AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just for tonight. ϟ Pv Duke /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Just for tonight. ϟ Pv Duke /! Mar 10 Mai 2011 - 11:35


Il n’y a pas de branlette dans Hamlet...
ϟ Duke & Lésia ϟ


22 heures, un jeudi soir. Vous vous demandez certainement ce que je fais dans ce parc aimé de tous - sauf de moi - à cette heure-ci ? Et bien je ne sais pas. J’étais chez moi, seule sans aucun garçon à me mettre sous la dent, et je me faisais profondément chier. Excusez mon langage mais c’est le seul qui résume bien mon profond ennui. Parfois, je me dis que je ne suis qu’une pauvre fille. J’aime faire du mal autour de moi, tout comme j’aime me faire souffrir. Et ce soir justement, j’avais commencé la soirée par regarder des photos de mes échographies, des photos de ma petite fille que j’ai fais adopté car elle n’avait pas besoin d’un mère alcoolique, sarcastique et indigne. Parfois dans la vie, il faut faire des choix, et pour une fois je n’avais pas pensé à moi pour celui-ci. Mais aujourd’hui, je l’avoue, elle me manque terriblement. A un point inimaginable. La voir grandir m’a consumé jours après jours, car ce n’étais pas moi qu’elle appelait maman, ni moi qu’elle prenait dans ses bras. Bref, tout ça pour dire que j’eus besoin de prendre un bon bol d’air, et je n’ai rien trouvé de mieux que ce parc. Il était vide, pas un chat. En même temps, beaucoup de gens ici étaient des trouillards, donc forcément ils n’allaient pas se balader en pleine nuit dans un endroit sombre et éloigné. On ne sait jamais que quelqu’un les attaque. Moi, je n’ai peur de rien alors me poser sur un banc seule, en écoutant le silence ne me dérange absolument pas. Au contraire. Assise sur le dossier d’un banc, près du petit lac, je regardais l’horizon noir, perdue dans mes pensées. Je sortis mon paquet de Malboro, light s’il vous plait, et j’alluma une cigarette. Je me sentais bien ici, car personne n’était là pour me déranger ou pour me demander des trucs débiles comme « t’as pas une clope ? ». Le paradis. Vivre la nuit est tellement mieux que la journée ! Si je pouvais, croyez moi que la journée serait ma nuit et vice versa.
Malheureusement la tranquillité ne reste jamais bien longtemps parmi nous. J’entendis un bruit au loin. Pour me rassurer je me dis que le vent devait être présent. Je n’avais pas peur que quelqu’un m’attaque ou de me faire manger par le gros méchant loup, mais plutôt de me faire enmerder par je ne sais quel habitant pommé qui serait ici pour je ne sais quelle raison. Des bruits de pas s’approchaient de moi, et je souffla d’énervement avant même que la personne ne prenne place à mes côté. La tête tournée vers la gauche, je ne regardais même pas la personne qui venait de s’installer sur mon banc, et continuais à fumer ma cigarette tranquillement.

Lésia - « Il y’a pleins d’autres bancs un peu plus loin… »

Dis-je d’un ton froid et méchant. Je n’ajouta rien, continuant à ignorer l’autre personne qui ne tarda pas à me répondre.


Dernière édition par Lésia-Birdie Jagger le Mer 11 Mai 2011 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just for tonight. ϟ Pv Duke /!\ Mar 10 Mai 2011 - 17:49


JUST FOR TONIGHT - D&L


Il y a des jours comme ça, où l'inspiration ne vient pas. Duke avait passé la journée avec son appareil à la main, mais ce fut assez déplorable. Ses photos n'avaient pas de profondeurs, les lumières n'étaient pas bonnes, les cadrages déplorables. Bref, ce n'était pas son jour. Même la séance avec une jeune mannequin n'avait pas été concluante. Vu la colère qu'il avait piqué contre elle, pas sûr qu'il la revoit un jour... Certes elle n'y était pour rien si aujourd'hui il n'était pas doué de ses 10 doigts, mais il fallait bien qu'il évacue sa frustration et que quelqu'un prenne, non ? En tout cas, pour lui, si. Et il n'allait certainement pas s'en prendre à lui-même, non ça, jamais. De toute façon, il était comme ça de nature : s'il foirait, ça ne pouvait pas être de sa faute. Il n'était jamais responsable. Il refusait catégoriquement cette idée, il se trouvait mille et une excuse et s'en prenait au pauvre innocent qui se trouvait à ses côtés au même instant. C'était stupide, immature et irresponsable, mais c'était sa façon de fonctionner. Et il fallait s'y faire. La nuit tomba alors sur le quartier sans même qu'il ne s'en rende compte. Assit devant son ordinateur, il traitait ses photos du jour et essayait de les retoucher au mieux pour obtenir un résultat pas trop honteux. Mais quand ça ne voulait pas y aller, ça n'y allait vraiment pas. Il sentait une certaine colère dévastatrice monter en lui, la nervosité le rendant fébrile. Sa main devenait maladroite sur la souris de l'ordinateur, ratant ses retouches à cause de fausses manip'. C'était à en devenir dingue. Surtout que Duke n'avait jamais été un exemple de patience. Après un ultime ratage Duke se leva brusquement et balança la souris contre l'écran en hurlant un tas d'insultes contre ce fichu ordinateur. Car oui, c'était la faute à l'ordinateur. Il se mit alors à tourner en rond dans son bureau, l'air contrarié et songeur à la fois. Les lèvres pincés, il maugréait un tas de choses incompréhensibles et de toute façon, il valait mieux ne pas les comprendre. S'arrêtant un instant devant la fenêtre, les couleurs sombres de la nuit l'apaisèrent vaguement. Mais surtout, il sentit alors une vague d'inspiration l'envahir. Il se retourna, s'empara de son appareil et dévala les escaliers avant de se précipiter dehors. Ne jamais se glisser sur la route d'un photographe inspiré, surtout quand il s'appelait Duke Hatfield. Car ça revenait à signer son arrêt de mort en quelque sorte. Et là commença une longue marche noctambule, les flash de son appareil allant bon train. Enfin il parvenait à tirer quelque chose de ses clichés ! Pas trop tôt. Satisfait, il avançait au hasard, se laissant guider par les photos. Environs une demie-heure plus tard, Duke pénétrait dans le parc d'Ocean Grove. Il n'y avait plus personne à cette heure et il appréciait la tranquillité des lieux. Personne pour le déranger, le déconcentrer ou l'agacer. Car en temps normal, le simple cri d'un enfant qui jouait suffisait à lui faire perdre les pédales. Une fois, il n'avait pu se maitriser, il avait attrapé un caillou d'une taille assez imposante malgré tout et l'avait balancé sur la tête du pauvre gosse de... allé, 5 ans tout au plus ! Je vous dit pas le bazar que ça avait créé.

Déambulant sur une des allées principales, il aperçut alors une fine silhouette installée sur un banc. Une femme, sans aucun doute. Blonde visiblement. Duke posa alors un genoux à terre et plaça l'objectif devant ses yeux pour la photographier. Il était assez étonné de voir une jeune femme dehors à une heure pareille - sachant que les clochards et les junky n'étaient pas vraiment nombreux par-ici - mais l'occasion était trop belle pour se passer d'une photo. Après quelques clichés, il finit par obtenir un qui lui assouvit sa satisfaction. Zoomant alors sur le visage de la jeune femme, il fronça les sourcils. Attendez... Mais il la connaissait elle ! Il se releva alors, posant un regard insistant sur la jeune femme, qui n'était désormais plus tout à fait une inconnue... Lésia. Son nom de famille ? Alors là, aucune idée ! Tout ce qu'il savait, c'était qu'elle était chiante à mourir mais qu'il adorait la faire taire. Si vous voyez ce que je veux dire. Un sourire mesquin vint faire frémir ses lèvres. Il s'avança alors vers elle, ayant tout à coup une petite idée de comment pourrait se terminer cette escapade nocturne. Parcourant la distance qui le séparait encore d'elle, la jolie blonde elle ne daigna pas relever la tête. Elle ne lui adressa pas non plus un regard alors qu'il s'asseyait sur le banc, juste à côté d'elle. La seule chose à laquelle il eu droit fut : « Il y’a pleins d’autres bancs un peu plus loin… » Bah tiens ! Duke échappa alors un ricanement moqueur. Lésia dans toute sa splendeur. Ou pas justement, tout dépendait du point de vu duquel on se plaçait. Et ce fut sur un ton railleur qu'il répondit : « Pourquoi ? T'as peur que celui-ci te fasse mal au dos pendant que je réciterais des poèmes à califourchon sur toi ? » Nouveau ricanement. Il ajouta finalement : « J'étais juste venu te dire que t'es franchement pas photogénique comme fille. » Il lui offrit alors un large sourire hypocrite, se complaisant dans sa provocation totalement inutile. Mais c'était comme ça que ça marchait entre eux. Ni plus, ni moins.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just for tonight. ϟ Pv Duke /!\ Mar 10 Mai 2011 - 19:59

Let's play a love game.

Je détestais le jeudi, tout comme je détestais tous les autres jours de la semaine. Sauf le dimanche, bien que celui-ci rentrait également dans la liste parfois. La journée avait été longue, et la routine qui avait prit place dans ma vie depuis quelques temps m’exaspérait. Pourtant j’avais la vie que beaucoup m’enviait. Un boulot dans un cabinet d’avocat réputé, un héritage qui me permettait de payer ma maison sans toucher à l’argent gagner par des années de dure labeur et pour certains un nom et une famille qui faisaient rêver. Et bien moi je vais vous dire comment je trouve ma vie : minable. Le seul point positif dans ma triste vie était le fait d’être célibataire et de pouvoir sauter avec qui bon me semble. Ah et aussi le fait que deux cabinets d’avocats se battaient pour m’avoir comme secrétaire alors que je n’en branle pas une au boulot. Travailler avec un homme est tellement facile ! Un sourire, une mini jupe… Enfin, faut dire que j’ai un don pour parler aux hommes, sans vouloir me vanter. Ma journée avait donc été banale, debout 8 heure arrivée au travail avec une heure de retard.. C’est fou comme le temps passe vite ! Mais quand l’ennui vient nous faire un coucou, là par contre le temps se barre comme un lâche, comme ci il s’arrêtait. Ah non mais vraiment, ma vie me fait chier parfois.
Assise sur ce banc, et après avoir envoyé balader mon interlocuteur je ferma les yeux pour tenter de rester calme et sociable. Le parfum qui venait de parvenir jusqu’à mon nez afin de titiller mon odorat me rappelait quelqu’un. Mais alors qui, ça je ne sais pas. Ce n’est qu’en entendant sa voix que la rage s’empara de moi. Duke, et sa manie de vouloir faire les bad boys en pensant que ça le rend sexy. Bon d’accord, quand il le fait bien, il est carrément hot mais il était bien la dernière personne que j’avais envie de croiser ce soir. « Pourquoi ? T'as peur que celui-ci te fasse mal au dos pendant que je réciterais des poèmes à califourchon sur toi ? » me répondit-il avec ce ricanement qui me donnait envie de le giffler. Du grand Duke, une phrase typique du mec qui a envie de se faire une fille. Duke et moi avons une relation assez particulière. On se déteste, ou plutôt on adore se détester. Ce n’est pas lui qui dira le contraire. J’eus le temps de répondre à sa première remarque qu’il me lança une nouvelle phrase. « J'étais juste venu te dire que t'es franchement pas photogénique comme fille. » Un rire m’échappa. Non mais pour qui se prenait-il ? Duke me faisait bien rire quand il essayait de me lancer des piques que j’étais obligée de lui répondre à chaque fois. Bien entendu, j’étais bien loin de son niveau. A vrai dire, c’était plutôt un cas désespéré, un adolescent dans le corps d’un homme et face à ça il n’y avait pas grand-chose à faire.

Lésia - « Tiens donc, Duke le magnifique ! Je vois que tu prends toujours tes rêves pour la réalité chéri. Si tu n’as que ça à dire, alors économises ta salive pour une autre pétasse que tu aimerais te faire, je suis sûre que les répliques d’ados les font fondre ! »

Bien sûr que j’avais envie de lui, car nos ébats avaient rien de romantique. Et je déteste les choses romantiques. Je savais très bien comment se terminerait la soirée, mais il savait aussi à quel point je n’étais pas une fille facile. Il fallait d’abord que l’on s’énerve avant de passer aux choses sérieuses. Le vent soufflait, et son parfum me dégoutait.

Lésia - « Ton parfum me donne envie de gerber. C’est-ce que tu mets pour attirer tes proies ?

Mon regard azure était posé sur lui, avec un petit sourire malicieux qui lui montrait que j’avais envie de jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just for tonight. ϟ Pv Duke /!\ Mar 10 Mai 2011 - 21:25

La tête que tirait Lésia l'amusait. Il savait pertinemment qu'à cet instant elle le haïssait et ne rêvait que d'une chose : le faire disparaitre, et qu'importe les moyens dont il faudrait user pour y arriver. Et ça, ça l'excitait. Une excitation malsaine face à un jeu vil. Du Duke tout craché. Et qu'elle meilleure partenaire pour jouer que Lésia ? Elle était aussi tordue et mauvaise que lui, et leur duo faisait toujours des étincelles. Ils leur était quasiment impossible de s'entendre au quotidien et ils s'en faisaient toujours baver l'un l'autre par pur plaisir sadique. Le seul endroit où ils étaient d'accord, c'était glissés entre les draps. Alors là oui, ils laissaient de côté leur animosité pour mieux s'unir. Comme quoi, chaque personne pouvait se lier avec une autre, même les plus asociales. Il suffisait de trouver un seul point commun et le tour était joué. Tout simplement. C'était le cas de de Duke et Lésia, ils avaient trouvé leur point commun. Un point commun qui vous rapproche plus physiquement que mentalement, la preuve en était qu'ils étaient encore en train de se chamailler. Incorrigibles je vous dit ! Lésia le fusillait du regard, ne cachant pas son exaspération à le voir alors que visiblement, elle était venue chercher un peu de solitude et de calme. Mais avec Duke, c'était raté. Il adorait lui pourrir la vie, mais il détestait quand elle le faisait à son tour. Enfin, il lui semblait qu'il détestait ça... En tout cas, ce qui était sûr c'était qu'ils s'étaient bien trouvé. Aussi insupportable et détestable l'un que l'autre, ils se rendaient leur haine à la perfection. Avant de la faire disparaitre le temps d'une coucherie. Lésia échappa alors un ricanement face à la deuxième remarque de Duke. Celui-ci la fixait, imperturbable. Le regard sombre, un sourire sournois étirant sur le côté ses lèvres et faisant creuser sa fossette, il avait posé son bras sur le dossier du banc, sa main arrivant au niveau de l'épaule de Lésia. Celle-ci commença alors sur le même ton que Duke, en peut-être un peu plus agacée néanmoins : « Tiens donc, Duke le magnifique ! Je vois que tu prends toujours tes rêves pour la réalité chéri. Si tu n’as que ça à dire, alors économises ta salive pour une autre pétasse que tu aimerais te faire, je suis sûre que les répliques d’ados les font fondre ! » Duke échappa un soupire jouissif face à sa réaction. Exactement ce qu'il recherchait ! De toute façon, il ne fallait pas grand chose pour qu'ils s'énervent. La simple présence de l'autre suffisait à leur mettre les nerfs en pelote alors... Toujours avec ce même air agaçant, Duke répondit : « Peut-être, mais à cet instant y pas d'autres pétasses que toi ici. Alors je vais devoir m'en contenter, même si c'est pas du premier choix. » Au moins avec eux, pas la peine de s'encombrer des bonnes manières et du langage soutenu. Ils parlaient comme ça venait et ça convenait à tout le monde. En tout cas, plus elle jouerait la fille difficile, plus il lui serait facile de l'avoir. C'était comme une équation mathématique, prouvé et sans exception : il la voulait = elle résistait = il l'énervait = elle cédait. Et voilà, c'était simple. Mais c'était ça qu'il adorait. Toute la partie où elle résistait. La tension montait et le résultat en valait la chandelle. « Ton parfum me donne envie de gerber. C’est-ce que tu mets pour attirer tes proies ? » Le visage de Duke s'assombrit, son sourire s'effaçant. Alors comme ça son parfum lui donnait envie de gerber ? Qu'à cela ne tienne, il allait la faire vomir si c'était ce qu'elle voulait. Il s'approcha d'elle, déposant la main qu'il avait sur le dossier du banc sur son épaule, de façon ferme afin qu'elle ne puisse pas se reculer. Se collant à elle, il vint murmurer à son oreille : « Tu t'en plaignais pas de ce parfum la dernière fois que je te faisais crier, hein Lésia ? » Il souffla dans son cou un air chaud avant de remonter son visage vers le sien pour finalement se reculer au dernier moment, s'amusant à la titiller et l'agacer autant qu'elle le faisait avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just for tonight. ϟ Pv Duke /!\ Mer 11 Mai 2011 - 23:04

I want your body now.
Il avait le don de m’exaspérer, mais d’une force. Duke était un homme tellement sur de lui qu’il se prenait pour dieu. Et le pire, c’est qu’il se prenait pour un dieu du sexe alors qu’il n’avait pas de quoi se vanter si vous voyez ce que je veux dire. Le fait qu’il se trouve dans le même parc que moi, à une heure aussi tardive aurait pu être un coup du destin, si Duke n’avait pas été celui qu’il était. Un mec comme lui ne peut pas se trouver là par hasard, il devait probablement y avoir une raison. Bon bien sur je n’insinue pas que ce cher garçon m’a suivit bien au contraire, mais il n’était pas là juste pour le plaisir. Quand je lui faisais une remarque, ou quand je tenais tête à ses paroles, Duke ne me laissait aucune chance d’avoir le dernier mot. Et j’adorais ça. « Peut-être, mais à cet instant y pas d'autres pétasses que toi ici. Alors je vais devoir m'en contenter, même si c'est pas du premier choix. » répondit-il d’un ton digne de lui. Le fait qu’il m’insulte n’était pas un hasard non plus, car il savait combien je détestais qu’on me compare à toutes ces pimbêches siliconées qu’il se tapait. J’aurais pu monté dans une profonde colère ou lui envoyer mon poing en pleine figure rien que pour l’utilisation du mot pétasse. Mais le calme prit le dessus, ce qui m’étonna moi-même d’ailleurs.

Lésia - « Trop facile. »

Dis-je d’un ton hautin. C’était comme-ci il n’avait rien à répondre, le rendant donc obligé de reprendre mes propres mots comme un enfant de primaire. Peut-être que Duke pensait que cette remarque le rendait mignon et fort, mais si c’était le cas il se mettait le doigt dans l’œil, bien profondément. En réalité, j’adorais l’insulter moi aussi, mais tout dépendait du contexte. La tension sexuelle présente entre nous deux commençait à prendre une place importante, mais j’étais bien décidé à lui en faire baver. Je voulais qu’il rampe devant moi, qu’il me supplie de lui retirer ses fringues. Je voulais qu’il me désire à un point inexplicable. Et pour arriver à tout ça, rien de plus simple : l’attaque. Et je dois dire que j’étais très forte à ce jeu là. Premier round : son parfum. Bingo, il était tombé directement dans le panneau. Son parfum me dégoutait, juste parce que je l’avais trop sentie ces derniers temps et qu’il avait la même odeur que l’après-rasage de mon défunt papa. Mais ce que je dois dire, c’est que ce cher ami était également très fort pour me faire monter la température, et ma remarque lui donna quelques idées. Je sentais son souffle près de mon visage, ainsi que sa main sur mon corps. J’avais envie de la lui retirer, tout comme je voulais qu’il la descende plus bas… « Tu t'en plaignais pas de ce parfum la dernière fois que je te faisais crier, hein Lésia ? » me répondit-il, tout fier de lui. Effectivement, j’avais pris mon pied ce jour là, mais ce n’était pas grâce au parfum. Bien entendu, ma fierté me poussait à le rembarrer de nouveau, quitte à mentir. L’important était d’y croire et d’être crédible. Et puis, le mensonge était un de mes atouts, je suis réputée ici pour être l’une des pires menteuses.

Lésia - « Il y a deux choses à savoir sur une femme Duky chéri. Un: lorsqu’elles boivent, elles ne sentent plus grand chose, odeur ou quoi que ce soit d’autre. »

Pendant que je parlais, ma main glissait lentement, vers le haut, le long de son pantalon léger et mon regard lui montrait que j’étais pleine de désir. Il ne fallait juste pas que je craque, car je voulais le rendre fou avant. Ma main arriva au niveau de son entrejambe, et se stoppa.

Lésia - « Deux: elle simule. Souvent. Très souvent… Alors, je peux crier certes, mais tu as encore des choses à apprendre pour que ce soit un vrai crie de plaisir ! »

Ma main ne bougea pas, et en attendant sa réponse, je mordis ma lèvre inférieur lentement, avant d’arborer un sourire de peste, comme il détestait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just for tonight. ϟ Pv Duke /!\ Jeu 12 Mai 2011 - 14:08

« Trop facile. » Lâcha-t-elle finalement à sa première réplique. Quoi ? Et c'était tout ? Duke fronça le sourcils, vexé qu'elle ne réagisse pas plus que ça. Elle avait donc décidé que ce soir, s'il la voulait il allait devoir véritablement se lâcher et la torturer psychiquement ? Si tel était son désir, Duke se ferait un plaisir de le combler. Un sourire vil se dessina finalement sur ses lèvres, signe qu'il plus prêt que jamais à relever le défis et qu'il comptait bien le remporter. Rien ne lui faisait peur, et il ne craignait pas de devoir escalader la plus glissante des parois pour parvenir au nirvana. Maintenant qu'il l'avait vu et qu'il savait comment pourrait éventuellement se terminer la nuit, il ne pouvait plus se défaire de ses pensées et la frustration serait trop grande pour lui s'il devait rentrer chez lui et se contenter de sa main droite pour calmer quelques ardeurs. Accélérant alors les choses, puisque madame la princesse faisait des manières, il glissa sa main sur son épaule et rapprocha ses lèvres de son oreille pour lui murmurer quelques mots. Lésia s'était légèrement raidit, visiblement hostile à son contact. Tant mieux. Qu'importe la réaction qu'il suscitait chez les femmes, ça lui convenait toujours. La seule chose qu'il ne supportait pas, c'était l'indifférence. Mais avec Lésia, cette option n'était même pas envisageable. Il l'agaçait trop pour qu'elle l'ignore, ça ne lui ressemblait pas. Elle avait le sang chaud et réagissait toujours au quart de tour. C'était comme ça qu'ils fonctionnaient, voilà tout. Et la preuve était là. A peine avait-il terminé de lui susurrer ces quelques désagréables paroles qu'elle le rembarra. « Il y a deux choses à savoir sur une femme Duky chéri. Un: lorsqu’elles boivent, elles ne sentent plus grand chose, odeur ou quoi que ce soit d’autre. » Duky chéri ? Le garçon grimaça en la dévisageant. Qu'est-ce que c'était que ce pseudo ridicule ? Si elle c'était son parfum qui lui donnait envie de vomir, lui c'était bien tout ces petits noms immondes. Il se contenta de rouler les yeux à cette phrase, l'air de dire : Oui et ? ça nous amène à quoi ? Mais rapidement, tout le corps du garçon se contracta. Lésia venait de poser sa main sur sa cuisse et la remontait lentement, avec un plaisir sadique évident. Duke posa son regard dans le vide, les lèvres pincées, les traits tirés alors qu'il essayait de se maitriser au maximum. Mais plus elle approchait de son entre-jambe, plus il avait du mal. Son excitation passa de 5 à 70 en l'espace de quelques secondes, lui provoquant une bouffée de chaleur. Et oui, c'était ça d'être un homme aussi... Et puis lui, il n'avait jamais été du genre à essayer de se contrôler. Tendu comme un string, il essayait de se concentrer sur sa respiration au maximum pour ne pas penser à autre chose. La garce. « Deux : elle simule. Souvent. Très souvent… Alors, je peux crier certes, mais tu as encore des choses à apprendre pour que ce soit un vrai crie de plaisir ! » Elle simule ? Bah tiens, et quel en serait l'intérêt ? Duke n'y croyait pas une seconde. Si elle simulait avec lui, pourquoi lui céder à chaque fois ? A part parce qu'elle prenait son pied, il n'y avait pas d'autres explications possibles. Et non, vu qu'en dehors de ça ils ne pouvaient pas s'encadrer. La main de la jeune femme s'était stoppée et elle le fixait, se mordillant la lèvre avec ce petit air de peste. Elle n'imaginait même pas toutes les pensées obscènes qu'il avait en tête à cet instant, se mélangeant entre sexe et violence. Il prit une grande inspiration, essayant de faire abstraction de sa main qui le titillait de plus en plus. Se penchant à nouveau vers elle leurs lèvres se frôlèrent alors qu'il répondait : « Tu mens si mal, que si tu simulais je l'aurais rapidement su. » Il se tut une seconde, approchant encore un peu ses lèvres des siennes, tandis que leurs souffles s'entremêlaient. Puis, au dernier moment il se recula, la laissant sur sa faim. Il ajouta ensuite, avec toujours ce même air pédant et agaçant : « De plus, tu serais vraiment la reine des connes si tu faisais ça. Tu te vois coucher avec un mec pleins de fois, sans que rien ne t'y oblige et sans prendre le moindre plaisir ? Non, j'y crois pas une seconde. Pourquoi c'est si dur pour toi d'avouer que je te fais grimper au rideau ? » Il lui lança un regard plein de provocation, satisfait. Puis, il attrapa sa main et la retira de sa cuisse. Lui maintenant fermement le poignet, il resta en suspend quelques secondes, et finalement contre toute attente redéposa directement sa main sur son entrejambe en soufflant d'un air mesquin : « Soit pas timide "Lésy chérie". On est entre nous. » Oui, Duke n'était pas du genre à y aller par 36 chemins. Il relâcha alors sa main, lui laissant la possibilité de la retirer alors qu'il se mettait déjà à ricaner, très amusé de la situation.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just for tonight. ϟ Pv Duke /!\ Sam 14 Mai 2011 - 10:14

Je savais très bien qu’en étant froide avec lui voir ignorante, Duke deviendrait fou. Et c’est justement ce que je cherchais. Il me connaissais assez pour se dire que je n’étais pas une fille facile mais plutôt une prédatrice. J’adorais jouer avant de passer aux choses sérieuses, j’étais comme ça. Et je dois dire qu’il l’était aussi, puisque jamais je ne l’avais vu me sauter dessus directement, préférant me faire monter la température lentement histoire que je devienne une véritable boule de feu tellement mon corps aurait été chaud. A chaque fois qu’on se croisait quelque part, on finissait la nuit ou la journée ensemble, dans le même lit. Vous être d’accord avec moi pour dire que derrière tout ça se cache un truc ! Mais quoi, je l’ignore. Lorsque je commençais à lui faire monter la température en baladant mes mains sur son corps et plus particulièrement aux endroits sensibles, je savais très bien qu’il était entrain de bouillir. Je ne le montrais pas, mais j’avais très chaud moi aussi. Vraiment très chaud. Bien entendu, quand j’eus finis mon explication à deux balles sur la simulation chez une femme, Duke me regarda d’un air narquois et je savais qu’il ne prendrait même pas trente secondes pour me répondre. J’avais touché un point sensible, et pour lui je ne simulais pas. C’est vrai qu’il était très doué dans ce domaine, mais parfois lorsqu’une femme n’a pas envie, il lui arrive tout de même de faire croire à l’autre qu’elle passe le meilleur moment de sa vie. Duke était un homme qui adorait savoir qu’il était bon au lit, et le fait de lui faire croire le contraire allait blessé son égo et le rendre encore plus fou. C’était un battant, il voulait être le meilleur et ça je le savais et allais en profiter pour le pousser à bout pour atteindre l’extase. C’était tellement facile de manipuler un homme. « Tu mens si mal, que si tu simulais je l'aurais rapidement su. » me lança-t-il en réponse, tout en s’approchant dangereusement de moi. Oh non, mon désir montait de plus en plus, mais il ne fallait pas que je craque. Pas tout de suite. Pas aussi facilement. Ses lèvres étaient proches des miennes, tellement proches que je pouvais sentir son souffle chaud. Je ne voulais pas céder à la tentation, car mon égo à moi voulait que je sois une dominatrice, que ce soit moi qui mène les rennes de la chose, comme d’habitude. « De plus, tu serais vraiment la reine des connes si tu faisais ça. Tu te vois coucher avec un mec pleins de fois, sans que rien ne t'y oblige et sans prendre le moindre plaisir ? Non, j'y crois pas une seconde. Pourquoi c'est si dur pour toi d'avouer que je te fais grimper au rideau ? » en entendant ça, je me mis à rire. Duke était tellement persuadé d’être le roi du sexe qu’il faisait des déductions dans sa petite tête. Il connaissait les femmes, mais seulement au lit. Mais il ignorait à quel point parfois nous pouvions être difficile. Je n’étais pas du genre à avouer, et il le savait très bien. Il retira ensuite sa bouche, qui s’approchait bien trop dangereusement de la mienne, et j’en profitais pour lui répondre.

Lésia « Je mens mal ? Si tu savais mon pauvre… »

Je ne répondis pas à son autre phrase, car je n’en voyais pas l’utilité et je savais qu’il serait agacé. Je sentis ensuite sa main qui me retira la mienne de l’endroit où elle avait trouvé refuge. Je souris, il était déjà trop excité pour que je le torture. Il la reposa ensuite sur son entrejambe. Typique de Duke ça, de faire des choses parfois légèrement inutiles. « Soit pas timide "Lésy chérie". On est entre nous. » Je laissa échapper un léger rire. Je n’étais absolument pas timide, et je ne comptais pas me laisser dicter ce que je devais faire. Tout en laissant ma main sur son entrejambe qui devenait de plus en plus dur, j’attrapais ses cheveux avec l’autre main, afin d’approcher son visage du mien. Je regardais ses lèvres, puis ses yeux. Mon souffle devenait de plus en plus rapide, et tout en parlant, je lui mordais légèrement sa lèvre pour faire monter encore plus le désir.

Lésia « Tu sais que je ne suis pas timide… J’vais répondre à ta question de tout à l’heure… Des mecs, j’en saute au moins quatre différents par semaines, et je dois dire que certains me font beaucoup plus grimper au rideau que toi. Tu n’es pas le roi du sexe mon cher, loin de là. »

Le rabaisser aller le rendre fou. Il allait me détester et être ensuite au meilleur de sa forme. Je le connaissais par cœur. Ma main commença à jouer avec ce qu’elle trouvait sous son pantalon, lentement parfois, rapidement ensuite. J’approcha mon visage de son oreille, que je mordilla quelques secondes avant de lui dire quelques mots tout bas.

Lésia - « Prouves moi que je me suis trompée en me faisant grimper au rideau comme personne… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just for tonight. ϟ Pv Duke /!\ Mar 17 Mai 2011 - 17:48

Duke n'eut aucun mal à sentir la tension qui malmenait Lésia alors qu'il avait approché ses lèvres des siennes, à deux doigts de franchir les derniers centimètres qui les séparaient encore. Et ce n'était d'ailleurs pas l'envie qui manquait ! Seulement voilà, plus ils jouaient longtemps, plus le final était explosif. Duke en salivait d'avance, s'imaginant déjà la scène sans mal. Imaginatif le petit ! Après avoir balancé sa dernière phrase, Lésia éclata de rire, moqueuse. Se reculant pour appuyer son dos contre le banc, Duke lui lança un regard suspicieux, arquant un sourcil avec dédain. Qu'est-ce qui la faisait tant rire que ça ? La réponse ne tarda pas à arriver. « Je mens mal ? Si tu savais mon pauvre… » Duke la défia du regard, plissant ses prunelles claires. Mon pauvre ? Il avait l'impression d'être prit de haut, d'être dénigré par une simple femelle, ça le rendait dingue ! Sa mâchoire se crispa alors qu'il cherchait à calmer son souffle. Parfois, il lui retournerait bien une ou deux baffes. Allez savoir ce qui le retenait. Certainement la promesse de nombreuses folies dans son lit... Relevant le menton, fier comme un étalon, il détourna finalement la tête avec mépris, le temps de passer sa main dans ses cheveux tirés en arrière. La main de Lésia vient alors le titiller. La retirant pendant quelques secondes, il la rabattit finalement sur son entre-jambe, un sourire malsain sur les lèvres, l’œil provoquant. A nouveau, Lésia se mit à rire alors qu'il lui disait de ne pas être timide. Évidemment qu'elle ne l'était pas, il était bien placé pour le savoir d'ailleurs. Mais ça l'amusait voilà tout, essayer de retourner la situation à son avantage, il adorait tout simplement ! La jolie blonde glissa ses doigts fins dans ses cheveux et l'attira vers elle. Duke fronça les sourcils, n'appréciant guère ce geste qu'il voyait comme trop dominateur. Plantant son regard dans le sien, il sentit son excitation grimper encore alors qu'elle se mit à lui mordiller l'une de ses lèvres avec sensualité. Sa poitrine s'élevait et s'abaissait à un rythme de plus en plus rapide, leurs souffles s'entrechoquant. Elle jouait avec ses nerfs là. Duke était moins résistant qu'elle, ce n'était pas dans sa nature de patienter ou de trop faire languir les choses. Un peu oui, mais il fallait rapidement accélérer les choses. Déglutissant, le visage fermé, il l'écouta sans broncher. « Tu sais que je ne suis pas timide… J’vais répondre à ta question de tout à l’heure… Des mecs, j’en saute au moins quatre différents par semaines, et je dois dire que certains me font beaucoup plus grimper au rideau que toi. Tu n’es pas le roi du sexe mon cher, loin de là. » Le visage du garçon s'assombrit alors qu'il ne digérait pas l'affront qu'elle lui faisait. Il s'empara de sa main, serrant son poignet avec force et la retirant de ses cheveux. Là, entre ses deux, il siffla comme un serpent : « J'vais t'faire ravaler ton venin sale garce. » Blessé dans son égo, Duke avait envie de l'étriper. Et de lui faire l'amour comme personne, lui prouver qu'il était bel et bien indétrônable dans ce domaine et que personne ne pourrait la faire crier comme lui. Il sentait son sang bouillir dans ses veines et venir lui brûler la peau, il fulminait de plus en plus, à bout. Cette fille le rendait totalement dingue. Elle l'insupportait autant qu'il la désirait. Et elle allait payer, d'une façon ou d'une autre. Duke se mordit violemment l'intérieur des joues alors que Lésia commençait à jouer avec ce qui le rendait homme. Elle se pencha vers lui et lui mordilla l'oreille tout en lui susurrant : « Prouves moi que je me suis trompée en me faisant grimper au rideau comme personne… » Il n'y avait qu'à demander... Incapable de résister plus longtemps, Duke se redressa sur le banc et s'empara brutalement de la fine taille de la jeune femme. Il l'a souleva comme si elle ne pesait rien et l'installa à califourchon sur ses genoux. Il glissa ses mains sous son t-shirt se baladant sur sa peau porcelaine, à la recherche de son soutient-gorge. Quant à ses lèvres, elles étaient déjà parties à la conquête des siennes, lui volant quelques baisers brûlants pour commencer, puis les prolongeant de plus en plus, jusqu'à venir jouer avec sa langue. Ses mains exerçaient une pression dans son dos, parcourant sa cambrure avec une satisfaction virile, la maintenant contre lui. Détachant ses lèvres des siennes un instant, il s'aventura jusqu'à son oreille, la recouvrant au passage de baisers passionnés. Puis il murmura d'une voix rauque : « T'es pas prête de l'oublier cette nuit-là, crois-moi. » Impatient, il parvint enfin à dégrafer son soutient-gorge et retira aussitôt ses mains de sous son pull pour commencer à le lui retirer. Ses gestes étaient pressés, brusques. C'était toujours comme ça avec Duke, la douceur, il ne connaissait pas.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Just for tonight. ϟ Pv Duke /!\ Jeu 19 Mai 2011 - 10:30

Je l’avoue, j’adorais jouer avec cet homme. On se détestait et pourtant au lit c’était l’extase, le nirvana. Je n’avais aucune explication, moi-même je ne comprenais pas comment deux personnes qui se haïssent peuvent être en totale alchimie lorsqu’ils sont dans le même lit, ou le même banc en l’occurrence. « J'vais t'faire ravaler ton venin sale garce. » Ces mots me firent sourire. Oui, j’étais une garce et j’en avais la réputation il devrait le savoir. Mais Duke avait de la chance, car habituellement il m’arrive de chauffer un homme et de le laisser sur place ensuite. Je devais avoir un côté maso, car l’entendre m’insulter me rendait folle de désir, encore plus que je ne l’étais déjà. Et là vous vous dites que je suis une pauvre cinglée, sachez que vous n’avez pas tord. Je n’irais pas jusqu’à dire que j’aimais la violence dans une relation sexuelle, mais une petite insulte avant ou après ne me dérangeait absolument pas. Bref, je ne vais pas m’égarer là-dessus. Duke me regardait avec rage, j’avais presque réussis mon petit numéro et j’étais contente de moi. Un sourire narquois m’habitais depuis cinq minutes, ce qui n’arrangeait pas sa rage contre moi. Mais quand Duke était énervé, je savais qu’après la nuit serait torride. Bien que je prenais un malin plaisir à jouer avec ses nerfs, je faisais ça uniquement par pur égoïsme, pour qu’il me fasse monter au septième ciel ensuite. J’ajouta ensuite une petite remarque, le coup de grâce qui allait le mettre dans tous ses états. Et je ne m’étais pas trompée. Duke m’attrapa par les hanches afin de me positionner sur lui, et commença à m’embrasser avec fougue. « T'es pas prête de l'oublier cette nuit-là, crois-moi. » Je lança un petit rire, nerveux en réalité. Un homme a le don de se lancer des fleurs, surtout un homme comme Duke. Il allait se donner à fond, mais pour ne pas lui faciliter les choses, j’allais continuer mon petit jeu d’emmerdeuse. Alors qu’il dégrafait rapidement mon soutien-gorge, je retirais lentement ce qu’il portait sur son torse musclé, à savoir un maillot des plus banal. A croire qu’il n’avait pas prévu de voir quelqu’un ce soir, car le connaissant il se serait mis sur son 31 sinon. Mes mains se baladaient le long de son torse, mes ongles le long de son dos bouillant. Puis lentement, ma main droite retourna à sa place de tout à l’heure, afin de jouer avec ce que je connaissais le mieux chez lui : son attribut masculin. A chaque fois que je couchais avec un homme, son pénis me marquait toujours. A croire que je faisais une fixation là-dessus je ne sais pas. Beaucoup de femmes diront qu’un pénis est identique pour tous les hommes, et bien moi je vous dirais que chaque mec a quelque chose de différent entre ses jambes. Je sentais Duke extrêmement bouillant, alors que j’essayais de cacher mon désir pour lui encore quelques minutes. Tout au long de son cou, et sur son torse, je déposais des baisers à la fois tendres et sauvages, tendis que ma main droite s’amusait. Ma main gauche retrouva la chevelure du jeune homme, et mes lèvres attrapèrent les siennes avec passion. L’obscurité du parc nous cachait à la vue de tous, nous étions donc tranquilles pour s’abandonner à notre plaisir mutuel. J’eus envie de le chercher encore un peu, c’était plus fort que moi.

Lésia - « Je t’ai connu plus en forme que ça, si nous passions aux choses sérieuses avant que je m’endorme d’ennui ? »

Je lui lança un regard coquin, et je savais qu’après ses paroles j’aurais enfin ce que je désirais. Alors que j’étais à califourchon sur lui, ma bouche s’approcha de son oreille et je mordilla de nouveau le lobe de son oreille, avant de passer enfin à l’action.

Désolé c'est pas top, je me rattraperais au prochain promis!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Just for tonight. ϟ Pv Duke /!\

Revenir en haut Aller en bas
 

Just for tonight. ϟ Pv Duke /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Greynolds Park & Cabane du gardien-