AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FULL OF BUBBLES, SEEING IN DOUBLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: FULL OF BUBBLES, SEEING IN DOUBLE Lun 12 Sep 2011 - 0:19

Une heure que Franklin Greyhill était assis au bar du Blue Lagoon et il n'était toujours pas ivre. Le sang de viking qui coulait dans ses veines renforçait certainement sa tolérance à la boisson et il n'en était pas peu fier. De toute façon, d'un naturel raisonnable, il ne se laissait que très rarement aller à l'ivresse, réussissant toujours à s'arrêter avant le verre « de trop », celui qui lui ferait regretter une parole, un geste, voire une nuit entière. Ce soir-là ne faisait donc pas exception à la règle : il était venu dans l'idée de se détendre avant une nouvelle semaine de boulot et pensait – à tord – qu'un bar lui produirait la relaxation qu'il recherchait. C'était bien entendu sans compter sur la compagnie qui n'allait pas tarder à le rejoindre.

Lorsque son téléphone sonna au fond de sa poche, Franklin ne décrocha pas tout de suite. Il craignait que ça ne soit le bureau, ou un client impatient de recevoir sa réponse sur un futur bail mais comme l'appel se faisait insistant, il se résigna et porta la main à son appareil. Le nom de «Nolan Goldhawk » et un soupire de soulagement le saisit lorsqu'il décrocha.
« Salut Goldhawk, quoi de neuf ? […] Non, rien de particulier, je suis au Blue Lagoon. […] Bien sûr que tu l'es ! […] D'accord, parfait. Je t'y attends. Bye. » Il raccrocha et laissa son téléphone sur le bar, impatient de voir son ami débarquer à son tour dans ce lieu. Franklin et Nolan n'étaient pas les meilleurs amis du monde mais ils se connaissaient et s'appréciaient suffisamment pour rechercher la compagnie l'un de l'autre à des horaires imprévues. Le norvégien aimait être entouré d'amis, à vrai dire, quelques années plus tôt, il vous aurait affirmé qu'il ne pouvait concevoir sa vie sans la présence de son groupe d'amis mais de tragiques évènements le firent radicalement tomber de son petit nuage. Le jour où il apprit que sa femme le trompait avec son meilleur ami fut l'élément déclencheur d'une méfiance à toutes épreuves. Il coupa tous les ponts avec l'homme en question, bien entendu, mais ne réussit plus jamais à accorder sa confiance à quiconque, à l'exception totale de Romy Simmons avec qui il partageait une relation indescriptible mais impossible à briser. Elle était la seule personne face à qui Franklin acceptait de déverser tout ce qu'il ressentait et savait. Tous les autres, il les prenait avec des pincettes. Bien entendu, ce n'était pas flagrant : il s'esquivait poliment avant que les confessions ne débutent ou bien prétextait une urgence quand quelqu'un lui demandait un service « personnel » ou lui posait une question qu'il considérait comme trop intime. En d'autres mots, sa vie était plutôt misérable depuis quelques années mais il préférait ces petites douleurs à l'immense trahison qu'il avait ressenti, le coup de poignard asséné dans son dos quand il apprit pour sa femme et son ami.

Une vingtaine de minutes après l'appel, Franklin finit son verre de vodka et se leva pour aller aux toilettes. Il fit la bêtise d'oublier son portable sur le bar mais il ne s'en rendit même pas compte. Ce ne fut que lorsqu'il eut fini sa petite commission et qu'il fouilla ses poches qu'il réalisa son oubli. Soudainement inquiet, il se précipita à grands pas vers sa place mais ralentit la cadence en apercevant une silhouette familière assise à sa place. Il s'en approcha et découvrit Nolan en train de manipuler son téléphone. Soulagé que ce soit lui et non pas quelqu'un d'autre qui l'ait récupéré, Franklin s'installa à ses côtés et posa ses coudes sur le bar, reprenant calmement son souffle. Il n'était pas inquiet concernant les informations que contenaient son téléphone : Franklin n'était pas idiot au point de laisser trainer des photos de lui à poils sur son portable mais c'était d'avantage pour ses contacts qu'il avait eu peur : en tant qu'agent immobilier, les perdre aurait été une catastrophe.
« Tu tombes à pic, c'est le moins qu'on puisse dire. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: FULL OF BUBBLES, SEEING IN DOUBLE Sam 17 Sep 2011 - 14:34

Dans l'ensemble, la journée de Nolan n'avait pas été mauvaise. Il commençait peu à peu à trouver sa place à Miami, et les relations qu'il entretenait avec Dannii s'amélioraient de jour en jour. Ce n'était pas la vie dont il avait rêvé, et il lui arrivait d'avoir des journées où le moral n'était pas au beau fixe, mais il ne pouvait s'empêcher de constater un important changement depuis son arrivée. Il avait probablement eu raison de quitter l'Irlande au final. Cela lui avait permis de repartir à zéro, et petit à petit, il retrouverait probablement un semblant de bonheur. Pour l'heure, cependant, Nolan avait le mal du pays. Il avait passé une partie de la soirée à discuter via le logiciel vidéo Skype avec sa brigade de chez Dubarry's, et cela lui avait rappelé à quel point il avait été idiot de tout envoyer valser en une nuit. Il ne pouvait le reprocher à personne, et ne pouvait partager cette frustration et ce regret qu'avec une seule personne, mais le sujet était devenu tabou. Chaque fois qu'il y repensait, il se perdait. Dans ses pensées, dans ce qu'il voulait ou ne voulait pas être, … Et même si reprendre contact avec tous ses amis lui avait grand bien, Nolan savait pertinemment qu'il ne devait pas rester seul si il voulait devenir le coup. Il avait passé une si bonne semaine, il ne voulait pas voir tout être gâché. Il hésita quelques secondes sur la personne à joindre pour aller boire un verre. Il ne s'était pas réellement fait d'amis à Ocean Grove, et si il ne souhaitait pas particulièrement s'en faire, il n'était pas non plus insensible. Loin de tous ses êtres chers, ou presque, il se sentait parfois seul. Il finit par se décider à composer le numéro de Franklin Greyhill, un jeune homme avec qui il avait fini par prendre l'habitude de boire quelques verres de temps en temps. La compagnie de ce dernier était toujours agréable, et notamment parce que leurs conversations restaient la plupart du temps superficielles. Ils connaissaient le métier l'un de l'autre, leur situation familiale, et leur adresse mais ils n'étaient pas proches. La relation parfaite selon les critères du jeune homme. Ce fut sans surprise qu'il entendit Franklin lui répondre qu'il était au Blue Lagoon, et que oui, si il le désirait, il était le bienvenu. Le jeune homme attrapa sa veste en cuir marron sur l'une des chaises de sa table à manger, et passa par la chambre de sa colocataire afin de la prévenir qu'il sortait. Si il s'était agi de n'importe qui d'autre, il n'en aurait simplement pas pris la peine mais dans la mesure où cette dernière était enceinte, il préférait la prévenir lorsqu'il ne se trouvait pas dans la maison. Si jamais elle avait besoin de quoique ce soit, elle saurait qu'il faudrait faire appel à quelqu'un d'autre, ou éventuel l'appeler sur son téléphone. Ils ne s'entendaient pas particulièrement bien, mais leurs relations étaient cordiales. C'était simplement parce qu'il ne savait pas si elle avait de la famille ou des amis dans la ville qu'il se montrait aussi prévoyant.

Il prit ensuite la route et s'arrêta dans un tabac ouvert 24h/24 pour acheter un paquet de cigarettes. Dire que le jeune homme était fumeur serait probablement exagéré, il faisait partie d'un groupe entre les non-fumeurs et les fumeurs qui se développent de plus en plus, les fumeurs sociaux. En somme, Nolan ne fumait que lors de soirées, ou en compagnie d'amis. Sur le principe, fumer plus souvent ne lui aurait pas déplu mais il avait conscience des nombreux problèmes qu'engendrait cette drogue dite douce, et il préférait se montrer prudent. Si il prenait l'habitude de fumer quotidiennement, il ferait très rapidement parti des gros fumeurs. Là-dessus comme sur tout, Nolan avait du mal à se contrôler. Lorsqu'il appréciait quelque chose, il avait du mal à se poser des limites. Par chance, il n'avait pas ce problème avec l'alcool. Il appréciait de prendre une bière à droite à gauche, et se soûlait également de temps à autre – rarement plus d'une fois par moi. Mais il pouvait également se passer plusieurs semaines d'un verre d'alcool sans en ressentir le manque.
Lorsqu'il pénétra dans le bar, il eut juste le temps d'apercevoir Franklin se lever de son siège, et se diriger vers la toilette. N'étant pas du genre à interpeller les gens lorsqu'ils se trouvaient à quelques mètres de lui, notamment parce que cela impliquait que tout le monde se retourne vers lui, Nolan rejoint la place où se trouvait son « copain de bar ». Il secoua légèrement la tête lorsqu'il vit que Franklin avait oublié son portable, et commanda une bière avant le retour de ce dernier.

Il sourit à la remarque de l'agent immobilier, et lui répondit du tac au tac. « Je regrette d'avoir déjà loué ma maison.. Tu m'aurais peut être fait un prix ! » Il fit glisser le portable jusqu'à la place de son ami, l'écran de celui-ci laissant apparaître un « game over ». Une partie de casse-brique qui s'était mal finie. « Ravi d'apprendre que tu as des failles en tout cas, Monsieur le Norvégien ! »
Revenir en haut Aller en bas
 

FULL OF BUBBLES, SEEING IN DOUBLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: The Blue Lagoon Bar-