hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 season finale, la saison 2 touche à sa fin.
Il est maintenant temps de commencer à clôturer ses sujets
pour démarrer sur de nouvelles bases pour la saison 3. Prenez le
temps de lire ce sujet pour tous les détails.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 strawberries and depression - clemens

Aller en bas 
I promise that you'll never find another like me

Lyle Riehl

messages : 261
name : raph (smooke)
face + © : lbs + @allsouls
multinicks : mikkel, clive, leo, keats, jamie, hopper
points : 476
age : 20 yo [17.09]
♡ status : surely trying to get into your pants if you're a guy.
work : waiter @marceline's coffee shop
activities : Judging you, staring at you, faking smiles, partying, seducing older men, being a charming human being altogether.
home : small flat w/ his cousin Anastasia

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (3/4) | anastasia, dash, clemens

strawberries and depression - clemens Empty
Message· · Sujet: strawberries and depression - clemens strawberries and depression - clemens EmptyVen 7 Fév - 12:02

Windmont Bay, Marceline's Coffee Shop.
❝ What do I gotta do
to make you all mine? ❞
- février 2020 -
@Clemens Nassau   


" Hi, Julie. What a nice scarf that is. Same as usual?" s'enquit Lyle, attrapant un gobelet en carton pour y remplir une large tasse de café. L'homme roula discrètement ses yeux sous ses paupières - that scarf is as ugly as a dead cat - et y gribouilla le prénom mal orthographié de la pauvre Julie - Joolya - , qui tenta bien sûr de protester avant que Lyle ne l'interrompe d'un regard froid, clairement peu concerné par ses préoccupations sommaires. " That'll be $3. Thanks, Julietta! Shoo, now, see you, people are waiting ! " dit-il, lui faisait signe de la main de s'éloigner après avoir encaissé, un sourire narquois sur ses fines lèvres, pinçant légèrement le tout pour faire semblant de lui sourire jusqu'au bout. Bien sûr que personne n'attendait derrière elle. Whatever. Son collègue qui l'assistait aujourd'hui le regarda du coin de l’œil. Un petit nouveau à la mèche folle et au minois pas du tout attrayant. " What do you want, Trump Junior? Do you have a problem other than your ridiculous hairstyle ?" lui demanda Riehl, le ton agressif et le poussant d'un coup d'épaule pour aller ré-approvisionner la vitrine de sucreries et autres mets gourmands.

Le portable en main, vérifiant qu'il ne manquait rien sur les réseaux sociaux, le grand blond releva ses yeux lorsqu'une voix particulièrement attrayante vint chatouiller ses oreilles. Ses yeux se posèrent sur un homme d'une trentaine d'années - who are you? se demanda Riehl, écoutant son accent feignant et mordillant sa lèvre sans trop s'en rendre compte. Adossé derrière le comptoir, il laissa son collègue le servir dans le simple but de l'observer un peu plus. What's with the whole sad puppy eyes act, handsome? Why haven't I seen you before here? Le jeune adulte fourra son téléphone dans sa poche - observant cette fois l'homme aller s'installer à une table du café, le regard perdu par la vitrine. Lyle poussa à nouveau Trump Junior de son chemin - oh you're on my radar, handsome and I need to find out who you are. L'entendant ronchonner Lyle lui offrit un sourire hypocrite, sortant de derrière le comptoir, enlevant son tablier et vérifiant qu'il était dans sa plus belle disposition pour aller aborder l'inconnu qui l'intriguait tant. Sans demander l'autorisation de l'homme, Lyle se glissa sur la chaise face à lui, pencha doucement la tête et lui sourit malicieusement, son minois s'illuminant alors que ses yeux le détaillaient. What a fucking fine specimen. " Hi, handsome. So when should we have naughty sex? " lui demanda-t-il le plus naturellement du monde, sans ciller. " I'm free in two hours if that works for you." affirma Lyle, croisant les jambes sous la table et appuyant ses coudes sur la table pour s'approcher de l'homme.

_________________


how do you like me now? ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Clemens Nassau

messages : 264
name : rnkllr.
face + © : oliver jc [ shellhead, oliverjchrist, orville peck ]
multinicks : ashes.
points : 268
age : 33 yo.
♡ status : single.
work : failed writer.
home : his mother's old house on waterbridge.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : 0/3 -- isleen, dash, lyle, keats

strawberries and depression - clemens Empty
Message· · Sujet: Re: strawberries and depression - clemens strawberries and depression - clemens EmptySam 8 Fév - 17:07

Mort d’ennui, envie de rien, Clemens regardait passer les minutes sur l’écran de son téléphone tandis que la télévision répandait le son indistinct d’un film de science-fiction recommandé par l’un de ses amis. Clairement celui-ci ne connaissait pas vraiment Clemens et l’avait bien mal conseillé. Le romancier éteignit la télévision et quitta le confort de son canapé. Et s’il poursuivait ce troisième roman promis à son éditeur ? Une journée productive ne serait pas de trop, tant il avait pris de retard. « No thank you. » s’interrompit-il. Il n’avait aucune envie de s’absorber dans une vie qui n’était pas la sienne, fictive de surcroit. Le regard de Clemens tomba par inadvertance sur le manuscrit qu’un collègue lui avait fait parvenir afin d’obtenir ses conseils, mais plutôt que de s’atteler à sa lecture, il le jeta sous le canapé histoire de l’oublier là. Il passa devant un miroir et jeta un regard noir à son reflet. « Maybe if you put some clothes on you’d actually feel like doing something.  » asséna-t-il à son reflet. Fine.

Habillé, coiffé et sorti de chez lui, il erra sans but dans les rues de Windmont Bay, se livrant à une promenade contemplative des plus inintéressantes pendant d’interminables minutes qui s’écoulèrent avec la lenteur de l’ennui. Clemens connaissait déjà toutes ces rues, et très vite, la banalité de la ville fut tellement saisissante qu’il fut contraint de s’en échapper et de trouver refuge dans un café d’Harbor Row, où il acheta un café allongé, sans sucre ni lait, non sans avoir regardé avec dédain le menu des boissons chaudes proposant une flopée de breuvages aussi stupides que des Mocca Latte, Frappuccino et Pumpkin Latte. Fucking Italians. Fucking hipsters. Fucking Italian hipsters. Il avait pris place à une table près d’une fenêtre et regardait la rue en songeant à dieu-sait-quoi, et ce fut à ce moment-là qu’un jeune homme aux cheveux trop clairs pour être honnête s’assit face à lui sans lui en demander l’autorisation au préalable.

Clemens ne dit rien dans un premier temps. Il laissa passer de longues secondes inconfortables en espérant que la gêne ferait reculer le blond. Face à la persistance de celui-ci, Clemens céda. Agacé, il croisa les bras sur sa poitrine et fronça les sourcils. « Am I on candid camera ? » demanda-t-il d’un ton sec en plissant les paupières. Il n’appréciait la compagnie de ses semblables qu’en petites quantités, et encore moins lorsqu’elle lui était imposée de la sorte. Les frontières de son espace vital violées par l’intrusion mal-élevée du blond, Clemens tâchait de chercher un refuge dans lequel se mettre à l’abri de cette présence indésirable. Il poursuivit, espérant que l’acidité de son ton aurait le même effet que les piques d’un porc-épic sur ses prédateurs : « Or are you some kind of jailbait ? » Il faisait ainsi référence à l’apparence juvénile de son interlocuteur, donc le visage évoquait une jeunesse dangereuse, celle des adolescents donc la testostérone les faisait séduire tout ce qui bougeait. « In any case, you’re no Lolita and I’m no Humbert Humbert. » conclut Clemens avant de tirer à lui son gobelet de café qu’il porta à ses lèvres afin de conclure la conversation. Il avait accordé suffisamment de son temps au blond.

_________________

still undone,
not quite young
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I promise that you'll never find another like me

Lyle Riehl

messages : 261
name : raph (smooke)
face + © : lbs + @allsouls
multinicks : mikkel, clive, leo, keats, jamie, hopper
points : 476
age : 20 yo [17.09]
♡ status : surely trying to get into your pants if you're a guy.
work : waiter @marceline's coffee shop
activities : Judging you, staring at you, faking smiles, partying, seducing older men, being a charming human being altogether.
home : small flat w/ his cousin Anastasia

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (3/4) | anastasia, dash, clemens

strawberries and depression - clemens Empty
Message· · Sujet: Re: strawberries and depression - clemens strawberries and depression - clemens EmptyDim 9 Fév - 19:19

Lyle avait été droit au but - et encore il se trouvait plutôt soft dans sa formulation - mais apparemment son interlocuteur n'appréciait guère qu'il ne prenne autant les devants et qu'il soit si direct. Too bad for him. I'm not going to compromise on my personality to preserve your innocence. I want what I want. I'm not afraid to speak out. Riehl fut émoustillé par le défi qui se présentait à lui - l'homme renfrogné était bien trop charmant pour qu'il ne puisse se débarrasser du jeune Lyle si vite. Il le laissa finir sa tirade ronchonne et un petit rire éclatant sortit de la bouche pulpeuse du jeune blond. " Okay, grumpy, you don't even know how much I'm loving this." s'enquit-il, glissant un sourire narquois en plus de son rire résonnant. Lyle chassa une mèche de cheveux rebelle de son visage et pencha légèrement la tête pour accompagner ses yeux qui se plissaient, tentant de décrypter l'énigmatique trentenaire (quadragénaire peut-être, après tout, les rides sur son front témoignaient d'une certaine expérience). " Jailbait? Please." souffla-t-il, faisant disparaître cette pensée idiote d'un coup de main dramatique.  " But I can be into jail roleplay if that's what you like, handsome. I'm pretty much into a lot of things. " affirma Lyle, restant hypnotisé par les traits symétriques du bel anonyme.

" I'm no Lolita but I'm a Lyle." enchaîna Riehl, le même sourire grivois sur ses lippes, sûr que l'homme travaillait dans un domaine intellectuel. " Do you have a name, handsome, or should I keep calling you like that forever?" laissa-t-il échapper, un peu blasé par l'attitude peu accueillante de l'inconnu face à lui. Pour avoir ce genre de références, il fallait bien être un minimum éduqué. Tout ceci ne faisait que renforcer son intérêt pour l'homme, qui, à le regarder de plus près, lui donnait quelques palpitations. Les devinettes étaient le jeu préféré du jeune Lyle. " Could be the fire in your loins, the sin but let's wait for the soul part and the light of your life." murmura-t-il, faisant semblant de garder la conversation entre eux deux, quant en vrai, il aurait pu le crier si fort que tout le café les aurait entendu. " Although I'm sure we could get along if you'd just drop the I-am-so-serious-and-I-have-no-fun act." fit-il remarquer, faisant une fausse impression de l'homme renfrogné devant lui, haussant délicatement les épaules et jouant avec les (nombreuses) bagues sur ses doigts fins. If you think I'm going away, you're dead wrong.

_________________


how do you like me now? ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Clemens Nassau

messages : 264
name : rnkllr.
face + © : oliver jc [ shellhead, oliverjchrist, orville peck ]
multinicks : ashes.
points : 268
age : 33 yo.
♡ status : single.
work : failed writer.
home : his mother's old house on waterbridge.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : 0/3 -- isleen, dash, lyle, keats

strawberries and depression - clemens Empty
Message· · Sujet: Re: strawberries and depression - clemens strawberries and depression - clemens EmptyMer 12 Fév - 12:25

Clemens détestait les gens bavards qui utilisaient leur franchise et leur candeur pour faire fondre les résistances de leurs interlocuteurs. Ils l’agaçaient et sachant qu’ils étaient sans doute tout aussi névrosés que lui quoique plus doué par le dissimuler, Clemens ressentait pour eux une intense forme de complaisance. Le blond, à priori répondant au doux nom de Lyle, faisait clairement partie de ce genre de personnes, dont la sympathie était agressive et les embrassades étaient des cellules de prisons. « You must find yourself so interesting, » répliqua sèchement Clemens en n’écoutant que d’une oreille distraite les propos tenus par le jeune homme, « With your quick rehearsed wit and over confidence. » Clemens fixait le blond d’un regard noir, de plus en plus exaspéré par le manque de retenue de Lyle.

« I wish you’d shut up. » s’impatienta Clemens entre deux répliques de Lyle, qui avait ignoré jusqu’à présent ses multiples demande de silence et de tranquillité. Incrédule, le romancier ne pouvait concevoir que le blond ignore ainsi les multiples signaux d’hostilité qu’il lui envoyait. Clemens ne se voulait pas volontairement méchant – il n’était simplement pas la créature sociable et bavarde à laquelle s’attendait à priori Lyle. Renfrogné, il but une gorgée de son café brulant, puis reporta son attention sur le jeune homme. « It ain’t an act, I am serious and I don’t have fun. » répliqua-t-il ensuite avec un air revanchard, « So if you’re here for “fun” you got the wrong guy buddy. » Clemens poussa un long soupir las. Il regrettait ne pas s’être protégé du monde extérieur en prenant avec lui ses écouteurs et un roman afin de rendre le fossé infranchissable.

_________________

still undone,
not quite young
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I promise that you'll never find another like me

Lyle Riehl

messages : 261
name : raph (smooke)
face + © : lbs + @allsouls
multinicks : mikkel, clive, leo, keats, jamie, hopper
points : 476
age : 20 yo [17.09]
♡ status : surely trying to get into your pants if you're a guy.
work : waiter @marceline's coffee shop
activities : Judging you, staring at you, faking smiles, partying, seducing older men, being a charming human being altogether.
home : small flat w/ his cousin Anastasia

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (3/4) | anastasia, dash, clemens

strawberries and depression - clemens Empty
Message· · Sujet: Re: strawberries and depression - clemens strawberries and depression - clemens EmptySam 15 Fév - 17:19

Lyle rit légèrement lorsque l'homme lui renvoya la monnaie de sa pièce, observant qu'il était passablement irrité de sa présence. Le jeune adulte croisa ses doigts entre eux et secoua la tête, peu impressionné par les envolées sarcastiques du trentenaire. Les lèvres pincées, il le laissa déverser son torrent de reproches et ne lui en tint pas rigueur - après tout, tout le monde pouvait avoir ses humeurs et l'anonyme semblait être possédé d'une certaine rancœur envers l'essence même de Riehl. Lyle n'était pas des personnes qui s'offusquaient facilement - son attitude froide et ses mots durs lui donnaient juste envie de pousser plus loin et de voir qui se cachait derrière cette façade de trentenaire grincheux, un rôle qu'il ne jugeait pas digne pour un tel visage enchanteur. Faisant semblant de s'agacer, alors que le calme plat régnait en son for intérieur, Lyle poussa un faux soupir, jouant la comédie. Peut-être que s'il jouait dans son jeu, il obtiendrait ce qu'il voulait. " Oh I'm very sad and you're hurting my feelings." dit-il, le ton persifleur, stoïque, son regard bleu perçant posé sur l'inconnu. L'homme pourrait bien déverser toute sa haine sur lui que Riehl n'aurait pas bougé de sa chaise. Il fit semblant de renifler et effaça une larme imaginaire sur sa joue pâle, en profitant ensuite pour passer une main dans ses cheveux. Bien sûr intrigué par l'homme, qui lui plaisait tant, de plus en plus en observant ses traits fins, cette moue boudeuse et renfrognée, Lyle se recula sur sa chaise et lâcha un sourire en coin.

" What a liar." observa-t-il, persuadé que s'il continuait à lui parler, il finirait bien par s'ouvrir ou lui lâcher une information d'importance capitale. Comme son prénom. Juste son prénom lui permettrait de patienter, le temps que l'homme réalise qu'ils étaient faits l'un pour l'autre. Parce que dans la tête de Lyle, leur route était déjà tracée et ses yeux intéressés ne le lâchaient plus d'une seconde, d'une miette. La lèvre de l'inconnu remontait doucement, lui montrant son profond agacement. Ses doigts tapaient en rythme sur la table, attendant que son interlocuteur ne le laisse tranquille. Sa barbe de trois jours témoignait d'un certain laxisme en terme de rasage, mais lui allait à ravir. Ses yeux bleus évitaient son regard. Lyle posa sa tête entre ses deux mains et pencha la tête pour continuer son observation, son palpitant battant d'un rythme stable. There you go, you're beautiful and you're going to be mine someday. I don't even mind if you hate him me right now. I'll make you smile one day and you'll know that we're made for each other. " I didn't know we were buddies yet." affirma-t-il, battant des cils innocemment pour tenter de dédramatiser la situation. Peut-être availt-il été trop virulent avec son compagnon de table. Peut-être devait-il le prendre avec des pincettes. Peut-être aurait-il besoin de patience pour qu'il s'habitude à sa présence? " I think we got off on the wrong foot. I'm Lyle, Lyle Riehl, I work here and I find you very handsome. I'd love to make out with you." rajouta-t-il, soupirant face à ce visage d'éphèbe qui lui agitait, plus que de raison, le myocarde serré dans sa poitrine.

_________________


how do you like me now? ★★
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




strawberries and depression - clemens Empty
Message· · Sujet: Re: strawberries and depression - clemens strawberries and depression - clemens Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
strawberries and depression - clemens
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row :: marceline's coffee shop-
Sauter vers: