AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Bal de Noël) It's a new day it's a new dawn | feat Nolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: (Bal de Noël) It's a new day it's a new dawn | feat Nolan Mer 28 Déc 2011 - 11:31


It's a new day it's a new dawnDANNII DOCHERTY & NOLAN GOLDHAWK

    Depuis qu'elle avait reçu l'invitation de Mr et Mme Auber la conviant à participer au Bal de Noël; le moral de Dannii était remonté en flèche. C'était certainement futile et ridicule pour certains mais à part le mariage de sa patronne, Bonnie, avec Caleb Varnham, Dannii n'avait encore jamais goûté aux mondanités de Miami. Cela faisait plus d'un an maintenant que la jeune Irlandaise avait déménagé en Floride et pourtant, elle avait toujours eu du mal à s'y faire. Ce n'était pourtant pas faute d'avoir essayé mais les raisons de sa venue ici l'avaient totalement chamboulée et elle était arrivée brisée, ne se reconnaissant plus elle-même, ayant totalement perdu de vue la jeune femme qu'elle était; il lui avait donc été difficile de repartir de zéro en faisant abstraction des vingt-cinq premières années de sa vie. Mais dorénavant, la jolie brune était une nouvelle femme; elle avait rencontré des nouvelles personnes qui, peu importe le nombre de temps qu'elle avait passé avec eux, avaient réussit à la changer; elle se sentait également à l'aise dans son travail, avait pratiquement retrouvé toute l'assurance qu'elle possédait en Irlande et était reconnaissante d'être tombée sur des patronnes qui n'étaient pas trop difficile à vivre; comparés au Chef Dubarry, de toutes façons, tous les patrons du monde étaient de vrais agneaux. Le vieil homme lui était totalement sortit de la tête, elle n'avait plus repensé à lui depuis des mois et même si l'arrivée impromptue de Nolan avait ravivé les derniers moments douloureux vécus en Europe, Dannii avait vite compris qu'il ne s'agissait que d'une énième épreuve à surmonter. Chose qui lui avait pris du temps mais qu'elle était toutefois parvenu à faire. Elle avait suffisamment fuit, avait suffisamment fait souffrir le jeune homme et même si elle n'oublierait jamais ce qu'ils avaient traversé, elle n'oubliait pas non plus qu'il avait vécu la même chose, si pas pire puisqu'elle l'avait abandonné sans donné de nouvelles du jour au lendemain. Elle se demandait encore parfois comment il n'avait pas viré totalement fou, lui qui n'était pas des plus solide psychologiquement avant ça... Cette épreuve l'avait réellement métamorphosé. Et désormais Nolan faisait à nouveau partie intégrante de sa vie; les deux jeunes gens ne vivaient toujours pas ensemble mais c'était pour le mieux pour l'instant. Debout à ses côtés, impeccablement habillé d'un costard noir qui donnait l'impression d'être coupé sur mesure, le jeune homme applaudit à la fin du petit discours donné par l'organisatrice de la soirée. Un sourire se dessina sur les lèvres de Dannii avant qu'elle ne prête elle aussi attention à la petite estrade et n'applaudisse en cœur avec le reste de l'assemblée. La vente aux enchères venait de se terminer, le Bal de Noël traditionnel était dorénavant ouvert. Synonyme d'une nouvelle vie, d'un nouveau départ; Dannii avait l'impression d'appartenir de nouveau à quelque chose et ce nouveau souffle était visiblement ce dont la jeune fille avait besoin pour se libérer et passer réellement à autre chose. Elle avait revêtu, pour l'occasion, une longue robe voilée à gros imprimé et avait légèrement ondulé ses cheveux, mais lorsqu'elle aperçut les autres invitées, elle ne put s'empêcher de faire une petite moue « Je sais que tu vas dire que c'est une excuse bidon, mais il faut absolument que j'aille faire du shopping » avait-elle dit à son petit-ami alors que tout deux se tenaient un peu en retrait, non pas parce qu'ils se sentaient exclus mais bien parce que les musiciens venaient de faire leur entrée et que la majorité des gens ici présents s'étaient rués vers le centre de la salle. « D'ailleurs, en parlant shopping. Je n'aurais jamais cru qu'il y ait de si grosses fortunes dans le quartier, t'as vu à combien est partit le dernier tableau? » lui demanda t-elle, réellement incrédule. « C'est dingue. La majorité des acheteurs avait notre âge ou légèrement plus. J'me demande d'où sort tout leur fric. » continua t-elle avant de porter sa coupe de champagne à ses lèvres. Elle en but une petite gorgée et offrit un léger sourire à une de ses voisines. Son regard azur dévia sur la robe qu'elle portait et un petit bruit sec sortit d'entre ses lèvres pincées. Nolan dut remarquer son air envieux car un petit rire s'échappa de sa gorge avant qu'il ne secoue la tête. « Quoi?! C'est facile pour vous, un costume noir c'est un costume noir. Point barre. Ok ya quelques audacieux qui sortiront le costume gris foncé, mais l'un dans l'autre, c'est tous les mêmes. » lui expliqua t-elle, légèrement offusquée qu'il se moque d'elle, même s'il ne le faisait pas méchamment. Sa remarque le fit rire un peu plus et elle lui donna un petit coup de poing dans le bras pour le faire taire. « Tu peux pas comprendre. » Elle haussa les épaules et but une nouvelle gorgée, l'alcool lui brulant doucement l’œsophage et lui réchauffant peu à peu le sang.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Bal de Noël) It's a new day it's a new dawn | feat Nolan Ven 30 Déc 2011 - 1:39

Etre au bal de Noël en compagnie de Dannii représentait bien plus que tout l'or du monde pour Nolan. Ils étaient enfin réunis, et ce soir, plus que jamais, ils le seraient probablement pour toujours. Naturellement, rien n'était gagné d'avance, mais si il avait vécu à plusieurs mois séparés, et à toutes les épreuves qu'ils avaient pu partagé en Irlande, le jeune homme était convaincu qu'ils pourraient tout traverser. Cela ne l'étonnait pas réellement. Contrairement à tous les conseils qu'avaient pu lui prodiguer ses amis, il n'avait jamais perdu espoir vis à vis de sa relation avec la jeune femme, et c'était probablement ce qui lui avait permis de tenir debout jusqu'alors. Mais pour l'heure, il avait l'impression de retrouver un certain équilibre, et ce, pas uniquement sur le plan affectif. Si il ne travaillait qu'en simple cuisinier, il commençait doucement et sûrement à y reprendre goût. Certaines idées de recette commençaient même à lui revenir, et si il était loin d'avoir retrouvé un amour pour cet art aussi puissant que précédemment, c'était un bon début. Il espérait ne pas retrouver cette passion de manière aussi forte d'ailleurs, puisque c'était là la plus grande faiblesse de Nolan. Il était passionné, entier. Il donnait tout, et finissait la plupart du temps par se noyer dans tout cet amour, toute cette passion. Désormais, il n'y aurait plus que Dannii qui aurait ce pouvoir sur lui – même si par égard pour les promesses qu'il avait pu faire à Dublin à ses collègues, sa famille en somme, il essayait comme il le pouvait de ne pas lui donner une place trop importante dans sa vie. On ne pouvait pas franchement dire qu'il était très fort pour cela, mais il s'était pourtant bel et bien constituer un petit cercle d'amis, parfois malgré lui même. Il avait désormais construit sa vie ici, et si l'appel de l'Irlande restait quelque chose de profondément ancré en lui, il devait avouer ne pas se déplaire à Miami. Le soleil ne remplacerait jamais la brume, mais c'était agréable de ne pas avoir le teint trop pâle...
Lorsque vint le moment d'applaudir l'organisatrice de la soirée pour le succès qu'avait eu sa vente aux enchères, Nolan ne se fit pas prier. C'était étrange pour lui de participer à des événements aussi mondains – il se serait plutôt attendu à se retrouver à travailler comme un acharné derrière les fourneaux pour que les petits fours, et autres mets de la soirée soient prêts dans les délais, mais la vie était pleine de surprises. « Je sais que tu vas dire que c'est une excuse bidon, mais il faut absolument que j'aille faire du shopping » Nolan sourit, amusé, et déposa un baiser sur la tempe de sa petite amie. Si sa robe n'était probablement pas issue d'une boutique aussi luxueuse que celles dont venaient les robes des autres invitées, Dannii n'avait absolument rien à leur envier. Elle avait une certaine classe naturelle, et si ses formes étaient irréprochables, son regard attirait inévitablement quiconque s'intéressait à elle. « C'est une excuse bidon. Tu es parfaite dans cette robe, mon amour. » Elle effaça cependant rapidement son compliment en enchaînant sur la vente au enchères qui avait eu lieu. Ils n'étaient pas venus pour acheter quoique ce soit, mais plus pour profiter de la soirée, mais arriver alors que les ventes avaient encore lieu leur avait permis d'observer les magnifiques oeuvres d'art, et comme venaient de le préciser la jeune femme les sommes épatantes auxquelles elles s'étaient envolées. « C'est dingue. La majorité des acheteurs avait notre âge ou légèrement plus. J'me demande d'où sort tout leur fric. » Nolan haussa les épaules. L'argent n'avait jamais eu d'importance pour lui, et peut être était-ce pourquoi il n'avait pas les moyens de s'offrir un des tableaux comme la plupart des gens de leur âge qui se trouvaient dans sa salle, mais il avait bel et bien conscience qu'avec plus d'argent, il aurait probablement pu permettre à la jeune femme d'avoir la robe qui l'aurait fait se sentir comme une princesse ce soir-là – et tellement plus. Il s'apprêtait à lui dire que si ils n'avaient pas quitté l'Irlande, ils auraient peut être pu avoir une réussite équivalente – toute proportion gardée, naturellement – mais cela rappellerait probablement trop de mauvais souvenirs, et le jeune homme préféra s'abstenir. « Des héritiers, sûrement. Des gens très chanceux, aussi. » Il avala une gorgée de la coupe qu'il tenait entre les mains, et continua. « En même temps, ça m'embêterait de dépenser autant pour un simple tableau... même pour une oeuvre de charité. » Et il était sincère. Faire un don d'une somme aussi mirobolante pour une oeuvre caritative pourquoi pas, mais de là à acheter un tableau à ce prix... c'était tout simplement effarant. Mais probablement pensait-il en homme à fortune modeste et aurait-il réagi autrement si son compte en banque avait débordé de billets verts à ne plus savoir quoi en faire... Allez savoir. Il s'apprêtait à encourager la jeune femme à rejoindre les autres invités lorsqu'il aperçut ses yeux pétiller à la vue d'une robe de princesse sur l'une des acheteuses. Il ne put retenir un léger rire, et un hochement de tête réprobateur. A ce rythme-là, elle allait finir par envier toutes les jeunes femmes de la soirée, et vouloir repartir avec toutes les robes... Il avait beau faire un minimum attention à son apparence, il ne comprendrait décidément jamais l'attrait qu'avaient les femmes pour les vêtements. Certes, certaines en avaient besoin pour les embellir, mais Nolan était certain que même vêtue d'un sac poubelle géant, Dannii attirerait tous les regards – ce qui ne ferait qu'attiser la jalousie de son petit-ami, bien évidemment. Il ne put s'empêcher d'éclater complètement de rire à sa justification quant à la soit disant facilité qu'avaient les hommes pour choisir leur costume. Ce fut son « tu ne peux pas comprendre. » qui eut le don de l'achever. Nolan ne put s'empêcher, même si il savait que Dannii n'apprécierait pas, de lui démontrer que leurs choix n'étaient pas nécessairement plus aisé pour lui montrer à quel point la situation était ridicule. « Là, je suis obligé de vous contredire, Melle Docherty. En plus du noir ou du gris foncé, il y a le bleu marine ! Et je ne te parle pas des rayures, et du fameux choix, cravate/noeud papillon.. et toutes leurs déclinaisons. Un vrai casse-tête. » Il soupira, comme si cela le travaillait réellement, et tenta de garder l'air le plus sérieux possible. « Je suppose qu'on a simplement un sens plus inné de la mode, et un coup d'oeil plus acéré... » Il prit un air fier, comme si il n'était pas mécontent de son petit laïus, et passa un bras dans le dos de la jeune femme, comme pour lui rappeler que ses taquineries n'avaient rien de méchant. Mais au coup d'oeil qu'elle lui jetait, cela ne suffirait pas. « Je t’emmènerai demain au Coco Walk. Tu choisiras la robe que tu voudras, tout prix confondu. Promis. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Bal de Noël) It's a new day it's a new dawn | feat Nolan Mar 17 Jan 2012 - 0:13

    Devant sa réplique, la jolie brune ne put s'empêcher d'émettre un franc petit rire; rire d'une sonorité cristalline qu'elle n'avait pas entendu sortir de sa gorge depuis bien longtemps et qui la surpris même. Elle regarda le jeune homme en silence, se disant que cela faisait une éternité qu'ils n'avaient plus rit ensemble pour des petites broutilles ou remarques du genre. Si les débuts de leur relation avaient été au beau fixe durant de longs mois, les problèmes les avaient rapidement éloigné, les reléguant presque au stade d'étrangers; elle, totalement déboussolée, lui, complètement brisé, transformé même; la vie avait creusé un fossé énorme entre eux, un fossé que la jeune femme pensait totalement infranchissable; et pourtant, Nolan y était parvenu, il avait fait des pieds et des mains pour recoller les morceaux et voilà que ce soir, aux yeux de toutes les personnes présentes dans cette salle de Bal, les deux jeunes gens semblaient en symbiose totale. C'était une sensation étrange, pas désagréable bien que toujours fragile; Dannii savait qu'à jamais, leur statut de couple serait chamboulé, bien trop ébranlé par les fautes passées. Mais alors que quelques mois plus tôt, repartir de zéro restait une chose inconcevable pour la belle irlandaise, aujourd'hui, elle avait bien évidemment reconsidéré la chose et se présenter au Bal de Noël au bras de Nolan symbolisait bien l'envie qu'elle avait d'elle aussi faire sa part d'effort. Car c'est en se baladant à ses côtés ce soir qu'elle officialisait finalement leur couple; la majorité de ses voisins étaient présents ce soir, à vrai dire, presque tous les habitants d'Ocean Grove au complet paradaient devant eux. Demain, ils parleraient surement; des choix de robes des femmes du quartier à la couleur des cravates de leurs conjoints ou amis, des nouveaux potins croustillants tout juste dévoilés mais également et surtout des nouveaux couples et des trahisons toute fraîche; car c'était bien ça qui ravissait les commères du quartier; les relations amoureuses de leur voisinage aussi chaotiques et rocambolesques soient-elles. Eh bien, elles pourraient désormais ajouter à leur liste le couple que Dannii formait avec son jeune cuisinier de petit-ami; à cette pensée, la belle brune esquissa un petit sourire avant de rejeter la proposition du jeune homme d'un « Je te fais marcher Nolan, j'ai pas besoin de nouvelle robe, détends-toi » complice. Elle passa son bras sous celui du jeune homme afin qu'ils ne restent pas éternellement en retrait des autres et tous deux se mélangèrent enfin aux autres conviés.

    Pour le coup, Dannii devait reconnaître que la soirée était une belle réussite; les enchères avaient été grandioses et le repas tout aussi succulent qu'étonnant. Elle avait eu du mal à laisser au placard ses réflexes d'hôtesse d'accueil mais maintenant, la jeune fille se sentait bien plus détendue et à son aise; les deux coupes de champagne qu'elle avait siroté l'aidant sûrement à se dérider un peu; car trop sérieuse, elle l'était réellement, à un tel point qu'elle en oubliait presque ne pas encore avoir la trentaine. Alors qu'elle regardait autour d'elle, la jeune Docherty réalisa avec stupeur que la plupart des jeunes femmes de son âge ici présentes semblaient bien plus heureuses qu'elle ne l'était. Le visage tendu, les lèvres pincées ou étirées par un sourire faussement amical, Dannii avait tout l'air d'une trentenaire aigrie au quotidien; elle avait grandit trop vite et trop soudainement et c'est en voyant une jeune fille qui semblait avoir son âge, rire aux éclats en dansant seule, qu'elle décida de ne pas prendre la vie aussi sérieusement et de remédier à son cas qu'elle ne qualifiait pas encore de désespéré mais qui pouvait en avoir l'air aux yeux d'autrui. Elle se tourna vers Nolan et, l'attrapant par la main, la jeune fille l'attira vers un groupe de jeunes alors qu'ils discutaient tous avec une bonne humeur évidente. Elle ne les connaissait pas particulièrement, avait aperçut l'un d'entre eux fouler le bitume du quartier à quelques reprises, mais c'était bien tout; et pour ce soir, la jeune fille décida que ca serait suffisant; si ils voulaient repartir à zéro, les deux irlandais devraient bien s'intégrer un minimum à leurs voisins; et quelle autre occasion avaient-ils pour l'instant? Aucune. « Bonsoir! Dannii Docherty, j'habite sur Apple Road. Vous passez une bonne soirée? » lança t-elle donc avec engouement, parée à enfin faire connaissance avec d'autres personnes. Elle se sentait beaucoup trop exclue et malgré les encouragements de sa cousine, Dannii n'avait jamais réellement osé franchir le pas... Voilà qui était chose faite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Bal de Noël) It's a new day it's a new dawn | feat Nolan Lun 23 Jan 2012 - 9:35

Aller vers les gens avait toujours été quelque chose de particulièrement facile pour Nolan. Si ce n'est pour la période difficile qu'il venait de traverser, il avait toujours le mot pour rire, pour mettre à l'aise, et se faisait des copains en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Cela s'était révélé plusieurs reprises être un atout d'ailleurs, puisqu'il avait fidélisé certains clients en Irlande grâce à son bagou. Il était capable d'entamer n'importe quel sujet avec n'importe qui, le plus naturellement du monde. Il avait un instinct hors pair sur la personnalité des gens, et rien qu'à voir la façon de se comporter, il savait de quelle manière les aborder. C'était comme un don, en quelque sorte. Et voyons l'air déterminé qu'avait eu Dannii en le menant vers ce groupe de jeune homme, il était grand temps de s'en servir de nouveau. Mais Nolan n'avait pas vraiment la tête à ça, à vrai dire. Se trouver dans sa poche une boîte bien trop précieuse, qui signifiait bien trop pour son avenir, pour qu'il ne soit capable de discuter aussi légèrement avec n'importe qui. Il tata sa poche rapidement, ravie d'y voir que son précieux acquis n'avait pas disparu, ou n'était pas parti dans une doublure mal cousue de son costume – neuf, qui plus est. Il s'efforça de jouer le jeu quelques minutes, cependant. Si il avait de meilleurs plans pour ce soir, il était certain que l'un comme l'autre ne pouvait pas continuer à vivre dans leur monde sans se soucier de tout ce qu'il se trouvait autour. Ils avaient toujours été très entourés, et plus que préjudiciel à leur couple, c'est leur santé mentale qui en pâtirait si ils se renfermaient sur leur couple. Nolan commençait doucement à se faire un petit entourage, mais on ne pouvait pas non plus dire qu'il avait eu l'occasion de se faire des amis. Il s'agissait de simples connaissances, de personnes qu'il appréciait mais à qui il n'avouerait jamais ses plus noirs secrets. Il y avait bien une jeune femme avec qui il avait tissé un lien particulier, un soir où l'insomnie avait été trop étouffante, mais il était plutôt convaincu qu'il l'avait terrorisé, et que si elle était amenée à recroiser son chemin, elle partirait dans la direction opposée. Peut être même en courant.

D'instinct, ce fut vers les petits amis des demoiselles que Dannii avait abordé que ce dernier se dirigea. La séparation se fit assez rapidement, et pendant que les jeunes femmes étaient parties danser, chacun restait avec son verre d'alcool à commenter les derniers événements de la ville, tant sportifs que ces étrangers courriers que certains habitants recevaient. Intéressé, mais n'ayant quoique ce soit d'intéressant à ajouter sur le sujet, Nolan se contenta pendant une large portion d'écouter ce qu'il se disait, se concentrant pour ne pas laisser l'angoisse de ces courriers prendre possession de lui. Ce soir était une bonne soirée. Il s'agissait du bal de noël, tout se passerait pour le mieux. Il le fallait. Il chercha rapidement Dannii du regard, et ne tarda pas à la voir, une autre coupe à la main, un sourire un peu moi nerveux qu'auparavant sur les lèvres. Un sourire s'étira sur ses lèvres, et il se demanda ce qu'il attendait pour aller lui proposer de rendre leur union plus officielle encore. Mais il y avait quelque chose d'agréable à être ensemble à une soirée, mais d'évoluer chacun de son coté. C'était comme au bon vieux temps. Parfaitement indépendant l'un de l'autre, mais ayant toujours besoin de la présence de l'autre dans les parages, au cas où. Il s'éloigna cependant rapidement du groupe de jeunes gens qu'elle avait choisi. Pour une raison ou pour une autre, Nolan ne se sentait pas vraiment à l'aise dans ce groupe, et il en conclut que c'était parce qu'il n'était pas réellement le bienvenu. Il avait pourtant sortir ses meilleurs répliques, son meilleur sens de l'humour... Peut être étaient-ils tout simplement incompatibles. Ou peut être que les américains n'avaient pas la même façon de vivre, et de rire que les irlandais... Ce n'était pas impossible non plus. Peu importait, Nolan n'avait rien contre l'idée de siroter son verre de whisky seul quelques minutes.

Naturellement, son regard se posa sur Dannii, le seul visage vraiment familier de cette soirée. Et, l'alcool jouant son rôle, il n'y tint plus. D'un pas déterminé, pressé, il se dirigea vers la jeune femme, et l'invita à danser. C'est à ce moment-là que le DJ changea la musique un peu moderne pour un bon vieu rock, et un sourire sur le visage, Nolan attrapa la main de la jeune femme pour la faire danser. « Tu te rappelles des pas ? » lui demanda-t-il. En rentrant du travail un soir, Nolan avait décrété qu'il devait absolument apprendre le rock, et pendant près de trois mois, il n'avait manqué aucun cours, y allant jusqu'à plusieurs fois par semaine. Naturellement, Dannii s'était retrouvée être son cobaye, et avait du apprendre les pas également, sans quoi Nolan la menaçait d'aller dormir sur le canapé. Les pas leur revinrent rapidement en mémoire cependant, et si ils étaient probablement un peu décalé sur le rythme élevé de la musique, Nolan s'amusait sincèrement, et riait comme un gamin lorsqu'ils se trompaient, et se retrouvaient dans des positions impossibles. Dieu que cela faisait du bien de se retrouver à simplement à faire les cons sans qu'il n'y ait de tension, de non-dit ; d'éléphant dans la pièce en somme. Lorsque la musique prit fin, Nolan embrassa longuement la jeune femme, et attrapa sa main avant de l'attirer dans un coin de la pièce où il n'y avait pas trop de monde. « Suis moi, je dois te parler de quelque chose. » Brusquement, cependant, il se sentit nerveux. Il avait l'impression de jouer son avenir avec la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Bal de Noël) It's a new day it's a new dawn | feat Nolan Mer 1 Fév 2012 - 14:18

    Renouer avec une Dannii plus décontractée et ouverte, voilà l'objectif que c'était fixée l'irlandaise depuis qu'elle et Nolan s'était remis en couple. Le passé était loin derrière eux, un océan les séparait même de leur ville natale et de leur ancienne vie et c'est un beau matin que la belle brune s'était réveillée avec l'envie aux tripes d'oublier et de repartir sur de bonnes bases. Afin que leur couple ne fonctionne, il fallait que les deux jeunes fassent abstraction de leurs erreurs passées et construise quelque chose de neuf, c'était la seule solution qui venait à l'idée de Dannii et depuis quelques temps, la jeune femme avait compris devoir faire un travail énorme sur sa propre personne. Au diable la Dannii stricte qui n'esquissait des sourires que forcés, aux oubliettes la Dannii renfermée qui n'osait la ramener que pour parler boulot. Aujourd'hui, elle se réveillait à 27 ans et lorsqu'elle faisait les comptes sur ce qu'elle avait fait durant toutes ces années, elle ne voyait rien. Même son travail d'hôtesse d'accueil ne représentait plus rien à ses yeux; elle y avait mit énormément d'énergie, avait certainement brûlé des étapes, écrasé bon nombres d'adversaires mais pour quoi au final? Voilà qu'elle se retrouvait en Floride à devoir tout recommencer et si l'idée de renouveau lui avait fortement plu lorsqu'elle avait postulé pour ce job, elle n'en voyait plus aucun intérêt à ce stade-là. Et pourtant, elle ne se voyait pas faire autre chose, et pour cause, elle ne savait rien faire d'autre et y avait dédié toute sa jeune vie corps et âme. Et elle avait énormément perdu malgré tout, s'était brûlé les ailes, avait détruit les gens autour d'elle, pour quoi? Parce qu'elle se sentait toute puissante et qu'elle n'était encouragée que par son ambition folle. Et voilà où cette fameuse ambition l'avait mené... Au jour d’aujourd’hui, elle se sentait seule, et ce malgré la présence de sa cousine et de son petit-ami; elle était aigrie, tendue au point de constamment regarder par dessus son épaule en craignant être suivie; elle était devenue encore plus paranoïaque qu'en Irlande... Et elle ne voulait plus de ça, elle ne voulait plus être cette personne. Et c'est en décidant d'aller au Bal organisé par Mme Auber qu'elle comptait bien changer tout ça...

    Et ca n'était visiblement pas si compliqué car la jeune femme d'un naturel sociable semblait tout particulièrement détendue au milieu de ces jeunes. Elle ne les connaissait pas, ne savait rien de leur vie et savoir qu'eux non plus ne la connaissait pas et ne la jugeait donc pas lui faisait un bien fou. La discussion avait pris une tournure tout ce qu'il ya de plus normal lorsque Dannii sentit sa main être attrapé à la volée. Elle sursauta, prise de surprise, et aperçut le visage familier de Nolan, tout sourire. Elle se détendit et lui offrit un sourire en retour en hochant la tête, et avant qu'elle ne puisse s'excuser auprès de ses comparses, le jeune homme l'attirait sur la piste de danse. « Tu te rappelles des pas ? » lui demanda t-il. Dannii esquissa une moue perplexe et ne prêta attention à la musique que pour être remise dans le contexte. Du rock. Un léger rire s'échappa de ses lèvres alors qu'elle secouait la tête de droite à gauche « Visiblement non » répondit-elle d'un ton amusé alors qu'elle pataugeait à mettre un pied devant l'autre. La danse n'avait jamais été un don pour la jeune femme qui préférait et de loin des activités plus masculines telles que l'escalade, le kart ou la boxe. Néanmoins, toute une flopée de souvenirs agréables lui revint en tête et elle se revit dans son salon Irlandais, suivant avec difficulté les pas que son petit-ami peinait à lui apprendre. Quelle idée avait-il eu de se mettre au rock? Elle n'en savait rien mais en y repensant, la jeune femme ne put s'empêcher de pouffer de rire « On est complètement ridicule » lança t-elle entre deux gloussements alors qu'une fois de plus, leur tandem se cognait à cause d'une autre faute de pas de la jeune femme. Elle ne sut pas si c'était à cause de l'alcool ou non, mais Dannii n'eut aucun mal à rire à gorge déployée lorsqu'elle manqua une parade et percuta une autre danseuse, bien plus expérimentée qu'elle. « Excusez-moi, je suis désolée, c'est mon copain qui tient absolument à danser malgré le désastre ambulant que je fais » eut-elle à peine le temps d'expliquer avant que Nolan ne tire sur sa main pour la rapprocher de lui en rythme avec la musique et l'embrasser. « Joli move. » répondit-elle une fois que leur baiser prit fin, un petit sourire complice étirant ses lèvres. « Suis moi, je dois te parler de quelque chose. ». Sentant l'urgence de la requête, Dannii fronça subitement les sourcils, perturbée du revirement de situation à 180° qui venait de s'opérer devant ses yeux. En l'espace d'une fraction de seconde à peine, Nolan était passé du joyeux personnage au jeune homme stressé qu'elle ne comprenait pas. Elle le suivit néanmoins, non sans ressentir une soudaine appréhension quant à ce qui allait suivre. Une fois suffisamment à l'écart, Dannii retira sa main de celle du jeune homme et replaça ses cheveux derrière ses oreilles. « Qu'est-ce qu'il t'arrive, j'aime pas ça. » lui dit-elle avant de croiser les bras sur sa poitrine. Nolan avait toujours su surprendre Dannii, souvent en bien mais parfois aussi en mal et vu le sérieux qui baignait dans ses prunelles sombres, Dannii déglutit avec difficulté, s'imaginant tout de suite le genre d'aveu que le jeune homme pourrait lui faire. Et elle n'avait pas envie d'entendre parler de ça ce soir.. ni demain... elle ne voulait plus en entendre parler, oublier cette histoire et renaître de ses cendres en paix... La route était longue, elle avait réussit à franchir quelques kilomètres et n'avait en aucun cas envie de faire marche arrière...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Bal de Noël) It's a new day it's a new dawn | feat Nolan Mar 7 Fév 2012 - 13:46

Nolan était heureux. Alors qu'il menait Dannii faire un coin de la pièce, cela devint une évidence dans son esprit. Il ne l'avait pas vraiment réalisé jusqu'alors, mais la période sombre qu'il avait vécu semblait être révolue. Le jeune homme était de nouveau lui-même ; sa personnalité reprenait peu à peu possession de son corps, et il en était fini des moments de stress, de torpeur, ou de grandes colères injustifiées. Plus qu'un soulagement, c'était quelque chose de profondément apaisant. Le jeune homme avait l'impression d'être enfin de nouveau en phase avec lui-même, et rien ne pouvait le rendre plus heureux. Rien, sauf Dannii. Sauf un « oui » à la question qu'il s'apprêtait à lui poser. Et un « non » était sans aucun doute quelque chose qui pouvait le faire sombrer. Il n'y avait pas de raison, pourtant. Tout allait vraiment mieux entre eux, cela faisait des mois qu'ils ne s'étaient pas disputés, à peine chamaillés, et ce n'était pas la première fois qu'ils seraient amenés à vivre ensemble. Mais avant, c'était l'Irlande, peut être que Miami changeait tout. Ils avaient voulu que ce soit un nouveau départ pour eux – même si Dannii avait commencé par faire ce choix pour elle-même – et Nolan ne précipitait-il pas les choses ? Pas à ses yeux, mais pour la jeune femme ? Voyant l'inquiétude se dessiner sur ses traits, Nolan grimaça. Il ne voulait pas l'inquiéter. C'est pourquoi il décida de passer le suspense, et d'aller droit au but. Doucement, il la força à écarter ses bras de sa poitrine, et pris ses mains dans les siennes. « Ecoute... Je sais que cette dernière année a été une horreur pour toi comme pour moi. » Il laissa s'échapper un soupir, mesurant l'euphémisme. Plus qu'une horreur, plus qu'un cauchemar, Nolan avait bien cru descendre six pieds sous terre, et ne jamais savoir remonter à la surface. Mais les choses avaient évolué, et il se sentait mieux que jamais, plus stable qu'imaginable, et près à aller de l'avant surtout. « Mais ça va mieux maintenant... Pas vrai ? » Le jeune homme ne pouvait s'empêcher de chercher l'approbation de Dannii. Ils ne parlaient pas vraiment de ce problème ; ils avaient souhaité le laisser en Irlande, et si ils le réussissaient officiellement, Nolan savait que dans leur esprit, c'était un événement qui restait toujours aussi présent. Mais Nolan y pensait de moins en moins, et il espérait sincèrement que Dannii n'y pensait plus du tout. Se mordant légèrement la lèvre, il exerça une légère pression sur ses mains, puis réussit enfin à se lancer du tout en tout. « Je veux qu'on reprenne où on en était Dannii, que tout redevienne normal entre nous. Et je sais que c'est en bonne voie, mais je t'aime ; terriblement. Je ne veux pas qu'on vive un amour d'adolescent à voir ce qu'il se passe. Je sais que je finirai ma vie avec toi. » Il relâcha l'un de ses mains pour caresser doucement sa joue. « Je sais que tu es la femme de ma vie. » Il lui sourit légèrement, et chercha quelque chose dans ses poches. Il en ressortit un bout de papier et une boîte. Il l'attira doucement contre elle, et hésita l'espace d'une seconde à lui faire sa demande. Il essayait de trouver le moindre indice dans son regard, mais pour la première fois, il n'arrivait pas à avoir ne serait-ce qu'une idée de ce qu'elle allait lui répondre, de ce qu'elle ressentait. Il ouvrit la boîte, et la lui tendit. « Dannii... veux-tu être ma colocataire ? » se lança-t-il enfin, un sourire taquin sur le visage. Il avait eu besoin de quelque chose pour contrebalancer légèrement le sérieux de la situation. Elle serait évidemment plus qu'une colocataire, il n'y avait pas besoin de le préciser. Nerveux, il n'attendit même pas sa réponse, et ouvrit la papier qu'il avait toujours en main. « Regarde, c'est la maison que j'ai repéré... » C'était là une des maisons classiques que l'on pouvait trouver sur Apple Road ; barrière blanche, volets blancs, façade blanche... rien de bien original en soi. « C'est classique, mais il y a de quoi faire un petit potager derrière, et garder quand même un jardin. » Pour lui qui reprenait goût à dessiner, c'était tout simplement essentiel. Une maison sans potager, c'était un peu comme une salle de bain sans douche pour lui. Il pourrait alors passer des heures à mijoter des bons petits plats pour sa petite amie. « Et l'intérieur est assez spacieux. Les murs sont peints en blanc donc on pourra tout refaire comme on le veut... et puis, au pire, je n'ai encore rien signé donc si tu préfères une autre maison... » Les battements de son coeur, et sa nervosité était-elle que le jeune homme avait le souffle court. Il poussa un profond soupir, et regarda de nouveau Dannii dans les yeux, abandonnant le papier sur une table à coté d'eux. « Dis quelque chose, s'il te plaît. » la supplia-t-il, alors que les pires scénarios commençaient à se dessiner dans son esprit. Si elle disait « non »... mon dieu, il n'osait même pas y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Bal de Noël) It's a new day it's a new dawn | feat Nolan Sam 11 Fév 2012 - 11:56

    Dire que Dannii était tétanisée était un bien bel euphémisme. Plantée debout face à Nolan, le regard clair de la jeune femme était emprunt d'une peur qu'elle n'avait auparavant encore jamais ressentie. Pas même par le passé; et pourtant, ce soir, elle ne se sentait pas en danger, c'était une peur bien différente mais le suspens que le jeune cuisinier lui infligeait ne la rendait pas moins réelle. Fort heureusement pour elle, il ne garda le silence que quelques instants à peine et prit bien vite la parole. Buvant chacune de ses paroles, la jeune femme tenta de comprendre dès le début où il voulait en venir, espérant ainsi pouvoir se détendre un minimum. Le fait qu'il n'aborde pas du tout l'Irlande, comme elle avait cru qu'il ferait, allégea considérablement le poids invisible qui oppressait ses organes. Elle hocha frénétiquement la tête lorsqu'il lui demanda s'ils allaient mieux depuis les douze derniers mois. Il n'y avait pas photo; ce déménagement et ce nouveau départ leur avait été vraiment bénéfique; bien plus même qu'elle ne l'aurait imaginé lorsqu'elle avait mit un pied dans l'avion qui la mènerait ici, seule. Contre toute attente, ils s'étaient retrouvés, avaient vécu quelques mois difficiles ici mais lorsqu'elle faisait le point, il était clair que leur couple allait bien mieux. Elle esquissa d'ailleurs un petit sourire détendu pour confirmer sa réaction, un sourire d'apparence pourtant parce qu'à l'intérieur, elle bouillonnait du tout au tout. Elle avait d'ailleurs du mal à se reconnaître, elle qui restait d'habitude impassible en de telles circonstances; ce soir, elle se sentait impatiente, n'avait qu'une hâte, qu'il aille droit au but pour qu'elle ne s'imagine pas une multitude de scénarios. Car pour l'instant, la voie que prenait la discussion était terrifiante. « Je sais que tu es la femme de ma vie. » Elle n'eut aucune réaction extérieure mais son coeur s'emballa en une fraction de seconde et elle dut s'éclaircir discrètement la gorge pour ne pas paraître totalement désintéressée - car elle avait réellement l'impression que c'était l'image qu'elle donnait, et pourtant, le jeune homme avait toute son attention. Lorsqu'il glissa sa main dans une des poches de son costard, le regard azur de Dannii ne put que la suivre, redoutant ce qui allait suivre. Et alors qu'il sortait une petite boîte et un morceau de papier, elle ne put s'empêcher de faire un léger pas en arrière, de peur, de panique, d'appréhension? Certainement un mélange des trois. Elle replanta néanmoins ses yeux dans ceux du jeune homme avec une inquiétude non feinte et retint sa respiration en attendant qu'il ouvre à nouveau la bouche. Suspendue ainsi à ses lèvres, elle eut l'impression que l'instant ne finirait jamais. « Dannii... veux-tu être ma colocataire ? ». Pendant une fraction de seconde, elle ne réagit pas, resta interdite devant lui, partagée entre la stupéfaction et la perplexité et dut cligner des yeux une ou deux fois pour vérifier qu'elle ne s'était pas endormie. Mais lorsque l'information eut véritablement atteint son cerveau, elle ne put que constater qu'elle s'était montée la tête pour peu. N'ayant cependant toujours pas retrouvé l'usage de la parole, elle continua d'écouter ce que le jeune homme avait à dire et elle baissa les yeux vers le morceau de papier qu'il tenait en main, l'écoutant distraitement lui dire qu'il avait déjà repéré une maison pour eux deux. Quand avait-il eu le temps d'aller faire des démarches comme celles-ci? Dannii n'en eut aucune idée mais fut réellement surprise de ne s'être aperçut de rien. Il déplia le papier et elle eut tout le loisir d'apprécier les pièces claires et spacieuses qui avaient été photographié. Ca ressemblait un peu à chez elle, le grand escalier en bois peint y étant sûrement pour quelque chose. Jugeant judicieux de le préciser, Nolan annonça qu'il y avait un jardin où ils pourraient facilement planter un petit potager et l'image de son petit-ami accroupit devant ses plants de tomates à leur chuchoter à l'oreille des paroles magiques pour qu'elles puisse pousser convenablement eut le don de faire sourire discrètement la jeune femme. Elle réprima même un petit rire - nerveux, fallait-il le préciser? - alors qu'une bouffée d'air remplissait finalement ses poumons. Un fou rire incontrôlable la prit aux côtes et elle ne put s'empêcher d'éclater enfin de rire; tâchant tout du moins de faire comprendre au jeune homme qu'elle ne se moquait pas de lui; mais bien de la situation. « Excuse-moi, j'suis désolée, c'est nerveux » lui dit-elle entre deux hoquets. Essuyant ses yeux, elle porta une main à sa hanche et réprima à nouveau un léger fou rire, se demandant d'ailleurs si le fait d'avoir avalé deux coupes de champagne n'y était pas pour quelque chose. « C'est juste que-- J'me suis fait des films de dingue et là, j't'ai imaginé à quatre pattes dans le jardin en train d'parler aux légumes et.. excuse-moi! ». Un nouvel éclat de rire la prit. Elle s'éventa doucement le visage pour se calmer et respira profondément. Sachant très bien que Nolan n'était pas le plus gai luron de la Terre, elle calma rapidement sa crise de rire et reprit son sérieux, désormais totalement détendue quant à cette petite discussion. « Tu m'as fait une de ses peurs! » s'exclama t-elle en donnant un petit coup de poing dans l'épaule du jeune homme « La maison est vraiment jolie, mais où est-ce qu'elle est? Je me vois mal quitter Ocean Grove, je me sens plutôt bien dans ce quartier » lui dit-elle en haussant une épaule. Maintenant qu'elle avait réussit à nouer quelques contacts, il lui était impossible de penser à déménager à nouveau pour s'exiler comme elle l'avait fait un an auparavant. « Et si tu n'as rien signé, dans combien de temps on l'aura tu penses? » lui demanda t-elle, éludant volontairement de lui préciser que bien sûr, elle acceptait d'emménager avec lui. Elle se voyait mal refuser une telle proposition. Ils avaient déjà vécut ensemble et malgré des hauts et des bas, la jeune femme en gardait un assez bon souvenir « Est-ce que j'peux juste émettre une condition? » dit-elle, alors qu'un détail lui vint en tête « Je veux bien qu'on revive ensemble mais par pitié, ne rentre plus jamais à la maison avec la connerie de vouloir m'apprendre à danser! ». Elle réprima un nouveau petit rire, bien moins angoissé cette fois...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Bal de Noël) It's a new day it's a new dawn | feat Nolan Jeu 16 Fév 2012 - 22:15

Lorsqu'il vit Dannii éclater de rire, Nolan perdit tous ses moyens. En discutant de la maison, il s'était petit à petit détendu, s'imaginant en compagnie de sa petite amie y vire. Si la vie avec elle n'était pas toujours rose, notamment parce qu'ils ne pouvaient pas s'empêcher de se chamailler, Nolan savait que c'était la chose à faire, l'étape normale de la suite de leur relation, mais aussi ce dont ils avaient besoin. Ce dont il avait besoin, en tout cas. Alors, de la voir rire ainsi, il ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'il avait fait de travers. Avait-il prononcé un mot à la place un autre ou cette idée était-elle si absurde qu'elle en était risible ? Il savait qu'il était plus difficile pour Danniii d'imaginer une telle chose ; le simple fait qu'elle ne lui en ait jamais parlé montrait bien que l’idée ne lui avait probablement pas encore traversé l'esprit. Ils avaient une façon totalement différente de gérer les choses, et ce, depuis toujours. Nolan en avait bien conscience. Lorsque les choses s'étaient corsées, étaient devenues, il devait l'avouer, quasiment invivable, Dannii avait fui. Elle avait pris ses cliques, et ses claques pour s'éloigner autant que possible de lui ; de lui et du reste. Nolan, lui, s'était accrochée à elle comme jamais auparavant, même si il n'avait provoqué que trop de disputes, craché trop de reproches et s'était perdu dans des abîmes qu'il n'arrivait toujours pas à identifier. Alors, qu'elle n'ait pas pensé qu'ils étaient temps pour eux de vivre ensemble n'était pas surprenant. Cependant, le soulagement que Nolan ressentit quand Dannii précisa que ce n'était pas l'idée qu'il puisse habiter ensemble qui la faisait tant rire n'avait aucun égal. Il avait l'impression que le sang circulait de nouveau dans ses veines et parvenait enfin à son coeur, qui avait été à deux doigts de s'arrêter. Elle aurait pu refuser que cela aurait été moins douloureux que de la voir se rire de lui. Mais rapidement, alors qu'elle lui décrivit la scène qu'elle s'était imaginée, Nolan réalisa sa bêtise. Dannii était bien des choses, mais elle n'était certainement pas cruelle. Si elle avait du, ou plus exactement, si elle devait l'éconduire, cela ne serait certainement pas de cette dernière. D'ailleurs, il comprenait qu'elle ait ri en l'imaginant parler aux légumes – l'idée elle-même réussissait bien à lui soutirer un sourire. « Tu m'as fait une de ses peurs ! » Il esquissa un sourire désolé, sans prendre la parole pour autant. Il n'avait pas envie de prendre le risque de lancer un autre sujet, de commencer une autre discussion qui éluderait sa question si primordiale. Il voulait une réponse ; qu'elle soit négative, ou positive. Elle pouvait bien dire non, qu'elle trouvait cela trop tôt pour le moment, cela ne marquerait pas nécessairement la fin de leur relation. Mais il voulait une réponse. Pourtant, la jeune femme ne semblait pas décidée à le lui accorder – pas directement, en tout cas. La tension qui parcourait ses épaules et venait nouer sa nuque descendit d'un cran quand elle lui dit qu'elle ne se voyait pas quitter Ocean Grove. Une bonne chose pour lui, la maison se trouvait sur Lemon Street. Il était tombé dessus par hasard, et si il avait eu un véritable coup de coeur pour la maison, il avait du négocier dur comme fer pour demander aux propriétaires pour leur apporter une réponse définitive. Il n'avait pas voulu prendre de décisions trop hâtives, et encore moins pousser Dannii dans quelques chose qui ne l'enchantait pas. Il avait bien vu qu'elle s'intégrait de mieux en mieux au quartier, mais il n'était pas exclu qu'elle désire trouver quelque chose en dehors de la ville, quelque chose de plus tranquille. « Elle est sur Lemon Street, pas besoin de quitter le quartier. » répondit-il, mesurant sa voix de manière à ne pas trahir l'impatience qu'il ressentait à l'entendre lui donner une réponse claire et précise.

La tension descendit d'un nouveau cran, bien plus notable lorsqu'elle demanda sous combien de temps ils pourront avoir la maison. Elle disait « oui ». Elle ne l'avait pas encore dit, mais bon dieu, elle disait oui. Son visage s'illumina, et il dut littéralement se retenir de ne pas sauter au plafond – ce qui n'arrivait que très rarement pour un type comme Nolan. Il était plutôt du genre à garder les sentiments à l'intérieur, et à les manifester avec discrétion, et parcimonie. « Dès le 5 janvier, si on signe avant la fin du mois.. » Il attrapa sa main, doucement, comme pour s'assurer que tout ceci n'était pas un rêve. « Le propriétaire voudrait la louer au plus vite. » Il se mordit légèrement la lèvre, voyant très bien qu'elle n'en avait pas fini. Il arqua un sourcil lorsqu'elle précisa qu'il avait une condition. La connaissant, il pouvait s'agir d'une ânerie comme d'une chose réellement importante. Il avait envie de lui dire qu'il était d'accord, qu'il lui acceptait toutes les conditions du monde, mais il préféra par prudence, attendre d'entendre la condition. Dannii avait le don de toujours la surprendre. « Je veux bien qu'on revive ensemble mais par pitié, ne rentre plus jamais à la maison avec la connerie de vouloir m'apprendre à danser ! ». Un rire sortit de la bouche du jeune homme, sincèrement amusé. Il ne s'était absolument pas attendu à ce qu'elle fasse une telle réflexion, mais il ne pouvait décemment pas lui refuser une telle chose. Lui-même avait conscience d'à quel point il avait pu se montrer agacement à vouloir la faire répéter tous les soirs, et critique chacun de ses mouvements – surtout quand c'était de sa faute, à lui – mais il gardait un assez bon souvenir de cette époque, d'autant plus parce que si Dannii avait tout rechigné à danser, elle avait à chaque fois fait l'effort pour lui. « Je vais devoir y réfléchir... Mais cela devrait être négociable. » Sans plus de suspense, de cérémonie, il serra sa petite amie dans ses bras, veillant à ne pas l'écraser pour autant. Puis, la soulevant légèrement, il la fit tournoyer avant de la reposer. Il caressa doucement sa joue, puis un sourire taquin se dessina sur ses lèvres. « Par contre, promets moi que notre chambre ne sera pas une chambre de fille... » Ce n'était pas vraiment le genre de Dannii de peindre tous les murs en rose, mais l'on était jamais trop prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Bal de Noël) It's a new day it's a new dawn | feat Nolan Ven 24 Fév 2012 - 12:21

    Elle sourit lorsque Nolan lui fit savoir que la maison qu'il avait repéré était sur Lemon Street; rassurée d'entendre qu'elle n'aurait pas à dire adieu à ce qu'elle avait mit tant de mal à construire dans ce quartier atypique. Elle prit le temps de regarder les photos que Nolan tenait dans les mains, traçant du doigt les pièces une à une, espérant ainsi visualiser au mieux ce qui l'attendait. Car elle avait bien l'intention d'emménager avec le jeune homme, même si quitter sa maison la rendait des plus nostalgique. A cette pensée, la jolie brune se figea un instant, réalisant qu'elle devrait dire adieu à ses proches voisins et à son petit confort personnel. Vivre avec Nolan n'était pas en soi ce qui l'effrayait le plus, après tout, les deux tourtereaux avaient déjà partagé un appartement en Irlande, non c'était paradoxalement, le fait d'être en colocation avec quelqu'un qui la chiffonnait. Depuis son arrivée, elle avait habité seule et en avait prit l'habitude, ne devait rendre de compte à personne et pouvait aussi s'écrouler directement sur son lit après une longue journée de travail, sans avoir besoin de faire acte de présence avec une tierce personne. Toutefois, elle savait que Nolan comprendrait si elle venait à agir ainsi de temps en temps, après tout, même lui travaillait d'arrache-pied pour se reconstruire et devait être exténué par moment; même si dormir n'avait jamais été l'activité préférée du jeune homme, légèrement insomniaque sur les bords, il n'avait pas besoin de dormir autant que la jeune irlandaise.
    Elle leva les yeux vers ceux du jeune cuisinier lorsqu'il lui annonça que la maison pouvait être habitée à partir de début Janvier car le propriétaire souhaiterait s'en débarrasser au plus vite. Elle esquissa un petit rire à cette information et ne put s'empêcher de rétorquer « Pourquoi il veut la louer si vite? Ya quoi dans cette maison? Elle est hantée? ». Un nouveau petit rire s'échappa de ses lèvres avant qu'elle ne secoue la tête; elle avait beaucoup trop regardé la télévision ces derniers temps et cette série télé n'avait en rien arrangé son état de paranoïa. Elle finit par hocher la tête et regarda son petit-ami d'un air sûr, lui faisant ainsi comprendre qu'emménager début Janvier était tout à fait réalisable. Elle ignora le petit pincement qui vint resserrer son coeur à la perspective de quitter son cher n°3173 et noya l'idée en demandant au jeune homme de ne plus lui apprendre le rock en rentrant un soir. Elle émit un petit rire lorsqu'il feignit d'y réfléchir pour enfin lui assurer que ca pourrait être faisable; ca n'avait pas vraiment d'importance de toute façon, puisqu'elle gardait tout de même un bon souvenir de cette époque. Elle passa ses bras autour du cou du jeune homme lorsqu'il la serra contre lui, resserrant elle aussi son étreinte, bien contente de retrouver la complicité de leurs premiers mois. Il semblait que tous les problèmes qu'ils aient eu par le passé ne soient guère plus qu'un mauvais souvenir. Elle planta un baiser sur la joue de son irlandais alors que celui-ci la faisait doucement tourner dans les airs, visiblement heureux de la tournure qu'avaient pris les choses. « Par contre, promets moi que notre chambre ne sera pas une chambre de fille... » lui dit-il après l'avoir reposé par terre. La jolie brune fit une petite moue contrariée mais alors qu'elle repensait à la chambre qu'ils avaient en Europe, un petit rire vint mettre fin à son petit manège. Il fallait dire que la chambre qu'ils avaient eu avait été décorée avec tout le mauvais goût de la jeune femme, si la tapisserie à grosses fleurs vieillit n'avait rien à voir avec elle, les guirlandes lumineuses, draps de lit parme et les quelques peluches dont elle n'avait jamais pu se séparer étaient bien une signature de sa main d'experte... Elle hocha la tête « Je te le promets. Plus de bougies, plus de cadres, plus de guirlandes lumineuses, plus de couleurs de fille... Il faudra juste qu'on aille faire des courses pour en racheter, mais ca c'est rien » lui répondit-elle en donnant un petit coup de coude dans son flanc, sachant pertinemment que Nolan n'était pas franchement un féru de courses et encore moins de courses pour la décoration. Avec un peu de chance, peut-être s'en sortirait-elle en y allant seule et en décidant tout de même de la décoration de leur chambre... A cette pensée, un petit éclair traversa ses pupilles bleues et un sourire malicieux étira ses lèvres. « Bon, mais avant tout, il faudrait quand même que je vois la bête de mes propres yeux. Puisque tu as une clé, que dis-tu d'une petite visite nocturne? ». Lui demanda t-elle en jouant distraitement avec la clé que le jeune homme lui avait fait passer. En fin de compte, ce nouveau départ s'annonçait plus amusant qu'elle ne l'aurait imaginé et la jeune femme se prit à avoir hâte de commencer à meubler leur maison de fond en comble. Elle était prête à passer à l'étape supérieure, surtout si il s'avérait qu'elle prenne tout en charge... Oui, emménager avec Nolan était une bonne chose, elle en était désormais convaincue... mais pas totalement persuadée pour autant...


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: (Bal de Noël) It's a new day it's a new dawn | feat Nolan

Revenir en haut Aller en bas
 

(Bal de Noël) It's a new day it's a new dawn | feat Nolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Four Seasons Hotel Miami-