AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Famille Blythe) Revelations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Famille Blythe) Revelations Mar 30 Juin 2009 - 14:18

    ▬ (Maât) Il s'appelle Scott Matthews. Il habite dans le quartier, et c'est le chef-cuisinier du Four Seasons Hotel Miami.
    ▬ (Rhys) Si tu savais comme on n'en a rien à battre … Il aurait pu être astronaute et vivre à Pékin que ça me ferait le même effet.
    ▬ (Maât) Fais attention Rhys, tu es à deux doigts de dépasser les limites !

    Putain mais qu'est-ce qu'ils avaient, ma soeur et lui, aujourd'hui ? Pourquoi se sentaient-ils obligé de jouer les adolescents en pleine crise qui on envie de foutre en l'air le monde entier et compliquer les choses plus qu'elles ne le sont déjà ?

    ▬ (Victoria) Un peu plus et vous me ferriez chialer, les mecs.

    Je mis ma tête dans mes mains lorsque je vis Victoria se lever pour quitter sa place. Rien ne se passait comme je l'avais imaginé. J'avais envie de me faire couler un bon bain et l'instant d'une heure ou deux, oublier complètement cette histoire complexe. Je ne pensais que que mon coming-out se passerait dans les meilleures conditions mais j'imaginais vraiment qu'au final, après une ou deux phrases émouvantes, j'aurais reçu la compréhension de la fraternité Blythe, démontrant ainsi à quel point nous étions soudés. Au lieu de ça, je devais faire face à un mur de sarcasmes, des cris.
    Rhys et moi étions seul, il évitait complètement mon regard. Nous entendirent alors la porte d'entrée s'ouvrir et la voix de notre soeur me fit comme un coup dans l'estomac :
    ▬ (Victoria) Nom d'un chien ! Vous êtes qui, vous ?
    ▬ (Scott) Je ... heu ... Moi ... Scott Matthews, enchanté.
    ET MERDE ! J'avais complètement oublié que j'avais demandé à Scott se m'attendre sur le pas de ma porte, persuadé que tout ça se passerait assez bien et que Victoria et Rhys seraient même désireux de faire sa connaissance au plus vite.
    J'ouvris la bouche pour dire quelque chose mais Rhys fut plus rapide que moi :
    ▬ (Rhys) T'as vraiment un culot monstre !
    Sa voix était pleine de reproches et de dégouts. Je n'eus pas d'autres choix que de le suivre, me précipitant dans l'entrée avant que Rhys décroche une droite à Scott.

    ▬ (Rhys) Super. J'adore les clichés : vous au fourneaux et Maât les pieds sous la table, revenant du boulot. Si vous n'étiez pas un homme, je pourrais presque en être heureux pour mon frère.
    Finalement, ce fut moi qui décrocha une droite à mon frère. Rhys s'appuya contre le mur, la main sur la joue, le sang perlant sur sa lèvre inférieure.
    ▬ (Maât) Ecoute-moi bien petit merdeux parce que je ne le dirais pas deux fois : tu peux cracher ton venin sur moi si ça te chante mais je t'interdis de le faire sur Scott, est-ce que c'est bien clair ?
    Je n'avais jamais frappé mon frère. Enfin si, plusieurs fois mais nous étions plus jeune, pas vraiment des adultes et ce n'était pas dans ces circonstances. Là c'était vraiment un coup conscient, que je ne regrettais pas. Je ne savais pas si Rhys allait répliquer, mais de toute façon s'il le ferait, je ne me gênerais pas pour lui en mettre une autre.
    D'un coin de l'oeil je vis Victoria les mains sur la bouche, d'un air choqué et ne sachant quoi faire face à cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Famille Blythe) Revelations Mer 1 Juil 2009 - 22:16


    SCOTT : Je ... heu ... Moi ... Scott Matthews, enchanté.

Victoria n'aurait jamais pu tomber mieux. Celui qui engendrait des sales tensions dans la cuisine se trouvait devant elle, l'air gêné et la main tendue. Si elle n'avait pas une certaine rancœur au fond de la gorge - une rancœur mais de quoi ? du comportement de ses frères, de son comportement à elle, de tous les évènements qui s'entassaient les uns sur les autres ? elle l'ignorait - certainement qu'elle aurait accueilli avec beaucoup moins d'agressivité et de méfiance que durant cette instant précis. Après tout, Victoria avait toujours été très très pointilleuse et regardante quand aux aventures de ses aînés et ce n'était pas parce que Scott était un homme que cela allait changer la donne. Contrairement à Rhys - qui semblait réellement mal le prendre - la cadette semblait presque indifférente face à ce coming out. Ce qui l'agaçait passablement, c'était tout ce brouhaha. Après tout, contrairement à Rhys, Maât n'a pas réellement servi de modèle, pour elle. Son modèle idéal serait plus représenté par leur mère, qui s'absentait d'ailleurs toujours un peu plus longtemps. Les gosses Blythe savaient que leur mère était débordée. Après tout, être à la tête d'une multinationale - familiale, en plus - ce n'était pas quelque chose de reposant. Mais les rejetons n'étaient pas totalement ignorants pour voir que leur mère n'avait pas fait le deuil de son mari et que, un peu comme sa fille, elle se donnait un semblant d'utilité et d'occupation à travers le travail. Sur ce point-là, ce n'était pas sa cadette qui irait la barrer. Mais il y avait des moments où l'absence maternelle pesait lourd sur les épaules de la jeune fille, qui pensait qu'elle ne pouvait pas la remplacer. Alors que son regard naviguait entre la tête et la main du nouveau venu, l'air hésitant, Victoria sentit la porte s'ouvrir un peu plus.

    RHYS : Super. J'adore les clichés : vous au fourneaux et Maât les pieds sous la table, revenant du boulot. Si vous n'étiez pas un homme, je pourrais presque en être heureux pour mon frère.

La plus jeune ne put s'empêcher de jeter un regard scandalisé à son frère. Qu'il soit énervé était compréhensible. Mais qu'il rejette à ce point l'idée de son frère puisse sortir avec un homme la surprenait et l'irritait quelque peu. Victoria le pensait un peu plus ouvert que ça. Après tout, ce n'est pas leurs parents qui avaient demandé de s'arrêter à des préjugés idiots et stupides. Cela n'avait rien de surprenant que, quelques secondes après, Rhys se retrouvait contre le mur, devant un Maât qui semblait être enfin sortit de sa transe et qui était énervé.

    MAÂT : Écoutes-moi bien petit merdeux parce que je ne le dirais pas deux fois : tu peux cracher ton venin sur moi si ça te chante mais je t'interdis de le faire sur Scott, est-ce que c'est bien clair ?

Effectivement, ça ne pouvait pas être plus lumineux qu'à cet instant précis. Quant bien même il fallait s'y attendre, Victoria fut passablement surprise au premier abord. Son premier réflexion fut d'éloigner un peu Maât de Rhys et de se mettre entre les deux. Elle en avait strictement rien à faire de se prendre des coups, elle n'acceptait juste pas leur comportement - drôle de retournement de situation pour quelqu'un qui, quelques minutes auparavant, se faisait maudire par ses frères. Même si Rhys semblait en avoir fait quelques réflexions - juste histoire de la faire taire - Victoria ne semblait pas vouloir déroger cependant de son rôle de petite sœur.

    VICTORIA : Non mais oh, c'est bon maintenant, stop ! Vous avez quel âge, nom d'un chien ? Vous n'êtes vraiment pas mieux l'un que l'autre ! Battez-vous ou hurlez-vous dessus mais, bordel, restez pas comme des cons à vous regarder comme des chiens de faïence prêts à se sauter à la gorge !

Non, elle ne prenait pas partit. Chacun était dans son tord, de toute façon. & puis, prendre parti serait trop risqué. Puis, elle se retourne vers Scott, qui n'avait toujours pas prit ses jambes à son cou - ce qui relevait du miracle, non ? On pouvait dire que, question accueil, il y avait certainement eut mieux que ça, n'est-ce pas ? En tout cas, Scott ne pourra pas dire que son arrivée sera passé inaperçue. La lèvre de Rhys pourra en témoigner. Une main sur la hanche et l'autre posée sur l'encadrement de la porte, un léger sourire faussement accueillant aux lèvres.

    VICTORIA : Bienvenue dans la famille, Scott !

Sa voix était tellement ironique qu'elle s'en voulait presque de verser son venin sur lui. Après tout, mis à part le fait d'avoir biser le cœur d'une femme qui paraissait pas trop mal aux yeux de Victoria, cette dernière n'avait rien à reprocher au copain de Maât. Mais elle ne pouvait s'empêcher de faire un peu d'ironie en vue de la situation du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Famille Blythe) Revelations Lun 6 Juil 2009 - 13:20

« Dans la vie, il est des rencontres
stimulantes qui nous incitent
à donner le meilleur de nous-même,
il est aussi des rencontres qui nous minent
et qui peuvent finir par nous briser. »

Marie-France Hirigoyen

    Désormais présenté à la cadette de la famille Blythe, Scotty lui tendit sa main en signe de salutation. Un simple geste qui voulait tout dire. Il voulait se faire apprécier par les deux frère et soeur de Maât et vu les paroles de Victoria, Scott avait pu constater qu'il y avait de l'eau dans le gaz lorsqu'elle ouvrit la porte devant lui. De toute façon, il ne pourrait rien y changer. Scott serait donc tout simplement lui-même et ouvert à toutes les situations possibles et inimaginables. Après tout la rencontre de la belle famille est une étape importante. Alors mieux vaut ne pas la louper. Cela serait bien dommage pour la suite du couple Maât/Scotty. Alors que le cuisinier attendait une réaction de la part de la jolie blonde, la porte s'ouvrit un peu plus. Scotty vit un homme autre que son petit ami. Tout d'abord surpris, il comprit par la suite que cette homme devait être l'autre personne à convaincre et donc le frère cadet de Maât, Rhys.

    - Super. J'adore les clichés : vous au fourneaux et Maât les pieds sous la table, revenant du boulot. Si vous n'étiez pas un homme, je pourrais presque en être heureux pour mon frère.

    Etonné, le jeune homme ne sut pas quoi répondre. Rhys venait de le surprendre car Scotty pensait que la famille de Maât ou du moins ses frère et soeur comprendrait comme les siens l'avaient fait. Malheureusement, ce ne fut pas le cas et le deuxième frère Blythe avait beaucoup de mal a accepté le fait que son ainé sorte avec un autre homme. Sans vraiment avoir eut le temps d'analyser la situation, Scott retrouva Rhys collé au mur avec un Maât énervé comme il ne l'avait jamais vu. Le coup de poing de son homme aurait-il de l'effet sur le jeune étudiant ? Le jeune Matthews n'en avait aucune idée.

    - Écoutes-moi bien petit merdeux parce que je ne le dirais pas deux fois : tu peux cracher ton venin sur moi si ça te chante mais je t'interdis de le faire sur Scott, est-ce que c'est bien clair ?

    Pour une première rencontre, celle-ci fut surprenante ou plutot frappante. Fixant Maât, Victoria et Rhys chacun leur tour. Scotty décriptait peu à peu ce qui se déroulait sous ses yeux. Ne sachant pas quoi faire, il préféra rester en dehors des histoires de famille car on ne savait jamais quel genre de réaction les personne pourraient avoir si on s'introduisait dans leur vie. Biensur, il n'était pas question de Maât mais plus de Rhys. Le regard de Scott se posa alors sur Victoria lorsqu'elle s'entreposa entre les deux frères Blythe. Elle avait eut raison.

    - Non mais oh, c'est bon maintenant, stop ! Vous avez quel âge, nom d'un chien ? Vous n'êtes vraiment pas mieux l'un que l'autre ! Battez-vous ou hurlez-vous dessus mais, bordel, restez pas comme des cons à vous regarder comme des chiens de faïence prêts à se sauter à la gorge ! Puis la cadette se tourna vers son futur beau-frère, s'appuyant contre la porte et avec son autre main sur sa hanche. Bienvenue dans la famille, Scott ! Avec un sourire qui n'inspirait pas confiance, Victoria lui souhaita la bienvenue. Pour ne pas empirer les choses, Scotty lui souria.
    - Merci. Prononça-t-il.

    Jamais, le chef cuisinier du Four Seasons Hotel Miami n'aurait cru que l'annonce du coming out de son petit ami allait se dérouler ainsi. Souvent, les frères et soeurs sont plus compréhensibles que les parents. Apparement, Scott avait tout faux. Après son "Merci", il préféra ne rien rajouter et laisser les derniers évènements se calmer par eux-même. Biensur, ce n'était pas l'envie qui lui manquait de calmer le jeu et de protéger Maât de son frère. Après tout, Rhys pourrait bien lui mettre un poing en retour. Cependant, Scotty resta sous le porche de la demeure des Blythe et attendit patiement que quelqu'un lui dise d'entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Famille Blythe) Revelations Ven 10 Juil 2009 - 21:46

    Était-il fier ? Se sentait-il mieux à présent qu'il avait réussi à déverser tous ses reproches sur les principaux concernés ? Sans doute, dans un sens. Après tout, Rhys estimait être dans son droit : Maât venait de ruiner son petit déjeuner pour lui apprendre qu'il quittait sa copine actuelle pour un homme chopé on-ne-sait-où. Rhys pourtant, il fallait l'avouer, ne pensait pas que les choses iraient aussi loin. Il répondait négativement à son frère, s'emportait et provoquait mais il ne souhaitait pas sincèrement que les choses dérapent comme elles allaient malheureusement le faire …
    Rhys ne broncha pas lorsqu'il sentit le regard courroucé de sa jeune sœur se poser sur lui. Il ne craignait pas grand chose venant d'elle : l'attitude de cette dernière était tellement détachée et puis, elle le connaissait, elle savait qu'il ne faisait pas forcément preuve de méchanceté. C'était juste sa façon à lui de réagir lorsqu'il se sentait trahit et diablement mené en bateau. Attaquer pour ne plus être attaqué, technique vieille comme le monde pour survivre la tête haute en société. Cependant, s'il avait du s'attendre à une réponse violente, il l'aurait attendu de la part de cet individu qui restait planté face à lui. Rhys, peut-être intimement, aurait souhaité voir de quoi étaient constituées les « tripes » de ce fameux Scott Matthews. C'était bien beau de se taper son frère, encore fallait-il qu'il soit au moins à la hauteur de Maât. Rhys le fixait donc avec insistance et ce fut cette erreur de jugement qui lui valu de se prendre une monumentale raclée par son frère aîné.
    Le choc fut si violent que l'étudiant vacilla et dut chérir la présence du mur derrière lui pour l'empêcher de rejoindre bêtement le parquet de l'entrée. La douleur venant rapidement s'ajouter à la surprise, Rhys prit de longues secondes avant de réaliser ce qui venait de lui arriver. Tout ce qu'il arrivait à comprendre c'était qu'une masse inattendue venait de s'abattre sur son visage. Portant sa main à l'emplacement exact où le contact eut lieu, il se massa avec difficulté tandis qu'il chercha le regard de son frère – car il n'y avait pas de doute, son agresseur n'était autre que Maât. Cette nouvelle bagarre évoqua vaguement à Rhys celles qu'ils avaient déjà eu l'occasion d'avoir lorsqu'ils étaient plus jeunes mais bien entendu, jamais l'enjeu ne fut aussi fort et sérieux. Se redressant lentement, le visage de Rhys virait au rouge tellement la colère le dévorait. Il écouta son frère le sermonner avec verve, le « gronder » comme le fait si bien un aîné avec ses petits frères et sœurs. Rhys pourtant avait un grand mal à digérer cette atteinte parce qu'il ne se considérait pas du tout comme le fautif dans l'histoire. Il était la victime et voilà qu'il se faisait rudement remettre à sa place. Néanmoins, même si l'injustice qu'il ressentait aurait pu être une parfaite motivation pour le pousser à lui rendre son coup de poing, pas un instant Rhys n'eut l'envie de frapper en retour son frère. Il avait compris la détermination de son frère et même s'il n'était absolument pas d'accord avec sa position, il ne pouvait se décider à céder à cette tentation de violence. L'issue serait forcément fatidique pour leur relation et même si les deux frères se « clashaient » régulièrement à divers sujets, même s'il leur arrivait de se traiter de tous les noms, jamais Rhys ne franchirait la limite qui ferait d'eux des frères ennemis.
    Rhys détourna son regard vers Victoria qui, à son tour, prit la parole pour les incendier ensemble. Le jeune homme était tellement furieux qu'il ne réussit pas comprendre où elle voulait en venir. Cela ne lui suffisait donc pas ? Décidément, sa sœur était infernale aujourd'hui. Rhys finit alors par se décoller du mur au moment où Vicky lança avec ironie un « bienvenue dans la famille » à Scott. Il ne put s'empêcher de lancer un regard noir à la scène et grimaça en entendant le cuisiner remercier sa sœur. Dans toute autre circonstance, Rhys aurait pu apprécier la prise de distance et le calme du jeune homme mais aujourd'hui, même ces qualités qu'il appréciait tant chez autrui, il les trouvaient énervantes et frustrantes.
    L'étudiant qui était resté silencieux pendant plusieurs minutes à présent, comme si le coup de poing l'avait bâillonné, réussit à prendre la parole dans un premier temps pour répondre à sa sœur.

      « Et bien tu sais quoi ? Toi qui veux tant que les choses s'agitent, je te laisse t'en charger ! J'en ai rien à foutre maintenant … »


    Sa voix était forte et son visage était tellement tendu que l'on pouvait se demander comment il arrivait à faire pour parler. Il tourna l'instant d'après son visage vers son frère, essaya de lui dire quelque chose – sans doute de violent, une fois de plus – mais il ne trouva rien et lui adressa à la place un regard corrosif et où pouvait se lire toute sa déception avant de détourner les talons, légèrement sonné et de se planter face à Scott. Il le dévisagea un moment et lui dit alors, la tête haute et l'air hautain.

      « Prenez du plaisir avec lui autant que vous voulez … Mais ne venez pas vous plaindre quand vous découvrirez que tout n'était qu'un tissu de mensonges et qu'il retournera sa veste une fois de plus. »


    N'attendant ni réponse, ni réaction, il contourna le cuisiner et, sans jeter un coup d'œil derrière lui, levant simplement sa main en signe d'adieu, il lança à la ronde avant de quitter la maison des Blythe.

      « Papa serait si fier de nous. »


    Descendant les marches de l'entrée, où allait-il ? Sans doute à l'église puisqu'il en prenait la route et qu'il n'avait pas pris sa voiture. D'aucune façon il n'aurait pu conduire de toute manière et d'aucune façon il ne désirait quoique ce soit d'autre que de se retrouver en contact avec son Seigneur, le seul dont il savait n'être jamais déçu.




– ENDED
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: (Famille Blythe) Revelations

Revenir en haut Aller en bas
 

(Famille Blythe) Revelations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-