hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 season finale, la saison 2 touche à sa fin.
Il est maintenant temps de commencer à clôturer ses sujets
pour démarrer sur de nouvelles bases pour la saison 3. Prenez le
temps de lire ce sujet pour tous les détails.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 i'm almost breaking, can't you tell (g/c).

Aller en bas 
not afraid to take a stand

Gaia Digby

messages : 492
name : romane ⋅ gajah.
face + © : lana del rey, © mine.
multinicks : thalia ⋅ isleen ⋅ anastasia.
points : 216
age : thirty four y.o. (21/06).
♡ status : married to clive, mother of two, libertine.
work : rich housewife cliché.
activities : book club ⋅ driving her kids to school, reading, pleasing her husband, having sex somewhere else with somebody else, trying to take over wb, taking care of her mother.
home : the biggest house on ocean avenue w/ the fam.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : clive ⋅ madden ⋅ blake ⋅ victoria ⋅ winifred.

i'm almost breaking, can't you tell (g/c). Empty
Message· · Sujet: i'm almost breaking, can't you tell (g/c). i'm almost breaking, can't you tell (g/c). EmptyMar 4 Fév - 17:26

trying to hold my head up, i've been thinkin' about this mess we've made
'cause i shouldn't have to blame myself

@clive digby // (theme song)

Son monde s’était écroulé autour d’elle et elle s’était revue des mois plus tôt quand le téléphone avait sonné en pleine nuit pour lui annoncer la terrible nouvelle de la mort de sa mère. Le coeur battant la chamade, Gaia avait abandonné tout ce qu’elle était en train de faire et avait sauté dans sa voiture pour rejoindre la clinique de Windmont Bay - par chance, les enfants étaient à l’école et elle n’avait donc pas le souci de les faire garder ou de les amener avec elle. La belle accéléra dans les rues des quartiers résidentiels, se fichant pas mal des limites de vitesse, afin d’arriver le plus vite possible sur place sans se soucier d’y arriver en un seul morceau. Elle se gara précipitamment sur une place de parking libre et sauta hors de voiture pour franchir les portes de la clinique en courant, le souffle court tandis qu’elle s’adressait à la réception pour exiger de voir son mari. On lui somma de se calmer, que pour l’instant on lui faisait passer des examens et qu’il lui était impossible d’aller le voir. Telle une lionne en cage, Gaia fit les quatre cent pas dans la salle d’attente, faisant plusieurs allers-retours vers la machine à café pour se donner du carburant. Elle ne connaissait cet endroit que trop bien pour y avoir passé du temps lors des derniers mois de vie de sa mère - elle n’avait pas pensé y retourner de sitôt, surtout pour son mari à qui elle avait expressément demandé de lui survivre.
Épuisée par la montée de stress, Gaia avait fini par s’asseoir sur l’’une des bancs de chaises, laissant tomber sa tête dans le creux de ses mains. « Mrs Digby ? » À l’entente de son nom d’épouse, la belle se releva précipitamment et alla à la rencontre de l’infirmière qui lui annonça que son mari avait été raccompagné dans sa chambre et qu’il pouvait désormais recevoir des visiteurs. Elle remercia distraitement la jeune femme et c’est d’un pas pressé qu’elle traversa les couloirs de la clinique jusqu’au numéro de chambre qu’on lui avait indiqué. « Clive! » S’exclama-t-elle en le découvrant sur son lit, ne lui laissant que quelques secondes pour réaliser sa présence avant de se jeter dans ses bras, ne pouvant retenir ses larmes plus longtemps. Il avait l’air d’aller bien mais la réceptionniste au téléphone lui avait annoncé que son mari avait fait un malaise plus tôt dans la journée et avait été amené à la clinique pour des examens complémentaires tant sa situation inquiétait les médecins. « What happened to you? » Demanda-t-elle en se relevant pour pouvoir observer son visage, à la recherche du moindre signe de faiblesse ou de maladie. Elle se doutait bien que les examens n’avaient encore rien donné mais elle espérait que le médecin ne tarderait pas trop à venir leur parler - elle resterait avec lui tant qu’il était nécessaire, quitte à devoir appeler la voisine pour qu’elle aille chercher les petits à l’école et s’occupe d’eux ce soir. « You scared the hell out of me. » Avoua-t-elle, vulnérable au possible alors que le pire lui était passé par la tête lorsque le téléphone avait sonné.

_________________

with mirth and laughter
let old wrinkles c o m e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Be a king when kingdom comes

Clive Digby

messages : 822
name : raphaelle (smooke)
face + © : luke evans - avatar @visneya - icons @tumblr
multinicks : mikkel, leo, keats, jamie, hopper, lyle
points : 711
age : 40 years old (23.10)
♡ status : madly in love with his wife - but in a libertine relationship, seeing other people.
work : Novatech Industries' boss slash millionaire.
activities : Dreaming about vacations, working too hard, supporting his wife through hard times.
home : the biggest house on @ocean avenue.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Free | gaia, vika, lachlan

i'm almost breaking, can't you tell (g/c). Empty
Message· · Sujet: Re: i'm almost breaking, can't you tell (g/c). i'm almost breaking, can't you tell (g/c). EmptyMar 4 Fév - 21:41


❝ There's a calm before the thunder.
Never sure of, what's to come.
So hold my soul 'til the morning.
Love me to the bone. ❞
@Gaia Digby - février 2020    


Clive Digby s'était réveillé sur un brancard, désorienté - le paramédic le rassurant plus ou moins sur sa localisation et sur pourquoi il était dans l'ambulance, en direction de la clinique de Windmont Bay. Le britannique avait brûlé la chandelle par les deux bouts - les dernières semaines stressantes avaient eu raison de lui et il s'était évanoui, au bout milieu d'un meeting professionnel, devant son plus jeune frère et son assistante. Si l'ambulancier ne savait pas encore précisément la raison de son malaise, Clive, lui, en connaissait parfaitement la cause - une cause qu'il tût, scellant ses lèvres pour ne pas vendre le mal qui le rongeait depuis maintenant quelques années. Tout s'était enchaîné - Gaia avait perdu sa mère et avait été afffligé d'une tristesse profonde; les enfants, eux aussi, s'étaient montrés plus à fleur de peau; les partenaires de l'entreprise avaient mis en doute certains de ses montages et Clive avait dû non seulement assurer son côté familial mais aussi tenter de récupérer le coup auprès de ses investisseurs. C'était l'angoisse coincée dans la gorge et la migraine tapante qu'il s'était réveillé chaque matin, redoutant un nouveau coup du sort, une nouvelle péripétie, qui, cette fois, mettrait l'anglais à terre - ou bien le tiendrait par la gorge, impossible de s'échapper et obligé de devoir affronter tout ce qui n'allait pas dans sa vie aux allures pourtant parfaites. Digby avait ignoré les signes avant-coureurs; ceux qui montraient son épuisement. Les larges cernes noires sous ses yeux, la consommation excessive d'alcool le soir dans son bureau pour tenir le rythme, l'irritation constante lorsqu'il s'occupait de ses enfants un peu trop agités. Se réveillant épuisé chaque matin, il avait tenté de surmonter ces défis, se persuadant que tout rentrerait dans l'ordre rapidement, que ce n'était qu'une passade. Avec réticence, il avait donné les coordonnées de sa femme à l'infirmière, essayant de la persuader qu'il pourrait rentrer seul après les examens qu'on souhaitait lui faire passer. Désespéré de savoir que Gaia débarquerait le plus vite possible - il la connaissait par cœur, elle allait tout lâcher pour accourir - et profondément agacé qu'on ne considère pas son avis, l'anglais avait pris son mal en patience, angoissant pourtant des résultats médicaux qui allaient tomber et confirmer le diagnostic, en la présence de sa femme. Il ne pourrait plus se cacher une fois que le médecin prononcerait ce mot qui faisait froid dans le dos.

Comme prévu, après avoir repris quelques couleurs, Gaia avait débarqué en trombe dans sa chambre, se jetant sur lui, ne se rendant peut-être pas compte qu'elle y allait un peu fort; Clive réprima un grognement de douleur lorsqu'il vit qu'elle s’effondrait devant lui, voyant les larmes coulées le long de ses joues. " Baby ... " l'implora-t-il, l'observant lui aussi d'un œil inquiet. Il détestait lorsqu'elle se mettait dans de tels états - surtout qu'il se sentait parfaitement bien. " Baby. I'm okay, don't panic." affirma le britannique, voulant la rassurer, la laissant le détailler de ses yeux inquisiteurs, qui cherchaient sûrement à confirmer qu'il était malade ou souffrant. " I know, I'm sorry, I told them not to call you but they wouldn't listen." soupira-t-il, se redressant sur le lit et l'invitant à venir s'asseoir près de lui. Il était dérangé par la perfusion sur sa main et il poussa le tube qui pendait d'un geste agacé. " It was just a dizzy spell. I'm fine. " certifia l'anglais, prenant sa joue dans sa main restante, la caressant du bout du doigt, essuyant les quelques larmes qui y coulaient. Il mentait, il le savait. Mais il ne voulait pas l'inquiéter - il lui offrit donc un sourire réconfortant et prit sa main dans la sienne. " It's nothing, really, I'm so sorry they worried you." s'enquit le blond en embrassant sa main, pourtant fébrile de ce que le médecin pourrait bien révéler à sa femme. Un médecin qui fit son entrée dans la pièce au grand dam du britannique qui le maudit dans la seconde - ne pouvait-il pas attendre que sa femme s'absente? Fuck, fuck, fuck. I'm bloody fucked.

_________________

 
Times get tough but I don't give up 'cause I know I'm not alone ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
not afraid to take a stand

Gaia Digby

messages : 492
name : romane ⋅ gajah.
face + © : lana del rey, © mine.
multinicks : thalia ⋅ isleen ⋅ anastasia.
points : 216
age : thirty four y.o. (21/06).
♡ status : married to clive, mother of two, libertine.
work : rich housewife cliché.
activities : book club ⋅ driving her kids to school, reading, pleasing her husband, having sex somewhere else with somebody else, trying to take over wb, taking care of her mother.
home : the biggest house on ocean avenue w/ the fam.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : clive ⋅ madden ⋅ blake ⋅ victoria ⋅ winifred.

i'm almost breaking, can't you tell (g/c). Empty
Message· · Sujet: Re: i'm almost breaking, can't you tell (g/c). i'm almost breaking, can't you tell (g/c). EmptyMar 4 Fév - 23:44

L'infirmière n'avait pas été alarmante au téléphone, lui avait assuré que son mari n'était pas dans un danger de mort, mais c'est une Gaia paniquée qui franchit les portes de la chambre 206 et qui se précipita dans les bras de Clive. Son coeur se brisa dans sa poitrine à l'entente de sa voix qui se voulait rassurante, elle s'était tant inquiétée pour lui ces dernières heures que le soulagement fut vécu comme un coup en plein coeur. « What? You didn't want me to come? » Malgré la peur, la panique, le soulagement et tout l'amour qu'elle lui portait, Gaia lui donna un violent coup dans le bras, se fichant pas mal de lui faire mal. Était-il complètement idiot ? « In sickness and in health, remember? Of course I'm always gonna be there when something happens to you. » Ne se rendait-il pas compte que ses propos lui faisaient plus de mal que de bien ? Elle savait pertinemment que ça ne venait pas d'une mauvaise intention, qu'il voulait simplement la protéger, mais elle avait besoin d'être au courant de ces choses-là. Elle se demanda alors s'il aurait fini par lui en parler et s'il lui aurait caché son malaise si les médecins avaient écouté ses supplications de ne pas l'appeler, mais Gaia ne fit aucune remarque à son sujet, ne souhaitant pas se disputer avec son mari - ce n'était ni le lieu ni le moment. « You're not fine, Clive. You collapsed, that is not a normal thing for a healthy body. » Ç'aurait pu être bien pire qu'un simple malaise mais avec tout ce qu'elle avait vécu dernièrement elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter plus que de raison, et Clive était bien placé pour le comprendre. La belle soupira quand Clive lui assura une nouvelle fois que ce n'était rien, puis elle se rapprocha de lui pour coller son front au sien et venir déposer un baiser sur ses lèvres. C'est à ce moment-là que le médecin arriva, s'éclaircissant la gorge pour annoncer sa présence au couple de tourtereaux. Gaia se releva du lit par politesse et lança un regard inquiet à l'homme d'une cinquantaine d'années. « So? What do you have to say, Doc? Is he okay? » Une rapide coup d'oeil en direction de Clive lui indiqua qu'il était anxieux d'entendre ce que le médecin avait à dire, ce qui ne la rassura pas ; loin de se douter des raisons du malaise de son mari, la mère de famille glissa sa main dans la sienne pour lui assurer son soutien infaillible en attente du verdict. « How many pills do you take per day, Mr Digby? » Gaia fronça les sourcils et se tourna vers Clive, ne comprenant pas très bien où il voulait en venir. « What pills? What is he talking about, Clive? » Et sous l'inquiétude évidente se cachait un ton bien plus dangereux, celui qui indiquait qu'elle commençait à douter de son mari.

_________________

with mirth and laughter
let old wrinkles c o m e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Be a king when kingdom comes

Clive Digby

messages : 822
name : raphaelle (smooke)
face + © : luke evans - avatar @visneya - icons @tumblr
multinicks : mikkel, leo, keats, jamie, hopper, lyle
points : 711
age : 40 years old (23.10)
♡ status : madly in love with his wife - but in a libertine relationship, seeing other people.
work : Novatech Industries' boss slash millionaire.
activities : Dreaming about vacations, working too hard, supporting his wife through hard times.
home : the biggest house on @ocean avenue.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Free | gaia, vika, lachlan

i'm almost breaking, can't you tell (g/c). Empty
Message· · Sujet: Re: i'm almost breaking, can't you tell (g/c). i'm almost breaking, can't you tell (g/c). EmptyMer 5 Fév - 16:56

Digby se rendit vite compte de sa réflexion qui ne faisait sens lorsque Gaia ne se gêna pas pour lui remettre les idées en place - bien sûr qu'elle viendrait, quoiqu'il arrive; bien sûr qu'elle serait toujours à ses côtés même si ce n'était que pour des broutilles. En l'occurrence, son malaise cachait un secret bien plus sombre - quelque chose qu'il avait enfoui en lui, espérant que s'il ne le disait pas à voix haute, cela ne s'avérerait pas véridique. L'anglais retroussa le nez, soufflant mais accueillant sa femme dans ses bras dans un effort de la rassurer sur son état de santé. Il se sentait mieux. Pas besoin de s'alarmer. Il accueillit aussi son baiser avec tendresse, tentant de se faire une raison. Mais le médecin les interrompit et telle une claque magistrale, face à sa question, Clive resta immobile, dans l'impossibilité de répondre au professionnel. Ses yeux dérivèrent sur sa femme qui affichait une expression incrédule, ne comprenant pas où voulait en venir le médecin. Clive le savait parfaitement, lui. " I don't take - " tenta-t-il de nier, fronçant les sourcils et pinçant les lèvres en réaction à l'accusation - ou ce qu'il prenait comme une accusation - du docteur. C'était purement et simplement une question qui le mettait face à son évidence - l'évidence qui avait réglé ces journées ces dernières années.  Le médecin le dévisagea, s'impatientant sûrement et le britannique sût qu'il allait devoir passer à table, très rapidement. La main de sa femme se resserra autour de la sienne, comme un étau.

Digby baissa la tête, dans un effort de préservation. " Five a day, at least, when it's a good day." avoua-t-il, la voix basse et grave. Son regard se porta sur sa main et celle de sa femme, enlacées. Il vit le moment où elle s'extirpa de son étreinte et il serra les dents. Tentant de contrôler ses émotions erratiques, le tourbillon et la descente en enfer qui le saisirent, tous en même temps, il sentait les yeux de son épouse le dévisager - il ne pouvait se résoudre à croiser son regard. Il releva les yeux vers le médecin et doucement mais fermement, lui fit une demande inhabituelle. " Doc' can you leave us alone for a minute?" s'enquit-il, voyant rapidement que le médecin voyait où il voulait en venir. Gaia ne savait rien de cette accoutumance aux cachets anti-douleurs. Lorsque le médecin les laissa tranquille, Clive déglutit violemment - il savait que Gaia allait avoir une réaction hors norme, qu'il allait en prendre pour son grade. Ils étaient supposés ne rien se cacher - et pourtant, comme tous les couples, les secrets écloraient un jour. La voix chevrotante, le regard suppliant, Clive releva ses perles vers sa femme, toujours immobile à ses côtés. " Before you get angry, please listen to me. I - " commença-t-il, essayant de se justifier. " I've got this under control." affirma le britannique, refusant de croire que de prendre des anti-douleurs pouvait être considéré comme une addiction. " I didn't tell you because I knew you would have been worried." expliqua le quadragénaire, essayant de trouver une place confortable sur le lit, ses yeux rivés dans ceux de sa femme. " I've been having these headaches for the past few years and - " Ses yeux changèrent de direction lorsqu'il pensa à l’événement déclencheur de ses migraines. La tension emplit son corps et il dût souffler pour repousser ce souvenir de sa mémoire. " I'm sorry." s'excusa-t-il, ne voulant pas qu'elle en fasse toute une histoire, même s'il y avait matière aux reproches.

_________________

 
Times get tough but I don't give up 'cause I know I'm not alone ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
not afraid to take a stand

Gaia Digby

messages : 492
name : romane ⋅ gajah.
face + © : lana del rey, © mine.
multinicks : thalia ⋅ isleen ⋅ anastasia.
points : 216
age : thirty four y.o. (21/06).
♡ status : married to clive, mother of two, libertine.
work : rich housewife cliché.
activities : book club ⋅ driving her kids to school, reading, pleasing her husband, having sex somewhere else with somebody else, trying to take over wb, taking care of her mother.
home : the biggest house on ocean avenue w/ the fam.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : clive ⋅ madden ⋅ blake ⋅ victoria ⋅ winifred.

i'm almost breaking, can't you tell (g/c). Empty
Message· · Sujet: Re: i'm almost breaking, can't you tell (g/c). i'm almost breaking, can't you tell (g/c). EmptySam 8 Fév - 10:09

Le monde de Gaia s'écroula autour d'elle et la colère se mêla à la tristesse quand Clive avoua au médecin prendre au moins cinq cachets par jour. Comment avait-elle fait pour ne pas s'en rendre compte ? Était-elle égoïste, trop centrée sur elle-même pour s'apercevoir que l'homme qu'elle aimait avait développé une addiction ? Elle porta une main à sa bouche, sous le choc, incapable de répondre quoi que ce soit, pas tant que le médecin était là. Refusant que ce dernier voit à quel point cette nouvelle la déstabilisait, elle avait tourné le dos aux deux hommes pour laisser son regard se perdre à l'horizon à travers la fenêtre. Elle entendit Clive congédier le médecin et son coeur se serra dans sa poitrine, appréhendant ce qu'il avait à lui dire pour sa défense. Elle avait autant envie de pleurer que de crier alors elle resta immobile, stoïque, silencieuse. « Under control? » S'exclama-t-elle, se retournant précipitamment vers son mari sans pour autant s'approcher de lui ou lui montrer une quelconque marque de soutien. Elle lui en voulait terriblement et il n'aurait aucun mal à le lire dans ses yeux. « Taking five pills a day, at least, is not having it under control, Clive! » Gaia n'était pas médecin mais depuis qu'elle était mère elle s'intéressait aux médicaments, aux doses autorisées, pour pouvoir soigner ses enfants sans jamais les mettre en danger - et elle était à peu près sûre que cinq cachets par jour était beaucoup trop, même pour un homme de sa corpulence. « Of course I would have been worried, Clive. How long has this been going on? » Elle était en colère, mais surtout, elle était blessée de n'apprendre ça que maintenant, des années après le début de cette addiction. Pourquoi n'avait-il pas ressenti le besoin de lui en parler ? Ils auraient pu trouver une solution à son problème, traverser ça ensemble, elle aurait voulu avoir l'opportunité de l'aider. Ils avaient traversé tellement d'épreuves ensemble, jamais elle n'aurait pensé qu'il aurait pu garder un quelconque secret. « Headaches? What— » Les sourcils froncés, Gaia secoua la tête. Elle était confuse, c'était trop d'informations d'un coup qu'elle avait du mal à encaisser. « How did I not know that? How did I miss this? » Et sa voix, jusque-là teintée de reproches, trahissait à quel point elle se sentait coupable. Elle se remettait en question de n'avoir rien vu et ne pouvait s'empêcher de se demander si son ignorance avait empiré les choses pour Clive. Les bras toujours croisés sur sa poitrine, incapable de s'approcher de son mari, incapable de se débarrasser de cette impression d'avoir été trahie, elle plongea son regard dans le sien sans faillir en prononçant ces mots. « You need help. » Elle serait avec lui à chaque étape mais il était hors de question qu'il rentre chez eux et continue son cirque, elle ne voulait plus recevoir ce genre d'appel et surtout, elle ne voulait pas prendre le risque que son état de santé s'aggrave avec le temps, elle ne le supporterait pas.

_________________

with mirth and laughter
let old wrinkles c o m e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Be a king when kingdom comes

Clive Digby

messages : 822
name : raphaelle (smooke)
face + © : luke evans - avatar @visneya - icons @tumblr
multinicks : mikkel, leo, keats, jamie, hopper, lyle
points : 711
age : 40 years old (23.10)
♡ status : madly in love with his wife - but in a libertine relationship, seeing other people.
work : Novatech Industries' boss slash millionaire.
activities : Dreaming about vacations, working too hard, supporting his wife through hard times.
home : the biggest house on @ocean avenue.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Free | gaia, vika, lachlan

i'm almost breaking, can't you tell (g/c). Empty
Message· · Sujet: Re: i'm almost breaking, can't you tell (g/c). i'm almost breaking, can't you tell (g/c). EmptyVen 14 Fév - 18:43

Clive pouvait lire en sa femme qu'elle lui en voulait et son coeur se serra violemment dans sa poitrine, impossible de digérer l'idée qu'elle pouvait être en colère contre lui. A chaque événement de leurs vies, ils s'étaient promis de se soutenir et de s'aimer dans l'adversité - mais lorsque Clive cachait un secret si important depuis plusieurs années, il savait pertinemment qu'il risquait de perdre Gaia et cette pensée lui était si insupportable qu'il se sentit mal, terriblement mal, à deux doigts de refaire un malaise. La tête penchée vers le bas, il ferma les yeux pour contrôler son palpitant agité et frotta ses yeux embrumés - il ne pouvait pas éviter cette discussion juste parce qu'il était fatigué. Il devait affronter les yeux trahis de son épouse et il déglutit une nouvelle fois en relevant ses perles vers elle. " Five or six years, I don't remember." avoua-t-il, mais mentant entre ses dents car sachant exactement quand il avait développé ce besoin de calmer ses migraines. Six ans qu'il cachait cela à sa femme et qu'il avalait ses pilules magiques en secret - six ans que ce secret le rongeait. Pourtant, il ne se sentait pas soulagé qu'elle le sache - il redoutait les nombreuses conséquences que ce secret pourrait avoir sur leur couple, sur leur vie, sur leur famille. Persuadé qu'il pouvait se séparer à n'importe quel moment des antidouleurs, Clive soupira profondément et les mots de sa femme lui firent l'effet d'une gifle.

Ses yeux s'humidifièrent et même s'il tentait de garder la face, toujours habitué à son rôle de mari protecteur et pilier de la famille, il étouffa un sanglot dans sa gorge, car prêt à craquer. Lorsque ses yeux croisèrent celle de son épouse qu'il aimait tant, en découvrant son visage inquiet, ses traits tirés, en se rendant compte de la peine qu'il lui infligeait alors qu'elle avait déjà vécu de lourds traumatismes, Digby s'effondra sur lui-même et ne put retenir une seconde de plus les larmes qu'il avait enfoui depuis si longtemps, espérant les anesthésier avec la magie des médicaments. Son corps fut pris d'un long spasme et il cacha son visage entre ses mains, atterré et assommé par la réalisation, que oui, peut-être, il avait besoin d'aide. Sa femme n'avait pas bougé, à quelques mètres de lui. Dans un besoin de savoir qu'elle serait avec lui pendant cette nouvelle épreuve, il se leva, les larmes coulant le long de ses joues et sans rien dire, s'échoua contre elle, pleurant dans ses bras.

_________________

 
Times get tough but I don't give up 'cause I know I'm not alone ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
not afraid to take a stand

Gaia Digby

messages : 492
name : romane ⋅ gajah.
face + © : lana del rey, © mine.
multinicks : thalia ⋅ isleen ⋅ anastasia.
points : 216
age : thirty four y.o. (21/06).
♡ status : married to clive, mother of two, libertine.
work : rich housewife cliché.
activities : book club ⋅ driving her kids to school, reading, pleasing her husband, having sex somewhere else with somebody else, trying to take over wb, taking care of her mother.
home : the biggest house on ocean avenue w/ the fam.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : clive ⋅ madden ⋅ blake ⋅ victoria ⋅ winifred.

i'm almost breaking, can't you tell (g/c). Empty
Message· · Sujet: Re: i'm almost breaking, can't you tell (g/c). i'm almost breaking, can't you tell (g/c). EmptyLun 17 Fév - 9:36

Elle lui en voulait, pour tellement de raisons. Elle lui en voulait d'avoir gardé ça pour lui alors qu'ils avaient toujours tout traversé ensemble, qu'elle n'avait elle-même jamais eu de secrets pour lui ; elle lui en voulait de réussir à la faire se sentir coupable de n'avoir rien vu avant qu'il ne soit trop tard ; et surtout, elle lui en voulait de minimiser les choses alors que le médecin semblait alerté. Son addiction n'était pas rien comme il aurait préféré qu'elle le pense, il avait besoin d'aide pour s'en sortir et elle n'hésita pas à le lui dire, refusant de prendre des pincettes avec lui. Et tant pis si elle passait pour la méchante dans l'histoire, elle n'allait pas le laisser s'en sortir comme ça quand sa santé était en danger, elle ne le lui pardonnerait jamais si quelque chose de tragique finissait par lui arriver. « Six years? » Répéta-t-elle, sa voix se brisant sur ses mots. Anéantie par une telle révélation, Gaia déglutit avec peine et recula, prête à fuir cette pièce, souhaitant pour la première fois mettre de l'espace entre son mari et elle. Il lui brisait le coeur, s'en rendait-il compte ?
Mais alors qu'elle était sur le point de lui demander du temps pour faire le point toute seule, Clive étouffa un sanglot et se leva pour venir s'effondrer dans ses bras. Gaia n'était pas prête à le pardonner, pourtant ses bras se referment autour du corps anormalement frêle de son mari pour lui attester de sa présence ; les choses risquaient d'être compliquées pendant un certain temps mais elle serait là pour lui quoi qu'il arrive car c'était ce qu'ils faisaient, c'était ce qui les liait. À voir son mari aussi mal, Gaia sentit les larmes lui monter aux yeux à son tour et elle ne fit rien pour les dissimuler. Ils restèrent ainsi pendant de longues minutes, accrochés l'un à l'autre, tous les deux le coeur brisé de manière différente. Ils ne se séparèrent qu'à l'arrivée du médecin, Gaia ne lâchant pas la main de Clive tandis que l'homme leur annonçait qu'il pouvait rentrer chez eux s'il promettait de ne plus prendre de cachet. Gaia jeta un coup d'oeil à son mari, sachant pertinemment que les choses ne pourraient pas être aussi simples que ça quand ils rentreraient chez eux, redoutant ce qui les attendait.

sujet terminé

_________________

with mirth and laughter
let old wrinkles c o m e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




i'm almost breaking, can't you tell (g/c). Empty
Message· · Sujet: Re: i'm almost breaking, can't you tell (g/c). i'm almost breaking, can't you tell (g/c). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm almost breaking, can't you tell (g/c).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way :: windmont bay clinic-
Sauter vers: