AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Karen&Keelan ★ We need to talk about something

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Karen&Keelan ★ We need to talk about something Mar 23 Aoû 2011 - 11:07




Lemon Street, Samedi 10h du mat’ –lendemain de soirée ;

Aujourd’hui, le réveil aujourd’hui était difficile. Peut-être que j’aurais pas du boire et fumer autant ; mais cette soirée était une véritable tuerie. J’m’apprêtais à me lever quand mon téléphone sonna. Merde ; il est où… J’jetais un œil autour de moi. Mon jean ! Ni une ni deux, je roulais sur le coté, tombais du lit et saisissais le téléphone bien au chaud dans la poche de mon jean de la veille.
    « Ah Karen c’est toi ! Comment tu vas ? … Au Cocowalk oui, à quelle heure ? … Ok j’y serai ; ciao bella »

Karen c’était ma sœur, à défaut d’avoir une mère ou une petite-amie, Karen était la femme de ma vie. On avait grandit ensemble, fait les quatre cent coups ensemble, et toute ces histoires de famille nous avaient énormément rapproché. Quand je suis parti de la maison, certes on ne se voyait plus aussi souvent, mais nous sommes restés très proches l’un de l’autres. Aujourd’hui elle voulait me parler ; j’avais absolument aucune idée du sujet de notre conversation. Quand j’étais gamin et qu’elle me disait « Keelan faut que j’te parle », je me mettais à stresser comme un fou, j’me demandais ce que j’avais fait de mal ; à défaut d’avoir eut une mère, ma mère c’était un peu elle parfois. Le seul hic c’était son putain d’copain là, Zayne. Ce mec là était un con finit, c’est simple, j’peux pas le blairer. C’est le genre de mec qui sort avec le plus grand trésor qu’à à offrir cette planète, mais qui serait quand même capable d’aller voir ailleurs. Zayne et moi c’était chimique ; j’pouvais pas le voir, il me dégoutait. Sa belle gueule me donnait envie de taper dessus. Pour être vraiment honnête j’avais jamais vraiment compris ce que Karen pouvait bien lui trouver. C’est pas comme s’il était trop parfait ; il est con comme un ballet !
J’finis par me lever de là où j’me trouvais et allais prendre une douche, une longue douche chaude et apaisante ; comme le genre de douche que l’on prend après une cuite monumentale. En j’enfilais mon jean de la veille. Je me stoppais le retirais et le reniflais. Pouah ; la vieille odeur. Je balançais le jean par-dessus mon épaule et fouillais dans la grande armoire. Pas question de m’habiller moche et puant pour voir ma sœur. J’enfilais finalement un jean clair, entaillé au genou mais tout de même classe, avec une chemise blanche. Je retournais dans la salle de main, me rasais, me coiffais, et j’étais prêt. Les clefs de ma voiture en main, je fermais la maison derrière moi, et partit, lunettes de soleil sur le nez ; comme à mon habitude.

Arrivé au Cocowalk, je me garais, et entrais dans l’immense bar. Karen devait déjà être là. J’avançais dans l’immense local, scrutant chacun des visages déjà présent, parmi eux devait se trouver celui de ma sœur. Je m’arrêtais quand mon nom retentit de loin. Je levais les yeux, Karen était un peu plus loin assise à une table, face à une piste de bowling. C’était une bonne idée. Je n’avais aucune idée de ce qu’elle allait m’annoncé mais ça passerait toujours mieux autour d’un bon jeu bien drôle. J’accélérais alors le pas et retrouvais ma sœur bien aimée.
    « Hey ! » Je l’embrassais sur la joue avant de m’assoir à coté « Alors dis moi ; comment tu vas toi ? »



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Karen&Keelan ★ We need to talk about something Mer 24 Aoû 2011 - 13:15

En se réveillant ce matin-là, Karen avait eu la nette sensation de devoir parler à quelqu’un, de devoir se confier. Certes, elle s’était déjà confié à une assistante sociale qu’une de ses voisines lui avait conseillé, mais cela n’était pas suffisant pour remettre les idées au clair dans la tête de la jeune maman. Cela faisait presque un mois maintenant que sa conversation avec son ex-petit ami avait eu lieu et elle n’avait toujours pas pris de décision. Bien qu’au fond, sa décision était déjà prise, elle avait besoin de quelque chose de déclencheur pour oser se lancer. Elle avait l’impression d’être revenue au point de départ suite à cette conversation et elle ne le souhaitait pas. Elle voulait clarifier les choses une bonne fois pour toute et pour cela, il allait falloir qu’elle se décide à faire le premier pas. Elle ne voulait pas qu’il croit que tout ce qu’elle lui avait dit n’était qu’une excuse, que son besoin de prendre du temps pour réfléchir n’était qu’un prétexte pour mettre un terme à leur discussion. Ce n’en était pas un. Elle avait réellement besoin de prendre du recul mais il fallait avouer que cela commençait à prendre du temps. Trop de temps. C’est pourquoi l’idée de passer un peu de temps avec son frère lui vînt en tête. Elle savait qu’elle ne pourrait pas lui parler de ses doutes concernant Zayne puisqu’elle connaissait d’ores et déjà son avis sur lui. Keelan pensait que son ex-petit-ami n’était qu’un abruti fini et depuis qu’elle s’était mise avec lui, il y a huit ans maintenant, le jeune homme n’avait cessé de lui répéter qu’elle méritait beaucoup mieux que lui. C’est pourquoi lorsqu’ils avaient rompus l’année passée, même si Keelan n’avait rien dit pour ne pas la blesser, elle savait très bien que résonnait dans sa tête quelque chose comme « Je t’avais prévenu, Karen. » Mais, si elle ne pouvait pas lui parler de ses sentiments toujours présents pour son ex-petit-ami, elle savait qu’elle pouvait lui parler d’une chose qu’elle avait toujours cherché à cacher à tout le monde depuis sa rupture avec Zayne. La véritable raison de leur rupture. Elle avait tellement peur que quelqu’un le sache que depuis plus d’un an, elle l’avait caché à tout le monde pour finalement essayer de l’oublier elle-même. Elle n’avait rien dit à personne, ni à son frère, ni à ses meilleurs amis. Elle n’avait même pas réussi à en parler avec le premier concerné, tellement cela la répugnait. Mais depuis que les mots avaient enfin réussi à sortir de sa bouche, depuis qu’elle avait enfin réussir à dire à voix haute que sa mère s’était tapé son ex-petit-ami, elle ressentait le besoin d’en parler à quelqu’un d’autre. Elle savait pertinemment qu’elle ne pouvait pas en parler à sa petite sœur, Maxeene. D’une, parce qu’elle considérait qu’elle était trop jeune pour cela. De deux, parce que celle-ci avait gardé de bon contact avec leur mère depuis le divorce, elle ne voulait pas gâcher cela même si elle ne le comprenait pas. En revanche, elle savait que son frère était la personne parfaite pour parler de cela, c’est pourquoi elle avait décidé de lui donner rendez-vous.

Alors que l’heure du rendez-vous sonnait, elle sortait sur son vélo et se dirigeait vers le centre de la ville, après avoir demandé à sa charmante voisine de garder le petit Nathan une heure ou deux. Depuis l’accident de voiture, elle n’avait pas encore entrepris de s’acheter une nouvelle voiture et elle n’avait pas non plus envie d’emprunter sa moto pour se rendre au Cocowalk, c’est pourquoi elle avait choisi un moyen plus écologique : le vélo. Mais, elle avouait également que depuis l’accident, elle avait un peu peur de remonter en voiture. Cela s’améliorerait probablement avec le temps. Une fan de voiture comme elle ne pourrait pas rester sans véhicule bien longtemps, de toute manière.

Installée à une table devant une piste de bowling, la jeune styliste s’était dit que ce serait toujours sympathique de se faire un petit bowling pour discuter de toutes ces choses, même si elle était une quiche à ce jeu là. Cela passerait toujours mieux en s’amusant. « Keelan !» Le jeune homme se retourna enfin pour apercevoir la jeune brune qui l’attendait et s’empressa de la rejoindre. « Hey ! » Après de rapides bises ponctuelles, le jeune homme s’installa à ses cotés et reprit la parole. « Alors dis moi ; comment tu vas toi ? » Un petit sourire s’afficha sur les lèvres de la jeune femme devant la question de son petit-frère. Une question assez complexe en réalité. Physiquement, elle allait beaucoup mieux que depuis l’accident même s’il lui arrivait encore d’être assez faible à des moments où d’avoir de fortes douleurs dans l’épaule, mais le plus gros était passé. Mentalement, elle était totalement perdue. « Hé bien, je vais beaucoup mieux, tu sais. Le médecin m’autorise à rouvrir ma boutique samedi prochain, je suis tellement impatiente, j’en ai marre de rester à la maison tous les jours même si ca me permet de profiter de Nathan. J’espère juste qu’on ne verra plus trop mes cicatrices d’ici-là, je ne voudrais pas que cela fasse fuir les clients. » Elle eût un petit gloussement. Même si ces cicatrices sur le visage dues à l’accident ne se voyaient plus énormément, cela l’agaçait beaucoup. « Et toi, tu vas bien p’tit frère ? Ah, en fait ! C’est à toi de commencer à jouer. » Elle indiqua d’un petit signe de tête le panneau des scores au-dessus d’eux qui indiquait que « Keekee » devait jouer en premier avant « Kaka ».



Dernière édition par Karen Sanders le Mar 13 Sep 2011 - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Karen&Keelan ★ We need to talk about something Jeu 25 Aoû 2011 - 13:24




La famille, la plus grande déception de ma vie. Je soupçonnais ma mère de se taper tous les quarantenaires de la ville, et mon père, c’était un fantôme qui plaisait aussi aux femmes. Heureusement Karen était là pour relever le niveau. Elle c’était un ange, une bénédiction descendue du ciel ; étrangement elle n'avait pas hérité des caractéristiques de nos parents prostituée et fantôme, comme quoi la nature est bien faite des fois. J’me souvenais de nos moments passés ensemble, et quand il m’arrive de passer devant la maison de notre jeunesse j’y repense, je m’évade. C’était le seul moment que j’aurais aimé revivre de mon enfance, quand on piquait le ballon des voisins, quand on grimpait aux arbres pour taper sur les carreaux et leur faire peur, quand on espionnait le vieux Parker, ou quand on postait des pétards dans les boites aux lettres… Ca c’était le super bon vieux temps. Et puis on a grandit et j’me suis barré de la maison, et elle s’est mise en couple avec cet abruti fini, ils ont eu un gamin… Voilà tout ce qui a fait que tout avait changé. Et Zayne cet imbécile ne faisait rien pour arranger les choses, il y avait toujours des embrouilles avec lui, il faisait pleurer ma sœur de toutes les larmes de son corps. Moi j’ai toujours pensé que celui qui faisait pleurer ma sœur était de très loin digne de la mériter. Alors Zayne j’espérais toujours qu’elle s’en rende enfin compte, qu’elle le largue, qu’on en finisse ! … Mais non, il revenait toujours, la queue entre les jambes pour la supplier de la reprendre. J’étais encore pas au courant de leur situation actuelle, je savais juste qu’ils n’étaient plus ensemble ; mais ce dont j’étais certain, c’est qu’il était déjà venu lui servir le baratin habituel du « j’ai changé, je t’assure je suis plus le même homme » « tu me manques s’il te plait revient à la maison » sous entendu : me faire la vaisselle et la lessive. Rien que d’y penser je m’emportais déjà ; cet homme même en penture il m’énerverait.
Enfin j’essayais de me concentrer sur ma sœur et uniquement sur elle, j’essayais de garder toute la rancœur que j’ai contre cet abruti pour me focaliser sur son unique bonheur ; c’était tout ce qui comptait pour moi. Je l’écoutais attentivement, elle me parlait de ses blessures physiques, mais moralement qu’en était-il ? Je supposais la question compliquée, ces choses là, ils valaient mieux essayer de les ressentir par soi-même que demander des explications. J’étais tout de même très heureux pour elle qu’elle puisse rouvrir sa boutique, j’imaginais à quel point ça devait être difficile pour elle de rester enfermée entre quatre murs.

    « Hé mais c’est super ! Mais attention ! T’as pas intérêt à te fatiguer trop vite sinon… je réfléchissais… sinon j’te renvoie à la maison d’un coup de pied aux fesses ! » Je fronçais les sourcils et la regardait de manière insistante « Pigé ? »

Je finis par me lever en m’étirant ; aller c’était à moi de jouer… aïe aïe aïe. Pour le coup, au bowling, c’était un sport où j’faisais pas trop le malin. Je jetais un coup d’œil à ma sœur « Tu vas voir la cata… » Je choisissais précieusement la boule que j’allais envoyer valser, comme si au fond ça allait avoir une incidence sur le jet. En fait, je savais très bien que ma nullité contaminait la boule et que donc, par conséquent, je n’avais absolument aucune chance de gagner contre ma sœur, quelque soit la boule. Alors quand on a aucune chance de gagner, qu’on le sait, et qu’on l’envisage, on triche… On déconcentre l’adversaire. Mais pour l’instant, je devais limiter la catastrophe. Je me préparais, lançais la boule un peu désespérément ; une deuxième fois ; 5 quilles sur 10 c’était une plutôt bonne moyenne non ?
Je me rasseyais à coté de ma sœur.

    « Pour répondre à ta question, moi ça va, tu sais comme d’habitude : métro boulot soirée et dodo un peu quand mon emploi du temps le permet » Je riais légèrement. C’était bien vrai que le plus souvent les soirées prenaient le pas sur mon temps de repos, mais ça m’allait plutôt bien en fait. Je fis un clin d’œil à ma soeur « Allez à ton tour Kaka fais moi rêver ! »



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Karen&Keelan ★ We need to talk about something Lun 29 Aoû 2011 - 19:35

Son petit-frère avait toujours été très important pour elle. En fait, la famille avait toujours été très importante pour elle, en général. La relation qu’elle entretenait avec Keelan avait toujours été très forte et probablement que cela ne changerait jamais. Ils avaient toujours étés des sortes de complice et malgré leur différence d’âge, ils se comprenaient parfaitement et se ressemblaient énormément. Le lien qu’elle entretenait avec son frère était loin d’être le même que celui qu’elle entretenait avec sa sœur-adoptive, qu’elle avait plus tendance à surprotéger. Son comportement n’était pas similaire avec Keelan puisqu’il semblait qu’il n’avait pas vraiment besoin d’être protéger, il était assez fort pour se débrouiller tout seul, bien plus fort que Karen l’avait jamais été. Son frère était comme une sorte d’exemple pour elle sur ce point là. Elle avait toujours admiré sa confiance en soi et sa capacité à toujours se montrer si résistant face aux autres. Si fort face à toutes les choses de la vie qui avait don de mettre la jeune femme très mal en point. Comme par exemple lors du divorce de leurs parents que le jeune homme avait bien mieux supporté que la brune. Bien que la haine qu’il éprouvait envers leur génitrice était probablement semblable à celle qu’éprouvait Karen, ou en tout cas elle le serait probablement une fois qu’elle lui aurait révélé ce pourquoi elle lui avait donné rendez-vous ici, il avait réussi à rester fort face à la situation comparé à Karen qui avait eu beaucoup de mal à se remettre du divorce de ses parents. Non pas que cela l’attristait qu’ils se séparent. Au contraire, elle savait depuis très longtemps que cela allait arriver, mais elle était triste pour son père qui avait tant souffert des infidélités répétées de leur mère. Elle était triste d’apprendre qu’elle n’allait plus pouvoir le voir aussi souvent. Mais jamais, jamais elle ne lui en avait voulu pour tout cela. C’est probablement ce qui différenciait Karen de son petit-frère puisque contrairement à elle, il en voulait à son père d’être parti aussi loin. Malgré le fait que cela était dur de ne le voir que très peu souvent, Karen n’en voulait pas réellement à son père, elle l’aimait bien trop pour cela.

« Hé mais c’est super ! Mais attention ! T’as pas intérêt à te fatiguer trop vite sinon… Sinon j’te renvoie à la maison d’un coup de pied aux fesses ! » Keelan accompagna sa remarque d’un petit regard insistant et par un froncement de sourcils. « Pigé ? » Karen répondit à cela par un petit sourire sarcastique. Elle espérait sincèrement que son retour au travail allait bien se passer et que sa vie allait enfin reprendre un cours normal puisque cela n’était plus trop le cas avec les derniers événements. Elle leva les yeux aux ciels alors que le jeune homme se levait pour tirer la première boule sur la piste. « Promis, je ferais attention à moi. » 5 quilles sur 10. C’était plutôt pas mal, sachant que la jeune femme était totalement nulle à ce jeu et qu’elle n’arriverait probablement pas à dépasser ce score. Quelques secondes plus tard, il revenait s’asseoir auprès d’elle et la jeune femme se levait à son tour, prête à faire un massacre. « Pour répondre à ta question, moi ça va, tu sais comme d’habitude : métro boulot soirée et dodo un peu quand mon emploi du temps le permet » Elle accompagna le jeune homme dans son petit gloussement. Elle savait qu’il avait un rythme de vie très endiablé et cela lui rappelait leur adolescence. Ce qu’elle aimerait pouvoir vivre comme Keelan encore et faire la fête à tout va. Elle avait toujours été une fêtarde dans l’âme de toute manière mais elle avait constaté il y a peu qu’elle n’avait pas gardé sa très bonne résistance à l’alcool depuis les années universitaires. « Allez à ton tour Kaka fais moi rêver ! » Un soupir amusé échappa des narines de la belle alors qu’elle se dirigeait vers la piste pour lancer. Après avoir trouvé la boule la plus adaptée à ses doigts, elle se dirigea à un petit pas de course vers la piste. Sa boule se dirigea assez rapidement vers la rambarde sur le coté et Karen afficha une petite grimace. Deuxième essai. Elle réussi à faire tomber une quille et lâcha un petit rire, se moquant de sa propre nullité. Enfin, elle revint aux cotés de son frère.

« Tu sais, il faut que je te parle d’un truc en particulier, mais il faut que tu me promettes de ne pas t’énerver… C’est pas très joli à entendre quoi. » Elle afficha une petite moue suite à cela, sachant qu’elle devrait se lancer à un moment ou un autre, puisque c’était pour cela qu’elle était là au départ.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Karen&Keelan ★ We need to talk about something

Revenir en haut Aller en bas
 

Karen&Keelan ★ We need to talk about something

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: CocoWalk-