AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 it's time for business (r)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: it's time for business (r) Mer 7 Déc 2011 - 14:31

Les nombreux jours précédents le lancement d'une nouvelle émission mettaient toujours les concernés dans un état particulièrement étrange. Le stresse était bien évidemment de mise, il était nécessaire que ce soit une réussite, et pour cela, il fallait savoir appâter le public. Pour cela, une campagne de pub avait été lancé, en partie grâce aux réseaux sociaux tels que twitter et facebook. Mais ce n'était pas toujours suffisant, et pour intéresser le téléspectateur, lui faire oublier les heures qui défilent une fois qu'il se trouve devant son poste de télévision, il fallait avoir des invités de marque. Des têtes connues du show business, et peu importait qu'ils soient respectables ou non, du moment qu'on parlait d'eux.

Dans la salle de réunion C43, Reese écoutait d'une oreille distraite les différentes propositions de ses employés sur les personnalités qui seraient intéressantes d'invités sur le plateau. Le but de l'émission était avant tout pour divertir. Un présentateur, des célébrités et des questions pouvant être embarrassantes. Pour une chaine comme celle que Reese dirigeait, la règle primordiale était 'people'. « On pourrait inviter ces filles de playboy ? On entend plus beaucoup parler d'elles mais elles sont toujours très bien accueillies. Ça peut nous garantir un important public masculin. » Reese décolla ses yeux de son cappuccino. Il était resté silencieux depuis le début de la réunion, il ne prenait la parole que lorsque c'était vraiment nécessaire. Il laissait le soin du blabla aux autres. D'ailleurs, sa présence n'était pas obligatoire mais il aimait participer, superviser au mieux chaque détails qui seraient diffusés sur sa chaine, il y tenait. « Les Kardashian ? » plusieurs voix s'élevèrent pour approuver mais l'une des employées remarqua le froncement de sourcil de son patron et tout le monde se tut. Les yeux braqués sur lui, il n'en éprouvait pourtant aucune gêne. Il but une gorgée de son café et regarda tour à tour chaque tête qui lui faisait face. « On les voit partout, elles ne feront que répéter ce qu'on a entendu deux jours plus tôt. En revanche les Moroe... Ils représentent ces nouvelles familles qui font rêver. » En vérité, il était assez sûr de lui pour confirmer là tout de suite leur venue. Personne ne pouvait refuser un peu de pub. Tous approuvèrent d'un signe de tête et certains prirent des notes. « Je me charge de les contacter. » « Non, inutile, je m'en occupe. Ils sont mes voisins et je les connais bien. Concentrez-vous sur les autres. Je me fiche de qui vous mettrez en avant du moment qu'ils peuvent nous apporter quelque chose. Si cette émission est un échec, je serai intraitable avec chacun de vous. » Il jeta un regard circulaire sous des yeux presque effrayés ou fuyants puis il quitta son fauteuil et sans un mot de plus, sortit de la pièce.

De retour dans son bureau, il prit son téléphone et prévint l'un des membres de la famille Moroe qu'il voulait le voir pour le déjeuner. A midi, Reese arrivait dans un restaurant où il avait ses petites habitudes. En regardant sa montre, il remarqua que son invité était légèrement en retard, ce qui ne l'étonnait pas davantage. Enfin, il le vit passer la porte et se leva pour l'accueillir en tendant la main une fois qu'il fut devant lui. « Te voilà ! Installe-toi. Désolé de t'avoir prévenu au dernier moment. » demanda-t-il amicalement. « J'ai une proposition qui devrait te plaire. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: it's time for business (r) Sam 10 Déc 2011 - 21:49


Depuis son installation dans le quartier d'Ocean Grove, le quotidien de Neal se limitait à râler, faire du shopping, râler, boire, râler, manger, râler et sortir en boite, ce qui n'était pas réellement une bonne chose ni pour sa ligne ni pour son compte en banque mais depuis qu'il était né, Neal vivait ainsi et ce n'était sûrement pas maintenant qu'il allait changer ses habitudes. Malheureusement, la vie de banlieue n'était pas aussi trépignante que lorsqu'il vivait à New York ou à Los Angeles et Neal avait de plus en plus l'impression d'être enfermé dans une cage dont il ne pouvait sortir. Même s'il s'amusait avec ses soeurs, même s'il avait fait de bonnes rencontres et même si son émission était un carton, Neal ne supportait plus Ocean Grove, ses pelouses tondues aux milimètres près et le voisinnage. Il avait beau être hypocrite, il détestait l'ambiance malhonnête qui se dégageait des gens. Cela faisait maintenant trois heures que le jeune homme était couché, ou plus exactement, vautré sur le canapé du salon, la télécommande en main à visualiser d'anciens épisodes de sa série de télé réalité. Mégalo? Juste un peu. Neal ne pouvait cependant s'empêcher de rire en visualisant les anciens épisodes et les innombrables disputes avec ses soeurs. De bons souvenirs que Neal pensait être les derniers: ce n'était sûrement pas dans cet enfer de banlieue qu'il pourrait être aussi heureux qu'avant. Ainsi, lorsque son téléphone sonna et que le nom de Reese Carmichael était apparut sur l'écran de son téléphone, Neal eut du mal à y croire. Enfin une bonne nouvelle. Il laissa le téléphone sonnait plusieurs fois, histoire de se faire désirer – et surtout histoire de faire croire qu'il était très occupé – avant de répondre. « Je suis trèèèèès occupé, fais vite mon mignon. » dit-il alors en s'étirant. Il fit tomber par terre le bol contenant des céréales sur le sol, qui se brisa. « Encore une incompétente que mes soeurs ont engagé. » grogna t-il. Totalement faux mais ce n'était qu'un détail insignifiiant, n'est ce pas? Neal se leva finalement en évitant de marcher dans les restes de céréales et de lait alors que Reese lui proposait de se voir. « Je ne suis pas sûr, je suis très pris aujourd'hui... » dit-il en s'admirant dans un grand miroir pendant plusieurs minutes. « Je peux peut être m'arranger. » finit-il par dire en quittant son reflet, à regret pour se rendre dans sa chambre et tenter de trouver une tenue qui conviendrai à ce rendez vous improvisé. Neal raccrocha le téléphone et le jeta sur son lit avant de disparaître à nouveau dans le dressing.
Quelques instants plus tard, Neal sauta dans sa voiture pour prendre la direction du lieu que Reese lui avait indiqué. Comme à son habitude, l'héritier roulait à grande allure sur la route tout en écoutant l musique. Les klaxons des autres véhicules ne le faisait même pas réagir, trop occupé à tenter de joindre ses soeurs pour leur annoncer l'appel de Reese mais comme à leur habitude, aucune des deux ne décrocha le téléphone, si bien que Neal jeta le sien sur la banquette arrière en jurant. Elles n'étaient jamais joignables, et encore moins pour les bonnes nouvelles. Bien sûr, Neal n'avait aucunes idées de ce que Reese lui voulait mais au moins, il sortait de la maison et quittait pendant quelques heures son horrible maison. Neal s'arrêta brusquement sur le parking et se gara à la première place qu'il trouva, soit une place handicapée et ne prêta pas attention aux regards consternés des gens. Il pénétra rapidement dans le café où Reese lui avait donné rendez vous et lorsqu'il le vit, Neal sourit aussitôt. Il s'avanca en direction de la table. « Te voilà ! Installe-toi. Désolé de t'avoir prévenu au dernier moment. » dit Reese, en serrant la main à Neal. « Je désespérais que tu me rappelles à nouveau. » roucoula Neal avant de s'assoir sur le siège en face de Reese. Le regard de l'héritier se porta sur la tenue vestimentaire du jeune homme et un sourire se dessina sur son visage: toujours aussi séduisant. Neal tourna la tête vers la droite puis la gauche pour inspecter les environs avant de commander un café crème au premier serveur qui passa devant lui. « J'ai une proposition qui devrait te plaire. » annonça alors Reese, si bien que l'attention de Neal se porta aussitôt sur lui. « Ah oui? » répondit Neal, en attrapant un paquet de cigarettes de sa poche puis de le poser sur la table. Il ouvrit le paquet avant d'en sortir une cigarette pour la mettre directement dans sa bouche. Il tatona dans ses poches pour partir à la quête de son briquet qu'il découvrit quelques secondes après. « Je t'écoute. » dit-il alors, en écoutant attentivement Reese. Curieux, il avait hâte d'entendre la fameuse proposition qu'il allait lui faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: it's time for business (r) Mar 13 Déc 2011 - 13:37

Reese connaissait assez bien le personnage de Neal pour ne pas être choqué ou surpris par son comportement. Il s'en amusait presque en voyant à quel point il était à l'aise avec lui-même et se fichait de tout le reste. C'était un luxe que peu de personne pouvait s'offrir, Neal était déterminé et le faisait savoir. Aussitôt une serveuse s'approcha des deux jeunes hommes dans l'espoir de prendre leur commande. Reese, qui s'apprêtait à annoncer ce qui pour lui sonnait comme une bonne nouveau, autant pour Neal que pour lui, se ravisa en regardant la jeune femme et sourit. « Le plat du jour, ça fera l'affaire. » dit-il d'un ton précipité, il n'avait guère le temps de vérifier le menu et de sonder ses envies. Il n'avait d'ailleurs pas non plus l'éternité devant lui car viendrait le moment où il devrait retourner à son bureau. Il laissa l'honneur à Neal de choisir ce qui lui conviendrait et lorsque la serveuse s'éloigna enfin, Reese reporta pleinement son attention sur le jeune homme en face de lui. « Nous préparons une nouvelle émission et si je t'ai demandé de venir ici, c'était pour te proposer d'y participer, avec tes sœurs. » Il arborait de nouveau l'apparence d'un homme d'affaire qui souhaite négocier, même s'il n'espérait pas en venir à ce point-ci avec Neal. Il se souvenait qu'à ses débuts dans le monde du travail, celui où on ne rigole pas avec son patron comme il en avait eu l'habitude lorsqu'il bossait chez Burger King, c'était toujours très impressionnant. Se retrouver face à des gens importants, que ce soit pour leur simple image ou pour les actions qu'ils avaient fait. Heureusement pour Reese, si souvent il avait douté de ses compétences, il était doté d'un certain charisme et manier les mots étaient un jeu d'enfant. Aujourd'hui bien sûr, il ne tremblait plus comme une feuille, il avait arrêté de se répéter qu'il était nul, qu'il allait se ramasser comme un débutant. A force de pratique, il avait pris confiance en lui dans le monde des affaires et se sentait bien plus à l'aise. « J'aurais pu appeler Slythein mais je craignais une énième prise de tête. » reprit-il en souriant. Sa relation avec l'une des Moroe se trouvait être compliqué, à chaque fois qu'ils se croisaient, c'était souvent pour descendre l'autre et pourtant... Non, Neal s'était imposé à lui avec évidence. Il entretenait pourtant de très bonne relation avec Polly mais il savait que pour ce genre de discussion, Neal était le meilleur choix. « Qu'en dis-tu ? Vous n'aurez qu'à parler de vous, répondre aux questions du présentateur et du public. Un jeu d'enfant pour les Moroe n'est-ce pas ? » Et Reese pouvait l'affirmer un million de fois même, les Moroe ne pouvaient refuser un peu de publicité, après tout leur émission de télé-réalité le prouvait ? Ils étaient amis et les amis s'entraident, même si les intérêts sont parfois purement superficiels. Mais ils se connaissaient assez pour ne pas être gênés par ce détail. Voilà pourquoi Reese n'était pas tant effrayé d'assurer la présence de la famille Moroe. La serveuse revint quelques minutes après, apportant ce qu'il avaient commandé et déboucha une bouteille de vin qui devait certainement coûter la peau des fesses. Un somme dérisoire pour les deux jeunes hommes. « Merci. » dit-il à l'adresse de la serveuse qui lui sourit. Il avait beau être habitué à tout ce luxe depuis le temps, dans le fond il avait toujours l’étrange sensation d'être en plein rêve. Il avait accompli tellement de choses en si peu de temps, qu'il avait du mal à croire que quelques années auparavant, il était paumé au point de n'avoir aucun projet de vie. Il s'était imaginé quitter Miami pour des contrés lointaines, voyageant avec un sac sur le dos en compagnie de... Une fois de plus à la pensée de Sara, son esprit se bloqua et il s'efforça de revenir au moment présent. Ses rêves passés étaient devenus étrangement douloureux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: it's time for business (r) Dim 18 Déc 2011 - 15:23


« Le saumon ou le poulet?  » se demanda Neal. Il ne savait pas réellement quoi manger, ni même s'il avait vraiment fail. « Le saumon. » finti-il par choisir, en refermant le menu. Il le tendit à la serveuse avec un petit sourire compatissant. Lorsqu'elle fit demi-tour, Neal secoua la tête. « Quelle drôle d'ambition que de vouloir être serveuse.  » dit-il. Bien évidemment, Neal ne sembla pas réellement concerné par le fait que tout le monde ne possède pas les mêmes moyens que lui et il avait tendance à rabaisser toutes les personnes appartenant aux classes sociales inférieures à la sienne. Il reporta son attention sur Reese, beaucoup plus intéressant qu'une simple serveuse. Sérieux, l'homme d'affaire semblait être sur le bon de lui annoncer une nouvelle qui lui ferait plaisir. Excité par cette fameuse nouvelle, Neal avait hâte que le brun crache le morceau. « Nous préparons une nouvelle émission et si je t'ai demandé de venir ici, c'était pour te proposer d'y participer, avec tes sœurs. » dit-il. Intéressant. Les Moroe étaient omniprésents dans les médias depuis plusieurs mois et leur but était d'y rester le plus longtemps possibles: émission de télé-réalité qui suit leur quotidien, paparazzades (organisées) ou non, soirées. Une émission pour se faire de la publicité supplémentaire était une bonne idée. Reese y avait probablement déjà pensé, après tout, il connaissait très bien la personnalité de chacun des Moroe pour savoir qu'ils seraient tout de suite intéressés par cette nouvelle émission. Bien évidemment, c'était oui pour Neal. Et ses deux soeurs seraient du même avis mais il avait bien envie de rester vague quant à une possible participation ou non. « Hum hum..  » dit-il, en mimant de ne pas être plus intéressé que ça. Le bluff n'était pas le fort de Neal et il y avait de fortes chances pour que Reese comprenne tout de suite qu'il faisait semblant mais le jeune héritier avait surtout en tête l'idée de taquiner le brun. « J'aurais pu appeler Slythein mais je craignais une énième prise de tête. » avoua Reese. Neal sourit. Sa soeur et Reese avait une relation qu'il avait lui même beaucoup de mal à comprendre. Le caractère de Slythein n'était pas facile à supporter et il était normal que Reese décide de passer par lui plutôt que par sa jeune soeur, dont le caractère de feu avait fait toute sa réputation. « Qu'en dis-tu ? Vous n'aurez qu'à parler de vous, répondre aux questions du présentateur et du public. Un jeu d'enfant pour les Moroe n'est-ce pas ? » finit par demander Reese. Neal resta silencieux avant d'allumer sa cigarette. « Ca ne te dérange pas? » demanda t-il poliment, même s'il ne comptait pas étéindre la cigarette si c'était le cas. Il porta le filtre à ses lèvres avant de tirer une bouffée de tabac, puis, il reposa la cigarette sur le cendrier. « Oui. Slythein peut être très... Slythein... Quand elle le veut. » répondit-il avec un petit sourire en coin. Neal porta la cigarette une fois encore à ses lèvres lorsque la serveuse arriva pour déposer les plans devant eux. « Vous ne pouvez pas fumer ici, Monsieur. » dit-elle, hésitante. Neal regarda la jeune femme. « Ah oui? Regarde moi, alors ma jolie. » répondit-il provocant avant de faire un geste de la main pour la faire partir. « Une sorte de talk-show, c'est ça? » demanda alors Neal à Reese. Intéressé, oui, mais il avait envie de savoir quel genre d'émission il s'agissait. Il était prêt à beaucoup pour être sur le devant de la scène mais pas n'importe quoi. Bien sûr, il faisait confiance à Reese et ce dernier n'aurait sûrement pas proposé aux Moroe de participer s'il n'était pas sûr que l'émission leur plairait. « Pourquoi pas. Je dois en parler à Polly et Slythein mais je pense qu'elles seront d'accord. » dit alors Neal. Bien sûr qu'elles seront d'accord. « Et sinon, tu m'auras pour toi tout seul... » dit-il en le regardant droit dans les yeux. Un petit jeu entre Reese et lui qui avait débuté il y a plusieurs mois. Neal écrasa sa cigarette dans le cendrier avant de planter sa fourchette dans son plat. « J'aurais préféré faire Oprah, ceci dit, mais je vais laisser une chance à ton émission. » annonça alors Neal en portant sa fourchette à sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: it's time for business (r) Mar 14 Fév 2012 - 18:16

Avant même d'avoir proposé un rendez-vous improvisé à Neal, il savait que rien ne serait acquis. Neal, ainsi que les autres membres de la famille Moroe, était beaucoup demandé par les médias et on ne pouvait pas reprocher au jeune homme d'aimer jouer le suspens. Reese se doutait pourtant, ou du moins il l'espérait, que la réponse serait positive et c'était bien pour cela qu'il avait proposé cette idée, autrement il s'en serait abstenue. Ce n'était pourtant pas son job de dégoter les invités des différentes émissions mais puisqu'il connaissait les Moroe depuis plusieurs mois maintenant, contrairement à ceux qui travaillaient pour lui, il lui avait semblé évident qu'il pouvait être le seul à convaincre un des membres de cette très connue famille. De plus, Reese n'était pas sans se douter que Neal aimait bien sa compagnie. Il ne se servait pas pour autant de lui, Reese lui-même appréciait beaucoup le jeune homme malgré ses extravagances, c'était peut-être en partie pour ça qu'une amitié les unissait. Ils étaient à l'opposé même et pourtant, l'entente était très bonne.

Reese hocha brièvement la tête d'un signe négatif à Neal, portant une cigarette à ses lèvres. Il s'apprêtait d'ailleurs à lui dire qu'en revanche, il n'avait pas le droit de le faire dans l'enceinte de ce restaurant mais la serveuse le fit à sa place. La pauvre malheureuse, Reese ne put s'empêcher de compatir en voyant la silhouette frêle et le ton hésitant qu'elle adressait à Neal. Un sentiment que Reese ressentit davantage lorsque l'héritier l'envoya voir ailleurs. Le jeune Carmichael n'aurait pas été étonné de voir la serveuse se réfugier dans les toilettes pour se remettre de ses émotions. Il reposa alors toute son attention sur Neal, laissant de nouveau place aux affaires. Il était là en tant qu'ami mais il s'agissait bien de 'business' entre eux à l'heure actuelle. « C'est ça. » L'une de ses mains jouait avec sa serviette tandis que l'autre attrapa son verre pour l'apporter à ses lèvres. Il but quelques gorgées de son contenu puis reprit la parole. « Tout sera permis, aucun tabous. Répondre avec honnêteté aux questions sans avoir peur du scandale... Tu vois le genre et je ne pense pas que ce soit un problème pour toi ou pour les autres Moroe. » L'image de cette famille n'était plus à faire, tout le monde (ou presque) savait à quoi s'attendre avec ses membres. Reese sourit et but une nouvelle gorgée de son vin. « Je ne me doute pas que tu saurais faire marcher ce show à toi tout seul. » répondit-il intelligemment, même s'il avait saisi le sous-entendu. Reese rit franchement, après avoir avalé une bouché de son repas. « On n'a pas besoin d'Oprah pour faire parler de nous. » Il haussa les épaules. « Après tout, il y a bien d'autres façons aujourd'hui pour faire parler de soi, tu es bien placé pour le savoir il me semble. » Il sourit une fois plus. « Mais j'espère ne pas te décevoir, de toute façon j'ai prévenu mon équipe. S'ils échouent, ils en subiront les conséquences. » Il n'était pas l'un de ces patrons despotiques et complètement détestables, au contraire. Reese se voyait plutôt sympa mais il était malgré tout à la tête d'une grosse chaine, il avait dû se faire un nom malgré son jeune âge, il savait qu'il devait se montrer sévère à bien des moments.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: it's time for business (r) Mer 15 Fév 2012 - 18:33


Reese savait trouver les bons mots pour que Neal s'intéresse au projet en question. Passer à la télévision n'était pas une première pour lui puisque avoir participé à une émission de télé réalité lui avait permit d'en apprendre un peu plus sur les rouages d'un show télévisé, d'autant plus qu'il avait par la suite participé à de nombreux plateaux télévisés pour discuter de son expérience, mais surtout de sa famille. Maintenant qu'il était la star d'une nouvelle émission le suivant dans son quotidien avec ses soeurs, Neal devait bien en faire la promotion. Faire une émission sur l'une des chaînes les plus regardées - celle de Reese - allait probablement lui faire de la publicité gratuite. Il y avait très peu de chance pour que ses deux soeurs refusent l'offre du jeune homme, mais Slythein allait sûrement poser certaines conditions, comme le fait de ne pas évoquer sa sex tape. Même lui aimerait que l'on évite de parler de sa relation passée avec un héritier italien mais il se doutait bien que c'était ce côté là qui intéressait le plus le jeune public de la chaîne. Haussant les épaules, il planta sa fourchette dans son morceau de saumon avant de la porter à sa bouche. Il ferma un moment les yeux en trouvant que le plat était particulièrement bon. Il ne s'attendait pas forcément à ce que cela soit mauvais mais Neal avait souvent des a priori sur les endroits qu'il ne connaissait pas. Voir carrément des soupçons sur les cuisiniers qui cherchaient peut être à l'empoisonner. Reese ne tentait pas non plus de l'empoisonner pour le faire forcer à participer à son émission. Tout allait bien, et cela ne fit qu'augmenter la bonne humeur de Neal qui leva la main pour appeler - ou plutôt ordonner - à l'un des serveurs de lui apporter une bouteille de vin supplémentaire. Comme à son habitude, le jeune homme utilisait l'alcool comme s'il s'agissait d'eau. Il buvait depuis qu'il avait seize ans et plus que de raison. De là à dire qu'il était alcoolique, il n'y avait qu'un pas. Entre l'alcool et toutes les autres substances et médicaments que le jeune homme prenait, difficile de savoir lorsqu'il était réellement lui même. Plus intéressé par Reese en lui même que par sa proposition, Neal fit tout son possible pour se concentrer et ne pas le dévorer du regard. « Très bien, très bien. » dit-il simplement avant de prendre une nouvelle bouchée de son plat. « C'est vraiment délicieux. » ajouta t-il rapidement. Distrait, comme à son habitude, Neal avait surtout l’agaçante manie de passer du coq à l'âne, si bien qu'il était parfois difficile d'avoir une vraie conversation avec lui. L'importance de la proposition de Reese lui fit vite retrouver son sérieux et il s'empressa de reprendre la parole: « J'en parlerai avec Slythein et Polly mais je suis sûr qu'elles seront d'accord. C'est une opportunité et une offre intéressante. » dit-il en prenant sa serviette pour s'essuyer la bouche. « Donc si je comprends bien, on va s’asseoir sur un canapé bleu – j'insiste sur la couleur bleue – et discuter avec... ? » demanda t-il. Reese étant producteur et propriétaire de la chaîne, il y avait peu de doute que ce soit lui qui conduise l'interview. Dommage, pensa Neal, cela aurait vraiment pû être marrant. Il ne voulait cependant pas n'importe qui. Éviter les débutants était sa priorité numéro une. Si le show allait faire ses grands débuts, autant marquer le coup. « J'aimerai beaucoup quelqu'un comme Ellen DeGeneres. Expérimenté, drôle... » dit-il. Il avait parfaitement compris qu'il s'agissait du show de Reese mais Neal adorait donner son avis et surtout, exposer ses doléances. Il le faisait tout le temps. Connaissant le producteur, il n'allait pas l'embêter avec ses multiples exigences, comme il le faisait habituellement : une loge à température de 20 degrés précisément, une bouteille de rouge, de blanc et deux de champagne, une boite de macarons. Une liste exorbitante de volonté pour pouvoir venir ensuite mettre de l'ambiance dans un show. « Quand est-ce que tu veux que ça se fasse? » Neal attrapa son téléphone portable dans la poche de sa veste afin de consulter son emploi du temps. Entre ses tournages pour son émission, ses séances photos, ses programmations pour assister à des soirées en boite de nuit et autres tapis rouges, Neal avait une vie assez chargée mais il était sûr qu'il trouverait de la place pour Reese. Il était même prêt à annuler tout ce que Reese voulait, d'ailleurs. « Je suis content de voir que tu as pensé à moi pour ça. » avoua Neal avec un sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: it's time for business (r) Dim 4 Mar 2012 - 12:53

Le cœur battant, Reese craignait toujours qu'on lui refuse ce qu'il souhaitait. Même s'il n'en montrait rien, il avait pris l'habitude de se montrer très confiant, il n'en restait pas moins encore un petit nouveau dans le milieu. Il avait su s'imposer – on ne pouvait non plus nier que les beaux billets verts qu'il possédait à la pelle l'avaient aidé – mais il sentait encore qu'il devait faire ses preuves. Il n'aimait pas l'idée de débarquer ainsi comme un cheveu sur la soupe et poser les pieds sur le bureau comme si tout était acquis. Il aurait pu, mais ses parents ne l'avaient pas aidé ainsi et c'était aussi par fierté qu'il désirait se montrer convainquant dans ce qu'il faisait. Pour le moment il s'en sortait assez bien alors qu'il avait réussi le pari fou de redorer l'image d'une chaine qui allait disparaître. Beaucoup l'avait déjà enterré alors qu'il débutait à peine mais il avait su montrer de quoi il était capable. Considérer Neal comme un ami et sentir que c'était réciproque était une chose, mais cela ne voulait pas non plus dire qu'il réussirait à le convaincre, il ne fallait pas confondre business et amitié. Dans le cas actuel, les deux se mélangeaient un peu mais au ton que les deux hommes employés lorsqu'il s'agissait de l'émission, on savait que c'était sérieux. Reese pouvait maintenant se détendre, avec malgré tout le sentiment que rien n'était encore joué. Il ne pourrait se féliciter que lorsqu'il verra les Moroe devant les caméra. « Ellen est aimée de tous mais je ne pense pas qu'elle pourra se libérer. Mes employés sont sur le coup. On joue notre réputation, on ne risque pas de mettre n'importe qui. » Ce qui était vrai, et non seulement pour faire plaisir aux oreilles de l'héritier. Avec la notoriété gagnait au fil des années, Reese possédait un carnet d'adresses plutôt intéressant et ne manquerait pas de l'utiliser. Jimmy Fallon pourrait sans doute accepter, en plus d'être un présentateur très apprécié lui aussi. C'était une raison pour laquelle on lui avait appris de ne jamais manquer une soirée à laquelle il pouvait être inviter. Les belles robes, les costumes à 2000 dollars ou plus, le champagne et les paillettes, c'était une chose mais le véritable but de ces soirées étaient bel et bien de dégoter de nouveaux contrats. « Dans un mois, deux grand maximum. L'émission sera en direct. » Ce n'était peut-être qu'un détail, mais il n'en restait pas moins important. Ils ne devaient pas laisser les invités se permettre d'exiger à ce qu'on coupe des moments intéressants pour le public, moins pour eux. « Je ne voyais pas meilleurs candidats que les Moroe » appuya Reese en souriant. Il avait la chance de pouvoir les côtoyer régulièrement, et en plus d'être à la une de tous les magazines, il appréciait sincèrement les membres de cette famille. Tout le monde était gagnant.

fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: it's time for business (r)

Revenir en haut Aller en bas
 

it's time for business (r)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Bayside Street & Ruelles-