AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 In the shape of things to come | Mae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: In the shape of things to come | Mae Ven 12 Juin 2009 - 21:59

Début du week-end, enjoy! Après cette interminable semaine à courir aux quatre coins de la ville pour prévenir tout le petit monde administratif qu'il a perdu son porte-feuille, avec tout ce qu'il contenait bien entendu, carte d'identité et de crédit compris, Basil a enfin quelques jours pour souffler en attendant la suite des évènements. Même si ça ne l'a pas inquiété plus que nécessaire -en même temps, vu ce qui reste sur son compte il ne risque pas grand-chose, pareil avec sa carte d'identité puisqu'on dirait celle d'un gamin de 10ans- s'occuper d'autant de paperasse d'un coup l'a vraiment épuisé... Il faut dire qu'il n'a plus l'habitude de se démener à se point, ses journées étant plus occupées par du vide qu'autre chose depuis quelques mois déjà. Quoi qu'il en soit, pour se remonter le moral, ce soir ça sera cinéma! N'importe quoi, même la pire des daubes du moment qu'il n'a rien d'autre à faire que de contempler un écran et des images qui bougent par elles mêmes. Et de quoi manger avec un énorme pot de pop-corn bien collant vu qu'il n'y a que comme ça que l'on peut vraiment se détendre. Il évite d'ailleurs d'y penser trop à l'avance, il risque sinon de se mettre à saliver d'envie en plein milieu de la rue, ce qui serait assez dégueulasse pour les gens qui le verraient, ils n'ont probablement pas besoin de ça...
Tout le monde marche vite tout autour de lui, et évite soigneusement de le heurter de peur d'être ralenti. Lui il s'en fout, et marche bien au milieu du trottoir, comme s'il lui appartenait, enjambant les plaques d'égout comme il le faisait sur la route de l'école quand il était petit. C'était son jeu préféré quand il avait à faire le trajet tout seul, il se disait qu'il était un explorateur et qu'il ne devait surtout pas marcher sur les crocodiles. Il en était même devenu célèbre dans le quartier, connu comme étant le "petit qui a toujours l'air concentré quand il marche". S'ils savaient pourquoi... Mais bon, c'était rigolo, même si ça l'est un peu moins maintenant qu'il a de grandes jambes et que ce qui paraissait si dangereux est maintenant très facile, trop même. Encore un truc à rajouter à la liste des désagréments de l'âge adulte.
Au premier feu rouge, en attendant de traverser, il sort son I-Pod, lance la première playlist qui s'affiche et glisse les écouteurs au creux de ses oreilles. Dan Black, Yours. Pour marcher c'est l'idéal. Il connait les paroles par cœur à force de l'entendre et fredonne à voix basse. Il chante comme une casserole, mais comme ça personne ne pourra s'en apercevoir, et on ne pourra pas lui reprocher d'avoir attiré la pluie sur la ville si elle revient nous voir demain. Second feu rouge. Il espère qu'il ne sera pas en retard quand même, il n'aime pas rater le début d'un film, aussi mauvais soit-il, question d'habitudes. En plus, il a laissé sa montre sur la table de chevet donc pas moyen de savoir. Pour une fois qu'il a envie de savoir l'heure, ce qui n'est pas arrivé depuis bien longtemps, il faut qu'il ne l'aie pas avec lui. C'est malin ça. Allez, chercher quelqu'un à qui demander, quelqu'un avec une montre et... Et bien sûr le feu qui passe au vert juste à ce moment! Vite, suivre les gens avant de se retrouver planté là comme un imbécile, tant pis pour l'heure, il n'a qu'a se dépêcher et puis advienne ce que pourra. Il entame la traversée de la rue, rangeant son I-Pod au fond d'une poche au passage et jetant un coup d'œil aux gens qui passent pour ne pas en heurter un et se retrouver dans une situation encore plus catastrophique. Pas le temps de se perdre en excuses, et encore moins de se faire écraser! Et puis, arrivé quasiment au milieu exact de la traversée, arrivant droit devant lui, un sourire en coin pour preuve qu'elle l'a bien vu, mademoiselle Maeva Llewellyn. Ça fait quoi, un bon mois, peut être même deux, qu'ils ne se sont pas vus, et juste aujourd'hui les voilà à nouveau réunis. Dans un endroit pas possible une fois de plus, mais ça ne l'étonne pas plus que ça. Il se dépêche de finir de traverser, et une fois au bord du trottoir s'arrête pour l'attendre. Une grande discussion n'est pas au programme, aujourd'hui c'est cinéma, mais il aime bien parler avec elle, surtout que ce n'est pas si courant de la voir. Entre ses manies d'ermite et le travail qu'elle a leurs routes ne se croisent quasiment jamais, et comme ils ont tous les deux désertés les amphithéâtres de l'université ça complique encore un peu plus les choses. Alors, même si c'est juste pour se dire quelques mots, il est preneur!

Mes hommages, mademoiselle Llewellyn.

Il lui sourit et se retient de rire. Il ne peut pas s'empêcher de la saluer par son nom de famille, c'est plus fort que lui. "Llewellyn", c'est tellement joli comme nom! Ça sonne bien, ça coule presque tout seul une fois que l'on sait comment le prononcer, et puis c'est quand même plus original que "Lane", un mot qu'on dirait en train de tomber au fond de l'eau. "Basil Lane". Plouf. Non non, ne pas partir dans un délire sans fin! C'est dit, très bien, mais inutile d'en faire un roman, surtout qu'elle sait qu'il apprécie son nom. Il le lui a dit dès qu'elle le lui a apprit, il lui a même fait répéter plusieurs fois histoire d'être sûr de comment le prononcer sans trop l'amocher. Il avait d'ailleurs été persuadé qu'elle l'avait prit pour un imbécile, mais il fallait croire que non, pour une fois il n'avait pas trop gaffé alors...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: In the shape of things to come | Mae Sam 13 Juin 2009 - 19:28

    La soirée s'annonçait bonne. Sebas' avait appelé afin de proposer à Maeva de passer ce soir-là alors qu'il faisait une petite soirée chez lui. Petite soirée, ça sonnait drôle dans sa bouche à lui puisque Maeva ne se doutait pas une seule seconde qu'il y aurait beaucoup de monde. D'ailleurs, il ne tarda pas à lui dire les noms de ceux qui seraient présents et Mae' l'écouta en rigolant légèrement. Ce ne fut que lorsque le jeune homme eut terminé qu'elle lui dit qu'elle serait là, sans faute. Il affirma qu'elle pouvait amener des gens si elle le désirait et que plus ils étaient de fous, plus ils riaient. Maeva connaissait les soirées de Sébastien. Il y aurait de la drogue, de l'alcool, de la musique, tout pour passer une excellente soirée. Or, ses deux amis ne purent pas venir et Maeva décida de s'y rendre seule. Après tout, elle n'allait pas rater une super soirée simplement parce que les autres ne pouvaient pas venir. Elle enfila, rapidement, un jeans pâle ainsi qu'un débardeur noir par-dessus lequel elle glissa une veste vert pomme, couleur qu'elle n'avait pas habitude à porter. Mais bon, elle se disait que la nuit risquait d'être froide et que si elle restait dehors longtemps, elle n'avait pas envie de geler. Laissant ses cheveux légèrement bouclés en liberté sur ses épaules, elle saisit les clés de l'appartement qu'elle partageait avec Kew' et Aly' et verrouilla la porte avant de descendre et de se retrouver à l'air libre.

    Ce n'était pas la première fois qu'elle se rendait chez Sebas' et elle savait exactement où il habitait. Il faut croire que la plupart du temps, elle n'était pas entièrement sobre, mais quand même. Elle vérifia afin de s'assurer que son porte-monnaie était dans la poche de son jean et faillit s'arrêter à la station-service afin d'acheter un paquet de cigares avant de se dire qu'elle reviendrait, si jamais elle en voulait. Il y aurait sans doute assez de trucs là-bas pour la faire tenir le temps d'une soirée. Lorsqu'elle vit Basil, au loin, un sourire s'implanta sur son visage. Elle se rendit rapidement à sa hauteur vu qu'il s'était arrêté pour l'attendre. Elle leva les yeux au ciel en riant suite à son approche et fronça les sourcils, se demandant où il allait comme ça.

      _Bonjour, Basil!

    Lorsqu'elle vit le cinéma de l'autre côté de la rue, elle en conclut que c'était là où il se rendait. Quoi? Il s'enfermerait dans une salle de cinéma toute la soirée alors qu'une super fête se déroulait à quelques pas de là? Franchement! Elle posa, un instant, les yeux sur l'enseigne du cinéma puis elle reporta son attention sur Basil. Le cinéma. Basil. Et puis, sans crier gare, elle saisit la main du jeune homme et l'entraîna avec elle dans la ruelle qui passait à proximité.

      _Oublie tes projets pour ce soir, tu vas voir, tu vas t'amuser comme un fou!

    Sans doute l'avait-elle prit par surprise puisqu'il ne sembla, sur le coup, faire aucun geste afin de se dégager. La musique, qui venait du fond de la ruelle, était déjà perceptible d'où ils étaient et Maeva entraîna vivement Basil dans cette direction, le tenant toujours fermement par la main, ne voulant pas qu'il déguerpisse dès qu'elle lui aurait rendu sa liberté. D'ailleurs, lorsqu'ils arrivèrent près de la maison quelque peu en ruines où habitait Sebas', Maeva eut un sourire. Cette maison-là, elle la connaissait bien. Sébastien y vivait avec ses parents qui, souvent, étaient absents. Mae' ignorait ce que faisait sa mère, mais elle imaginait bien son père en gros dealer de drogue. Sébastien n'était certainement pas un enfant de coeur et les fêtes qu'il ne cessait d'organiser chez lui en étaient la preuve suffisante. Apparemment, il était parfaitement drogué lorsque Maeva se pointa avec Basil. Un sourire amusé vint poindre sur les lèvres de Maeva lorsqu'il vint vers eux, la démarche flageolante, comme si le sol tremblait sous ses pas.

      _Mae'!

    Sans lui laisser le temps de répondre, il lui donna une cigarette et s'approcha d'elle un peu trop avant de l'allumer et de la lui mettre dans la bouche. Maeva recula, pourtant, de quelques pas, subtilement, afin de s'éloigner de Sebas, juste un peu. Elle n'avait pas lâché la main de Basil pourtant, même si ce n'était pas son genre de démontrer une telle affection. C'était simplement pour ne pas qu'il se sauve, hein! Elle tira une bouffée de ce qu'il lui avait mis dans la bouche et comprit que ça n'avait rien à voir avec la cigarette. Tant mieux! Elle n'était pas une fumeuse et la cigarette ne lui plaisait pas tant que ça, la drogue, c'était mieux. Elle proposa, avec un sourire amusé, la drogue à Basil, lâchant sa main.

      _Allez! Tu vas pas mourir! Je parie que t'en as jamais pris.

    Tentation? Défi? Tout à fait son genre. Sinon, Basil risquait de ne pas accepter de toucher à la drogue. Mais s'il voyait que Mae' en prenait et que ce n'était pas si pire que ça, peut-être tenterait-il le coup?

    Maeva avait vu juste. La fête battait son plein et ne se terminerait que lorsqu'il n'y aurait plus rien ni à manger ni à boire. De nombreux couples s'embrassaient et s'échangeaient des cigarettes, de la drogue, des chips, même. Des filles semblaient draguer et des gars sous l'influence de l'alcool ne se faisaient pas trop galants ou trop galants. Des canettes et des bouteilles de bière jonchaient le sol. Se tournant vers Basil, elle lui fit un sourire irrésistible.

      _Tu m'en veux pas trop, hein? C'est pour ton bien!

      "Caught up in this madness too blind to see
      Woke animal feelings in me
      Took over my sense and I lost control
      I'll taste your blood tonight
      "

    Les paroles de la chanson d'Avenged Sevenfold faisaient rage et le sourire de Maeva ne disparut pas lorsqu'elle garda le regard et l'attention sur Basil. Il devait réellement se demander dans quel enfer il venait de débarquer, mais Maeva ne comptait pas le laisser filer comme ça. Elle voulait qu'il voit, au moins une fois, la réalité de sa vie à elle. Il n'y avait rien de mieux pour oublier ce qui se passait autour d'eux et peut-être en aurait-il la piqûre? Elle espérait que non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: In the shape of things to come | Mae Mar 16 Juin 2009 - 23:10

Elle s'approcha de lui, souriante comme à son habitude, de bonne humeur et visiblement prête à conquérir le monde. Il n'eut pas le temps de lui demander d'où venait cet enthousiasme qu'elle lui avait déjà attrapé la main et l'emmenait avec elle dans un dédale de ruelles. Elle marchait vite, courant à moitié, et lui suivait tant bien que mal, hésitant à demander où elle l'emmenait. "Oublie tes projets pour ce soir, tu vas voir, tu vas t'amuser comme un fou!" Maigre indice, mais la curiosité était trop forte pour le convaincre de s'arrêter ou de tenter quoi que ce soit. Au loin, il entendait de la musique, et puis tout à coup de la lumière sortit d'on ne savait où entre les murs. Il ne comprit qu'au dernier moment que c'était précisément là qu'elle le conduisait, une fois qu'il entendit ce type en face d'eux appeler Mae et lui glisser entre les lèvres ce qui semblait être une cigarette. Ah non, erreur, ça n'en avait pas l'odeur. Il fit un léger pas en arrière: s'il avait toujours très bien tenu l'alcool, les joints n'avaient jamais vraiment été ses amis, et lui montaient très vite à la tête. A la rigueur, si ça lui faisait un quelconque effet, mais ça ne faisait que lui brouiller un peu l'esprit, le plongeant dans le même état que lorsqu'il se réveillait après une nuit trop courte. Mae avait du se rendre compte de sa réaction puisqu'elle lui lâcha la main et lui tendit la cigarette, d'un air de défi. "Allez! Tu vas pas mourir! Je parie que t'en as jamais pris." A contre-cœur, il en aspira une taffe, puis la rendit à l'autre halluciné qui semblait bien se marrer dans son coin. Wah, ça faisait un moment qu'il n'avait pas fumé, et il avait oublié cette sensation qui accompagnait la première bouffée. Il avait maintenant soif, la gorge complètement sèche, et emboita le pas à sa guide. Elle semblait à l'aise ici, avançant dans ce qui lui paraissait être un véritable labyrinthe, faisant de petits signes à un nombre incalculable de personnes. Basil avait l'impression de faire tâche, le seul sans bouteille à la main ou compagne accrochée à ses lèvres, le seul à avoir l'air aussi perdu aussi. En passant, il attrapa une canette de bière et vida d'un seul coup ce qu'il en restait, retrouvant au passage des idées un peu plus claires. Qu'est ce qu'il foutait là? Il s'était juré de ne plus se laisser entrainer dans des soirées de ce genre, et pour les beaux yeux d'une fille qu'il connaissait à peine il recommençait. "Tu m'en veux pas trop, hein? C'est pour ton bien!" Il ne voyait pas trop en quoi c'était pour son bien, mais non bien sûr il ne lui en voulait pas. Il était un grand garçon maintenant et n'avait rien fait pour résister.

Non non, ça va.

Il allait pour boire une seconde gorgée quand il se rendit compte que la canette était vide. Il soupira et la posa sur la table à côté de lui. Il ne lui restait plus qu'à aller s'en chercher une autre. Il se tourna vers Maeva pour lui demander où il pourrait en trouver une, mais elle était en pleine discussion avec un autre type -déjà!? mais d'où il sortait celui-là?!- et il n'osa pas les interrompre. C'était stupide, mais il avait toujours un peu du mal à discuter avec les gens qu'il ne connaissait pas, alors il partit seul en sens inverse à la recherche de ce qui pourrait s'apparenter à une cuisine ou au moins un frigo. Il avançait en regardant les gens, qui le regardaient assez bizarrement pour les rares fois où quelqu'un faisait attention à lui. Ça ravivait en lui un fond de parano innocente, s'imaginait passer pour un intrus alors qu'en réalité la plupart le regardait tout simplement parce qu'ils ne l'avaient jamais vu. Et puis il découvrit finalement la cuisine, bizarrement vide par rapport au reste de la maison, avec seulement une fille aux cheveux roses en train de se préparer à boire.

Hey! Je te prépare un truc?
Euh non ça va. Je viens juste me chercher une bière.
OK, mais tu sais pas ce que tu rates!

Elle ouvrit le mixeur posé devant elle, en vida le contenu dans un verre puis le lui montra par dessus la table qui les séparait, souriant fièrement

Bloody Mary, non?
Un connaisseur! J'adore! Dis moi, c'est la première que tu viens?
Ouais. Une amie m'a... on va dire... emmené par hasard...
Je vois le truc! C'est qui?
Maeva. Brune, cheveux bou-...
Je vois super bien! C'est rare qu'elle nous amène un copain tu sais, tu es une rareté! Ravie de t'avoir vu avant tout le monde!

Elle lui fit un clin d'œil puis quitta la pièce, son verre de Bloody Mary à la main. Basil allait faire de même quand il se dit que peut être que Mae voudrait boire elle aussi, alors il prit une seconde canette et repartit dans l'autre sens. Discuter avec cette fille lui avait fait du bien, il se sentait plus détendu, moins paumé maintenant. Enfin, tout était relatif. Il avança en tentant de ne pas trop se faire remarquer, lançant un "salut" quand on le fixait avec trop d'insistance et faisant semblant de ne pas remarquer ce qui pouvait se passer dans les coins sombres. La musique résonnait à travers tout son corps, il se sentait transporté par elle. Effet secondaire de la fatigue et de l'ambiance de la soirée, mais il tenait bien le coup. Un peu embrumé peut être, mais à peine. Il reconnaissait par moment un morceau, mais il n'y eut que "The Beginninng Is The End Is The Beginning" des Smashing Pumpkins pour vraiment le frapper. Dire qu'il aurait du se trouver dans une salle de cinéma à regarder les "Watchmen". Bah, Rorchach attendrait bien encore un jour ou deux pour sauver l'humanité n'est ce pas?

Sans se perdre ni avoir besoin de demander son chemin, il retrouva sans trop de mal Maeva, toujours en pleine discussion avec celui de tout à l'heure. Il se demandait ce qu'ils pouvaient bien se raconter, et sans même réfléchir à ce qu'il faisait, il se planta à côté d'eux, les deux mains prises par les canettes. Ca servait à rien de tenter de capter la conversation, caché derrière d'autres personnes, donc quitte à s'incruster, autant le faire complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: In the shape of things to come | Mae Jeu 25 Juin 2009 - 20:42

    Maeva tira une bouffée du joint que Sébastien lui avait offert et dut se remettre les idées en place. Justement, elle ne fumait pas assez souvent afin que ça ait une quelconque signification pour son cerveau. D'une fois à l'autre, il ne s'en rappelait pas. Et Maeva devait recommencer du début, avec la gorge sèche et la sensation désagréable qu'accompagnait la première bouffée. Elle tendit le joint à Basil avec un sourire et elle fut surprise qu'il en prenne également une bouffée. Il tendit, ensuite, le joint à Sébastien qui finit par le laisser complètement à Maeva après s'être assuré d'en prendre au moins encore un peu. Elle vit Basil prendre une canette de bière qui traînait là et secoua légèrement la tête, à moitié souriante, à moitié découragée. Elle n'eut pas le temps de lui parler que quelqu'un d'autre l'appostropha. Maeva était habituée qu'on l'aborde et ça ne la dérangeait pas vraiment, mais laisser Basil tout seul alors qu'il ne connaissait personne ne l'enchantait pas trop. Pourtant, en voyant le gars qui se trouvait devant elle, elle sourit.

      _Maeva! Tu nous a apporté un copain? C'est dommage que tu sois casée, chérie on...
      _Hey! Ne te fais pas d'illusions. C'est un ami, imbécile!
      _Je n'en serais pas trop sûr, moi!
      _Va te faire foutre, Tyler! fit-elle en riant légèrement.

    Elle détourna les yeux afin de retrouver Basil du regard, mais elle fut surprise de le voir nulle part. Tyler s'était rapproché d'elle maintenant qu'il savait qu'elle n'était pas en couple et elle le rembarra en riant. De toute façon, il était tellement saoul qu'elle n'avait qu'à le pousser pour qu'il se retrouve KO au sol.

      _Mais, Maeva! Tu n'as jamais voulu, il faudrait qu'un jour tu m'embrasses, chérie, tu verrais que c'est mieux qu'avec les autres!
      _Oublie-ça! Dégage, Tyler! Va jouer avec les blondes là-bas, elles n'ont d'yeux que pour toi!

    En même temps, elle avait relevé le menton dans la direction des deux blondes à moitié saoules qui semblaient les regarder. Ce fut le moment que choisit Basil pour arriver et le regard de Maeva s'émerveilla.

      _Basil, Tyler. Tyler, Basil. Allez viens. Tyler est un obsédé...!

    Elle l'avait entraîné plus loin, levant les yeux au ciel en prononçant sa phrase. Tyler sembla déconfit un instant avant de lui crier qu'il n'était pas un obsédé, mais qu'il était seulement amoureux. Elle pouffa de rire alors qu'elle entraînait Basil ailleurs. Elle avisa les canettes de bières dans ses mains et s'arrêta de marcher, à l'écart des fêtards maladifs qui étaient déjà tous bien saouls.

      _Tu fais des provisions? Ou y'en a une pour moi?

    Elle faisait les yeux doux, espérant qu'il lui laisse l'une des bières qu'il tenait en main. Deux, c'était trop pour Basil, franchement! Et elle avait tellement soif qu'elle aurait bu quasiment n'importe quoi. Elle avait eu le temps de terminer son joint pendant que Tyler la draguait et même si elle n'appréciait pas nécessairement qu'on la drague, elle s'en fichait un peu quand ça venait de Tyler. Il était saoul mort et il ne pouvait rien faire d'autre que parler. Encore là, ça devenait un gros exploit. Il avait toujours semblé intéressé par Maeva, mais la jeune femme avait toujours repoussé ses avances et réagit au quart de tour, ce qui ne lui laissait aucune chance. Elle s'en fichait. Tyler aurait pu être un bon gars, et même si la drogue ne dérangeait pas Maeva, elle n'en demeurait pas moins fermée aux relations. Elle venait ici pour s'amuser, pour se détendre, pour boire un bon coup et oublier tout le reste. La musique changea brusquement, comme si c'était fait exprès. Elle fronça les sourcils en tournant les yeux vers le stéréo, plus loin. Tyler y était et la regardait. Elle leva les yux au ciel alors qu'une douce musique s'élevait. Tyler alla inviter l'une des blondes à danser et Maeva rigola. D'ailleurs, quelques couples dansaient ça et là, au beau milieu de la cour. Ça faisait drôle quand même de les voir.

      _Tu vas voir! C'est marrant quand ils commencent à se lancer des défis! Ils sont saouls donc ils font à peu près n'importe quoi! Tyler s'est déjà roulé, tout nu, dans le gravier!

    Elle tentait de changer de sujet afin de ne pas être forcée de danser, elle aussi. Elle espérait que Basil aimerait entendre les anecdotes et qu'il ne l'inviterait pas à rejoindre la piste de danse improvisée... Elle gardait le regard sur Basil, amusée. Il ne semblait pas trop à l'aise dans l'ambiance de la fête, mais avec quelques bières dans le corps, sans doute serait-il mieux! D'ailleurs, le joint de Maeva avait semblé lui monter légèrement à la tête, du coup, et elle semblait déjà un peu plus sûre d'elle, même si elle l'était déjà beaucoup. Elle espérait qu'ils ne feraient pas subir à Basil des paris riddicules vu que c'était la première fois qu'ils le voyaient et qu'ils désireraient le tester, mais ce ne serait pas sa faute! Maeva ne participait jamais à ça, elle préférait regarder et se marrer!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: In the shape of things to come | Mae Lun 29 Juin 2009 - 22:16

A peine arrivé, voilà qu'elle l'entrainait à nouveau ailleurs, lâchant au passage une présentation plus que réduite "Basil, Tyler. Tyler, Basil. Allez viens. Tyler est un obsédé...!" Basil jeta un coup d'œil en arrière, histoire de vérifier à quoi ressemblait ce Tyler, mais il y avait tellement de monde autour d'eux qu'il ne réussit pas à le distinguer entre tous les autres types qui les regardaient s'éloigner. Il l'avait regarder vite fait en retournant auprès de Maeva, mais il n'avait pas vraiment eut le temps d'enregistrer son visage. Bah tant pis, de toute façon il n'avait pas spécialement envie de lui reparler, et vu comme ce mec avait l'air clean il ne se rappellerait probablement pas de Basil d'ici cinq minutes. Cool. "Tu fais des provisions? Ou y'en a une pour moi?" Ah oui les canettes, il avait failli oublier. Il rit en lui en tendant une, et alors qu'il allait lui répondre, la musique changea brusquement. L'instant d'avant il y avait un énième morceau de métal, et voilà que l'on venait de passé à de la pop à la grenadine. Tournant instinctivement les yeux vers la droite, comme tout le monde le faisait au même moment, il vit ce qui lui semblait être Tyler tirer une jolie blonde au centre de la pièce pour l'inviter à danser. Elle n'avait pas l'air particulièrement enchantée d'y être, peut être parce qu'elle y était avec lui, mais elle faisait l'effort de bouger en rythme tout en se tenant à bonne distance de son cavalier qui donnait l'impression de tituber plus que de danser. Basil les regardait faire, à moitié amusé et à moitié intrigué, se demandant s'il allait lui aussi devoir proposer à Maeva d'y aller. Ça ne serait pas une torture bien sûr, mais danser n'était pas vraiment son truc, ou alors quand il était seul chez lui, avec la musique à fond et personne pour le regarder. Certains sont plus doués que d'autres pour ce genre de chose, et ce n'était pas son cas, voilà tout.
Petit à petit, d'autres personnes s'ajoutaient au groupe de danseurs, mais il constatait avec soulagement que Maeva ne bougeait pas de sa place et ne l'y invitait pas non plus. Il but une nouvelle gorgée de bière et soupira. Ça commençait à devenir longuet leur soirée, surtout qu'il ne trouvait rien de particulier à dire à Mae. Enfin, si il avait quelques idées, mais il avait surtout la flemme de crier pour couvrir le son de la musique (OK le volume avait baissé, mais le temps que l'information arrive à son cerveau...) et se contentait de regarder ce qui se passait devant lui, comme il l'aurait fait au cinéma.
"Tu vas voir! C'est marrant quand ils commencent à se lancer des défis! Ils sont saouls donc ils font à peu près n'importe quoi! Tyler s'est déjà roulé, tout nu, dans le gravier!" Basil ne put retenir une grimace. Tout nu dans le gravier? Ça ne devait pas faire que du bien, loin de là! Mais en même temps, il ne pouvait s'empêcher de penser que c'était bien fait pour ce Tyler. C'était bête et méchant, bien sûr, mais l'imaginer était vraiment trop rigolo pour ne pas espérer que ça se reproduise, bon peut être avec quelqu'un d'autre vu que ça pourrait être amusant à voir. Sauf que... Un doute l'assaillit tout à coup: et si c'était à lui de se rouler nu dans le gravier? Non, hors de question! Il s'était laissé entrainé à cette soirée, mais il n'avait pas l'intention de se rabaisser à ce genre de trucs et de perdre sa fierté dans des conneries dans ce genre.

Rassure moi, on doit pas tous y passer quand même? Parce que je te préviens, c'est hors de question que je fasse un truc de ce genre!

Il voyait assez mal Maeva le pousser à le faire, mais c'était à elle qu'il était obligé de demander puisqu'elle était sa grande prêtresse de la soirée. La bière commençait à le calmer, comme à chaque fois, et il se sentait un peu plus détendu qu'à son arrivée. Il avait encore de la marge avant d'être bourré, sa bonne résistance à l'alcool était l'un des rares avantages qu'il avait retiré des nombreuses soirées de beuverie où on l'avait amené. Ce n'était pas vraiment de très bons souvenirs, ils étaient surtout assez obscurs, mais il devait bien leur accorder ce mérite. L'autre là, le Tyler, ne semblait pas avoir la chance d'en bénéficier, ou alors ce qu'il avait fumé était particulièrement efficace. Basil le chercha des yeux, étonné que son numéro de John Travolta ne soit déjà terminé, et le retrouva, affalé sur la blonde de tout à l'heure sur un des canapés de la pièce. Apparemment, il venait de trébucher sur une bouteille qui trainait sur le sol et avait entrainé dans sa chute sa cavalière qui tentait maintenant maintenant de le repousser en lançant des "lève toi! Mais lève toi" assez perçants. Ça avait l'air d'un sacré numéro celui-là.

Ah tant qu'on y est, j'espère que t'as pas l'intention de sortir avec lui quand même?! T'as du te rendre compte que tu lui plais bien...

En même temps, il fallait vraiment être aveugle pour ne pas s'en rendre compte. Ou alors de très mauvaise volonté. Basil n'avait eu l'occasion de le voir à l'œuvre que pendant quelques secondes, mais à sa façon de parler à Maeva et le regard noir qu'il avait lancé en voyant arriver le jeune homme étaient quand même lourd de sens. Mais bon, Basil s'en foutait. Ils seraient ensemble qu'il se serait senti un peu coupable de les interrompre et aurait probablement agit différemment, mais là franchement c'était le cadet de ses soucis. Mais bon, il préférait tirer l'affaire au clair avant de dire des choses qu'ils pourrait regretter. Il avait la mauvaise habitude de parler un peu trop vite, et surtout de ne pas réfléchir à la façon dont cela pourrait blesser les autres, et il n'avait pas envie d'en faire l'expérience une fois encore.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: In the shape of things to come | Mae

Revenir en haut Aller en bas
 

In the shape of things to come | Mae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Bayside Street & Ruelles-