hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 season finale, la saison 2 touche à sa fin.
Il est maintenant temps de commencer à clôturer ses sujets
pour démarrer sur de nouvelles bases pour la saison 3. Prenez le
temps de lire ce sujet pour tous les détails.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 there's an endless road to rediscover (benjamin)

Aller en bas 
everybody deserves a chance to fly.

Avery Larkin

messages : 1012
name : mrs.brightside (marine)
face + © : lily james + isleys + ts.
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ owen.
points : 532
age : thir(s)ty
♡ status : no idea whatsoever.
work : actress and singer. playing glinda in wicked (portland).
home : crescent lane with trent and scott.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●● kelley, benjamin, ali.

there's an endless road to rediscover (benjamin) Empty
Message· · Sujet: there's an endless road to rediscover (benjamin) there's an endless road to rediscover (benjamin) EmptyMer 17 Juil - 11:50

Hey brother! There's an endless road to rediscover
Hey sister! Know the water's sweet but blood is thicker.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@benjamin davis - 16 juillet 2019

Observant l'horloge de la voiture, qui lui affichait vingt-trois heures cinquante, Avery sorti son téléphone de la poche arrière de son jeans en prenant soin de garder sa concentration sur la route. « Envois un message à Benjamin D. » La voiture répéta son ordre, avant de lui demander la nature du message. « J'aurai dix minutes de retard, désolée. » Le message s'envoya sans faute, un miracle, avant que la musique ne résonne à nouveau dans ses oreilles. Entre sa prestation et les rencontres qui avaient suivi celle-ci - plusieurs invités, qui ne lui disaient absolument rien, étaient aujourd'hui présents et Avery avait eu à les recevoir en coulisse après le show, raison de son petit retard - l'anglaise n'avait pas eu le temps de se faire un sang d'encre quant aux résultats que détenaient l'enveloppe qui reposait sur son lit. Elle ne pouvait s'empêcher d'appréhender un peu la réponse, tout en se répétant que celle-ci importait peu au fond. Qu'est-ce que cela changeait-il, au juste, que Benjamin Davis soit son demi-frère ? Au delà de l'identité de son géniteur, qui serait par là confirmé, alors qu'elle n'avait jamais voulu de cette information ? Rien. L'actrice n'était pas contre l'idée de laisser le jeune homme entrer dans sa vie, d'apprendre à le connaître, mais une petite voix intérieure ne cessait de lui répéter que les Larkin était et resterait sa seule famille, quoi qu'il arrive, comme si le fait d'accepter Benjamin trahissait d'une certaine façon Kelley. Sa gorge se noua à cette pensée et Avery laissa un long soupire s'échapper de ses lèvres, alors qu'elle se parquait devant chez elle, devinant la silhouette du blond dans la pénombre. Le moteur de la voiture coupé, elle récupéra son sac et les quelques cartes laissées par des "fans" (elle n'aimait pas ce mot) ainsi que la rose qu'on lui avait offert à la stage door, avant de se diriger vers son prétendu demi-frère. « Salut ! Désolée, j'ai eu du mal à m'échapper ce soir. » Avery murmura, sans savoir si Scott était rentré et déjà endormi - Trent était, lui, toujours aux abonnés absents - et adressa une petite moue à Benjamin pour joindre le geste à la parole. Elle fouilla dans son sac après ses clés, avant de finalement mettre la main dessus et ouvrir son humble demeure, invitant Benjie à entrer devant elle. Perchée sur des talons, Avery s'en débarrassa dans l'entrée pour ne pas les faire claquer sur le sol, puis se dirigea vers la salle-à-manger, adressant un signe de main à Benjamin pour qu'il en fasse de même. « Je te sers quelque chose ? » Elle sorti une bouteille de vin blanc du frigo, attendant une réponse de son invité. Vu ce qui les attendait, la blonde pouvait s'accorder un verre, si ce n'était la bouteille, de vin ce soir. Une fois les boissons servies, Avery plaça son verre sur le meuble, faisant signe à Benjamin de ne pas bouger de là. « Donne-moi deux minutes, j'ai laissé l'enveloppe à l'étage. » En une minute à peine, elle gravi les marches, récupéra l'enveloppe dans sa chambre et le rejoignit à nouveau, le souffle court, ne laissant dans son attitude aucun doute sur le stress mêlé à l'excitation qui s'était emparé d'elle. « On va se poser au salon. Comment tu vas? » Tout en se dirigeant vers la pièce, verre à la main, résultat dans l'autre, l'anglaise s'enquit enfin de savoir comment il se portait, s'étant jusqu'ici laissée porté par son petit retard, comme s'ils avaient une heure limite pour ouvrir l'enveloppe avant qu'elle ne soit détruite à jamais.

_________________

-- i think he knows his footprints on the sidewalk lead to where i can't stop, go there every night. i think he knows his hands around a cold glass make me wanna know that body like it's mine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Davis

messages : 514
name : sean
face + © : Hayden Christensen (sow); ASTRA & swedit (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle, holden
points : 2261
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ lola
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis,thalia, minha, avery

there's an endless road to rediscover (benjamin) Empty
Message· · Sujet: Re: there's an endless road to rediscover (benjamin) there's an endless road to rediscover (benjamin) EmptyVen 19 Juil - 11:36

Toute cette histoire paraissait inouïe. Benjamin sans famille s’était retrouvé à faire un test de fraternité avec l’actrice en vogue de la région : Avery Larkin. Pas qu’il n’ait été abandonné à la naissance, mais plutôt qu’il avait appris de la bouche de son père biologique en Suisse un certain Ryan Barton, qu’il avait retrouvé après des années de recherches, mais qui se fichait bien pas mal d’avoir un fils maintenant qu’il avait sa famille en Suisse. L’homme était plutôt étrange. Ca lui avait fait ni chaud ni froid lorsque Benjamin lui avait appris pour l’état de sa mère d’ailleurs. Depuis, il n’était plus en contact avec lui. Si ce type avait le titre de père, Dale Davis s’était bien plus occupé de Benjamin, même s’il avait toujours eu l’impression qu’il ne le faisait pas de gaieté de cœur, mais plus parce qu’il aimait trop la femme avec qui il avait partagé la plupart de sa vie. Leur relation avait juste été compliquée. Avery avait fini par le contacter un peu plus tôt dans la journée, lui annonçant qu’elle avait reçu le résultat de leur test et Ben avait apprécié qu’elle souhaite l’attendre pour découvrir si Barton était un menteur ou s’ils partageaient bien le même sang. Quoi qu’il en soit, il n’était pas sûr que ça change quelque chose. Avec le recul, Benjamin s’était convaincu qu’ils n’auraient jamais véritablement une relation fraternelle. Elle avait déjà un frère, le sien était disparu, et ils n’avaient pas été élevés dans les mêmes conditions. Que valent les liens du sang dans tout ça ? Pas grand-chose à son sens. Toutefois, l’actrice semblait impatiente à l’idée de connaitre le résultat. Elle lui avait fait comprendre qu’elle ne pouvait pas attendre deux jours, date à laquelle il aurait été plus facile pour Benjamin de se libérer. Malgré tout, il avait opiné et avait convenu de la rejoindre vers minuit sur Crescent Lane, chez elle. Assis dans sa voiture, il avait préféré venir dans son véhicule vu l’heure tardive plutôt que d’attendre dehors aux abords des autres maisons, il lisait un bouquin d’un certain Kyle Hemsworth, basé sur la criminologie et l’étude des comportements des serial killers. Il reçut alors un message de la part de sa possible demi-sœur qui lui annonçait son retard et il se retrouva à rire jaune. Il s’en doutait. Se replongeant dans sa lecture, il sortit de sa voiture vingt minutes plus tard pour se placer devant la devanture du 98 Crescent Lane. Avery arriva quelques minutes plus tard. A ses excuses murmurées, l’infirmier répondit tout bas : « Pas de problème, j’avais un bouquin pour m’occuper. » Il était juste fatigué de sa journée passée à la clinique mais peu lui importait. Il était enjoué à l’idée de savoir s’il s’était trompé ou s’il avait bien fait de la pousser à faire ce test. Elle sortit une bouteille de vin blanc et lui proposait à boire, mais Benjamin ne tenait pas à prendre la courte route qu’il avait en état d’ébriété alors il répondit : « De l’eau, ça sera très bien merci ! » L’hygiène de vie et la prudence avant tout. Il sortit son enveloppe de sa poche, elle était complètement froissée mais ça ne changerait rien au résultat. Avery avait oublié la sienne dans sa chambre et s’éclipsa. Ca l’amusa alors il lui souffla malicieusement : « Tu l’as contemplée toute la journée ? » Elle avait l’air plus enthousiaste que la dernière fois, et le jeune homme était rassuré bien qu’une pointe d’anxiété se fasse sentir chez lui. Toutefois, le blond lui offrit un sourire, une fois debout dans le salon, son verre à la main, et s’enquit de savoir comment elle allait : « Je vais bien merci. Et toi ? » Mais ils n’étaient pas seulement ici pour les convenances, la révélation qu’ils attendaient, ils l’avaient tous deux dans leurs mains. « Alors, tu veux faire ça comment ? L’ouvrir chacun de notre côté et comparer ou juste ouvrir et lire ensemble ? »

_________________
Tuck me in beneath the blue, beneath the pain, beneath the rain. Goodnight kiss for a child in time, swaying blade my lullaby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
everybody deserves a chance to fly.

Avery Larkin

messages : 1012
name : mrs.brightside (marine)
face + © : lily james + isleys + ts.
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ owen.
points : 532
age : thir(s)ty
♡ status : no idea whatsoever.
work : actress and singer. playing glinda in wicked (portland).
home : crescent lane with trent and scott.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●● kelley, benjamin, ali.

there's an endless road to rediscover (benjamin) Empty
Message· · Sujet: Re: there's an endless road to rediscover (benjamin) there's an endless road to rediscover (benjamin) EmptySam 31 Aoû - 12:06

L'actrice s'en voulait un peu d'avoir fait attendre Benjamin, mais c'était totalement indépendant de sa volonté, ne pouvant pas délibérément s'échapper des loges alors que des invités y étaient pour rencontrer le cast. Elle s'était néanmoins excusée et éclipsée rapidement, alors que la soirée devait continuer de battre son plein dans les coulisses. De toute façon, Avery n'était pas une grande fan des conversations avec les invités, présents parce qu'ils connaissaient Pierre-Paul-Jacques sans forcément être intéressés par la pièce en elle-même. Elle aurait, par contre, pu déplacer leur rendez-vous, sachant que Benjamin avait lui travailler toute la journée, mais la jeune femme se connaissait suffisamment pour savoir qu'elle n'aurait pas la patience d'attendre de le rencontrer pour découvrir le contenu de l'enveloppe. S'ils désiraient lever le voile sur le mystère qu'était leur naissance ensemble, c'était ce soir. « Qu'est-ce que tu lis? » Demanda-t-elle, plus pour faire la conversation qu'autre chose. S'il s'avérait être son demi-frère, l'anglaise allait apprendre à le connaître - peut-être - dans les semaines et mois à venir, autant commencé de suite à s'intéresser un peu à la personne qu'il était - ses lectures dévoileraient forcément une facette de sa personnalité. Une petite moue pris place sur ses lèvres lorsque Benjamin lui demanda un verre d'eau - allait-il la juger de se servir un verre de vin sans raison particulière ? - avant de lui servir et se diriger vers le salon. « Si tel était le cas, je peux t'assurer qu'elle serait déjà ouverte. » Répondit-elle, agitant l'enveloppe toujours tenue précieusement entre ses doigts. « Je voulais juste être certaine que personne n'y toucherait. » Pas que Scott était du genre à ouvrir du courrier ne lui étant pas adressé, mais Avery avait pris des mesures supplémentaires cette fois, compte tenu de l'importance du papier en question. « Je vais bien aussi, merci. » Larkin se retint de préciser qu'elle était un peu fatiguée, comprenant aux traits tirés de son invité que sa journée avait été bien plus éprouvante que celle qu'Avery venait de passer. « Hm. Je n'ai pas de plan précis, en vrai... Je trouvais juste plus sympa qu'on découvre ça ensemble. » Un bref rictus se dessina sur ses lèvres, avant qu'elle n'y porte son verre de vin puis le dépose sur la table basse, glissant son doigt dans l'ouverture de l'enveloppe sans la déchirer pour autant. « Je l'ouvre et tu devines. » Annonça-t-elle finalement, sans savoir si l'homme qui se tenait face à elle était d'humeur à jouer aux devinettes. Avery ne se fit pourtant pas attendre pour ouvrir, enfin, le précieux, et déplier la lettre qui y reposait, se concentrant pour rester impassible à sa lecture. La britannique s'arrêta en cours de lecture, une fois la réponse obtenue, et plaqua la lettre contre sa poitrine, relevant les yeux vers celui qui était, à présent, son demi-frère confirmé. « Alors, est-ce que tu penses que Ryan Barton t'a filé une vraie information, ou est-ce qu'il t'a mené en bateau pour se débarrasser plus vite de toi? » Elle arqua un sourcil, appréciant ce petit jeu qui n'en était pas réellement un. Ryan Barton. Avery aurait aimé ne pas retenir le nom fourni, quelques semaines plus tôt, par Benjamin, mais ce n'était pas le genre d'informations qui entrait pas une oreille et ressortait par l'autre. Elle espérait qu'il ne prendrait pas mal le fait qu'elle mentionne l'abandon de leur géniteur, et l'envie de se débarrasser d'eux, ayant de son côté fait le deuil sur tout ça depuis des années. Ça ne lui faisait, à ce jour, ni chaud ni froid de savoir que l'homme avait préféré vivre sa vie et la - les? - remettre aux système. Peut-être Davis avait-il eu plus de chance qu'elle, et écopé d'une mère. Peut-être remuait-elle le couteau dans la plaie sans le savoir, avec son manque de tact - ou plutôt sa maladresse - légendaire.

_________________

-- i think he knows his footprints on the sidewalk lead to where i can't stop, go there every night. i think he knows his hands around a cold glass make me wanna know that body like it's mine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Davis

messages : 514
name : sean
face + © : Hayden Christensen (sow); ASTRA & swedit (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle, holden
points : 2261
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ lola
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis,thalia, minha, avery

there's an endless road to rediscover (benjamin) Empty
Message· · Sujet: Re: there's an endless road to rediscover (benjamin) there's an endless road to rediscover (benjamin) EmptyLun 16 Sep - 15:29

La jeune femme était curieuse de savoir ce qu’il lisait. Ca le fit sourire parce que beaucoup de personnes disaient qu’on pouvait connaitre une personne à travers ses lectures. Benjamin n’était pas d’accord puisqu’il lisait à peu près tout ce qui lui passait sous la main tant que ça lui apprenait quelque chose ou que ça le divertissait. Ainsi, il pouvait aussi bien lire du Emily Brontë comme du Harlan Coben en passant par le sorcier héros de JK Rowling. Toutefois, il répondit bien évidemment à la question de sa potentielle demi-sœur tout en se demandant ce qu’elle pouvait bien lire quand elle n’apprenait pas ses répliques. « Ca s’appelle ‘Into their wild minds’ c’est de Kyle Hemsworth, un professeur de criminologie. C’est plutôt intéressant. Et toi tu lis quoi comme genre de bouquins ? » C’était un bon moyen d’apprendre un peu plus sur les goûts de chacun. Il se saisit du verre d’eau qu’elle lui tendit, la remerciant poliment et la suivit jusqu’au salon où il laissa ses yeux parcourir la décoration installée, curieux de découvrir ce qui passionnait la jeune femme, si ce n’était le théâtre. Il rit alors que la jeune femme lui montrait bien qu’elle était plus excitée que lui à l’idée de connaitre le dénouement de cette rencontre un peu particulière, partie sur de mauvaises bases. Il y avait une nette différence entre leurs deux attitudes et celle de Benjamin pouvait s’expliquer par cette conviction qu’il avait de ne pas se tromper. Il ne savait pas pourquoi il avait fait confiance à son père biologique, Ryan Barton, mais il le remercierait de lui apporter une sœur à défaut de s’être comporté comme un père. « J’imagine que quand on est une star des planches, il faut savoir placer certaines choses en sureté. » Il se voyait mal apparaitre dans le journal local avec un gros titre tel que ‘Avery Larkin et le retour du frère caché ! » Il se sentirait mal à l’aise à l’idée d’être interrogé ou avoir certains fans sur le pas de sa porte. Toutefois, il n’avait aucune idée de l’ampleur de la notoriété de la jeune femme. Au final, ils avaient choisi de l’ouvrir ensemble afin de mettre un terme à leur questionnement. Mais Avery ne s’arrêta pas là et lui proposa un petit jeu. Il trouva l’idée tentante et laissa échapper un petit rire. « Ok, je devine mais ça ne risque pas d’être compliqué, il n’y a qu’une chance sur deux ! » Observant le comportement de la demoiselle sans ciller, il tenta d’analyser son comportement. Etant actrice, il lui était aisé de feindre des émotions, mais dans ce cas précis, il avait la sensation qu’elle avait beau chercher à rester impassible, la réponse, il la connaissait déjà. « Je maintiens mon affirmation de notre première rencontre. Barton est notre père. » Ca lui faisait bizarre d’utiliser un pronom pluriel pour parler de famille, lui qui se sentait presque comme un orphelin depuis toujours bien que sa mère soit encore vivante. « Verdict ? » Dit-il en arquant un sourcil. La situation était tellement inhabituelle qu’il ne savait pas s’ils pouvaient se réjouir tous deux. Lorsqu’il avait rencontré Barton, il avait fait face à un homme qui n’assumait pas réellement ses erreurs passées, et qui n’avait pas envie de les voir réapparaitre. Pour autant, il avait invité son ‘fils’ à diner comme pour le dédommager de s’être déplacé depuis les Etats-Unis. Il ne s’était pas senti voulu, malgré l’invitation et avait décliné avant de voguer vers d’autres horizons. Mais l’homme l’avait rappelé, pour s’excuser. Ca avait été leur dernier échange. Sa famille était-elle maudite ou pour une fois pouvait-il espérer partager un bonheur fraternel avec une personne dont il ne connaissait rien ? Il aimerait rattraper le temps perdu.

_________________
Tuck me in beneath the blue, beneath the pain, beneath the rain. Goodnight kiss for a child in time, swaying blade my lullaby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
everybody deserves a chance to fly.

Avery Larkin

messages : 1012
name : mrs.brightside (marine)
face + © : lily james + isleys + ts.
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ owen.
points : 532
age : thir(s)ty
♡ status : no idea whatsoever.
work : actress and singer. playing glinda in wicked (portland).
home : crescent lane with trent and scott.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●● kelley, benjamin, ali.

there's an endless road to rediscover (benjamin) Empty
Message· · Sujet: Re: there's an endless road to rediscover (benjamin) there's an endless road to rediscover (benjamin) EmptyJeu 23 Jan - 13:51

Sa question relevait plus de la politesse, cherchant à faire la conversation sur un sujet des plus banal en attendant d'en venir à ce qui les réunissait réellement ce soir et qui allait, peut-être, changer les choses entre eux. Avery ignorait à quel niveau, n'avait pas voulu réfléchir à l'importance de l'information et celle qu'elle désirait accorder à Benjamin après coup, s'il s'avérait réellement être son demi-frère. Sa plus grande inquiétude, au fond, était la réaction de Kelley et la peur de le blesser à travers cette vérité. Il était sa personne, sa moitié, et l'anglaise ne souhaitait pas voir son frère se sentir reléguer au deuxième plan en découvrant qu'un autre partageait son ADN. Si ça avait son importance, ça ne légitimait pas son lien avec Benjamin Davis plus qu'avec Kelley, ce que Larking comprendrait. Tout du moins s'osait-elle à l'espérer. « Ah oui ? » Elle arqua un sourcil, avant de se pincer les lèvres. « J'aurais peut-être dû réfléchir à deux fois avant de t'inviter à la maison... Mais pour information, mon coloc est flic et ne devrait pas tarder à rentrer. Mon copain vit aussi ici. Bref, à ta place, je choisirais une autre victime. » Elle lança sur un ton léger, ne croyant pas une seule seconde que Benjamin puisse être un danger et ce malgré ses lectures un peu étranges. La jeune femme ignora la boule qui se forma au creux de son ventre en pensant à Trent - pour quelle raison mentionner son " copain " lorsqu'elle n'avait aucune idée de ce qu'ils étaient l'un pour l'autre, maintenant qu'il avait fuit leur antre et qu'ils n'avaient plus échangé le moindre mot depuis des semaines? - et reporta son attention sur son invité, qu'elle dirigea vers le salon où il se posèrent.
L'attente ne fut pas bien longue, pourtant elle avait l'impression de s'être accrochée bien trop longtemps à cette lettre avant d'en découvrir son contenu. C'était un fait : Avery Larkin n'avait jamais été patiente. A coup sur, Benjamin avait la réponse, puisqu'il y avait cru avant même d'en avoir les preuves. Une partie d'elle avait espéré qu'il se trompe mais les résultats étaient là et la génétique ne mentait pas. « Il a au moins eu la décence de te dire la vérité. » Balança-t-elle finalement, tentant la lettre à son demi-frère s'il désirait en voir son contenu de ses propres yeux. Terminant son verre de vin d'une traite, comme si celui-ci pouvait l'aider à encaisser la nouvelle, elle reposa le récipient sur la table et poussa un long soupire, ignorant ce qu'il attendait d'elle à présent. « J'ai vécut toute ma vie avec la certitude que la personne qui m'a mise au monde n'a pas voulu de moi, mais que lui n'avait pas connaissance de mon existence... Les tords sont maintenant partagés, il savait depuis toujours... Ca me fait une personne de plus à insulter quand j'ai envie de hurler contre le monde entier. Parfait. » Le ton employé était désinvolte, indifférent, bien qu'elle était au fond un peu blessée de la révélation. Petite, lorsqu'elle passait de famille en famille, Avery avait imaginé son géniteur comme son sauveur. Elle avait espéré qu'il ignorait tout de son existence et que peut-être, un jour, il la sortirait du système en apprenant sa paternité. La vérité était qu'il était à niveau de sa mère biologique, qu'il n'en avait rien eu à faire et ne s'était jamais posé la question de savoir si ce bambin était heureux. L'image des Larkin la consola rapidement, estimant qu'elle ne les aurait jamais trouvé sans passer par toutes ces embûches. L'anglaise poussa un long soupire, faisant claquer ses paumes sur ses cuisses. « Tu as vécut avec ta mère, du coup ? » En apprendre un peu plus sur lui, c'était à peu près tout ce qu'elle pouvait faire pour l'instant, en attendant de réfléchir plus posément à quoi faire de cette nouvelle et du lien qui les unissait.

_________________

-- i think he knows his footprints on the sidewalk lead to where i can't stop, go there every night. i think he knows his hands around a cold glass make me wanna know that body like it's mine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Davis

messages : 514
name : sean
face + © : Hayden Christensen (sow); ASTRA & swedit (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle, holden
points : 2261
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ lola
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis,thalia, minha, avery

there's an endless road to rediscover (benjamin) Empty
Message· · Sujet: Re: there's an endless road to rediscover (benjamin) there's an endless road to rediscover (benjamin) EmptyVen 24 Jan - 22:30

Benjamin ne savait pas vraiment à quoi s’attendre en venant chez Avery Larkin ce soir. Il était persuadé qu’elle était sa demi-sœur, mais en même temps, ils n’avaient aucun véritable lien, n’avaient jamais vécu ensemble et ne se fréquentaient pas vraiment. Le savoir lui donnerait juste l’impression d’avoir quelqu’un de sa famille encore présent dans une vie où sa famille avait foutu le camp. Il pensait à Christopher. Son véritable frère qu’il avait toujours jalousé, à tort probablement. Le lien fraternel avait été des plus faibles malgré les liens du sang, et aujourd’hui il recherchait un peu de réconfort dans un lien qui n’avait peut-être pas lieu d’être. Il ne voulait pas s’avouer pessimiste, mais sa vie lui avait appris qu’il y avait toujours un orage après le beau temps. La jeune femme lui faisait la conversation et alors qu’il mentionnait le titre du bouquin qu’il était en train de lire, elle fit une remarque comme si elle se sentait menacée, parlant de son colocataire et de son petit ami et Benjamin la toisa un instant du regard totalement circonspect. Il ne put retenir un rire un peu gêné, ne comprenant pas vraiment s’il s’agissait d’une blague ou bien d’une remarque sérieuse. « Du calme Avery, je lisais par curiosité. Quelqu’un avait dû l’offrir à ma mère. Et mon ex est flic et elle te confirmera que je ne suis un danger pour personne… » Il ne ferait pas de mal à une mouche. Mais elle était une actrice, il n’arrivait donc pas à déterminer s’il devait rire ou non. Quoiqu’il en soit, il chercha à détendre l’atmosphère en commentant ses dires : « Et ravi d’apprendre que tu fréquentes quelqu’un ! » Il avait lâché ça dans un sourire, pensant lui-même à Lola. Inévitablement. Avery ne fit pas durer le suspense bien longtemps. Elle finit par admettre que Barton était bel et bien leur père à tous les deux. Il ne savait comment réagir à cette annonce, car maintenant c’était plutôt clair. Elle avait l’air d’accuser le coup et il se pinça les lèvres alors qu’il se saisit de la lettre – dont il avait pourtant une copie dans sa veste – pour lire de lui-même le résultat, qui ne laissait aucun doute. Il avait donc une demi-sœur. Il haussa les épaules, posant la lettre sur la table non loin de lui. « Je pensais bien qu’il me disait la vérité car il n’a pas essayé de renouer, il m’a juste dit tout ça… » Bien sûr Barton avait tenté de l’inviter à diner mais après lui avoir balancé qu’il n’en avait rien à foutre d’eux deux, Benjamin avait refusé. Il sentait qu’Avery était plus touchée qu’il n’y paraissait alors qu’elle se confiait à lui sur ses ressentis, et Ben attrapa alors sa main pour la forcer à poser le regard sur lui et à essayer de lui montrer le positif : « Ca devrait pas te toucher Avery, tu as eu la chance d’avoir une famille aimante, non ? Tu as même un frère avec qui tu as un vrai lien et ça n’a pas de prix… » Ce n’était pas de lui dont il parlait, mais de Kelley dont elle lui avait vaguement parlé. « Mais tu peux hurler, si tu veux. » Qu’il jugea de lui faire entendre, car si elle avait besoin d’extérioriser, il était plus judicieux de le faire. Plus affectée que lui, elle lui posa une question un peu plus personnelle. Il n’avait pas été orphelin, sa situation était plus compliquée. Né d’une relation extra-conjugale, sa mère s’était pourtant remise avec le père de son premier fils et avait élevé le second dans des conditions compliquées. Davis acquiesça pour répondre et expliqua : « Oui. Je m’appelle Davis parce que le père de mon frère m’a adopté malgré l’erreur de parcours que j’étais dans leur relation, parce qu’il aimait ma mère. Mais il ne m’a jamais considéré comme son fils. » Il était le vilain petit canard, celui qui ne faisait jamais rien de bien. La situation était devenue encore plus insupportable pour le gamin après les disparitions originelles. « Ca a été pire quand Christopher a disparu. J’étais tout ce qu’il ne souhaitait pas voir. Il aurait voulu que ce soit moi. » Et sa mère, anéantie par la disparition de son ainé s’était désintéressée du plus jeune, incapable de faire face à son chagrin. Benjamin baissa le regard. Il en voulait à sa famille de l’avoir construit sur de mauvaises bases, mais avec le recul personne n’était responsable. Pouvait-il blâmer Dale de ne pas l’aimer alors qu’il était le fruit d’un adultère entre sa mère et Ryan Barton ? Pouvait-il en vouloir à sa mère de l’avoir délaissé alors qu’elle chercha sans relâche Christopher pendant près de vingt ans ? Non. « Tu t’es toujours bien entendue avec ton frère ? » Lui avait toujours jalousé son ainé et dorénavant, il le regrettait.

_________________
Tuck me in beneath the blue, beneath the pain, beneath the rain. Goodnight kiss for a child in time, swaying blade my lullaby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




there's an endless road to rediscover (benjamin) Empty
Message· · Sujet: Re: there's an endless road to rediscover (benjamin) there's an endless road to rediscover (benjamin) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
there's an endless road to rediscover (benjamin)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: