hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -15%
TOSHIBA 43UA3A63DG TV 4K UHD – 43″
Voir le deal
312.99 €

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 one for the road


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys
Aller en bas 

Ezra Riain

messages : 313
name : maryne (all souls)
face + © : cillian murphy ; @voluspá, @oldmoney
multinicks : madd, riley & gaby
points : 617
age : thirty eight
♡ status : widower
work : singing in pubs and playing guitar / former American Idol's contestant
home : moving in with sweet welsh aneurin

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | charlie, lydia, winifred, aneurin & citra

one for the road Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· one for the road · Lun 9 Mar 2020 - 19:45


C’était en payant la note du mois dernier qu’Ezra avait commencé à réfléchir à son séjour au Majestic. Ça ne devait être qu’un lieu de passage. Y rester deux semaines, qu’il s’était dit… Peut-être quatre ou six semaines, maximum. Mais jamais il n’aurait imaginé rester plus de six mois. Pourtant, la présence de Charlie l’empêchait très clairement de remettre les voiles et de reprendre sa vie de nomade. Et s’il restait ? La question s’était posée plus d’une fois, mais il ne voulait pas non plus qu’elle ait l’impression qu’il la forçait à quoi que ce soit. Seulement ses quelques économies fondaient comme neige au soleil en logeant dans cet hôtel. Certes, il arrivait à mieux négocier ses chèques lorsqu’il se produisait, mais la perte était quand même colossale.
Et la solution, elle s’est un peu présentée l’air de rien, sans qu’il ne s’y attende, alors qu’il faisait défiler les différents messages dans son téléphone. Aneurin. Aux dernières nouvelles, le gallois dormait là où il le pouvait… Peut-être serait-il intéressé ? Ezra avait retourné ça dans son crâne pendant quelques temps. Ca faisait bien longtemps que les colocations ne le faisaient plus rêver –depuis l’université et les conneries que ça incluait dans le package- mais il avait besoin de trouver une solution moins onéreuse pour rester dans la région. L’expatrié était plus jeune, sans doute pas les mêmes envies ou les mêmes loisirs –hormis sa bouteiller, sa guitare et la chanson, en avait-il réellement ?- mais était-ce si horrible. Rien n’empêchait d’avoir des colocataires d’âges différents. Il ne se faisait pourtant pa d’idée, vu la situation du jeune homme, il n’apporterait pas énormément au niveau du loyer, mais s’il pouvait apporter ne serait-ce qu’un petit truc, du genre un plein de courses une fois de temps de temps, ce serait toujours ça ? Et en réalité, apport ou non de la part d’aneurin, ce serait toujours plus économique que de vivre à l'hôtel sans date limite.

L’irlandais avait fini par envoyer un message au jeune homme. Un sms simple et concis. meet me @davey’s in 20’. It’s on me. Et voilà qu’il était en route, une main dans la poche du blouson, et l’autre qui portait une clope à ses lèvres. Peut-être qu’au fond, lui filer rendez-vous dans ce bar était un moyen d’espérer croiser Charlie. Il ne connaissait rien de ses horaires ou de son emploi du temps. Peu de chance qu’elle y soit, il n’était pas si tard. A peine 18 heures.
Il regarde l’heure, étrangement en avance, alors il ne se presse pas pour finir sa clope. Et le timing est parfait. A peine le bout de nicotine écrasé qu’il aperçoit le gallois à l’angle la rue. La main serré et il lui fait signe d’entrer dans le bar. Les températures ne sont pas si clémentes, ils seront bien mieux à l’intérieur, autour d’une pinte. Et comme il s’y attendait, pas d’ange blanc derrière le bar. Tant pis, ça sera pour une autre fois. Ils vont s’asseoir dans un coin et avant même d’avoir commandé quoique ce soit il pose les mains sur la table. « Ok, je vais rentrer dans le vif du sujet. Besoin… Envie d’un coloc ? » Ezra ou l’art et la manière de lancer un sujet.



_________________


--- Hey, hey, my, my
Out of the blue and into the black. Once you're gone you can't come back. when you're out of the blue and into the black. The king is gone but he's not forgotten

Aneurin Prendergast

messages : 672
name : castiells @ marido.
face + © : george mackay; © bb asticot.
multinicks : alex, citra, eliot, tori.
points : 862
age : vingt trois ans.
♡ status : célibataire, il a d'autres soucis en tête que l'amour.
work : sans emploi, il enchaine des petits jobs pour dépanner les uns et les autres.
activities : danser, marcher sans but, regarder les nuages.
home : s'habitue à la joie de la colocation auprès de ezra.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/3 free} : ashes, anastasia, ezra, maisie.

one for the road Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: one for the road · Ven 27 Mar 2020 - 18:15
La sonnerie stridente avait d’abord fait trembler tout le bâtiment, avant d’en faire sortir ses occupants dans une pluie de jurons sonores. Il était à peine cinq heures du matin, quand un énième locataire du foyer avait décidé de fumer une clope un peu trop près des détecteurs. À moitié débraillés dans le froid hivernal, ils étaient restés planté là pendant des plombes à attendre qu’on daigne les autoriser à rentrer. Les bras autour des côtes à faire les cent pas, en évitant les autres, Aneurin avait espéré qu’on ne lui vole rien. Ce genre d’évènement arrivait un peu trop régulièrement depuis plusieurs jours et quelques malins profitaient de l’occasion pour subtiliser des affaires alors que tous s’entassaient dans les escaliers. La semaine dernière, c’était un livre usé qui avait disparu du tiroir de sa table de nuit, aujourd’hui il redoutait le pire. Maisie avait eu la gentillesse de le dépanner d’un peu d’argent ainsi que d’un téléphone et il ne voulait pas tout gâcher bêtement en retournant la voir pour quémander de l’aide. Il soupira, rongeant son frein. Le regard rivé sur les fenêtres vétustes, il pria secrètement pour ses menus effets. L’accalmie enfin prononcée par un des bénévoles sur place, il fila immédiatement à l’étage dans la chambre qu’il partageait avec deux bonhommes. Vraisemblablement il n’avait rien perdu hormis peut-être un billet qui semblait manquer à l’appel. Toutefois, impossible de vraiment l’affirmer, il n’avait bêtement pas pris la peine de compter. Il jeta un coup d’œil suspect à ses camarades : ici c’était chacun pour soi, quand bien même il les accusait, cela finirait par se retourner contre lui. Or il n’avait pas ce luxe à sa disposition, tant et si bien qu’il la ferma, se contentant de changer ses vêtements détrempés par l’humidité matinale. Le reste de la journée se déroula sans anicroche : il avait promis d’aller aider une vieille dame à trier son bois, puis il devait voir sa sœur juste après afin d’échanger sur leur avenir dans les parages. Pour l’heure, ils ne savaient pas où ils allaient, ni comment, mais un départ ne semblait pas être la priorité immédiate. La sienne était de trouver un nouveau logement, aussi provisoire fut-il, quant à Maisie, elle avait ses propres problèmes à gérer. Plus tard, qui sait.  

Il la quitta en fin d’après-midi, le cœur morose à l’idée de retourner au foyer, quand il reçut un message. Le contenu semblable à son auteur était clair et concis ; il eut un petit sourire, ravi de repousser sa soirée mortifère pour voir un visage familier. Il fila aussitôt au Davey’s, mains dans les poches. Un brin en avance, il ne patienta presque pas, car la silhouette de Ezra venait de se dessiner dans la pénombre. Ils se serrèrent la main et, ensemble, ils pénétrèrent dans le bar à l’atmosphère chaleureuse. Le bruit, dense et étouffant le prit d’assaut, lui qui était habitué à une solitude précaire. Pourtant il ne dit rien, heureux de passer du temps en compagnie de quelqu’un. Il avait été si seul pendant longtemps et chérissait désormais les rencontres du genre, s’il était de bonne humeur. L’arrivée de sa jumelle avait eu pour conséquence d’arrondir les angles, redonnant au garçon des bribes de son caractère d’antan. Il s’installa à la table, scrutant l’assemblée avec curiosité et revint à son interlocuteur. D’ordinaire, ils se voyaient autour d’un verre pour papoter mais il pressentait que l’urgence du rendez-vous impliquait des échéances importantes. Les propos de Ezra le confortèrent dans son intuition en dépit d’une légère inquiétude quant à leur nature. L’espace d’une seconde, il avait cru à une quelconque inclinaison d’ordre affective, à laquelle, il aurait été bien gêné de devoir mettre un terme. « Ah ! J’ai cru que tu allais me proposer autre chose. » Il eut un petit rire gauche et poursuivit, un peu plus sérieusement. « Jusqu’à présent je n’y avait jamais vraiment pensé, au coloc je veux dire (rires derechef)… mais avec toutes ces histoires au centre, l’envie de partir devient vraiment urgente. » L’incident précédent n’était qu’un exemple parmi de nombreux. La perspective de s’associer avec Ezra était sinon tentante, une échappatoire qui tombait à pic. Il lui devait d’ailleurs beaucoup, et se sentait à l’aise avec lui, suffisamment pour s’être confié sur sa vie. De plus, il lui semblait qu’ils étaient identiques sur bien des sujets. « J’ai envie de te dire oui mais je n’ai pas vraiment de salaire comme tu le sais, ça risque parfois d’être compliqué pour moi. Et puis, si tu rencontres quelqu’un, comment allons-nous gérer ça ? » Peut-être qu’il se projetait trop, que ses questions étaient idiotes, mais si Ezra se (re)mettait en couple, il faudrait qu’il bouge à nouveau. Néanmoins, la proposition était alléchante il devait bien l’admettre, il lui fallait simplement des garanties.

_________________

the poplars, and willows, and birds pass me by, the mould of the earth to the space in the sky, free from my roots and I'm lost in the wind. wind on the mountain, and the mountain's my friend.

Ezra Riain

messages : 313
name : maryne (all souls)
face + © : cillian murphy ; @voluspá, @oldmoney
multinicks : madd, riley & gaby
points : 617
age : thirty eight
♡ status : widower
work : singing in pubs and playing guitar / former American Idol's contestant
home : moving in with sweet welsh aneurin

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | charlie, lydia, winifred, aneurin & citra

one for the road Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: one for the road · Mer 1 Avr 2020 - 19:41


S’installer à Windmont Bay ne faisait pas partie de son plan initial (en imaginant qu’il en est ait eu un), mais il était forcé de reconnaitre qu’après plus de six mois ici, il devait prendre une décision. Il ne pouvait pas rester indéfiniment à l’hôtel. Et puis, il commençait à se plaire ici (autrement que pour charlie). Il commençait à se faire un cercle social, et de vrais amis. Autres que juste quelques personnes qui appréciaient sa musique. Et Aneurin en faisait partie. Ils n’avaient certes pas le même âge, mais il y avait quelque chose chez lui qui résonnait en lui. Il ne savait pas si c’était ses galères ou quelque chose de plus profond. Si c’était ses confidences ou juste un accent qui le ramenait un peu plus près de chez lui. Peu importe la raison, en réalité, il espérait juste qu’il ne trouve pas sa proposition trop étrange.

Il hausse un sourcil, un peu surpris. « autre chose ? » demande-t-il en le fixant de ses azurées. « Qu’est-ce qu’il se passe au centre ? » sans vraiment savoir pourquoi, depuis le premier jour, Ezra avait ressenti le besoin d’aider le gallois. Peut-être parce que c’était un expatrié, comme lui… Ou juste parce qu’il l’avait trouvé trop jeune pour galérer à ce point-là. Si ça avait commencé par une pinte ou un repas par-ci, par-là, ça avait continué avec un billet ou deux, donnés pour qu’il puisse garder la tête au-dessus de l’eau. Et maintenant, cette proposition de colocataire. Il avait retourné le problème dans tous les sens, se disant qu’il avait peut-être passé l’âge.  Ou qui lui disait qu’il supporterait qui que ce soit ? Ou que quelqu’un, même, ne le supporterait lui et ses humeurs ? Mais il devait bouger du Majestic, et l’idée de proposer cette solution à Aneurin avait fait son chemin.  
« T’en fais pas pour ça. Tu participeras sur des courses. On dira que c’est un bonus quand tu peux te le permettre. Dis toi que même si je paie tout, tout seul, hormis la bouffe vu qu’on est deux, ça me reviendra moins cher que payer ma chambre d’hôtel tous les soirs » Surtout sur un temps aussi long. Il était là depuis juillet, et au niveau  de son compte en banque, ça commençait sérieusement à se sentir. Si acheter de la nourriture pour deux était toujours plus cher que pour lui seul, proportionnellement ce serait toujours moins cher que commander au room service. Une serveuse s’approche d’eux, prête à prendre la commande. Deux pintes commandées, et la voilà repartie. Ezra se laisse aller contre le dossier de sa chaise, réfléchissant à la dernière partie de sa phrase. C’était légitime, mais pas franchement dans ses plans d’un avenir proche. Evidemment que l’image de charlie lui venait en tête, mais ils étaient loin d’en être là. Ils ne pouvaient même pas parler de relation. « Sincèrement, j’en sais rien… J’imagine qu’on saura s’adapter ? Comme n’importe qui. Tiens, quelques règles. Pas de plan cul sur le canapé ?  » c’était un espace commun, alors autant éviter ce genre de choses ou les situations gênantes… Ou de laisser quelques secrétions corporelles dessus. « Mais j’en suis pas là. Vraiment pas. Et puis… Encore moins de là à emménager avec quelqu’un. » Il ne voyait pas les choses comme ça avec Charlie. Chaque chose en son temps. Et il ne voulait rien précipiter. D’abord, emménager avec le gallois –s’il était d’accord, ensuite il verrait ce que ça donne que de vivre (de façon plus stable) dans la même ville que charlie. Et ensuite, peut-être, plus tard ils aviseraient. Que ça soit avec Aneurin ou la jeune Wolfe. Et en parlant de blondes, la serveuse dépose les deux pintes devant eux alors qu’il lui tend un billet. Il attrape le verre, pousse l’autre devant son ami. « allez, accepte. Tu risques quoi à part être nourri à la guinness et aux chips, et ne plus supporter ma musique ? » lache-t-il, un léger sourire sur le coin des lèvres.  



_________________


--- Hey, hey, my, my
Out of the blue and into the black. Once you're gone you can't come back. when you're out of the blue and into the black. The king is gone but he's not forgotten
Contenu sponsorisé




one for the road Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: one for the road ·
 
one for the road
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: