hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 season finale, la saison 2 touche à sa fin.
Il est maintenant temps de commencer à clôturer ses sujets
pour démarrer sur de nouvelles bases pour la saison 3. Prenez le
temps de lire ce sujet pour tous les détails.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 cool anymore (d/m)

Aller en bas 

Dillon Carver

messages : 290
name : east side (anna).
face + © : scarlett leithold (av /dublin)
multinicks : eason + have
points : 635
age : twenty five years old
♡ status : homewrecker (L.R plus one)
work : ex professional tennis player turning socialite

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : martha, zachary

cool anymore (d/m) Empty
Message· · Sujet: cool anymore (d/m) cool anymore (d/m) EmptyLun 2 Déc - 20:57

Don’t sit back and let things happen to you.
Go out and happen to things.



Normalement, le numéro qu’elle devrait composer devrait être celui de son ancien coach.
Ou celui de son one time friend Alfie Lindberg (mais elle l’imagine quelque part dans les Bermudes à soigner sa beaugossitude et l’accent britannique dont il a fait usage lors de leur supersoiréepiluleetonesieunicorn). Il aurait sûrement été de la partie, lui. Heureux de s’improviser kidnappeur animalier – hold up furtif, pour une disparition propre (aucune piste à exploiter). Et si on avait osé dire à Dillon Carver qu’elle se retrouverait en planque depuis dix-huit heures dans le backyard d’un  connard fini – avec lequel il lui est arrivé temporairement (douloureusement, ignominieusement – dirait-elle non sans afficher une figure d’un kilomètre de long) de copuler ; peut-être vous aurait-elle franchement ri au nez, faisant claquer dans la foulée un chewing gum sur ses molaires impeccablement entretenues par son dentiste juif, the only way is up, putain de merde, tout choix relève à cet instant de l’axiome.
Sa position est fort enrageante en sus d’être  trop salissante pour son ensemble jogg peau de pêche noir de chez VS ; position du lotus empruntée aux amateurs de ganja récréative , généralement cultivée dans le sous sol d’une salle de yoga, perfectionnée pour l’occasion, la blondinette lève les yeux au ciel. La terre sous ses fesses est humide et inconfortable, dire qu’elle se serait bien épargnée un bordel de ce genre si elle n’avait pas un goût prononcé pour les mélodrames ayant comme acteurs privilégiés des fuckboys sans valeurs morales. Avec quelques planches de la clôture contre laquelle elle est adossée et le tronc de noyer derrière lequel elle se cache relativement bien elle pourrait se fabriquer une guitare et utiliser les minutes aussi inutilement gâchées à composer l’une de ces innombrables chansons folk qui parlent du relativisme et de la planète terre, du recyclage et du commerce équitable du fin fond du Wyoming (là où le modernisme  n’a pas encore entièrement mis tous les orteils).
 Réussir sa mission ou se rapprocher doucement du foirage complet ? Dillon est persuadée qu’à ce train là – c’est à dire à deux phalanges de laisser son humeur dépendre du  spectre lunaire  - les stats sont définitivement contre elle. 18355 yards pour Life contre 100 yards pour Lady Carver ; autant se rendre à l’évidence, l’ancienne professionnelle du tennis est un running back lamentable. Et ce qu’elle run depuis environ une heure et une vessie pleine prête à se vider sur les liatris spicata de monsieur le fuckboy sus mentionné, c’est le temps. Pourquoi ne peut-elle tout simplement pas vandaliser l’espèce de 4x4 vintage qu’il conduit  comme s’il y avait investi la moitié du contenu de ses couilles plutôt que de opter pour le kidnapping planifié de son animal de compagnie ?
Tous les mecs ne sont pas « « chiens » » (bien qu’ils soient tous ...des chiens, pas des princes), voyez-vous, et elle fut surprise de le découvrir après que sa glotte ait trempé dans quelques verres de vodka (et la sapidité nettement moins décapante de monsieur). Monsieur est un amoureux des poissons et est l’heureux BFF d’un poisson clown : Angelo. Angelo vit dans un aquarium d’eau salée doté d’un système flambant neuf  extrêmement sophistiqué composé entre autres d’un écumeur et de ce truc dont le nom lui échappe souvent et qui est censé nettoyer l’eau. Bref, Dillon attend sagement que le propriétaire du plein pied quitte les lieux ; elle veut se faufiler et lui subtiliser quelque chose. Comme il lui a subtilisé quelque chose. Son amour propre, probablement (et l'une de ses petites culottes).
Après avoir décuvé, peut-être sera-t-elle plus en mesure de tenir des propos cohérents (ou même de les penser). Le cellulaire lui glisse des mains et atterrit tout droit dans la cuve à récupération d’eau de pluie. Oulala s’il ne s’agit pas là d’un signe cosmique?! C’est bien la jeune femme assise en tailleur qui contemple son engin complètement immergé lui faire coucou depuis les profondeurs verdâtres du réservoir qui ,éberluée, se demande si son entreprise ne serait pas à avorter? Fairwell, iphone X. Il lui faut attendre une heure supplémentaire dans sa own version of hell pour voir les lumières s'éteindre et entendre le bruit du moteur allemand s'éloigner. Elle aurait surement pu demander à Parker de lui apprendre à crocheter une serrure, la nuit où elle l'a retrouvé sous son porche en calbute. Mais, Dillon Carver est incapable de saisir une réelle opportunité. Lorsqu'elle se retrouve obligée d'escalader la clôture du voisin, avec Angelo à moitié agonisant dans un sac plastique biodégradable, une effraction et trois écorchures au genou droit plus tard - la jeune femme prend pleinement conscience de la stupidité de son geste. Angelo ne devrait pas être le dommage collatéral de cette guéguerre puérile. Paniquée, elle s'élance vers la première maison qui croise ses azurés, frappe quelques coups à la porte et d'une voix vrillant dans des aiguës surnaturelles demande de l'aide. - Angelo est en train de crever et j'sais pas faire de RCP à un poisson moi !  
@martha page

_________________

I wish I were a girl again, half-savage and hardy, and free


Dernière édition par Dillon Carver le Jeu 26 Déc - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Martha Page

messages : 63
name : Nomena
face + © : Sophie Turner - @ALL SOULS
multinicks : Nop.
points : 396
age : Vingt-six ans.
♡ status : Célibataire.
work : Professeur des écoles.

cool anymore (d/m) Empty
Message· · Sujet: Re: cool anymore (d/m) cool anymore (d/m) EmptyMar 17 Déc - 11:19

Il n'y avait aucune raison valable pour qu Martha soit ailleurs que chez elle ce soir. Après tout, la blondinette adorait le confort de son pyjama et la "beauté" des téléfilms de Noël. Elle dirait pas que c'était sa période préférée de l'année, mais presque. Ou du moins, c'était celle qui lui permettait de passer le plus de temps possible emmitoufler dans de la grosse laine, un chocolat chaud entre les mains. Après tout, qu'est-ce qu'il pouvait y avoir de mieux au monde à faire en ce soir de semaine ? Rien, absolument rien, du moins aux yeux de Martha. Mais c'était amplement suffisant. Alors, elle était tranquillement sur ce canapé, qui vanadinite inconfortable au fil des ans, mais elle n'avait aucunement les moyens de le changer, son salaire tout neuf de professeur des écoles ne lui permettait aucunement de se lâcher dans l'achat d'un canapé, même si elle en mourrait d'envie. Malgré tout, elle était allongée dans la diagonale, Berny allongé sur ses jambes pour lui tenir chaud. C'était un rituel, et elle adorait ce moment. Sa main balayant le haut de la tête de son labrador dans de grattouilles qu'il aimait particulièrement. Elle aimait son environnement personnel, un environnement qui lui procurait sérénité et bien être. Et puis, elle était aussi du genre un peu fainéante, à passer plus de temps les fesses dans son lit qu'à l'extérieur de ses murs. C'était pas non plus une reclus, non loin de là. Mais elle aimait cette solitude et elle n'en changerait pour rien au monde. La blondinette, elle est plongée dans les tréfonds de ce film à l'eau de rose, puant le scénario semblable à tous les autres. Il y'a rien de nouveau et c'est plutôt niais, mais elle doit admettre qu'elle aime bien ça. Puis, ça lui rappelle qu'il n'y a pas que des cauchemars amoureux comme le sien de possible. Que quelque part, il y'a des gens biens et qui font tout pour que l'autre soit heureux et non détruit comme un rien. Martha, elle sait que la réalité est différente des films qu'elle peut voir dans sa télévision, mais elle ne peut aussi s'empêcher de se dire qu'il y'a quand même un fond de vérité dans tout ça et ça lui brise le cœur de pas pouvoir connaitre ça. Elle soupire alors que ses pensées reprennent un terrible chemin, ce n'est pas le moment d'être dans un mauvais mood. Elle n'a pas besoin de ça, elle n'a plus besoin de ça. Martha, elle pensait pouvoir s'en sortir quand c'est finalement des cris plutôt étranges qui la font sursauter. Berny se met à aboyer alors qu'elle se précipite vers la porte d'entrée pour comprendre d'où vient se vacarme et pourquoi quelqu'un parle d'un certain Angelo. Martha, c'est le pire scénario qui se prépare dans sa tête alors qu'elle ouvre la porte en grand prête à voir un cadre d'humain sous son perron. Alors que tout d'un coup les pièces du puzzle se mettent enfin à l'endroit devant ses yeux, un rire gras sort de ses lèvres. « Putain, mais c'est une blague ? » Son rire se tait alors qu'elle regarde avec des yeux ronds la jeune femme devant ses yeux, un poisson à moitié mort dans ses mains. La situation est grotesque et foutrement loufoque. « Mais qu'est-ce que vous faites ici avec ce poisson ? » elle avait dû mal à réaliser que les choses se passent vraiment et ce qu'on attendait au juste d'elle à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dillon Carver

messages : 290
name : east side (anna).
face + © : scarlett leithold (av /dublin)
multinicks : eason + have
points : 635
age : twenty five years old
♡ status : homewrecker (L.R plus one)
work : ex professional tennis player turning socialite

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : martha, zachary

cool anymore (d/m) Empty
Message· · Sujet: Re: cool anymore (d/m) cool anymore (d/m) EmptyJeu 26 Déc - 21:15

Don’t sit back and let things happen to you.
Go out and happen to things.


Il pleut des cordes dehors ; cette véranda mériterait d’être renforcée par l’installation de battants qui lui conféreraient un style victorien – Dillon verrait presque arriver Clark Gable au loin, sur un cheval arabe, à travers la frange horriblement mal coupée  plaquée sur son front par les premières trombes : l’épopée revêtirait les tons orangés d’un coucher de soleil. - C’est un temps à se calfeutrer chez soi ! Ajoute-t-elle, à travers les rires et les aboiements , agitant Angelo – ou ce qu’il en reste (respire-t-il encore ? Ses branchies sont-elles toujours fonctionnelles ? La vie n’a-t-elle pas l’air d’avoir quitté ce pauvre corps de poisson habitué au régime miettes-vendues-en-pot au contenu indéterminé?). Les premiers accords d’une composition autrichienne résonnent, des instruments à vents d’abord suivis par d’autres à cordes et cette fois-ci, le ton donné est celui d’une partition lacrymosa.
Si elle avait eu droit à des cours de latin ; peut-être enrichirait-elle son monologue intérieur en y calant quelques mots *rolling her eyes cynically* mais la joueuse de tennis admet qu’elle se serait montrée peu enthousiaste.  Quelques secondes s’écoulent où  la blonde fixe à tour de rôle Angelo – ô Angelo - , l’endroit où se rencontrent le plafond et le mur et ...son interlocutrice, aux cheveux extrêmement soyeux (accepterait-elle qu’elle y passe les doigts?), au physique avantageux, enveloppée de vêtements en textiles réchauffants qui la regarde avec une pointe non négligeable de confusion. Il est vrai que son entrée en scène aurait pu se faire plus smoothly. Tout le monde n’aime pas forcément les mélodrames quand bien même porteraient-ils le titre The Notebook – et bien que Carver n’aurait sûrement pas été contre se retrouver face à Ryan Gosling, elle n’aurait pu rêver meilleure donneuse de réplique que celle qu’elle rebaptise mentalement Galadriel de la lignée royale des  Ñoldor. Encadrée par un chambranle de confection médium, clairement pas fabriqué pour du Hobbit, vous savez quoi ? La tête penchée et en louchant un peu, Galadriel ressemblerait presque à la wozniawitch (ce que la native de LaVista ne lui souhaite pas, parce que cela impliquerait une concurrence qui déboucherait sur une confrontation sanguinaire, sur un court ou autour d’une grille de sudoku). - Je me promenais, et tout à coup, il s’est mis à pleuvoir des poissons clowns – bien sûr. Elle se promenait entre le living room et la cuisine de son pas-ex lorsqu’elle est tombée sur les escaliers menant à l’étage, donnant sur un palier, desservant une salle de bain et deux chambres dont celle habituellement occupée par le pas-ex dans laquelle se trouvait l’aquarium – dans lequel vivait paisiblement Angelo – ô Angelo-. Doit-elle préciser qu’elle a sûrement enfreint deux-trois lois en faisant cela et qu’il serait fort probable que le flic un peu sexy qui l’a gaulé à son arrivée en ville doive à nouveau la mettre en cellule ? N’a-t-elle pas déjà l’air suffisamment fou, avec ce désastre horrifiant que certains oseraient nommer frange, pour en rajouter une couche ? N’a-t-elle pas déjà assez souffert à cause de cette expérience capillaire (et celle effectuée à l’horizontal auprès du pas-ex) ? Doit-elle donc se soumettre au jugement de sa majesté elfique ? Sous cet éclairage, elle pourrait éventuellement tenter les blurry, les fish lips ou fish eyes selfies – mazette, elle pourrait même s’offrir le luxe d’un animal-friendly selfie et s’attirer de nouveaux followerships ; kill two birds with one fucking stone. - Il se meurt – précise-t-elle, tandis qu’elle le pointe d’un index au vernis écaillé (what the heck?long-wearing resin my ass) et alors que naît l’idée d’une soirée entre filles où son interlocutrice (encore affublée de l’étiquette totale-inconnue) et elle pourraient se faire des tresses , se vernir les ongles en parlant   peeling, teinture de cheveux couleur lilas, Bradley Cooper enfin célib ! - Angelo – ô Angelo- vit ses dernières minutes.   Les choses ne tournent pas rond – et probablement essentiellement dans-sa-tête.  
Son iphone X a sombré avant même que Jack le foute sur un radeau. - J’aimerais beaucoup que vous me veniez en aide . En, par exemple, me fournissant un peu de sel et peut-être ...une passoire à thé pour enrichir l’eau en oxygène pour mon poisson. S’il vous plait, madame – dit-elle, d’une traite, de cette voix agaçante qu’elle employait lorsqu’elle avait cinq ans, lorsqu’elle espérait obtenir un second cookie. Bien que ladite ‘madame’ et elle aient sensiblement le même âge.
 
@martha page

_________________

I wish I were a girl again, half-savage and hardy, and free
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




cool anymore (d/m) Empty
Message· · Sujet: Re: cool anymore (d/m) cool anymore (d/m) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
cool anymore (d/m)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: