AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Put your drinks up! (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Put your drinks up! (pv) Dim 18 Déc 2011 - 19:38

C’est avec un regard neuf qu’il découvrait l’Ocean Grove d’aujourd’hui. Il dévisageait chaque passant en se demandant s’il avait pu le croiser lorsqu’il était enfant. Mais les traits de ces inconnus ne lui disaient rien. Aucun d’eux ne faisait remonter quoi que ce soit en lui. Tout juste si les jeunes gens de son âge lui inspiraient quelque chose. La seule différence, c’est qu’il portait un regard et une attention adultes sur ce qui l’entourait. Le paysage n’avait pas énormément changé et pourtant, il avait la sensation de découvrir un nouvel univers, comme s’il avait lu un roman qui le détaillait à merveille et qu’il voyait enfin les pages devenir réalité. L’autre différence, aussi, c’était qu’il n’était plus cantonné au quartier où il avait résidé. Il n’était plus question de prendre son vélo et d’aller explorer le périmètre que ses parents avaient instauré. Il pouvait aller où il voulait, quand il voulait. Il n’avait plus de compte à rendre à personne et c’était une réelle liberté que de fouler ces rues en se disant qu’il pouvait pousser la porte d’une boutique ou tourner dans une ruelle au lieu de se contenter de rester dans le sillage parental. Il allait découvrir la vie nocturne de Miami, chose qu’il n’avait jamais eu l’occasion de faire lorsqu’il était gosse et c’est avec une bouffée d’excitation qu’il sortit de chez lui pour se rendre en ville.
- Tu restes là, mon gros, grogna-t-il à l’oreille de son golden retriever alors qu’il passait le pas de la porte. Là où je vais, les chiens ne sont pas les bienvenus.
L’animal ne protesta pas, se contentant de donner un coup de langue à Theon, comme pour lui souhaiter une bonne soirée, avant de faire demi-tour et d’aller s’installer dans son panier. Theon sourit et se redressa, fermant la porte avant d’emprunter le couloir pour sortir du bâtiment.
Cela faisait trois jours qu’il était là et il avait passé ces derniers à errer dans les rues, les mains dans les poches, les cheveux en bataille. Il avait retrouvé le magasin de bandes dessinées où il passait des après-midi entiers et il avait promené Bob à Greynolds Park, retrouvant des sensations de son enfance. Des sensations qu’il pensait oubliées à jamais, ne les ayant jamais retrouvées ailleurs, quel que soit l’Etat où il avait vécu. Il se doutait que c’était une chimère qu’il poursuivait, que Miami n’était qu’une ville où il avait vécu quand il était gosse, mais c’était la seule ville à être restée gravée dans sa mémoire, là seule, aussi, où les bons souvenirs étaient concentrés. Peut-être qu’il se trompait, peut-être qu’il donnait trop d’importance à ce quartier et que sa mémoire avait créé plus de joie ici que ce qu’il avait vraiment vécu mais tant pis. Il n’avait pas d’autre refuge, il n’y avait aucun autre endroit qui lui donne envie de revenir alors il avait opté pour un retour aux sources. Il verrait bien ce que cela impliquerait.
Sa destination, il la connaissait depuis qu’il était passé devant les portes closes le matin même. Le bar s’était forgé une jolie réputation et maintenant qu’il était en âge de pouvoir entrer, il ne s’en priverait pas, c’était certain. Aussi pénétra-t-il dans le Blue Lagoon Bar, curieux comme s’il n’était jamais sorti dans un lieu pareil et légèrement anxieux, la foule n’ayant jamais été son fort. Une chose était cependant certaine, l’ambiance était bien là et elle ne tarda pas à envelopper Theon de sa musique, de ses bavardages et de son bruit de fond, inqualifiable et indissociable de ce genre d’endroit. Il se dirigea tout naturellement vers une table libre, louvoyant entre les clients pour finalement s’asseoir à une table ronde – qui avait davantage l’allure d’un tabouret – et guetter le passage d’un serveur. Tapotant des doigts sur le bois, il contempla la salle, les gens qui s’y trouvaient, seuls ou accompagnés. Son regard s’arrêta un instant sur une jeune femme d’à peu près son âge à qui il décocha un sourire. Pourquoi ? Il n’en savait rien, c’était dans sa nature. Un homme avec un sigle du bar passa à proximité et il le héla.
- Bonsoir, le salua-t-il poliment quand celui-ci l’eut approché. Une bière, s’il vous plait.
L’homme s’apprêtait à reprendre son chemin gracieux entre les tables quand Theon posa à nouveau le regard sur la demoiselle et sans trop savoir pourquoi, ajouta :
- En fait, mettez-en deux. Merci.
Il croisa les doigts sur la table et se tourna les pouces, tâchant de ne pas reporter son attention sur l’inconnue. Il n’était pas venu pour draguer et à quoi une tentative de payer une boisson ferait immédiatement penser ? Aussi fit-il mine d’être absorbé par une marque sur la table en attendant que sa commande n’arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Put your drinks up! (pv) Mer 21 Déc 2011 - 15:26

    Depuis qu'elle avait atterrit à Miami, Hero n'avait eu qu'une envie; tester la vie nocturne si réputée de Floride. Ses boîtes de nuit, ses casinos, ses bars et pubs plus déjantés les uns que les autres; elle voulait tous les tester, s'amuser, rencontrer des gens peut-être, se faire des amis l'espace d'une soirée, surtout. Le Blue Lagoon était bien évidemment sur sa liste et c'est là qu'elle se trouvait ce soir. L'ambiance était au rendez-vous mais elle se surprit à être légèrement déçue par le manque d'originalité de l'endroit. Elle avait vu bien plus exotique, plus fou, plus grandiose lors de ces précédentes virées nocturnes, aussi s'était-elle imaginé le Blue Lagoon tout aussi dingue; à l'instar, il n'avait pas de petit plus, rien de mirobolant. Il était agréable, était bien peuplé, diffusait de la bonne musique mais aucune étincelle ne le faisait réellement sortir du lot. Assise sur un tabouret haut, au bar, la jeune Texane tenait entre ses mains un verre vide avec lequel elle jouait distraitement, alors que son regard intéressé scannait le mur de bouteilles d'alcool qui se trouvaient face à elle. Le verre qu'elle avait devant elle n'était pas le sien mais pour ne pas attirer l'attention sur elle, la demoiselle l'avait rapidement attrapé alors que quelqu'un l'avait laissé à l'abandon sur une table, et se l'était approprié. Elle n'avait pas payé l'entrée, avait profité de sa petite taille et de son petit gabarit pour se faufiler entre deux groupes de jeunes à qui le videur demandait les pièces d'identités et le cash pour pouvoir avoir accès à la piste de danse et au bar. Hero n'avait rien de tout ça, elle avait perdu sa carte d'identité elle ne savait trop où, ici ou même au Texas, avant de le quitter; et les seuls objets ronds qui traînaient dans ses poches étaient des boutons de robes ou de pulls qu'elle avait piqué dans une mercerie, l'avant veille. Autant dire qu'elle avait une nouvelle fois sut jouer de sa bonne étoile pour déjouer une fois de plus l'autorité.
    Le barman passa à plusieurs reprises devant elle, mais, assaillit de part et d'autre par des clients plus ou moins imbibés, il ne lui prêta aucune attention particulière. Elle fit une petite moue alors que son cerveau cherchait déjà un moyen de lui procurer de l'alcool gratuitement, et seule l'éventualité de trouver un gentil pigeon lui effleura l'esprit. Si ca pouvait en offusquer plus d'un, Hero elle, ne pensait qu'à ce que cela pourrait lui apporter; une nouvelle rencontre, une bonne soirée, des rires, des mensonges et surtout de l'alcool gratuit et aucune promesse particulière sinon celle de passer une agréable soirée. Elle tourna la tête à droite à gauche pour s'imprégner un peu plus de qui l'entourait; il y avait un homme mûr, en bout de bar qui sirotait tranquillement un fond de Scotch et dont le regard traînait un peu trop longtemps sur les jambes dénudées des filles qui passaient à ses côtés; Hero eut un petit mouvement de recul, hors de question. A sa gauche se tenaient deux hommes plus jeunes, des bières en mains qui semblaient en grande discussion; elle les regarda de bas en haut mais avant qu'elle ne puisse intervenir, deux filles les avaient déjà rejoint, faisant s'envoler en fumée son petit plan diabolique. Elle laissa échapper un petit soupir ennuyé lorsque son regard s'aventura dans la salle et qu'elle croisa rapidement le regard d'un jeune homme brun, attablé seul un peu plus loin. Il lui sourit mais Hero feignit de ne l'avoir qu'aperçut. Elle se réinstalla face au barman et continua de jouer distraitement avec son verre; le cerveau en ébullition. Elle jeta un coup d'oeil discret à sa gauche, pour s'assurer qu'il n'y avait aucune autre personne à qui ce petit sourire aurait pu être destiné et lorsqu'elle fut assurée qu'elle en était bien la destinataire; elle esquissa elle-même l'ombre d'un sourire. Elle venait visiblement de trouver son pigeon pour la soirée. Elle laissa néanmoins passé deux-trois minutes puis tourna à nouveau la tête vers le jeune homme. Le serveur venait de lui apporter deux grands verres et l'espace d'un instant, elle se demanda s'il n'attendait pas, lui aussi, quelqu'un qui se serait absenté aux toilettes. Elle attendit donc un peu plus puis fit finalement mine de se lever lorsqu'elle jugea qu'il n'attendait personne en particulier. Elle s'éloigna dans la direction opposée et se fondit dans la foule. Ce n'est que lorsqu'elle fut sûre d'être hors de vue, totalement engloutie par les clubbers, que la jeune fille bifurqua et revint discrètement en direction de la petite table ronde où le jeune brun était assis. Elle arriva par sa droite et fut satisfaite du petit regard surpris qu'il lui lança. « Tu pensais que j'allais arriver de l'autre côté n'est-ce pas? » lui dit-elle en s'installant sur le petit tabouret face à lui, un fier sourire au visage. La jeune fille n'avait jamais vraiment été timorée ou timide, aussi n'avait-elle pas attendu qu'il l'invite à s'asseoir pour le faire. Elle enleva son cardigan qui commençait à lui tenir chaud et retroussa très légèrement le nez lorsqu'une odeur virevolta jusqu'à elle. Elle fronça les sourcils et jaugea discrètement le jeune homme à côté duquel elle venait de s'installer; pourquoi sentait-il le chien comme cela? Elle allait ouvrir la bouche pour lui demander mais se ravisa bien vite, se doutant qu'il prendrait mal le fait qu'elle le questionne ainsi sur son odeur; de plus, ca n'était pas comme s'il empestait et indisposait totalement la jeune Texane. Elle oublia bien vite ce petit bémol et lui offrit un nouveau sourire; si elle voulait arriver à ses fins il faudrait qu'elle la joue fine. Son regard noisette dévia alors vers le grand verre de bière qu'il y avait désormais devant elle - elle s'était surtout stratégiquement assise face à celui-ci. « Tu vas t'enfiler deux grands verres à toi tout seul? » lui demanda t-elle en haussant volontairement les sourcils. « T'as une raison particulière de boire ce soir? Amour, déception, trahison? Les trois en même temps... En fait, c'est souvent les trois en même temps, enfin... A quoi on boit? » le questionna t-elle alors qu'elle avait déjà posé la main sur le verre frais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Put your drinks up! (pv) Jeu 29 Déc 2011 - 14:33

Les deux verres furent servis d’une main experte et Theon décocha un sourire au serveur en fouillant ses poches. Un billet tout froissé atterrit sur la table et des pièces de monnaie ne tardèrent pas à tinter quand l’employé lui rendit l’argent. Il rassembla les pièces et les fit glisser dans sa paume après les avoir poussées vers le bord de la table en bois. La monnaie s’entrechoqua et il la rangea dans sa poche. Les portefeuilles n’avaient jamais été son fort. Il les perdait. Ou on les lui chapardait. Alors il avait pris le parti de ne se fier qu’à ses poches et de transporter le minimum. Cela réduisait les problèmes en cas d’agression. Les deux pintes étaient posées devant lui et il en attrapa une pour tremper les lèvres dans la mousse légère. Par réflexe, son regard se porta sur le comptoir, là où la demoiselle étrange était assise quelques minutes plus tôt. Mais la silhouette avait disparue, une autre personne était venue prendre sa place. Un homme balèze que Theon ne regarda qu’un instant, de peur qu’à son tour, celui-là capte son regard. Il fit mine de boire encore une gorgée en cherchant des yeux l’inconnue mais elle avait bel et bien disparue de son champ de vision. Tant pis. Il n’attendait pas réellement qu’elle vienne à lui. Quant à savoir pourquoi il avait commandé deux bières, eh bien, cela aurait l’avantage de ne pas devoir commander deux fois d’affilée.
Loin d’être embarrassé par sa solitude, Theon observa la salle, les mains posées contre le verre, les doigts tapotant méthodiquement une mélodie imaginaire. Il avait plutôt l’habitude d’être seul. Il n’y avait qu’à voir le nombre de midi où il avait déjeuné seul à la cantine durant sa scolarité. Pour une raison qu’il ne parvenait pas à saisir, Theon n’avait jamais très apprécié durant son adolescence. Était-ce dû au fait qu’il était nouveau ? Qu’il bougeait régulièrement et que par conséquent, se faire des amis n’était pas réellement sa priorité ? Il avait pris le parti de ne pas chercher à entrer dans une bande déjà formée et les autres n’avaient jamais vraiment été enclins à l’inviter à quoi que ce soit. Il s’y était fait et, à la fin de ses études, c’était devenu une façon de vivre plus qu’autre chose. Il n’y avait guère qu’à l’université que cela avait changé et encore, ce n’était pas forcément pour le mieux. Il fut tiré de ses pensées par l’approche d’une silhouette et lorsqu’il leva le nez, il ne fut qu’à moitié surpris par l’identité de l’invité surprise.
- Tu pensais que j’allais arriver de l’autre côté, n’est-ce pas ?
Il porta machinalement la main à sa chevelure en bataille et passa ses doigts dans les mèches folles de sa tignasse, un sourire entendu aux lèvres.
- Touché, répliqua-t-il en l’observant alors qu’elle s’installait face à lui et stratégiquement devant la seconde bière.
Il porta le verre à ses lèvres tandis qu’elle se délestait de son haut. Visiblement à l’aise avec les inconnus, ce ne serait que mieux pour la suite, se dit Theon. Il n’était pas foncièrement timide non plus, malgré ce qu’on aurait pu penser au vu de son comportement quand il était adolescent.
- Tu vas t’enfiler deux grands verres à toi tout seul ?
Theon haussa les épaules comme seule réponse. Cela pouvait aussi bien signifier ‘et alors ?’ que ‘je ne sais pas, je verrai’.
- T’as une raison particulière de boire ce soir ? Amour, déception, trahison ? Les trois en même temps… En fait, c’est souvent les trois en même temps, enfin… A quoi on boit ?
Il attrapa son propre verre et déclara :
- A une rencontre. Ou, pour ma part, un retour au bercail. Parce que je n’ai ni amour, ni déception, ni trahison à dénombrer dans mes raisons de boire ce soir. Pourquoi faudrait-il une raison, d’ailleurs ? Juste pour le plaisir. Voilà tout. Cheers !
Il tendit le bras, entrechoqua son verre et but une longue gorgée avant de reposer la bière en ponctuant son geste d’un ‘ah !’ satisfait. Il essuya sa lèvre supérieure d’un revers du poignet, au cas où une fine moustache de mousse serait venue en dessiner le contour et demanda, aussi naturellement :
- Et avec qui ai-je l’honneur de partager mon premier verre à Miami ? Theon Wingo.
Il tendit la main à nouveau en se présentant, sans verre cette fois, afin de serrer la main de la demoiselle. Mais ce n’était peut-être pas une chose à faire. Il avait opté pour ce geste spontané sans se demander comment il serait perçu. Après tout, elle était venue d’elle-même. Il l’avait certes appâtée avec un verre, mais elle n’avait pas tardé à approcher et à s’installer face à lui alors elle devait s’attendre à un minimum de familiarité. En tout cas, elle lui plaisait bien, avec son air mutin et sa façon de s’incruster à table comme s’ils se connaissaient depuis un bail. Pour un peu, elle lui aurait rappelé son amie d’enfance. Mais la fillette de son souvenir était blonde comme les blés et il était à peu près certain qu’il l’aurait reconnue s’il l’avait eue en face de lui. Une bonne décennie avait eu beau séparer leur séparation du retour de Theon à Miami, il estimait que les gens ne changeaient pas au point d’être méconnaissables.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Put your drinks up! (pv) Sam 28 Jan 2012 - 0:32

    Vivre sa vie au jour le jour, comme bon lui semble et sans avoir à rendre de compte à qui que ce soit était une liberté que Hero savourait chaque jour un peu plus. Elle était libre d'aller où bon lui semblait, de flâner à n'importe quelle heure du jour et de la nuit sans craindre les représailles d'un parent faussement inquiet, d'un ami rabat-joie ou d'un petit-ami jaloux; vivre sa vie à son propre rythme, voilà ce que la jeune Texane qualifiait de paradisiaque. Venant d'une famille qui n'avait rien ou que très peu, elle n'avait pas les attentes d'une petite gosse de riche et se réjouissait tout naturellement de ce qui lui tombait sous le nez. En règle générale, c'était trois fois rien, une broutille et ses yeux pétillait. C'était surtout le geste qui l'exaltait et non la valeur, même si, en bonne petite voleuse, la jeune femme avait vite appris à reconnaître un bel objet d'une pacotille. Néanmoins, elle se contentait toujours de ce qu'on lui mettait sous le nez. Ce soir en l’occurrence, son vagabondage l'avait mené dans un endroit qu'elle découvrait tout juste et son porte-monnaie avait prit la forme d'un jeune homme brun aux cheveux hirsutes et à la barbe naissante; pas spécialement moche à regarder, Hero devait reconnaître avoir vu bien pire. Pour une fois, elle aurait la chance d'allier l'utile à l'agréable et ca, ca n'était pas tous les jours le cas!

    Après s'être confortablement assise et avoir mit la main à la pint de bière qui se trouvait sous son nez et qu'elle s'était approprier sans même demander au préalable si il attendait quelqu'un -elle avait supposé que non relativement vite, et parce que ca l'arrangeait-, Hero hocha vigoureusement de la tête, ravie d'entendre qu'en plus de tout ça, le jeune homme ne venait pas noyer sa peine dans l'alcool -non pas que le principe en lui-même la dérange-. Un nouveau bon point pour lui, au moins, elle ne devrait pas faire semblant d'écouter les jérémiades d'un amoureux transit et ne ferait pas semblant non plus de recoller les morceaux d'une vie sentimentale brisée dont elle n'avait vraiment que faire. Souriant chaleureusement, la jeune Texane porta donc le grand verre à ses lèvres et étancha sa soif à grandes gorgées, si bien qu'elle ne reposa son verre que bien après le jeune homme qui n'avait bu qu'une ou deux gorgées, comme il était coutume de faire lorsqu'on trinquait avec quelqu'un. Mais les coutumes et les bonnes manières, ca, Hero n'en n'avait que faire et si elle pouvait même les transgresser et les détourner, elle ne s'en privait pas le moins du monde. Tout en suivant le ton qu'avait naturellement pris leur rencontre, la petite texane laissa elle aussi échapper un "ah!" satisfait lorsqu'elle eut finit. Elle reposa son verre sur la table avant de se redresser, se sentant bien mieux. Elle ne comprit pas la question qu'il lui demanda à cause de la musique soudainement lancée à pleine puissance et, fronçant les sourcils d'incompréhension, lui fit signe de répéter tout en se penchant par dessus la table pour espérer ne pas lui faire répéter une troisième fois. Elle avait une sainte horreur de ça. « Et avec qui ai-je l’honneur de partager mon premier verre à Miami ? Theon Wingo. » entendit-elle finalement distinctement. Sa première réflexion se porta sur l'étrangeté de son patronyme mais elle hocha enfin la tête. « Salut Theon Wingo, moi c'est Hero! Ravie de faire ta connaissance! C'est marrant, c'est mon premier verre en ville également, j'suis arrivée ya pas longtemps! » mentit-elle subtilement, peu désireuse de s'épancher sur ces quelques derniers mois de Carpe Diem qu'elle avait vécu depuis son arrivée. Non pas qu'elle en ai honte, bien au contraire, mais simplement parce qu'elle avait trouvé qu'en lui répondant ça, les liens de leur relation naissante -si tant es que l'on puisse appeler ça ainsi- se resserrent plus vite. « T'étais parti où? En pèlerinage? En retraite spirituelle ou juste à l'aventure, sac à l'épaule et itinéraire non-existant? » enchaîna t-elle pour que la conversation ne meurt pas trop rapidement. Il semblait être un gentil garçon mais Hero venait à peine de s'installer et ne comptait pas le quitter de si tôt, vu que les deux jeunes gens semblaient, à priori, du même acabit, la petite brunette vit en lui une perspective de bonne soirée assurée et préféra s'assurer qu'elle ne déchanterait pas trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Put your drinks up! (pv) Mer 8 Fév 2012 - 10:48

Hero. Un sourire se dessina sur les lèvres de Theon en l’écoutant. Elle était vive, franche et mignonne. Ce n’était pas tous les jours qu’une fille de ce genre l’abordait. Les filles ‘cools’, elles préféraient les mecs ‘cools’. Mais qui pouvait dire ce que chacun était, au fond ? A l’école ou l’université, les étiquettes étaient rapidement collées sur les fronts alors que dans un bar, rien ne le différenciait de son voisin. Il n’était pas mieux. Il n’était pas pire. Il était simplement un client. Rien de plus, rien de moins. Et cet anonymat lui convenait parfaitement. Personne pour le juger, personne pour se douter de l’adolescence qu’il avait vécue. Il voyait là enfin un moyen de repartir sur des bases saines, sans qu’on ne le juge sur son look, ses fréquentations ou sa tendance à attendre qu’on vienne vers lui, plutôt que d’aller vers les autres. Il pouvait se remodeler, devenir l’homme qu’il avait toujours rêvé d’être et oublier les déboires de sa jeunesse. Mais il s’emballait, il s’en doutait. La discussion avait à peine commencée et il s’imaginait déjà qu’il avait changé du tout au tout alors qu’au fond, le Theon d’origine était toujours là, ravi d’avoir de la compagnie, heureux d’être accepté par une tierce personne.
- A une rencontre qui tombe bien, dans ce cas ! conclut-il, sans se douter une seconde qu’elle lui mentait.
Theon n’avait jamais été du genre à se méfier, même si son expérience aurait dû au contraire l’y forcer. Il préférait voir le bon côté des choses, le bon côté des gens. Mais il n’était pas stupide au point de tendre l’autre jour si on lui filait une claque. Dans ce cas-ci, rien n’indiquait qu’il y ait de quoi mentir, aussi prit-il les paroles d’Hero pour argent comptant. Et puis, quand bien même il se serait douté du mensonge éhonté, il n’aurait pas pu lui en vouloir. Tout le monde n’était pas enclin à se dévoiler au premier venu et il pouvait comprendre qu’elle veuille garder sa part de mystère.
Il fut amusé par la facilité avec laquelle elle but sa bière et aurait bien été tenté de lui faire remarquer qu’il ne s’agissait pas d’un verre de Coca Cola. Mais il savait que ce genre de remarque pouvait être mal perçu. Le sous-entendu était clair, il jugeait l’autre personne et Theon n’avait aucune envie de la juger. Il ne la connaissait pas, il se contenterait de ce qu’il découvrirait en discutant.
- J’ai beaucoup déménagé, répondit-il quand elle l’interrogea.
Il n’avait pas spécialement envie de s’épancher là-dessus. Revenir sur ses années de lycée faisait invariablement remonter les souvenirs du calvaire auquel il associait celles-ci. Alors il précisa, espérant qu’elle ne se douterait pas qu’elle touchait un point sensible :
- Tout dépendait de l’endroit où mes parents étaient mutés. Rien de bien glamour ni aventureux, en gros.
Il porta le verre à ses lèvres avec un demi-sourire. Il aurait pu tirer profit d’une telle expérience mais jamais il n’était parvenu à se faire à ces changements perpétuels. Changer de maison, c’était une chose. Changer d’établissement scolaire en était une autre. A chaque fois, le cirque était le même : perdre les quelques amis qu’il était parvenu à se faire et devoir s’en faire de nouveaux, tout en sachant qu’étrangement, et pour une raison qu’il ignorait totalement, il n’inspirait pas forcément la sympathie de ses camarades de classe. Il peinait tant et si bien qu’il lui fallait plusieurs semaines pour parvenir à s’intégrer un minimum. Comment et pourquoi, il ne se l’expliquait pas. Il était humblement persuadé qu’il n’était pas méchant ni débile et que par conséquent, rien ne laissait présager qu’il soit si difficile de se faire des amis de son âge. Mais une fois de plus, il chassa ces sombres pensées de son esprit pour se concentrer sur Hero qui, elle, avait visiblement l’air de n’avoir aucun souci à aborder des inconnus. Un don particulier qu’il lui aurait bien emprunté.
- Et toi ? Qu’est-ce qui t’amène à Miami ? Tu viens de loin ?
Il ne voulait en aucun cas se montrer trop curieux mais comme la conversation avait été lancée sur un ton cordial, il ne voulait pas que ce souffle de fraicheur s’estompe trop rapidement. Il fit distraitement tourner sa bière dans son verre, tout en souriant. Décidément, il la trouvait vraiment pleine de vie et rigolote. Une excellente compagnie en perspective, donc, pour une soirée qui commençait bien et, il l’espérait continuerait sur cette voie.
- Rassure-moi, tu es en âge de boire, n’est-ce pas ? demanda-t-il, réalisant soudainement qu’il était incapable de lui donner un âge et qu’il ne voulait pas avoir l’air de la saouler.
Car la saouler était bien la dernière chose qu’il souhaitait, en alcool comme en paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Put your drinks up! (pv) Mer 15 Fév 2012 - 0:01

    Asséner des personnes à peine rencontrées de questions toutes plus personnelles les unes que les autres était une sale habitude qu'avait pris la jeune Texane depuis des années maintenant. Mais alors que certains regrettaient de se sentir si curieux et intrusif dans la vie des autres; Hero, elle, adorait réellement ça. Tout, dans ces petits interrogatoires surprises, lui plaisait; autant de poser des questions que le petit silence significatif qui s'en suivait, durant lequel ses victimes digéraient généralement la pseudo attaque et pesaient le pour et le contre, espérant ainsi comprendre l'engouement que la jeune femme ressentait à les assiéger verbalement de la sorte. Ca n'avait pourtant rien de malsain, car, contrairement aux psychopathes, Hero n'en avait que faire des informations qu'on lui donnait. Les réponses qu'elle obtenait étaient presque le moment qu'elle aimait le moins dans ce drôle de manège. Alors qu'elle venait de questionner le jeune homme brun sur les raisons de son absence et de son retour en ville; Hero ne fit pas plus d'effort que ça pour essayer de comprendre l'intégralité de sa réponse. Elle ne put distinguer que quelques bribes de-ci de-là, mais, bien trop gênée par le son de la musique qui jouait, elle opta pour ne pas faire répéter encore une fois le jeune homme. De toute façon, les raisons de son absence ne regardaient guère que lui et avaient peu d'importance pour la curieuse demoiselle. Elle comprit juste qu'il avait beaucoup déménagé et qu'il n'avait pour autant pas vécut dans des endroits très excitant, ce à quoi elle répondit par un haussement d'épaules fataliste. Elle non plus n'avait pas vraiment vécut dans des endroits luxueux et qui feraient envie aux autres. En y repensant, elle secoua d'ailleurs doucement la tête et reporta son verre à ses lèvres, buvant une nouvelle gorgée. « Et toi ? Qu’est-ce qui t’amène à Miami ? Tu viens de loin ? ». Le nez toujours plongé dans son grand verre, les yeux ambrés de la jeune femme se posèrent subitement sur son interlocuteur. Elle finit de boire et posa son verre sur le bois de la table, s'éclaircissant la gorge avant de répondre « J'suis venue voir mon frère. Le p'tit enculé à dégoté une baraque de rêve par ici et en bonne petite soeur, je me devais de venir l'épier pour aller rapporter à papa et maman tous les moindres détails de la vie trépidante qu'il mène ici ». Sa voix était claire et dépourvue de trémolos; mentir était une institution pour la jeune femme, si bien qu'elle n'avait jamais aucun mal à inventer de toute pièce une situation qui n'existait pas... Même si, ce soir, elle était surprise que quelqu'un lui pose des questions en retour. Pour le moment, depuis qu'elle avait mit les pieds à Miami, personne encore ne l'avait questionné sur elle, sa vie, les raisons de sa venue ici ni même sur ce qu'elle avait pu vivre par le passé. Pour les habitants de Miami, elle n'existait tout simplement pas et en fin de compte c'était bien mieux ainsi, et pourtant, elle se sentit touchée qu'un parfait inconnu à peine rencontrer s'enquiert d'en savoir plus sur elle. Si elle avait préféré déformer un tant soit peu la réalité, c'était principalement et surtout parce qu'il n'y avait rien de véritablement excitant -pour les autres- quant à son arrivée en ville. « Et en même temps, j'en profite pour goûter aux plaisirs de la vie nocturne de la ville, ca serait dommage de passer à côté, tu ne crois pas? ». elle lui offrit un sourire amical, l'invitant du regard à jeter un coup d'oeil autour d'eux pour s'imprégner de l'ambiance qu'il y avait dans le bar, ce soir-là. « Rassure-moi, tu es en âge de boire, n’est-ce pas ? ». Elle fronça les sourcils et détacha son regard de la piste pour le reporter sur le jeune homme. Elle le regarda un instant, se demandant s'il plaisantait mais lorsqu'elle s'aperçut qu'il était on ne peut plus sérieux, la jeune Texane esquissa un petit sourire angélique, haussant innocemment d'une épaule pour le faire doucement marcher. « Ne t'inquiètes pas Theon Wingo, tu n'as pas de soucis à te faire sur ce point-là, je viens d'avoir 18 ans » lui lanca t-elle en levant son verre avant de le finir d'une main experte. Une lueur malicieuse illumina son regard mais elle douta qu'il puisse la déceler; elle avait lut quelque part sur internet qu'en Europe, les jeunes avaient le droit de boire à partir de 18 ans, contrairement à ici, où il fallait qu'ils attendent d'en avoir 21 minimum. « Tu m'offres quelque chose de plus fort? Un truc typiquement d'ici j'veux dire? »... En plus de mettre du piment dans la soirée, elle venait également d'insinuer ne pas venir de ce pays ni même avoir l'âge légal pour sortir en toute liberté. Tout ce qu'elle attendait désormais était bien de voir la réaction que le jeune américain aurait face à cette révélation tout droit sortie de sa petite tête où tout n'était qu'amusement et déroute...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Put your drinks up! (pv) Lun 12 Mar 2012 - 21:56

Malgré le bruit ambiant, il était à peu près certain d’avoir bien entendu la jeune femme traiter son frère d’enculé. Ce n’était pas tant le mot en lui-même qui l’estomaqua mais la façon dont elle avait lancé ça, sans la moindre gêne, comme si elle avait utilisé un adjectif comme un autre. Interloqué, il la regarda un instant, les sourcils en accent circonflexe. Il se reprit cependant rapidement, ne voulant pas donner la sensation de se braquer pour se peu.
- C’est cool ! Il s’appelle comment ? demanda-t-il, histoire d’oublier au plus vite qu’il avait agi comme la dernière des vierges effarouchées.
Il confirma ses dires d’un hochement de la tête, lorsqu’elle parla des plaisirs de la vie nocturne. Il était vrai qu’évoluer la nuit lui donnait la sensation d’être libre, davantage maitre de ses faits et gestes, de décider où le mèneraient ses pas, sans se soucier de quoi que ce soit, en sachant que personne ne l’attendait à la maison et ne pouvait donc s’inquiéter de son absence ou de l’heure tardive à laquelle il était rentré. Pas de comptes à rendre, l’autonomie totale, avec ses avantages et ses inconvénients.
Quand un sourire innocent se dessina sur ses lèvres, Theon esquissa une moue méfiante. Mais il était fautif, c’est lui qui était venu avec cette question absurde et il secoua la tête, maudissant sa propre bêtise alors qu’il vidait son verre d’un trait. Pourquoi avait-il fallu qu’il s’inquiète de son âge ? Parce qu’il était le digne fils de ses parents et que, quoi qu’il fasse, il y aurait toujours son éducation pour le trainer sur le droit chemin lorsqu’il tentait vainement de s’en écarter.
- Stupide question, conclut-il simplement en reposant son verre. Déformation professionnelle, ajouta-t-il en guise d’excuse, comme s’il était habitué à travailler avec des mineurs.
Information complètement erronée puisqu’il se contentait de côtoyer les livres à longueur de journée. À force, il avait l’impression d’être devenu encore plus maladroit en public que ce qu’il était déjà au départ, depuis sa plus tendre enfance. Inadapté, gêné, angoissé à l’idée d’être immergé dans un groupe. Toutes ses frayeurs d’enfant refaisaient surface sous la forme d’une question idiote et mal venue.
- Un truc typiquement d’ici ?
Il n’avait aucune idée de ce qui pouvait être artisanal – si tant est que Miami avait sa propre spécialité. Il se gratta le crâne d’un air dubitatif et haussa les épaules.
- Je n’ai rien d’un connaisseur, désolé. Mais si tu veux boire un truc particulier, je serai ravi de te le payer… tant que ça reste dans mes moyens. Mine de rien, je ne suis pas plein aux as.
Il attrapa une carte abimée où étaient répertoriés des dizaines d’alcools différents. Les passants en revue de l’index, il chercha ce qu’ils pourraient bien consommer ensuite.
- On peut se saouler à la bière étrangère, si tu veux, proposa-t-il après être tombé sur une bière espagnole. Y en a de partout, mais il parait que ce sont les belges les meilleures.
Il leva le nez et posa le regard sur le verre de la demoiselle. Vide, il paraissait énorme, ce qui prouvait qu’elle avait une sacrée descente pour un petit bout de femme comme elle.
Inconscient d’être le dindon de la farce, il prenait très au sérieux ce rendez-vous complètement improvisé, n’ayant aucune envie de décevoir la demoiselle dont il ne connaissait pourtant rien. Bien décidé qu’il était à changer, à ne pas rester le garçon introverti et timide qu’il était, il allait faire preuve d’ingéniosité pour garder son attention, se doutant qu’avec le tempérament qu’elle avait, elle risquait fort de se lasser de lui s’il ne lui apportait plus rien. Non, Theon n’était pas dupe, il se doutait bien qu’elle n’était là que parce qu’il l’avait appâtée avec un verre de bière mais puisqu’elle était sympathique, il ne se focaliserait pas sur ce détail peu reluisant et loin d’être valorisant.
Adressant un signe à un serveur, il demanda à ce qu’on leur serve quelques bières célèbres pour être les meilleures et reporta son attention sur Hero.
- Et sinon, Hero est ton vrai prénom ou c’est plutôt une sorte de code pour ne pas te faire repérer ?
Ne sachant pas trop ce qu’il devait croire ou non, il ne prendrait rien pour argent comptant. Il ne la reverrait sans doute jamais et n’aurait donc pas à s’inquiéter de savoir qui elle était réellement mais ça n’empêchait pas qu’il pouvait s’intéresser à elle.
Quant à savoir pourquoi il insinuait qu’elle se cachait, il n’en savait rien. Son attitude, probablement, ou simplement le fait qu’elle ne semblait pas être du genre à dire la vérité. Après, il se trompait peut-être sur toute la ligne mais il ne saurait jamais le dire avec certitude. Il était sur le point d’enchainer quand le serveur apporta la commande et qu’il paya directement avec de se concentrer sur les bouteilles posées devant eux.
- Par quoi tu veux commencer, jeunette ? demanda-t-il, en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Put your drinks up! (pv)

Revenir en haut Aller en bas
 

Put your drinks up! (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: The Blue Lagoon Bar-