AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Coffee is made to relax.. | Ava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Coffee is made to relax.. | Ava Mar 8 Mar 2011 - 17:03

The coffee is made to relax, right?
feat laurence ferdison and ava swinton


« T’es sur que tu seras capable de t’occuper d’elle pendant une heure? » Laurence ignora complètement les protestations de Jovan qui semblait ne pas apprécier qu’elle doute de ses qualités de père. Mais avec tout ce qui leur était arrivé, elle avait peur qu’il renie sa fille en croyant qu’il n’était peut-être pas le père. Rien à faire. Elle avait besoin de prendre l’air, de respirer quelques instants loin des cris, des pleures et des disputes incessantes avec Jovan. Il avait été naïf pour elle de croire, que lors de la naissance de sa petite Rachel, les choses s’arrangeraient pour le mieux. Au volant de sa voiture, Laurence n’avait pas cessée de penser à sa fille en se demandant s’il s’occuperait bien d’elle, il la changerait correctement… Elle secoua la tête, énervée. Il fallait qu’elle pense à autre chose si elle ne voulait pas être enfermée dans un asile. C’est ainsi qu’elle se retrouva à commander un cappuccino vanille française avec des tonnes de crème fouettée. Laurence avait envie de se faire plaisir et c’était le moment idéal maintenant qu’elle était toute seule dans se café sans éléments indésirables pour lui gâcher sa journée. Le simple fait d’être assise à cette table, café en main et livre dans l’autre lui fit le plus grand des plaisirs. C’était tout un luxe qu’elle pouvait s’offrir maintenant qu’elle ne tournait plus en rond dans une chambre avec des barreaux aux fenêtres. Laurence se plongea dans son livre Comment être la meilleure mère du monde, par le Dr. Pheobe qui elle l’espérait lui apporterait tout les réponses quelle se posait en tant que nouvelle mère. Elle voulait être aussi parfaite que sa mère l’avait été avec eux. Même si, son souvenir était plutôt altérer par la femme de ménage qui avait passé beaucoup de temps à s’occuper d’elle et de ses frères. Mais, peu importe le jour, sa mère avait toujours été là pour la pousser à faire de grandes études et d’impressionner son père. Et heureusement que Billy avait changé d’idée à la dernière minute, parce qu’elle ne s’imaginait pas du tout faire autre chose qu’avocate. Après tout, c’était bien la seule chose dans lequel elle était douée et elle n’envisageait pas tout recommencer à zéro pour …

Hein? Laurence sortie de ses pensées lorsqu’elle suivit des yeux une flaque de café se répandre sur le sol à ses pieds. Paralysée par la surprise, elle constata malgré elle que ce café venait de se répandre à une vitesse fulgurante dans son sac à main et qu’il ne venait pas d’elle. Choquée, Laurence se leva d’un bond en prévention de ne pas se brûler puis releva la tête vers la coupable pour la foudroyée du regard. « Oh mon dieu, vous venez de gâcher mon sac! Il était importé d’Espagne! » Elle la reconnu rapidement, c’était Ava Swinton. Une voisine donc Laurence avait entendu des choses très... charmantes à son sujet. Comme la lettre qu’elle avait reçue à son domicile à son sujet. Est-ce que ses problèmes mentaux étaient à l’origine de cette maladresse? Peut-être que c’était volontaire. Mais si c’était le cas, elle était prête à lui recommander quelques médecins qui pourraient l’aider à soigner ses problèmes. Laurence empoigna le dit sac qu’elle retourna lentement sur sa table espérant pouvoir sauver le maximum des choses qu’il contenait. « J’espère que vous avez des économies parce que vous allez me le payer. » Laurence empoigna la serviette de table qu’on lui avait donnée lors de sa commande. Elle se mit à essuyer au maximum ses effets personnels, mais elle vit bien que le café avait déjà fait des ravages et que son sac été inutilisable. « Quand on est un danger pour les autres, on reste chez soi! » ajouta-t-elle à Ava trop énervée pour dissimuler son agacement. De toute manière, Jay devait être tarré pour lui trouver quelque chose à cette fille. Elle était si… quelconque.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Coffee is made to relax.. | Ava Dim 13 Mar 2011 - 4:16

Ava tapotait bruyamment sur son bureau avec son crayon depuis bientôt un quart d’heure. Les cours interminable de ce genre elle n’en pouvait plus, surtout que ses dernier temps, elle éprouvait une certaine difficulté à se concentrer. Heureusement, il s’agissait de sa dernière année d’étude avant de pouvoir tenter de se trouver un boulot. Ava appréhendait d’ailleurs ce moment. Après tout, elle était bien, sur les bancs de la fac, elle se voyait mal aux pieds d’un patron un peu trop dur. Il n’empêche qu’elle devait se faire à cette idée parce qu’en tant qu’étudiante en dernière année de journalisme, elle serrait forcé de travailler pour des personnes vers qui elle ne serrait pas aller naturellement. Jetant un regard rapide vers sa montre à son poignet droit, Ava soupira et décida de prendre ses affaires pour sortir prendre l’air. Le cours n’était pas terminé, mais elle n’en pouvait déjà plus et la voix lente et morne qu’employé sont professeur lui donnait envie de s’arracher les cheveux un pars un, tant ça l’agaçait. Ava aimait quand il fallait réfléchir vite, se concentrer, participer, se questionner… Là, elle avait juste envie de dormir. Ce cours était pire qu’un somnifère. Quelques minutes suffirent à Ava pour s’éclipser sans se faire remarquer. Une fois à l’extérieur, elle eut comme l’impression de respirer de nouveau. Pour passer le temps avant son prochain cours, elle décida d’aller se prendre un café dans un Starbuck tout proche. Elle avait bien une heure devant elle, elle comptait bien en profiter se détendant. Un bon café et un livre en main, il n’y avait rien de mieux pour s’aérer l’esprit. Après avoir régler sa commande, Ava se dirigea vers une table libre qu’elle avait repéré en entrant. Elle en profita pour sortir de son sac le livre qu’elle avait prévu de lire durant cette pause, mais voila, tout ne se passa pas comme elle l’aurait voulu. En effet, bien trop occupé à fouiller dans son sac, Ava ne fit pas attention et percuta de plein fouet la chaise d’une personne déjà installé. Ava ne le fit pas exprès, mais elle renversa au moins la moitié de son café sur le sol. « Oh mon dieu ! Je suis vraiment désolée ! » dit-elle, en cherchant désespérément comment arranger cette maladresse . La personne dérangée se leva bien rapidement et Ava put reconnaitre Laurence, l’une de ses voisines. « Oh mon dieu, vous venez de gâcher mon sac! Il était importé d’Espagne! » Ava soupira même si au fond, elle se sentait soulagé. Elle aurait très bien put lui brûler la peau à cause du café brulant. C’était préférable que se soit le sac qui ait trinqué, plutôt que la jolie Laurence. Jolie, mais bien énervée ! « J’espère que vous avez des économies parce que vous allez me le payer. » Ava fronça doucement les sourcils. Pourquoi lui parlait-elle sur ce ton ? Elle ne l’avait pas fait exprès, ça se voyait quand même. Ce n’est pas comme si elle avait versé l’intégralité de son café dans le sac de Laurence juste pour le voir en mauvais état. Qui aurait fait ça, à part un échappé de l’asile peut-être ? Ava attrapa la serviette qu’on lui avait également donnée lors de sa commande, ainsi que celles laissées sur une table a coté d’elles puis elle aida Laurence à nettoyer ce carnage. Elle lança, pour détendre l’atmosphère. « Ce que je peux être maladroite ! Vraiment je m’excuse. Je… Oui, pour votre sac, il n’y a pas de soucis…. » Habituellement, Ava se serrait énervé très vite mais là, elle préférait gardait son sang froid. Elle était en tord après tout et même si le ton qu’employait Laurence pour s’adresser à elle ne lui plaisait pas, pour l’instant, elle ne pouvait rien lui dire. Oui, mais voila cette nouvelle résolution ne dura que quelques instant, car la suite des propos de Laurence l’agacèrent très vite. « Quand on est un danger pour les autres, on reste chez soi! ». Ava posa tout ce qu’elle avait dans les mains sur la table, dans un geste brusque histoire que Laurence la regarde droit dans les yeux. Elle regrettait presque d’avoir voulu défendre ses intérêts l’autre soir auprès de Jay, lorsqu’elle croyait qu’ils étaient en couple. Elle lui avait à peine dis trois phrase, qu’elle ne pouvait déjà plus la sentir. Ava planta son regard dans celui de Laurence et répliqua sèchement. « Il me semble que les personnes hystériques dans ton genre elles aussi devraient être enfermées ! La seule personne qui s’énerve ici, c’est toi. Je t’ai dis que j’étais désolé. Je ne vais quand même pas me mettre à genoux et implorer ton pardon, non ? Si c’est ce que tu attends, je te conseille d’aller te faire soigner rapidement… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Coffee is made to relax.. | Ava Dim 20 Mar 2011 - 6:27

Laurence avait presque volontairement ignorer toutes les excuses qu’Ava Swinton, convaincue que c’était un geste prévu d’Avance pour gâcher son sac. Et qu’aurait-elle fait si sa fille aurait été à coté de son sac et qu’elle l’aurait brûlée? Sa petite princesse défigurée à vie sans aucune chance de l’avenir qu’elle imaginait pour elle. L’occasion parfaite pour se défouler sur quelqu’un d’autre – qui n’avait aucun lien avec la vie qu’elle menait et qui était bien loin de la perfection. Du moins satisfaite par l’aide qu’Ava lui procura afin d’éponger les dégâts – ce qui était la moindre des choses vu l’erreur qu’elle avait faite – elle sursauta lorsque celle-ci déposa ses mains d’un geste brusque sur la table. Arrêtant immédiatement ses gestes, Laurence releva la tête vers la maladroite surprise. « Il me semble que les personnes hystériques dans ton genre elles aussi devraient être enfermées ! La seule personne qui s’énerve ici, c’est toi. Je t’ai dis que j’étais désolé. Je ne vais quand même pas me mettre à genoux et implorer ton pardon, non ? Si c’est ce que tu attends, je te conseille d’aller te faire soigner rapidement… » Totalement consternée par le culot qu’Ava venait d’avoir en osant la traiter d’hystérique, qui devrait être enfermée... et en ajoutant sur le fait qu’elle devrait se faire soigner, elle empoigna son propre café avant de le déposer après une seconde d’hésitation. L’idée de renverser son propre café dans les affaires d’Ava venait de lui traverser l’esprit, mais elle préférait avoir la tête bien haute dans toute cette histoire. Et si Ava osait croire qu’elle hystérique, c’était qu’elle la connaissait mal.

Mais certes, Laurence n’allait pas se laisser attaquer de la sorte sans riposter. De plus, elle aimait trop son café pour le gaspiller. « Tu aurais une liste de médecins que tu voudrais me recommander, peut-être ? » demanda-t-elle tout en baissant les yeux sur la catastrophe qu’elle épongea de son mieux en limitant de salir son livre et le reste des choses qui sentiraient sans doute pour toujours le café. Ava n’avait définitivement pas choisi le meilleur moment pour provoquer l’avocate qui après de telles accusations face à sa personne, ne se gênerait pas pour lui dire sa manière de pensée. « Je serais curieuse de savoir si tu essaie de t’approcher de Jay simplement pour pas te faire enfermer? Après tout, une relation stable est une excuse parfaite pour faire croire aux médecins qu’on va mieux non? » Laurence se déplaça de quelques mètres pour aller jeter les rebuts dans la poubelle en soupirant de toute cette odeur qu’elle ne se débarrasserait pas de sitôt. Cette journée pouvait-elle être plus pourrie? Elle revit rapidement à sa table comme si elle ignorait le choc qu’elle avait peut-être provoqué à Ava en lui remettant sur le nez cette belle histoire qu’elle avait reçue dans sa boîte aux lettres. Elle replaça ses cheveux avant de reprendre place sur la chaise qu’elle occupait avant qu’Ava vienne gâcher son sac et sa lecture. « S’il y a bien une hystérique entre nous deux, c’est vous.. Mademoiselle Swinton. » en rajouta-t-elle d’avantage juste pour avoir le plaisir de mettre en colère Ava ce qui lui donnerait bien évidemment raison si elle s’emportait devant tous les clients du cafés. Elle s’amusa habilement avec les formes de politesses sachant que ce n’était qu’une manière supplémentaire pour provoquer. Même si au fond elle n’avait rien de particulier contre la brunette, Laurence ne cessait de ne pas supporter son caractère ni même comprendre ce que Jay pouvait bien lui trouver d’extraordinaire pour sortir avec elle. Si seulement, sa peinture ne lui avait pas fait griller quelques cases… sans doute aurait-il fait un meilleur choix. Tout ce qu’elle souhaitait c’était préserver Jay d’elle. Après tout elle prenait des médicaments alors elle pourrait un jour ou l’autre perdre la tête et l’attaquer? Bon, certes ça restait des scénarios légèrement excessifs… mais elle préférait prévenir que d’un jour elle apprenne qu’elle avait raison.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Coffee is made to relax.. | Ava Dim 27 Mar 2011 - 0:53

« Tu aurais une liste de médecins que tu voudrais me recommander, peut-être ? » Ava n’était pas prête à entendre ni à encaisser ce genre de remarque. Depuis qu’elle avait reçu la lettre du corbeau, elle avait tout fait pour fuir les sujet de conversations qui pouvaient ramener a ce thème, elle avait tout fait pour ignorer certains comportement qui avaient changé vis-à-vis d’elle, elle avait fuit tout simplement. Si Laurence voulait lui envoyer des pics bien senties, il n’y avait aucune raison qu’elle reste là sans rien faire ni rien dire, d’autant plus que Laurence avait les mots pour faire bien mal. « Je serais curieuse de savoir si tu essaie de t’approcher de Jay simplement pour pas te faire enfermer? Après tout, une relation stable est une excuse parfaite pour faire croire aux médecins qu’on va mieux non? » Indigné, Ava entre ouvrit la bouche en lançant un regard noir à Laurence. De quoi se mêlait-elle ? Est-ce qu’elle était allé faire un test de paternité à tous les hommes d’Ocean Grove (et plus encore) pour savoir qui était le père de Rachel, elle ? Non, bien sur que non, alors elle avait tout intérêt à se mêler de ses ognons et d’arrêter de se mêler de sa vie. Ava n’avait absolument aucun compte à lui rendre et elle ne savait pas ce qui la retenait ici. Laurence semblait vraiment mauvaise mais en même temps, elle s’avait qu’elle n’était pas la seule. Elle, au moins, elle disait ce qu’elle pensait haut et fort, les autres eux, faisait comme si de rien n’étaient mais ils étaient en réalité que des gros hypocrites. Ava suivit Laurence du regard alors que cette dernière s’absenta un instant pour aller jeter des papiers imbibé de café, dans la poubelle. C’était officiel, elle la détestait. Elle se permettait de parler de chose qui ne la regardait pas et surtout, elle évoquait méchamment cette stupide lettre de la part du corbeau. Ava avait essayé de faire comme si de rien n’était mais aujourd’hui, c’était un retour brutal a la réalité. Elle n’était pas folle, ça non ! Et elle ne supportait pas que d’autres personnes insinuent quoi que se soient. Ils ne savaient rien et rien que pour ça, ils ne devraient pas la juger. Lorsque Laurence revint pour s’installer à sa place comme si de rien n’était, Ava posa un regard méfiant sur elle et apparemment, elle avait raison de se méfier, car Laurence n’avait pas finit son petit jeu. « S’il y a bien une hystérique entre nous deux, c’est vous.. Mademoiselle Swinton. » Ava croisa les bras sur sa poitrine en toisant Laurence et répliqua sèchement une bonne fois pour toute. « Premièrement, qui t’as parlé de médecins, hein ? Même les meilleurs spécialistes ne pourraient rien pour toi. Quand je disais ‘enfermé’, je parlais de prison…OH… Mais attends, ça ne c’est pas déjà produit ?! » Elle mima le doute ainsi que la surprise en termina sa phrase. Bien sur, Ava connaissait déjà la réponse à sa question. Elle reprit après une courte pause « Pour ce qui est de Jay, j’ai qu’une chose à te dire, mêle toi un peu de ce qui te regardes, tu veux ? Sorcière ! » Elle se retenait de lui dire bien des choses encore parce qu’elle n’avait pas envie de perdre son temps. Cependant, elle n’arrivait pas à se contenir. Laurence était une femme agaçante qui parlait de chose qu’elle ne connaissait pas, qui se permettait de juger aussi alors qu’elle n’avait pas à le faire. Elle ne répondit toutefois pas a sa dernière provocation. Etait-elle sure d’elle à ce point ? Ava savait ce qu’elle avalait et ce qui était sur, c’est qu’elle n’était pas hystérique. Et puis, a comparer les degrés de folie, qu’est-ce qui été le pire ? Une lettre envoyée part –très probablement- un psychopathe, ou des faits réels…Comme une certaine Laurence en prison par exemple. Une Laurence si frustré qui se permet d’attaquer les gens sans aucune retenue et ce, malgré leur plus plate excuses. Comme ça, la Ferdison perdait bizarrement de sa crédibilité en tout cas, ça c’était sur ! Ava s’humecta doucement les lèvres et tourna le dos pour s’assoir à la table juste derrière, visiblement trop énervé pour faire quoi que se soit. En fait, elle ne savait même pas pourquoi elle restait encore dans le café…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Coffee is made to relax.. | Ava Dim 27 Mar 2011 - 18:54

« Premièrement, qui t’as parlé de médecins, hein ? Même les meilleurs spécialistes ne pourraient rien pour toi. Quand je disais ‘enfermé’, je parlais de prison…OH… Mais attends, ça ne c’est pas déjà produit ?! » Le regard de Laurence se tourna bien rapidement dans un regard sombre et noir alors qu’elle s’imaginait Ava pulvérisée par un rayon gamma sortant tout droit de ses yeux. Oh oui, à cet instant si elle n’avait pas eu cette morale ou même encore le fait qu’Ava pouvait la poursuivre pour voie de faits, Laurence l’aurait sans doute frappée de toutes ses forces. Elle avait appréhendé la situation où on lui poserait des questions à propos de toute cette histoire médiatisé où elle avait dût restée enfermée en prison pendant quelques semaines – enceinte jusqu’au cou. Probablement le moment le plus pénible de son existence, encore aujourd’hui elle avait peur de s’endormir toute seule, convaincue qu’on allait l’attaquer aussitôt qu’elle fermerait les yeux. Un moment qui avait failli mettre à l’ombre sa carrière d’avocate et sans cette carrière – elle n’était littéralement personne. C’était officiel, elle la détestait énormément sachant qu’elle n’aurait aucun remord de raconter à Jay à quel point il ne devrait pas sortir avec cette folle qui avait besoin de prendre des médicaments. Et comme si ça ne suffisait pas, Ava ne s’arrêta pas là. « Pour ce qui est de Jay, j’ai qu’une chose à te dire, mêle toi un peu de ce qui te regardes, tu veux ? Sorcière ! » Indignée des paroles d’Ava, Laurence la regarda s’asseoir à la table d’à coté tremblante – résistant à l’envie de ne pas l’assommer à coup de chaises devant tous ses témoins. Ce n’était pas tellement le surnom en tant que tel qui l’insultait mais plutôt son ton et aussi le fait qu’elle lui disait de se mêler de ce qui la regardait. Jay était son meilleur ami et elle lui devait bien de veiller sur lui – l’esprit protecteur surtout face aux idiotes cinglées qui se croyaient toutes permises.

C’est pourquoi elle recula brusquement sa chaise pour se relever une nouvelle fois son café en main. Les quelques pas qui les distançaient furent franchit par la jeune mère qui d’un geste brusque retourna tout le contenu de son café au dessus du sac à main de celle-ci – n’ayant aucune pitié à rependre du café sur les notes de cours de l’étudiante. « Tu n’as aucune idée à quel point tu vas regretter tout ça. » Les quelques secondes où elle redressa son verre désormais vide lui fit regretter d’avoir gaspiller le café qu’elle avait payer – elle aurait du simplement jeter tout ce que le sac d’Ava contenait histoire de lui montrer que s’il avait bien une chose donc fallait pas lui remémorer c’était ça. Rien n’était comparable. Et qu’Ava se drogue à des médicaments pour résister à ses envies de meurtrière en série, elle n’en avait rien à faire. « On se reverra. Guenon. » Finalisa-t-elle sa provocation par une voix brusque et visiblement totalement insultée. Il n’y avait aucune raison pour elle de rester à cet endroit alors qu’Ava s’y tenait. Retournant à sa table, Laurence commença à rassembler ses choses pour s’en aller avant que tout ça se termine en arrachage de cheveux. Ce n’était pas une bonne idée au fond de sortir de chez elle, elle préférait mille fois supporter la vision de Jovan qui avait décidé de la laisser, que de supporter des inièmes questions sur la prison. Simplement le souvenir, Laurence avait les larmes aux yeux de réaliser tout ce qu’elle n’avait supporté pour rien d’autre que des gens qui ne semblait pas avoir retenu l’élément le plus important dans cette histoire. On l’avait accusée à tort. Désormais, elle n’avait qu’une envie appeler Jay pour l’engueuler d’en avoir parler à Ava – même si elle avait bien pu l’apprendre d’une autre manière. Il la fréquentait, donc il devait avoir une partie de responsabilité dans cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Coffee is made to relax.. | Ava Dim 3 Avr 2011 - 1:44

Ava se sentait bouillir de l’intérieur. Elle aurait bien fait voler deux table ou trois chaise dans le café mais voila, elle estimait s’être assez fait remarquer. Les personnes présentes n’avaient pas à supporter leur dispute à elle et Laurence. Enfin, si on peut vraiment appeler ça une dispute, parce que Laurence l’avait quand même agressé à la base. Elle n’avait fait que répondre à ses méchancetés et à ses attaques, ne supportant pas d’être insulté de la sorte. Ava avait une très grande fierté et la plus petite remarque l’agaçait alors autant vous dire que lorsqu’il s’agissait d’attaques personnelles ayant pour seul but de blesser la personne, ç ne passait pas du tout. Laurence avait insinué des choses quant à sa santé mentale et elle ne l’avait pas supporté. De quel droit se permettait-elle de la juger ? Elle avait renversait un peu de café dans son sac oui et alors ? Ce n’était pas la fin du monde, non ? Elle n’en était pas morte, non ? Et puis Ava, consciente de son erreur était prête à le lui repayer pour se faire pardonner. Mais non… Laurence avait décidé de la pourrir peut être sans savoir qu’elle avait en face d’elle une jeune femme qui n’avait pas non plus sa langue dans sa poche quand on la provoquait ouvertement. Bref, Ava tournait le dos à Laurence en regardait devant elle les passants à travers la baie vitré. Lorsque Laurence apparut à coté d’elle, elle la dévisagea quelque seconde, ne comprenant pas ce qu’elle lui voulait. Ce n’est que lorsqu’elle vit cette petite boule de nerfs verser le contenu de son verre dans son sac qu’elle comprit à quel point elle la détestait. Elle se leva d’un bond en criant « NOOOON !! Mes cours !! » Malheureusement, c’était trop tard. Ava pouvait voir dans son sac ses feuilles blanche devenir marrons, le café s’infiltrant à une allure folle dans le papier. Ava se raidit et écouta cette garce de Laurence « On se reverra. Guenon. » AH oui, ça sonner presque comme une menace tout ça. Ava la regarda retourner à sa table pour rassembler ses affaires. Elle essaya de sauver les siennes mais en voyant que c’était perdu d’avance, elle perdit son sang froid. La jeune femme se dirigea vers Laurence et se posta face à elle. Lorsqu’elle réussit à avoir son attention, elle posa ses deux mains sur ses épaules et dis d’une voix étrangement douce, tout en articulant chacun de ses mots. « Je. Vais. Te. Tuer. Tu le sais ça ? Tu viens de détruire deux mois de boulot. Je vais te tuer ouais. Je suis désolé, mais tu m’y oblige. Je ne peux pas laisser passer ça… » Bon, les mots dépassaient ses pensées mais quand même, Ava était quand même très énervé ! Comment pouvait-elle agir ainsi à son âge. Laurence devait sérieusement se mettre en tête qu’elle était une adulte et non pas une gamine ! Si la façon dont Ava ne lui avait pas plus, elle avait au moins pu comprendre ce qu’avait ressentit cette dernière lorsqu’elle l’avait agressé après qu’elle ait malencontreusement renversé son café en partie dans son sac. Bref, Ava leva ses mains de sur les épaules de Laurence en attendant de voir ce que celle-ci avait a dire pour sa défense.Ava pensait déjà aux efforts qu’elle allait devoir fournir pour recommencer le travail qu’elle devrait rendre dans peut de temps. Laurence était une garce qui n’avait pas conscience de ses actes. Elle avait beau la traité de folle, c’est elle qui agissait sans réfléchir. Oui voila, elle était irréfléchie et un jour, elle finirait par tomber sur quelqu’un qui allait vraiment la tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Coffee is made to relax.. | Ava Mer 6 Avr 2011 - 19:14

Rassemblant ses objets, elle su qu’aussitôt que son café remplirait le sac d’Ava, cette dernière ne la laisserait pas s’en tirer aussi facilement. Où aurait été le plaisir sinon? Elle se mordilla la langue en tendant une oreille la réaction d’Ava dans son dos face à ce revirement de situation. Cette hystérique devant elle, Laurence releva les yeux vers elle avant de ne pas du tout apprécier qu’elle dépose ses mains sur ses épaules. Certes elle voulait son attention, mais elle n’avait pas du tout envie de le lui donner. Non Ava ne méritait pas qu’elle lui accorde une once de son temps surtout pas après ce qu’elle avait insinuée à propos de la prison. « Je. Vais. Te. Tuer. Tu le sais ça ? Tu viens de détruire deux mois de boulot. Je vais te tuer ouais. Je suis désolé, mais tu m’y oblige. Je ne peux pas laisser passer ça… » Elle leva un sourcil alors qu’un faible sourire apparu sur le coin de ses lèvres. Vraiment? Deux mois de boulot? Bon évidemment qu’au fond elle aurait eu de la compassion pour Ava, et elle en avait – mais pour les 10 secondes qu’Ava s’énervait… elle dut avouer profiter à fond de la situation. Elle avait réussit à lui faire payer et c’était satisfaite qu’elle les considérait à égalité. « Tu vas pas me tuer, parce que c’est illégal. » répliqua-t-elle effrontément sachant qu’Ava ne la tuerait pas. Elle aurait bien le temps de se défendre. Et devant tout ses gens, il n’y avait aucune chance que ça soit vrai. Des paroles en l’air qui ne retira d’elle qu’un sourire mesquin. « Ne me donne pas le plaisir d’avoir des arguments pour te poursuivre. Des menaces de mort, ce n’est pas très bien vu au niveau de la loi. » Menaçante, Laurence enleva les mains d’Ava qui étaient sur ses épaules et la repoussa doucement vers l’arrière pour qu’elle la laisse tranquille. Ava Swinton était un excellent bouc émissaire pour Laurence qui voyait en elle, une personne idéale sur qui se défouler pour tous les problèmes qui se retrouvaient dans sa vie.

« Et puis, deux mois de boulot. C’est moins pire que trois non? » Demanda-t-elle à Ava, la relança un peu. Sachant que ce genre de question était simplement pour aiguiser sa patience et augmenter un peu la provocation. Évidement, si Laurence avait été dans la situation inverse elle aurait sans doute crié au meurtre. Ou elle aurait fait un arrêt cardiaque. Les yeux dans ceux de son interlocutrice elle lui fait un sourire. « Alors, tu me donnes raison? Tu cherches à être en couple avec Jay que pour déclarer à ceux qui te donne tes médocs que t’es stable? » Tout ce qu’elle attendait c’était qu’elle lui avoue ce qu’elle avait imaginé face à son intérêt vis-à-vis son meilleur ami. Ensuite il ne lui resterait plus qu’en informer Jay pour qu’il s’éloigne d’elle. Après tout… où était l’intérêt de s’amouracher de personnes aussi instables émotionnellement? Laurence se releva alors qu’elle avait rassemblé toutes ses choses dans son sac qui sentait le café à plein nez – elle allait devoir attendre d’être arrivée chez elle pour tout rassembler dans un autre sac… du moins tout ce qui était récupérable. « Maintenant si tu veux bien m’excuser mais je vais aller ailleurs histoire de ne pas choper le même truc que toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Coffee is made to relax.. | Ava Lun 11 Avr 2011 - 0:01

« Tu vas pas me tuer, parce que c’est illégal. » Oui et alors ? Le fait que ce soit illégal n’avait jamais arrêté des tueurs en série. Fumer du cannabis c’était illégal aussi, et c’est pour autant que certaine personne s’en privait… Ava était vraiment hors d’elle. Bien sur qu’elle n’allait pas la tuer ! Mais elle en avait vraiment envie la tout de suite. En tout cas, elle allait tout faire pour la faire souffrir psychologiquement ! Laurence n’était qu’une teigne et Ava avait vraiment envie de lui arracher les cheveux là tout de suite. Lorsqu’elle la vit sourire, Ava grimaça sans même s’en rendre compte. Du dégout. Voila ce qu’elle éprouvait pour Laurence. Cette femme venait de ruiner son travail et cela semblait lui faire plaisir. Au lieu de s’excuser, voila qu’elle souriait. « Ne me donne pas le plaisir d’avoir des arguments pour te poursuivre. Des menaces de mort, ce n’est pas très bien vu au niveau de la loi. » Ava du se mordre violement la lèvre pour ne pas lui crier dessus de la poursuivre si elle en avait envie. Elle était sur le point de réellement exploser et le ton de Laurence ne lui plaisait pas du tout. « Oh oui, c’est vrai que personne n’est mieux placé que toi pour savoir ce qui est bien vu ou non au niveau de la loi. Mais attends, tu parle en tant qu’avocate ou ancienne détenue la ? » Ava laissa ses mains retomber le long de son corps lorsque Laurence les enleva de sur ses épaules. Il valait mieux pour elle qu’elle se calme parce qu’Ava était vraiment du genre sanguine et si elle continuait à la provoquer ainsi, la jeune femme n’était pas sure de pouvoir se contrôler. « Et puis, deux mois de boulot. C’est moins pire que trois non? » Ava ne releva pas. Elle préféra s’imaginer Laurence en train de bruler au bucher. Elle était persuadé que cette femme était une sorcière. Elle ne voyait pas d’autre explication possible à la haine qu’elle ressentait des qu’elle la regardait. Elle se mit à sourire en revenant à l’attaque mais cette fois, Ava ne le supporta pas. « Alors, tu me donnes raison? Tu cherches à être en couple avec Jay que pour déclarer à ceux qui te donne tes médocs que t’es stable? » Pour qui se prenait-elle d’insinuer de telle choses. Et puis c’était quoi cette histoire de médicaments ! Ava leva son indexe d’un air menaçant et articula d’une voix grave. « Parle encore une fois de Jay et je te jure que je me montrerais beaucoup moins aimable. Et je t’interdis d’insinuer une nouvelle fois quoi que se soit à propos de ma santé mentale, ok ? Ne me force à être méchante ». Le regard d’Ava était plein de haine. Elle s’était très rarement montré aussi horrible avec qui que se soit mais il faut dire que Laurence le méritait bien à la provoquer aussi effrontément. Mais Laurence n’en fit qu’à sa tête. Ava ne l’aurait jamais cru capable de la provoquer une nouvelle fois, mais, elle n’avait pas hésité à le faire peut être pour l’énerver encore plus. « Maintenant si tu veux bien m’excuser mais je vais aller ailleurs histoire de ne pas choper le même truc que toi. » Son sang ne fit qu’un tour. Elle ouvrit la bouche, indignée par ses allusions et sans réfléchir, elle gifla Laurence. C’est tout ce qu’elle méritait de toute façon ! Il était hors de question qu’elle se laisse marcher dessus une nouvelle fois par ce hobbit. Elle avait était assez clémente et laissé passé beaucoup trop de chose depuis qu’elle était entré dans ce café ! « Tu sais quoi, reste ici, c’est moi qui m’en vais. Il est hors de question que je supporte la vue de ton visage de petite teigne sans cervelle qui prend plaisir à raconter des conneries ! Je t’avais prévenue !! » Sans plus attendre, la jeune femme tourna les talons pour se diriger vers la sortie, se fichant bien au font de laisser son sac dans l’établissement. De toute façon, avec tout le café qu’il y avait à l’intérieur, elle ne pourrait rien sauver ! Tout ça, c’était la faute de cette hystérique. La guerre était officiellement déclaré et Ava savait que cela ne faisait que commencer.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Coffee is made to relax.. | Ava

Revenir en haut Aller en bas
 

Coffee is made to relax.. | Ava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Fairway Place-