AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's time {{* Beth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: It's time {{* Beth Lun 21 Nov 2011 - 23:37




It’s time

Personne ne peut se douter ce qu’il pouvait se passer. Personne ne peut dire quel est le bon moment. C’était ce qu’il se passa pour Juliet. 21 novembre 2011. Elle était au téléphone avec Lexie. Elle avait hâte que sa fille naisse. Qu’Alice vienne au monde. Oui. Juliet avait trouvé le prénom de sa fille : Alice Margaret McNamara. Margaret pour le prénom de sa mère. Jules avait passé le jour j. Son médecin l’avait renvoyé chez elle. Jules était au téléphone. Elle s’était faite un bon gâteau qu’elle voulait faire partager à son amie. Tout d’un coup, elle lâcha son assiette. Un silence se fit.

    « Beth … j’ai … besoin de toi. Beth … je crois que … Alice … elle … arrive »


La jeune femme eu un hurlement de douleur. Ses contractions arrivèrent. Elle avait perdu les eaux et le sentait. Elle serra ensuite ses dents. Récupéra son portable et dit un simple « Rendez vous à l’hôpital ». Elle appela ensuite les secours où elle peina de dire ce qu’elle lui arriva. Les secours arrivèrent dans la minute qui suivit en ayant été obligés d’exploser sa porte en vue de son état. Elle avait été incapable de bouger. Les secouristes étaient mignons. Très mignons. Et ils étaient aussi très drôle ce qui détendit notre future mère. Elle arriva à l’hôpital en deux temps trois mouvements et vit sa tête blonde. Elle tendit sa main et hurla « Beth !!! ». Elle voulait son amie auprès d’elle. Sa meilleure amie. Sa blonde. Elle utilisa son petit air de bout de chou pour permettre à son amie de venir avec elle en salle d’accouchement. Elle ne voulait pas Beth : elle l’EXIGEAIT un point c’est tout. Bref, les médecins n’avaient pas le choix. C’était soit ça, soit elle hurlait comme une demeurée. On habilla ainsi Beth de vêtements stériles. Elle revit son gynécologue, sexy lui aussi. Ils se sourirent. Le moment arriva. Charles l’emmena donc en salle d’accouchement où l’infirmière la détendit. Sauf que Jules pleura. Elle pleura de joie. Elle prit la main de son amie Beth dans sa main et se reprit en main. Le travail allait commencer. Beth et elle vécurent cet accouchement. Enfin à des oints de vue différents bien entendus. Les minutes passèrent. Jules serrait ses dents, poussa, reprit son souffle, s’excusa auprès de son amie de lui broyer la main. Et … un petit cri surgit. Juliet était là. Elle n’en croyait pas ses yeux. Sa fille était dans les mains de son gynéco’. Elle tendit ses mains et prit sa fille tout en pleurant.

    « Bonjour toi … regardes là … hey …. Oooooh petit cœur … maman est là et … ta marraine aussi »


Jules regarda son amie et sourit. Oui. Elle voulait de Beth comme marraine. Elle donna sa fille aux infirmières pour qu’elles prennent soin d’elle. Puis on prit soin de Juliet. Après de longues minutes, Juliet, Beth et Alice se retrouvèrent dans la chambre de Jules. Une infirmière arriva et discuta avec Juliet du protocole qu’elle devra faire avec sa fille. Puis, elle s’en alla.

    « Regarde là … elle n’est pas meugnionne ?? Tu veux la porter ?? Marraine ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's time {{* Beth Jeu 24 Nov 2011 - 16:22





Vingt et un novembre deux-mille onze, qui aurait pu me dire à l’avance que ce jour là resterait gravé dans ma mémoire ? Personne, c’était tout simplement impossible. Tout avait commencé normalement, me levant après une nuit que j’avais savourée aillant complètement perdu l’habitude de dormir à la même heure que tout le monde. Bah oui, j’étais très souvent de garde à l’hôpital et je dormais donc cinq heures de temps en temps, il m’arrivait de ne pas dormir pendant plusieurs jours, je tenais bon et c’était le cas pour l’ensemble des chirurgiens que je connaissais. Je retournerais à l’hosto en fin de journée, vers dix-huit heures pour au moins vingt heures de travail de suite suivant les patients que j’aurais. J’étais résidente depuis l’année dernière, plus jeune que la plupart des autres résidents grâce à la classe que j’avais eu la chance de sauter lorsque j’étais au collège, j’entamais ma seconde année et j’avais déjà hâte d’arriver à la prochaine, période pendant laquelle je pourrais choisir une spécialisation. M’enfin bref, comme souvent lorsque j’avais du temps devant moi je m’étais décidée à passer un petit coup de fil à mon amie, Juliet. Elle était enceinte, arrivait au bout de sa grossesse et je m’attendais donc à ce qu’elle accouche d’ici à une semaine, deux grand maximum. Notre conversation était très bien entamée lorsque j’eu une étrange impression, elle s’était arrêtée de parler. « Beth … j’ai … besoin de toi. Beth … je crois que … Alice … elle … arrive » Sous le choc je me dirigeais vite dans la salle de bain, j’étais déjà habillée et prête puisque je pensais aller chez elle pour boire un café de toute manière, je prenais mes clés de voiture. « Oh mon dieu… Surtout ne bouge pas, tu appelles une ambulance elle va venir te chercher chez toi. » J’essayais d’être rassurante, j’avais l’habitude d’avoir affaire à des cas sur les enfants et je me disais que de toute manière s’il y avait une quelconque anomalie, un problème pendant l’accouchement ma titulaire, s’était une chirurgienne en pédiatrie très qualifiée, elle m’avait appris pas mal de chose et transmettait sa passion pour les enfants sans aucuns problèmes. Un cri de douleur provenant du téléphone me ramenait à la réalité, il était temps pour moi de raccrocher qu’elle puisse contacter les urgences de l’hôpital. « Rendez vous à l’hôpital » Je raccrochais partant en direction du garage pour rejoindre cet hôpital dans lequel je passais la plupart de mon temps en voiture.

Cinq à dix minutes maximum venaient de s’écouler, j’étais là. Plus rapide que l’ambulance et c’était tout à fait normal puisque j’avais roulé bien plus vite qu’eux, je retrouvais quelques amis résidents eux aussi à qui j’expliquais pourquoi j’étais là. Juliet arrivait finalement entourée des ambulanciers et de quelques infirmiers qui allaient la préparer pour l’accouchement. Je m’approchais également du lit, saisissant la main de mon amie pour qu’elle comprenne que j’étais là aussi. « Beth !!! » Je lui souriais, elle était en sueur et c’était tout à fait normal, elle allait souffrir pendant l’accouchement et tout le monde le savait, mais elle ne s’en rappellerait presque plus ensuite, devenir mère surpassait toutes les douleurs imaginables. « Prête pour mettre au monde cette petite fille ? » Un petit sourire rassurant sur le visage je faisais signe à mon collègue qui s’occuperait dans quelques minutes de mettre au monde cet enfant que je l’accompagnais. Je l’abandonnais quelques petites secondes pour me préparer, il ne fallait pas qu’il y ait une seule infection dans la pièce. Entrant dans la salle d’accouchement je restais debout serrant fort la main de Juliet pendant tout l’accouchement tenant tant bien que mal de lui dire quelques mots pour qu’elle continue à pousser.

Le bébé était là, Alice était venue au monde et cette naissance avait été très émouvante, en temps normal j’avais toujours aimé voir des accouchements, voir les lueurs dans les yeux des parents, mais celui-ci me touchait d’un peu plus prêt et c’était tout simplement magique. Un petit sourire sur les lèvres j’observais mon amie qui tenait son bébé dans les bras pour la première fois. « Bonjour toi … regardes là … hey …. Oooooh petit cœur … maman est là et … ta marraine aussi » Ne comprenant pas tout de suite qu’elle venait d’officialiser la chose, je revenais ensuite sur ce qu’elle avait dit. J’étais donc la marraine de ce petit bout de chou. L’émotion me gagnait, je versais une petite larme essayant de ravaler tout ça, ce n’était pas à moi de verser des larmes après tout.

Je sortais de la chambre quelques minutes pour que les infirmières puissent faire leur travail, pendant ce temps j’avais été voir si tout était en ordre avec Alice, s’il y avait eu le moindre problème j’aurais pu le savoir tout de suite en lisant son dossier. Tout était en ordre, elle était en parfaite santé. Regagnant la chambre, un sourire nais aux lèvres je jetais un petit coup d’œil sur ce magnifique bébé. « Regarde là … elle n’est pas meugnionne ?? Tu veux la porter ?? Marraine ? » Regardant Juliet qui avait fait un formidable boulot, je m’approchais d’elle pour prendre Alice dans mes bras, j’étais très heureuse pour elle et tenir ce bébé dans mes bras me dérobait encore un sourire. « Elle te ressemble, elle est magnifique… » Je ne savais pas encore si elle désirait que je la tienne au courant de l’état de santé d’Alice, j’allais donc prendre la liberté de le faire. « J’ai jeté un petit coup d’œil sur son dossier, elle va bien... Veux-tu que je contacte quelqu’un pour annoncer l’accouchement ? Ta mère ? Un ami ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: It's time {{* Beth Jeu 24 Nov 2011 - 21:15

Avant l'accouchement, la future mère entendait son amie se remuer pour partir direct. Elle entendit les cliquetis des clés de la voiture de sa jeune blonde. Puis, elle reprit son cellulaire pour appeler les secours où elle peina de dire ce qu'il allait lui arrivait. Elle était dans tous ses états. Heureuse, mais qui avait super mal. Les secours étaient venus assez rapidement et l'allée à l'hôpital fut pour ainsi dire folklorique. Bien qu'en train de suer, elle trouvait cette situation tout le contraire des films ou des séries télévisées : du genre pas glamour du tout. Les secouristes l'assistèrent et elle fut emmenée d'urgence. Beth était là. Cette dernière fila vers Juliet et elles furent emmenées en salle de travail. Beth avait les mots qu'il fallait pour aider Jules' dans cette grossesse. « Désolée de te broyer la main chérie » s’excusa la jeune femme en broyant la main de Beth. Elle serra des dents … puis après plusieurs longues minutes, peut être heures va savoir, Alice arriva dans des hurlements. L’air et la lumière étaient deux facteurs qui provoquaient ces cris. Cette dernière n’était pas du tout habituée de passer du nid douillet qu’était le ventre de sa mère, à un lieu lumineux et pas réellement douillé. Les deux jeunes femmes furent enfin ensemble avec Alice pour profiter pleinement de cette émotion, de cet instant qui semblait si heureux pour elles. Juliet avait choisi sa marraine. C’était Beth. Beth pleura et voulu refouler ses larmes. Jules prit sa main et sourit.

    « Beth. Tu peux pleurer. Je veux partager cet instant avec toi. Avec mon amie. Avec tout ce que tu as fait et tu fais pour moi je ne peux que te faire ce cadeau. Je ne sais pas ce que j’aurais fait sans toi. Conrad … était mon erreur. Mais Alice. Ma plus belle fierté. Et ton amitié m’est chère. Alors pleurs de joie … merci »


L’infirmière qui était venue tout à l’heure n’avait pas encore parlé de l’état de santé d’Alice et cela avait stressé Jules qui aurait voulu tout savoir, sauf que l’infirmière n’avait visiblement pas trop le temps. Beth donc fait le boulot et avait annoncé la nouvelle : Alice était en pleine forme. Jules laissa échapper un soupir de soulagement et sourit tout en remerciant son amie. Cette dernière la félicita et montra sa ressemblance avec Jules. Cette dernière rougit de fierté. Puis, Beth proposa son aide pour appeler sa famille. Jules hocha la tête en souriant, elle se sécha les larmes et souffla une nouvelle fois puis reprit sa fille qu’elle serra avec amour dans ses bras. Elle resta là, un long instant sans rien dire, sans bouger. Sa mère lui avait dit un jour « Quand tu auras ta fille dans tes bras pour la première fois, garde là dans tes bras un instant. Tu verras ensuite ce qu’il se passer ». Jules pleura une nouvelle fois. De bonheur. Puis, elle prit sa fille avec délicatesse et joua avec ses mains qu’elle embrassa. Puis, elle se reprit et regarda Beth.

    « Il y a mes frères, Max et Josh … et puis mes parents. Je sais déjà que Max sera son parrain, ça a été décidé. Josh s’en fiche. Il aime son statut de ‘tonton gâteau’. Mon portable devrait être dans ma veste en jean. Tu connais le mot de passe … merci Beth … j’aurais pu le faire »


Jules savait la chance qu’elle avait d’avoir une amie aussi précieuse que Beth. Le temps passa, les deux jeunes femmes parlaient beaucoup ensemble. Jules ne voulait pas que Beth la laisse seule. Elle voulait l’avoir auprès d’elle jusqu’à ce que la nuit tombe. Jules devait même faire la tétée. Elle fut gênée de le faire, mais elle laissa les choses se faire. Puis le temps passa encore. Un BOUM s’ensuivit et : « T’abuse Max !Tu te fous de moi ? C’est toi qui cour comme un malade pour voir ta nièce ! Les garçons un peu de tenue bon sang ! Ma petite fille doit certainement se reposer ! ». Quatre personnes arrivèrent. Max, un grand brun, l’aîné, il surpassait son cadet, plus petit un châtain blond qui soupira. Une femme arriva avec son mari. Celle-ci vit sa fille. Sa petite fille et éclata en sanglot. Alice aussi pleurait. Elle se faisait bercer par sa mère qui regarda ses frères de travers. Cette dernière était paisiblement en train de dormir dans ses bras et il fallait que ses ours de frères arrivèrent.

    « Beth …. Max et Josh. Les dinosaures de la famille ! Et voici mes parents : Margaret et William. »


Lorsqu’elle su que sa petite fille eu son prénom comme deuxième prénom Margaret pleura encore. Son mari soupira et demanda à ce que sa femme arrête d’être une fontaine. La famille s’installa auprès de la mère et de la petite. Personne ne parlait de Conrad. Sauf que William eu un air plus sérieux et demanda : « Ton ex là … il sait pour l’accouchement ? ». Jules secoua la tête. Will eu un léger bruit venant de sa gorge. Il était inquiet. Il aimait sa fille et sa petite fille. Puis, pour détendre une atmosphère qui devint soudainement tendue, Jules déclara

    « Alors. On sait qui sont le parrain et l’oncle. Par contre je ne vous ai jamais parlé d’une marraine. Et bien, voici Beth. Elle est la marraine d’Alice. »


La mère de Jules sourit et alla embrasser l’heureuse élue. La famille approuva ce choix. Ses frères et ses parents connaissaient Jules et savaient qu’elle faisait de bons choix. Même dans les mauvais. Et puis ils s’en allèrent laissant Jules, Alice et Beth. Jules se leva et plaça sa fille dans son lit. Elle dormait après avoir été endormie par le reste de sa famille qui la berçait. Son oncle lui avait déjà offert son doudou et son parrain lui avait offert des vêtements. Les grands parents avaient gâtés leur fille en cochonneries de tout genre. Jules sourit et couvrit son bébé. Puis, elle alla enlacer avec douceur Beth. Elle soupira d’aise et ferma les yeux.

    « Merci. Merci infiniment d’être là. Merci pour tout. »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: It's time {{* Beth

Revenir en haut Aller en bas
 

It's time {{* Beth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-