hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 Comme chaque année, nous tenons à marquer le coup
à l'approche des fêtes de fin d'année. Pour y participer et ainsi
nous aider à mettre tout ça en place, un questionnaire
de noël
a été mis en place. Vous avez jusqu'au 22 décembre
pour y répondre !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 ( topic commun ) — the 80s slasher party.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
I am made of memories.

Robbie Ripley

messages : 106
face + © : barrueco
multinicks : trent, tomas, norrie
points : 558
age : twenty-six (9/15)
♡ status : single.
work : drifter.
home : here and there, crashing at emerson's for now.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyMar 12 Nov - 22:03

Il soupira, mimant le soulagement et massant le côté de son cou.
– Bonne chose que je sois B+, dit-il en souriant et en décochant un clin d’œil à Em, avant d’écarquiller les yeux lorsqu’il l’observa passer le bout de sa langue sur le filet de sang qu’il avait dessiné, ruisselant depuis le coin de ses lèvres. Robbie se mit à rire lorsque Emerson grimaça et laissa échapper un juron. Il pouffa à nouveau lorsqu’il remarqua que le maquillage du garçon était ruiné. Il s’avança vers Em et plaça une main derrière la nuque du garçon pour maintenir sa tête droite. Avant son autre main, il passa son pouce le long du filet de sang factice, enlevant le maquillage rouge qui avait débordé de sa route. Les sourcils froncés, il essaya, comme il le put, de rattraper ce qu’Emerson avait fait, frottant délicatement la peau du vampire d’un soir, avant de sourire et d’acquiescer de la tête.
– C’est bien mieux, dit-il en faisant glisser la main qu’il avait posé le long de la nuque d’Em, puis de la plonger dans la poche de sa veste.
– On va boire quelque chose ?
Il n’attendit pas la réponse d’Emerson. Comme il l’avait pu faire il y a des années avec Cameron ou n’importe quel autre de ses amis, il attrapa le poignet d'Em et le tira derrière lui, ne le relâchant que lorsqu’ils furent arrivés au bar, où il s’empara de deux gobelets, sans savoir la boisson qu’ils contenaient, et en tendit au garçon. Il approcha le sien de son nez et huma le liquide, avant de faire une moue satisfaite et de tremper ses lèvres.
Robbie regarda autour de lui, laissant traîner son regard sur les participants, repérant quelques déguisements recherchés qui lui arrachèrent un sourire, d’autres encore plus bâclés que le sien. Il repéra quelques vampires dans la foule, dont un qui attira son attention.
– T’es pas le seul vampire, apparemment. Celui-là peut me mordre quand il veut, dit-il, sans gêne, sans crainte, sans observer la réaction d’Emerson, se contentant de se retourner pour balayer à nouveau la foule du regard. Il avait embrassé qui il était vraiment depuis plusieurs années, depuis les forêts de Californie, et il ne voulait plus se cacher, ni devant Em, ni devant quiconque. Mais Emerson n’était pas n’importe qui. Emerson était le première personne de son ancienne vie à qui il révélait, sans aucun filtre, sa sexualité. Alors il ne put s’empêcher d’afficher un sourire béat, qu’il dissimula derrière son gobelet jusqu'à ce qu'il s'efface. Il se tourna alors vers Em.
– J’ai envie de faire ce parcours de la peur dans la forêt. Ça te dit ? demanda-t-il en prenant une autre gorgée d’alcool, changeant habilement de conversation.
– Mais si t’as peur, je comprendrais …, rajouta-t-il, haussant les épaules, en guise de défi.

@Emerson Moore

_________________

In good time, you'll come to know, When you release, when you let go, You can find yourself where you belong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Harper Edwards

messages : 107
name : Olivia
face + © : haley lu richardson (© badlands)
multinicks : chad, emerson, jax, lydia, parker, stella, tobias, zoya
points : 1199
age : 24
♡ status : free as a bird
work : waitress @ mickey's dinner
home : pioneer oak

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : vesper, scott, luke, aaron

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyMer 13 Nov - 10:27

@Tomas Varga

Harper avait vu les choses en grand pour son premier Halloween à Windmont Bay. Un peu trop, même, sans doute, vu le lieu où se tenait la soirée annuelle. La demoiselle avait entendu dire que la ville ne faisait pas les choses à moitié et mettait les petits plats dans les grands pour fêter dignement la soirée la plus frissonnante de l’année. La demoiselle avait écouté, fascinée, les récits des habitants qui évoquaient les précédentes éditions et s’était creusé la tête pour trouver un costume à la hauteur de ses rêveries. Résultat de sa quête extravagante ? Une robe qui rappelait celles que portaient les dames au 17ème siècle (selon les dires de la personne qui travaillait à la salle de spectacle locale et qui la lui avait présentée, Harper aurait été bien incapable de déduire un détail pareil). La robe était trop petite pour la plupart des gens et en plus d’être usée par les années passées dans le stock des costumes, elle sentait la poussière et le vieux grenier mais Harper s’en fichait. C’était précisément parce qu’elle était presque bonne à jeter qu’on avait bien voulu la lui prêter. Agrémentée d’une perruque blanche effilochée qui se dressait sur sa tête et d’un maquillage un peu outracier et l’effet obtenu était tout ce qu’Harper Edwards souhaitait.
Ce fut donc vêtue ainsi (et chaussée de converses orange fluo, même si ça ne se voyait pas sous les pans de la robe) que la demoiselle débarqua à la soirée au camp Tomahawk Lake. Elle salua joyeusement les quelques visages déjà croisés en ville au cours des mois écoulés, inconsciente des regards qui louchaient vers ses seins compressés par le haut de la robe ou même de sa perruque qui commençait à dangereusement pencher sur le côté, à force d’être secouée chaque fois qu’Harper tournait la tête à droite et à gauche pour embrasser du regard un maximum des costumes qui la cernaient – certains drôles et loufoques, d’autres plus sombres et inquiétants, il y en avait vraiment pour tous les goûts. Tant et si bien que l’accessoire finit par lui tomber sur les yeux, l’empêchant de voir où elle allait et provoquant ainsi la collision avec quelqu’un.
- Oh, pardon ! Excusez-moi ! Je n’y voyais plus rien ! s’exclama-t-elle en redressant la perruque d’un air affolé et espérant ne pas avoir renversé le contenu d’un verre sur sa victime. Je ne vous ai pas fait mal, au moins ?

_________________

I know that I'm talking too much and I'll get nowhere trying to do it at once but oh my god, I wanna be someone. So stay young with me, cause I hope that it's you that I'll break my pact trying to run home to. Just stay young.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Emerson Moore

messages : 976
name : Olivia
face + © : fionn whitehead + robbie.@bazzart
multinicks : chad, harper, jax, lydia, parker, stella, tobias, zoya
points : 689
age : 23
♡ status : lost between past & present
work : sound and light at the local performance hall
home : small appartement on pioneer oak

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : sami, robbie x2

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyMer 13 Nov - 11:29

@Robbie Ripley

La réponse de Robbie fit gondoler le sourire d’Emerson. Dommage, aurait plutôt dit le jeune homme, mais il craignait l’importance de sa remarque et la ravala donc, préférant éviter de créer un malaise. Le souci, c’était que cohabiter avec Robbie ne facilitait rien. Emerson savait qu’il ne devait voir en cette visite prolongée qu’un souhait de voir une figure familière, que leurs retrouvailles étaient à la fois douces et amères et qu’ils se raccrochaient plus à des souvenirs qu’à la réalité. Mais il n’y pouvait rien. Chaque fois qu’il regardait Robbie, il avait l’impression de retourner à l’adolescence, quand chaque chose que faisait le meilleur ami de son frère lui paraissait intéressante et drôle, quand il se perdait dans sa contemplation et qu’une voix venait le tirer de ses songes. Emerson s’efforçait cependant de camoufler ces tendances. Il la jouait cool, nonchalant. Yeah, glad to see you again, maybe we could be friends vibe. Sauf que l’affaire se compliquait lorsqu’il tendait le bâton pour se faire battre, comme à cet instant où Robbie se rapprocha et glissa une main derrière sa tête. Emerson aurait pu jurer que son cœur avait manqué deux trois battements, à moins que ce soit le temps qui s’était arrêté, et il observa le visage du jeune homme trop concentré sur sa tâche pour remarquer l’attention dont il faisait l’objet. Inconscient, comme toujours, de cet attrait qu’il provoquait. Emerson aurait dû y être habitué, depuis le temps, mais ça ne manquait pas de lui revenir à la figure à chaque fois.
C’était ça, l’attirance non réciproque, il le savait et même si se faire à l’idée n’était pas très compliqué, ça restait une épreuve pour son cœur qui galopait, pour ses traits qui devaient masquer le trouble et pour son esprit de chasser les pensées fugaces qui venaient invariablement le paralyser lorsque Robbie esquissait des gestes aussi intimes et innocents à la fois.
- Allons boire quelque chose, oui, répliqua distraitement Emerson.
Mais Robbie était déjà à la page suivante et l’entrainait dans son sillage en le tirant par le poignet, ce qui permit au jeune Moore de cligner des paupières et de secouer la tête pour sortir de sa torpeur. Emerson accepta le verre mais là où Robbie avait l’inconscience d’y tremper les lèvres, le vampire d’un soir ne manquait pas de se rappeler l’état dans lequel la plupart des gens avaient fini l’année précédente.
- Si j’étais toi, je me méfierais et attendrais de voir si les autres ne vont pas se mettre subitement à vomir…, plaisanta-t-il avant de tout de même boire une gorgée.
Qu’il recracha presque aussitôt lorsqu’il s’étouffa à l’entente du commentaire de Robbie. Le liquide retourna dans le gobelet et Emerson toussota en portant le regard vers le vampire que désignait son ami. Un élan de jalousie s’insinua dans ses veines mais il s’efforça de le chasser. Just friends, fit-il répéter à son cerveau.
- Qui sait, peut-être que c’est un accro au B+, finit-il par répondre – même s’il lui sembla arracher les mots à ses lèvres.
Il haussa les sourcils, força un sourire amusé. A ce stade, Emerson aurait accepté n’importe quoi pour détourner son esprit de l’échange qu’ils venaient d’avoir.
- Peur ? Pour qui tu me prends ? dit-il, faussement bravache, avant de donner un coup d’épaule à Robbie, juste pour tenter d’imiter les bousculades que son frère et ses amis ne manquaient jamais de s’offrir.
Emerson se trouva ridicule. Il grossissait le trait, faisait preuve d’une fausse virilité qui lui aurait fait lever les yeux au ciel en d’autres circonstances. Mais voilà. Il ne réfléchissait pas quand il était avec Robbie. Il réagissait trop vite, trop vivement, et regrettait sans doute chacune de ses plaisanteries et maladresses. Il n’y pouvait rien, c’était encore un symptôme de ce que ruminait son cœur en émoi. Raison pour laquelle, sans doute, il vida d’un trait son gobelet et le posa sur un coin de table, puis il se dirigea vers l’entrée sombre du parcours. Il s’empara d’une lampe de poche et se tourna pour marcher à reculons, s’amusant à aveugler Robbie en faisant du morse avec la lumière.
- Tâche de ne pas te faire bouffer par un vampire, j’aurais du mal à expliquer à Bailey ce qui t’est arrivé, finit-il par lâcher avant de se détourner pour plonger dans l’obscurité.

_________________
Keeping it locked away, a secret on every page. But now you're getting close, feels like a dragon's breath. Fire against my chest, burning through the snow. I can't hide it from you. In ultraviolet, you see through.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maxine Storm

messages : 76
face + © : emilia clarke, nympheas + jenniferlawurence@tumblr.
points : 405
age : thirty-three.
♡ status : single, still thinking of him when she can't sleep.
work : animal lover, she's a vet.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on.

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyMer 13 Nov - 19:22

« Trick or treat ? » Cette question sortait de la bouche de tous les enfants partis à la chasse aux bonbons en ce trente-et-un octobre. Le cabinet vétérinaire avait connu un pic de fréquentation non négligeable en raison de la fameuse tournée d’Halloween. Prévenante, Maxine avait préparé un stock de friandises en conséquence et avait laissé sa secrétaire placée à l’accueil se charger de la distribution. Sans surprise, il ne restait plus aucune sucrerie à la fin de la journée. Malgré l’enchaînement de rendez-vous, elle avait pu apercevoir quelques gamins déguisés et n’avait pas manqué de les féliciter sur leur costume. Cela lui faisait plaisir de pouvoir jouer le jeu, elle qui appréciait beaucoup cette fête. Elle se revoyait à la période de son enfance, lorsque, déguisée en petit fantôme, elle arpentait les rues de Windmont Bay dans le but de récolter le maximum de douceurs. Contrairement aux autres mômes, les caramels mous étaient ses préférées. De retour chez elle, la jeune femme prit le temps de manger un bout et de prendre un bain moussant avant de s’apprêter pour la soirée à venir. Elle était assez excitée par le thème proposé, à savoir les slashers des années 80. Ceux qui la connaissaient bien n’ignoraient pas son attrait pour ces films. Elle était consciente que pour la génération actuelle, ils pouvaient paraître totalement démodés, mais qu’importe. Son choix de déguisement s’imposa comme une évidence. Pamelas Voorhees, la mère vengeresse du fameux Jason et premier tueur de la saga Vendredi 13. L’avantage, c’est qu’il n’y avait pas besoin de beaucoup de préparation pour ce costume. Une perruque synthétique blonde coupée à la garçonne, un pull en maille gris un peu abîmé, un pantalon noir classique, puis quelques tâches de faux sang dispersées sur la lame en plastique de son couteau, son cou et son pull, et le tour était joué. En arrivant au camping, lieu où prenait place l’horreur ce soir, elle fut agréablement surprise par la décoration qui laissait clairement transcrire l’ambiance annoncée. La vue sur le lac ne pouvait pas être plus adaptée, et la plongeait de suite dans son slasher préféré. Comme à toute soirée, sa première mission fut de chercher de quoi se rafraîchir. Elle tourna un petit peu, rencontrant des visages familiers sur son chemin avant de trouver le coin des boissons. Elle fut partagée entre l'amusement et le dégoût face à ces mixtures à l'aspect peu ragoûtant. Vint ensuite l'hésitation quand elle zieuta chacune d'entre elles, ne sachant pour laquelle jeter son dévolu. C'est alors qu'elle notifia une silhouette à ses côtés, un verre à la main. Profitant du contexte festif, et prise d'un élan de spontanéité, elle engagea la conversation. « Hm, j'hésite entre le liquide verdâtre fumant et le rouge avec les yeux globuleux. Vous en pensez quoi ? » l'interrogea-t-elle, la mine sérieuse.
LIBRE

_________________

a sunflower soul with rock n roll eyes, curious thoughts & a heart of surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a softer beginning

Resen Harwell

messages : 1417
name : faustine.
face + © : lp ⋅ ©self, tumblr.
multinicks : sami ⋅ scott ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy ⋅ jesse.
points : 1924
age : twenty nine ⋅ [27|08]
♡ status : in a mess.
work : professional boxer (super-middleweight category), bodyguard.
home : crescent lane with finn, marvin and carter.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | citra, finn, marloes, jude, marvin.

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyJeu 14 Nov - 0:49

@finn prentis | La sensation n'était pas agréable. S'il s'était figuré des retrouvailles avec elle à plusieurs reprises, avait tenté de les jouer dans son esprit pour s'y préparer un peu, force était de constater que ça n'avait été rien d'autre qu'inutile, à son grand damne. La voir n'apaisait pas tout ce qu'il avait pu ressentir la dernière fois que leurs regards s'étaient croisés réellement, et qu'ils avaient échangé des paroles autrement que par écrans interposés. Les SMS avaient laissé l'impression que les choses allaient mieux. Qu'elles se tassaient. Mais... Resen se sentait dépité de se rendre compte que non. Il aurait aimé savoir faire table rase, oublier tout ça, et reprendre là où ils n'auraient jamais dû s'arrêter ; parce que ça n'était pas eux de ne pas se parler pendant aussi longtemps. Parce que ça ne leur ressemblait pas, et qu'il n'aimait pas cette sensation qui le poursuivait quand son esprit se concentrait sur elle. Tout semblait dual, opposé. Ce qu'il ressentait, ses envies. Celle de prendre la fuite et de ne pas assumer des retrouvailles qui n'étaient clairement pas aussi fortuites qu'elles pouvaient le paraître de l'extérieur, et celle de la serrer dans ses bras pour retrouver ce qu'ils avaient laissé derrière eux et voulaient pourtant retrouver – il n'avait aucun doute que c'était là ce qu'elle voulait aussi, avec les messages qu'elle avait pu lui envoyer, la façon dont elle était plus ou moins venue le chercher par ce biais lorsque l'alcool embrumait trop sévèrement son esprit triste. Mais il y avait un mélange de fierté et d'ego blessé qui l'empêchait de faire le pas manquant pour permettre ça. La façon dont ça le piquait lorsqu'il venait à y repenser, à cette révélation qui ne venait même pas d'elle. Resen retint un soupir, parce que ça ne servait à rien de creuser par ce biais le malaise qui s'étendait déjà entre eux et lui donnait envie de le noyer dans des litres d'alcool. La remarque sur le costume le faisait se sentir idiot, alors même qu'elle semblait être la seule façon de briser le silence maladroit et lourd qui s'immisçait entre eux, avec un naturel qui lui serrait doucement le cœur. Il laissa son regard glisser sur sa robe, sur les détails apportés, et il reconnaissait bien là sa meilleure amie ; choisir avec soin une tenue qu'elle ne reportera plus de l'année, peut-être plus du tout, et faire des efforts pour coller comme elle le pouvait à l'épouvante qu'était censée inspirer la soirée. À cette idée, Resen se demanda si le plus effrayant, ce soir, n'était pas justement de se retrouver l'un face à l'autre, sans savoir quoi se dire, comme s'ils ne se connaissaient plus – mais là était le problème : il avait perdu la certitude qu'il la connaissait par cœur. « Quitte à venir jusque-là, je préférais autant ne pas me retrouver à la porte avant même de pouvoir y faire un pas. » C'était faux. Maintenant qu'il était là, qu'ils parlaient ensemble, il se disait que ça aurait peut-être pu être une bonne chose de se voir refuser l'accès que de vivre un moment tel que celui-ci avec Finn. L'espace d'une fraction de seconde, il baissa le regard, puis le remonta sur elle. Il détailla ses mouvements avec attention, sentit sa peau réagir au contact de la sienne et suivit ses instructions, liquidant en un clin d'œil le shot qu'elle lui avait offert. Et à cet instant, il aurait aimé avoir la capacité qu'il avait pu expérimenter quelques années plus tôt, où l'alcool lui montait à la tête aussi vite que l'on prenait une bouffée d'air frais dans les poumons. Il ne réalisa qu'après qu'il n'avait pas répondu à sa façon de trinquer, peu convaincu par le choix de ses mots... ou la signification derrière ? Glissant sa langue sur ses lèvres pour récupérer les quelques gouttes de tequila qui s'étaient perdues là, il souffla : « j'imagine qu'il est trop tard pour trinquer, mais oui. » Ah, Harwell, qu'est-ce que tu étais convaincant. Il ne parvenait même pas à faire illusion pour sa propre personne, retint un autre soupir de se faire la malle entre ses lèvres légèrement rougies par l'alcool qui avait glissé dessus, et fronça les sourcils à la question qu'elle lui posa, avant de, finalement, laisser le souffle s'échapper. « Personne. » C'était logique de retourner la question, non ? Mais il n'avait aucune envie de le faire. Et pourtant... « Et toi ? » Est-ce qu'une part de lui craignait d'entendre le prénom d'Eugène ? D'un autre homme ? Très certainement. Mais Resen comptait sur son agilité à cacher plus ou moins ses émotions, pour ne pas montrer sur son visage la façon dont son cœur risquait, lui, de se tordre.

_________________
[ The rosy gleam of his lip, the fevered gleam of his eyes. There was not a line anywhere on his face, nothing creased or graying; all crisp. He was spring, golden and bright. Envious Death would drink his blood, and grow young again. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Winifred Limon

messages : 233
name : Fai
face + © : AArjona - @Sheepirl
points : 356
age : 30 ans.
♡ status : Célibataire.
work : Artiste maquilleuse.
home : A investi la maison de ses parents à Harbor Row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyJeu 14 Nov - 12:45

L’esprit de Wini n’était plus qu’une vaste nébuleuse. La musique frénétique attirait son attention mais se furent les paroles d’un des deux compères (@Neal Dashwood) qui se trouvaient auprès du bar qui la rendirent la plus heureuse. Haussant les épaules, elle devait admettre qu’il avait tout à fait raison. Elle se souciait si souvent du qu’en dira-t-on qu’elle en oubliait l’essentiel. « C’est vrai, vous n’êtes pas mon père. » dit-elle en riant bêtement, comme si elle venait de sortir une blague vraiment très fine. L’instant d’après, elle se retrouva à trinquer joyeusement avec l’homme. « C’est l’esprit ! » lança-t-elle avant de boire son verre au même rythme que lui. Hors de question de lui laisser le plaisir d’être meilleur qu’elle à ce jeu, même si sa gorge lui brûla sérieusement à ce nouveau passage du punch.
Doucement éméchée, l’artiste fit une sotte révérence à l’homme lorsqu’il s’éclipsa, puis décida de renverser son goblet vide sur sa tête. S’amusant à le garder en équilibre sur son crâne, elle s’adressa d’un air malicieux au 2ème homme du buffet (@Aaron Edwards) « J’ai finalement envie d’être le requin, ce soir. Venez, on le rejoint sur la piste de dance ! » Décidément décomplexée après 4 verres de ce punch corsé, la demoiselle attrapa Aaron par le bras, bon gré mal gré, et le guida jusqu’à leur compagnon du soir. « Bon sang, que vous êtes à croquer tous les deux… » souffla-t-elle avant de sursauter, lumineuse. « Vous avez vu ce que j’ai fait là ! Sang, croquer… Pas mal pour un requin ! »
Elle ria et commença à danser, les joues en feu et les yeux humides mais un large sourire au visage. Inutile de préciser que le goblet était tombé de sa tête depuis bien longtemps.

_________________
❝ Do you live by the book do you play by the rules? Do you care what is thought by others about you? If there is one thing I know I know I will die. If anyone cares some stranger might critique my life, I may be revered or defamed and decried, But I tried to live right. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 191
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©juice
multinicks : jules
points : 353
age : 21
♡ status : single
work : firefighter
home : the old family house (bridgewater way)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free — 4/6

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptySam 16 Nov - 20:49

Tu ne sauras pas qui est ce fameux @Neal Dashwood. Le quarantenaire ne t’en diras pas plus. C’est tout à son image enfin de compte. Il est aussi mystérieux que nonchalant. Pour autant, t’es toujours là, à ses côtés alors que tu aurais pu prendre la poudre d’escampette depuis bien longtemps. Mais t’es poli, diras-t’on. Et c’est pas comme si t’avais d’autres options. Il n’y a pas encore foule à cette soirée. T’aurais peut-être dû songer à t’y rendre plus tard. Mais t’es là, à supposer que ton interlocuteur souhaite flirter avec la première inconnue. Ou peut-être le premier inconnu, enfin de compte. T’as vaguement l’impression qu’il te fait du rentre-dedans. Tu manques d’ailleurs de t’étouffer après avoir bu une nouvelle gorgée d’alcool. – Euh… non. Pas vraiment. – Ton sourcil s’arque tandis que tu dévisages un instant l’homme qui t’as filé une cigarette un peu plus tôt. Pas question de lui laisser envisager quoi que ce soit te concernant. – Désolé de te décevoir mais je ne suis pas de ce bord. – Un léger malaise s’installe. Tu aimerais prendre tes jambes à ton coup, là. Heureusement, une brune (@Winifred Limon) apparaît dans votre champ de vision tel le messie pour toi. Tu ne comptes pas la laisser filer. Elle est clairement ta porte de sortie. – T’auras peut-être plus de chance avec elle, ouais. En plus de ça, elle a l’air de bien aimer ta boisson. – Celle-ci s’approche de vous pour se resservir. Tu constates que sa présence n’est pas passée inaperçue aux yeux du quarantenaire. C’est qu’il n’a pas l’air bien difficile. Il trinque déjà avec elle. Proie facile ? Elle est alcoolisée et joyeuse en tout cas. Très jolie aussi mais vraisemblablement un peu plus âgée que toi. Ce n’est pas quelque chose qui te rebute pour autant. Mais déjà, faut éliminer la concurrence. Ça tombe bien, le Monsieur s’éclipse. Tu ne sais pas vraiment s’il compte revenir ou non. – Merci d’avoir débarqué. Il est pas méchant le type mais j’ai cru qu’il allait me sauter dessus sur place. Visiblement, il a un faible pour les jeunes garçons. – Et pas pour les filles, tu sous-entends. T’espère qu’elle n’est pas trop alcoolisée pour comprendre ce que tu lui dis mais vu ses pitreries, c’est pas gagné. Tu décroches un maigre sourire lorsqu’elle pose son gobelet sur sa tête. Tu n’en es pas encore à ce niveau d’alcoolémie. Il t’en faut bien plus mais tu ne comptes pas te mettre minable ce soir. Ton sourire disparaît lorsqu’elle te propose d’aller le rejoindre sur la piste de danse. Et merde. Tu pensais ne pas revoir le type et ça t’allait très bien, mais visiblement c’est raté. Elle te traîne de force sur la piste de danse après s’être qualifiée de requin, probablement en référence à son costume. Celle-ci fait d’ailleurs un jeu de mot à ce sujet qui n’est pas si drôle que ça. Mais tu fais mine de rire. – Il est détonnant ton déguisement au fait ! Vraiment. C’est toi qui t’es maquillée ? – T’aurais presque envie de la croquer. Tu te mets à danser à ses cotés n’hésitant pas à te rapprocher au maximum d’elle snobant totalement le quarantenaire dans l’espoir qu’il lâche l’affaire. – Je sais que je suis un peu effrayant ce soir mais je suis à croquer sous ce maquillage. – Tu lui susurres près de l’oreille d’un air charmeur. T’espère que cette dernière est célibataire et consentante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Benjamin Davis

messages : 560
name : sean
face + © : Hayden Christensen (sow); ASTRA & swedit (signature)
multinicks : gaelan, zachary, carter, kyle, holden
points : 2121
age : 29 y.o (july 20)
♡ status : has a thing going on w/ lola
work : nurse at Windmont Bay Clinic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : mavis,thalia, minha, avery

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyLun 18 Nov - 13:49

“You’re just a coward, aren’t you?” Qu’il répondit du tac au tac, s’amusant à la tyranniser comme si au fond il était aussi rongé que pouvait l’être le personnage qu’il incarnait aujourd’hui. Mais Benjamin était soucieux. Le temps passait à une allure folle et il lui fallait trouver ce qui était arrivé à son frère vingt ans plus tôt. Obsédé à l’idée de découvrir ce que la police n’était pas parvenue à faire avec des moyens, il en devenait presque désagréable. Il ne dormait plus, il était las, et si son costume forçait presque le respect, la carcasse à l’intérieur, elle faisait peine à voir. Ce que son interlocutrice ne pouvait évidemment pas deviner, et ça l’arrangeait. Quand elle admet avoir eu envie de découvrir ce qui avait été prévu pour les jeux d’Halloween, il ne trouva rien de mieux que de lui dire presqu’enjoué, que c’était lui aussi le cas – ce qui était évidemment un mensonge – mais son transformateur de voix continuait de le rendre blasé de tout. “Absolutely. I was so looking forward to this.” Lui qui s’était moqué d’elle se vit subir le bon retour des choses alors qu’elle se moquait de l’état du personnage mythique de Star Wars, qui était passé de torche humaine à ce chevalier noir à la respiration asthmatique. “Not if you like the Fantastic 4.” Qu’il se contenta de répliquer. Il se fichait bien de son déguisement comme de ce personnage, bien qu’il soit fan de la saga. Il avait d’autres chats à fouetter et l’heure tournait et il n’avançait pas. Il voit bien qu’elle essaie de le faire rire, ou du moins de le dérider mais ça ne semblait pas fonctionner. Alors qu’elle effectue son petit numéro et s’auto-complimente, le presque trentenaire soupire : “Huh. If you say so. Don’t expect me to give you compliments, I am terrible at it.” Il était presque honnête, sa petite-amie pouvait en attester. La jeune femme en rajouta en imitant le jeu de l’actrice dans une scène culte du film Alien et la réaction de Davis, fut de répliquer à son tour par la déclaration la plus célèbre de Dark Vador. “No… I am your father.” Soupirant bruyamment, il l’incita à arrêter son cirque dès maintenant, pressé. “Let’s stop there with the quotes.” Il n’avait qu’une hâte, pouvoir se mettre en route à la recherche d’indices dans les bois, mais évidemment, la jeune femme se mettait à faire la drama queen, et il se dit qu’il aurait dû l’assommer à coup de torche, plutôt que de lui passer la sienne. “I have been living with this feeling for long.” Benjamin avait marmonné cet aveu non pas dirigé vers elle, mais pour lui-même. Il avait la disparition de son frère sur la conscience lui qui avait toujours souhaité qu’il arrive quelque chose à Christopher. “We all die anyway.” Personne n’était immortel. Continuant d’avancer, tentant de prendre congé, il se stoppa net quand il entendit un détail qui pouvait lui être utile. “You know these woods?” Interloqué, il se tourna vers elle et lui posa une question qui jugeait importante. “Have you ever found something unusual here?” S’il ne trouvait rien, peut-être que quelqu’un l’avait déjà trouvé auparavant ? “But please don’t ask me what I am doing here.” Une chose était certaine, il ne comptait pas retirer son masque.
@Sersi Crane

_________________
Tuck me in beneath the blue, beneath the pain, beneath the rain. Goodnight kiss for a child in time, swaying blade my lullaby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Winifred Limon

messages : 233
name : Fai
face + © : AArjona - @Sheepirl
points : 356
age : 30 ans.
♡ status : Célibataire.
work : Artiste maquilleuse.
home : A investi la maison de ses parents à Harbor Row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyLun 2 Déc - 15:30

@Aaron Edwards

Un compliment et le bonheur de la jeune femme semblait atteint. Levant les bras au ciel et se déhanchant pour exposer tous les reliefs et les couleurs de son maquillage d’Halloween stratégiquement inscrits sur son corps, Winifred lui répondit avec une fierté non dissimulée. « Et oui ! Comme une grande, comme une championne ! » Elle lui fit un sourire remplit de joie car c’était très exactement son objectif de la soirée : impressionner ses compères par ses compétences professionnelles. « Si vous.. TU le veux, je te maquillerai à l’occasion. Faut juste pas craindre les chatouilles ! » Ricana-t-elle. Elle se permit de le tutoyer à son tour car elle avait bien remarqué que le jeune homme n’avait clairement pas envie de s’embarrasser de politesse feinte.

L’instant d’après, toujours bien éméchée, elle se retrouva à maigre distance de son interlocuteur. Si proche, qu’elle pouvait constater que son maquillage était d’un amateurisme affolant lorsqu’il lui confia être plus séduisant sous son maquillage. « Oui non j’espère… Parce que ton maquillage il est quand même bien naze. » Défaite de toute gêne, elle passa une main sur la joue faussement ensanglantée d’Aaron, cherchant à analyser de plus près la texture qu’il portait sur le visage et surtout, de se faire une idée plus fidèle de ses vrais trais. « C’est plutôt dégueu’ ton truc… Mais jolie peau en dessous, semble-t-il. » Un doux sourire aux lèvres, ses yeux noisette finirent par s’accrocher aux yeux clairs d’Aaron. Un instant, sans s’y attendre, elle s’y perdit. En ignorant la balafre grossière qu’il portait, ses yeux étaient d’une intensité déconcertante. Elle finit tout de même rapidement par s’en détourner, sa capacité d’attention étant à un niveau quasi-nul après tous les verres qu’elle s’était enchaînée. Elle retirera alors sa main et la fit virevolter dans l’air en se remettant à danser, comme une abeille repue de pollen.

_________________
❝ Do you live by the book do you play by the rules? Do you care what is thought by others about you? If there is one thing I know I know I will die. If anyone cares some stranger might critique my life, I may be revered or defamed and decried, But I tried to live right. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 191
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©juice
multinicks : jules
points : 353
age : 21
♡ status : single
work : firefighter
home : the old family house (bridgewater way)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free — 4/6

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyJeu 5 Déc - 17:48

Cette soirée d'halloween commence petit à petit à battre son plein. Et pour ton plus grand bonheur, tu ne la passeras pas en compagnie du quadragénaire grincheux. Enfin.. pas totalement. Il y a cette jolie brune (@Winifred Limon) qui s’est immiscée parmi vous. Si au début, tu pensais qu’elle serait un simple moyen de distraction pour te débarrasser de l’homme qui t’as filé de quoi fumer, dorénavant, tu te rends compte qu’elle n’est pas dénuée d’intérêt. Son déguisement t’interpelle. Visiblement, elle semble avoir un talent inné pour le maquillage. – Bravo Madame ! – Tes lèvres se plissent et t’affiche sur ta frimousse un air épaté tout en inclinant légèrement ton crane vers l’avant. Tu sais pertinemment qu’il faut que tu captes son intérêt afin qu’elle ne te passe pas dans les mailles du filet. Cela semble en partie gagné. Elle te propose déjà de te revoir pour te maquiller. Bien évidemment, tu ne la prends pas pour argent comptant sachant qu’elle est bourrée. – J’suis pas chatouilleux. Enfin.. pas à cet endroit là. – Tu affiches un sourire coquin avant de t’esclaffer. Pour toi aussi, l’alcool commence un peu à faire effet. Tu continues de te trémousser légèrement au rythme des sonorités du DJ tout en observant la brune éméchée. Celle-ci te rembarre un peu méchamment. Ton maquillage est naze. C’est cash. Mais tu ne te laisses pas abattre et décide de tourner ça à la dérision comme si tu t’en foutais. – Je m’étais pourtant donné du mal, t’abuses. T’es maquilleuse professionnelle ? – Finalement, t’aurais peut-être dû venir avec ta tenue de pompier. Cela t’aurai probablement bien plus aidé. Tu ne sais pas vraiment si t’es susceptible de l’attirer alors que t’es ensanglanté. Elle joue avec toi et on peut dire que t’aimes ça. – Pour le savoir, faudra accepter de me revoir démaquillé. – Tes yeux se veulent aguicheur. Tu captives ses olives noisettes alors que ta frimousse affiche un nouveau sourire charmeur. La jeune femme se remet à tourbillonner. Tu suis le mouvement, mais pour combien de temps ? […] Après un long moment à danser à ses côtés, tu commences à ressentir la fatigue de la journée. Tu te demandes si tu ne ferais pas mieux de rentrer. Car la jeune femme est tellement torchée que tu ne sais même pas si tu serais en mesure de la piner. – Je pense que j’vais pas tarder à rentrer. Tu voudras que je te raccompagne ? – Pas sûr que ton acolyte de la soirée soit prête à quitter les lieux. Mais il se fait tard. Et tu ne voudrais pas non plus qu’elle se fasse embrochée par un obsédé du genre le vieux du début de soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Winifred Limon

messages : 233
name : Fai
face + © : AArjona - @Sheepirl
points : 356
age : 30 ans.
♡ status : Célibataire.
work : Artiste maquilleuse.
home : A investi la maison de ses parents à Harbor Row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyVen 6 Déc - 12:00

Winifred avait bel et bien succombé aux filets du serial-killer de fortune puisqu’elle ne cherchait plus à batifoler dans tous les sens et riait à chaque fois qu’il s’esclaffait. Elle ne savait pas toujours pourquoi car trop alcoolisée mais elle se sentait bien. Il avait une allure horrifique et la parole ambiguë mais quelque chose en lui la faisait se sentir en sécurité. Elle n’avait pas l’espèce de gyrophare qui vous tape dans le crâne lorsqu’un danger menace mais une fois de plus … Elle n’était plus maîtresse de ses réactions. « Oui, professionnelle. Attends… » Sans gêne aucune (ni classe, pour le coup), elle plongea une main dans son haut de bikini et en ressortit une carte de visite contenant ses coordonnées et la nature de son activité. « Voilà, y’a rien qui fait plus professionnelle qu’une carte de visite. » Elle lui sourit et se surpris à le prendre au mot. « J’accepte. Halloween ne doit pas durer éternellement… » Et elle repartit dans leur danse frivole et désinhibée.

Au bout d’un bon moment à se trémousser sur la piste avec son partenaire du soir et d’autres victimes collatérales de ses mouvements endiablées, la jeune femme entendit @Aaron Edwards  évoquer son souhait de rentrer et de la raccompagner. La mine déconfite, elle s’attrapa le visage pour calmer le feu de ses joues, soudain revenue à la réalité de la situation. « Mouais… C’est p’t-être une bonne idée. » Elle rit doucement et se jeta dans ses bras comme une enfant en fin de soirée de fête foraine. « Mais me découpe pas en morceaux s’il te plait, j’ai Estrella, elle serait perdue sans moi. » Sa phrase n’avait guère de sens et c’était plutôt absurde qu’elle pensa à son chien à ce moment-là. D'ailleurs, elle ne connaissait toujours pas le prénom de son comparse. « Tu trouveras mon adresse sur ma carte de visite… A moins que tu souhaites me ramener chez toi. » lui confia-t-elle à l’oreille, les bras autour de son cou, son corps bien trop près du sien, n’arrivant visiblement pas à se faire à l’idée que la soirée se termine si vite.

_________________
❝ Do you live by the book do you play by the rules? Do you care what is thought by others about you? If there is one thing I know I know I will die. If anyone cares some stranger might critique my life, I may be revered or defamed and decried, But I tried to live right. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 191
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©juice
multinicks : jules
points : 353
age : 21
♡ status : single
work : firefighter
home : the old family house (bridgewater way)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free — 4/6

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyDim 8 Déc - 17:17

T’aurais clairement pu être vexé qu’on critique ton maquillage si la nana en face de toi n’avait pas été alcoolisée. C’est que tu t’es donné du mal malgré tout. T’es un garçon et t’as jamais appris à te maquiller. Évidemment, face à une professionnelle, tu ne fais pas le poids. Pas de chance. Ce n’est pas toi qui gagnera le concours du meilleur déguisement d’Halloween. En revanche, il se pourrait bien que tu ne rentres pas bredouille de ta soirée. T’as quand même réussi à choper le numéro d’une nana à travers sa carte de visite. – Merci. – Tes yeux scrutent le bout de papier. Tu te trouves face à une dénommée @Winifred Limon. Bon à savoir. T’aurais jamais pu deviner comment elle s’appelait. C’est qu’elle n’a pas forcément la tête de l’emploi. Si ça ne tenait qu’à toi tu l’aurais plutôt appeler Kate ou Barbara. – Moi j’en ai pas. Mais c’est pas très difficile de me joindre. T’appelles le 911 et avec un peu de chance tu peux tomber sur moi. – Bien évidemment, ce n’est pas toi qui décrochera. Il y a une réceptionniste pour ça. Mais tu pourrais très bien rappliquer si elle avait besoin de l’aide d’un pompier. Ce que tu ne lui souhaites bien évidemment pas. – Bien d’accord. – Que tu affirmes avec un sourire grand jusqu’aux oreilles lorsqu’elle déclare bien vouloir accepter de te revoir en dehors de cette fête qui ne devrait pas durer. T’as du coup comme l’impression que tu lui plais. Le seul problème c’est qu’elle est bourrée. Du coup, tu te contentes simplement de danser à ses côtés toute la soirée. Pas de gros rapprochement en vu malheureusement. Impossible de l’embrasser. C’est pas faute d’avoir subtilement essayé. Au bout d’un moment, tu l’informes vouloir rentrer. Contre toute attente, elle déclare que ce n’est peut-être pas une mauvaise idée de la raccompagner. – Estrella ? C’est qui ça ? – Sa petite sœur ou bien sa grand-mère ? Cela te fait tout de même marrer qu’elle puisse émettre comme hypothèse que tu puisses la tuer. C’est vrai que ton déguisement n’est pas tellement rassurant. – Promis, je ne te ferai pas de mal. – Tu ne sais pas si c’était tellement utile de le préciser. Voilà qu’elle se jette précipitamment dans tes bras. T’espère que ce n’est pas pour gerber. T’as toujours tendance à te méfier des meufs bourrées. Elle te propose à l’oreille de la ramener chez elle ou bien chez toi. Un sourire malicieux se dessine sur ta frimousse maquillée. Sauf que tu te rappelles soudainement que tu n’es pas venu en voiture mais à pied. Et t’as bien marché. Putain. Tu regardes ta montre. Deux heures moins cinq. Le Noctilien va bientôt s’en aller. – On verra ça. Allez viens. On va rater le bus. – Tu l’attrapes par la main histoire de la speeder. Un bus toutes les heures, cela serait dommage de le louper. Heureusement, vous parvenez à grimper dedans à temps. Ce moyen de transport financé par la mairie pour la soirée va vous ramener à bon port. Ce que tu n’avais pas prévu, c’est que la brune s’endorme sur toi. Patatra. Les ravages de l’alcool. Le bus la dépose finalement à son arrêt. Crevée, elle veut descendre pour aller se coucher. Résigné à pouvoir la choper, tu laisses ta proie filer. Sacrée soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Like dust, I'll rise.

Tomas Varga

messages : 513
face + © : maverick
multinicks : trent, norrie, robbie
points : 957
age : twenty-five (01/01)
♡ status : cursed.
work : mopping the gym's floor.
home : harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : pip, connor, bran, zoya

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyVen 13 Déc - 18:47

Tomas se demandait ce qu’il faisait là. Il en avait eu envie. Il en avait eu besoin, d’une certaine façon, sans qu’il puisse l’expliquer. Il pouvait certainement l’expliquer, mais il ne cherchait simplement pas à le faire. Il était conscient que chacun de ses pas en avant le ramenait loin dans le passé, d’où il n’arrivait pas à s’extirper, dont les démons – le démon ? – continuait à le tourmenter, comme il l’avait fait lorsque Tomas avait été entre ses griffes. Il en avait toujours été inconscient, jusqu’à ce qu’il comprenne et qu’il revive depuis chaque instant, encore et encore, se détestant d’avoir commis autant d’erreurs. Tomas avait eu envie de venir à cette fête, mais il se demandait maintenant ce qu’il y faisait. Peut-être était-ce une mauvaise idée ? Il soupira. Il détestait ces moments. Ces moments où il commençait à regretter des décisions simples, où il lui semblait que chaque regard le sondait et le jugeait en silence ; ces moments où il réalisait qu’il ne suffisait pas d’être entouré d’inconnus pour ne plus se sentir seul. Les montagnes n’étaient pas loin, pensa-t-il. Peut-être pouvait-il encore y rejoindre le garçon sauvage, dont l’innocence lui avait fait un bien incommensurable ? Il sourit. Le garçon était bien mieux là où il était plutôt que près de lui, mais il chérirait cette idée, secrètement.
Tomas regarda son gobelet rouge, qu’il tenait dans ses deux mains, les avant-bras reposés sur ses cuisses. Il s’était assis dans un coin et observait l’excitation autour de lui. Il quitterait la fête lorsque son verre serait vide : il avait obtenu ce qu’il avait attendu de cette soirée, c’est-à-dire presque rien, à part le bruit, la commotion, des regards perdus, de l’alcool. Il ne lui restait plus que quelques gouttes, qu’il s’amusa à faire tourner au fond du verre pendant quelques secondes, avant de les avaler d’un trait. Il se leva, regarda distraitement vers la droite, avant de s’élancer de l’autre côté, avant d’être stoppé dans son élan.
Il n’arriva pas à distinguer ce qui venait de le percuter, aveuglé pendant un court instant par une masse de cheveux blancs. Son gobelet vide tomba par terre, rejoignant plusieurs de ses congénères par la même occasion, alors que Tomas avait levé les bras devant lui, posant ses mains sur les épaules – qu’il jugea féminines – de la personne devant lui. La jeune femme remit sa perruque en place, laissant tout juste le temps à Tomas de remarquer quelques mèches de cheveux châtains. Il l’observa quelques secondes ; il n’avait aucune idée de l’inspiration derrière le déguisement, ou si celui-ci représentait autre chose qu’une dame d’une autre époque.
– C’est rien, dit-il en remettant ses bras le long de son corps.
– Je suis indemne, dit-il en souriant légèrement.
Il était peut-être venu pour cela, également : une discussion anodine et fortuite avec un ou une inconnue.
– Je suis pas sûr que la perruque tienne très longtemps, dit-il en accompagnant ses mots d’un geste du menton vers la tête de la jeune femme.

_________________

I wasted all those yesterdays and am completely out of tomorrows.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world spins madly on

Finn Prentis

messages : 1161
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; vesna
multinicks : tyler; ali; james
points : 462
age : 28 yo (11|05)
♡ status : drunk ~ divorced.
work : firefighter.
home : sharing Lola's bed.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) resen, crys, madden, sören, lola, mikkel, carter, (next: tomas, marloes) / off

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyDim 5 Jan - 18:53

@resen harwell ~ Finn n'attendit pas que Resen repose son verre sur la table pour faire signer au barman qu'ils auraient besoin de plus de shots. Elle lui fit de les doubler, parce que honnêtement, elle ne voyait pas vraiment comment elle pourrait gérer leurs retrouvailles si elle n'était pas alcoolisée. Elle voulait faire taire les voix dans sa tête qui lui répétaient qu'elle avait tout gâché et qu'il fallait désormais s'habituer à ce malaise, que leur amitié était gâchée à jamais et qu'elle ne pouvait s'en prendre à elle-même. Elle se maudissait aussi de lui avoir dit que cela faisait vingt-quatre ans qu'elle l'aimait, elle aurait dû se taire, ne pas alourdir le poids qu'ils devaient désormais portés par ce genre de révélation. Mais Finn, comme souvent, s'était laissée emportée par ses émotions et avait déversé son amour sous le coup de la colère. Et voilà qu'ils se retrouvaient là, comme deux cons à discuter platement de leur costume : chose qui ne serait jamais arrivée avant parce que 1) Finn lui en aurait parlé au moins dix jours avant Halloween et 2) ils ne seraient jamais sentis obligés d'échanger des banalités. Au contraire, l'un comme l'autre aurait probablement préféré le silence plutôt que d'échanger des mots que l'on échangeait qu'avec les personnes avec qui on n'avait pas vraiment envie d'échanger – du moins, vu le ton sur lequel ils parlaient tous les deux. Etaient-ils donc condamnés à cela désormais ? Leurs conservations auraient-elles toujours un goût amer, parce qu'ils donneraient l'impression de se forcer ou parviendraient-ils à passer à autre chose ? Etait-ce de la faute de Finn pour avoir trop longtemps tu ses sentiments ou pour les avoir dévoilé ? Oh, bien entendu, la pompier était au moins coupable de lui avoir caché qu'elle avait épousé quelqu'un, alors qu'elle lui confiait la plupart de ses secrets depuis toujours. Mais ce n'était pas tout, et elle le savait pertinemment. Il y avait autre chose sur quoi elle ne parvenait pas exactement à mettre le doigt dessus. Finn aurait peut-être pu essayer d'en parler à Marvin, ou à quelqu'un d'extérieur comme Lola par exemple mais en toute franchise… elle n'en avait pas le courage. Elle ne voulait pas dévoiler tout ce qu'elle avait sur le cœur depuis des années, pourquoi Resen était plus important que n'importe qui d'autre dans sa vie et pourquoi il le serait toujours. "On a les prochains pour ça." précisa-t-elle, tandis que le barman remplissait leurs verres, en mettant deux autres à côté. Se dévoilait-elle en recommandant de l'alcool comme ça ? Lui montrait-elle à quel point l'alcool avait été toujours une solution dans sa vie, plutôt qu'une activité sociale ? La jeune Prentis n'avait aucune idée des raisons qui lui avaient permis de laisser son addiction passée inaperçue auprès de ses meilleurs amis depuis tant d'années, comment même sa famille n'avait jamais rien remarqué. Il y avait bien des périodes où elle buvait moins qu'elle n'avait pu le faire, d'autres où elle ne buvait même pas du tout – aussi courtes soient-elles, mais ce n'était pas si courant et en toute honnêteté, c'était même plutôt l'inverse ces derniers temps. Se lever le matin sans un mal de crâne – parfois léger, parfois tout simplement atroce – devenait de plus en plus rare et si Finn veillait à ne pas alerter son rock, Lola, elle savait pertinemment qu'elle finirait par se trahir. Pour l'heure, ses arrivées en plein milieu de la nuit, aussi alcoolisées soient-elles, pouvaient passer pour un moyen de gérer les difficultés qu'elle vivait avec Resen, et Finn s'en était convaincue pendant un certain temps. Mais la rouquine se connaissait trop pour continuer à nier qu'elle était sur la pente descendante. Finn pinça les lèvres pour ne pas montrer son soulagement lorsqu'il indiqua qu'il était venu seul : ce n'était pas qu'il ne soit pas accompagné d'une demoiselle qui la rassurait – même si la situation n'aurait évidemment pas manqué de lui briser le cœur – mais surtout le fait qu'il ne souhaitait plus lui parler, elle le saurait. S'il trouvait quelqu'un d'autre à aller saluer ou prétexter s'éloigner pour le buffet, ou elle ne savait qu'elle excuse : elle saurait que ce n'était pas une façon polie d'aller retrouver les gens avec qui il était venu mais bel et bien parce qu'il ne voulait plus lui parler une seconde de plus – sans qu'aucun doute ne subsiste quant aux vrais raisons de son éloignement. Peut-être était-ce pire, au fond, mais avec le courage qu'elle s'apprêtait à ingurgiter, Finn y survivrait. "Comment va Patch ? Il grandit bien ?"

_________________

WHISKEY LULLABY ~ For years and years she tried to hide the whiskey on her breath. She finally drank her pain away a little at a time, but she never could get drunk enough to get him off her mind.  ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Observer

messages : 32
name : everyone.
face + © : fs, tumblr.
points : 299
age : timeless.

( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 EmptyHier à 17:28


the 80s slasher party
clôture



Certains s'en souviendront, d'autres sans doute pas, mais la fête d'Halloween a été signe que les habitants avaient grand besoin de s'amuser et de souffler. Aussi il fut aisé pour tout le monde de se laisser tenter par l'ambiance sinistre et électrisante des lieux. Qu'importe si le lendemain risque d'être difficile, l'important est de profiter de ce que la ville leur offre sur un plateau. Quelques courbatures seront à déplorer, plusieurs frayeurs aussi à en juger par les cris provenant des bois et une petite indigestion pour ceux et celles qui n'auront pas su rester loin des friandises. En somme, les employés du Camp Tomahawk Lake peuvent se féliciter de leur succès.


THE END — Le Topic Commun des célébrations du 31 octobre prend fin, mais vous avez toujours la possibilité de créer un sujet à part si vous désirez continuer. Merci pour votre participation !

_________________

“ Tell me that you'll open your eyes. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty
Message· · Sujet: Re: ( topic commun ) — the 80s slasher party. ( topic commun ) — the 80s slasher party. - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
( topic commun ) — the 80s slasher party.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Arrivée à la demeurre Tohsaka (Topic Hentaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: camp tomahawk lake-
Sauter vers: