hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 season finale, la saison 2 touche à sa fin.
Il est maintenant temps de commencer à clôturer ses sujets
pour démarrer sur de nouvelles bases pour la saison 3. Prenez le
temps de lire ce sujet pour tous les détails.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away

Aller en bas 

Harper Edwards

messages : 108
name : Olivia
face + © : haley lu richardson (© badlands)
multinicks : chad, emerson, jax, lydia, parker, stella, tobias, zoya
points : 1214
age : 24
♡ status : free as a bird
work : waitress @ mickey's dinner
home : pioneer oak

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : vesper, scott, aaron, sebastian

a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away Empty
Message· · Sujet: a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away EmptyMar 10 Déc - 21:25

AARON + HARPER
@Aaron Edwards

Harper mit quelques minutes à se rappeler le chemin et à reconnaître la rue où habitait Luke Edwards. Elle n’y était venue qu’une fois, après tout, et c’était au cours de l’été, presque six mois plus tôt. Depuis, le quotidien de la demoiselle avait été assez chamboulé: d’abord, elle avait dû quitter à regrets les Regbo, parce qu’elle ne leur était pas vraiment utile et qu’elle représentait une bouche supplémentaire quand ils avaient déjà assez de soucis avec leur propriété. Cela avait été un déchirement pour Harper qui s’était véritablement prise d’affection pour la petite famille. Elle se consolait en se disant que Marigold gardait le contact. Et puis, elle n’avait pas vraiment eu le loisir de s’apitoyer sur son sort: il avait fallu trouver un nouvel emploi et un nouveau logement. Elle avait cependant eu plus de chance qu’à son arrivée - peut-être parce que son visage était devenu familier en ville et qu’on ne la considérait plus comme une étrangère? - car on lui avait parlé d’une place qui se libérait au Mickey’s Dinner. Harper avait été ravie, ce qui n’avait pas manqué de surprendre son interlocuteur (qu’y avait-il de si exaltant à postuler pour un job de serveuse, honnêtement?) mais la jeune femme associait le lieu au jour de son arrivée quand, en descendant du bus, le chauffeur lui avait indiqué l’enseigne. Depuis, pour Harper, le Mickey’s rimait avec seconde chance: chose qui s’était confirmée quand elle avait été prise, malgré son peu d’expérience (pour ne pas dire inexpérience, mais Harper avait légèrement gonflé son cv, en espérant que cela ne se remarque pas trop). Evidemment, il y avait eu quelques ratés les premières semaines (une commande inversée, un plateau renversé, un retard involontaire) mais sa bonne volonté avait triomphé et on lui avait laissé l’occasion de s’améliorer. Désormais, la jeune femme aimait à se dire qu’elle était chaque jour un peu plus douée (elle retenait toutes les commandes par coeur, même pas besoin d’un calepin) et venir travailler était un plaisir qu’elle ne forçait même pas.
Aujourd’hui, cependant, Harper ne bossait pas. Elle avait passé sa matinée à confectionner l'équivalent d'un plateau de cupcakes avec une idée précise en tête: celle d’en apporter à Luke pour le remercier de sa gentillesse. Elle avait bien conscience qu’elle s’y prenait avec six mois de retard mais mieux valait tard que jamais, non? N’était-ce pas ce que l’on disait? Peut-être que le jeune homme ne se souviendrait même pas d’elle mais Harper en doutait quelque peu: sa chute avait été mémorable et même si elle devait rester celle qui s’est vautrée dans l’allée, Harper ne s’en formalisait pas. Elle avait eu des surnoms bien plus terribles que celui-là.
Vêtue d’une robe colorée, de bottes fourrées et de collants épais, elle portait un plateau recouvert de papier aluminium. Ses joues roses contrastaient avec son bonnet blanc, son écharpe bleu électrique et ses gants dépareillés (un vert et un rouge) et son sourire éclatant aurait pu attendrir n’importe quel senior grincheux. Sauf qu’Harper n’avait d’yeux que pour le porche de la maison où elle avait passé un agréable moment en compagnie d’un autre Edwards et elle remarqua à peine les gens qu’elle croisa en route - peu nombreux à mettre le nez dehors par un froid polaire comme celui qui sévissait ce jour-là. Elle grimpa les marches de la honte sans une pensée pour sa chute passée et approcha de la porte. Elle ne pressa pas immédiatement la sonnette, toutefois. Elle prit une profonde inspiration puis expira lentement et, alors seulement, elle sonna.
Harper entendit le son se répercuter à l’intérieur et retint son souffle, ne pouvant s’empêcher de trépigner légèrement d’impatience. Elle était plutôt fière de sa préparation (les petits gâteaux n’avaient pas l’air complètement raté, comme lors de ses précédents essais de fournées) et avait hâte de les offrir à Luke. Finalement, une silhouette apparut dans l’ombre de la maison et Harper afficha son plus joli sourire, accueillant l’occupant d’une voix flûtée quand la porte s’ouvrit enfin:
- Bonjour, Luke. Je vous ai préparé des cupc--Oh! Pardon!
La confusion s’invita sur les traits de Harper qui contempla l’inconnu - qui n’était clairement pas Luke, même si elle pouvait lui trouver une certaine ressemblance. A ce moment précis, dans sa surprise totale, la jeune Edwards avait oublié que Luke avait deux frères, auquel cas elle aurait sûrement fait le rapprochement. Mais comme chaque fois qu’elle se trouvait face à un imprévu, Harper douta d’abord d’elle-même et elle fut persuadée de s’être trompée de porche.
- Excusez-moi, je ne dois pas être à la bonne maison, dit-elle en reculant pour jeter un coup d’oeil aux maisons voisines.
Il lui semblait pourtant que c’était celle-ci. Devenait-elle donc complètement folle? Incapable de relier les points évidents, la jeune intruse reporta son attention sur le jeune homme qui, si elle en jugeait pas sa dégaine, avait l’air d’avoir plus ou moins le même âge qu’elle.
- Je cherchais Luke. Luke Edwards? dit-elle, incertaine, avant d’esquisser une moue embarrassée.

_________________

I know that I'm talking too much and I'll get nowhere trying to do it at once but oh my god, I wanna be someone. So stay young with me, cause I hope that it's you that I'll break my pact trying to run home to. Just stay young.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 200
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©juice
multinicks : jules
points : 426
age : 21
♡ status : single
work : firefighter
home : the old family house (bridgewater way)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free — 4/6

a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away Empty
Message· · Sujet: Re: a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away EmptyDim 15 Déc - 23:52

Feat @Harper Edwards

Ces derniers jours ont été compliqués pour toi. T’as vécu des choses vraiment pas faciles au boulot. Tous ces feux déclarés dans la ville, tu ne les comprends pas. Tu t’es surpassé comme jamais pour rétablir l’ordre à Windmont Bay. Mais ces événements sont sans précédent. Le métier de pompier n’est pas une mince affaire. Tu ne t’imaginais pas non plus te retrouver face à des textes bibliques, des écrits suspects concernant trois habitants et découvrir un cadavre calciné. T’es encore un peu remué et t’as grand besoin de te reposer. C’est pourquoi, t’es assis sur ton canapé devant la télé. Ça ne te ressemble pourtant pas. T’es pas tellement du genre à procrastiner. Habituellement, tu serais plutôt dehors à faire du sport. Mais il faut que tu te ménages sinon tu ne vas pas tenir. C’est ce que ton frère n’arrête pas de te dire. Vu qu’il est de bon conseil, t’as décidé de l’écouter. Il est d’ailleurs aller chercher de quoi soigner tes blessures. Un vrai grand frère. En attendant, tes yeux sont rivés sur l’écran. La sonnette retentit et te ramène à la réalité. Tu lèves tes fesses et les diriges en direction de la porte d’entrée. Tu te retrouves alors nez-à-nez avec une blondinette cendrée qui te prend pour Luke. T’affiches un sourire sur ta frimousse lorsque celle-ci se rend compte de son erreur. Cela faisait une éternité qu’on ne vous avez pas confondu. Ça te fait plutôt rire. Et la réaction à la fois stupéfaite, à la fois désolée de la demoiselle, te régale. Tu décides de ne rien dire et de la laisser s’engouffrer. Mais elle n’a pas dit son dernier mot et te redemande si tu ne connais pas Luke. Visiblement, elle semble être déjà venue chez toi. Tu ne sais pas qui elle est pour ton frère et t’as déjà hâte de le découvrir. Mais pour cela, il faudra attendre un peu. – Luke ? J’connais pas de Luke. – Tu affiches un air étonné après avoir prononcé ce mensonge paraissant plus crédible que jamais. C’est que tu pourrais presque te reconvertir dans la comédie. La jeune femme ne semble plus savoir où donner de la tête. Se serait-elle vraiment trompée ? Elle s’apprête visiblement à rebrousser chemin. Les blagues les plus courtes sont les meilleurs. Tu reprends la parole avant qu’elle ne s’en aille. – Je plaisante. Il s’agit de mon frère. – T’observes rapidement le sourire reprendre place sur la visage de la blonde. Elle doit se dire que finalement elle n’est pas folle et qu’elle est bien venue là la dernière fois. Tu lis presque dans ses pensées. A présent, il va falloir que tu rattrapes ta gaminerie et que tu te montres plus accueillant. – Vas-y entre. – Tu ouvres ta porte en grand et te recule comme pour lui laisser le passage. Puis, une fois qu’elle est entrée, tu te places face à elle, bras croisés. T’es quand même entrain de faire pénétrer une inconnue chez toi lorsque t’y penses. Faudrait peut-être qu’elle se présente. T’espère qu’il ne s’agit pas d’une ex psychopathe de Luke même si tu en doutes fortement connaissant bien sa précédente relation. Peut-être une collègue ou une amie à lui ? – Et tu es ? – Tu te montres tout de même plutôt souriant et jovial. Le feeling a l’air de plutôt bien passer avec elle depuis le départ. Et puis au-delà de ça, la nana se ramène chez toi avec des cupcakes. Tu ne pouvais pas rêver mieux comme remontant. Seul problème, elle ne les as pas vraiment fait pour toi. Ton frère. Où est-il ? Tu lis cette question à travers les yeux bleus de la cuisinière. – Je crois qu’il est sorti à la pharmacie, il ne devrait plus trop tarder. Ça te dérange pas de l’attendre ? Je suis de bonne compagnie, à ce qu’il paraît. – Tu t’installes sur le canapé l’invitant par la même occasion à en faire de même. La télé marche toujours et tu hésites à l’arrêter. Tu ne sais pas vraiment pour combien de temps ton frère en a à vrai dire mais tu supposes que ce ne sera pas trop long. A moins qu’il ne s’arrête chez un autre commerçant. Va savoir. Cela te fait du bien en tout cas d’avoir un peu de compagnie en attendant. Même si tu ne sais pas vraiment par où commencer pour faire la conversation. – C’était pour lui les cupcakes ? – Tes yeux n’arrêtent pas de lorgner dessus. T’as pas pu t’empêcher de lui poser la question. Des fois qu’elle soit d’humeur partageuse. Qui ne tente rien n’a rien, après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Harper Edwards

messages : 108
name : Olivia
face + © : haley lu richardson (© badlands)
multinicks : chad, emerson, jax, lydia, parker, stella, tobias, zoya
points : 1214
age : 24
♡ status : free as a bird
work : waitress @ mickey's dinner
home : pioneer oak

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : vesper, scott, aaron, sebastian

a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away Empty
Message· · Sujet: Re: a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away EmptyJeu 26 Déc - 11:54

Elle était maladroite, elle le savait. La façon dont cet endroit précis l’avait marquée n’en était-il pas la preuve la plus flagrante? Harper avait toujours eu le don de se fourrer dans des situations impossibles, soit parce qu’elle disait la chose qu’il ne fallait pas, soit parce qu’elle heurtait un objet ou se perdait. Elle s’était faite à ce travers depuis longtemps et par chance, cela n’avait jamais eu de graves conséquences, mais tout de même, parfois elle aurait souhaité être moins prompte à tomber dans le panneau (ou à tomber tout court). Mais il arrivait aussi que ses maladresses la mènent ailleurs, sur une route imprévue, comme le jour où elle avait embarqué le colis de Luke, sans même se demander qui pouvait lui envoyer un paquet, à elle, puisque personne ne savait où elle était. Au lieu de réaliser immédiatement qu’il y avait erreur sur le destinataire, elle avait pris la boite et s’en était allée… et s’était sentie obligée de retrouver le véritable propriétaire lorsqu’elle avait compris la méprise. Ça, ça avait été la première bêtise. Et puis il y avait eu la chute, évidemment, et Harper s’était dit qu’heureusement que le ridicule ne tuait pas, sinon elle ne serait plus de ce monde depuis longtemps. Bref, c’était ce concours de circonstances complètement indépendant de sa volonté qui la menait pour la seconde fois sous ce porche - ou ce qu’elle pensait être le bon porche.
La perplexité glissa sur les traits de la minuscule demoiselle lorsque le garçon lui déclara ne pas connaître de Luke. Etrange, songea-t-elle, sans pour autant mettre sa parole en doute. Il ne connaissait donc même pas ses voisins? Parce qu’elle en était pratiquement certaine, c’était la bonne rue, à défaut d’être la bonne demeure. Harper se mordit la lèvre inférieure, pensive, et envisagea les options qui s’offraient à elle (abandonner? aller sonner à la maison à côté? et la suivante si ce n’était toujours pas bon?) Peut-être que l’inconnu n’était pas très bavard et n’aimait pas discuter avec les gens qui habitaient alentours. Elle, si elle vivait là, elle aurait déjà appris les prénoms de ses voisins, parce qu’elle n’aurait pas manqué de les saluer à chaque fois qu’elle les croisait - elle ne pouvait pas s’en empêcher, c’était plus fort qu’elle, elle adorait découvrir les gens.
- Oh… D’accord. Tant pis. Désolée de vous avoir dérangé, balbutia-t-elle, sans cacher sa confusion et son dépit. Je vous souhaite une bonne journée.
Même si elle était souvent envahissante sans le savoir, Harper n’aimait pas non plus déranger et elle adressa un sourire à l’étranger avant de faire demi-tour pour poursuivre sa quête. La voix du garçon l’arrêta cependant et elle lui refit face, le dévisageant un instant d’un air désorienté, avant qu’elle comprenne la plaisanterie (et surtout, qu’elle se rappelle la mention de Luke à propos de ses frères).
- Oh! Ouf! J’ai vraiment cru que je devenais folle!
Harper émit un petit rire en feignant de se frotter le front du dos de la main. Il ne lui vint pas à l’esprit de se vexer et de se dire qu’il avait pris plaisir à se payer sa tête. Le jeune homme l’invita à entrer et s’écarta. Harper jeta un regard indécis à l’intérieur (la dernière fois, elle était restée sur le porche, elle n’était jamais entrée chez Luke et elle n’avait pas davantage escompté le faire aujourd’hui, elle avait juste voulu lui apporter les cupcakes de remerciements). Néanmoins, comme il s’agissait du frère de Luke, elle ne vit pas de raison de refuser l’invitation et elle s’avança dans le hall, le plateau toujours dans les mains.
- Harper. Harper Edwards. Et toi?
La demoiselle fit glisser le plateau sur son avant-bras gauche et tendit la main droite à son interlocuteur qui la dépassait de presque deux têtes. Instinctivement, elle jeta un coup d’oeil circulaire, pour évaluer s’ils étaient seuls et plus précisément si la personne qu’elle recherchait était présente. Le grand blond sembla lire dans ses pensées parce qu’il annonça que Luke était sorti et lui demanda si ça ne la dérangeait pas de l’attendre.
- Non, non, pas du tout. Je ne suis pas pressée, lui assura-t-elle avec un sourire, avant de le suivre au salon.
Harper s’installa sur le canapé et posa le plateau sur la table basse avant d’ôter ses gants, son bonnet, son écharpe et sa veste. Elle allait mourir de chaud si elle les gardait et elle les plaça soigneusement à côté d’elle avant de reporter son attention sur le jeune homme. Elle s’apprêtait à lui poser quelques questions polies pour lui faire la conversation lorsqu’il s’intéressa au plateau et le sourire de Harper s’élargit:
- Oui! Je voulais le remercier de m’avoir offert un chocolat chaud la dernière fois, dit-elle sans préciser les circonstances de cette offre (le colis qu’elle n’avait absolument pas voulu voler et la chute mémorable devant la maison - elle espérait surtout qu’il ne soit pas au courant de cette dernière partie, même si elle aurait pu comprendre qu’il s’agissait d’une anecdote rigolote à évoquer en famille). Tu en veux? J’en ai fait beaucoup.
Ravie de pouvoir partager, Harper s’avança sur le bord du canapé et entreprit de déballer les douceurs, dévoilant ainsi une dizaine de petits gâteaux aux décorations variées et colorées - peut-être pas très masculines, d’accord, mais elle s’était appliquée et le principal étaient qu’ils soient bons, non?
- Il y en a au chocolat, à la vanille, à la noix de coco, au caramel et aux myrtilles, énuméra-t-elle en désignant les différents glaçages. Mon préféré, c’est celui au caramel, avoua-t-elle avec un gloussement.
Harper glissa les mains sous ses cuisses pour résister à l’envie d’en prendre un et reporta son attention sur son voisin:
- Alors tu vis ici, toi aussi? Qu’est-ce que tu fais dans la vie?
Les questions étaient basiques, Harper le savait, mais il fallait bien commencer quelque part, non?

_________________

I know that I'm talking too much and I'll get nowhere trying to do it at once but oh my god, I wanna be someone. So stay young with me, cause I hope that it's you that I'll break my pact trying to run home to. Just stay young.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 200
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©juice
multinicks : jules
points : 426
age : 21
♡ status : single
work : firefighter
home : the old family house (bridgewater way)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : free — 4/6

a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away Empty
Message· · Sujet: Re: a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away EmptyLun 6 Jan - 22:39

Feat @Harper Edwards

Quasiment affalé sur le canapé, t’aurais pensé finir ta journée à procrastiner sans être dérangé. Mais finalement, le destin en a voulu autrement. Une blonde cendrée a appuyé sur la sonnette dans l’espoir de se retrouver face à ton frère. Mais c’est raté. Tu décides de plaisanter, affirmant que tu ne le connais ni d’Eve ni d’Adam. La blonde semble toute déboussolée et s’apprête à décoller. Tu te dis que la blague a assez durée. – Désolé. C’était trop tentant. – T’observes attentivement la jeune femme qui semble vraiment rassurée par le fait qu’elle ne se soit pas trompée de maison. Elle n’a pas un mauvais sens d’orientation et elle n’est pas folle. En plus de ça, elle semble avoir le sens de l’humour. Du moins, elle n’a pas l’air de te tenir rigueur de ta mauvaise farce alors que vous êtes encore étrangers. D’ailleurs, qui est-elle ? Tu la laisses rentrer chez toi mais tu ne la connais même pas. T’as confiance. Elle se nomme Harper. Harper Edwards. Tu la regardes d’un air interloqué. Est-ce que t’as bien entendu ? – Edwards ? C’est ton nom de famille ? – Est-ce qu’elle va t’annoncer que c’est la fille cachée de Luke ou bien une cousine éloignée ? Tu te poses tout un tas de question maintenant. Qui est-elle réellement ? Faut qu’elle t’en dise plus. – Je suis Aaron. Aaron Edwards. Me dit pas que je suis ton oncle. – Tu dis ça en plaisantant mais t’arbore tout de même un air inquiet. Elle te semble un peu vieille pour être la fille de Luke mais il aurait très bien pu mettre en cloque une nana quand il était jeune, sachant qu’il est tout de même plus vieux que toi. Tu n’espères pas vraiment que ce soit le cas, bien qu’elle ait l’air vraiment charmante et sympathique. Une fois cette histoire tirée au clair, tu l’invites à s’asseoir pour attendre le principal concerné tout en lui indiquant que tu lui tiendras compagnie. Ça te fait du bien de pouvoir parler à quelqu’un d’autre que tes collègues ou ton frère même si vous n’avez pas encore des conversations très poussées. Cela viendra peut-être. Ne sachant pas trop par où commencer, tes yeux finissent par parler pour toi. Les cupcakes réalisés par la demoiselle ont l’air appétissants et tu n’en ferais bien qu’une bouchée si tu le pouvais. Mais ils sont pour ton frère. Elle les as confectionnés spécialement pour lui afin de le remercier. – Tu le connais comment Luke du coup ? – Ton regard alterne entre elle et les gâteaux. T’as comme l’impression qu’ils t’appellent. T’as un peu faim faut dire. A moins que cela ne soit que pure gourmandise. Peu importe. Tu vas essayer de te tenir et de paraître bien élevé. Tu ne comptes tout de même pas quémander les sucreries. Ton regard s’illumine alors lorsqu’elle t’en propose prétextant qu’il y en a beaucoup. Hallelujah ! C’est si gentiment proposé. En plus de cela elle prend le temps de t’expliquer à quels goûts ils correspondent. Elle se donne du mal. – Allez, pourquoi pas. – Tu sais parfaitement cacher ton enthousiasme lorsqu’il le faut. Tu ne voudrais pas lui paraître affamé tout de même. Tes doigts s’approchent des gâteaux, hésitant quant au choix final. Et puis, le fait qu’elle insiste sur le caramel t’influence fortement. – Je vais en goûter un au caramel alors. C’est mon péché mignon aussi. – Tes mains s’emparent du gâteau et puis, finalement, tu le coupes en deux pour en tendre un bout à ta camarade qui l’a confectionné un peu plus tôt. T’es peut-être un morfal mais tu as appris très tôt à partager. Certes, il y en a d’autres des cupcakes mais vu qu’il s’agit de son préféré, tu te dis qu’elle appréciera en manger un bout également. – Oui, je vis ici avec mes frères. Même si le deuxième n’est pas vraiment présent ces derniers temps. Et toi, tu habites dans le coin ? – Tu supposes que oui vu ce qu’elle a pu te dire. Tu te demandes depuis combien de temps et ce qu’elle fait dans la vie aussi. T’as envie d’apprendre à la connaître. Elle a l’air cool et puis en plus ses gâteaux sont super bons. – J’suis pompier et toi ? – Que tu déclares la bouche à moitié pleine avant de finir d’avaler le mets. Tu comptes bien en reprendre un par la suite. T’espères qu’il en restera pour ton frère. Comme on dit, les absents ont toujours tords..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away Empty
Message· · Sujet: Re: a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
a cupcake a day, keeps the tummy rumbles away
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way-
Sauter vers: