hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 season finale, la saison 2 touche à sa fin.
Il est maintenant temps de commencer à clôturer ses sujets
pour démarrer sur de nouvelles bases pour la saison 3. Prenez le
temps de lire ce sujet pour tous les détails.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 don't walk away from me (l/m)

Aller en bas 

Madd Wilson

messages : 970
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @gajah
multinicks : ezra, riley
points : 687
age : 24 yo [18.05]
♡ status : single
work : photograph @WB bulletin
activities : drinking. drinking. drinking.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | carter, leo, jamie & (bashir)

don't walk away from me (l/m) Empty
Message· · Sujet: don't walk away from me (l/m) don't walk away from me (l/m) EmptyLun 25 Nov - 21:10


Windmont Bay Area, Main Road
Madd avait voulu s’éloigner un peu. Quelques heures. Quelques heures pour se perdre dans l’Oregon, au bord des falaises et surtout loin de Windmont Bay. Se retrouver ou s’oublier, à ce stade, elle ne savait plus vraiment. Elle avait juste besoin de penser à autre chose. Autre chose que Flag et Leo. Ou son couillon de dieu sait quoi. Juste un moment hors de cette bourgade à la con qu’elle s’était pourtant empressée de venir retrouver il y a quelques années. Aujourd’hui, c’était que son appareil photo et elle. Des paysages à couper le souffle et une inspiration débordante. Une émotivité prête à déborder et exploser qu’elle a besoin de déverser dans quelque chose. La photo. Son seul moyen d’expression. Ou du moins le principal.
Et elle avait fini par quitter sa nature sauvage à cause de ce temps typique du nord-ouest. La pluie. D’abord fine à s’immiscer partout, avant de se transformer en véritable trombes d’eau. Elle a couru jusqu’à sa voiture pour se mettre à l’abri et faire le chemin retour jusqu’à son appart. C’est en tout cas comme ça que ça aurait dû se passer si sa voiture n’avait pas été capricieuse. Putain de bagnole qui commence à faire des accoups avant de s stopper au moment où elle se met sur le bas côté. « fuck. fuck. fuck. » qu’elle râle en tapant sur le volant. Elle coupe le contact, et tente d la redémarrer, sans grand espoir. Rien à faire, comme si le moteur tournait dans le vide sans vouloir vraiment démarrer. Elle jure, sort de l’habitacle en claquant la porte pour aller voir sous le capot. Et en plus de ça, ça va être un coup à choper une putain de pneumonie.

Plusieurs voitures qui passent, aucune qui s’arrête. Juste un con qui ralentit pour mieux la klaxonner. Connard. Les voitures défilent, et Madd jure un peu plus en se disant que c’était bien le moment de s’engueuler avec son meilleur ami… Et meilleur mécano qu’elle connaissait. Elle relève la tête en entendant une voiture freinée.
Merde. En parlant du loup. Pourtant, au lieu d se dire qu’elle va s’en sortir, elle sent son sang bouillir, et la colère monter. Pire que ça, c’est une rage quasiment aveuglante qui la submerge. « Fuck off » qu’elle hurle. Pourtant, il continue de s’avancer. C’est pas le Leo souriant, moqueur ou séducteur qu’elle a l’habitude de voir qui s’avance jusqu’à elle. Il a le visage plus fermé, sans doute tout aussi remonté qu’elle. Pas possible, qu’elle pense. Elle pense sa réaction toujours aussi disproportionnée, mais surtout mal venue. Et lorsqu’il est sa hauteur, alors qu’elle lui avait hurlé d s’éloigner, elle le gifle. Ils ont l’air de deux cons sous la pluie à se fixer, avec sa main qui la pique à cause de la violence qu’elle y a mis. « you deserved it. Now fuck off. don't need ya. or your help » la main qui démangeait, les larmes qui menaçaient et la colère qui submergeait, menaçait de tout ravager. Elle avait encore ses foutus posts de mazebird qui clignotaient dans son crâne, avec un out désagréable d’amertume et de déception au fond de la gorge. Ça, en plus de tout le reste. Pourtant, ce gros con lui manquait plus que tout. Et plus que jamais, elle avait autant envie de le retrouver que le voir disparaitre de son champ de vision
   


_________________


   AND SHE'S BOLD
there was once a girl known by everyone and no one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 1567
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, clive, keats, jamie, hopper, lyle
points : 1688
age : 23 yo [1|08]
♡ status : in a relationship with ashes hendrickx, madly in love with his ass.
work : car mechanic @coral gables
activities : smoking, repairing cars, being an asshole, trying to stay out of trouble, making out with his perfect model and falling deeply for him.
home : @trailer park with ashes.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | madd, ashes, robbie, jules

don't walk away from me (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: don't walk away from me (l/m) don't walk away from me (l/m) EmptyLun 25 Nov - 21:45

 

“ Two passionate people not afraid to say what they think
Lead to passionate conversation when it's hard to agree
You know me well
(...)
Even if we both break down tonight
And you say you hate me
And we go to bed angry
I know everything will be alright
I'll be here waiting  ”
xxx
(@Madd Wilson - end of November '19) middle of fuckin' nowhere


Lorsqu'il avait reçu ce coup de fil au garage d'un vieux garçon lui assurant qu'une petite rousse était en panne au bord de la route, Leo avait foncé sans réfléchir en direction de l'endroit mentionné. C'était le hasard qui faisait qu'il était encore au garage - normalement, il ne travaillait pas ce jour là. Il s'était même questionné sur l'éventualité d'aller rejoindre Ashes à deux heures de Windmont Bay mais il ne pouvait pas se permettre d'infliger un nouveau coup de sang à son patron. Il tenait quand même à son job, même s'il faisait semblant d'être malade pour les beaux yeux de son petit ami.
Le pied sur l'accélérateur, il était sorti de sa voiture sachant pertinemment ce qui l'attendait. Lorsqu'il aperçut sa chevelure de feu sous la pluie, la mine renfrognée, Leo s'attendait à une tornade et il fut accueilli avec gusto, se prenant une gifle violente de sa part, se faisant injurier au passage. Rien d'étonnant de sa part. " Oh, really, that's all you've got?" l'invectiva-t-il, cherchant plus à la provoquer délibérément qu'à tenter de l'adoucir. Les deux amis s'étaient déjà violemment disputés par le passé - ils ne mettaient jamais trop de temps à se réconcilier. Pourtant, cela faisait deux semaines maintenant qu'ils s'étaient royalement ignorés.
Tout avait commencé lorsque Leo avait rencontré Ashes. Lorsqu'il avait osé le mentionner à Wilson, elle lui avait fait une crise de jalousie monstre, l'obligeant à venir s'expliquer avec elle en face à face. Ils s'étaient vite rabibochés. Mais quand Leo avait surpris par hasard la belle rousse accroché au col d'un mec à l'allure douteuse et qu'il avait tenté d'en savoir plus sur lui, elle avait fait l'innocente. Leo avait tourné fou - perdant tout contrôle et l'incendiant de tous les noms, la traitant d'hypocrite. Not his finest moment. Et on pouvait certainement dire qu'il l'était encore à ce moment précis car il dût piocher dans toutes les forces nécessaires dans son corps pour ne pas la pousser sauvagement par terre. La mâchoire serrée, il la darda d'un regard assassin. " Fuck you, Madd. Let me the fuck through. " s'exclama-t-il, se rapprochant de la voiture. Elle aurait beau lui crier dessus, il n'allait pas la laisser sur cette route glauque, sous la pluie, à la merci des mecs douteux du coin. Wilson n'avait jamais fait dans la dentelle, lui non plus. Ils étaient comme deux allumettes qui se frottaient l'une à l'autre - à tout moment, ils menaçaient de faire tout exploser autour d'eux. Ou alors était-ce déjà le cas, car elle s'interposait et lui bloquait le passage. " Real fuckin' mature, Maddie! I'm telling you, you need to move your ass or I'll move it for you!" s'écria-t-il, prêt à en venir au main. Ce n'était pas la première fois et ce ne serait certainement pas la dernière. Elle pouvait être une vraie furie lorsqu'elle était en colère. Mais lui aussi avait son mot à dire dans l'histoire. Surtout Watts n'était pas prêt à s'avouer vaincu.

_________________


Oh my, my, my, I die every night with you  ❥❥  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Madd Wilson

messages : 970
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @gajah
multinicks : ezra, riley
points : 687
age : 24 yo [18.05]
♡ status : single
work : photograph @WB bulletin
activities : drinking. drinking. drinking.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | carter, leo, jamie & (bashir)

don't walk away from me (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: don't walk away from me (l/m) don't walk away from me (l/m) EmptyLun 25 Nov - 22:47


Windmont Bay Area, Main Road
Il ne cille même pas lorsqu’elle le gifle. Rien d plus que son regard déjà assassin et une provocation de plus. Pas de mouvement de recul, pas une seule hésitation à continuer son chemin vers la voiture alors qu’elle a son propre palpitant qui est prêt à exploser sous la colère. En réalité, elle était prête exploser à cause d’un trop plein d’émotion, pas seulement la colère. Tout se mélangeait. Son histoire indéchiffrable pour leo, ce mec qu’il voyait et celui qui faisait vaciller son myocarde, dès qu’il posait les yeux sur elle. Mais son meilleur… putain qu’elle lui en voulait. Pour tout. Presque à le rendre coupable de tous les maux du monde. Ou au moins des siens. Deux semaines de silence. Deux semaines sans se voir, se toucher ou même se parler. Deux semaines vides où elle avait alterné entre colère volcanique et tristesse. Parfois un je m’en foutisme feint qui était censé l’aider à penser à autre chose. A tort. Au final, il n’y avait que Flag qui avait fini par la sortir e ses pensées et de ses jurons incessants. « don’t tempt me, watts. Right now, i just wanna kill you » qu’elle rétorque, la machoire serrée. Si leurs disputes étaient monnaie courante, il n’en avait encore jamais eu des comme ça. Elle était habituée aux autres, en connaissait le schéma et savait comment ça se réglait. Cette fois ? Le flou total. S’il lui manquait au plus profond de ses tripes, sa colère –aussi rouge que sa crinière- l’aveuglait au plus haut point. Elle ne démordait de rien. Ni de sa jalousie envers ce ashes qu’il fréquentait –et prenait une place bien trop importante- ni des propos qu’il tenait fac à ses sorties avec le pilote. Sa jalousie était irrationnelle, et surtout démesurée comparée à ce que lui vivait. Toute la situation l’avait mise hors d’elle et elle n’était pas décidée à se calmer. Pourtant, elle avait aussi l’impression de virer complètement dingue, et d’avoir perdu l’un de ces repères les plus importants.

Madd avait encore ses mots qui résonnaient dans son crâne, comme imprimés sur la rétine. hypocrite. Full of shit. ils défilaient, les uns après les autres. Elle s’interpose entre lui et sa voiture, se foutant bien de la pluie battante et d’être déjà complètement trempée. « screw you. I don’t fucking need you. Go back to him. I guess you’ll be wanted over there » Elle crache son venin comme si ça permettait d’une façon tordue de faire sortir toute sa colère. C’était pire en réalité. « You talk to me about maturity ?! are you fucking kidding me ?! you’re such an asshole » qu’elle hurle en éclatant,  deux doigts d’éclater en larmes par la même occasion. Au lieu de ça, elle se met à le pousser, encore et encore. D’abord sans vraiment faire gaffe, puis de plus en plus fort. « Full of shit uh ?  I’M FUCKING FULL OF SHIT LEO ? You’re the fucking worst. That was a low blow, mean and hurtful. » elle frappe un peu plus fort, et heureusement pour elle, elle a ses lames qui se confondent avec la pluie mais ya rien pour cacher ses cris qui sortent des tripes. Ça la trahit plus que ses coups. Ça laisse transparaitre la douleur et ls blessures. Le ventre qui s’est tordu au moment où elle a eu les mots. La peur qui l’a étreint quand elle a commencé à comprendre à quel point il tenait à cet abruti –pourtant encore si loin de la vérité. « I don’t want you here. I don’t wanna talk to you or see your fucking face » elle hurle un peu plus alors qu’elle frappe encore sur son torse pour le faire reculer et ne plus l’avoir dans son champ de vision.

   


_________________


   AND SHE'S BOLD
there was once a girl known by everyone and no one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 1567
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, clive, keats, jamie, hopper, lyle
points : 1688
age : 23 yo [1|08]
♡ status : in a relationship with ashes hendrickx, madly in love with his ass.
work : car mechanic @coral gables
activities : smoking, repairing cars, being an asshole, trying to stay out of trouble, making out with his perfect model and falling deeply for him.
home : @trailer park with ashes.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | madd, ashes, robbie, jules

don't walk away from me (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: don't walk away from me (l/m) don't walk away from me (l/m) EmptyMar 26 Nov - 8:23

La pluie se faisait plus battante, s'accentuant un peu plus chaque minute. L'obscurité allait bientôt les rejoindre aussi, la nuit pointant le bout de son nez. But Leo was a stubborn son of a bitch. Malgré toutes les insultes qu'elle aurait pu lui proférer, il n'aurait pas bougé d'un pli. Encaissant les paroles blessantes une à une, les coups de sa meilleure amie, Leo Watts restait étrangement stoïque et interdit. Car s'il ne bougeait qu'un seul petit doigt, il allait déraper une fois de plus. Après deux semaines de réflexion, on aurait pu penser qu'il se serait calmé, qu'il aurait réfléchi à ses actions, à ses paroles. C'était mal le connaître, surtout lorsque cela concernait Maddie. Depuis le premier jour, elle avait réveillé en lui des sentiments complexes. Une minute, il pouvait être doux comme un agneau puis la seconde, lui hurler des profanités. Leur relation n'était pas idyllique - mais ce que Leo retenait spécialement était qu'il l'aimait. Ca, il en était sûr. On lui avait appris à se battre pour les gens qu'il aimait. Lui avait sa propre version: se battre avec eux. Lorsque Maddie mentionna Ashes, Leo dut respirer et expirer violemment pour ne pas éclater à son visage rougie pour la fureur. Oui, il avait été méchant. Oui, il l'avait traité d'hypocrite. Elle le méritait. Mais Maddie ne voyait que sa version à elle, focalisée sur son histoire et non la sienne. Leo n'en démordrait pas - il n'était pas le seul fautif dans l'histoire. " Yes, you're so fuckin' full of shit. Don't act all and mighty with me. I'm not your fuckin' creepy dude who's hanging on to your every word. And leave Ashes the fuck alone, he's got nothing to do with all of this. " affirma-t-il, la laissant taper sur son torse. Un coup, deux coups, trois coups qui résonnaient dans sa cage thoracique. Le palpitant en alerte maximale, les yeux rivés sur la raison de sa rage des deux dernières semaines.
And he fuckin' lost it. " GUESS FUCKIN WHAT MADDIE?" s'écria-t-il, se saisissant de ses poignets d'une manière très ferme pour qu'elle arrête de le frapper. It's not like those baby fists hurt. " THE ONLY LOW BLOW HERE IS YOU BEING A FUCKIN BITCH." explosa le jeune mécanicien cette fois, l'empêchant de s'échapper car ses poignets étaient emprisonnés dans ses mains. " You fuckin' lied to my face, tellin' me there was no one and then I fuckin' see you with that creep! Are you fuckin' kidding me? Like I saw wih my own two eyes that you were literally eye fucking him. And then, casually, you say YOU FUCKED HIM." Maddie se débattait mais Leo ne la relâcherait pas tant qu'il n'avait pas fini. La pluie tombait sur eux, devenant glaciale. Peu importe. All of this nonsense needed to end, any other way. Even if that meant badly. " And then you're like with that " oh do you like ashes? i feel like you're hiding stuff" nonsense and I'm the one that supposed to take your BULLSHIT?" Son visage était dur, très dur. Fermé. La mâchoire enclenchée. Prêt à riposter. Prêt à se déchaîner sur n'importe quoi mais pas sur elle.  
Soudainement, il relâcha la pression de ses mains et la repoussa pour s'écarter. S'il écoutait ses voix intérieures, il aurait dépassé les limites. Il ne pouvait pas. Il fit quelques pas en arrière pour prendre sa main entre sa tête - un cri de frustration s'échappa de ses lèvres. Puis il la pointa du doigt, vraiment furieux.  " I'm not fuckin' leaving. I'm not fuckin' leaving you in the middle of fucking nowhere!" hurla-t-il à son encontre. Si elle pouvait hurler, lui aussi pouvait certainement le faire. Son souffle était court, saccadé et ses yeux hargneux. " So keep on hitting me, Maddie, give me all you've got. If I have to drag your ass outta here, that'll be the last fuckin' thing I do."

_________________


Oh my, my, my, I die every night with you  ❥❥  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Madd Wilson

messages : 970
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @gajah
multinicks : ezra, riley
points : 687
age : 24 yo [18.05]
♡ status : single
work : photograph @WB bulletin
activities : drinking. drinking. drinking.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | carter, leo, jamie & (bashir)

don't walk away from me (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: don't walk away from me (l/m) don't walk away from me (l/m) EmptyMar 26 Nov - 21:31


Windmont Bay Area, Main Road
Ça avait toujours été complexe entre eux. Peut-être pas lorsqu’ils étaient mômes, mais au moins depuis qu’ils s’étaient retrouvés. Meilleurs amis. Amants. C’était flou, brouillon. Indéfini et indéfinissable. Parfois tendre, souvent explosive. Incompréhensible aux yeux des autres, et certaines fois, même pour eux. Comme depuis plusieurs semaines. La rouquine y voyait de moins en moins clair. Ce dont elle était certaine, c’était d’avoir besoin de Leo dans sa vie. Depuis qu’elle l’avait retrouvé, il était devenu une constante de taille… Mais plus le temps passait, moins elle comprenait ce qu’il passait. Et ces derniers jours pire encore « HE HAS EVERYTHING TO DO WITH THIS, DUMBASS » Parce que c’est avec lui que ça a commencé, même si le problème de fond était sans doute present depuis bien longtemps. Quelque chose qu’ils avaient loupé. Un mauvais timing… Un truc pas capté. Mais tout avait explosé avec Ashes. « nice, leo. You definitely don’t know when you go too far. » il a en rajoutait une couche, sans savoir à quell point ces messages sur les réseaux sociaux l’avaient blesse. Elle avait profité de sa soirée, l’avait immortalisé. Un peu bêtement sans doute. Mais surtout sans arrière pensée. Et ce qu’elle s’était pris derrière avait été blessant. Plus qu’elle ne l’aurait imaginé de sa part. Encore maintenant, elle en avait un goût amer au fond de la gorge. Elle pouvait être à certains qualificatifs, mais celui-là, d la part de son soi-disant meilleur ami… Non. C’est un nœud qu’elle avait dans le creux de sa gorge, alors que ses larmes commençaient doucement à couler. Première fois qu’il la poussait à bout ainsi.
Si elle avait pu continuer de frapper, elle l’aurait fait. La rage l’empêcher de s’arrêter. La douleur aussi. Mais Leo attrape ses poings à la volée en lui lachant que c’était elle qui lui faisait un coup. Putain de blague. Elle encaisse sa colère, sans avoir le choix, retenue par une poigne un peu trop ferme. Mais sa machoire contractée, ses yeux brillants et rougis ne cachaient plus rien de ce qu’elle pensait. Et elle était censée faire quoi pendant qu’il la délaissait pour se barrer dieu sait où avec son ashes ? attendre sagement qu’il revienne ? Pour quoi ? Sans avoir su de quoi il retournait complètement, Madd avait vu Leo s’éloigner. Un peu plus au fil des semaines. Et il lui reprochait qu’elle ait continue sa vie pendant qu’il baisait non-stop ? « you fucking asked if I had a boyfriend. The answer was and still is fucking no. » cette conversation l’épuise, la vide de toutes ses forces. Il pousse toujours plus loin. Si elle avait pu se calmer à un moment donné, renchérir sur ce qu’elle avait écrit n’avait rien arrangé. Au contrai. Elle s’était bêtement imaginé qu’il aurait pu réaliser que là-dessus, il avait été trop loin. Sur le reste… Sans doute un peu trop de mauvaise foi partagée. Mais là-dessus… C’était méchant. Gratuit. Blessant. « oh god, yes I had sex, it’s no fucking news. What was I supposed to do ? waching you with your boytoy, smiling like an idiot and waiting for god knows what ?! » un semblant de rire nerveux s’échappe de sa bouche alors qu’il la relache, tant elle n’en pouvait plus. Elle en profite pour s’essuyer le visage. Essuyer ses foutues larmes qu’elle ne s’imaginait pas qu’il ferait couler un jour. Une première à tout, sans doute. Elle sursaute, en l’entendant hurler. Et voilà que ça se remet à couler sur ses joues. Putain de cons qu’ils sont. « fine. I’m done. » qu’elle lache un peu trop calmement pour que ça soit bon signe. Sans délicatesse, d’un revers de main elle essuie une nouvelle fois ses joues. Elle ne ressemblait plus à rien. Maquillage détruit, visage abimé par un trop plein d’émotions. « Stay here, I’m leaving. » rétorque-t-elle, décidée à se barrer, à rentrer à pied s’il le fallait. Tant pis pour la pluie, la boue, sa fatigue ou son état général. Elle tourne les talons, ouvre la portière pour attraper son sac avec tout son matos. Elle claque la porte, va pour avancer –t s’éloigner- mais elle se tourne une dernière fois, les armes encore à perler le long de sa joue. Elle ne savait même plus où elle en était, ou ce qu’elle voulait rajouter. « have fun with my car. And… with whoever he is. » elle écarte les bras, à bout comme pour lui montrer qu’elle lachait l’affaire « see, i’ve got nothing left, except my shit. You won » la voix trop faible, trop cassée, elle ravale les nouvelles larmes et soupire pour tourner les talons.      



_________________


   AND SHE'S BOLD
there was once a girl known by everyone and no one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 1567
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, clive, keats, jamie, hopper, lyle
points : 1688
age : 23 yo [1|08]
♡ status : in a relationship with ashes hendrickx, madly in love with his ass.
work : car mechanic @coral gables
activities : smoking, repairing cars, being an asshole, trying to stay out of trouble, making out with his perfect model and falling deeply for him.
home : @trailer park with ashes.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | madd, ashes, robbie, jules

don't walk away from me (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: don't walk away from me (l/m) don't walk away from me (l/m) EmptyMar 26 Nov - 22:08

Fucking tears streaming down her face. You've been way too far, Watts. Run the fuck after her. Do NOT let her leave. You do NOT want to see her gone for good. You fuckin' know it. RUN. La respiration totalement en ruines, Leo se lança à sa poursuite sans réfléchir que l'instinct de ne pas pouvoir la voir sortir de sa vie. Watts avait tout d'un énorme con de première - mais voir quelqu'un pleurer remuait en lui des sensations désagréables. Une putain de culpabilité le prit aux tripes et il arriva à la hauteur de Maddie, attrapant son bras et son matériel au vol. " You're not fuckin' leaving." s'écria-t-il, cette fois. You're never fucking leaving my side. I told you once. I'm not gonna tell you twice. You don't get the right to leave. I won't survive this. I'm not losing someone else. " You're fuckin' stuck with me. You're not leaving until we get this right. No fucking way. " Leo Watts n'était pas prêt à abandonner ce qu'ils avaient construits depuis son retour. Cette relation plus qu'étrange. Tout ce temps passé ensemble. Toute cette affection. " Because I'm fuckin' angry at you, doesn't mean I'm giving up on you." souffla-t-il, croisant son regard bercé de larmes. Bordel, ce que ça lui faisait mal de la voir ainsi. Il savait pertinemment qu'il était la cause de son chagrin. Il avait merdé. Quelques minutes plus tôt, il avait eu l'envie de tourner les talons. Maintenant, après toute cette révélation qui lui tombait sur les épaules, il réalisait, il cherchait à tout prix à la faire rester. Parce qu'il sentait le point de non retour. Sa vie sans Maddie Wilson n'aurait plus de sens. Il ne pouvait pas risquer cela.

" I'm fuckin' sorry, alright?" murmura-t-il, son matériel encore sous un bras, la pluie coulant sous son front; d'un geste imprécis, il tenta d'essuyer les gouttes qui coulaient le long de ses tempes. Le jeune homme désespéré haussa les épaules, tentant de trouver ses mots. " I felt betrayed as fuck when I saw you with that dude." Peut-être que revenir sur ça, essayant d'expliquer ce qu'il avait ressenti, alors qu'il passait en voiture devant la scène qui l'avait profondément heurté, arriverait à désamorcer la situation. Son regard croisa le sien et étouffé par cette sensation de malaise, il tourna le regard. Putain de jalousie dévorante. Une jalousie qui ne menait à rien. Elle n'était pas à lui, il n'était pas à elle. Ils ne s'étaient jamais rien promis. Que de la loyauté. En réfléchissant bien, celle-ci avait été mise à rude épreuve. " I'm ... " In love with Ashes? You're not even sure of that, don't be a dumbass. You just know you like him. A lot. You spend your time texting him. Thinking about him. Kinda admitted that you'd like to date him in a more official way. But didn't really say it clearly. Watts, you need to get over yourself. " Maddie, please." murmura-t-il, la mâchoire serrée cette fois par la douleur de la voir pleurer et le sentiment imminent qu'elle allait le quitter. Puis il croisa à nouveau ses yeux et il sentit la terre s’effondrer sous ses pieds. Comme si elle avait déjà un pied en dehors de la porte et qu'elle s'apprêtait à la claquer sur son nez. Sans aucune possibilité de rouvrir cette porte un jour.

Réalisant ses erreurs, démoli par la simple pensée, Watts soupira plus que bruyamment, s'abandonnant à la laisser partir. " You know what? Fine. " Peut-être qu'il s'en rendait compte trop tard. Peut-être qu'elle ne devrait pas le fréquenter. Qu'il aurait du lui redonner sa liberté bien plus tôt. Qu'elle aurait mieux fait de ne pas recroiser son chemin. Que tout cela lui semblait logique dans ses pensées erratiques. You don't fucking deserve her, you've never deserved her. Look at her face. She's crying because of you. You're the reason she's hurt. You're the fucking reason she is suffering. "  Maybe you're better off without me. " dit-il, mordant sa langue pour retenir la détestable sensation de sa gorge se serrant. " I'm sorry, Maddie. Didn't mean for any of this to happen. " bruissa le mécanicien, confus et perdu. Il lui glissa un sourire imperceptible, abandonnant l'idée qu'il était une nécessité dans sa vie. Peut être qu'il avait raison - elle ne méritait pas qu'on la fasse souffrir. Il tourna les talons à son tour, enfonçant ses mains dans ses poches trempées.

_________________


Oh my, my, my, I die every night with you  ❥❥  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Madd Wilson

messages : 970
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @gajah
multinicks : ezra, riley
points : 687
age : 24 yo [18.05]
♡ status : single
work : photograph @WB bulletin
activities : drinking. drinking. drinking.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | carter, leo, jamie & (bashir)

don't walk away from me (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: don't walk away from me (l/m) don't walk away from me (l/m) EmptyMer 27 Nov - 21:25


Windmont Bay Area, Main Road
Attrapée par le poignet, rattrapée à la volée, la môme se retourne alors qu’il lui prend son sac de matériel des mains. A force, Madd ne savait plus ce qu’il voulait ou ce qu’il voulait régler. Qu’elle finisse par dire qu’il avait raison sur toute la ligne ? Le contraire ? Lui donner sa bénédiction ? Lui dire qu’elle ne verrait plus Flag ? Elle était paumée. Mais surtout, ses mots lui rappelaient ce qu’ils s’étaient dit. Always by your side. Dit et redit, comme pour être sûr que ça soit imprimé. Putain de promesse mise à l’épreuve depuis quelques temps. Encore plus aujourd’hui. Elle ne savait pas si c’était la fatigue qui la faisait craquer… Ou le fait de ne pas avoir vu Leo pendant deux semaines. Ou tout ça mélangé. Mais les larmes, elle n’était plus capable de les arrêter. Leo Watts, premier mec à la faire pleurer, si on oubliait le décès de son père. Elle avait appris à ravaler ses larmes, ne pas les montrer. Elle avait été élevé à ne pas pleurer. Elle n’était pas non plus de ces filles que ça défoulait de lacher en eau salée. Pourtant, aujourd’hui, elle était affreusement normale.
Y’a rien qui sortait. Rien qu’elle n’était capable de dire. Putain de nœud dans la gorge qui l’empêchait de parler, mais qui n’empêchait as les larmes de couler. Le myocarde s’emballe un peu lorsqu’elle entend ses excuses. Elle se demande un instant s’il est sincère ou s’il le fait par dépit. Allez, Madd, c’est pas son genre. C’est de Watts dont il est question. Et étrangement, qu’il avoue un bout de quelque chose vis-à-vis de Flag l’apaise un peu. Pas complètement au moins un peu. Pour une fois, ça n’a rien d’une accusation ou d’une insulte. Juste un ressenti. Il ne dit pas qu’elle l’a trahi, juste qu’il l’a ressenti comme tel, et pour la rousse, la différence est énorme. Elle sait ce que c’est. Elle le sait sans doute un peu trop.
Y’a sa gorge qui se serre quand il se résout à la laisser. Comme s’il y avait eu un quelconque déclic à la con dans son cerveau. Elle fronce les sourcils, soupire et les larmes ne s’arrête toujours pas. Elle a toujours détesté qu’il se sente moins que rien. Moins qu’elle ou que les autres. A chaque fois, elle avait envie de le secouer. Aujourd’hui aussi. Pourtant, plus encore, la rousse leur en voulait à tous les deux d’en être arrivé là, à ce point de non-retour avec lequel ils flirtent dangereusement. Il l’a blessé, ça s’efface pas comme ça, et elle lui en veut encore, mais elle n’est pas résolue à le laisser partir. Encore moins avec l’idée qu’elle serait mieux sans lui ou qu’il n’est pas à la hauteur de quoique ce soit. Quelques pas rapides et elle vient l’attraper par la main pour le forcer à se retourner. « I fucking love you, leo. But you really hurt me » elle soupire, se rapproche, serre un peu plus sa main dans la sienne « but I’m not better off without you. I don’t know if that makes me fucking stupid for everything you put me through, but you’re right. I’m stuck with you  » Sa promesse, elle s’en souvient. Si c’est à lui qu’elle l’a fait promettre, la réciproque est tout aussi vraie. Elle passe son autre main sur sa joue, pour essuyer les larmes et la pluie qui se mélangent. Elle est trempée, et elle ne va pas tarder à choper froid si ça continue comme ça.« the betrayal feeling.. that’s what i feel. With ashes. Every single time. It was even worse knowing there was something you were not telling me. Like if you were shutting me out of your life » elle soupire parce qu’en parler n’est pas plus plaisant. Se l’avouer et le reconnaitre était déjà quelque chose pour Wilson… Reconnaitre qu’elle avait ses peurs, ses doutes… et lui laisser entendre qu’il n’était pas n’importe qui pour elle. S’il était capable de la blesser autant, c’est parce que son affection pour lui était proportionnelle. « but that dude… It’s Flag » pas son vrai prénom, mais ça sera pour une autre fois. Ash. Drôle de coincidence. « he’s not my boyfriend. I don’t even know if we are friends… but I like him » au moins c’était dit. Mais elle ne pouvait pas lui en dire plus parce qu’elle était paumée, et que c’était sans doute nouveau pour elle que quelqu’un lui plaise comme ça. En règle général, c’était un haussement d’épaules, ou une blague à la con en précisant que ce serait pour une nuit ou deux. Quelque chose dans cette veine. Pas cette fois. Seulement ça la fait flipper de s’avancer vers l’inconnu. Ça fait la fait flipper de tenir comme ça à quelqu’un sans vraiment comprendre ce qu’il se passe, et plus encore que ça puisse s’arrêter du jour au lendemain sans qu’elle ne décide de rien. « can we just stop all of this ? » qu’elle demande, sa main toujours dans la sienne.


_________________


   AND SHE'S BOLD
there was once a girl known by everyone and no one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 1567
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, clive, keats, jamie, hopper, lyle
points : 1688
age : 23 yo [1|08]
♡ status : in a relationship with ashes hendrickx, madly in love with his ass.
work : car mechanic @coral gables
activities : smoking, repairing cars, being an asshole, trying to stay out of trouble, making out with his perfect model and falling deeply for him.
home : @trailer park with ashes.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | madd, ashes, robbie, jules

don't walk away from me (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: don't walk away from me (l/m) don't walk away from me (l/m) EmptyMer 27 Nov - 22:13

S'il y avait bien une personne au monde qu'il redoutait de blesser, c'était Maddie. Pourtant, il avait foncé tête baissée dans le mur, l'incendiant pour quelque chose que lui même avait fait en premier. Watts s'en rendait maintenant compte - depuis qu'Ashes avait dérangé sa zone de confort, ses pensées ne tournaient plus qu'autour de lui. Sa stupide mèche rebelle, son sourire capricieux, la courbe de ses reins, cette peau frissonnant sous ses doigts ... Le disque tournait en boucle, menaçant de se rayer un jour mais diffusant pour l'instant une chanson sur laquelle il ne voulait que se déhancher jour et nuit. Parce que dès qu'un message apparaissait sur son portable, il sautait dessus - parce que lorsqu'il croisait ses yeux bleus intenses, il cessait de respirer correctement et que la simple appréhension de sa main sous son t-shirt le faisait trembler. C'était stupide. Mais il ne pouvait pas se battre contre lui même. Et surtout, il ne voulait pas se battre avec Wilson pour cela. Ashes avait déjà sa place particulière. Maddie avait la sienne, bien au chaud, au plus près de son myocarde abîmé. Elle n'allait pas être remplacée de si tôt. Alors lorsqu'il s'éloignait, se résignant silencieusement et gravement à la laisser tranquille, il pensait se sacrifier pour la rendre plus heureuse. Persuadé que sa présence lui était néfaste. Que ses conneries finiraient par la détruire. Qu'il n'était pas assez bien pour elle. Au moment où il sentit sa main la retenir, il retint son souffle, se demandant s'il ne rêvait pas. Si son inconscient lui jouait des tours. Mais non, elle était bien là, trempée et lui demandant de l'écouter.
I fucking love you. Le fardeau s'évanouit instantanément. Leo avait tellement besoin de l'entendre dire pour le croire. l'éternel besoin que quelqu'un le considérait dans ce bas monde. Une putain de confiance en soi inexistante malgré ses airs de beau parleur sûr de lui. Un besoin constant d'attention, qu'on le remarque pour qu'il existe vraiment. Et dans les yeux de Wilson, il se sentait vivant. Aimé. Protégé malgré sa connerie humaine. That same bliss that he felt when Ashes laid eyes on him. Being there, feeling alive. Being someone you acknowledge. L'oreille attentive, il écouta les doléances de Maddie, le regard posé d'abord sur leurs mains enlacés, vérifiant qu'elle ne retirerait pas ses mains à un moment ou un autre. Puis il remonta ses yeux pour croiser son regard et hocha la tête, le cœur encore lourd mais plus léger de voir qu'elle ne tournait pas les talons. Wilson lui avoua la vérité, celle qu'il redoutait. Flag de son nom étrange - who the fuck is called flag - était donc l'homme mystérieux. Il avait fallu cette dispute douloureuse pour qu'elle avoue son attirance. Les azurs de Leo se plantèrent sur son visage, stoïque. Parce que s'il y pensait vraiment, il allait repartir en pirouette enflammée. Comme une cocotte minute prête à exploser. Contrôlant son aigreur pour l'homme inconnu, il la laissa finir. Ils reviendraient inévitablement sur ce sujet - pour arrondir les angles, pour enfin mettre un nom sur ce qu'ils vivaient chacun de leurs côtés. Néanmoins, pour l'instant, ils en étaient à recoller les morceaux de leur relation si singulière. Parce que tout cela valait le coup de se battre. Leo acquiesça à sa demande. " It's not even a question anymore, Maddie. I'm not letting you go. " chuchota-t-il, tirant sur sa main pour qu'elle vienne contre lui. Il l'enlaça longuement, sa tête blottie contre son cou. Les yeux fermés, sentant son odeur réconfortante. Dix, vingt ou trente minutes, peu importe. Juste la simple connexion apaisante de leurs corps. " I'm sorry. I fucking love you too. " murmura-t-il à son oreille une dernière fois. Avouer qu'il était fautif lui prenait toute son énergie vitale. Comme si s'excuser était une tare, quand en vrai, Maddie devait sûrement s'étonner de son côté plus malléable. Le Leo d'il y a quelques mois n'aurait pas dénié lui adresser un mot, si ce n'est que pour glisser quelques mots plus provocateurs sous le tapis. " Should we go and hide in my car for a moment? I'm fucking soaked." demanda-t-il en desserrant leur étreinte. Il tira sur sa main et à petites foulées, ils atteignirent rapidement sa vieille voiture.
" It's fucking freezing. Let me get that heater." dit-il, allumant le moteur de la voiture pour que le chauffage se mette en route. Il resta silencieux quelques instants, pondérant tout ce qui venait de se passer entre eux. L'introspection ne faisait pourtant pas parti de son vocabulaire le plus courant. Ses pensées dérivèrent vers l'homme qui occupait ses pensées. Puisque qu'elle lui avait fait une confession, il se devait aussi d'avouer sa partie. Pour le bien de cette conversation à cœur ouvert. " I ... " commença-t-il, fronçant les sourcils car interloqué par ce qu'il ressentait alors qu'il s'apprêtait à verbaliser son ressenti. " I like Ashes. There you go, I admit it." souffla-t-il, agacé de son propre manque d'honnêteté. Il soupira aussi fort qu'il put et tourna les yeux vers Maddie, les yeux pétillants et brillants. Si Maddie faisait attention à cela, elle pourrait y lire comme dans un livre ouvert. " Didn't mean for this to happen. Thought this was just a fling. But the fling turned into something special. Something I can't define yet. Something we've got to deal with because there's no getting out of what we feel when we're together." dit-il, parlant très vite, sans s'arrêter. " And I don't know where this is going. But I know that I feel weird as shit when I'm with him. Like head in a cloud shit. Like I can't breathe when I'm not with him shit." continua-t-il, le rouge aux joues. " I didn't tell you because you were jealous as fuck and I couldn't just say stuff I didn't know yet. But I've seen him a few days ago and I can't ignore that I don't fucking know what I'm feeling around him." déglutit-il, nerveux de déballer son sac. Maddie était la première étape. Celle qu'il voulait près de lui. Celle qui pourrait l'aider à comprendre cela même s'il savait aussi pertinemment qu'elle ne pourrait jamais blairer Ashes. Comme lui ne pourrait jamais pouvoir encadrer ce creep qui lui tournait autour. " And this is the first time I'm telling someone that shit." finit-il, posant sa tête contre l'appui-tête. " And I also know I love you and you're my best friend. And this is not gonna come between us. Because I'm not letting it come in between us once more. I did and I'm sorry. But I needed time to figure out stuff. Could have done that without being a jerk, but eh, you know me, right? I'll always be an asshole. Guess some things can't change." ricana-t-il, venant chercher son contact, se sentant enfin un peu mieux maintenant que la voiture se réchauffait et qu'il avait Maddie à ses côtés.

_________________


Oh my, my, my, I die every night with you  ❥❥  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Madd Wilson

messages : 970
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @gajah
multinicks : ezra, riley
points : 687
age : 24 yo [18.05]
♡ status : single
work : photograph @WB bulletin
activities : drinking. drinking. drinking.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | carter, leo, jamie & (bashir)

don't walk away from me (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: don't walk away from me (l/m) don't walk away from me (l/m) EmptyDim 1 Déc - 18:36


Windmont Bay Area, Main Road
Elle lui en voulait, plus que jamais depuis qu’elle le connaissait. Et surtout, Leo l’avait vraiment blessé, pour la première fois. Elle n’avait jamais pensé qu’un jour il la pousserait à bout. Si loin qu’ils seraient à un pas de franchir la ligne rouge. Pourtant, lorsqu’elle l’entend s rabaisser, à lui dire qu’elle serait mieux sans elle, y’a son cœur qui se serre. Elle n’a jamais supporté ça. Ce sentiment trop fort qu’il a toujours eu en lui, à ne jamais se considérer assez bien, ou d’une certaine façon inférieur à dieu sait qui. Impossible de ne pas craquer, de ne pas se reprendre en main, leur relation avec. Elle a toujours eu besoin de Leo, et c’est le cas encore maintenant. Ça sera encore sans doute le cas dans quelques années. Ils se sont faits des promesses, et elle ne tient à les briser ni maintenant, ni plus tard.
Elle déglutit difficilement, laissant les larmes couler lorsqu’il lui dit qu’il ne la laissera pas partir. Blottie dans ses bras, se foutant qu’il soit aussi trempé qu’elle, elle fond en larmes. Incapable de se retenir, elle se laisse complètement aller sous ses excuses. Elle ne sait pas bien combien e temps elle reste là. Sans doute assez longtemps pour se calmer. Elle redresse légèrement la tête, acquiesce d’un signe de tête. Sa main dans la sienne, ils courent jusqu’à sa voiture.

Ils sont trempés, et le chauffage n’est pas de refus. El soupire, regarde un peu ailleurs, par la fenêtre, avant de reporter son attention sur Leo lorsqu’il commence à parler. En tout cas un bref instant. Et l’aveu redouté qui passe la barrière de ses lèvres. Elle a l’impression d’arrêter de respirer un dixième de seconde, de sentir la colère monter. La môme a la machoire crispée mais elle tourne la tête vers Leo s’en un mot. Elle inspire profondément, c’étai pas le moment d’exploser ou de sortir de la voiture. Fallait pas tout recommencer. Il a le regard pétillant, Leo. Et au fond, c’est peut-être ça qui l’irrite encore plus : elle ne l’a jamais vu ainsi. Pas même pour elle. Pas qu’elle se souvienne. Elle préfère garder le silence, ayant peur de ne pas franchement être enthousiaste, ou d’être trop sèche dans sa réponse. Pour une fois, le silence est le bienvenu.
C’est dans ce même silence qu’elle écoute la suite. Rien qui ne lui plaise ou qui ne la fasse pas se crisper un peu plus. Pourtant, elle est trop crevée pour vraiment réagir ou s’énerver. Elle essaie seulement de tout intégrer et encaisser. Elle avait eu tort. Il y avait plus qu’une histoire de physique là dedans, et ce n’était pas pour la rassurer. Seulement elle ne pouvait être égoïste. Elle savait qu’elle ne pouvait décemment pas garder Leo comme ça pour toujours, tout en lui demandant d’accepter sa vie. Et vice versa. Il ne pouvait pas lui demander d’accepter sa relation s’il n’acceptait pas Flag ou peu importe ce qu’il y avait entre eux. Elle se retint de dire que c’est déjà venu entre eux, mais il la devance, alors elle garde encore le silence avant de soupirer. Elle sait qu’il utilise l’humour pour dédramatiser tout ça, pour mettre toute cette histoire derrière. Pourtant, elle se crispe quand il vient chercher son contact. Un bref instant, mais quelque chose qu’il ne lui était jamais arrivé avec Leo. Restes de l’engueulade et de la douleur. Incapable de passer un coup de chiffon sur l’ardoise en un dixième de seconde. Ça fait encore mal, mais elle est bien là, à se répéter qu’elle l’a rattrapé. C’est de Leo dont il s’agit. Pas de n’importe quelle amitié non plus. Alors elle se détend doucement, se rapproche comme elle peut, vient caler sa tête sur l’épaule de son meilleur ami. Ils l’ont un peu trop frôlé ce point de non-retour. Elle pouvait le sentir sous le bout de ses doigts. Ils s’en sont bien trop approchés pour qu’elle soit sereine. « I guess not. But don’t do that again. I won’t handle it » elle soupire se frotte les mains pour se réchauffer, mais si elle ne se change pas rapidement, ça ne fera pas grand chose « i don’t know how i’ll deal with… ashes. Or more what you feel about him » elle soupire, ne pouvant pas être plus honnête « I don’t know. I’ll try, I guess.  but don’t ask me too much. Even if doesn’t come anymore between us… It will change things. » et ça, elle n’appréciait que peu. Elle n’aimait pas le changement qu’elle ne contrôlait pas ou qui lui était imposé. Plus encore quand ça concernait ses proches. Ils étaient peu, et elle tenait à ce que les choses restent comme elles étaient. Même si en étant complètement honnêtes, elle devait bien avouer que plus elle fréquentait, moins elle regardait les autres mecs. Jusque-là, seul son meilleur ami avait été l’exception. Plus de coucheries d’un soir, plus de mecs ramenés à l’improviste. Elle ne voyait que le pilote et elle s’était bien gardée de lui partager l’information par peur que ça le fasse flipper. En réalité, même elle ne se reconnaissait que peu. Elle avait toujours pris soin d’éviter ce genre de situation. Flag, il avait tout bousculé sur son passage. Elle se redresse légèrement, essuie les restes de larmes. « could you bring me back home ? i need to change. You can stay if you want »    



_________________


   AND SHE'S BOLD
there was once a girl known by everyone and no one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 1567
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, clive, keats, jamie, hopper, lyle
points : 1688
age : 23 yo [1|08]
♡ status : in a relationship with ashes hendrickx, madly in love with his ass.
work : car mechanic @coral gables
activities : smoking, repairing cars, being an asshole, trying to stay out of trouble, making out with his perfect model and falling deeply for him.
home : @trailer park with ashes.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | madd, ashes, robbie, jules

don't walk away from me (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: don't walk away from me (l/m) don't walk away from me (l/m) EmptyDim 1 Déc - 21:56

Il avait été extrêmement en colère contre elle, lui reprochant des mots durs, des craintes injustifiées, des pointes de jalousie indécentes. Mais lorsqu'il croisa à nouveau son regard, il sut que tout cela n'avait été qu'une façade. Qu'après tout, il avait peut-être été en colère contre lui et son manque d'honnêteté, sa façon de couvrir inconsciemment ce qui se tramait entre lui et Hendrickx. Se chercher des excuses n'avait pas été sa principale occupation - mais face à la relation particulière qu'il entretenait avec sa meilleure amie, il n'avait su comment justifier cette relation naissante qui l'avait autant surpris lui, que Ashes. Les deux meilleurs amis n'avaient jamais eu de vraies discussions sur la nature de leur lien - Leo avait bien cru à un instant qu'il développait plus qu'une simple amitié pour elle. Il ne se trompait pas - il aimait Madaline Wilson d'une ardeur fervente. Il aurait remué ciel et terre pour la protéger, la rendre heureuse. Son palpitant s’accélérait en sa présence, à la simple vue de sa chevelure de feu, de ses pommettes parfaitement tachetées.
Mais l'incursion d'Hendrickx dans sa vie l'avait ramené dans un autre monde - celui de l'inconnu, de la découverte d'une personne qu'il avait l'impression de toujours avoir connu. Cela ne voulait pas dire que Maddie n'avait plus sa place auprès de lui; au contraire, il n'attendait que cela, passer du temps avec elle. Il pouvait même comprendre ses craintes. Sa tête tomba sur son épaule et il déposa un baiser sur son front. " I'm gonna give you time to process this, first." dit-il, lui même ayant besoin d'un peu de temps avant de digérer la nouvelle qu'elle pourrait être peut-être enamouré d'un mec qui ressemblait de loin à un mec pas assez bien pour elle. Même sentiment partagé. Il ne pouvait déjà pas voir son prétendant. La rage au fond du ventre. Une envie de lui en mettre une. Stupide, certes. Incompréhensible aussi. " We're on the same fucking boat, here. I need time to come to terms with your stuff and ... what's the asshole's name again?" Bien sûr qu'il s'en rappelait parfaitement. Ses traits étaient imprimés dans sa mémoire. Flag. Leo Watts avait besoin de se distancer de cela. Car s'il le croisait, il n'allait répondre que de ses poings. Maddie ne méritait pas cela, surtout si elle l'appréciait particulièrement. " Maybe it'll change things for the better. Me happy, you happy, both happy. Not together though. But a different kind of happy, right?" s'enquit-il, essayant d'être positif et de trouver un mot rassurant pour elle. " Sure." affirma-t-il, allumant ses phares pour commencer à retrouver le chemin vers Windmont Bay. Il avait aussi besoin de retrouver la chaleur d'un logement, trempé jusqu'aux os. " I'll come and fix your car tomorrow." continua-t-il, activant les essuie-glaces pour se débarrasser de la pluie qui troublait sa vision.
Les deux adultes dépassèrent le seuil de l'appartement de Madd et Leo se débarrassa d'abord de ses chaussures et de son manteau. Cet endroit lui rappelait tant de souvenirs - heureux, malheureux, charnels - qu'il en fut vite assailli. " Didn't I leave stuff here one day?" s'enquit-il, se demandant si un vieux t-shirt lui appartenant ne traînait pas dans le coin. Sûrement. Car en quelques minutes de recherche, Madd revint victorieuse et lui donna une serviette pour se sécher les cheveux. Il ne se gêna pas pour enlever son jean trempé et le mettre sur le radiateur le plus proche. Puis il se délesta de son t-shirt se retrouvant forcément en boxer devant Maddie. " What? Nothing you haven't seen before." ricana le mécanicien, lui glissant un clin d’œil. Il voyait ses yeux le détailler. Elle même n'était plus très vêtue. Elle restait terriblement sublime. Pourtant, lorsque habituellement, il lui aurait fallu mobiliser tout son self-control pour ne pas plonger sur elle, il se retrouvait juste à lui sourire, tendrement, preuve que quelque chose avait déjà changé entre les deux. " First!" s'exclama-t-il, la surprenant en se dirigeant en courant dans sa chambre pour se précipiter sous la couette.

_________________


Oh my, my, my, I die every night with you  ❥❥  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Madd Wilson

messages : 970
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @gajah
multinicks : ezra, riley
points : 687
age : 24 yo [18.05]
♡ status : single
work : photograph @WB bulletin
activities : drinking. drinking. drinking.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | carter, leo, jamie & (bashir)

don't walk away from me (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: don't walk away from me (l/m) don't walk away from me (l/m) EmptyMer 4 Déc - 22:14


Windmont Bay Area, Main Road
Elle ne savait pas bien combien de temps ça lui prendrait d’accepter tout ça. Ce qu’il avait avec Ashes, ou même complètement encaissé tout ce qu’il avait pu lui sortir. Elle savait comment elle réagissait habituellement, mais cette fois, ils avaient été plus loin, avaient été plus durs. Elle essayait de se rentrer dans le crane que c’était fini, que d’ici quelques heures ou demain matin, ça serait oublié. Trop simple. ça avait fait trop mal pour que ça soit le cas. C’est pas non plus comme si ça allait s’arrêter avec son mec ou peu importe qui il était. Elle allait avoir ça sous les yeux. Régulièrement peut-être bien. Est-ce que ça raviverait cette engueulade ? Tout ce qui allait avec ? Elle espérait que non. Tout ce bordel la fait déglutir difficilement, comme si la chose la plus simple –comme respirer- devenait difficile.
Elle hoche cependant la tête. Du temps. Sans doute la seule réponse à leurs questions, à leurs doutes. La seule solution à ce qu’ils ressentaient tous les deux. Attendre que la crise passe, que la jalousie s’atténue ? Est-ce que ça va même un jour arriver ? Elle se souvient pas un seul jour où elle n’a pas été possessive avec Watts. Peut-être quand ils avaient quatre ans, sans en être vraiment certaine. Elle tourne la tête, et elle comprend qu’effectivement, ils sont dans la même merde. Il ne supporte pas plus ce qu’elle a avec Flag. « you know his name » qu’elle commente, avec un léger sourire sur le coin des lèvres. Ils étaient vraiment mal barrés. Tout ce qu’elle pouvait promettre, c’était de faire des efforts. « a different kind of happy… hm i hope you’re right » elle avait beau afficher un léger sourire, elle n’était pas très convaincante, ni même convaincue. C’était compliqué, tordu. Vouloir être avec Flag, peu importe ce que ça voulait vraiment dire, tout en ayant toujours Leo de la même façon ? Impossible, Infaisable. Et surtout foutrement égoïste. « thank you »  

Elle aurait mis des heures à rentrer à pied, bornée qu’elle est. Heureusement pour elle –pour ses pieds et sa santé- les choses s’étaient passées différemment. Mais elle n’était pas encore complètement sortie d’affaire. La pneumonie guettait si elle ne se débarrassait pas de ses fringues rapidement mais la voix de Leo la stoppe à peine sa veste enlevée. Direction la chambre. Devait bien y avoir quelques trucs à lui. Devait-elle lui refiler ? Trop de questions. Trop de bordel. Elle sort un t-shirt blanc lui appartenant. L’un de ceux qu’elle mettait parfois le soir, pour trainer… Durant ces jours où s’habiller était plus une obligation qu’un plaisir, où elle préférait enfiler des vieux t-shits ou sweat de leo que ses propres fringues. « here » elle lui envoie le t-shirt et une serviette. A son tour, elle se déshabille, finit en culotte avant d’enfiler boxer et débardeur. Elle hausse les épaules à sa réflexion. « I know. I just… » elle soupire « never mind » pourtant, elle ne le quitte pas des yeux. Pas qu’elle ait envie ou qu’elle soit d’humeur. Elle se demande seulement à quoi il pense quand il la voit. A quoi il pense maintenant. Au fond, elle le sait que les choses ont changé. Y’a jamais eu d’attente ou de blanc avant. Un peu perdue dans ses pensées, elle se laisse surprendre par son départ en trombe en direction de sa chambre. Le palpitant qui se serre, la môme tente de penser à autre chose qu’à cette journée. Positive, Madd, qu’elle se dit. Juste une nuit avec son meilleur ami, rien de sorcier, rien d’étrange. Profite, vous vous êtes réconciliez. Elle s’avance jusqu’au lit s’y glisse à son tour « wasn’t fair. You surprised me » tournée sur le côté, elle attrape son bras pour mieux venir le coller à elle. Elle inspire profondément, expire en essayant d’oublier le reste, et surtout cette journée. Sa main posée par-dessus la sienne, c’est la première fois depuis bien longtemps qu’elle est aussi silencieuse. Un peu paumée, encore touchée.  Hold me. Don’t let me go.




_________________


   AND SHE'S BOLD
there was once a girl known by everyone and no one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




don't walk away from me (l/m) Empty
Message· · Sujet: Re: don't walk away from me (l/m) don't walk away from me (l/m) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
don't walk away from me (l/m)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: Forest-
Sauter vers: