulu faire? Acquérir la confiance d'Ella en pensant que tout serait plus simple ainsi? C'était sans compter sur la ténacité de la petite blonde; elle n'avait déjà pas envie d'être là et elle n'était pas d'humeur à raconter sa vie. Or, elle devrait sans doute s'y faire puisque la travailleuse sociale ne semblait pas vraiment chamboulée par son ton abrupt et ses reproches: elle devait avoir l'habitude.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mon coeur est un coquillage | Tawny Mer 16 Mar 2011 - 14:34

FLASHBACK
« Comptez-vous rester encore longtemps à Ocean Grove ? Vous n'oubliez pas que vous avez un travail ici, n'est-ce pas ? » Si cela ne tenait qu'à Tawny, elle aurait raccroché au nez de sa propre patronne mais aimant son job, elle prit sur elle même. « Bien sûr que non je ne l'oublie pas. Je suis en vacances, vous avez accepté que je les prenne il me semble. » Elle faisait en sorte que son agacement ne s'entende pas trop dans sa voix, elle n'avait pas envie d'en payer le prix en repartant pour Phoenix, même si pour l'heure, l'idée ne lui avait pas encore traversé l'esprit. « Dans ce cas j'ai quelque chose pour vous. » Tawny fronça les sourcils, soudainement curieuse de ce que sa patronne voulait entendre par là. « Tawny ? » « Je suis là. » « Bien, vous êtes peut-être en vacances mais vous allez nous être utile malgré tout. Je vais vous envoyer un dossier par mail, vous vous en occuperez à partir de maintenant. » Elle n'en croyait pas ses oreilles. On venait de lui imposer du boulot alors qu'elle était censée flemmarder et faire du shopping toute la journée durant. Alors c'était donc impossible de se tourner les pouces aux moins quelques semaines ? Elle soupira, mais de manière discrète. « Je vois que vous avez plus d'un tour dans votre sac. » Sa patronne ricana, apparemment fière d'elle. Tawny raccrocha quelques secondes après. Elle se posta devant son ordinateur portable avec peu d'enthousiasme. Elle avait l'impression d'être une adolescente à qui on venait de donner des devoirs de vacances. Elle n'était pourtant pas en mesure de se plaindre. Tawny pouvait avoir un bon nombre de défauts, elle n'en restait pas moins très concernée lorsqu'il s'agissait de faire son travail. Qui aurait pu penser qu'un jour, Tawny arrêterait de jouer les égoïstes pendant plusieurs heures et de venir en aide à des âmes perdues ? Personne mais elle était pleine de surprises. Comme promis, elle trouva un mail où se trouvait des informations sur une jeune adolescente qui vivait dans le quartier. Voilà pourquoi Tawny semblait si utile tout à coup. Elle allait devoir revoir son planning.


Elle avait mis en œuvre son plan afin d'approcher la jeune fille. Elle s'appelait Ella, et vivait chez un homme du nom de Lawson. Comme beaucoup de personnes qu'elle avait rencontré dans sa vie, Ella n'avait pas eu une vie des plus simples. Tawny savait que cela n'allait pas être du gâteau. Malgré toutes les bonnes intentions que fournissaient son job, dès lors que l'on prononçait les mots « assistante sociale » on se trouvait face à un mur sourd. Elle décida donc de choisir une approche amicale. Elle avait un avantage pour elle, et c'était de se servir de son statut de voisine pour faire comme de rien n'était. Elle n'aurait donc pas à jouer un véritable rôle et contenterait de poser les bonnes questions à l'adolescente soit qu'elle ne se sache en « danger ». Elle utilisait ce moyen assez souvent et cela fonctionnait généralement bien. Elle se doutait bien que le jour où Ella apprendrait le subterfuge, elle n'allait pas apprécier mais tant pis. Tawny était là pour faire son boulot avant tout et elle n'était plus à un coup de gueule près.

Puisqu'il était temps de lever le voile, elle fit passer un message au tuteur d'Ella comme quoi elle désirait la rencontrer. Ce dernier n'allait pas refuser, c'était plutôt la concernée qui allait poser problème. Tawny n'avait pas besoin d'être absolument incollable en psychologie pour deviner qu'elle allait sans doute refuser ce rendez-vous. Elle faisait néanmoins confiance en son tuteur pour l'y pousser. C'est ainsi que Tawny attendit sagement dans le parc du quartier. Elle n'appréhendait aucunement l'arrivée de la jeune fille, elle savait très bien dans quoi elle s'était embarquée, tout ceci était voulu après tout. Au bout d'une bonne poignée de minute, elle vit Ella s'approcher et ralentir peu à peu lorsqu'elle posa les yeux sur elle. A en juger par son expression, elle était surprise puis la colère se fit rapidement voir à travers ses traits. Sans surprise, elle fit face à des reproches mais ne parut absolument pas déstabilisée, elle esquissa même un fin sourire. « Je ne faisais pas semblant. Je m'intéresse toujours aux personnes dont je dois m'occuper Ella, toi y comprise. » Elle reprit place sur le banc, tapotant au passant la place libre à ses côtés. « Maintenant que tu es là, viens t'asseoir. Tu n'as pas à être timide ou gênée puisqu'on se connait assez à présent. » Il y avait un brin de désinvolture dans sa voix mais rien qui ne fasse penser qu'elle prenait plaisir de tout ceci. « Je t'en prie Ella, tu sais très bien que je suis là pour ton bien alors viens. » Sa voix se fit plus douce, presque maternelle. Tawny savait parfaitement se mettre dans la peau d'une personne attentive et remplie de bonté. Ce qu'elle ne laissait pas forcément entrevoir en dehors de ses heures de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mon coeur est un coquillage | Tawny Ven 18 Mar 2011 - 20:21

« Je ne faisais pas semblant. Je m'intéresse toujours aux personnes dont je dois m'occuper Ella, toi y comprise. » La jeune fille resta de marbre, sceptique, alors qu'elle ne comprenait pas comment on pouvait s'intéresser à tant de gens à la fois. Elle n'avait pas besoin d'aide de toute façon, elle ne voulait pas commettre d'erreurs qui puissent lui retirer Lawson, ou même Jed; elle devrait vraiment peser ses mots afin de ne pas laisser échapper ce qu'elle refusait de dévoiler. Elle préféra rester silencieuse, ne croyant pas un seul mot de ce que la jeune femme venait tout juste de lui avouer. Elle s'intéressait à elle parce qu'elle lui rapportait de l'argent, parce qu'elle lui permettait d'avoir un boulot, c'est tout. Qu'avaient-ils bien pu lui dire sur elle, d'ailleurs? Que savait-elle déjà? La jeune fille détestait ne pas savoir parce qu'à tous les coups, elle devrait jouer la carte de la franchise. Mentir pouvait de toute évidence l'arracher à sa nouvelle vie, comme le lui avait si bien fait remarquer son tuteur et Ella savait qu'elle devrait soit dire la vérité, soit l'omettre. Ce n'était pas facile pour elle, surtout en sachant qu'elle détestait que les gens en sachent trop, comme s'ils pouvaient utiliser ce genre d'informations pour l'enfoncer, après.

La jeune femme l'invita à prendre place à ses côtés en joignant le geste à la parole : « Maintenant que tu es là, viens t'asseoir. Tu n'as pas à être timide ou gênée puisqu'on se connait assez à présent. », ce qui eut tôt fait d'effrayer la jeune fille. En effet, elles se connaissaient suffisamment Tawny avait sans doute eu la chance de monter un gigantesque dossier sur son compte avec toutes les informations, banales et sans importance en apparence, qu'Ella avait bien pu laisser échapper. Elle se rendait compte que chacun des mots qu'elle avait pu dire avant serait jugé à travers les yeux des services sociaux et la jeune fille tentait en vain de faire le point sur ce qu'ils avaient pu glisser à son dossier. « Je t'en prie Ella, tu sais très bien que je suis là pour ton bien alors viens. » La douceur de la voix de la jeune femme fit tomber la méfiance de l'adolescente, alors qu'elle s'approchait non sans laisser tomber un bref soupir. « Pour mon bien? » demanda-t-elle sans la regarder en prenant place à ses côtés, les yeux rivés sur le sol. Bien sûr, ils disaient tous ça, c'était toujours pour son bien! Ils lui auraient enlevé Lawson que c'aurait toujours été pour son seul et unique bien-être, mais que savaient-ils vraiment de ce dont elle avait besoin? Comment pouvaient-ils comprendre qu'elle se sentait bien avec lui et qu'elle n'avait rien à dire? Quand cesseraient-ils enfin de croire qu'elle avait besoin d'être surveillée? Elle avait eu besoin de leur aide, une fois, mais elle ne s'était pas attendue à ça. « Tout va bien! Lawson est super gentil avec moi, je l'aime beaucoup. » affirma-t-elle afin qu'ils ne croient pas une seule seconde qu'elle ne se sentait pas bien là où elle était. Ce n'était pas ça le problème et elle ne voyait pas comment elle pouvait en parler alors qu'elle ne savait même pas réellement de quoi il s'agissait. « J'ai des tonnes d'amis, trop peut-être! On m'invite partout, mais j'aime bien avoir la paix, aussi. » Un semi-mensonge était aussi une semi-vérité et ça ne comptait pas vraiment, non? Elle pouvait compter ses véritables amis ici sur les doigts de sa main, mais Tawny n'était pas obligée de le savoir. C'est vrai qu'on l'invitait! Et elle déclinait à chaque fois, préférant rester seule. Elle n'était pas obliger de le savoir non plus. Du moment qu'elle croit qu'elle était une jeune fille épanouie, qui avait pris un tout nouveau départ, c'était tout ce qui comptait!

« Je te le dis. Je vais bien! » ajouta-t-elle en redressant ses prunelles dans celles de son assistante sociale. Elle soutint son regard sans ciller, de peur de lui montrer qu'elle avait quelque chose à cacher, qu'elle n'était pas tout à fait sincère. Elle avait juste envie de disparaître et de rentrer chez elle, c'est tout. Les rencontres, bien qu'espacées, étaient déjà trop fréquente et la jeune fille détestait cette impression de se faire ausculter l'âme de façon à trouver ce qui n'allait pas. Elle n'aurait pas pu juste faire partie d'une famille normale? Avec des parents normaux, des frères et soeurs normaux et une vie normale? Pourquoi fallait-il qu'on l'emmerde avec toutes ces questions destinées à lui arracher un peu plus de sa vie à chaque fois? Si elle n'en parlait pas, c'était qu'elle préférait garder ça secret. Qu'ils comprennent! Esquissant un mouvement pour se lever, la jeune fille garda toutefois son regard rivé dans celui de la jeune femme. « Je peux partir, maintenant? » demanda-t-elle avec une envie pressante d'en finir pour retrouver le calme et la douceur de sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mon coeur est un coquillage | Tawny Lun 28 Mar 2011 - 13:34

Ella agissait de la même manière que tous les autres jeunes gens de son âge que Tawny avait bien pu rencontré. Elle était méfiante, elle se demandait certainement si elle devait croire sa voisine – qui lui avait tendu un piège, en quelque sorte – ou bien prendre ses jambes à son cou. Tawny savait se montrer patiente, c'était d'ailleurs une des qualités requises pour faire son boulot. Certaines personnes pouvaient se montrer très difficile d'accès par moment. Elle avait pourtant gagné un temps fou à s'intéressant à elle sans l'avoir clairement éclairé sur son identité. Elle en savait un peu plus sur elle et pourrait être plus apte à répondre à ses attentes. Car oui, Ella pouvait crier haut et fort qu'elle n'avait pas besoin d'aide, si Tawny était là, c'était qu'il y avait une raison. Elle insista légèrement pour que la jeune fille daigne bien s'avancer et prendre place à ses côtés, elle n'allait pas la dévorer après tout. « Bien sûr, je ferais toujours ce qui me semble juste et bon pour toi Ella. » Elle faisait exprès de toujours bien appuyer sur son prénom, pour qu'elle sente bien qu'elle ne la prenait pas seulement pour un sujet parmi tant d'autres, mais pour une personne qu'elle souhaitait aider. Certes, on lui avait imposé ce dossier mais Tawny avait la qualité de se donner toujours à fond dans son boulot.

L'adolescente, maintenant auprès de Tawny, commença à prendre plus facilement la parole. La jeune femme l'écouta, sans l'interrompre. Elle savait ce qu'elle était en train de faire. Elle cherchait à peindre un tableau parfait de sa vie actuelle pour montrer à Tawny à quel point tout allait bien. Elle ne cessait de le répéter d'ailleurs, et Tawny ne mettait pas en doute son bien être, elle souhaitait juste s'assurer qu'elle ne manque de rien et qu'elle n'ait aucun problème comme tout adolescents de son âge. Elle hocha brièvement la tête, comme pour acquiescer. « Nous n'avons rien contre ton tuteur, nous sommes d'ailleurs ravis que tu aies trouvé un endroit où t'épanouir tranquillement. Ocean Grove a beaucoup de qualités. » Elle lui adressa un fin sourire sincère. « Beaucoup d'amis ? J'aimerais en savoir plus sur eux. T'es-tu donc bien intégrée à ta nouvelle vie ? » Beaucoup de questions, mais c'était le job de Tawny. Elle n'était pas psychologue à proprement parlé mais c'était un peu le cas. Elle devait étudier l'état psychologique de la personne dont elle s'occupait, afin d'être certaine à cent pour cent qu'elle ne manquait pas quelque chose. Elle fut pourtant très pressée d'en finir avec cet entrevu. Tawny fronça les sourcils puis soupira. « De quoi as-tu peur Ella ? Je ne suis pas là pour te gâcher la vie mais bien pour la rendre meilleure. Pourquoi te sens-tu obligée de m'assurer que tout va bien ? Si c'est vraiment le cas, je m'en rendrai compte toute seule tu sais. » Son ton était toujours aussi délicat. Elle n'aimait pas avoir le rôle du grand méchant loup et même si parfois, les décisions pouvaient être dures à prendre, elle estimait toujours les prendre pour le bien de la personne concernée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mon coeur est un coquillage | Tawny Mer 30 Mar 2011 - 6:36

« Bien sûr, je ferais toujours ce qui me semble juste et bon pour toi Ella. » Incertaine, la jeune fille ne put rien ajouter à cela, alors que la sincérité de la jeune femme aurait pu crever les yeux de n'importe qui. Ella n'en croyait pas un mot pourtant, tout simplement parce qu'elle savait que c'était ce que Tawny devait faire, qu'elle était payée pour prendre de ses nouvelles et s'assurer qu'elle soit heureuse. Elle tombait mal parce qu'Ella ne s'était jamais sentie aussi malheureuse depuis son arrivée à Ocean Grove. Tout lui tombait dessus, elle n'avait aucun contrôle et elle se sentait plus démunie que jamais malgré l'aide que tentait de lui apporter Lawson. C'est vrai, son tuteur avait eu raison sur un point; elle ne parlait ni à lui ni à personne d'autre. Là où il était en tort, c'était sur le fait qu'Ella ait besoin de s'exprimer sur la vie qu'elle menait en ce moment. Elle n'avait pas envie d'en parler, ça allait mal, point. Il y aurait toujours des hauts et des bas, il y aurait toujours des jours où tout irait mieux, des jours où tout irait mal et Tawny, même avec toute la meilleure volonté du monde, n'y pourrait jamais rien.

Ella n'avait pas le choix de lui montrer un tableau parfait si elle voulait partir rapidement et rentrer chez elle. Pourtant, malgré son ton de voix irréprochable, ses mains - qu'elle ne cessait pas d'entrelacer sous la nervosité - la trahissaient. « Nous n'avons rien contre ton tuteur, nous sommes d'ailleurs ravis que tu aies trouvé un endroit où t'épanouir tranquillement. Ocean Grove a beaucoup de qualités. » Ella redressa la tête vers elle alors qu'elle semblait se détendre un peu maintenant que la jeune femme affirmait qu'elle n'avait pas demandé à la voir pour parler de Lawson en particulier. Ella n'avait rien à lui reprocher et sincèrement, jamais elle n'aurait cru pouvoir s'attacher autant à lui lorsqu'elle l'avait vu pour la première fois. Son impression avait été bonne, bien sûr, mais néanmoins faussée par la méfiance constante dont l'adolescente faisait preuve à l'égard des hommes en général. Désormais, elle avait totalement confiance en lui et elle savait qu'il ne lui ferait jamais de mal volontairement. Jamais. « Beaucoup d'amis ? J'aimerais en savoir plus sur eux. T'es-tu donc bien intégrée à ta nouvelle vie ? » Ouvrant légèrement la bouche sur le coup de la surprise alors qu'Ella n'aurait jamais pensé qu'elle puisse rebondir sur le peu d'informations qu'elle avait fourni pour l'interroger davantage, la jeune fille demeura un instant silencieuse, cherchant ses mots. « Je ... Oui. Oui je me suis bien intégrée. J'ai même pas eu besoin d'aller vers les gens, ils sont venus vers moi. Becks m'a intégrée à ses activités, Rose m'aide avec mes dessins, Jed ... C'est compliqué. » Sensible, la jeune fille avait énormément de mal à mentir sur ce qu'elle ressentait, sur ce qui la blessait et sur ses sentiments en général. Lorsqu'elle s'était retrouvée devant Lawson, au lendemain de sa tentative de suicide, elle n'avait pas pu s'empêcher d'éclater en sanglots incontrôlables dès lors qu'elle l'avait aperçu devant elle. Ce n'était pas faute d'essayer, toutefois. Ella poussa un soupir alors qu'elle venait de se jeter dans la gueule du loup en laissant échapper l'un des prénoms qui n'auraient jamais dû sortir de sa bouche devant Tawny. Du moins, pour Ella, c'était clair, le prénom de Jed était de trop, mais pour l'assistante sociale, qui ne comprenait pas trop ce qui se passait, sans doute ne comprendrait-elle pas exactement ce qu'il pouvait bien signifier.

« De quoi as-tu peur Ella ? Je ne suis pas là pour te gâcher la vie mais bien pour la rendre meilleure. Pourquoi te sens-tu obligée de m'assurer que tout va bien ? Si c'est vraiment le cas, je m'en rendrai compte toute seule tu sais. » Un peu sous le choc de savoir la jeune femme aux aguets maintenant qu'elle avait vu clair dans son jeu, Ella sembla laisser soudainement tomber toute résistance. Ça ne servait à rien de se battre à mort pour un mensonge et elle en était parfaitement consciente. « J'ai pas peur ... » Posant les yeux sur ses genoux, la petite blonde fronça les sourcils sous le flot de souvenirs qui l'envahissait. Jed lui affirmant que tout le monde finirait par l'abandonner. Jed se balançant en bas du pont. Les regards violents que lui assénait Jed dès lors qu'il voulait qu'elle disparaisse. Tout tournait autour de lui et elle en prenait de plus en plus conscience. Depuis plus d'un mois, le calvaire qu'elle vivait et qu'il lui faisait vivre était insupportable et pourtant, Ella tentait de faire de son mieux pour réagir à ses énervements de manière modérée et raisonnable. « Je ... Je me sens bien ici et... Je ne veux pas devoir partir. » Les yeux baignés de larmes, la jeune fille n'aurait su dire si sa peur première était réellement d'être forcée à partir ou plutôt que les gens autour d'elle finissent tous par l'abandonner comme il le lui avait prédit. Un peu des deux sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mon coeur est un coquillage | Tawny Jeu 5 Mai 2011 - 15:12

    Ce n'était un scoop pour personne, l'adolescence pouvait être vraiment vache avec vous. Tawny était passée par là, elle savait ce qu'Ella pouvait endurer. Bien, peut-être pas totalement mais elle savait qu'elle devait être perdue et qu'elle avait sans doute besoin de réponses. Tawny n'estimait pas être apte à lui apporter tout ce qu'Ella voulait savoir sur un plateau d'argent, mais elle était là pour l'aider à être totalement en phase avec elle-même. La réaction de l'adolescente confirma qu'elle avait besoin d'aide, malgré son obstination à vouloir faire croire à Tawny que tout allait parfaitement bien autour d'elle. La pensait-elle vraiment stupide pour gober de tels mensonges ? Tawny en avait vue d'autres avant Ella, elle n'était malheureusement pas unique. « Tes larmes me prouvent le contraire. » Elle fouilla dans son sac à main et en sortir un kleenex qu'elle tendit simplement à la jeune fille. C'était une femme, forcément son sac pouvait ressembler à un champ de bataille mais au moins elle avait tout le nécessaire avec elle. Elle avait bien compris qu'il n'était pas utile de forcer avec Ella, elle était une jeune fille bornée mais très forte, malgré les apparences. Et par dessus tout, elle ne semblait pas vouloir montrer ses faiblesses, comme une bonne partie des personnes blessées. Si Tawny avait bien appris un truc dans son métier, c'était que si on souhaite pousser les gens à se confier, il fallait aussi savoir baisser la garde de son côté. Tawny n'était pas un monstre, ni même un robot qui agit parce qu'on lui demande de le faire et qui passe à autre chose aussitôt. « Tu sais... je n'ai pas toujours côtoyer les beaux endroits tel qu'Ocean Grove. Quand j'étais jeune, je vivais dans un petit appartement où je devais partager ma chambre avec mon frère. Ma mère nous a quitté du jour au lendemain, sans même un au revoir et notre père n'a jamais été réellement capable de prendre la relève. » Elle se tourna vers Ella, tentant d'attirer son attention. « Je ne cherche pas à me comparer à toi, mais je pense être bien placée pour savoir ce que c'est d'en baver et de vouloir tout faire pour en sortir. » Elle n'aimait pas repenser à cette période de sa vie où elle ne semblait se souvenir que des mauvais moments. Elle chérissait plus que tout son mode de vie actuel, et pour rien au monde elle voudrait retourner dans la misère qu'elle avait connu. « Après le lycée je n'ai pas suivi le chemin auquel j'aurais dû me rattacher. Je n'ai fait d'études que beaucoup plus tard, préférant enchainer les petits boulots. C'était une grosse erreur. » Elle soupira, elle laissa couler quelques instants de silence avant de reprendre sur un ton parfaitement maitrisé. « Laisse-moi t'aider. » Elle savait qu'Ella l'avait bien compris mais elle insista sur la notion 'd'aide'. Elle plongea son regard dans le sien, un faible sourire naquit à la commissure de ses lèvres. Elle ne cherchait pas à attirer la compassion de l'adolescente, ni même aucun autre sentiment de sa part mais elle devait prendre conscience que si Tawny faisait ce boulot, si elle s'acharnait tellement à s'assurer que tout allait bien, c'était qu'il y avait une raison. Au delà d'un salaire plutôt raisonnable, c'était dans ces seuls moments qu'elle pouvait se montrer presque elle-même, sans aucune honte d'avouer d'où elle venait réellement.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Mon coeur est un coquillage | Tawny Ven 6 Mai 2011 - 13:49

« Tes larmes me prouvent le contraire. » Baissant les yeux devant l'évidence et la facilité avec laquelle Tawny avait vu clair dans son jeu, la jeune fille se mordit la lèvre avant de saisir délicatement le mouchoir qu'elle lui tendait pour essuyer ses yeux. Elle ne savait pas comment les adultes pouvaient la forcer ainsi à se dévoiler quand elle préférait garder tout pour elle, mais au bout du compte, elle en était presque soulagée. Décidée à rester silencieuse, l'adolescente garda les yeux rivés sur ses cuisses, refusant de poser le regard dans celui de Tawny. Elle n'avait pas envie de lui dire qu'elle perdait, qu'elle abandonnait de son côté et qu'elle répondrait à toutes les questions qu'elle voulait bien lui poser. Si l'envie était forte d'agir de la sorte afin de se libérer d'un poids, la honte lui fit garder le silence, bornée à ne rien révéler. Pourtant, si la jeune fille écouta d'une oreille les premières paroles de la travailleuse sociale, la surprise eut raison d'elle alors qu'elle prenait conscience que Tawny s'ouvrait à elle, sans doute dans l'espoir qu'elle en fasse autant de son côté. L'impression soudaine de se sentir beaucoup plus proche de Tawny qu'elle ne l'avait d'abord cru suffit à la détendre légèrement alors que l'adolescente se reculait un peu sur le banc de façon à poser son dos contre le bois. « Je ne cherche pas à me comparer à toi, mais je pense être bien placée pour savoir ce que c'est d'en baver et de vouloir tout faire pour en sortir. » Ella se mordit la lèvre alors qu'elle redressait les yeux sur la jeune femme assise à ses côtés. « C'est pour ça que je suis partie. Il fallait que je parte pour changer de vie. » affirma Ella dans un murmure douloureux alors que les souvenirs affluaient dans sa tête en la prenant de court.

Elle laissa Tawny parler de son parcours alors que ses épaules s'affaissaient sous le poids qui semblait s'y poser. « Mais toi, tu as trouvé ce que tu veux faire! » Alors que moi, je ne sais même pas dans quel domaine me diriger! aurait-elle voulu ajouter réellement pour lui expliquer à quel point elle se sentait inutile, à quel point elle avait l'impression de se diriger nulle-part. À son âge, la plupart des élèves de sa classe savaient ce qu'ils voulaient faire dans la vie; certains finiraient sans doute par changer d'avis, mais ils avaient au moins une idée, aussi vague soit-elle. Ella, tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle ne voulait pas poursuivre en mathématiques, ce qui s'avérait être un très bon choix étant donné qu'elle n'y comprenait pas grand chose et que les équations étaient toujours un grand mystère pour elle. Mais comment savoir réellement où était sa place? Comment savoir ce qu'elle deviendrait dans la vie et quels étaient ses buts à atteindre, ses rêves? Prenant soudainement conscience qu'elle ne demandait rien et qu'elle n'attendait rien de la vie en général, qu'elle vivait au jour le jour en essayant de ne pas s'écrouler, Ella avait du mal à expliquer ce qu'elle ressentait et préféra ne rien dire, gardant pour elle ses interrogations. « Laisse-moi t'aider. » Ella poussa un soupir en passant une main dans ses cheveux, convaincue que Tawny ne pouvait pas faire grand chose pour elle. « Ça va aller mieux, tu sais. Je sais pas comment tu peux m'aider, je pense que je dois faire ma place toute seule. » La jeune fille se releva, décidée à faire confiance à Tawny une bonne fois pour toutes, mais assurée de devoir faire le premier pas d'elle-même. « C'est pas facile de se retrouver dans une nouvelle ville, sans connaître personne. Mais j'ai eu beaucoup de chance. » C'était vrai après tout, Ella était bien tombée et elle n'était pas à plaindre. Hésitante, elle se retourna alors qu'elle avait fait quelques pas, n'osant pas parler de ce qui la tracassait réellement. « Les amis ... S'ils sont faits pour être nos amis, ils restent... coûte que coûte, non? » demanda-t-elle dans un murmure à peine audible, s'engageant ainsi sur la pente glissante qui la caractérisait tant. Elle avait un don inné pour poser des questions auxquelles elle ne désirait pas obtenir de réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Mon coeur est un coquillage | Tawny

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon coeur est un coquillage | Tawny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Greynolds Park & Cabane du gardien-