hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 season finale, la saison 2 touche à sa fin.
Il est maintenant temps de commencer à clôturer ses sujets
pour démarrer sur de nouvelles bases pour la saison 3. Prenez le
temps de lire ce sujet pour tous les détails.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 be still - anna

Aller en bas 
let's get lost in the moment

Hopper Kline

messages : 728
name : raphaelle (smooke)
face + © : paul klein - ava@gajah
multinicks : mikkel, jamie, clive, leo, keats, lyle
points : 403
age : almost 28 yo [15|02]
♡ status : basically is open to everything and loves everyone.
work : singer, songwriter, trust-fund baby.
activities : smoking way too much weed, soul searching, trying to tame his hair, dreaming about tomorrow, buying overpriced clothes, singing.
home : a large loft with @isleen carrow.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ec

be still - anna Empty
Message· · Sujet: be still - anna be still - anna EmptyLun 27 Jan - 16:08



@Anna Belane -
@the roof of Hopper and Anna's building, Windmont Bay
❝ When darkness comes upon you
And colors you with fear and shame
Be still and know that I'm with you. ❞
- janvier 2020    


La nuit était fraîche, le ciel illuminé d'étoiles et le silence régnait sur le toit plat de la résidence sur Ocean Avenue. Hopper s'était assis sur le rebord de l'immeuble pour contempler les lumières qui s'offraient à lui, malgré l'heure tardive. L'insomnie l'avait trouvé cette nuit - ses pensées erratiques l'avaient laissé éveillé et alors qu'il ne restait que quelques heures avant le lever de soleil, Opi avait décidé que prendre l'air lui ferait le plus grand bien. Son amie Marie-Jeanne l'accompagnant, il avait grimpé les marches pour atteindre le toit plat aménagé de leur nouvelle résidence. Tant de choses avaient changés pour lui, ces derniers temps - et même s'il se persuadait que tout était son contrôle, le brun ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter. S'inquiéter pour Isleen, ses espoirs pour cette nouvelle vie - ce que cela représentait aussi pour eux, pour leur relation fusionnelle.

Opi débarqua sur le toit, découvrant la vue qui lui subtilisa son souffle quelques instants. S'il aimait rester seul, il aimait aussi admirer des paysages et s'y perdre pendant des heures, imaginant et ré-écrivant des histoires dans sa tête, sources d'inspiration pour ses chansons mélancoliques. Ce soir, il n'avait pas pris sa guitare - les voisins en avaient déjà assez marre de lui, il n'allait pas se mettre à jouer de la guitare en pleine nuit, ne voulant pas s'attirer les foudres du voisinage. Bloqué sur les lumières qui scintillaient, le joint à la bouche, il balança ses pieds au-dessus du vide, se rendant compte qu'il n'avait qu'à se pencher pour tomber. Amusé par cette réflexion, il haussa les épaules mollement pour sa propre personne. Lorsqu'il entendit la porte du toit s'entrouvrir, intrigué, pensant clairement qu'Isleen l'avait rattrapé et qu'elle s'apprêtait à l'engueuler férocement parce qu'il était assis trop près du bord - quel inconscient - il fut surpris de découvrir la jeune femme qu'il croisait tous les jours dans le hall. Son nom de famille - voilà tout ce qu'il savait d'elle. Belane A. Alana? Aria? Alicia? Il avait passé des jours à essayer de trouver un nom qui lui convenait - sans vraiment se mettre d'accord sur une hypothèse. Son visage, lui, était inscrit dans sa mémoire. Ce sourire discret, ces cheveux qui retombaient sur son cou, sur sa joue, ce rictus gêné mais mignon à s'en damner lorsqu'elle prenait l'ascenseur, tous les jours, à ses côtés, à la même heure. Une coïncidence? Pas du tout. Hopper avait orchestré les rencontres quotidiennes, remarquant que son regard ne le quittait pas. La première fois qu'ils s'étaient croisés, Hopper avait bien failli rentrer dans le mur d'en face, ébloui par les traits harmonieux de son visage et par sa démarche aérienne. Plutôt que laisser le hasard faire les choses, l'homme avait décidé de se pointer chaque jour à la même heure, pour se satisfaire de ce contact silencieux, prétextant d'aller lui aussi au boulot. Un simple Hi, un simple Have a nice day, you too en guise de réponse. Jamais ils n'avaient dépassé la barrière de la politesse, se regardant comme deux chiens de faïence. Hopper n'avait pas la langue dans sa poche - Isleen pouvait le confirmer - mais il était intimidé par la jeune femme qui cultivait son côté mystérieux. Son cœur d'artichaut avait imaginé de nombreuses choses en ce qui la concernait - peut-être que sa présence sur le toit allait éclaircir certains points, en premier, son prénom. Se rendant compte qu'il fumait ouvertement un large joint face à elle, il jeta - un peu paniqué - l'objet du crime du haut du toit pour ne pas qu'elle s'offusque ou qu'elle n'appelle les flics. Hopper racla sa gorge et tourna ses yeux vers celle qui s'approchait de lui. " Hi." murmura-t-il, sans trop savoir quoi rajouter, à cette heure tardive. " Can't sleep?" s'enquit-il, se rendant compte de la stupidité extrême de sa question. Of course, she can't, you stupid, or she wouldn't be there.

_________________


let's get tattoos together, something to remember ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
you have wounded eyes.

Anna Belane

messages : 1104
name : faustine.
face + © : palvin ⋅ ©self, pinterest.
multinicks : sami ⋅ resen ⋅ scott ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy ⋅ jesse.
points : 1215
age : twenty nine ⋅ [09|01]
♡ status : single.
work : horror movie scriptwriter.
activities : trying to sleep, catching up with normality, drawing, writing your next nightmare.
home : somewhere on crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open | benjamin, hopper.

be still - anna Empty
Message· · Sujet: Re: be still - anna be still - anna EmptyMar 28 Jan - 12:40

Ses sourcils plissés firent naître sur son front une ride précoce juste avant qu'elle n'ouvre les yeux. Les paupières d'Anna s'agitèrent légèrement jusqu'à s'ouvrir finalement, laissant son regard peiner à s'adapter à l'obscurité alors qu'elle tourna sur elle-même. Elle n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait être, simplement la certitude que la nuit n'était pas très avancée. Le répit que pouvait apporter le sommeil ne lui avait été accordé que pendant une heure, une heure et demi maximum, et quand bien même la logique voudrait la voir lutter pour se rendormir, elle savait au fond d'elle qu'elle n'y parviendrait pas. Foutus cauchemars. Son existence était guidée par leur présence, depuis plusieurs mois maintenant, et elle détestait ce contrôle qu'ils avaient sur elle. Ses journées étaient plus fades, rythmées par une fatigue latente, constante, dont elle n'arrivait à se défaire, à son grand damne. Elle ne demandait rien de plus qu'une nuit. Juste une, où les tourments de son subconscient ne viendraient pas à la charge, pour lui accorder un peu de repos qu'elle parviendrait tout de même à trouver étrange. Elle soupira. Ses pieds glissèrent de sous sa couette, se perdirent dans les peluches de ses pantoufles, et d'un geste vain, elle tenta de tirer un peu les traits de son visage ; quitte à ne pas dormir, autant essayer de se réveiller un peu, histoire d'être capable de faire quelque chose. Ses gestes étaient mécaniques, comme si elle n'était pas tout à fait elle-même, encore plongée dans un demi-sommeil trop agité pour être confortable, qui lui laissait la sensation que les cauchemars n'étaient peut-être pas tout à fait derrière elle, eux non plus. Sans qu'elle n'y réfléchisse, ses pieds la dirigèrent vers la cuisine, ses doigts s'animèrent pour lui servir un verre d'eau, froide et qu'elle aurait voulu glacée, qu'elle but d'une traite. Nouveau soupir. L'appartement était plongé dans une obscurité où elle trouvait autrefois son confort ; la solitude, le noir, tout ça n'avait jamais dérangé la jeune Belane, jusqu'à ce que la fiction ne devienne sa réalité une fois la nuit tombée. Une pointe d'inquiétude naquit en elle et, finalement, elle sentit le besoin de sortir se faire une place dans son esprit et dans son corps. S'éloigner, pour retrouver un peu de sanité dont elle avait l'impression angoissante de manquer. Elle n'attrapa que sa veste, qu'elle enfila distraitement par-dessus son pyjama, et vérifia la présence de ses clefs dans ses poches avant de pousser la porte et de la refermer derrière elle, avec une précaution particulière, pour ne pas mettre à mal le sommeil d'autres personnes. Le toit, elle y était déjà allée à plusieurs reprises. Comme une pause dans son tumulte quotidien, elle prenait une vue d'ensemble sur la ville qui s'étendait sous ses yeux, et tentait de s'accorder un instant où elle ne pensait plus à tout ça – ou, au contraire, elle y pensait avec plus d'ardeur encore. Et surtout, elle s'offrait le luxe de la solitude, hors des murs de son appartement. Mais pas ce soir. Ce soir, quelqu'un d'autre avait décidé de venir habiter cette partie de l'immeuble, la privant de cet instant seule face à elle-même. Elle ne discerna pas tout de suite la silhouette, dû faire quelques pas avant de reconnaître un visage familier. Le garçon du hall, qu'elle croisait toujours au même exact horaire, comme si leurs plannings se synchronisaient autour de ce moment. Rien d'autre que des banalités n'avait été échangé avec lui. Des salutations, qui n'allaient même pas jusqu'aux commentaires classiques sur le temps, bon ou mauvais. Rien d'exceptionnel, mais quelque chose qui parvenait quand même à faire sursauter parfois sa poitrine quand elle le voyait, à ressentir cette gêne délicate qu'elle n'avait plus expérimentée depuis longtemps, mais qu'il parvenait à faire renaître lorsqu'elle posait son regard sur lui, que les portes de l'ascenseur se refermaient, et qu'elle tentait de garder sa contenance durant les brèves minutes qu'ils partageaient ensemble. Elle ne connaissait même pas son prénom. C'était peut-être idiot, alors, de réagir comme ça. S'avançant malgré tout vers lui, elle referma un peu mieux sa veste pour tenter de dissimuler la tenue qu'elle arborait, et haussa des épaules. « Am I not sleeping ? » Elle regretta tout de suite sa réponse-question, pinçant des lèvres. « I guess the both of us are in that situation. » Rapidement, elle se racla la gorge et finit par s'arrêter, alors que quelques pas les séparaient encore, désignant le lancer qu'il venait de faire. « Burning your hand ? » Se balançant un peu d'avant en arrière, pour tenter de dissimuler le petit malaise qui la prenait de se retrouver face à lui sans pouvoir l'avoir anticipé cette fois, elle resta debout un peu plus longtemps.

_________________

- what doesn't kill you fucks you up -- m e n t a l l y.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
let's get lost in the moment

Hopper Kline

messages : 728
name : raphaelle (smooke)
face + © : paul klein - ava@gajah
multinicks : mikkel, jamie, clive, leo, keats, lyle
points : 403
age : almost 28 yo [15|02]
♡ status : basically is open to everything and loves everyone.
work : singer, songwriter, trust-fund baby.
activities : smoking way too much weed, soul searching, trying to tame his hair, dreaming about tomorrow, buying overpriced clothes, singing.
home : a large loft with @isleen carrow.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ec

be still - anna Empty
Message· · Sujet: Re: be still - anna be still - anna EmptyMer 29 Jan - 18:23

Les yeux curieux et amusés de Hopper se posèrent sur l'inconnue et il détailla sa tenue - ce soir, cette nuit, elle portait ce qui ressemblait à un pyjama chaud et un gilet mis à la va-vite. Attentif à son visage, l'homme détecta un léger malaise en elle, souriant timidement à ses réflexions évidentes. " I guess so." acquiesça-t-il, haussant les épaules, toujours retourné vers elle. Leurs yeux se croisèrent et il se perdit un instant dedans avant de reprendre. " That was ..." tenta-t-il de se justifier, grattant sa nuque, gêné de se faire prendre la main dans le sac. " Busted? " dit-il, le rouge montant à ses joues. Kline n'avait jamais été quelqu'un de discret - encore moins lorsque cela concernait son vice principal. Élevé dans une famille d'hippies artistes, qui prenait les drogues comme un moyen comme un autre de s'amuser, Hopper avait commencé à fumer à l'âge de quinze ans. Voyant qu'elle n'était pas clairement offusquée - l'odeur était encore bien présente autour de Hopper - il lui offrit un rictus reconnaissant de ne pas le sermonner sur son utilisation de la drogue douce. Plus d'une personne l'aurait jugé ou sermonné - mais elle, elle semblait totalement désintéressée par cela. Ses yeux ne le quittaient pas et il l'invita à venir s'asseoir près de lui, tapotant légèrement le bout de la corniche où il était assis. " Want to sit? " s'enquit-il, se décalant même de quelques centimètres pour ne pas qu'elle se fasse des idées quant à ses intentions. Opi attendrait au moins de connaître son prénom avant de se lancer dans quelque chose - une tentative sûrement vaine de séduction, au beau milieu de la nuit. L'opportunité lui était fournie. Il n'avait pas trouvé le courage de le faire avant. Il bénissait les dieux qui lui permettaient de partager quelques minutes avec l'énigmatique Belane.

Kline fourra ses mains dans les poches de son hoodie et reporta son attention sur le paysage. Ce dont il était sûr était qu'elle n'était pas franchement bavarde. Ne voulant pas la brusquer, il fit semblant d'admirer la vue de longues minutes après qu'elle se soit installée auprès de lui, ses pieds balançant doucement dans le vide, à un rythme régulier, comme un métronome. Une mélodie raisonnait dans son cerveau brumeux mais il se cacha bien de partager cet air - ou c'est ce qu'il aimait penser car il humait la chanson sans s'en rendre compte. Mordillant sa joue à l'intérieur de sa bouche, il se décida de briser le silence, tournant la tête vers elle. " I'm Hopper, by the way." Peut-être que se présenter officiellement lui permettrait de briser la glace entre eux deux. Il n'arrivait pas à détecter si elle ne souhaitait pas lui parler ou si simplement, elle était trop timide. Patiemment, il continua son manège avec ses jambes et reposa son regard sur elle, confirmant bien que son profil était sûrement la belle plus chose qu'il avait vu depuis un bail. Il se garda bien de partager sa pensée et attendit sagement qu'elle ne se décide à lui répondre.

_________________


let's get tattoos together, something to remember ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
you have wounded eyes.

Anna Belane

messages : 1104
name : faustine.
face + © : palvin ⋅ ©self, pinterest.
multinicks : sami ⋅ resen ⋅ scott ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy ⋅ jesse.
points : 1215
age : twenty nine ⋅ [09|01]
♡ status : single.
work : horror movie scriptwriter.
activities : trying to sleep, catching up with normality, drawing, writing your next nightmare.
home : somewhere on crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open | benjamin, hopper.

be still - anna Empty
Message· · Sujet: Re: be still - anna be still - anna EmptyMer 19 Fév - 3:53

L'odeur de weed continuait d'embaumer l'air, et ce même après qu'il ait fait voler le joint qu'il tenait entre ses doigts. Un sourire fin se dessina sur le visage d'Anna, alors qu'elle ne put s'empêcher de penser à l'aide que pourrait apporter une de ces choses dans sa quête – infinie ? – du sommeil dans laquelle elle s'était lancée par obligation. On lui avait bien trop souvent vanté les vertus de l'herbe dans sa situation ; elle avait quelquefois essayé, réussissant grâce à elle à trouver le répit qu'elle cherchait dans la nuit, sans pour autant trouver le courage de sauter le pas et d'en acheter elle-même, se retrouvant donc à dépendre de la générosité de cœur de comparses et d'autres. Elle n'en mentionna pourtant aucunement son vis-à-vis, préférant se rapprocher un peu de lui en haussant nonchalamment les épaules. « It's your lucky day ; I probably would've fail the police academy's tests if I tried anyway. » Malgré la nuit qui les enlaçait, elle parvenait à discerner un léger changement de couleur sur le visage du jeune garçon, et ne put vraiment retenir un petit sourire de se dessiner au détour de ses lèvres en le voyant ainsi. Elle le trouvait déjà mignon de prime abord, mais de le voir rougir ainsi, pour une simple main dans le sac en matière de consommation de drogue douce, rajoutait un petit quelque chose à son charme sur lequel elle n'était que peu désireuse de s'attarder pour l'instant. Laissant son regard traîner sur lui, elle garda le silence quelques secondes de plus, dans une légère maladresse sociale qu'elle ne souhaitait pas mettre d'autant plus en avant, et finit par s'avancer un peu plus vers lui, avalant en quelques pas seulement la distance qu'il restait entre eux. Un peu hésitante dans ses mouvements, elle vint s'asseoir à ses côtés, laissant ses jambes pendre dans le vide qu'ils surplombaient, balançant lentement contre le mur de l'immeuble ; suffisamment lentement pour ne pas provoquer le moindre son, les quelques fois où elle venait malheureusement cogner contre la paroi. Elle ne rajouta rien de plus. Encore dans cet entre-deux, entre réalité et onirisme, pas tout à fait réveillée mais pas suffisamment endormie pour retrouver la douceur de ses draps et les tréfonds de ses cauchemars, elle ne trouverait sans doute pas les mots convenables pour tenter quelconque conversation avec son voisin, et préféra laisser s'installer entre eux un silence qui n'était, étrangement, pas inconfortable pour la scénariste. Elle laissa parfois son regard vagabonder vers lui. Effleurer l'horizon de la ville qui s'étalait face à elle, pour finalement retrouver les pourtours d'un visage qu'elle ne connaissant que brièvement, au détour d'un ascenseur et de quelques échanges maladroits. Détournant les yeux dès qu'ils s'apprêtaient à croiser ceux du garçon, elle étouffa parfois un demi-sourire derrière la manche de son gilet, prétextant silencieusement un bâillement ou toute autre raison pour se dissimuler derrière son bout de tissu. Anna appréciait le côté suspendu dans le temps de leur absence d'échange. L'impression de ne pas avoir à se forcer à trouver quelque chose à dire pour combler un blanc qui s'était naturellement glissé entre eux, comme si la nuit elle-même se portait garante d'une absence de malaise. Alors elle oublia le temps qui s'écoulait et sa notion, ne sachant même pas vraiment combien de minutes avaient pu s'égrainer lorsqu'il rompit le silence d'une mélodie qu'il fredonnait, et la poussait à tendre un peu plus l'oreille. Elle ne voulait pas le déranger, alors n'irait-elle pas lui demander de chantonner un peu plus fort pour mieux entendre. À la place, son attention se porta sur le son léger qu'il laissait venir à ses oreilles et, une seconde ou deux, elle s'autorisa à fermer les yeux pour se laisser porter par l'air qui lui parvenait, jusqu'à ce que la voix se fasse plus claire. Redressant son dos, elle tourna la tête vers le dénommé Hopper – c'était donc ça, son prénom – et esquissa, à nouveau, un léger sourire. « Hi, Hopper-by-the-way. » Son regard croisa le sien et, malgré la sombreur environnante, elle accrocha le bleu clair de ses yeux et oublia presque de se présenter à son tour. « I'm Anna. » Elle aurait très bien pu tendre sa main pour serrer doucement la sienne, laisser leurs doigts s'effleurer et un contact se créer. Mais son emprise resta autour de son gilet, alors qu'elle perdit plus longuement encore son regard dans le sien, prolongeant sans réellement le réaliser le contact oculaire, l'observant avec la même attention qu'elle avait pu avoir face au paysage.

_________________

- what doesn't kill you fucks you up -- m e n t a l l y.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




be still - anna Empty
Message· · Sujet: Re: be still - anna be still - anna Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
be still - anna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: