AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's a joke? [R. Esteban <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: It's a joke? [R. Esteban <3] Sam 30 Mai 2009 - 5:33

      _Maeva? Ça te dérangerait de rester une heure ou deux après la fermeture? Il y a un soudeur qui va venir réparer les tuyaux du bassin de l'ours polaire. Johnny restera avec toi, il surveillera pour ne pas que Winnie se décide à charger.
      _C'est que...
      _Tu seras payée temps double.
      _Ok. Deux heures, pas plus.

    Son employeur eut du mal à cacher sa joie. Maeva, en petite rebelle qu'elle était, n'était pas du genre à accepter tout de suite une offre comme celle-là, mais bon. Même si Mr. Rivers trouvait qu'elle était parfois mal engueulée et qu'elle répondait un peu trop lorsqu'on la picossait, il n'en demeurait pas moins satisfait du travail de la jeune femme. Elle poussa donc un soupir lorsque le zoo ferma ses portes, une fois que tous les gens eurent quitté l'endroit. Johnatan, celui qui devait rester avec elle un petit bout de temps, arriva en retard et Maeva eut du mal à ne pas perdre son sang-froid. Elle décida de ne rien dire et fit la moue, attendant à l'entrée l'homme qui devait venir réparer le bassin de Winnie. Winnie avait toujours été l'un de ses préférés. Les ours polaires étaient mauvais et méchants de nature avec les humains, mais pas lui. Bon, il n'était pas en peluche, non plus, mais il semblait plus calme. Il était plus vieux, aussi, que ceux qu'ils avaient hébergé l'an passé et ce devait être la raison pour laquelle il se montrait un peu plus gentil. Lorsque le jeune homme qui devait s'occuper de resouder les tuyaux qui fuyaient dans l'aquarium arriva, Maeva poussa un soupir de soulagement.

      _C'est pas trop tôt! Avec le temps qu'il fait, ça ne m'étonnerait pas qu'il pleuve. Heureusement pour toi, tu seras déjà mouillé, mais ce ne sera pas mon cas et j'espère rentrer avant d'être trempée. Si je te mets la pression? Non, pas du tout.

    Pourtant, malgré ses paroles qu'on aurait pu qualifier d'un peu dures, un léger sourire était venu faire apparition sur les lèvres de Maeva. Elle prit rapidement les devants afin de lui montrer qu'elle était pressée et qu'elle voulait qu'il fasse vite. Johnatan était déjà loin puisque ça lui prendrait quelques minutes afin d'approcher l'animal sans l'énerver. Maeva était celle qui s'occupait, souvent, de l'aquarium et de tous les bassins qui le composaient. Elle allait bien évidemment vers la savane de temps en temps, la jungle, avec les foutus singes qui ne cessaient pas de l'embêter, mais depuis quelques semaines, elle travaillait ici et elle était celle qui connaissait le mieux Winnie et son bassin. Elle conduisit le jeune homme jusqu'au bassin et releva les yeux vers le ciel, les sourcils froncés, alors que le temps se couvrait davantage et que les nuages pluvieux faisaient leur apparition. Vêtue d'un jeans et d'un tee-shirt ainsi que d'un léger chandail sans manche du zoo que tous les employés devaient porter, Maeva n'avait pas froid, mais s'il se mettait à tomber des cordes et si le temps se refroidissait davantage, elle serait rapidement frigorifiée. Elle vit Johnatan entrer avec assurance dans la cage de l'ours et Maeva comprit qu'il ne leur poserait pas de problème. Couché au fond de son bassin, il releva légèrement la tête en voyant l'intrus se pointer, mais retourna rapidement à son sommeil et à ses rêves. Tant mieux. Se retournant vers le soudeur-plongeur, elle croisa les bras.

      _Tu peux y aller, j'imagine. Le tuyau qui draine l'eau du bassin est fissuré. Il suffit de plonger ici pour... Ah et puis, c'est ton boulot, hein! Prends garde à ne pas effrayer l'ours. Il est hyper calme, mais on ne sait jamais.

    Johnatan se tenait prêt, un dispositif qu'il tenait en main lui permettrait de planter efficacement dans la chair de l'ours une fléchette qui le stabiliserait si jamais il se montrait agressif. Maeva fit signe au jeune homme de la suivre et lui ouvrit le bassin. On tombait directement sur l'herbe fraîche et l'eau était un peu plus loin seulement. Les gens sur la passerelle, en bas, pouvaient voir cette eau et l'ours y nager parfois. D'ailleurs, Winnie était confortablement installé sur sa neige artificielle et ne semblait pas avoir le courage de se lever, même si un étranger s'imposait sur sa banquise. Maeva sourit et frotta ses bras un peu gelés à cause du refroidissement de l'air ambiant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's a joke? [R. Esteban <3] Dim 31 Mai 2009 - 6:31

    Esteban avait toujours apprécier son emploi et surtout la rapidité avec laquelle il l’avait obtenu. D’abord, on ne demandait pas un niveau scolaire bien élevé et dans son cas c’était plutôt une bonne chose. L’école n’avait jamais été un élément qu’il aurait qualifier d’important dans sa vie.. et il n’avait pas été assez masochiste pour envisager des études en médecine. Et puis ce n’était pas tellement bien dans un cv d’écrire le ressensement de nombre de vies perdues pour votre inattention. Jamais oublier un facteur important, les femmes. Une seule femme pouvait conserver son attention assez longtemps pour qu’il soit à l’origine d’une maladresse légendaire. Comme tuer des gens dans une salle d’attente. Ne vous inquiétez pas, il y a peu de chance que vous le voyez un jour avec une chemise de docteur. Si c’est le cas… sauvez votre peau. Il se leva finalement en plein milieu de l’après-midi avec sur son cellulaire une dizaine d’appels manqués tous du même numéro. Ce ne pris pas 2 secondes qu’Esteban perdait son sourire en soupirant. Esteban commença à s’habiller alors qu’il retournait l’appel en sachant très bien qu’on allait l’engueuler et qu’il était mieux d’oublier ses plans de la journée.

    -Qu’est-ce que tu fous bordel?!
    -Désolé boss, j’aidais ma grand-mère à réparer le toit de sa maison.
    -Ta grand-mère est morte.
    -J’ai dit ma grand-mère? Je voulais dire ma mère.
    -Esteban arrête tes conneries, j’ai personne d’autre que toi.
    -Alors Chef? Où je vais cette fois?

    C’était sans joie qu’Esteban stationnait sa voiture devant les grilles du zoo. L’idée de cette tâche ne lui plaisait pas du tout. Il n’y avait réellement aucun plaisir que de sauter dans le bassin d’un animal comparer à celui de sauter dans des océans afin de réparer des structures bien plus imposantes. Esteban prévoyait moins de vingts minutes avec les détails qu’on lui avait fourni. Un fichu bassin où un ours polaire logeait habituellement. Un faux sourire, Esteban sorti de sa voiture alors qu’il venait de repérer son ‘’guide’’. Jolie fille qu’il aurait tôt fait d’inviter après avoir fait quelques réparations.

    -Bonjour, on m’a envoyer réparer des tuyaux d’un bassin. Lança-t-il comme guise d’approche.

    Même s’il avait envie de séduire cette femme, Esteban se devait rester le moindrement professionnel. Il savait par compte que le temps qu’il perdait à parler de choses et d’autres avec les femmes dans les milieux où il se rendait favorisait les rentrées d’argent pour son boss puis qu’il devait charger le temps à la minute prêt du moment où il partait de chez lui, à celui où il y retournait. Mais il y avait toujours l’occasion de négocier. Tout de même. Un peu surpris, Esteban subisa la mauvaise humeur de la demoiselle qui semblait déjà requièrer qu’il effectue tout ça en quelques secondes pour qu’elle puisse rentrer tout bonnement chez elle. Il oubliait souvent qu’elles n’étaient pas toujours au courant des projets qui lui surgissait dans l’esprit lorsqu’il en rencontraient. Déjà Esteban se mit à sourire alors qu’elle prévoyait de la pluie. Avait-elle vraiment peur de la pluie pour ne pas arriver à se jeter à l’eau? Alors que Maeva prenait les devant avec une fougue amusante, Esteban ne songeait plus à ses plans tombés à l’eau. Jusqu’à ce qu’il croise l’ours polaire. Comment un truc aussi énorme pouvait se retrouver dans se genre d’endroit? Visiblement il avait l’air d’un paresseux et Esteban se sentait moins à l’aise à devoir jouer à Marco Polo avec un ours polaire. Sympa le boss. Vraiment sympa.

    -Donc dis-moi, il peut me manger en combien de secondes?! Juste histoire de savoir si j’aurai le temps d’activer ma fonction urgence sur mon cellulaire waterproof.

    Détrompez-vous si vous avez cru une seconde à l’histoire du cellulaire. Esteban usait du sarcasme parce qu’il était certain que ça amuserait la jeune demoiselle. Et puis ça lui faisait quelque chose à dire pendant qu’il ouvrait son sac et sortait les objets donc il aurait besoin. Trucs de soudure, masque et bombone d’oxygène… Il ne lui restait plus qu’à tout balancer dans l’eau, se dévêtir et à maudir son fichu boss. Retirant son chandail, restant en short qui faisait office de ‘’costume de bain’’ Esteban accrocha à son dos la bombone et plaça le masque dans son coup.

    -Donc, à savoir. Si ce truc me saute dessus, je suis pas responsable s’il meure. Aussi, si je me met à flotter et à ressembler à un cadavre… je vous affirme que je donnerai pas mes organes et que je veux qu’on me brûle. Voilà, c’est tout dit.

    Esteban se jeta à l’eau sans tellement lui laisser le temps d’ajouter quelque chose face à ses stupidités. Sans tellement le réaliser la tâche lui pris plus de temps qu’il ne le pensait. D’abord la température du bassin exigeait qu’il recacule plus exactement comment il allait souder pour que le problème réaparaîsse pas. Plusieurs tests furent nécessaires et pour Maeva beaucoup d’artifices de couleurs orangés et bleutés s’effectuaient dans le bassin. Et il restait à l’opération le fait que la température de l’eau était anormalement plus froide que les températures normales. Après plus de 30 minutes, Esteban creva la surface alors qu’il venait de terminer de souder le tuyau défectueux. Enlevant son masque et l’équipement qui était très lourd à l’extérieur de l’eau, il afficha un sourire à Maeva signe qu’il venait de terminer. N’avait-il donc pas remarquer qu’il s’était mis à pleuvoir depuis plus de 10 minutes?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's a joke? [R. Esteban <3] Dim 31 Mai 2009 - 19:07

      _En combien de secondes? Je dirais dix, si tu as de la chance. Mais il est sympathique, tu verras, s'il n'a pas trop faim, il fa faire comme si de rien n'était!

    Vive les encouragements. Pourtant, le sourire que dissimulait Maeva signifiait qu'elle n'aurait pas apprécié de voir Winnie l'avaler comme ça. Il y aurait une tonne de paperasse à remplir, l'ours risquait d'être mis à mort. Bref, ce serait trop long et surtout, trop compliqué. Winnie était l'un des animaux qui intéressait le plus les gens qui venaient ici. Les enfants étaient émerveillés par sa grosseur et sa blancheur et les adultes les retenaient contre eux afin de les empêcher de s'approcher trop de la vitre. Comme si l'ours pouvait les manger en un regard. Franchement. Maeva avait tendance, dans ces cas-là, à prendre les enfants par la main et à les amener bien plus près. Il n'y avait aucun risque, elle ne cessait de le répéter encore et encore, au grand damn des parents qui auraient préféré qu'elle prenne leur parti. Jamais de la vie! Après, ce serait leur progéniture qui serait triste de ne pas avoir vu le fabuleux ours polaire du Metrozoo. Et s'ils en parlaient à leurs amis, les ventes de billets augmenteraient, son boss serait content, quoi de mieux! Maeva observa le jeune homme se préparer. Elle le fixa, se demandant comment il pourrait descendre dans l'eau avec tout cet atirail. Décidément, elle l'avait sous-estimé. Son masque à oxygène, sa bombone. Comme si ce n'était pas assez, elle le vit retirer son tee-shirt. Il aurait une surprise en pénétrant dans l'eau! Elle n'était pas glacée, mais elle n'était pas chaude non plus. Elle aurait pu l'aviser, mais elle préféra ne rien dire, se contentant de détourner les yeux, un léger sourire aux lèvres.

    Elle leva les yeux au ciel avec un sourire lorsqu'il spécifia ce qui devait advenir de lui si jamais il mourrait.

      _Je t'avertis. Tu fais du mal à cet animal et tu ne seras plus ici pour en parler! T'es pas habitué de travailler avec les requins? Winnie ne ferait pas de mal à une mouche...

    Elle avait ajouté ces quelques mots avec un grand sourire, pour le rassurer. Elle se demandait s'il avait entendu la fin de sa phrase vu qu'il était déjà sous l'eau, mais secoua la tête en signe de découragement avant de refermer la grille du bassin derrière lui. Son regard se tourna vers Johnatan qui était posté entre l'eau et l'ours, apparemment mécontent de son boulot. Après tout, Winnie semblait tellement gentil et peu agressif qu'il devait ignorer pourquoi il avait dû rester. Maeva en aurait été tout aussi bien capable. N'empêche, elle lui lança un sourire ravi, simplement pour l'énerver. Il dut se calmer afin de ne pas délaisser sa surveillance et Maeva porta son attention sur le jeune soudeur-plongeur, au fond du bassin. Pourtant, quelques secondes après, elle se retrouva trempée jusqu'aux os. Fermant les yeux et serrant les dents, elle releva les yeux vers les nuages gris qui flottaient au dessus de sa tête et maudit le ciel de ne pas lui avoir laissé au moins une heure avant la pluie. Serrant ses bras contre elle, son sourire s'évanouit et elle eut envie de laisser Johnatan et l'autre gars ici, tous les deux, et disparaître. Après tout, c'était à elle de se sentir inutile. Elle devrait lui faire signer des papiers, mais pour l'instant, son travail était passablement futile. Elle aurait pu rester à l'accueil, ne pas se faire mouiller, et ça aurait fait pareil.

    Frigorifiée, la jeune fille poussa presque une exclamation de joie en le voyant surgir de l'eau. Cela signifiait que la soudure était terminée et qu'ils pourraient tranquillement rentrer.

      _Jo! Allez, come on! Ta surveillance n'est plus nécessaire, même si elle ne l'a jamais été.

    Jonathan, trempé jusqu'aux os, lui aussi, sortit vivement du bassin après le jeune soudeur et Maeva referma la grille en s'assurant de bien verrouiller le cadenas. Johnatan partit d'un pas furtif, sans mot dire, en maugréant, laissant Maeva et le gars seuls. Maeva s'écarta de quelques pas et fronça les sourcils en voyant tout ce qu'il avait à emporter. Vu la pluie, ce ne serait pas de tout repos.

      _Tu veux que je t'aide? Plus vite on aura ramené ça, plus vite on sera au sec.

    Elle passa une main dans ses cheveux trempés afin de les replacer derrière son oreille et frotta vigoureusement ses bras pour les réchauffer. Au moins, marcher pour rentrer la réchaufferait un tantinet et quand elle serait à l'accueil, elle serait au sec. Son jeans collait à sa peau, ce qui avait le don de l'énerver, et son tee-shirt faisait de même. Par chance, elle avait le gilet sans manches du zoo qui pouvait la tenir au chaud un peu plus. Au moins, comme elle ne se maquillait presque jamais, surtout pas pour travailler ici, ce qui n'enlevait rien à la beauté de son visage au contraire, elle n'avait aucune peur que tout soit défait et désastreux.

      _Je suis Maeva, au fait.

    Elle lui tendit une main, rapidement, ne désirant pas s'éterniser ici avec, pour seule compagnie, l'ours et les otaries de l'autre côté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's a joke? [R. Esteban <3] Ven 5 Juin 2009 - 21:39

    Esteban venait de crever la surface de l’eau avec le soulagement de ne pas avoir du se battre contre un ours polaire. Ça pouvait paraître idiot, mais il aurait eu plus de chances de se faire ramassé par cet ours polaire que par les requins qui peuplaient le fond des océans. C’était tout simplement parce que leurs équipements étaient composés d’un dispositif émettant des ondes de chocs qui suffisait à les éloignés. Ne croyez pas une seconde qu’Esteban aurait aimé les animaux au point de faire jou-jou avec quelques requins prêts à le dévorer en quelques secondes. Pour ça, il aurait tout aussi bien pu se ridiculiser un peu plus et rejoindre son père qui étudiait le comportement des pingouins en antarctique. L’inconvénient ormi être à des milliers de kilomètres de la terre ferme, et de population… aurait été celle de se retrouver seul avec son père. Il aurait été certain que celui-ci aurait voulu se comporter comme un modèle exemplaire à suivre... ce qui avait tendance à énerver Esteban. Affichant un sourire à l’exclamation de joie que Maeva sembla exprimer, Esteban s’afféra à remonter son équipement sur le bord du bassin alors qu’il ressortait complètement gelé. Oui, le bassin était à une température froide qu’il aurait été bon de le lui préciser… et comme il ne possédait pas sa combinaison habituelle… il maudissait déjà son patron s’il devait se réveiller au lendemain avec une grippe. Se retirant du bassin, dégoulinant tout autour de lui et insensible à la pluie,

    Esteban afficha un sourire moqueur à Maeva qui se proposait pour l’aider à transporter l’équipement. Avait-elle conscience qu’elle n’arriverait pas à faire plus de quelques mètres sans tout lâché parce qu’elle trouverait tout ça trop lourd? Peut-être par compte allait-il assister à un peu d’orgueil de la part de la demoiselle qui voudrait lui prouver qu’il a tort de croire qu’elle était faible. Même s’il savait qu’il avait raison.

    -Ça va aller, de toute manière je suis déjà trempé et cet équipement pèse une tonne. Je crois pas que vous arriveriez à en lever la moitié du poids.

    Esteban fixa dans les yeux Maeva alors qu’elle se présentait et s’amusa intérieurement de cette fougue qui l’animait. Décidément, elle ne semblait pas vraiment apprécier la pluie qui pourtant n’était pas si terrible que ça. Avait-il vraiment besoin de se présenter alors qu’il l’avait déjà fait dès lors de son arriver un peu plutôt? Esteban n’y prêta pas attention et rassembla son équipement avant de le soulever de terre avec force et une légère difficulté. Il avait beau être habitué, ça restait toujours très lourd.

    -Donc au fait, si votre amoureux poilu s’approche du tuyau que je viens de réparer, il serait vivement bien que vous l’empêcher de rôder autour afin d’être sur que dans les prochaines 48 heures le tuyau se stabilise de lui-même. À moins bien sûr que vous voulez absolument que je reviennes… ce qui ne me dérangerais pas le moins du monde.

    Maintenant qu’il avait fait son boulot, rien ne l’empêchait de redevenir lui-même. Un séducteur. Et un séducteur s’amuse à séduire n’importe quelle femme qu’elle soit gênée, pire que lui-même ou encore féroce… Esteban n’y voyait qu’un jeu où le prix final avait quelque chose d’agréable et d’enviant. Et puis Maeva semblait si tendue, qu’il ne pouvait lui proposer que de meilleure solution que de passer une soirée en sa compagnie pour se détendre. Il s’occuperait absolument de tout… Esteban à cette idée manqua éclater de rire, avec l’intuition qu’elle lui donnerait du fil à retordre. Tant qu’elle ne faisait pas rappliquer l’ours polaire pour le descendre, il aurait tout loisir de s’amuser de ses réticences.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's a joke? [R. Esteban <3] Sam 6 Juin 2009 - 20:31

    Les paroles du jeune homme la piquèrent à vif et elle faillit se jeter sur l'équipement afin de lui prouver qu'il avait tord d'affirmer qu'elle ne serait pas capable de soulever son équipement. Elle détestait qu'on la sous-estime, mais elle ne voulait pas se prendre la tête avec lui sur son lieu de travail. Elle devait d'ores et déjà se montrer légèrement plus professionelle qu'à son habitude et c'est la raison pour laquelle elle n'en fit rien.

      _Tu pourrais être surpris.

    Ce n'était pas parce que Maeva n'était pas bien grosse qu'elle n'était pas forte. Mais bon, c'était plus par orgueil qu'autre chose qu'elle aurait tenté de soulever son équipement puisqu'elle voyait que lui-même semblait avoir du mal à le transporter. Or, musclé comme il l'était, c'aurait été plutôt étonnant qu'elle réussisse à le faire sans problèmes. Elle le regarda faire, plutôt, et attendit qu'il la rejoigne. Il avait refusé son aide, tant pis pour lui. Elle se proposait une fois, elle n'était pas du genre à insister. Et s'il pensait qu'elle ne pouvait pas le faire parce qu'elle était une fille, et bien soit. Ailleurs qu'au zoo, elle n'aurait certainement pas hésité à l'aider malgré ses réticences, ne fusse que pour lui prouver qu'elle avait raison, ce dont elle ne savait rien puisqu'elle n'avait pas pesé le matériel de soudure. Le regard d'Esteban rencontra le sien et elle détourna rapidement le regard, préférant marcher un peu plus devant, à une bonne distance tout de même du jeune homme. Elle avait hâte de lui faire signer ce foutu papier et de rentrer chez elle. Une bonne douche chaude ne lui ferait pas de tord, elle se sentirait mieux. La pluie tombait encore férocement, même davantage que tout à l'heure et elle fut surprise de ne voir aucun oiseau, aucun petit animal sur le trajet. Ils devaient tous être allés se cacher afin d'attendre que la pluie ne cesse, ce qu'elle aurait dû faire, elle aussi, si elle avait pu.

    Les paroles d'Esteban la firent se retourner vers lui alors qu'elle fronçait les sourcils. Il la vouvoyait et elle en était légèrement mal à l'aise, même si elle n'en montrait rien.

      _Parce que tu crois que c'est aussi simple d'empêcher un ours de jouer avec un tuyau? Je t'annonce qu'il fera bien ce qu'il voudra et que si tu dois revenir, je n'y serai pour rien.

    D'ailleurs, elle ne manquerait pas d'affirmer à son employeur qu'elle ne désirait plus demeurer, comme ça, après le boulot, afin de se sentir inutile.

      _Ah merde! Mon vélo va être trempé!

    Elle avait oublié qu'elle était venue en vélo, ce matin. Elle n'avait pas prévu qu'il pleuve et si elle était bel et bien partie à l'heure convenue, il y a environ une heure et demie, elle aurait eu le temps de rentrer avant la pluie. Elle leva les yeux au ciel dans un soupir et activa le pas; elle n'était pas au bout de ses peines. Elle ne prit pas vraiment conscience des animaux sur son passage. Tout ce qu'elle voulait, c'était rentrer. Elle était frigorifiée, affamée et épuisée. Lorsqu'enfin elle aperçut la bâtisse qui accueillait les visiteurs à leur arrivée, elle en fut soulagée. Arrivée sur le pas de la porte, elle l'ouvrit et elle se retourna vers Esteban.

      _Tu peux aller porter ton équipement si tu veux. Mais j'aurai un papier à te faire signer comme quoi tu es venu, avec le temps que ça t'a pris. Ils pourront envoyer la facture à ton employeur. Tu n'auras qu'à venir me rejoindre ici.

    Les gens autres que ceux qui travaillaient au zoo n'étaient pas sensés pénétrer dans la bâtisse, mais Maeva s'en fichait. Il n'y avait personne d'autre et plus vite ce serait fait, plus vite elle rentrerait. Elle avait encore un long bout de chemin à parcourir avant de pouvoir se glisser sous l'eau chaude et de manger un morceau. Elle roula des yeux en voyant la pile de papiers qui traînaient et se mit en quête du bout de papier sur lequel étaient inscrits toutes sortes d'informations utiles. Elle n'entendit pas la porte s'ouvrir, mais, comme toujours, elle claqua en se refermant ce qui fit sursauter Maeva qui se retourna vivement.

      _Ah. C'est toi. Ce ne sera pas long.

    Elle finit par dénicher la feuille sous une pile d'autres papiers et la lui tendit, en même temps qu'un stylo. Se rapprochant de lui, elle posa son doigt là où il devait signer.

      _Juste ici.

    Elle lui laissa la feuille et saisit ses cheveux d'une main afin de les essorer le plus possible de l'eau qui s'y était glissée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's a joke? [R. Esteban <3] Jeu 11 Juin 2009 - 6:10

    Il avait eu raison et il ne s’était pas trompé. Maeva avait résisté énormément pour ne pas se jeter sur son équipement et lui prouver qu’il avait tort. Malheureusement pour elle, Esteban n’en aurait que plus profité à l’observer. Il était plutôt amusant d’imaginer la jeune fille tirant de toutes ses forces le sac, réussissant à lever l’équipement à plus de 3 centimètres du sol pour ensuite retenter, par orgueil et puis se décourager au bout de quelques essais. Il s’imaginait les bras croisés à l’observer et à ne manquer aucun détail alléchant de l’anatomie de la jeune fille pendant qu’elle avait les yeux rivés sur se sac et son manque de force. Pourtant, il ne put qu’imaginer et lui jeter quelques regards alors qu’il traînait seul son sac. Ne manquant aucune occasion pour croiser les yeux de Maeva, Esteban se réjouit intérieurement à l’opportunité qu’elle lui offrait. Il n’avait pas menti, s’ils ne s’occupaient pas de leur ours… ce qu’il venait de faire n’aurait absolument servit à rien et ils étaient bon pour le faire rappliquer encore une fois tout en dépensant de nouveau une somme tout de même astronomique. Il n’allait surement pas s’en plaindre.

      -Parfait, je porte tout ça à ma voiture et je vous reviens dans quelques minutes.


    Esteban lui souri et se retourna dans l’intention de retourner porter tout cet équipement qu’il était de plus en plus énerver de transporter. C’était lourd, trempé… et il avait envie de passer à autre chose comme de la manière qu’il pourrait s’y prendre pour inviter Maeva. Marchant lentement, il imaginait les manières d’aborder le sujet, sans qu’elle aille la brillante idée de le tabasser ou encore qu’elle s’enfuie en courant. Arrivé au stationnement, il débarra les portes et chercha une quelconque manière que son plan fonctionne. Ses yeux se portèrent sur sa serviette et son sourire s’agrandit. La repliant correctement, Esteban referma le coffre de sa voiture et retourna prendre le chemin du bâtiment où elle l’attendait. Sans doute avec impatience. Il n’avait pas prit le temps de se changer et il n’en avait pas grand-chose à faire d’être encore trempé et à moitié nu. Nah, en fait il était complètement dans son élément. Affichant un air serin, Esteban ouvrit la porte qui claqua en se refermant, faisant sursauter la belle. Il la trouvait mignonne d’être aussi énervé pour un rien.

      -Je vous ai apporté ça. J’ai pensé que ça pourrait vous faire plaisir surtout que j’en ai pas tellement besoin.

    Esteban lui tendit la serviette alors qu’elle mettait la main sur la feuille à lui faire signer. Il n’avait pas l’air d’un pervers comme bien des femmes l’auraient qualifié en le connaissant bien. Non, il donnait le sentiment d’être un parfait gentleman, attentif à l’autre. Et cet autre là c’était Maeva. Ou plutôt ça le serait, pour se soir. La laissant se servir ou non de la serviette qu’il lui prêtait, Esteban se pencha sur la feuille pour la lire et s’assurer que toutes les informations écrites allaient bel et bien dans le sens de son entreprise et plus précisément, dans le sens de son patron. «Juste ici.» Esteban suivi des yeux le doigt de Maeva qui pointait le lieu où il devait signer et elle lui donna l’idée qu’il avait eue besoin.

      -Je peux vous invitez à manger quelque chose? demanda-t-il au lieu de signer. Vous êtes complètement gelée par ma faute, vous sembler avoir faim et si j’ai bien entendu vous êtes en bicyclette et moi en voiture. Je vous reconduirais sans aucun problème chez vous et votre bicyclette entre parfaitement dans ma voiture. Ne vous sentez pas obliger d’accepter, mais je pensais arrêter quelque part et pour tout dire, j’aurais apprécié votre compagnie.


    Il avait pesé ses mots, les avaient dis avec un sourire. Il n’y avait pas à dire, Esteban aurait pu être un parfait acteur. Elle n’avait pas encore d’idée de ce qu’il aurait prévue «après» cette invitation au restaurant et ce n’était sans doute pas la meilleure des idées de le lui exposer maintenant. Car, une fille de se genre se serait enfuie en courant… sans oublier de lancer à ses trousses l’ours polaire. Il n’attendait plus qu’elle lui réponde, et elle aurait sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's a joke? [R. Esteban <3] Jeu 11 Juin 2009 - 17:50



      _Merci, mais ce ne sera pas nécessai...

    La serviette qu'il lui tendit était demeurée un instant dans les mains d'Esteban. Pourtant, les frissons qui parcouraient le corps de Maeva la firent accepter et elle saisit le morceau de tissu vers elle avant de le glisser sur ses épaules en frottant légèrement, comme pour se sécher.

      _Merci.

    Son regard se posa sur le jeune homme, lui-même torse nu. Il devait geler! Surtout que l'eau du bassin était à une température particulièrement basse. En même temps, Maeva voyait mal comment un ours polaire pouvait apprécier de vivre dans un bassin tempéré. L'animal était fait pour le froid; il ne pouvait pas vivre sinon. Elle serait bien malheureuse, elle, puisque Maeva adorait le chaud soleil, la plage et les tee-shirts. D'ailleurs, elle retira la veste sans manches du zoo et alla la glisser sur un crochet placé là exactement pour ça. Elle avait laissé Esteban lire la feuille qui signifiait les termes du contrat de l'heure avec lui et revint à ses côtés lorsqu'elle se fut débarassée de son affreuse veste. Elle grimaça légèrement en sentant contre son corps le tissu trempé de son tee-shirt et tira légèrement dessus afin de tenter de le sécher un peu , de le décoller de sa peau. Elle n'était pas sans savoir que le tissu moulait parfaitement ses formes et elle remit la serviette sur ses épaules afin de cacher ce qu'elle pouvait. Elle remarquait aisément le regard d'Esteban sur elle et c'était loin de lui plaire. Elle vit qu'il venait de cesser de lire et crut qu'il signerait le papier sans rien dire, mais elle fut surprise de son initiative. Un léger soupir vint poindre sur ses lèvres alors qu'elle demeurait, encore, à bonne distance du jeune homme.

      _D'abord, je ne suis pas gelée par ta faute. C'est mon employeur qui m'a demandé de rester ici et tu es là également à cause de lui. J'imagine que si je ne donne pas de réponse, je n'obtiendrai pas de signature?

    Sa question, finalement, n'en était pas vraiment une. Elle n'avait pas la moindre envie d'aller manger un morceau avec lui, mais elle se doutait bien qu'il insisterait. En même temps, elle n'avait pas plus envie de rentrer chez elle en bicyclette. Le voyage lui serait affreusement pénible et ce serait long, qui plus est. Et puis... Manger ne signifiait rien, n'est-ce pas? Elle pouvait bien accepter son invitation à la reconduire chez elle. Elle pourrait prendre une bonne douche, rapidement, et une fois qu'elle serait allée remplir son estomac, elle n'aurait pas de dette envers lui. Elle pourrait aisément rentrer.

      _C'est bon. J'accepte. Mais c'est bien parce que je suis affamée, hein! Une condition par contre. Arrête de dire "vous"!

    Cela sonnait comme un ordre, mais Maeva eut un sourire qui montra à quel point elle ne lui tenait pas rigueur de cette habitude qu'il avait prise depuis le début. Elle détestait qu'on la vouvoie. Vu son âge, elle était, souvent, plus jeune que tout le monde alors elle en devenait mal à l'aise. Elle le poussa à signer, rapidement, avant de saisir les clés du bâtiment et les siennes, ce qui lui serait bien utile afin de décadenasser son vélo. S'assurant que l'argent de la caisse n'était pas là et que rien d'important ne traînait, elle mit la feuille signée sur la pile et sortit, attendant qu'Esteban fasse de même avant de verrouiller. La pluie semblait s'être quasiment arrêtée et elle espérait que ce serait le cas. Elle se rendit rapidement là où elle avait installé sa bicyclette et défit aisément le cadenas avant de rejoindre Esteban, le guidon de son vélo en main. Le siège était on ne peut plus trempé et Maeva l'amena près de la voiture où était le jeune homme, la serviette qu'il lui avait prêtée toujours sur ses épaules. D'ailleurs, lorsqu'elle s'en rendit compte, elle la lui rendit avec un pâle merci.

      _C'est gentil à toi de me reconduire.

    Elle espérait, ainsi, qu'il oublierait son invitation à dîner et qu'il se contenterait d'un trajet en sa compagnie. Elle en doutait fortement, évidemment, mais bon, c'est beau rêver.

    Elle lui fit part d'où se trouvait son appartement et semblait, encore, mille fois attrsitée de devoir s'en tenir à lui. Elle aimait bien être indépendante et ne pas avoir besoin de personne, mais même si elle avait pu partir, réellement, en bicyclette, elle se rendait seulement compte à quel point c'était insensé. Surtout qu'Esteban lui avait proposé de la raccompagner à Ocean Grove.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's a joke? [R. Esteban <3] Jeu 18 Juin 2009 - 2:17

    Se fut d’un triomphe qu’il signait la feuille pour ses services. Marchant lentement, tout en se délectant silencieusement et subtilement des formes de Maeva, il attendait patiemment qu’elle ramasse sa bicyclette et qu’ils rejoignent sa voiture. Esteban pris en charge de faire entrer la bicyclette dans le coffre spacieux de sa voiture et invita gentiment Maeva à l’attendre à l’intérieur. Pourtant il avait l’impression que quelque chose clochait avec cette fille. Quelque chose qui l’agaçait énormément qui venait d’une certaine manière rechercher son esprit de compétition. Maeva assise aux cotés d’Esteban, lui laissait la désagréable impression de le connaître, comme s’elle était certaine de comment il allait réagir. Comme s’elle avait un de ses détecteurs mental et qu’elle avait d’un éclair deviner ce qu’il voulait faire après l‘avoir invité gentiment au restaurant. Ce fut pourquoi lorsqu’il referma le coffre de la voiture et qu’il ouvrit la porte de sa voiture qu’il prit une décision. Il allait embarquer dans le jeu de la demoiselle et lui offrir ce qu’elle voulait… même s’elle allait en être étonnée.

      -Alors… c’est Maëva c’est ça? Demanda-t-il comme s’il cherchait à se rappeler de son prénom. Tu sais ça ne me dérange pas du tout de te reconduire. Et puis, c’est la moindre des choses de ma part de te proposer tout ça. Il pleut des cordes et n’importe qui de normal aurait fait comme moi dans une telle situation. Surtout si on doit prendre en considération que tu as attendu un bon moment après moi et que ça ne te plaisait pas du tout.


    C’était purement pour engager la conversation avant que la voiture ressemble à un salon funéraire. L’endroit où les gens à l’intérieur ne parlaient pas, se laissant à leurs pensées idiotes alors qu’on essayait de se frayer un chemin dans les routes humides tout en actionnant à plein régime les essuie-glaces. Barbant. Au feu rouge, alors que Maeva lui parlait, Esteban profita du moment pour jeter un œil à se que ses cheveux avaient l’air et les replaça soigneusement. Puis ils continuèrent de progresser lentement, suivant les limites de vitesse.

      - Tu aimes travailler dans se genre d’endroit? Enfin, je vois pas tellement ce qu’il y a d’amusant quand on pense que ses des animaux qui sont dans des cages à s’exhibés devant des tarés qui paient un prix exorbitant. Je serais porté à ouvrir les cages. De cette manière, ils auraient l’air moins misérable.



    Esteban, défendre le droit des animaux vous y croyez? Ne vous laissez pas berner, Esteban ne prononçait que le discours presque philosophique de son père. Il était évident que si Maeva aimait travailler dans se genre d’endroit, ses valeurs devaient aller dans le même sens que ce qu’il émettait. L’objectif était surtout qu’elle apprécie sa manière de penser et qu’il gagne des points en sa compagnie. C’était bien l’une des seules choses qu’il savait faire et c’était se faire apprécier… jusqu’à ce que son insouciance enfantine vienne le rattraper et gâcher beaucoup de choses. On aurait bien plus vous offrir des exemples mais ça n’aurait aucune utilité… surtout qu’habituellement Esteban ne s’en encombrait pas. Si les choses se gâtaient, il subissait et passait rapidement à autre chose sachant très bien que la vie était courte. Effectivement, ils pouvaient mourir se soir. Où demain qui sait.



    [Dsl... pour mon post mochee, j'Avais pas beaucoup d'inspi.:oops: ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's a joke? [R. Esteban <3] Jeu 25 Juin 2009 - 18:02




      _Oh! Tu sais, je suis habituée d'attendre. On ne fait que ça ici. C'est gentil tout de même...

    Elle s'était retournée vers lui et lui avait offert, pour la première fois sûrement, un sourire sincère. Assise sur le siège passager, elle ne s'y sentait que trop peu à l'aise, mais ce n'était plus le moment de vouloir descendre pour retrouver le confort miteux de sa bicyclette. Elle se contenta donc de regarder devant elle, mais elle se surprit à rire à certaines remarques d'Esteban. Elle n'était pas habituée de se laisser aller comme
    ça, mais après une dure et pénible journée de travail, ça valait le coup! Elle sourit lorsqu'il lui demanda si elle aimait travailler au zoo. Elle prit son temps avant de répondre, ne sachant trop comment formuler sa phrase.

      _Oui. Ça me plaît. Tu sais, c'est certain qu'ils ont l'air misérables, mais c'est pour leur bien. Ils se reproduisent, on les relâche dans la nature et on empêche l'extinction de la race!

    Elle avait parlé en haussant légèrement les épaules, comme si c'était une affirmation bien ordinaire. En même temps, Maeva travaillait au zoo pour gagner de l'argent et vivre sans l'aide de sa mère, vu qu'elle ne voulait rien savoir de son père. Mais elle aimait, d'abord et avant tout, les animaux. Elle espérait qu'ils soient bien traités et même si ce n'était pas toujours le cas, elle se rendait compte que la plupart du temps, les employés du zoo les respectaient beaucoup. Pourtant, les paroles d'Esteban lui semblaient trop pures pour le jeune homme, mais elle ne distinguait pas s'il disait vrai ou faux. Elle préféra penser qu'il disait vrai, comme ça, ça lui donnait une raison du pourquoi elle était allée dans sa voiture, en sa compagnie, alors qu'elle ne le connaissait à peine. Et puis, défendre les droits des animaux, c'était bien et elle doutait que quelqu'un soit réellement contre cette idée. À bien y penser, oui, mais il semblait, déjà, sympathique et elle le voyait bien défendre leur cause.

    Elle lui spécifia où elle habitait et lorsqu'il prit place dans l'accotement devant l'immeuble qui abritait son appartement, elle eut un sourire. Elle était trempée, la pluie s'était légèrement calmée, même que le ciel semblait vouloir s'éclaircir. Elle serait bien rentrée chez elle pour manger un morceau, prendre une bonne douche et dormir ensuite, mais elle avait une parole à respecter. Elle ouvrit la porte puis se retourna vers Esteban, amusée.

      _Merci. Si tu me laisses une demi-heure, je devrais être prête!

    Il avait de nombreuses options. Soit il l'attendait ici et lorsqu'elle était prête, ils passaient chez Esteban afin que celui-ci se change pour le dîner, soit il partait pour se changer tout de suite et revenait par après la reprendre. Elle espérait qu'il l'emmène au restaurant pourtant, elle ne voulait pas qu'il lui prépare quelque chose, elle serait décidément trop mal-à-l'aise. Elle sortit de la voiture et lui fit un dernier sourire avant de s'engoufrer dans l'immeuble à toute vitesse, gênée par la pluie. Lorsqu'enfin elle pénétra dans son appartement, elle en conclut que Kew et Alyson n'y étaient pas. Tant mieux. Elle se rendit rapidement à la salle de bain où elle prit une douche expressément rapide. Elle sécha ses cheveux, en boucles, les laissant tomber sur ses épaules. Elle maquilla ses yeux, très faiblement, et enduit ses lèvres d'un fin gloss. Elle soupira lorsqu'elle arriva dans sa chambre. Elle pourrait, au moins, faire un effort. Un jeans et un tee-shirt ne serait pas approprié pour l'occasion, même si ça n'avait rien d'un rendez-vous galant. Elle saisit sa
    ROBE NOIRE, la seule qu'elle avait, qui possédait de minces bretelles et dont le décolleté n'était pas trop plongeant. Quoique...! Elle poussa un soupir en l'enfilant, fronçant les sourcils à sa vue dans le miroir. Elle était jolie, certes, mais tout de même. Elle lui arrivait un peu en dessous du genou. Elle décida que ce serait celle-là. Pas le choix! Elle mit donc des sandales noires appropriées et regarda l'heure. Merde, elle avait déjà dépassé! Elle posa un dernier regard sur elle avant de prendre une bourse noire dans laquelle elle avait de l'argent et ses cartes, au cas où. Elle descendit rapidement les étages, faillit dégringoler les marches avant d'arriver en bas et sourit en voyant que la pluie avait cessé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's a joke? [R. Esteban <3] Sam 27 Juin 2009 - 4:43


    Esteban arrivait à deux choses face aux gens qu’il rencontrait. D’abord il avait ce petit quelque chose qui intriguait, cette insouciance peu commune où il ne tenait gère d’attention aux sujets les plus sérieux. Les problèmes étaient vite oubliés au profit de l’amusement et du plaisir qu’il tenait absolument à conserver. Et venait ensuite cette manière très naturelle de se faire détester par ceux qui venait de le rencontrer. Demander à Jovan Lennon, par exemple, où Esteban n’avait suffit que de quelques mots pour le mettre hors de lui et d’enclencher un combat sans merci. C’était pourtant d’un sourire qu’Esteban avait décidé de dérouter Maeva et de ne pas la laisser en contrôle de la situation. Sans doute qu’elle serait frustrée, mais s’ils se revoyaient il en serait que plus amusé par l’orgueil de la demoiselle qui aurait été fripé. Peu intéressé par la défense de Maeva sur le droit des animaux, Esteban avait hoché la tête sans plus. Inutile d’ajouter quoique se soit sur se sujet, bien parce qu’il ne se voyait pas exprimer une profonde discussion sur ses vilaines bêtes ridicules.

    Suivant à la lettre les indications de sa compagne, Esteban se stationna finalement devant l’immeuble où elle disait habitée. Inconsciemment il ne put s’empêcher de mémorisé l’adresse afin de peut-être se faire pardonner un jour de ce qu’il allait faire. Alors qu’elle lui proposait de lui offrir quelques minutes pour qu’elle se prépare, Esteban gardait se sourire énigmatique. Elle n’avait pas voulu se laisser surprendre, alors il n’avait pas d’autre choix que de se laisser désirer.


      -Je te laisse toutes les demi-heures que tu auras besoin.


    Et il avait attendu tel un gentleman qu’elle aille entrée dans son appartement et qu’elle aille refermer la porte derrière elle pour appuyer sur l’accélérateur. Esteban avait décidé de se rendre chez lui. Maeva pensait sans doute qu’il y allait pour se changer, ranger son équipement et s’habiller convenablement. Elle avait sans doute raison, ormi qu’il avait décidé de ne pas le faire pour celle-ci. Oui, il avait décidé d’étirer leur rencontre en lui donnant de faux espoir d’une agréable soirée. Peut-être qu’il serait amener à aller la voir où elle travaillait et alors là il pourrait pondre une excuse bidon. Mais en tout les cas, il voulait lui enlever de la tête l’idée première qu’elle s’était faite de lui. Il voulait la dérouter, la prendre au dépourvu, même si c’était au prix qu’elle le déteste.

    Ce n’était pas sa faute à lui s’elle semblait être si orgueilleuse qu’elle voudrait peut-être le battre s’il osait faire surface. Pourtant il y voyait un certain plaisir de savoir qu’elle devait sans doute se préparer et se changer juste en pensant à la soirée qu’elle passerait avec lui. Il était évident qu’Esteban n’aurait pas conclu et c’était dans cette optique qu’il avait décidé de jouer quelques cartes différentes. Alors qu’il rentrait sa voiture dans sa cour, il eu une pensée pour la demoiselle qui devait l’attendre à l’extérieur. Heureusement, il ne pleuvait plus. Et pourtant, quelle déception pour la belle de réaliser que le beau carrosse ne reviendrait pas prendre la princesse. Viendrait-elle à réalisé que ses désirs avaient été respectés? Rentrer chez elle toute seule.


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's a joke? [R. Esteban <3] Mer 1 Juil 2009 - 20:36


    Maeva attendit un bon moment, dehors, sous le porche afin de se cacher du vent. Pourtant, elle fronça les sourcils lorsqu'elle regarda sa montre et qu'elle vit qu'il aurait dû être là depuis une vingtaine de minutes déjà. Elle n'avait vraiment pas envie d'y aller, mais se faire poser un lapin de cette façon ne pouvait que l'énerver. Elle ne savait pas pourquoi elle était furieuse parce qu'elle n'avait pas voulu qu'il vienne. Elle aurait préféré qu'il parte et ne revienne pas, qu'il la laisse ici et qu'elle n'ait pas besoin de se préparer. Elle détestait mettre des robes, de toute façon, et ce n'était pas pour lui qu'elle l'avait fait. Elle ne savait pas trop là où il l'emmènerait et elle avait préféré s'habiller chiquement, afin de ne pas faire trop tarte dans un endroit trop clean. Elle attendit encore un peu, mais finit par rentrer, tout de même, dans l'immeuble. Elle ne savait pas si elle était heureuse ou non de la conclusion que cette soirée lui apportait. Au moins, elle pouvait être certaine qu'il ne voulait pas que coucher avec elle parce qu'il aurait sauté sur l'occasion pour le faire. Tant mieux. Elle avait, malgré tout, apprécié sa compagnie et le fait qu'il ne soit pas un idiot de premier ordre l'enchantait.

    Elle grimpa les marches et lorsqu'elle entra dans son appartement, elle s'affala dans un fauteuil et poussa un soupir. Elle redressa ses jambes contre elle et se mit à réfléchir. Si elle le voyait, à nouveau, que ferait-elle? Serait-elle furieuse qu'il ne soit pas revenu la chercher comme prévu ou au contraire, lui en serait-elle reconnaissante? Difficile à dire et elle-même ne le savait pas .Il n'avait pas son numéro de téléphone, après tout, peut-être s'était-il passé quelque chose de grave et il n'avait pas pu la rejoindre. Toutefois, elle était heureuse de ne pas avoir à sortir. Lorsqu'elle entendit la porte d'entrée s'ouvrir, elle sursauta et elle vit Kewan froncer les sourcils.

      _Merde, Mae'! T'es sur les nerfs!
      _Bonjour Kewan, moi aussi je suis contente de te voir.
      _Pourquoi t'es habillée comme ça? Il y a un truc que je sais pas?
      _Non rien. Rien du tout. J'allais me changer, justement.

    Elle alla jusqu'à sa chambre et s'y enferma avant de se jeter sur son lit en étouffant un soupir. Elle retira rapidement sa robe et enfila un pantalon jogging gris ainsi qu'un tee-shirt. Elle attacha ses cheveux en une queue de cheval et se regarda dans le miroir. Là, elle se reconnaissait davantage. Elle ne sortit de sa chambre qu'après s'être changée et alla manger, rapidement, un petit quelque chose. Décidément, si elle revoyait Esteban, où que ce soit, elle aimerait qu'il explique les raisons qui l'ont poussé à ne pas revenir la prendre. Il ne lui devait rien, évidemment, mais elle aimerait, toutefois, être au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: It's a joke? [R. Esteban <3]

Revenir en haut Aller en bas
 

It's a joke? [R. Esteban <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Metrozoo & Marécages-